Aller au contenu

Tableau d'honneur


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 19/06/2019 partout

  1. 11 points
    Bon, reçu et j'ai pu passer pas loin de 5h à m'entraîner avec. Évidement je ne vais pas pouvoir donner un avis complet car c'est fort à chaud néanmoins je peux déjà livrer quelques premières impressions. Ne nous voilons pas la face, c'est assez complexe à prendre en main. Le travail à fournir pour la synchronisation de l'ombre est conséquent néanmoins quand on y parvient, on s'auto bluff. Pas la peine de vouloir aller trop vite, il faut déjà tenter de maîtriser les ombres statiques avant de tenter les animées. Ces dernières sont dur à contrôler en plus de devoir gérer la synchronisation. Faut pas être démuni de coordination... Ce n'est donc pas du "aussitôt paquet ouvert, aussitôt faisable". C'est positif dans le sens où la difficulté en fera reculer beaucoup et que ce n'est pas le genre d'effet que tout le monde fera. Niveau luminosité il est préférable d'être dans une certaine pénombre avec un mur blanc néanmoins dans une pièce avec une luminosité normale, il y a moyen de s'en sortir en faisant une zone d'ombre avec son corps en se plaçant devant la source de lumière la plus intense et en projetant l'éclairage du téléphone dans notre zone d'ombre ainsi créé. Cela rappelle beaucoup le travail avec le FI. L'ombre projetée sera moins net que dans la pénombre néanmoins c'est quand même réalisable. Ce qui me donne définitivement envie de bosser cet effet pour l'intégrer à mon répertoire c'est la réaction de ma compagne quand elle m'a servi de cobaye pour un premier essai (Précision est faite qu'en tant que compagne d'un magicien, elle est blasée, de base, de devoir être la spectatrice de tous mes nouveaux joujoux ) J'ai eu la bonne idée de lui emprunter son téléphone qui, comme le mien, dispose d'un clapet (pourquoi se priver de l'emprunter dans ce cas!!) Et je lui ai simplement fais l'effet de l'ombre de "sa main" que l'on attrappe et que l'on maintien tandis qu'elle retire sa propre main. Je lui ais fais cela brut de pomme, sans trop de boniment ni présentation particulière. Et bien en plus de lui avoir décrocher un peu la mâchoire j'ai également eu droit à un "Cela faisait longtemps que tu ne m'avais pas fait un effet qui ressemble à du harry potter..." sous entendu que les cartes, les pièces, les book test et les rubix cube c'est de la merde a côté d'une ombre qu'on attrappe sur un mur...Mdr Ma compagne n'est pas la science infuse mais pour moi c'est sans appel quant au potentiel de l'outil . Et enfin, brièvement, ce que l'on reçoit dans la boîte justifie le prix. Cela tiendra une vie de part le matériau utilisé et pour les plus bricoleurs, cela donnera peut être envie de créer ses propres "Silhouettes" dans un atelier équipé... Il est également clair que je ne vais pas utiliser toutes les silhouettes proposée. En Presta ce serait contre productif et peu pratique de vouloir toutes les utiliser. Je pense que je vais m'en approprier une ou deux de manière intense et laisser les autres au tirroir pour...quand j'aurai envie de changer. Voilà voilà, en bref, une première impression. Extrêmement satisfait de ce produit très original et sympa.
  2. 10 points
    ...et un homme généreux, il m'a offert la version close-up d'Olaf la girafe façon Dice élévator pour le plus grand bonheur des enfants et des parents (elle fait un carton sur les adultes cette girafe, c'est très surprenant). Je n'ai pas encore testé le dice élévator car un tel bijou mérite une routine construite et une parfaite maîtrise. Bref, du bel ouvrage, non ? Merci David
  3. 10 points
    Voici un extrait de mon livre....si cela peut t'aider ! Il te faut juste considérer les figures 2 3 4 5 . Les 3 autres noeuds cachés dans les 2 mains ne te sont pas nécessaires (pour l'instant) Pour info, le public voit le petit bonhomme en noir (c'est moi...hihi ) et au dessus il y a le dessin de ce que tu vois c'est à dire tes mains. Les dessins sont toujours en double: vue public et vue de l'artiste. Tout le livre est traité de la sorte...un travail de titan...pour le réaliser!
  4. 9 points
    Peut être que comme moi vous ne vous produisez pas que dans des salles avec une super sonorisation et un régisseur son mais que vous utilisez souvent votre propre matériel avec comme régisseur, vous, votre copain ou votre copine ou un ami. J’ai longtemps recherché une application simple permettant de gérer facilement le son d’un spectacle. Mais j’ai trouvé des choses trop complexes, usine à gaz, mélangeant les lumières, uniquement sur IOS, avec des dizaines d’options inutiles pour moi... A force de recherches je suis tombé sur l’application gratuite de mes rêves. Pour éviter d’emmener un ordi, je travaille avec mon smartphone. On peut le brancher en ligne ou utiliser le Bluetooth pour le connecter à la sono (soit avec des sono intégrant le Bluetooth ou en rajoutant un adaptateur pour une vingtaine d’euros). Le plus du Bluetooth c’est de déplacer à volonté et sans restriction de fils le gestionnaire du son... L’appli que j’ai découverte est très simple mais diablement efficace. Il suffit de créer un dossier sur votre téléphone et d’y placer les musiques de votre numéro. Elles apparaissent alors sur l’ecran ensemble sous forme de boutons et avec les noms que vous voulez. Vous avez le nom sur le bouton, la durée de la musique et une gestion du volume du son par musique. Vous appuyez sur le bouton de la musique elle se lance, vous appuyez de nouveau elle se coupe. De vous avez un bouton qui coupe tout immédiatement. Sur chaque bouton de musique un petit bouton latéral permet de lancer la musique en boucle. Vous avez donc sur votre écran sous forme de boutons toutes les musiques de votre ou vos numéros. Elles se lancent et s’arrêtent en un clic, d’un revers de doigt vous pouvez baisser progressivement le son pour faire des fondus en ouverture ou en fermeture. Un enfant de 10 ans peut donc lancer la première musique puis faire un fondu, l’arreter et lancer le second morceau depuis un téléphone. Vous pouvez faire plusieurs dossiers pour plusieurs spectacles. Un magicien seul peut lancer lui-même ses musiques depuis par exemple son téléphone posé sur sa desserte. Plusieurs autres options sont intéressantes, si vous lancer plusieurs morceaux en même temps ils jouent ensembles, vous pouvez également planifier et séquencer une musique en ne jouant que de la 15eme seconde à une minute (je préfère personnellement avoir monté le morceau avant mais c’est possible). Vous pouvez aussi vous constituer une base de donnée musicale. Cette appli est gratuite et sur androïd : impro sound-system. Elle est ultra fonctionnelle et permet vraiment une gestion de la sono seul ou avec n’importe quelle personne non spécialiste. Elle me rend de grand service et vraiment c’est ce que je recherchais simple et efficace, donc si cela peut aider vous la trouverez facilement sur le web .https://images.app.goo.gl/iYvRLJ4XJphPrHDz5
  5. 9 points
    A mon tour de participer à ce petit exercice. Vers l'âge de quatre ou cinq ans, je découvre émerveillé les spectacles de cirque avec notamment la magie. Au Noël de mes 6 ans je reçoit le coffret de magie de Dominique Webb, je me rappellerai toujours de la joie que j'ai eut en découvrant et apprenant tous les secrets qu'il contient. Deux à trois ans plus tard je présente mes premiers spectacles de magie avec des marionnettes que je cousais moi-même, ma mère m'avais appris à coudre car je la sollicitais trop. C'était génial d'être totalement indépendant dans la confection de mes marionnettes, à partir de quelques bout de chiffons et de cartons. Les spectacles de fin d'année à l'école sont mes premiers pas sur scène. A le fin des années 80 (début de mon adolescence, si si je suis encore jeune ) : je fait mes premiers pas au théâtre avec des exercices d'improvisations et des cours d'expressions corporelles. Je joue des pièces de théâtre de boulevard, c’était le pied. En 1995 : Pendant mes études supérieures ( à la fac de Grenoble), je découvre qu'il existe des magasins et des clubs de magie. Je remercie Luc Parson de m'avoir ouvert la porte de la FFAP de Grenoble. 1998 : Départ pour Paris dans le but de vivre pleinement de ma passion. D'abord je travaille comme conseiller en parapharmacie. Première rencontre déterminante avec une de mes clientes, avec qui je m'entendais très bien car on partageait la même passion pour la peinture. Je ne vous ai pas dit que en même temps je peignait et exposait mes tableaux. Désolé je m'égare, donc en discutant avec ma cliente je lui parle de mon projet de vivre de la magie, elle me présente son mari qui était pianiste dans des cabarets. Il me conseil et me met en contact avec le milieu professionnel. Les premiers vrais contrats arrivent ! J'ai donc à cette époque 2 emplois: conseillée en parapharmacie et magicien pendant 2 ans. 2001 : Je plaque mon CDI en parapharmacie ( malgré une belle proposition pour travailler comme délégué pharmaceutique pour un grand labo.) Je venais d'avoir la proposition de travailler dans une boutique de magie. Me voilà engagé chez « Joker Deluxe », certains d'entre vous m'ont peut-être déjà croisé à la boutique de Saint Ouen l'Aumône. Je travaillais enfin à 100% dans la magie. Boutique et spectacles. J'ai pu me perfectionner aux différentes techniques grâce à toute les rencontres enrichissantes faites là bas. Il reste encore de belles amitiés de cette époque, également parmi les professionnelles, je pense notamment à mon ami Jims Pely. La fin de Joker Deluxe ( trop précoce à mon gout) à été pour moi le début de mon aventure pro dans le spectacle avec des hauts et des bas. Je prend les pages jaunes et appel tous les cabarets de Paris. J'imprime une listes des restaurants par arrondissements et même chose je prend mon téléphone et finit par décrocher des contrats régulièrement. Mon rêve se réalise enfin, je ne vit que des spectacles de magie. En 2005 : J'ai été choisi pour une formation de ventriloquie avec Michel Dejeneff (Tatayet). Nous étions 8 heureux élus. Je suis revenu à mes tout premiers pas en écrivant des spectacles avec ma marionnette: “Max le chat". Spectacles pour jeunes public. La même année, le hasard de la vie ma fait quitter l'agitation parisienne pour me retrouver dans le Nord où je vit encore. Je ne sais pas si d'autres ont comme moi eut quelques petites pauses forcées dans sa vie d'artistes pro. Des mois, même des périodes où les contrats sont plus difficiles à trouver. A la naissance de mes enfants mes nouvelles responsabilités de père m'ont poussé à trouver un CDI pendant 2 ans et demi, une fois la panique passé j'ai repris ma vie d'artiste pro. Maintenant à mon parcours et mes projets c'est rajouté mon rêve de jouer au théâtre, je ne fait pas ma pub, c'est juste pour partager avec vous le plaisir immense que je ressent lorsque je rencontre mes spectateurs venus voir mon spectacle. C'est totalement différent que de jouer en évènementielle. Le partage avec son public est plus profond. Voilà de façon très synthétique mon parcours fait de haut et de bas. Il manque encore beaucoup de passages évidemment. Au plaisir de lire les votres. A très bientôt. Franck
  6. 8 points
    Bon, Je vais être franc en essayant de ne pas être blessant. Tout d'abord je ne vois pas quel spectateur peut être amusé par ce type de routine... en réalité si, je le sais bien : les magiciens. On entraîne le spectateur dans un bazar impossible avec des justifications complètement improbables, c'est long et fastidieux avec un final qui manque de puissance à mon goût. A la fin je me dis tout ça pour ça ! oui c'est impossible d'un point de vue de magicien mais magique ? je ne pense pas, on perd une carte dans un jeu et on la retrouve au bout de 10 minute en écartant un tas de possibilités dont le jeu marqué, le forçage etc... ce qui est bien dommage car avec ces derniers la routine aurez pu gagner de la fluidité. Bref, une routine pour magicien qui ne m'a pas fait pas rêver. Après peu être que la présentation est juste très mauvaise et que le "truc" et fantastique en réalité mais ce n'est pas parce que l'on ne connait pas le secret qu'un tour est bon et inversement. Après je n'ai pas vue la réaction des gens sur ce tour et ce que j'explique n'est donc que supposition près à être réfuté si il est nécessaire.
  7. 7 points
    ...et suite à un "face à face" j'ai eu une "prise de tête" avec cette "tête de noeud" Amusant, non ? Deux profils peuvent faire une face... !
  8. 7 points
    Omg que c'est fatigant les mecs qui ramènent leur science à tout bout de champ sans même répondre au sujet posté. Faut se détendre Hugo, il n'y a rien de grave c'est juste un forum de magie, on est pas tous des pros avec 15 ans de magie derrière nous. Il en faut pour tout le monde. Inscris-toi sur un forum de philosophie je pense que tu vas kiffer l'ambiance.
  9. 7 points
    C'est sans conteste quand j'ai dit à ma femme que j'avais fait disparaitre mon livret A pour m'acheter une moto.
  10. 7 points
    Dès mais 8 ans je prends conscience que je vis dans un monde de spectacle ( mon père était ...clown) et je cotoie de nombreux magiciens et particulièrement YOGANO , SHA RANDJA , Dan scott et je suis ebloui par leurs prouesses sensuit le parcours normal boite de magie , deception , detour vers la musique et en 1976 jeune et beau je me lance avec ma soeur en magie GI et scéne en passant par la case Mayette et le celebre "50 gi d'hier et d'aujourd'hui" Petit rappel pour les plus jeunes" Internenette " n'existe pas les congres reservés aux ayant des moyens donc on se deme....de comme on peut et ne pas compter sur les anciens pour vous donner des conseils . Au debut c'est la R12 ( oups , recherchez sur internet Renault 12) avec galerie de toit voiture bourrée à bloc et magneto à bandes pour la musique. L'evolution ???? la chance de tomber sur un agent artistique qui croit en vous : Show Choc et qui vous fait travailler à fond été comme hiver . C'est aussi le moment de franchir une etape en acceptant d'aller voir des "forts" dans les congres notamment MEPHISTO à courtrai puis à Ostende (Ah les congres Mephisto , Christopher y est aussi Jeune et beau) et là on peut estimer son propre niveau en dessous de celui là au dessus de celui là . Et on commence à imaginer comment monter, monter , monter . En 1982 on fait le grand pas , de semi pro on lache une situation confortable avec un metier assuré et bien remunéré + une activité annexe , la magie , qui met largement du beurre dans les epinards . Et là c'est le GRAND SAUT DANS L'INCONNU , comment vais-je m'en sortir pour faire vivre toute une petite famille . Et c'est là aussi qu'on se bat réellement pour VIVRE DE SA PASSION et faire vivre ses proches , en ayant en tête que si on abandonne sa passion et ses reves on passera aussi pour une "bille" vis à vis des amis , de la famille , des proches en ayant proclamé qu'on devient "professionnel" a
  11. 7 points
  12. 6 points
    Les ombres chinoises ou théâtre d’ombres est peut-être l’illusion plus ancienne et un art qui est utilisé aujourd’hui avec des objectifs pédagogiques pour les enfants ; cependant, l’art de l’illusion à travers la lumière et les ombres peut être montré de façon différente : Question Mark, 2003. Kumi Yamashita Wild Mood Swings, 2009-10. Tim Noble and Sue Webster
  13. 6 points
    L'idée de départ vient d'un "proface" réalisé par mon ami Yves Valente
  14. 6 points
    Ce n’est qu’un avis personnel, mais je n’ai jamais été épaté par l’aspect « magique » des boulettes. Il y a certes un aspect divertissement, un aspect réflexion sur la façon dont on se crée nos propres convictions, et un aspect gestion du spectateur et talent de l’interprète. Mais ce n’est pas de la magie, du moins pas pour le public de la salle. La magie implique pour moi un minimum de mystère. Là, il n’y a de mystère que pour le volontaire… Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant : Je pratique très régulièrement le « tour » de la main qui se retourne, que j’ai dut décrire dans la chambre des secrets, je crois, et qui repose un peu sur la même structure : A la fin, les spectateurs voient qu’ils ont été manipulés, et comment. Mais au moins, il y a un instant magique, très court, quand ils s’aperçoivent que leur main s’est effectivement retournée. Dans les boulettes, il n’y a même pas ça. Pour ce qui est des chinois… La stupidité, ou l’hypocrisie, c’est selon, de ceux disant que révéler les secrets fait avancer la magie, est un bel exemple de réflexion à l’envers, qui va retourner dans tous les sens la réalité, jusqu’à trouver un point de vue qui arrange le débineur. Si cette affirmation pouvait à la rigueur être applicable dans certains cas très particuliers des temps anciens (je pense aux rivalités entre magiciens du 19ième et début 20ième, qui cassaient le numéro de l’autre pour mieux vendre le leur, l’autre revenant ensuite avec les mêmes tours, mais d’autres méthodes, pour démontrer que son détracteur avait mentit… etc.) Mais ce n’est assurément plus d’actualité aujourd’hui : Internet a tout changé. On met quelques secondes à publier au monde entier une explication. L’explication reste ensuite ad vitam aeternam sur la toile, disponible en permanence et à priori à jamais. Internet ne donne pas le droit à l’oubli, et le rythme du débinage est bien trop rapide pour que la magie « progresse » au même niveau. Et quand bien même ! Faire table rase du passé est stupide. Nous avons la chance d’avoir un énorme patrimoine : faut-il le détruire systématiquement, sous prétexte de faire place à des choses qui seront, peut-être et hypothétiquement, du même niveau ? Prenons un exemple dans un autre domaine : Franchement, les châteaux forts sont dépassés. Ils occupent de la place au sol, souvent dans des zones urbaines qui ont besoin du moindre mètre carré. Détruisons donc tous les monuments qui ont plus de 50 ans, châteaux et églises comprises : ils pourront enfin faire de la place à des construction modernes, qui feront enfin avancer l’architecture… On voit que c’est stupide. Pourquoi en magie, alors qu’il y a des monuments magiques qui tiennent debout depuis des centaines d’années et font la joie du public, devrait-on les abattre pour de nouveaux trucs ? Les tours anciens ont fait leurs preuves. Ils ont survécu jusqu’à nous… Qu’en sera-t-il des tours nouveaux, qui bien souvent ne sortent pas des placards des magiciens, passé un premier engouement ? On peut toujours remettre au gout du jour un tour ancien, et l’adapter aux rythmes et aux modes de notre époque. Mais un tour nouveau, qui nous dit qu’il tiendra la route ? Son seul but sera-t-il d'être débiné à son tour, pour faire de la place à un "encore plus nouveau"? Autre aspect : Vous pensez vraiment que les créatifs sont motivés par le débinage ? Billevesées : un créatif crée, de tout façon. Ce n’est pas une question de paresse ou de motivation, mais de nature : Quand on a 10 idées à la minute, comme j’en connais, ben on crée. Au contraire, le fait de voir systématiquement les créations se faire débinées à peine sorties, cela n’incite pas à créer plus de trucs qui seront débinés tout aussi vite : Cela incitera plutôt à garder pour soi et ses copains de confiance ses propres créations, ce qui est la meilleure façon de protéger son travail. Je fais une petit digression, tant qu’on y est : Certain ont dit que la meilleure façon de protéger un secret en magie, c’est de le publier. J’imagine qu’au départ, c’était un trait d’humour, pour parler de tous ces livres qui sont publiés et jamais lus… Mais prendre ce trait d’esprit aux premiers degrés est un peu dommage : Tout secret publié est accessible. Pire tout secret publié sur internet en libre accès est accessible par les moteurs de recherche, qui on le sait sont de plus en plus performants et exhaustifs. Une recherche titanesque demandant des voyages coûteux et des mois passés dans des bibliothèques poussiéreuses, il y a 60 ans, cela se traduit de nos jours par quelques clics, à la portée de n’importe qui, et un résultat instantané. C’est le progrès, mais actuellement, publier un secret n’est PAS une façon de le protéger… Donc, je souhaite la bienvenue aux chinois dans le grand débat sur le débinage. Peut être qu’ils arriveront mieux que nous à protéger leurs secrets. J’en doute, mais j’aimerai bien être surpris… Gilbus
  15. 6 points
    Voici pour toi Thierry Et l'émission continuera en prime time comme avant Bises a tous Antonio
  16. 6 points
    En ce qui concerne le débat sur le terme mansplaining, je pense qu'il y a un intérêt à employer un terme, quand bien même il paraîtrait bizarre, snob ou inutilement compliqué : ce qui compte, ce n'est pas son étymologie, mais ce qu'il désigne. Prenons les exemples flagrants du racisme ou de l'homophobie : avant l'invention de ces termes (ou du moins avant leur entrée dans le langage courant), il y avait déjà des cons (pour reprendre le substantif proposé par Florian) qui n'aimaient pas les étrangers ou les gays. Seulement à l'époque, ils étaient plus nombreux, et peu de gens s'en offusquaient (au sein de la communauté blanche hétéro, du moins !) Mettre une étiquette sur les comportements n'a pas changé ce que subissaient ces minorités, mais cela a permis de faire un premier pas vers la reconnaissance de ces problèmes. Et petit à petit, les lignes ont bougé, et la tendance s'est inversée : aujourd'hui, les comportements racistes ou homophobes ne sont plus admis, ils sont condamnés par la loi et, surtout, ils sont devenus honteux. Bien sûr, la linguistique n'est pas seule responsable de cette évolution des mentalités, mais il est permis de croire qu'elle y a contribué : avant de pouvoir blâmer un comportement, il est nécessaire de pouvoir mettre un nom dessus. Si j'ai suggéré plus haut de parler de condescendance, c'était uniquement pour permettre aux lecteurs de poursuivre le débat de fond sans se braquer en criant à l'anglicisme ou (ouvrez les guillemets avec des pincettes) au "pseudo-intellectualisme". Il aurait probablement été plus judicieux de parler de condescendance envers les femmes, puisque l'objectif affiché de ce mot-valise est bien de le distinguer de la condescendance "classique". Je conçois parfaitement qu'on puisse être condescendant, si le contexte le justifie. Je l'ai démontré moi-même il y a quelques pages, en donnant une définition de la condescendance à l'usage de ceux qui ne comprendraient pas ce terme (et je le refais ici, en expliquant que j'ai été condescendant aux gens qui ne l'auraient pas compris ). Patricia l'a fait aussi, pour montrer à son contradicteur ce qu'on ressent quand on le subit. Être condescendant avec quelqu'un qui le mérite, c'est toujours possible, et l'expérience prouve que cela peut même être drôle. Là où le bât blesse, c'est que le fait d'être une femme ne justifie pas cette attitude. On peut être condescendant envers une femme parce qu'elle est arrogante ou stupide, au même titre qu'on peut l'être envers un homme arrogant ou stupide. Mais pas pour la simple raison qu'elle est une femme : ce serait aussi absurde que de s'en prendre à une personne parce qu'elle est noire, asiatique ou homosexuelle... Quant à l'argument selon lequel la discussion aurait été différente si on l'avait improvisée en face à face, c'est évidemment vrai : les réactions auraient été plus spontanées, peut-être moins réfléchies et probablement plus faciles à interpréter (l'éternel problème du ton qui ne passe pas forcément à l'écrit, mentionné plus haut par Yann ou Fredopathe... que l'intéressé m'excuse !). C'est vrai, les réactions auraient été différentes, mais... ceci n'est pas une discussion entre amis autour d'une table ! Nous sommes sur un forum, où nos propos vont rester indéfiniment, où ils seront consultables en ligne par des gens qui n'ont pas participé à cette discussion. Il convient donc d'en tenir compte et de s'exprimer en conséquence : pas de dérapage (sur le vif, ça peut se comprendre, on s'excuse et on redresse le tir), pas de propos hâtifs (ne disons rien que nous pourrions regretter dans un an) et, surtout, pas de "je peux me permettre de dire ceci parce que mes interlocuteurs me connaissent et savent que c'est du second degré", puisque nos messages seront lus par une majorité de gens qui ignorent qui nous sommes... Prenons donc garde à ce que nous disons, et ne reprochons pas aux gens qui s'expriment sur un forum de s'exprimer comme sur un forum...
  17. 6 points
    Oups erreur de frappe) alors on se bat , on se bat et on y arrive et arrivée au seuil de votre vie vous pourrez dire :quelle belle vie , quelle vie merveilleuse on a eu Voilà(tres) brièvement résumé mon experience d'artiste .Alors les jeunes CROYEZ en votre talent et DONNEZ VOUS LES MOYENS de reussir , pour cela il faut savoir prendre des risques mais à l'arrivée .....quel P.I.E.D.
  18. 6 points
  19. 6 points
    Le programme est disponible depuis ce soir en téléchargement / streaming, section VOD du site mentionné ci dessus.
  20. 6 points
    Bonjour à tous, Je suis scandalisé de voir les cotes de certain participant. Gregory Bellini obtient 9 en technique alors qu'il à 0 technique dans son numéro et 8,5 en artiste (à 0,2 il était champion de France) en faisant 4 gags et 0 magie. Et en comparaison un JADE qui fait un numéro de manipulation avec plus de 80 effets et obtient 6 en technique et 6,2 en artistique ! C'est le monde à l'envers, vous voulez être champion de Magie, ne faites pas de magie; travailler une série de pseudo gag pendant 1 petite journée et voilà.... Carl Valentin
  21. 5 points
    Hello. Une vidéo de Derren Brown à voir et à écouter (au delà des mots bien sûr, j'entends plus sur la mise en scène, la crédibilité, l'intérêt d'écouter un performer, etc...). Bref de quoi faire réfléchir ceux qui ont "compris" ce que devais être ou pas le mentalisme
  22. 5 points
    Flavien Bascoul (MERCI !) vient de me faire découvrir cette nouvelle approche dans le monde des anamorphoses, avec des transformations (en plus de celles dues aux déformations classiques qu'on connaît), des effets d'animations avec le principe du moiré, etc. C'est EXTRA et MAGIQUE (et ça donne des idées de révélations sympatoches pour des tours) ! https://creapills.com/luycho-tasses-creatives-animaux-anamorphose-20181018 Article : http://golem13.fr/luycho-tasses-anamorphoses/
  23. 5 points
    ... dont la capitale est G comme la mer. (Oui, la mer Égée...) (Notez que pour mettre en évidence la majuscule, il a fallu que je la graisse, c'est capital !) (Pas « que je l'agresse » hein !)
  24. 5 points
    Il y en a même des découpés au laser qui...
  25. 5 points
    Les magiciens ont tendance à se "lasser" de Sansminds.. Ok je sors..
  26. 5 points
    Il a une réputation surfaite !
  27. 5 points
  28. 5 points
    @Patricia et @Maria A. j’ai lu attentivement vos messages (et les autres aussi) mais j’ai trouvé chacune de vos interventions subtile et juste....Les réactions semblent par contre assez urticaires chez certains hommes quand on aborde le sujet des femmes en magie. d’une manière générale quand une minorité aborde son cas à la majorité, sans se plaindre pour autant, cela provoque souvent une levée de bouclier assez violente: pour illustrer mon propos, j’ai un ami vegan, non militant, qui me disait qu’a chaque fois qu’il doit annoncer ce choix qui n’engage que lui, il subit pas mal d’agressivité des « carnivores », bien qu’il ne les juge pas.... J’avoue ne pas arriver à comprendre se comportement, en tout cas, vous avez toute ma sympathie Quand à @Florian CHAPRON je pense que malheureusement son cas est désespéré, et je trouve ses propos, son ton et son langage très limites...sans parler de sa condescendance, mais j’imagine qu’il va dire que je n’ai pas d’humour...et qu’il va m’inviter à péter;)
  29. 5 points
    Livraison à la fin du mois pour les contributeurs tout a fait j'ai accéléré le processus puisque la sortie était pour Aout. Merci pour votre soutien
  30. 5 points
    Je fais très peu de prestations payantes (dont la moitié pour enfants de moins de 7 ans) et dans celles-ci je n'ai jamais fait de mariages ou de soirées trop alcoolisées. Les spectateurs ont toujours été très corrects avec moi. Maintenant, je n'ai pas 20 ans (mais 45), je n'ai pas un physique avantageux (femme très banale et en surpoids) donc pas le profil de la petite pépette que l'on va embêter ou dragouiller lourdement. Mon seul souci est d'avoir un décolleté généreux qui peut attirer les regards (mais du coup je peux m'en servir comme un atout majeur de misdirection...). Et puis je fais essentiellement une magie très participative dans laquelle c'est très souvent le spectateur qui est mis en valeur donc le relationnel se passe bien (pas de magie de défi). @Yann (Menteur)Je te trouve bien sympathique avec ces femmes, leur comportement à ton égard est irrespecteux, pour ne pas dire malsain. La plaisanterie, la draguouille à deux balles ok, mais les attouchements ce n'est pas acceptable. Pour ma part, être une femme a été et reste un véritable atout dans mon parcours de magicienne (notamment dans mon bénévolat à l'hôpital). J'ai été rarement confrontée physiquement à de la misogynie pure et dure dans le milieu magique (au contraire même), j'ai juste eu à faire à quelques imbéciles un peu arriérés parfois mais à la marge. En revanche, sur ce forum, c'est une autre histoire. Il y a des misogynes d'une très grande violence dont les propos vont au-delà du mépris/rabaissement de la femme, et qui confinent carrément à la haine. Pour mémoire, certains d'entre-nous ont écrit avec le plus grand sérieux par le passé ces quelques mots qui me marqueront à tout jamais : "le harcèlement sexuel n'existe pas, c'est juste une drague un peu lourde quand la femme ne veut pas mais rien de grave car les femmes ne savent pas ce qu'elles veulent", "le nombre de femmes battues est faux, c'est un complot des féministes et des lesbiennes (avec vidéos à l'appui)", "1 femme tuée tous les 3 jours c'est moins que les accidents de la route alors pourquoi en faire autant de cas, c'est encore un complot des féministes" et mon préféré : "le viol, faut arrêter avec cela, je voudrais bien que quelqu'un me donne des statistiques sur le nombre d'histoires d'amour et de mariages qui sont nés d'un viol (véridique !)". Le premier message de Maria a été complètement vidé de son sens initial. Maria ne se victimise pas sur les techniques, la créativité ou autres. Elle a partagé un constat : dans certaines situations, elle a été discriminée en raison seul de son sexe. Et cela n'est pas acceptable au même titre que ce n'est pas acceptable d'être discriminé pour sa couleur de peau, sa sexualité, sa religion, son poids, son accent, ses origines, sa classe... Il ne devrait même pas y avoir de débat contradictoire sur ce point précis. Quant à ceux qui pensent ne rien pouvoir y faire et font des constats du type "c'est comme cela ma brave dame", cela me laisse sans voix. Resteriez-vous sans rien dire si un serveur refusait de servir un noir, un gay, un catholique, un gros ? J'espère que non. C'est la même chose pour les femmes. Si vous êtes témoins d'actes de misogynie en magie ou ailleurs, intervenez et éduquez le malotru. Quant à ceux que les pavés ennuient, Twitter c'est bien ou pas Enfin, les réactions à ce sujet illustrent avec brio mon propos précédent sur mon vécu en club.
  31. 5 points
    Mon dieu ces pavés ... Mais soit ... Les femmes dans la magie ? C'est ça l'sujet ... voyons voyons voyons ... Comment dire ... Femme, Homme, Lesbienne, Gay, LBGTQ, LBGTQRZIDJEUILSJHDIEUDE+++, bref. Tant que le rêve est présent, le reste ... bah j'men fous. Voilà Faites-moi rêver, vendez-moi des p***** d'étoiles dans les yeux, que vous soyez homme, femme, ou même langoustine de Madagascar, du RÊVE, du RÊVE, du RÊVE Voilà, c'tout. PS : et pour les quelques misogynes qui restent sur la terre, une bonne baffe dans la g***** et basta.
  32. 5 points
    Je pense qu'il n'y a pas plus d'hommes "maladroits" ou "méprisants" avec les femmes en magie que dans d'autres métiers ou activités à forte représentation masculine. Il y a 27 ans, j'ai été refusée dans un club sur le seule critère d'être une femme. J'ose espérer que cela n'existe plus désormais. Je me suis sentie bien accueillie quand j'ai fait mon "irruption" il y a 10 ans en club. J'ajouterais même que les magiciens sont, globalement, contents de voir une femme car nous sommes sous-représentées. Alors certes, j'ai eu le droit à tout un tas de clichés sur le fait que je devrais faire une magie élégante (les anneaux, etc.). Quand je m'essayais à un humour un peu graveleux dans un tour, cela clairement ne passait pas. Bref, l'image de la magicienne qui se doit d'être gracieuse, poétique, fine... à encore de beaux jours devant elle. D'ailleurs sur ce forum, dès que l'on parle de la prestation d'une magicienne, le sujet de son physique revient invariablement sur le tapis et souvent par des vmistes qui se pensent à l'abri de toute mysoginie ou mainsplaining (note à ses messieurs : si vous saviez à quel degré les femmes en ont ras-le-bol d'être toujours ramené à leur enveloppe corporelle, vous en seriez ébaubis) . Mais globalement, mon travail a toujours été bien accueilli. J'ai eu l'occasion d'échanger avec quelques pointures (mon amour de Gaëtan Bloom, Boris Wild, Farquhar...) : ils ont été adorables Ai-je rencontré des cons : oui, un certain nombre (malheureusement). Toutefois, cela n'avait globalement rien à voir avec mon sexe. L'ambiance en club de magie (de mon strict vécu) est particulièrement médiocre, les égos y sont délirants, le mépris (subtil ou non), la jalousie, l'hérmétisme à toute critique constructive, les jugements à l'emporte-pièce y sont légions. De toutes les associations dont j'ai fait parties, c'est au sein de la corporation magique où j'ai trouvé le plus de "personnes" aussi peu ouvertes aux différences d'autrui. Heureusement, j'ai fait des rencontres formidables également. J'ai également remarqué que les magiciens sont toujours très surpis lorsqu'ils voient des vidéos de femmes avec un haut niveau technique en magie. Cela leur semble plus naturel pour un homme. Alors oui il y a plein de clichés, oui il y a des hommes de cro-magnons, oui intégrer un milieu peu mixte est souvent plus compliqué, oui le milieu de la magie est vieillissant et cela entraîne un regard sur la femme d'une autre époque (certains pensent que, et ce quelle que soit le domaine de compétences, dès que l'enjeu devient sérieux, technique, complexe...cela n'est pas pour les femmes). Oui dès qu'une femme sur le forum veut aborder ce sujet c'est le silence (au mieux) ou les attaques (Thomas a fait un sain ménage heureusement). En magie comme ailleurs malheureusement... mais les mentalités évoluent (pas assez vite à mon goût cependant). Comme dirait Perceval "c'est pas faux" (en magie comme ailleurs là aussi). Un truc qui m'agace : les objets magiques ne sortent qu'en version masculine (les montres, les bagues...). Il manque cruellement de créatrices femmes pour penser à cette cible et le marché reste restreint. Il faudrait plus de femmes dans les clubs mais trop de testostérone c'est répulsif (= trop d'agressivité dans les échanges).
  33. 5 points
    Je suis étonné chaque année de la "faible implication", "timidité" ..... de nos marchands préférés en cette période de solde qui vient de s'ouvrir. Seule une Big boutique a réellement communiqué la dessus, la majeure partie des autres n'ayant tout bonnement soit rien mis en oeuvre, soit communiqué sur de très faibles remises (5%). N'y voyez pas ici une critique acerbe mais un réel questionnement car je ne comprends pas cette démarche ; en effet, une très grosse majorité de commerçants, tous secteurs confondus voient en cette période des débouchés commerciaux ; en quoi le secteur de la magie d'un point de vue commercial serait différent ? Et si en tant que commerçant on pense toujours aux effets pervers de cette période : baisse de marge, habitude des consommateurs à focaliser leurs achats sur une temporalité particulière, habitude des consommateurs à envisager des prix plus bas..... Il ne faut cependant pas occulter les vertus des soldes : - L'épurement et la rotation des stocks en particulier des principaux invendus : les plus grosses démarques se font naturellement sur les produits les moins vendus et aux stocks conséquents ; il est démontré qu'une baisse significative de prix sur un produit de moins "bonne qualité" entraîne une augmentation du processus d'achat, dans une logique qui va de : " au prix initial je ne l'aurai pas acheté ou je m'en serais passé" à " A ce prix là, je vais quand même me laissé tenter et essayer le produit" - Une démarque significative entraîne une augmentation globale importante du panier initial, le fait d'avoir le sentiment d'avoir fait une bonne affaire pousse en général le comportement de consommation : vous aviez prévu de dépensé 30 € dans un effet, ce dernier est bradé à 50%...dans de nombreux cas le consommateur va reporté le budget alloué sur un autre produit considérant son premier achat comme gagnant, d'une dépense initiale de 30 euros on peut alors basculer sur 45€ voir plus en accumulant les promotions : "les bonnes affaires" ont en fait des vertus cumulatrices. - Malgré une baisse de marge, les soldes sont un moyen de générer d'avantage de chiffre d'affaires, améliorant ainsi la trésorerie du commerce, sur une période estivale qui connait des CA mitigés en raison d’occurrences situationnelles : vacances des salariés, fermetures pour congés, baisse d'affluence..... - Les soldes sont également un outil de fidélisation : le consommateur envisage ce retour comme un geste commercial par rapport à son ensemble de consommation annuelle. Pour vulgariser la chose c'est un peu comme "la tournée du patron", ce qui est d'autant plus important sur le créneau de la magie car même si le nombre de consommateurs est limité, le panier moyen annuel est relativement élevé par rapport à d'autres secteurs ; le consommateur au vu de l'enveloppe qu'il consacre à sa passion ou son métier est en attente de gestes et de retours commerciaux ; que cette habitude soit bonne au mauvaise elle est ancrée dans les mentalités de nos jours et ce tous secteurs confondus : le consommateur veut faire des affaires, marchander, baisser les prix, obtenir des remise des cadeaux...... - La captation de part de marché peut également rentrer dans ce cercle vertueux : une boutique se démarquant peut captée une clientèle qui n'avait jamais acheté ou peu chez elle pour ensuite la fidéliser et la garder en portefeuille, le panier moyen du consommateur sera alors splitter voir en grosse majeure partie phagocyter par le nouvel entrant changeant l'habitude même de consommation. Ceux qui vont agir sur ces axes vont se démarquer de la concurrence et marquer des points aux yeux des consommateurs......par contre l'absence d'implication peut entraîner un déficit de considération et de report sur d'autres commerces.
  34. 5 points
    Pour te répondre j'ai eu plusieurs fois l'occasion de devenir pro mais j'ai souhaité ne pas suivre ce chemin. J'ai donc gardé mon activité professionnelle et à côté travaillé en "semi-pro" au sein de troupes d'amis pro, ou en indépendant (toujours en déclarant mon activité par respect pour mes amis intermittents). Je me produit donc selon les années 15 à 20 fois en conditions professionnelles. Je n'ai pas choisi de passer pro à 100% d'un part pour garder un salaire fixe confortable (pour ma famille) et par peur de voir ce qui me passionne devenir une contrainte à le pratiquer au quotidien. J'ai peut-être eu tort mais je le vis très bien. Cela me permet de choisir mes prestations, de faire uniquement ce qui me plait dans le thème qui me plait, sans devoir chercher des contrats pour vivre (j'ai d'ailleurs un profond respect pour ceux qui ont eu le courage de se lancer comme artiste professionnel car je connais les sacrifices!). Je n'ai pas trop galéré pour mes premières prestas pour avoir baigné dans le théatre, la mise en scène, la cascade. En faisant des effets spéciaux sur un spectacle j'ai échangé avec un magicien, je l'ai aidé, donné des trucs d'artificiers, et il en a fait de même avec la magie... Un hasard donc cette rencontre dans une fête médiévale à Chartres en 1994! Adapte du mélange des arts, j'ai de suite mélangé dans mes spectacles de troupe, magie, escrime de spectacle, jonglerie, voir chant, et par la suite hypnose, et donc cela a été plus facile que de me lancer seul en scène en magie, ce que j'ai fais plus tard devant l'insistance et surtout les demandes de prestations reçues des copains! J'ai toujours écrit mes numéros de magie comme des spectacles de théatre donc finalement pas de difficultés majeures pour moi en dehors de découvrir des techniques magiques nouvelles et de les travailler.
  35. 5 points
    Ne sous-estimez pas la puissance du bol de riz !!
  36. 5 points
    Je ne connaissais pas le nom de cet effet, merci. Petit exercice du jour pour se dérider un peu, placer les 5 stades de la dépression magique sur ce graphe. A l'aide d'arguments, le candidat pourra tenter d'ébaucher un prolongement à cette courbe si nécessaire. Durée de l'épreuve: 1h... Ou quelques années, si le candidat est d'avantage confirmé.
  37. 5 points
    Je les comprends, j'ai aussi très peur de toi. *écris ce message la tête enroulé de papier alu*
  38. 5 points
    Je partage totalement l'avis de Jean-Marie C. ,sauf pour l'usage du mot "versatile" qui est un anglicisme des plus lourd, employer "polyvalent" me parait plus juste. Et je remets 100 francs dans le nourrain (Phrase que les jeunes ne peuvent pas connaître !)
  39. 5 points
    Même charte visuelle et sonore que l'ABC des cartes, une réalisation impeccable (l'excellente patte Philippe Molina bien reconnaissable ), un contenu riche à la difficulté dosée et progressive : tous ceux qui ont apprécié l'ABC des cartes se retrouveront en terrain connu. Et les autres vont pouvoir découvrir cette super collection à travers les pièces, et inversement ! Bref, en ce qui me concerne, du très très bon !
  40. 4 points
  41. 4 points
    J’ai « subi » l’expérience et c’est assez bluffant, surtout quand tu te bouches les oreilles...c’est avec ce genre de truc que tu montes une religion
  42. 4 points
    Pour le plaisir des yeux et de la découverte. Un vrai faux automate
  43. 4 points
  44. 4 points
    Salut les amis, un grand merci pour votre soutien... le principal a était dit dans ce poste votre compréhension me touche, avec Richards nous discutons, pour les autres cela n'a pas d'importance le jour où cela arrivera on en parlera peut-être ou pas?!!!! Amitiés
  45. 4 points
    Je ne demande pas mieux que de soutenir @Ali NOUIRA, mais pour l'instant nous n'avons que ton témoignage, étayé par des arguments émotionnels mais qui ne prouvent pas grand chose. Je t'ai proposé la semaine dernière de nous en dire un peu plus, ou d'inviter Ali à venir en parler lui-même. Ta réponse était explicite : "j'ai dit tout ce que j'avais à dire". Force est de constater qu'il n'y a pas grand chose dans ces messages, hormis de l'indignation. Nous ne demandons pas mieux que de nous indigner avec toi, mais il va nous en falloir un peu plus que "je le sais de source sûre". Je pense qu'Ali se trompe s'il pense que nous n'en avons rien à faire : qu'il vienne nous exposer les faits (puisque visiblement tu n'es pas capable de le faire). Il n'est pas toujours facile de prouver l'antériorité d'une création, mais s'il l'a publié dans ses notes de conférence, ça ne devrait pas être si difficile... Nous n'avons évidemment pas les moyens de faire retirer le tour de Sanders, mais chacun pourra au minimum choisir en son âme et conscience de l'acheter ou de le boycotter. Quant aux plaisanteries mesquines, j'assume totalement le côté humoristique, mais je conteste la mesquinerie. En quoi est-ce mesquin d'évoquer La Cité de la Peur ou de faire un calembour ? Je m'inscris en faux au nom de tous mes collègues petits rigolos ! Je t'invite à parcourir un peu les autres discussions : quel que soit le sujet abordé (parfois même des sujets encore plus graves ; je sais : ça paraît inconcevable), ça ne nous empêche pas d'en parler avec légèreté. Et certains des petits rigolos que j'évoquais sont aussi des créateurs, qui comprennent mieux que tu ne sembles le croire ce que ressent un créateur floué. Note que ça ne les empêche pas d'avoir le sens de l'humour. Apparemment, comme disait l'autre, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde...
  46. 4 points
    C'est bien ça vous fait rire tant mieux Ali est trop dégouté par ce qui lui arrive et c'est clairement pas vos messages et plaisanteries mesquines qui a mon avis lui donnerons envie de venir en parler vous avez de la chances au final d'être comme moi que de vulgaires acheteurs car si j'avais créé un tour je pense que le pire d'être volé c'est de voir la réaction des personnes qui n'en ont rien à foutre C'est vraiment decevant
  47. 4 points
    J’ai fait l’ACAAN icule. Technique chaud, mais ça passe crème (solaire).
  48. 4 points
  49. 4 points
    J'y étais hier soir à Toulouse, et quelle conférence !! Un vrai régal ! En plus de son immense talent (mais bon, rien de bien étonnant sachant que Vernon lui-même était son mentor ), il faut saluer sa disponibilité, sa gentillesse et sa simplicité. Ses routines sont intelligemment construites, elles fourmillent de subtilités et de détails qui font toute la différence, et il y en a pour tous les goûts (foulard, pièces, cartes, ...) ! Sa routine de "Cups and Balls" est une merveille de construction, quel plaisir de la voir en live, à même pas 2 mètres Si ce n'est encore fait, et si vous en avez l'occasion, foncez !!
  50. 4 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Créer...