Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Tableau d'honneur


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 15/11/2018 partout

  1. 24 points
    ... Sera toujours le prochain effet que vous envisagez d'acheter. Lorsque je dis "vous", c'est une figure de style car je m'inclue dans le lot voire je parle de mon cas personnel (bien que selon moi, cela concerne une grande partie des magiciens; c'est en effet un travers très répandu et cela depuis très longtemps apparemment. Je vous renvoie à la lecture de l'excellent "Elephant Invisible" dans lequel on apprend que les plus grands, eux aussi, courraient sans cesse après l'effet ultime ou en tous cas, de nouveaux effets). Toutefois, loin de moi l'idée de revenir une énième fois sur ce sujet, certains y ayant déjà réfléchi avant et surtout bien mieux que moi : Il s'agit plutôt de partager le plus honnêtement possible une expérience que je compte mener en 2019. En effet, après vérification, j'ai à peu près dépensé 1000€ (6500 Frcs quand même, pour les plus anciens d'entre nous ) en livres, DVD ou gimmicks en tous genres en 2018, pour une utilisation finalement très rare voire nulle de leur contenus (livres, DVD) ou de leurs fonctionnalités (gimmicks). Les raisons sont diverses et variées : fatigue (flemme), manque de temps, difficulté ou les trois en même temps ("Revive", par exemple, magnifique effet mais fastidieux à préparer, zou au placard du moins pour l'instant). Cependant, lorsque j'explique que je n'ai mis à profit que très rarement ce que j'ai acquis en 2018 (mais je pourrais faire l'exercice sur les années précédentes également), cela ne signifie pas que je n'ai pas présenté de magie. Loin de là ! En effet, il m'est arrivé de présenter de belles routines dont une ou deux grâce auxquelles sans nulle doute je passe pour un vrai magicien aux yeux de mes spectateurs. Ce sont des routines que je présente depuis plusieurs années maintenant pour la plupart, mes classiques, en quelque sorte . Et alors ? Ai-je moins de plaisir à les présenter pour autant ? Non. Sont-elles si "classiques" qu'elles n'étonnent plus personne ? Non, loin de là. Ne sont-elles plus perfectibles tellement elles sont "killer" ? Evidemment non. Suis-je "moins bon" qu'un autre qui, lui, travaille davantage, se renouvelle et se remet ainsi régulièrement en question ? Oui très probablement mais je suis aussi meilleur que certains. Alors quoi ? Ben je ne sais pas. Ou plutôt si. Parmi tout ce que j'ai acheté l'année dernière, il y a des choses qui relèvent de l'effet de mode, de l'intérêt personnel, d'un conseil professionnel ou d'une recherche de l'effet qui tue, comme on dit trivialement. Pour ce qui est de l'effet de mode, désolé de vous le dire mais c'est de votre faute . Enfin pas tout à fait, aucun d'entre vous ne m'a jamais forcé à acheter quoique ce soit mais force est de constater que l'emballement sur VM est parfois prescripteur, à tort ou a raison d'ailleurs (exemple : Revive, Ice Breaker, etc.). Ce qui relève de l'intérêt personnel tourne plutôt autour d'articles appartenant à des domaines pour lesquels j'éprouve une sincère curiosité mais dont je ne vais peut-être pas me servir effectivement tel quel; c'est par exemple le cas des ouvrages de Christian Chelman (son coffret consacré au vampires en est une excellente illustration). Enfin, l'effet qui tue. Cette catégorie recoupe parfois celle évoquant le dernier effet à la mode mais relève surtout selon moi de la fuite en avant. Dernier exemple en date, "The Secret" que j'ai finalement revendu car ce n'était pas pour moi. Ce n'est pas encore sur ce coup là que je deviendrai le plus grand magicien de ce forum . Puis, les recommandations professionnelles et celles des copains . Si je devais citer un pro de bon conseil mais vraiment orienté "métier de magicien" pur et dur, ce serait Damien Vappereau. Son regard sur les tours adaptés aux conditions réelles et professionnelles est le plus aiguisé que je connaisse; il m'a évité deux ou trois achats inutiles et conseillé un ou deux trucs vraiment adaptés alors que je les avais écartés d'emblée (no tear newspaper, par exemple). Concernant les copains, je ne regrette pas "Designing Miracles", par exemple, livre que je lis à l'occasion et dans lequel je retrouve parfois des évidences mais clairement expliquées ainsi que d'excellents conseils ne serait-ce que pour améliorer les tours que je présente déjà. Et tout le reste, plus ou moins inutile en ce qui me concerne : Butterfly Deck, Trinity Wallet (revendu), Sniper (Will Tsaï), Brooklyn Deck (Pouah... Il faut dire aussi que je deviens bigleux), Social Networks, etc. Alors complètement à coté en 2018 ? Non heureusement, comme évoqué plus haut des achats sympas (pas indispensables nous sommes d'accord mais très sympa quand même) : Designing Miracles, Hiding The Elephant (extra !), Marked Cards (PM), Jaks Wallet, CloseUpBookTest, DMC Elite (par curiosité mais Wow !), le Duvivier Wallet - hé ouais ! parce qu'il m'oblige à voir les choses un peu différemment et que cela ouvre de nouveaux horizons, etc. Bref, de nombreux achats, certains heureux, d'autres un peu moins mais globalement de l'argent pas toujours dépensé à bon escient. C'est pourquoi je vais tenter une expérience cette année, quelque chose que j'aurais du faire depuis très longtemps : ne plus rien acheter (exception faite du consommable, cartes, corde, papier flash, etc.), m'en tenir au recommandations du manifeste d'Helder Guimarães et de Derek DelGaudio et faire part, de temps en temps, de mon ressenti (satisfaction, frustration, etc.) en revenant régulièrement sur ce fil de discussion sans polluer les autres (et accessoirement ne pas imposer mes atermoiements à ceux que cela pourrait déranger ) Je ne m'interdis évidemment pas de donner un avis sur les sorties de l'année ou faire part d'un éventuel achat ainsi que les raisons qui m'y auraient poussé, l'idée étant d'être transparent mais avant tout d'être suffisamment sérieux pour ensuite faire un bilan personnel et financier d'ici la fin de l'année. A noter: j'exclue de cette abstinence commerciale les articles prévus en fin d'année dernière et pour lesquels le budget a été mis de coté depuis plusieurs semaines (Presti Cup et Viper Wallet) ainsi que "Sibyl" pour lequel j'ai effectué la commande hier suite à la recommandation de Shrek, très intéressé par cette nouvelle approche. Allez, hop; c'est parti. J'avais prévu de passer chez MD cette semaine; je vais rester à la maison. Parole, ça commence sur les chapeaux de roue ! W.
  2. 17 points
    Si à 50 ans on a pas The Watch de João MIRANDA, c'est qu'on a raté sa vie de magicien !
  3. 14 points
    @Eric (dub) et @SébastienO faisaient tous les deux allusion à la panique systématique qui se répand sur le forum à chaque fois qu'un produit un tant soit peu attendu est expédié : chacun y va de son petit commentaire pour dire qu'il va le pré-commander, qu'il l'a pré-commandé, qu'il est commandé, qu'il a reçu un mail annonçant une expédition imminente, que son numéro de suivi ne marche pas, qu'il attend le facteur, que le facteur n'est pas passé, qu'il passera dans 5 minutes ou que, dring-dring, le voilà ! Force est de constater que, si ces témoignages nous en disent long sur la richesse de vos vies entre deux sorties hype, ils n'apportent pas grand chose au débat. Du coup, certains se prennent à rêver d'un forum où les gens posteraient des messages plus constructifs, pour parler des produits eux-mêmes, voire de l'utilisation qu'ils en font, plutôt que des délais postaux ou des bakchichs qu'ils donnent au facteur en prévision de la prochaine sortie Mindbox. Mais ne vous méprenez pas : votre impatience est touchante
  4. 13 points
    Bonjour, le débat contradictoire est toujours enrichissant, néanmoins nous ne sommes pas boulangers mais magiciens! Cette notable différence fait qu'à mon sens l'analogie ne peut pas tenir. Le public est partout, un peu de rêve impromptu apporté par l'un de nous à un profane est je crois un moment de communication qu'il faut entretenir. Entraîne toi à manipuler dans un bar seul à une table et tu vas voir que tu vas créer une émulation, un moment de sympathie, d'étonnement et de dialogue entre des personnes qui seraient peut-être restées dans leur coin sans toi. J'en ai eu un bel exemple lors du dernier congrès FFAP à Arcachon. Les conférences battaient leur plein, les exposants drainaient encore un peu de monde et j'étais au bar avec deux ou trois personnes. Arrive un magicien qui ouvraient un jeu de carte et demande aimablement à la serveuse de mettre à la poubelle le petit morceau de cellophane. Et là elle lui dit qu'elle n'a pas vu un seul tour et elle lui demande s'il ne peut pas lui en faire un. Le gars hésite lui demande si elle est magicienne, elle de lui répondre non je fais mon job. Après quelques secondes et un échange de sourires le gars s'exécute avec une belle routine de cartes par laquelle il termine avec sa carte de visite. J'ai bien observé ces deux personnes, la serveuse se régalait de ce petit temps de calme durant son service et lui savait qu'il lui apportait un beau moment de rêve. Les deux ont été gagnants dans cette histoire, Voilà la magie que j'aime! Bonne journée Philippe
  5. 12 points
    Suite à beaucoup de demandes, j'ai publié sur le groupe facebook dédié le sourcing détaillé de ce live. Je le remets ici pour ceux qui n'utilisent pas facebook : - Phil : "Back in time" : version personnelle d'un tour à la base de Jay Sankey et remaniée par Joshua Jay. - Régis & Phil : "Double indicatrices" : routine personnelle (non publié) - Régis : "Packet trick" de Denis Behr et décrit dans le DVD 4 de Magic on Tap. La version effectuée par Régis est modifiée et la phase 1 est enlevée. - Phil : "Arthmatetic" d'Alex Elmsley décrit dans son livre "The collected work of Alex Elmsley" et rendu utilisable par l'excellent travail de Denis Behr (Voir son Set de DVD "Magic on Tap". Cet effet est décrit dans le DVD 4) - Régis : "Vindicator" de Ben Blau, destiné à figurer dans le livre "Completely Out of Order" de Patrick Redford non encore publié. Découvert sur youtube ici : - Phil : "Royal Flush" : utilise un principe découvert par Bob Hummer, montré à Roberto Giobbi par Larry Jennings au Magic Castle en 1986, puis qui a circulé. Miredieu m'a montré cet effet qu'il tenait lui même de Richard Vollmer. Le principe est publié par Roberto Giobbi en 1988 dans Roberto light sous le titre "Royal Flush" mais la version que je présente, bien qu'utilisant le même principe n'est pas identique. - Régis : "Sunken 21" d'Andi Gladwin décrit dans le livre "Jack Parker's 52 memories". Ce tour des 21 cartes m'a été donnée à découvrir par Carlos Vaquera qui m'a envoyé la vidéo suivante sans explications : J'ai trouvé ma propre manière d’exécuter l'effet, mais après avoir trouvé la source, j'ai pu découvrir dans le livre que l'auteur utilise une mécanique similaire. - Phil : "Découverte impossible d'une carte puis deux" : routine personnelle. La première phase utilise un principe que décrit John Bannon dans le tour "Dead Reckoning" qu'il décrit dans son DVD "Bullet after dark". La seconde phase est inspirée du tour "Somebody stop me" décrit dans le livre "repertoire" d'Asi Wind. Après avoir montré la routine à Régis pour la découverte de la première carte (de la phase 2 qui utilise un principe différent de la phase une), nous avons intégré ensemble la découverte de la seconde carte, puis amélioré l'effet grâce à des apports d'amis magiciens locaux. - Régis : "ACAAN" : effet non publié de Richard Vollmer. - Phil : "Huile et eau recto verso" : routine personnelle inspirée du travail de JC Wagner. Je l'ai publié quelques jours après le live. - Régis : "Carré blanc" routine de Régis Stanislawski non publiée. - Phil & Régis : "Jumeaux inséparables" : Routine personnelle, inspirée par Juan Tamariz, et Patrick Redford, et non publiée : à paraitre dans Stratège 2. - Phil : "Triomphe ordonné" routine conjointe de Woody Aragon et moi même. Un mix de deux idées permettant de faire ce tour de façon "presque" impromptue à l'instar de la version de Woody. Publication future dans Stratège 2. Le tour de Woody étant publié dans son DVD "The Show".
  6. 12 points
    Pour 30 balles, le compas et le sextoy sont compris ?
  7. 11 points
  8. 10 points
    Reçu et testé. Packaging classique maintenant chez Mdt. La double ardoise est anodine avec un dos en Sky qui passe bien. Elle ne fait pas outil de magicien. Le gimmick est à monter ( une mode) mais qui permet certes de personnaliser un peu le fonctionnement. Franchement j’aurais préféré que le matériel soit livré avec un montage d’usine d’autant que le matériel de fixation fournis tiendra 10 minutes et devra être remplacé par de vrais point de colle... Une vidéo d’explication à télécharger. Plusieurs méthodes de peek, des astuces , bonus, j’aime bien. Mention spéciale à la routine oui/ non qui avec l’ardoise marche super bien. Deux autres vidéos de démo de routines avec explications qui sont simples mais très efficace. Un petit accessoire supplémentaire à acheter permet de renforcer ou créer quelques effets. Qualité de l’impression proche de celle du Hpad. Il y a mieux mais c’est suffisant pour un peek. Le résultat du reset est je trouve un peu moins propre que sur le Hpad mais l’outil de reset est plus pratique. Testé la lecture en faible luminosité cela passe bien. j’aime bien le fait qu’il n’y est pas de recharge. J’aime bien le support et le fait de faire effacer qui évite d’arracher ou de déchirer une feuille. Le handling est naturel avec plusieurs possibilités de peek, retour dans la poche, utilisation de l’ardoise par le magicien... Dans certaines conditions , c’est à dire sans être entouré et avec un peu d’expérience il est possible de peeker en laissant l’ardoise dans les mains du spectateur, c’est risqué mais possible et intéressant pour une routine de dessin. Ce n’est pas innovant niveau technique mais cela fait le job sur un nouveau support et cela va remplacer mon Hpad en close up. Ce n’est pas révolutionnaire sur la méthode et cela rejoint la liste impressionnante de pad existants. C’est pour moi un peu cher en rapport qualité prix. C’est cependant un pad différent par son support qui conviendra aux un et pas aux autres selon les pratiques. Par exemple ce n’est pas très adapté pour du mentalisme avec la famille ou les amis je trouve (c’est pas courant d’avoir une ardoise velleda sur soit) par contre pour du table en table (notamment avec de grandes tables) c’est très pratique et justifiée. En résumé une bonne idée, un support different qui présente des avantages. Pratique, correspond à ce que je veux en faire. Reste à le tester en conditions c’est prévu le 13 et le 15 décembre...
  9. 9 points
    Vous pouvez d'ailleurs retrouver le replay du live sur la chaîne de Philippe Molina.
  10. 8 points
    Stéphane Damour qui est sur Vm a lancé un financement sur ulule pour la sortie d’un livre en français sur sa vision du cold reading. Je ne connais Stéphane que par l’intermédiaire de VM et de Facebook mais j’apprecie son univers. Il existe peu ou pas à mon sens de livres pratiques et concrets en français sur le cold reading, sujet que je connais un peu, aussi je suis impatient de découvrir cette vision originale. Visiblement je ne suis pas le seul car le financement est acquis. Vu les sujets qui reviennent souvent sur le cold reading je me suis dis que cela pourrait intéresser . La description: Casino Dice Reading est une publication pédagogique, en langue française, sur le cold reading. On y trouve des réflexions et méthodes efficaces, des outils mnémotechniques et plusieurs systèmes applicables à une infinité de présentations. L'ouvrage est pensé aussi bien pour le performer débutant que pour le plus expérimenté. La particularité de la méthode proposée est qu'elle permet de se décentrer du personnage de voyant. Le background est déchargé de toute imagerie pseudo-ésotérique ou occulte, et vous pourrez bien évidemment l'adapter à d'autres univers.
  11. 8 points
    "j'aimerais bien savoir si effectivement, les animaux n'ont pas souffert comme l'a dit Arthur ." LE JUS DE LAPIN : 2006......
  12. 8 points
    Oui. Directement et indirectement. Directement, car il y a quelques années, le snap change est devenu un jeu de cours de récréation. Des dizaines de tutos, et des millions de vues, pour ne parler que les francophones. C’est ainsi que le snap change, comme le back and front, est passé aux oubliettes du répertoire de pas mal de gens… Indirectement, et c'est le principale, car cela formate une partie du public : Nous savons tous qu’il faut, pour que la magie opère, emmener nos gentils spectateurs dans un univers de rêve sans limite et… Foutaises !!!! Tout dans l’ambiance qui est faites autour de la magie, que ce soit les émissions télé (à part quelques bon spectacles…), les interviews de magiciens (bon sang, même les pros se mettent à expliquer des tours, pour terminer joyeusement une interview !), et surtout la présence de la magie sur le net, tourne autour du truc. Plus : autour de la recherche du truc par le spectateur. Demande autour de toi : c’est quoi un spectacle de magie ? C’est un spectacle ou un type montre des choses ou on n’arrive pas à voir le truc. Pourtant, on essaie ! C’est la règle du jeu : il montre un truc, et on doit deviner comment il fait. C’est bien ça, le but des spectacles de magie, non ? …. Il est loin, le rêve, le merveilleux… Je ne dis pas que tous les spectateurs pensent cela, mais une part énorme le fait. Car tout est fait pour leur donner cette magnifique idée que le spectacle de magie n’est qu’une devinette. Ce n’est certes pas nouveau, mais l’ambiance actuelle, et par conséquent le fait que les tutos soient de plus en plus présents sur le net (quand on essaie de voir un spectacle de magie sur YouTube, on trouve plus de tutos que de spectacles…) participe à ce formatage de notre public. Les tutos ne sont pas seuls en cause, beaucoup de magiciens sont dans la démonstration de trucs aussi… Et les magiciens spectateurs les premiers : combien d’entres vous déteste l’émission « fool us » ? Pas beaucoup : pourtant, le but y est clair : des pros essaient de deviner les trucs d’autres pros… L’exemple est clair, non ? Le but d'un spectacle de magie, c'est de deviner, et si on y arrive, on gagne ! Du coup, va-t’en faire rêver les gens… Il faut ramer, désamorcer de force leur intellect, leur faire oublier l’idée du truc, les aiguiller sur d’autres choses que ce stéréotype de la magie devinette… Bref, cela complique le travail à outrance. Voir le rend impossible, au point que, par exemple, certains se sentent le besoin de décoller cette image de magie, et d’appeler ça autrement… Pourquoi cette mode du mentalisme, d’après toi ? Pourquoi tu crois que je fais de la magie contée ? Et pourquoi dis-je sans cesse que je ne suis pas vraiment magicien ? (Ce n’est pas la seule raison, mais s’en est une…) Je pense que ces tutos portent un préjudice global à l’innocence du public, brisent le rêve et l’émerveillement, pour remplacer le sentiment magique par une masturbation intellectuelle. … Pouf pouf… Excusez-moi : Je voulais donc dire : Oui. Gilbus.
  13. 8 points
    Petit lapsus: Akiko signifie Fille de l'Automne et non Fleur de Printemps. Mais c'est un détail. Je préfère aussi une simple prise unique qu'un montage avec des effets, des coupures etc. Donc, les points des dés ne se voient bien qu'en live, au Surnatéum.
  14. 8 points
  15. 8 points
    On dirait aussi quand tu parles de cobayes disponibles en quantité et bon marché, que d'un certaine façon tu ne leur portes pas beaucoup de considération... selon ton angle d'attaque, si tu es dans la démonstration de celui qui peut, ils vont forcément réagir pour te faire suer, pour que ça rate ou pour trouver le truc. Il faut donc que tu trouves quelque chose de socialement engageant. Demande leur des vérités sur leurs notes, leurs examens, leurs copines, les profs qu'ils aiment ou pas. T'es dans un établissement scolaire, parle leur de leur quotidien... du menu à la cantine : hop si tu pouvais choisir ce qu'on mange, à quel prix, et dans quel endroit du collège/lycée, ce serait quoi ? Et tu as déjà une confabulation. Mais comme ils vont penser à EUX, et non à TOI, ils passeront un meilleur moment, et toi tu leur donneras du bonheur, en kiffant un brin au passage. Win-win. Donc a mon avis : travaille mieux ta présentation et l'engagement que tu suscites.
  16. 8 points
    N'est-ce pas plutôt le rôle d'un syndicat ? En revanche, si j'étais avocat et membre de la FFAP, je proposerais mes services pour seulement envoyer une petite lettre de rappel aux gens qui débinent et plagient...quelquefois cela peut suffire pour freiner les ardeurs de certains et faire un petit peu peur...??? Hélas, je ne suis que pharmacien et je peux seulement proposer un peu d'arsenic ou de vitriol...
  17. 8 points
    Je me suis incrit à ce second opus de Work in Progress presque sur un coup de tête (j'y suis allé les yeux fermés étant donné que Dominique Duvivier ne m'avait jusque là jamais déçu) et aussi suite aux bons retours que j'avais eu du premier par un ami avec qui j'ai déjà assisté à pas mal d'évènements magiques et qui partage régulièrement mes goûts en matière de magie. Les points forts que j'ai retenus : - le cadre : le double-fond est un endroit très convivial, intimiste, bien conçu. - l'accueil : Jean-Pierre Crispon, Philippe De Perthuis, Alexandra Duvivier et Cédric, Adeline et ceux dont je ne connais malheureusement pas les noms ont été aux petits soins pour nous, que ce soit pour le service (repas et boissons), le vestiaire, pour nous placer en salle, pour les photos, etc... - le dîner : que des bonnes choses accompagnées par d'autres bonnes choses et le tout en quantité - la disponibilité de Dominique Duvivier après le Work in Progress - les idées et/ou routines présentées dans l'ensemble - la ponctualité : chaque partie s'est déroulé exactement comme il était prévu. C'est important quand on a un train, un métro ou beaucoup de route à faire (c'est mon cas à chaque fois que je monte sur Paris). Les points faibles : - j'ai retenu assez peu de choses de ce Work in Progres car les routines et idées sont très nombreuses, nous n'avons ni trace écrite ou vidéo et il est très difficile de prendre des notes (rien d'autre qu'un genou pour s'appuyer, pas assez de lumière pour écrire et surtout : on ne peut pas suivre et prendre des notes en même temps) - une seule routine expliquée (routine type "boîte Okito") et une technique (un lapping) sur la totalité des routines présentées : moi qui m'attendait à une sorte d'atelier à la base, j'ai été très déçu sur ce point. J'aurai préféré moins de routines mais au moins deux ou trois de plus décortiquées en détails. Qu'on se le dise : je n'attendais pas après des "secrets" à tout prix. L'intégralité des routines présentées étaient facilement remontables pour moi (et ce n'est pas pour me vanter) mais l'ensemble était tellement dense que j'en ai oublié une bonne partie. S'attarder sur la construction d'au moins 3-4 routines aurait été intéressant et aurait permis de retenir un peu plus de choses. Sinon, à quoi bon payer 145€ + tous les frais que cela engendre pour quelqu'un qui vient d'assez loin comme moi ? Autant aller le voir en spectacle à plusieurs reprises. Ce que j'ai vu d'ailleurs était presque un spectacle de 5h mais dont la construction était inachevée et l'enchaînement sans fil conducteur. Le côté inachevé, je m'y attendais. C'est le principe du Work in progress. Mais que ce soit presque 5h de spectacle au lieu de 5h de conférence/atelier/discussion, ce n'est pas ce que j'attendais. - les questions / discussions : certains posent encore les questions auxquelles Dominique Duvivier à déjà répondu je ne sais combien de fois. Cela en devient lourd. J'aurais bien demandé l'explication détaillée de la routine type Vietnam, son système pour faire remonter un jeu ou un objet de sa poche extérieure gauche de veste jusqu'à sa poche intérieure gauche de veste, etc... mais je pense qu'il ne les auraient pas décrits. J'ai des idées qui fonctionneraient pour parvenir à ces résultats mais j'aurai aimé qu'il expose les siennes. - quelques idées que j'ai aimées : sa nouvelle approche d'une routine type Vietnam (son concept permet d'élargir le champ à plus de 12 cartes à partir d'un jeu mélangé et d'autres détails que j'ai remontés sur le coup mais que j'ai oubliés), son idée d'une pénétration à vue au travers de l'enveloppe translucide bleutée de Lubor Fiedler, la pénétration de la carte dans l'omni deck, son utilisation détournée de plusieurs manières d'un principe que j'avais lu sous la plume d'Ernest Pancrazi avec une série monté de l'as au roi, etc... et d'autres idées que je n'ai pas aimées comme le fait, dans cette même routine avec l'enveloppe bleutée, de montrer une carte couverte de plastique bleuté à un moment (ce qui révèle l'effet précédent) ou de trop enchevêtrer les effets au point de rendre certaines routines difficiles à suivre (je me met à la place d'un profane). Je n'ai pas aimé non plus la très longue routine avec le livre sur lequel des consignes sont lues car pendant 10min, ce n'était pas très passionnant et la chute, même si elle est forte n'est pas à mon sens assez extraordinaire pour justifier une telle attente. Cependant le concept est intéressant et avait largement sa place dans un Work in Progress. Il faut maintenant trouver un moyen de rendre la lecture des consignes plus amusante (et Alexandra a essayé de le faire de son mieux mais cela restait très long à mon goût) et/ou plus intéressante pour les autres spectateurs. Dans sa version de "Parabox" de Lubor Fiedler, la présence du cadre bleu en plus du dé rouge et de la boîte est problématique. Jean Merlin a décrit dans son premier Book of Magic une version qui ne présente pas cet inconvénient et finit également sur un dé Chinois. Quant à la version avec les balles il y a des idées intéressantes comme le gag final avec Alexandra qui permet de laisser aux spectateur le souvenir d'une chute beaucoup plus impressionnante qu'elle ne l'était mais sur le tour en lui-même, il faut absolument que le cube (ou dé je ne sais plus) soit plein et que les balles soient remplacées par des boules. Même si le spectateur semble pouvoir l'examiner à la fin, dès l'instant qu'il est creux, les profanes se diront que les balles étaient à l'intérieur au début ou que ces dernières pouvaient être comprimées. Bref, c'est joli mais le truc est assez évident (et même si ce n'est pas cela, c'est en tout cas ce que les spectateurs penseront tout comme ils pensent aux fils dès qu'il y a une lévitation). J'ai quelques idées pour le faire avec un cube plein et des boules. D'un autre côté, je me dis que c'est d'ailleurs peut-être ça que Dominique cherche avant tout : il sait que ces routines, ces idées, peuvent être portées plus loin et nous les livre donc brutes de décoffrage. Mais du coup, je trouve que 145€, c'est cher pour des pistes de réflexion que je pourrais avoir sans aller à cet évènement. Pour résumer : ce n'est pas ce que j'attendais, je regrette un peu de m'être inscrit à cet évènement onéreux pour moi, d'autant plus que jusque là, je n'avais jamais été déçu par Dominique Duvivier mais ce que je dis ici n'est que ma perception des choses : cet évènement n'a pas répondu à MES attentes, cela ne veut pas dire qu'il était de mauvaise qualité. Je sais que d'autres ont apprécié beaucoup plus que moi. Je me suis trompé sur ce que cela allait être : j'imaginais un stage / atelier avec Dominique Duvivier, pouvoir lui présenter mes idées et/ou agrémenter à partir d'une de celles qu'il aurait présentées, échanger là dessus et travailler outils en mains sans se préoccuper de là où cela nous emmènerait. J'imaginais vraiment le Work in progress ainsi : un atelier où chaque participant apporte son grain de sel, un vrai travail d'équipe en petit nombre (8-10 maxi) avec Dominique Duvivier qui lancerait le thème, un concept, une routine avec un cahier des charges (jeu emprunté, carte signée, boîte examinable, etc...) et à la fin nous sortirions avec des routines en partie construites par chacun d'entre nous, sur la base que Dominique aurait proposée. Je me suis trompé. J'ai pratiquement assisté à une avant-première de spectacle de 5h composée de routines brutes, entrecoupées par deux pauses (apéro et dîner) et nous étions environ 35. Cela ne valait pas, à mon sens, 145€. Si vous me lisez monsieur Duvivier, j'espère ne pas vous décourager à organiser d'autres évènement de ce genre. Je sais que vous êtes ouvert à la critique tant qu'elle n'est pas gratuite et qu'elle est détaillée au maximum et c'est pour cela que j'ose dire les choses franchement ici. Je ne pense pas que vous ayez voulu faire de gros bénéfices sur cet évènement mais que, sans vous en rendre forcément compte, vous nous avez livré quelque chose de très dense, trop dense et du coup assez indigeste (au sens qu'il est difficile d'en retenir grand chose, ce qui est dommage). J'ai vraiment eu l'impression que nous avons servi de public test pour une série de routines encore en construction dont vous n'avez pas exposé les idées qu'il y a derrière ouvertement. Je les ai devinées, certaines sont très bien trouvées, subtiles, originales, etc... mais à ce prix, elles auraient dû être exposées en détails selon moi, quitte à en réduire le nombre. Et pour tout vous dire, ce n'est pas parce que j'ai été déçu cette fois que cela m'empêchera de m'inscrire à un autre évènement que vous organiserez, que ce soit un spectacle, une conférence ou autre chose.
  18. 8 points
  19. 7 points
    Pour le looser, y a déjà un gugusse de chez PropDog ...
  20. 7 points
    Le passage de @Nestor HATO
  21. 7 points
    Bonjour tout le monde ! Comme vous le savez, les petites annonces VM sont pleines de bons plans. Parfois même, des plans qui sont un peu trop bons pour être vrais... C'est la rançon du succès : au milieu des milliers d'annonces ordinaires se glisse exceptionnellement une annonce pour une contrefaçon. C'est arrivé il y a deux semaines : un membre nous a contactés pour nous signaler que le DVD qu'il avait acheté était un rip de VHS. les modérateurs sont intervenus pour qu'il puisse obtenir le remboursement, et il nous a envoyé des photos prouvant qu'il avait détruit le DVD pirate. Si ça avait été le coffret Card College de Roberto Giobbi, nous aurions peut-être demandé qu'il le renvoie à l'expéditeur : après tout, c'est le printemps, il serait normal que les six rondelles soient de retour... Le vendeur a écopé d'un bannissement provisoire, et sait qu'il écopera d'un bannissement définitif en cas de récidive. Par ailleurs, un autre membre a été exclu pour avoir sollicité un échange de vidéos téléchargées. Je profite donc de cette occasion pour vous rappeler que la position de VM sur le sujet est claire : la vente ou l'échange de copies pirates ou de produits dématérialisés (vidéos, PDF, etc.) est interdite et ne sera pas tolérée. Nous vous remercions de nous signaler les petites annonces suspectes en cliquant sur "Prévenir les modos" lorsque vous tombez sur une annonce douteuse, ou si vous recevez un article qui ne correspond pas à ce que vous avez acheté. Avec le printemps qui arrive, c'est l'heure du grand nettoyage, qu'on se le dise ! Ceci dit, je vous rassure : les 45 000 annonces ouvertes dans la rubrique PA sont légitimes et vous permettent d'acheter, de vendre ou d'échanger des articles en toute légalité
  22. 7 points
  23. 7 points
    J'ai fait un peu de recherche sur les outils de pointe du tricheur. C'est vraiment incroyable ce qui est facilement trouvable sur internet aujourd'hui Par ailleurs, y a-t-il quelqu'un qui venderait une "holdout machine" genre Kepplinger/Jacob's Ladder Holdout ? +_+
  24. 7 points
    En plein dans le sujet, je viens de voir passer cette vidéo sur mon fil d'actu Facebook. Ce garçon a 9 ans... ****************************** Helder Guimaraes n'avait que 4 ans quand son père a commencé à lui apprendre la magie... extrait de l'interview : "Who was the first magician that ever wowed you? It's hard to say, but I think the first magician to really wow me was my father, who was teaching me magic and had me performing when I was just four years old. When I turned 12, I saw one of my idols, Juan Tamariz, perform for about an hour with just a deck of cards. I was mesmerized. It was such a magical and memorable experience. It changed my life's path". source : https://www.broadwayworld.com/los-angeles/article/BWW-Interview-Magician-Helder-Guimares-Storytelling-With-His-Magic-Right-Before-Your-Eyes-20190515?fbclid=IwAR3hsJbJGXhbWdCSF3vSwH20RjoLbtBGMWIzxYAbZdxJDhRqZSgTALREZLs *******************************
  25. 7 points
    J'ai essayé avec beaucoup de plaisir les balles de Daltonmagic combinées aux gobelets Brett Sherwood. Les couleurs ont un charme inhabituel.
  26. 7 points
    La vie est un éternel recommencement...
  27. 7 points
    A l’occasion de de la finale de l’émission La France a un Incroyable Talent 2018, rencontre avec le magicien consultant Jean-Baptiste DUMAS avec aussi @Frank TRUONG, David STONE, @Jordan Boudjena des French Twins… Jean-Baptiste DUMAS est un français spécialiste de magie qui travaille en tant que créateur d’effets magiques partout dans le monde. Il a ainsi pu collaborer avec Yif, Cyril TAKAYAMA, Lu CHEN, DMC… Il a aussi sorti quelques tours de magie tel que le célèvre Mirage ou encore Perfect Square. Attention, ce n'est pas forcément politiquement correct !
  28. 7 points
    Moi j'amène toujours ma femme avec moi pour pouvoir la couper en deux.
  29. 7 points
    Bonne année à tous ! Donc voilà ! Comme promis, c'est la première et dernière fois que je poste une vidéo de ce sacré défi 2019 !
  30. 7 points
    Bonsoir à tous, en réponse à l'un d'entre nous, je vous fais part d'une très bonne expérience que j'ai vécue en tant que magicien amateur. Je connaissais un peu une des maîtresses de l'ancienne école de ma fille et elle m'a vu faire quelques tours à une fête. Elle m'a proposé de venir montrer ce que je voulais aux élèves de maternelle (elle enseigne en petite section). J'ai eu un peu peur car la plupart des tours que j'avais "en poche" étaient durs à appréhender par des tout petits (cartes, pièces...) : ce sont des effets qui demandent un minimum de réflexion et/ou de connaissances (ne serait-ce que savoir compter, connaître les cartes à jouer...). Mais ma femme m'a aidé en donnant son accord à la maîtresse sans m'en parler ! J'ai fait un effort pour recenser tout ce que je savais et qui produisait un effet simple, assez visuel, et qui me plaisait vraiment. Au final, après un peu d'entraînement de bricolage, j'avais un peu de matière. Restait le plus important : la communication et le propos global de ce petit spectacle : il me fallait une histoire et une esthétique générale, sinon je le sentais mal. Je me suis lancé dans l'écriture d'un petit conte, inspiré de l'effet final que je projetais : un petit poisson sans couleur qui devenait multicolore à la fin du spectacle. Ce qui m'a beaucoup aidé, c'est la gentillesse des deux maîtresses qui m'ont donné des conditions idéales : une petite salle de motricité dont j'ai pu utiliser le matériel, notamment un tapis de gym. J'ai pu travailler à genoux sur une petite table basse, sans avoir mal !!! C'était super, j'étais ainsi au niveau du regard des enfants qui eux étaient assis sur des petites chaises pour leur âge. Par moment je me levais et allais même à leur rencontre dans des séquences interactives. j'ai présenté le petit spectacle 4 fois de suite, devant des groupes d'une douzaine d'enfants, à chaque fois encadrés par un adulte. Cette expérience était super car les enfants ont accroché, ce qui m'a fait très plaisir. A condition de se mettre dans un monde qui leur parle, les tout-petits sont très réceptifs et sans a priori, c'est génial. J'ai pu les laisser s'exprimer sans que ça parte en vrille. Je suis enseignant, ça m'a sans doute aidé ! J'ai beaucoup appris de leurs réactions. Le fait d'avoir pu faire 4 fois de suite (environ 30 min à chaque fois) le spectacle m'a permis d'améliorer des détails, de trouver un ton de plus en plus adéquat. J'espère renouveler l'expérience, mais va falloir bosser pour trouver du neuf. En tout cas j'ai pu vérifier le précepte dont beaucoup de magiciens m'avaient déjà fait part : un numéro soigné, travaillé et qui raconte une vraie histoire (je n'ai pas forcément atteint ce but, mais j'ai travaillé en ce sens) n'a pas besoin de tours extraordinairement compliqués et virtuoses, (ni même inexplicables !!). La magie naît dans l'instant et si tout s'enchaîne bien, elle ne meure jamais. Le public (et même les tout petits) ne cherchent pas forcément à voir quelqu'un qui a des pouvoirs magiques mais quelqu'un qui va leur permettre d'imaginer et de voyager un moment dans un univers ou la magie existe.
  31. 7 points
    Bonjour, cette illusion est protégée. Elle est la propriété de Jonathan Pendragons qui n'autorise contractuellement la fabrication qu'à des constructeurs déterminés. Il n'existe donc aucun plan pour la fabriquer vous-même. Une telle fabrication en vue d'une représentation publique serait illégale et constituerait une contrefaçon.
  32. 7 points
    Bonjour, J'ai décidé de partager avec vous mon expérience de spectateur aprés avoir vu le spectacle de magie de Noel du CE de ma femme. Pourquoi partager une expérience négative ? 2 raisons : - D'abord pour expliquer ce que je considère comme un mauvais spectacle (mais cela n'engage que moi). - Si le (les) magicien(s) que j'ai vu me lisent, je suis à leur dispo pour en parler dans le détail. Je tairai évidemment leur nom par respect pour eux. Tout commence par une volonté de faire assurer un voyage au "pays de la magie". Pourquoi pas (à la limite) ? le magicien n'a rien d'un voyageur si ce n'est un sac de voyage mais bon. Si l'histoire est sympa j'ai pas de contre-indication. S'ensuit une histoire où une sorcière (dénommée Mazera) sensée être gentille débarque en costume rouge/masque blanc, assez effrayant, et du coup, destinée (j'imagine) à faire peur aux enfants. On ne sait pas ce qu'elle fait là, quel est son rôle et où va-t-elle. Le message est bizarre, faire peur aux enfants pour un spectacle de Noel me semble assez inapproprié. Un second magicien, déguisé en balayeur de la scène, la fait fuir et finalement l'emprisonne sur une grande illusion afin de faire un change de personnage (mes excuses, mes connaissances en grande illusions étant proches du néant). Ca n'a ni tête ni queue, ne donne rien à l'histoire si ce n'est qu'on comprend qu'elle s'est échappée. On change de magicien. Pourquoi ? On ne sait pas. Le voyage au pays de la magie est bien loin. Le nouveau magicien nous montre un tour avec un sac en papier, des "lunettes 360" nous explique-t-il qui lui permette de voir les choses qui se passent dans son dos. Et de prendre un spectateur adulte pour venir l'aider sur scène. Il lui met le sac sur la tête pour confirmer qu'il ne voit rien. A un spectacle de noel, destiné au enfants, on leur montre un adulte qui se met un sac sur la tête. J'ai entendu des mère dire à leurs enfants "alors tu vois mon chéri, mettre un sac sur la tête, c'est in-ter-dit". Suit un numéro de mentalisme où le magicien devine les ballons de baudruche éclatés par le spectateur, yeux cachés par les lunettes 360. Je note l'absence de concordance entre le texte et "l'histoire". Les lunettes 360 sont sensées te faire "voir" à 360 degrés. Et lorsque le magicien devine les couleurs, il "pense" que c'est le ballon rouge/bleu/autre qui a éclaté. Curieux... Un numéro suit, sensé être poétique (neige japonaise). Le magicien, c'est quelqu'un qui "fait des choses extraordinaires à partir d'objets ordinaires" (je le cite). Et là, de sortir un rouleau de PQ, d'en découper quelques morceaux, de confectionner deux cœurs (ohhh poésie), de redéchirer tout cela et en faire de la neige japonaise s'envolant grâce à un éventail. Rien de poétique la dedans, le voyage au pays de la magie est toujours aussi loin. Et le message de la même mère à son fils "tu vois, jouer avec le papier toilette et le découper, ça aussi c'est interdit". Retour du second magicien, habillé en magicien cette fois. et qui fait une routine de cordes, les nœuds sauteurs, cordes coupée raccommodée, corde autour du cou et qui traverse le cou (!!!). Le message de la même mère (qui n'est pas non plus une mère poule mais quand même) : "tu vois mon chéri, la corde autour du cou comme ça, c'est in-ter-dit"... Troisième mauvais message passé par le magicien... je suis outré, le magicien est en train de me perdre. Je passe sur une malle des indes avec des balais qui transpercent un panier en osier (message curieux passé au enfants), une lévitation ratée et une sorcière Mazera qui devient le personnage de Caroline, on ne sait pas par quel mystère. Le magicien me perd sur la dernière partie, je discute avec mon voisin. J'aperçois de loin la participation de 3 enfants, un "roi", une "reine" et le "magicien" qui aux dires de ma femme était plutôt réussi. Je ne l'ai pas vu. En bref, j'ai vu un condensé de TOUT ce que je n'aime pas dans la magie pour enfants. C'était mal ficelé, pas scénarisé, pas hyper bien maitrisé techniquement, mal écrit, deux grandes illusions qui n'avaient pas lieu d'être, une lévitation ratée... C'est dommage. Si les deux magiciens (et/ou Caroline "Mazera") me lisent et veulent des détails sur mon ressenti qu'ils n'hésitent pas à me contacter en MP. Bien à vous, Matt
  33. 7 points
  34. 7 points
    Wow très belle routine @Adrien (SeeksOfSpades) ! Les manips sont vraiment magnifiques, j'adore ! Je partage également l'une de mes vidéos : Jonathan
  35. 7 points
    Bonjour Pierre-Yves / @Abracadabreizh Je tiens à souligner auprès de toutes les personnes qui passeraient par là que j'ai bel et bien reçu ce midi le remboursement des articles en litige. J'ai été respectueux et le plus honnête possible, dans mon message précédant et j'ai bien souligné que malgré ce litige je vous appréciais et vous trouvais particulièrement humain et agréable. C'est également très humain et humble de venir présenter vos excuses et reconnaître avoir été débordé. J'accepte vos excuses et j'en profite pour souligner une fois de plus votre gentillesse, votre sincérité et votre honnêteté. Merci d'avoir mis en œuvre une solution. Au plaisir Mickaël.
  36. 6 points
  37. 6 points
    Puisqu'on a cité Williamson… Voici de la magie moderne pour super initiés
  38. 6 points
    Oui, ça dépend qui tu fais venir, car si c'est Viktor Vincent, il faut aussi prévoir de faire venir la dame qui va avec, ainsi que la soeur de cette dame qui fait coucou dans le public (du coup si c'est chez toi, tu peux l'installer entre les olives et les chips).
  39. 6 points
    Euh ... En fait, il est où le problème de se procurer un téléphone compatible avec Cell et de performer avec ? Les magiciens sont des personnes qui passent des heures à trouver comment inventer des histoire abracadabrantesques ou bien justifier un mouvement complètement improbable avec un paquet de cartes, du style triple salto arrière retournée avec mawashi geri couplé à un low kick rotatif ... ... mais alors par contre, les téléphones évoluent un tant soi peu, et alors là c'est le drame Non parce que les magiciens, ils sont quand même les seuls à arriver en spectacle avec des guéridons volants, des coffres "vieux de 400 ans", des "cartes ayant appartenu à mon grand-père" (depuis l'temps, nos pauvres aïeux doivent avoir des otites, à force d'être évoqués à tout bout d'champ ) et tout un tas d'autres reliques hein Alors à côté de tout ça, un petit téléphone pas trop contemporain ... non, j'vois pas où est l'problème
  40. 6 points
    L'idée de départ vient d'un "proface" réalisé par mon ami Yves Valente
  41. 6 points
    Ce n’est qu’un avis personnel, mais je n’ai jamais été épaté par l’aspect « magique » des boulettes. Il y a certes un aspect divertissement, un aspect réflexion sur la façon dont on se crée nos propres convictions, et un aspect gestion du spectateur et talent de l’interprète. Mais ce n’est pas de la magie, du moins pas pour le public de la salle. La magie implique pour moi un minimum de mystère. Là, il n’y a de mystère que pour le volontaire… Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant : Je pratique très régulièrement le « tour » de la main qui se retourne, que j’ai dut décrire dans la chambre des secrets, je crois, et qui repose un peu sur la même structure : A la fin, les spectateurs voient qu’ils ont été manipulés, et comment. Mais au moins, il y a un instant magique, très court, quand ils s’aperçoivent que leur main s’est effectivement retournée. Dans les boulettes, il n’y a même pas ça. Pour ce qui est des chinois… La stupidité, ou l’hypocrisie, c’est selon, de ceux disant que révéler les secrets fait avancer la magie, est un bel exemple de réflexion à l’envers, qui va retourner dans tous les sens la réalité, jusqu’à trouver un point de vue qui arrange le débineur. Si cette affirmation pouvait à la rigueur être applicable dans certains cas très particuliers des temps anciens (je pense aux rivalités entre magiciens du 19ième et début 20ième, qui cassaient le numéro de l’autre pour mieux vendre le leur, l’autre revenant ensuite avec les mêmes tours, mais d’autres méthodes, pour démontrer que son détracteur avait mentit… etc.) Mais ce n’est assurément plus d’actualité aujourd’hui : Internet a tout changé. On met quelques secondes à publier au monde entier une explication. L’explication reste ensuite ad vitam aeternam sur la toile, disponible en permanence et à priori à jamais. Internet ne donne pas le droit à l’oubli, et le rythme du débinage est bien trop rapide pour que la magie « progresse » au même niveau. Et quand bien même ! Faire table rase du passé est stupide. Nous avons la chance d’avoir un énorme patrimoine : faut-il le détruire systématiquement, sous prétexte de faire place à des choses qui seront, peut-être et hypothétiquement, du même niveau ? Prenons un exemple dans un autre domaine : Franchement, les châteaux forts sont dépassés. Ils occupent de la place au sol, souvent dans des zones urbaines qui ont besoin du moindre mètre carré. Détruisons donc tous les monuments qui ont plus de 50 ans, châteaux et églises comprises : ils pourront enfin faire de la place à des construction modernes, qui feront enfin avancer l’architecture… On voit que c’est stupide. Pourquoi en magie, alors qu’il y a des monuments magiques qui tiennent debout depuis des centaines d’années et font la joie du public, devrait-on les abattre pour de nouveaux trucs ? Les tours anciens ont fait leurs preuves. Ils ont survécu jusqu’à nous… Qu’en sera-t-il des tours nouveaux, qui bien souvent ne sortent pas des placards des magiciens, passé un premier engouement ? On peut toujours remettre au gout du jour un tour ancien, et l’adapter aux rythmes et aux modes de notre époque. Mais un tour nouveau, qui nous dit qu’il tiendra la route ? Son seul but sera-t-il d'être débiné à son tour, pour faire de la place à un "encore plus nouveau"? Autre aspect : Vous pensez vraiment que les créatifs sont motivés par le débinage ? Billevesées : un créatif crée, de tout façon. Ce n’est pas une question de paresse ou de motivation, mais de nature : Quand on a 10 idées à la minute, comme j’en connais, ben on crée. Au contraire, le fait de voir systématiquement les créations se faire débinées à peine sorties, cela n’incite pas à créer plus de trucs qui seront débinés tout aussi vite : Cela incitera plutôt à garder pour soi et ses copains de confiance ses propres créations, ce qui est la meilleure façon de protéger son travail. Je fais une petit digression, tant qu’on y est : Certain ont dit que la meilleure façon de protéger un secret en magie, c’est de le publier. J’imagine qu’au départ, c’était un trait d’humour, pour parler de tous ces livres qui sont publiés et jamais lus… Mais prendre ce trait d’esprit aux premiers degrés est un peu dommage : Tout secret publié est accessible. Pire tout secret publié sur internet en libre accès est accessible par les moteurs de recherche, qui on le sait sont de plus en plus performants et exhaustifs. Une recherche titanesque demandant des voyages coûteux et des mois passés dans des bibliothèques poussiéreuses, il y a 60 ans, cela se traduit de nos jours par quelques clics, à la portée de n’importe qui, et un résultat instantané. C’est le progrès, mais actuellement, publier un secret n’est PAS une façon de le protéger… Donc, je souhaite la bienvenue aux chinois dans le grand débat sur le débinage. Peut être qu’ils arriveront mieux que nous à protéger leurs secrets. J’en doute, mais j’aimerai bien être surpris… Gilbus
  42. 6 points
    Dans la lignée Britain's Got Talent une performance avec un pré-talk basé sur l’émotionnel par la connectique "Human Being" mais qui reste dans l'idée des précédents messages à savoir en définitive un tour simple puisqu'il s'agit ici d'un classique PK Touch. Nous avons parfois dans les colonnes de VM "la dent dure" sur les tours, les trailers....on lit parfois "oui mais les spectateurs ont été payés...." "c'est monté...." ; on anticipe leurs réactions : "c'est complètement nul ce tour, ils vont le voir de suite...." Tout çà pour vous dire qu'il nous est parfois difficile d’appréhender les choses par l'oeil du moldu que nous avons perdu. N'oublions jamais qu'à la base les tours ne nous sont pas destinés mais également qu'en définitive nous avons vraiment des pouvoirs : celui de générer du rêve, des émotions....mais comme disait l'autre : "cela ne s'achète pas" c'est juste ce que vous êtes, vos idées, votre façon d'être, votre charisme... La preuve en est : regardez juste les visages des spectateurs (qui n'ont pas été payés) de la vidéo ci-dessous : leur degré d'étonnement et les émotions qu'ils dégagent...avec un tour que vous savez ou pouvez tous faire ou que vous faites d'ailleurs déjà..... Bon visionnage
  43. 6 points
    Oui, c'est marrant cette vidéo où il précise dès le début que "ça" ne casse pas mais qu'il fournit de quoi remplacer le "ça" si le fameux "ça" casse. En tout cas comme tu dis, il y a ce qu'il faut, impec', mais il faudra attendre les retours de ceux pour qui "ça" a cassé afin de répondre à la question de Jon. En attendant, il suffit de faire "comme si" il n'y avait pas de "ça" qui casse...
  44. 6 points
    Moi j'ai toujours une spontus 360, une camisole, et une modern art (des fois un panier hindou, et une table losander)
  45. 6 points
    QUOI ! qu'est-ce que j'apprends !!!!!!! Darlone a osé partager cette routine avec vous. Moi qui me sentais chouchoutée, privilégiée lorsqu'il me l'avait envoyée. HONTEUX ! Déjà qu'il vient de me vendre un tour à un prix scandaleusement bas ! Je n'ai même pas les mots pour le décrire, tiens. Portrait de Darlone Mille mercis pour ce partage à la communauté magique et pour tous nos échanges.
  46. 6 points
    J'ouvre une brève parenthèse hors-sujet, quitte à poursuivre ce débat dans un autre sujet Evidemment, que les spectateurs essaient de comprendre. Le but du Chemin Magique n'est pas de les empêcher de chercher, mais de les amener dans une impasse, en leur retirant toute possibilité d'explication (notamment en répétant le même effet avec plusieurs méthodes différentes, chacune compensant les défauts des autres). Après ça, ils peuvent toujours chercher Et sinon, il y a bien sûr la méthode de Woody, plus radicale. Mais qui requiert d'avoir sa baguette sur soi...
  47. 6 points
    Donc avoir 2 champions du monde unanimement salués lors de leur sacre, c'est de la gnognotte. Avoir un des plus original (trash et Québécois) c'est de la gnognotte. Saluer l'un des jeunes magiciens français les plus prometteurs, c'est encore de la gnognotte....Beaucoup paraissent oublier que depuis + de 20 ans - avec Attention Magie, Les Mandrakes et Les Championnats de France - Gilles Arthur est l'un des rares producteur et magicien à proposer en prime de la magie à la télé ! Oui, j'ai des réserves : suis pas un fana de la magie de Caroline Marx, ni du numéro et du personnage Michel Fages... mais je maintiens que j'ai trouvé ce numéro, comparé aux années de meilleure tenue.
  48. 6 points
    Exact. Et je pense que la répartition des sexes au sein des clubs de magie (ou des métiers de l'informatique) tient davantage à une question de tradition qu'à une question de sexisme : ce sont traditionnellement des activités masculines, voilà tout. Ca vaut pour les jeux de rôle, les jeux vidéo ou le football : les filles sont moins attirées vers ces activités que vers d'autres, notamment parce qu'elles n'y voient pour ainsi dire que des hommes. (Et je laisse volontairement de côté les métiers qui exigent des caractéristiques physiques particulières : maçons, bûcherons, éboueurs... on comprend bien ici que ce n'est pas la surabondance d'hommes qui les dissuade) Dans l'autre sens, je note qu'il y a moins d'hommes dans les clubs de danse ou d'équitation ou dans les écoles d'infirmières, probablement pour les mêmes raisons : les garçons qui pourraient potentiellement être attirés par ces activités rechignent à intégrer un univers majoritairement féminin. En ce qui concerne les conférences, je pense que cela dépend du sujet. Ma femme est orthophoniste et assiste régulièrement à des conférences spécialisées. Naturellement, elle n'y voit que des orthophonistes, donc 95% de femmes. Pour en revenir à la magie, je trouve dommage qu'il y ait si peu de femmes dans nos rangs (même si, on l'a vu dans les messages précédents, elles sont là quand même) : non seulement c'est une activité qui ne demande pas de caractéristiques physiques typiquement masculines, mais au contraire, c'est même un art qui requiert à la fois de la grâce et la capacité de faire plusieurs choses à la fois... deux qualités qui sont réputées plutôt féminines ! Alors effectivement, il faut qu'elles trouvent la patience de supporter les hommes, qui savent être lourds quand ils sont en bandes (le pluriel ne vaut rien à l'homme, disait Georges), et tout particulièrement quand il y a une femme (seule, a fortiori) dans l'assistance... En fait, c'est peut-être à nous de leur prouver que nous valons mieux que ça
  49. 6 points
    Pour ceux qui lisent l'anglais (et dans le cas présent, de l'anglais bien écrit) : très bel hommage de David Mamet à Ricky Jay dans le New York Times du 28 novembre. Un hommage à son ami disparu, mais aussi une belle réflexion sur le cinéma et la magie, les notions de recherche et de perfection, etc. Bravo Sir. https://www.nytimes.com/2018/11/28/theater/david-mamet-ricky-jay.html?action=click&module=Well&pgtype=Homepage&section=Arts&fbclid=IwAR3hyLklcSRy8zc2Prf_wutnah_FH4sH5e7suX3oknTkQ0fwSVNf-xQ6OfM
  50. 6 points
    Il sait aussi de quoi il parle question marketing. Je rejoins @Eyden (et TheJerx), dire que "si tes spectateurs demandes à examiner c'est que tu les gères mal", est une énormité dont il faut se débarrasser en magie, c'est faux. La magie ne prendra place que si la suspicion est levée, et si la nature du matériel utilisé est une explication plausible, alors il faut être en mesure d'assouvir la curiosité. Avec ExtremeBurn, il est tout à fait possible de laisser les billets à l'examen, je le fais souvent. Quasiment à chaque fois d'ailleurs. Le guéridon est un tour de scène, effectivement c'est différent, mais tout le monde a envie de l'observer. Pas toi ? Moi oui. La chorégraphie reste sublime quand c'est bien fait, tout comme un marionnettiste dont on oublie les fils, ou un ventriloque qui passe après sa mascotte. Le FI ? Alors là je ne comprends pas. Il n'y a rien à voir dans les effets les meilleurs sortis dernièrement : Invisible de Damien Savina, Venom, Legacy sujet Emergency Kit, et tous les tours de fil indirect. On PEUT laisser à l'examen. Le moindre jeu hanté est normal, non ? En revanche, si tu fais un tour, qu'on te demande "je peux mélanger/observer/toucher" et que ta seule réponse est un mélange de malaise/rejet/autorité/refus ou quoi que ce soit du genre, alors la magie n'opérera PAS. Et à l'autre bout du spectre, il y a les tours où le matériel n'est pas intéressant. Comme Inferno. On ne m'a jamais demandé de toucher les cartes. C'est la concordance révélation/choix qui est forte. Un SvenPad n'est qu'un moyen de choisir, ce n'est pas le coeur du tour. Et certains gimmicks sont si bien faits qu'ils peuvent être laissés à l'examen : Ambivalence de Vax, Flipper BMC, Mystic Dice, etc. Donc pour le tour de Joshua, il est effectivement splendide, mais il faut bien viser l'utilisation qu'on veut en faire.
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Créer...