Aller au contenu

Isidore BUC

Membre
  • Compteur de contenus

    390
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    3

Isidore BUC last won the day on 6 janvier

Isidore BUC had the most liked content!

À propos de Isidore BUC

  • Date de naissance 14/07/1967

Informations Personnelles

  • Localisation
    Philae
  • Profession / Occupation
    Embaumeur de momie

Visiteurs récents du profil

2 660 visualisations du profil

Isidore BUC's Achievements

Contributeur

Contributeur (5/14)

  • Conversation Starter
  • Dedicated
  • Reacting Well
  • Very Popular Rare
  • First Post

Recent Badges

363

Réputation sur la communauté

  1. Merci pour les remerciements, et bon voyage plein de surprises. Presque... Lorsque certains spectateurs te verbalisent leur ressenti suite aux aux impossibilités qui viennent de se réaliser alors que tu n'as jamais, ou très peu touché les cartes (dixit), il est difficile de ne pas plonger complètement dans cette cartomagie et tenter d'aller au bout de ce qu'elle permet. Les tours de cartes automatiques reviennent en odeur de sainteté récemment alors qu'ils ont été longtemps décriés. Il m'est d'avis que ce ressenti d'absence de manutention y est pour quelque chose.
  2. Les mélanges font partie intégrante de l'utilisation du chapelet. -Soit comme élément du déroulé du tour comme dans "Topsy Turvy" d'Aronson mais finissant sur un beau bazard. -Soit comme élément du déroulé du tour comme dans "Le détecteur de mensonges" du même Aronson avec la possibilité facile de revenir sur le stack. -Soit comme élément stratégique pour éliminer de l'esprit du spectateur l'idée de l'utilisation d'un arrangement. D'ou l'intérêt d'avoir une connaissance intuitive de son stack. - pour le remettre facilement en ordre après. - pour savoir qu'on peut facilement le remettre facilement en ordre après, donc avoir un panel de tour bien plus étendu, et surtout, pour ne plus se bouffer le mental avec la peur de modifier l'ordre de son stack. Quand je parle de connaissance intuitive de son stack, je parle en fait des connaissances intuitives, ordre/rang et accessoirement groupe (mais si vous faites l'impasse dessus cela me semble une erreur). On peut m'objecter qu'il existe aussi des formules pour calculer le rang dune carte. Perso, j'ai vu trois personnes me faire la démo, ça prend 15 secondes et c'est un échec une fois sur deux... Pas convaincu par l'utilisation des béquilles ..! Donc quand tu dis : Tu parles d'une utilisation partielle basée sur l'ordre, mais tu exclus tous les autres principes inclus dans l'utilisation complète d'un jeu mémorisé. Qui dit utilisation partielle basée sur un principe dit redondance dans les effets et possibilité pour le spectateur de découvrir le principe utilisé. Dans le PDF sus nommé tu as quelques réflexions la dessus (et sur les cycles des mélanges également... )
  3. En fait on ne touche pas aux routines de jeu mémorisé sans avoir mémorisé son jeu (C)*... Avec un système, on peut compenser pour se rendre compte de la puissance des effets, mais il y aura forcément des limitations. L'avantage d'un ordre réfléchis, c'est qu'il peut incorporer plein de routines qui ne nécessitent aucun apprentissage si ce ne sont les actions de manutention à réaliser. Mnémonica contient des routines de coincidences, d'épellations de pseudo tricherie... de ce type. Pour le reste, un PDF traine sur le forum. J'ai la faiblesse de penser que ceux qui veulent un bon aperçu de ce qu'il est possible de faire avec un jeu mémorisé ne devraient pas se priver de le lire... * Lapalisse
  4. Guitare Maya... Toujours dans les pyramides, mais on change de continent!
  5. On continue les fouilles. Un PDF regroupant des routines déja présentes dans d'autres PDFs. Epellations, Poker, principes diverses... Refais tes valises....pdf
  6. Comme dit par Frédéric, bel organigramme. J'avais commencé un truc dans le genre après que Tan Mai (Aurélien) ai eu la gentillesse de me faire part de son système de notation pour qualifier l'état d'un stack. Pi j'ai lâché l'affaire parce que c'est sans fin si tu veux lister les routines. Surtout pour les routines qui déstructurent... Ton organigramme va vite devenir illisible! Par contre tu peux le simplifier en donnant des grands mode de classification pour passer d'un état à un autre, et ajouter ensuite les routines dans un sous ensemble modifiable ou incrémentable: - Routines de séparation H/L - Routines de récitation sur 1, 1/2, 1/4 du stack (Ni Aveugle Ni Stupide, Mémoire Eidétique, Nikola, Pair Impair...) - Routines de tri/classification sur 1, 1/2, 1/4 du stack (Horloge, Meli Melo, Mélange Chinois...) - Routines autres par utilisation de cartes spécifiques (Huile et Eau, Ten Card Poker Deal,...) - change de jeu,1/2 jeu, 1/4 de jeu - ...
  7. Salut Aurélien. Effectivement, de bon souvenirs, tout cela commence à dater.
  8. Fouille d'ordinateur et déterrage de PDF que j'avais réalisé sur le C-PAP de @Patrick DESSI En espérant que cela servira aux utilisateurs de ce chapelet. C-PAP Démonstration de Poker Type Vernon Base.pdf C-PAP Routines.pdf MONTAGE C-PAP.pdf TutTut C-PAP.pdf
  9. En réalisant des fouilles sur le disque dur de mon ordi je suis tombé sur une analyse des mains de hold'em en fonction de la carte de coupe pour deux, trois ou quatre joueurs avec Isis. ISISHold'em TOTAL .pdf
  10. Je n'ai pas étudié le Redford à fond, mais il ne me semble pas que le cassage de la séquence Si Stebbins ait été réfléchie pour incorporer un grand nombre de propriétés supplémentaires. La principale propriété du Redford, c'est donc le Si Stebbins. N'importe qui sachant ce qu'il veut obtenir comme propriétés supplémentaires et voulant également conserver le Si Stebbins peut prendre le stack de base et le bidouiller dans tout les sens (multicoupes, pelage ou mélange à la française comme Redford mais avec des chiffres différents, faro ou antifaro...) pour le modifier et l'enrichir. Il y a une autre approche qui consiste à réfléchir aux routines qui permettent de reconstruire les parties détruites. Cette approche permet également d'incorporer des routines stackless sans se préocuper de ne pas déranger l'ordre, on reconstruit ensuite. Cela permet des manutentions différentes du jeu qui vont casser l'idée d'un ordre et amplifier les effets futurs utilisant le chapelet. A mon avis plus utile que d'avoir 3 stacks à apprendre, d'autant que les propriétés intrisèques d'un stack ne nécessitent généralement pas son apprentissage.
  11. Dommage, impossible d'être parmi vous ce soir. Amusez vous bien.
  12. On peut aussi se dire qu'il est difficile de regrouper le nombre d'artéfacts originaux pour produire sur une grande échelle, ce qui reste un des moyens d'amortir les coûts. On peut aussi vendre du "faux original" imprimé sur du papier qui va bien et patiné ensuite, mais quand on voit qu'un Carnie Tarot de 22 cartes vieillies à la main coute plus de 100 euros, j'imagine que le prix serait bien supérieur à 45 euros pour une capsule Voyage. Travaillant sur quelque chose de proche, je ne possède pas les capsules, mais plus que des routines clefs en main, je les vois comme un excellent moyen de rentrer dans l'univers des effets scénarisés/contés quand au départ on a du mal à trouver soi même les idées, de découvrir des principes sous exploités et une illustration de leur utilisation, et de se faire plaisir ensuite en cherchant sur le net ou ailleurs les objets/photos/articles... qui viendront remplacer ou étailler ceux fournis.
  13. Pas de jalousie qui soit. Bien que de manière assez simpliste, dub résume assez bien la façon dont je vois les choses.
×
×
  • Créer...