Aller au contenu

Tableau d'honneur

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/01/22 partout

  1. Alors voilà On parle beaucoup des congrès, de leur utilité, de leur prix, et des coups de coeur qu’on peut avoir, ça et là... Pour moi, chacun fait son congrès... même dans les pires, on peut rencontrer des gens formidables, et s’en souvenir longtemps... Pendant ce dernier congrès, j’étais presque tout le temps à la foire aux trucs, au stand de Georges Proust, qui sortait trois magnifiques livres, dont je vous parlerai plus tard... J’ai pu, de temps en temps, voir les concours, ou certains évènements... Moi, j’adore qu’on m’étonne, toujours... après toutes ces années, c’est même un bonheur rare et subtil, chargé d’émotion ... la fête des sens à son zénith... En arrivant au congrès, je suis presque tout de suite tombé sur mon vieux copain Mimosa... Je sais bien que depuis quelques temps, il se bat contre cette foutue maladie, mais là, il était plus atteint que jamais, le disant lui-même, lors d’une conversation improvisée autour d’un premier café... Ça faisait mal de le voir ainsi, mais de son propre aveu, il ne souffrait pas trop, avec ses potions «magiques»... Il avait avec lui une vraie magicienne du coeur, Hélène de Vallombreuse, qui était aux petits soins, avec son grand sourire désarmant... Comme elle est belle, cette Dame, du plus loin que je la connaisse... et puis vite, d’autres rencontres, d’autres «bonjour !!!»,la découverte de nouveaux copains qu’on voit «en vrai», comme Bruno, de Virtual... plus grand que nature!!!, impressionnant. C’est aussi ça, un congrès, ces discussions à bâtons rompus, à propos de ce truc qu’on vient d’acheter, et qui est génial, indispensable... le fameux truc du congrès!!! et vient déjà le gala d’ouverture, et les mots des présidents... et c’est souvent un peu long, mais passage obligé, et on apprend tout ce qu’on va découvrir dans ces quelques jours, et comment ça va être bien... et puis, de façon presque inopinée, une sorte d’Ovni ,Serge Odin remet une médaille à Mimosa... qui monte sur scène.. et dit ce que vous allez découvrir maintenant... Quelle leçon, en fait.... en quelques secondes, Mimosa semble improviser un discours aussi drôle que magistral... c’est Churchill qui disait: excusez moi pour lire mon discours, mais je n’ai pas eu le temps de l’improviser...je vous laisse le découvrir... mais j’ai appris beaucoup, comme vous, maintenant... comme quoi on peut vraiment rire , et faire rire de tout... mais quand à ses propres dépens, c’est encore plus fort... à ce jour, je n’avais vu que Desproges esquisser la chose... je pourrai citer la célèbre : «L’humour, c’est la politesse du désespoir..» , finalement attribuée à Chris Marker, mais non, pour en avoir parlé avec lui, avant et après, je n’ai rien senti de tel dans la tête de Mimosa... Cet homme presque normal est...Normalien,en fait ... mais Il faut dire que j’ai découvert récemment la Foi, chez Mimosa, comme rarement... et ça force le respect... D’ailleurs, il n’a reçu que la médaille de Bronze... c’est évident qu’ils lui gardent les suivantes pour les prochains congrès, durant lesquels il se fera d’autres magnifiques standing ovations, tellement méritées.. yes, on était tous Fans de Mimosa, ce jour là, à ce moment là... et cet élan du coeur nous faisait un bien fou, comme à lui, surement... Alors oui, j’ose croire que je serai la, avec vous, pour lui faire la fête encore longtemps, à notre Clown magique... et Mimosa, fut mon congrès à moi, ce jour-là... Bien à toi Gaetan Ps: merci spécial à Maurice Mendelsberg qui a filmé le document, et me l’a gentiment partagé pour nous tous...
    16 points
  2. Merci de ces louanges que je ne pense pas mériter. Je partage ainsi un second point commun avec Bernard Tapie : outre le fait d’avoir été atteint du même cancer que lui il y a quatre ans (œsophage), j’ai l’honneur de lire ma nécrologie de mon vivant. Voici le lien vers mon dernier spectacle au radeau l’an passé, dont parlait Christian GIRARD mais il s’agit plus de clown que de la magie hormis la carte déchirée de Guy Hollingworth à la fin de numéro. https://drive.google.com/file/d/1-r7fnVJ2ngS6RunVB1gfpwzvagcAloAy/view?usp=sharing Pour ceux qui ne me connaissent pas, voici quelques liens vers mes numéros réalisables sans trucage et sans matériel, avec lesquels j’ai pu vivre durant 30 ans. N’hésitez pas à en reprendre des idées. Quelques photos : https://drive.google.com/drive/folders/0B4Ih5z6yzbK_S1RSaGZkMFFMdzg?resourcekey=0-kHDAZMaSmQHRkfGHuquxVg&usp=sharing dossier de vidéos : https://drive.google.com/drive/folders/0B4Ih5z6yzbK_Sl9XcTRhQm5OVVE?resourcekey=0--yYqPXSFO-rboFjLjV48Iw&usp=share_link dont baguette géante : https://drive.google.com/file/d/1GVAgmF5FLxu4-ePgMRKPbXXgWOdpewbb/view?usp=sharing et baguette cassée : https://drive.google.com/file/d/1GhgU5FUvqEBOYBHaBzmZVsnh_RNaf5Hp/view?usp=sharing et en vrac : A Nouméa : https://drive.google.com/file/d/10cQ2N00q8ogedr_UV7exx1taHE7tcmRQ/view?usp=sharing https://drive.google.com/file/d/1RljKewFy-6q7iDwX6aeIaVhO-mIyqXlE/view?usp=sharing clown en femme : https://drive.google.com/file/d/1-q7E160Bx8Z23Hky-xlzENtLdjRHW3Ob/view?usp=sharing magicien detruit par la chimiothérapie il y a un an : https://drive.google.com/file/d/1-r7fnVJ2ngS6RunVB1gfpwzvagcAloAy/view?usp=sharing en clown avec Nino https://drive.google.com/file/d/1apcTRWGxZoK2VNVM36YQP2oKch05rJuA/view?usp=sharing les 6 cartes comique https://drive.google.com/file/d/1cf0Sb7mU4Q19AmvWz2cAcHrLHq_FQHMj/view?usp=sharing cravate coupée https://drive.google.com/file/d/1GX71Fxakb5t5LdXUCVGj-IGdFe_ZY-Vn/view?usp=sharing conference explicative grand public https://drive.google.com/file/d/0B4Ih5z6yzbK_LVI0WnVsLURaM3M/view?usp=sharing&resourcekey=0-ZtuV_V-tP4r2v-Lyh9P5eg show au Japon, enfants et famille https://drive.google.com/file/d/14pNDbs25ymA2LeNI68RMS5eTFc4oVphf/view?usp=sharing
    16 points
  3. J'attendais ce GNS2 avec impatience et curiosité. Dès l'ouverture du livre on comprend qu'on va être dans la lignée du GNS et d'Iceberg : mise en page au service de la compréhension rapide du contenu, démarche très pédagogique truffée d'exemples, Résumés bien pratiques en fin de chaque chapitre, pas de blabla mais des contenus solides. [vmprod p=613] Télépathie est le 1er tour. D'emblée, c'est clair, simple, efficace, faisable et à faire avec délectation. Ensuite je n'ai pas résisté, j'ai lu directement les autres principes décrits dans le livre. J'ai tout de suite adhéré à la proposition d'employer GNS pour un forçage. Un bel outil de départ pour lancer une de nos routines de mentalisme. GNS Reversed : encore une découverte qui ouvre de nouvelles portes et enrichit le principe de base. GNS Extended gomme le seul petit regret que j'avais avec GNS, celui d'être limité à 3 objets. GNS Extended permet de travailler avec 5 objets. Oui. 5 objets. J'avais un peu réfléchi au problème, en dilettante, évidemment sans aboutir à quelque chose de consistant. Gabriel Werlen a développé une solution que je trouve complètement opérationnelle tout en restant simple et complètement faisable. Comme d'habitude. Le coup de grâce est donné par Equilibrium Force qui donne encore plus de liberté au spectateur. Génialement simple, et simplement génial. Mais comment n'y a-t-on pas pensé plus tôt ? Je vais maintenant me plonger dans les différentes routines (2 à 8 routines pour chacun des 5 principes développés). Je suggère fortement de ne pas passer à côté d'un livre aussi dense et intelligemment rédigé. J'avais laissé passer le 1er GNS et j'ai dû attendre sa réédition. Pour GNS2 j'ai souscrit une demi-heure après avoir reçu le courriel d'annonce et je ne le regrette vraiment pas.
    14 points
  4. Bonjour à tous, Je ne résiste pas à la tentation de vous parler du dernier spectacle de mon ami @Pascal AMYL. Pascal est avant tout un pianiste concertiste (Victoire de la musique rien que ça !) mais aussi un compositeur et un auteur-interprète de spectacles uniques en leur genre. Il a une passion peu connue de son public habituel amateur de musique classique : le mentalisme. Il y a quelques mois, aidé de @Sylvain VIP et Max de MindBox, il a enfin réalisé un rêve de jeunesse : créer un spectacle alliant ses deux passions musique et mentalisme. J’ai été bouleversé par la beauté, la sensibilité, la poésie qui se dégage de ce spectacle qui ne ressemble à aucun autre. C’est à la fois, une œuvre poétique qui interroge sur le pouvoir de la musique pour créer des liens entre les hommes, un vrai spectacle de mentalisme qui repousse les limites du possible et un magnifique concert où Pascal joue des œuvres variées dont certaines de ses compositions les plus « hypnotiques » ! Je vous encourage fortement à découvrir cet étrange concert !
    10 points
  5. En voyant la manière dont il gère les spectateurs, la psychologie qu'il y a derrière tout ça, je n'ai pu m'empêcher de penser à quelques mentalistes que j'ai entendus snober la magie classique en affirmant sans sourciller face à des profanes que, eux, tellement plus nobles, utilisent la psychologie, etc. (avant de sortir un bon vieux pad truqué pour faire une démonstration de cette "psychologie"). La manière dont il gère tout ça, cette décontraction, ce rythme... On le connaît et on se doutait que ce serait bien. Et ben, on n'est pas déçus.
    10 points
  6. Je viens de voir le passage de Dani da Ortiz, comment dire…c’est tellement hors catégorie…tous les autres magiciens sont des peintres en bâtiment à côté. Ce qui est très très fort depuis que je le vois opérer depuis des années c’est qu’en tant qu’élève et fan de Tamariz, il a choisi de « faire du Tamariz » tout en réussissant à faire peu à peu oublier cette influence de Tamariz, tellement il est fortiche et sincère dans ce qu’il fait. Avec Daortiz, comme avec Tamariz d’ailleurs, on oublie totalement que la cartomagie requiert de la technique, on oublie l’aspect « routine de cartes ». On est dans un niveau supérieur (voire ultime). On est dans le spectacle, le véritable divertissement, l’art. Il est dans le jeu et la beauté du jeu comme Federer l’est avec une raquette, Elvin Jones avec une batterie, Benzema avec un ballon. Tout paraît fluide, naturel, évident, simple. Les heures de travail sont digérées totalement, loin, très loin. Et on ne voit qu’un artiste habité, et plus seulement un magicien. C’est marrant Penn et Tellzr ne réagissent pas comme dhab on décèle aussi une véritable surprise (même s’il connaissent évidemment da Ortiz) et on voit un true astonishment dans leurs yeux, comme dirait Paul Harris
    10 points
  7. Bonsoir on ne se foule pas trop chez les mentalistes dans la recherche de titres originaux, pensez-donc: - Secrets du mentaliste de Viktor Vincent - Secrets de mentaliste de Viktor Vincent - Les Secrets du mentalisme de Vincent Delourmel - Le Carnet du mentaliste de Viktor Vincent Tout est dans la nuance! Mes propositions pour les prochains ouvrages à paraître : - Le mentaliste et ses secrets - Le mentalisme secret - Mentalismes secrets - Secrets mentalissimes etc... Philippe
    10 points
  8. Idem, j'ai lu une première fois le livre en entier (terminé à l'instant !) et il va falloir lentement et sérieusement m'y replonger pour savourer et intégrer tout cela ! Il y aura quand même du travail, mais le plaisir de découvrir des routines réfléchies, adaptables, et surtout totalement bluffantes pour les spectateurs est immense, je ne peux que -modestement de mon point de vue d'amateur- vous inciter à ABSOLUMENT l'acquérir, vous ne le regretterez pas c'est évident ! La toute dernière routine est le clou du spectacle (hallucinante !), mais surtout lisez le tout dans l'ordre, c'est bien mieux et plus simple à suivre ! Par ailleurs ce n'est pas nécessaire d'avoir lu le 1er GNS (conseillé bien sûr mais on peut s'en passer). [vmprod p=147]
    10 points
  9. Je partage ici un texte de @Christian CHELMAN que je trouve particulièrement intéressant. Je ne peux qu'encourager les magiciens intéressés à découvrir ses livres. Un nouveau est d'ailleurs en préparation chez Ludo, une très bonne nouvelle. Ilusionnisme Fantastique ou Magie Bizarre. Petit manifeste. Il y a des années de ça, dans mon livre « Légendes Urbaines », j’introduisais la notion d’illusionnisme fantastique pour me détacher du concept de magie bizarre américain (Bizarre Magic(k)). La « bizarre magick » est développée par Tony Andruzzi et d’autres dans les revues Invocation et The New Invocation. Il s’agissait d’une recherche expérimentale théorique sur des nouvelles formes de prestidigitation qui remettaient un sens au mot Magie. A ce sujet, je vous conseille de lire les travaux de Thibaut Rioult/Azoth Aurum. Capricornian Tales, mon premier livre américain, montre une voie « pratique » à ce concept, car développée indépendamment du milieu américain, elle n’applique pas les mêmes règles et est jouée devant un vrai public. Quelques différences majeures existent : - Le magicien doit avoir une connaissance parfaite de l’illusionnisme traditionnel, en particulier du close-up, de la cartomagie, du mentalisme et des techniques de tricherie. Quand je dis « connaissance parfaite », c’est même un euphémisme. Les techniques seront adaptées pour obtenir « L’EFFET » qui n’a rien à voir avec « LE TRUC ». Nous y reviendrons. Certains effets ne nécessitent pas de « tour » pour renforcer l’histoire. Aramitama, le naufrage de l’Andelana, est tellement documenté que l’histoire est « magique » par elle-même. - Les objets utilisés sont strictement authentiques, souvent antiques mais pas toujours (vous pouvez très bien utiliser un jouet trouvé dans une « boîte à chiques » si l’objet est au centre de l’histoire). A titre d’exemple, la tablette d’exécration égyptienne de la VIe dynastie n’est pas une copie bon marché. Vous vous adressez à un public intelligent qui fera rapidement la différence entre les deux ; et un seul membre de l’assemblée qui dirait (avec raison) que l’objet est faux, détruirait immédiatement l’effet que vous essayez de créer. Pour faire bref, la plupart des objets de mes collections ont leur place dans des expositions muséographiques (du musée du quai Branly jusqu’au musée des Confluences de Lyon) car ils sont de rares témoins d’une Histoire oubliée. Et la Tablette d’exécration a été étudiée par les historiens de l’université d’Heidelberg. - Si ce que vous racontez concerne des évènements historiques, ils ont intérêt à être parfaitement documentés pour la même raison que l’authenticité de l’objet doit être établie. Voir à ce propos, le coffret Vampyres et la recherche Historique approfondie qui est développée dans « l’Hypothèse Vampyrique ». - La construction de l’histoire doit être originale et un talent de conteur n’est pas à négliger. Tous les objets que vous utilisez ne doivent pas être obligatoirement trouvés dans le grenier de votre grand-père et tous les thèmes ne concernent pas uniquement le naufrage du Titanic ou Jack the Ripper. - Enfin, vos créations sont uniques, personnelles et non destinées à être reproduites en série pour une clientèle en mal de sensation. Par contre, elles peuvent inspirer les étudiants sérieux de l’illusionnisme fantastique. C’est à ça que servent mes livres, ils contiennent assez d’informations pour donner une base de travail pratique. L’effet n’est pas le tour. L’effet est l’émotion « magique » ressentie par votre public lors d’une performance. Il est la résultante de la combinaison des éléments cités précédemment. Comme un des éléments essentiels de la construction de l’effet est la suspension d’incrédulité, une erreur dans la technique, l’objet, l’histoire etc, sera une erreur à 100 % et détruira l’équilibre fragile que vous essayerez de créer. Donc, si vous achetez des petits tours bizarres produits en série à des prix souvent prohibitifs, vous êtes dans le milieu de la magie bizarre. Si vous créez une œuvre unique et personnelle et respectant les règles ci-dessus, vous entrez peut-être dans le domaine de l’illusionnisme fantastique. Mais ne confondez pas les deux. L’illusionnisme fantastique est un art élitiste qui demandera bien plus que d’acheter un truc tout fait à présenter dans la soirée. L'illusionnisme fantastique est donc une école de pensée avant toute autre chose. *Le Surnatéum est un cabinet de curiosité qui offre une réflexion sur plusieurs sujets: Outre le domaine particulier de l’illusionnisme, il explore les notions de réalisme magique (école belge), de muséographie, de littérature fantastique (qu’il amène dans la tridimensionnalité), de révision de l’Histoire qu’il explore sous d’autres angles de vue, d’histoire de la magie au cours des âges, d’œuvre artistique etc.
    8 points
  10. Comme 80% de ce qui sort sur le marché dans ce cas . Soit c'est usine à gaz, soit c'est une déclinaison d'un effet connu,... Bon ben snowdeck est une déclinaison du Brainwave. "Donne moi le nom d'une carte, il s'avère que c'est la seule de mon jeu qui a une particularité..." Il apporte une autre manière de se faire plaisir. Si ce n'est pas le genre d'effet qui te botte, passe ton chemin c'est clair C'est sympa de ne pas craindre l'usure du produit en pleine presta et de ne pas devoir retraiter son jeu. De plus c'est plus fluide pour la manipulation. C'est un plus sans être la révolution, c'est sûr Pas d'accord. Présenté sans pause, c'est tout sauf suspicieux. C'est même très bien justifié et fluide. Le public en oublie cette carte sortie et remise dans le jeu. Évidement lorsque c'est regardé en vidéo, qu'on peut repasser en boucle et analyser, cela perd de son charme. Du reste, il y a d'autres manière d'aller chercher la carte et de justifier le mouvement. Et avec une ou deux fioritures, montrer la carte blanche des deux côtés avant de la ré insérer. La routine de Peter Nardi dans les explications le met en pratique. Sinon... ne pas pouvoir sortir la carte.. Joué au moins 30x ce week end pour des moldus... je pense qu'on m'a demandé 3 ou 4x pour voir la carte. J'ai justifié que l'imaginaire s'estompait rapidement parfois, tout en montrant un jeu à nouveau tout blanc des deux côtés...fin du débat et personne n'a insisté c'est d'ailleurs le meilleur moyen de finir la routine je pense. Revenir à un jeu blanc à la fin. Et bien en fait non du coup...car simplement en mattant la bande annonce, la plupart des magiciens remonte vite le fonctionnement de l'effet... et ce n'est pas parce que le truc est simple pour un magicien qu'il l'est pour un moldu. Ou sinon j'avale mon fidèle FP tout de suite! Au contraire c'est un effet pour non magicien. Facile à suivre, propre et surprenant. Les défauts qu'on peut lui trouver ne sont que des défauts théorique de magiciens anxieux qui veulent penser comme des moldus...(j'en fais partie) ce que nous ne pouvons plus prétendre faire objectivement depuis longtemps (ou difficilement). Un effet, quel qu'il soit, n'est jugé bon ou mauvais qu'après l'épreuve du public en live. Pas au travers d'une vidéo ou du regard des magiciens. J'ai vu des public devenir fou devant un change de billet au FP, et complètement indifférent devant des routines de pièces, de cartes ou de mentalisme parfaite d'un point de vue technique et de la méthode. Du coup je sais de quoi je dois remplir mes poches quand je preste...pas de ce qui est top et génial de l'avis des magiciens, mais de ce que mes spectateurs ont retenu de mes prestas, simplement Bref! Je sortirai encore ce snowdeck (Fin de ma plaidoirie pour ce produit , je laisse place à d'autres avis, paraît que c'est un big succès pour magicdream au niveau de ses ventes)
    8 points
  11. Luis de Matos discute avec Max Maven. C’était à la fism de Québec en juillet dernier. Un document particulièrement émouvant, certainement une des dernières apparitions et prise de parole de Max Maven lors d’un congrès magique. Les cycles de la vie, la maladie, la vie, la mort, les congés magiques, la fism, la guerre, la rencontre avec David Berglas, Eugène Burger, la magie bizarre et plein d’autres choses. C’est en anglais bien sûr mais avec les sous titres et quelques notions d’anglais ça s’écoute bien.
    8 points
  12. Je trouve que ressemble encore plus à Draw a blank de Colombini, qui lui permet de sortir la carte et qui est encore bien moins cher.
    8 points
  13. Je suis très touché que @Mimosa (Hervé) autorise l'utilisation de ses idées. Nous nous sommes beaucoup disputés dans un passé lointain et je suis très content que nous sommes devenus amis ces dernières années. Et celà pas pour pouvoir utilisez ses idées mais c'est pour la personne Hervé. En plus j'apprends qu'il a la foi (religieuse je pense). Comme moi, même si je n'ai pas l'air. otto
    8 points
  14. Il y a deux semaines, je suis retourné voir @Clément BLOUIN afin d'assister à la nouvelle version de son spectacle. La première version a rencontré un joli succès au théâtre des Mathurins, la seconde, ré-écriture presque complète de la première, a quant à elle fait un carton au festival d'Avignon (plus de 90% de taux de remplissage de la salle sur toute la durée du festival ) et Clément nous la propose maintenant tous les mardi, à L'Apollo Théâtre (M° République), à Paris. En une heure et quart environ, Clément retrace son parcours de magicien, de son enfance à nos jours, prétexte à de nombreux tours et de nombreux gags, bien sûr. C'est notamment pour lui l'occasion d'évoquer sa grand-mère Ginette (), son parcours scolaire (), ses premiers émois amoureux (), son passage au Club Med () son arrivée à Paris - où il évoque son emploi, sans la nommer, dans une enseigne bien connue des magiciens - jusqu'à sa présence sur la scène de L'Apollo. On rit énormément, Clément nous bluffe à plusieurs reprises - le final de sa routine de carte à la poche est complètement dingue - et fait preuve d'une gestion des spectateurs exceptionnelle (et je pèse mes mots). Aussi à l'aise avec les adultes qu'avec les enfants, il sait chambrer sans blesser et est adepte de l'humour noir (son final comporte un gag bref mais juste énorme). L'interprétation est top, la magie est top, l'écriture est top, bref on passe un excellent moment, on ressort avec la banane et l'envie folle de se remettre à la magie. C'est tous les mardi, à 20h, jusqu'au 27 décembre 2022 et c'est à ne pas rater. My2Cents W.
    7 points
  15. Merci Thomas P. ("Thomas" étant historiquement préempté ). Toutefois, selon moi, la démarche de ces artistes est tout de même un peu différente de celle de Christian Chelman. Bien entendu, il y a des similitudes mais certains étant plus jeunes que CC (Luke Jermay, Thierry Collet, Lewis Leval notamment) la question de l'antériorité (au sens "précurseur" du terme) est donc actée (du moins pour ceux-là). Cela étant dit, je ne prétends pas que notre magicien bruxellois a tout inventé et qu'il n'a pas été influencé et d'ailleurs, parenthèse, d'une manière générale, je ne prétends rien du tout car je ne suis pas assez proche de lui pour parler en son nom ou simplement pour expliquer son parcours, je dis juste pourquoi je pense que sa démarche est novatrice. Cette précision étant faite, je pense que oui, les spirites du 19e siècle ont pu certainement influencer CC, Eugène Burger, par exemple, a peut-être joué un rôle dans son parcours également mais à titre personnel, je ne considère pas Eugène Burger comme un représentant de "L'illusionnisme fantastique" mais bien comme celui de la magie bizarre évidemment car c'était clairement son domaine. Enfin, pour simplement s'en convaincre, et comprendre la différence entre magie / magie bizarre et illusionnisme fantastique, il suffit de jeter un oeil au "Compendium Sortilegionis", par exemple. Ce livre, si on le compare aux autres, notamment à ceux des artistes cités plus haut, est clairement différent; là où les autres livres sont classiquement une succession d'effets / explications à la mise en page académique, le Compendium est le catalogue d'une exposition (celle du Surnatéum), de laquelle il présente les objets les plus emblématiques, avec leurs "propriétés" et leurs histoires. Et c'est ça qui fait toute la différence; la mise en page de Benoit Drager, l'introduction d'objets chargés d'histoire(s), les légendes -inventées ou non - auxquelles ils se rapportent, c'est cela qui constitue le socle de la démarche de CC et que l'on ne retrouve pas si fréquemment ailleurs. Chelman est un illusionniste certes mais qui a su percevoir le pouvoir de faire rêver les gens que possède un contexte, une légende, rendus tangibles par un objet au parcours crédible emprunt d'ésotérisme (ou de fantastique ici en l'occurrence) et qui enfonce le clou par une démonstration concrète (l'effet). My2Cents W. P.S : Je cite souvent cet exemple mais il m'est arrivé à plusieurs reprises de simplement décrire une routine de Chelman (mettant en scène Jack L'éventreur) mais de la décrire assez précisément, en décrivant les objets utilisés, le contexte historique et les deux effets - pourtant très simples et hors contexte, assez "basiques" - sans les réaliser, pour obtenir des réactions étonnantes des personnes présentes. Etonnantes au sens où elles ont réagi comme si elles avaient été elles-mêmes témoins de la manifestation d'un phénomène occulte.
    7 points
  16. Merci beaucoup à tous ! En effet, c’est un peu un rêve de gamin que j’ai voulu concrétiser avec ce spectacle en unissant plusieurs de mes passions, en marge de ma carrière de pianiste. Même s’il m’a quand même demandé deux ans de travail ! La thématique est : qu’est-ce que la musique ? Pourquoi elle nous relie, pourquoi elle nous touche, et qu’est-ce que cela révèle de nous. J’utilise l’outil magique pour m’y aider. Merci à Sylvain et Maxime pour leur confiance. J’ai déjà donné ce spectacle 4 ou 5 fois, mais pour le moment il n’est pas prévu qu’il tourne. Sauf si un jour un diffuseur ou un théâtre était intéressé ! Laissons faire la vie:) Amitiés Pascal Amoyel
    7 points
  17. Merci énormément @Gaëtan BLOOM pour ce très beau retour au sujet de Mimosa au dernier congrès FFAP de Poitiers. N'ayant hélas pas pu y être présent, travail oblige, ton article me le fait vivre par procuration. Dans mon adolescence, j'ai pu découvrir sur scène @Mimosa (Hervé) (que je ne connaissais que de nom à l'époque) durant un spectacle avec @Bertran LOTTH. La cane volante présentée par Hervé m'a marqué, au point de m'y mettre et de la travailler quelques années plus tard. Nous avons un peu échangé à la fin du spectacle, et j'ai pu apprécier l'homme, et ressentir son extrême gentillesse. Puis dans un CAMP à Poitiers, j'ai pu aussi découvrir la folie de Mimosa avec entre autre son déballage de petits personnages et objets sauteurs. C'est avec émotion et respect que je souhaite pouvoir rencontrer de nouveau Mimosa. La foi est capable de tellement de choses... Alors, monsieur Mimosa je suis de tout coeur avec vous. À très bientôt.
    7 points
  18. ouf... j'ai eu peur!!! merci Alexandre!!!
    7 points
  19. Max Maven ne m'a jamais appris le mentalisme, il respectait le fait que ça ne me passionnait guère, mais nous avons trouvé un point commun dans l'humour. Ses farces sur la vie à Las Vegas, sur les agences artistiques en général et sur Simone Finner en particulier, étaient just délirantes. Comme mentalisme il savait se mettre dans la peau de l'autrui et lui parler comme il faut. Personnellement je lui décerne le Grand Prix de l'humour pour m'avoir trouvé la meilleure farce de toute ma carrière : Il a eu l'idée - et le culot - de convaincre Dai Vernon de venir sur scène et de me jeter des pétales de roses pour mon entrée.... Mille mercis !! J'ai pensé et je pense très souvent à Max Maven, il le savait et il le sait en ce moment. Je l'aime très fort ! otto
    7 points
  20. Max Maven-AMA Awards Tribute Video (2022)
    7 points
  21. Je ne peux que souligner la générosité de @Adrien QUILLIEN : Il a donné une grande partie de ses recettes lors d'un zoom sur VM, il nous a fait le barman pendant la croisière du CMP en juin, il est venu au stage de l'équipe de France pour nous montrer ses nouvelles trouvailles, ce mec est top ! C'est rapide, c'est drôle, c'est spectaculaire, il respire la joie de vivre ! Son tour d'entrée avec Karine Marchand prouve que l'on peut être poli sans faire le lèche cul, il m'a ébloui, et cela sans frimer. Je constate également que l'incroyable talent va de plus en plus vers les sentiments. Mais les vrais. La complicité des enfants avec leurs pères (chanteur et escapologiste) était authentique, on ne peux pas jouer la comédie à ce point la. Je suis en pleine admiration ! otto
    7 points
  22. J'ai reçu mon petit pack d'Appearing Cubes (de Pen & MS Magic). Le principe est donc bien évidemment de faire apparaître des Rubik's Cubes mais aussi disparaître voire transformer. Niveau Prix c'est à n'y rien comprendre : Chez Magic Dream : 74,90 euros pour 10 cubes Chez Marchand de Trucs : 39 euros pour 30 cubes Alors j'ai eu la chance de voir l'article sur MDT et d'avoir donc 30 cubes pour 39 euros. Et à ce prix là, c'est plutôt correct. Ce que l'on reçoit Une belle boite avec tous les cubes à monter mais c'est vraiment facile et ultra rapide. On a juste un adhésif protégé par un film plastique : on retire le film et on presse, très pratique ! Une carte de visite avec le lien pour la vidéo. La vidéo en elle-même est très très courte, environ 9 à 10 minutes et couvre vraiment la base pour chaque effet possible. Les effets : Production de cube classique Cubes (presque) infinis au chapeau Disparition de cube avec divers effets Fontaine de cubes depuis l'intérieur d'un chapeau Quelques handlings Conditions & Contraintes Je déconseillerais en close-up, les cubes sont relativement grossiers, en carton. Mais ce n'est pas vraiment un problème, ça passe. C'est plutôt que ces effets sont plutôt des productions multiples destinées à la magie de scène voire de salon. On n'est pas dans une reproduction de cubes fidèles et réalistes mais plutôt "évocatrices". Tout le sel réside dans les apparitions multiples et impossibles. Un peu comme avec des objets en mousse dans des routines de balles mousse : ce n'est pas le réalisme de l'objet qui compte le plus mais ce que l'on en fait. Qualité du cube & Durée de vie La qualité du cube et du mécanisme qui le fait pop est satisfaisante. J'ai aimé la façon de faire pop le cube, l'apparition de nul part, la tenue du cube une fois apparue. Tout est vraiment bien fichu je trouve. Concernant la résistance et la durée de vie, c'est clairement là que le bât blesse... J'ai try hard un cube toute une soirée, pendant plus de 3 heures. Au début, quelques difficultés à le faire pop correctement : trouver le bon pliage, le bon handling et la bonne façon de le libérer. Ensuite, j'ai pris le coup de main et j'ai commencé à vraiment aimer l'effet. C'est impressionnant rien que devant le miroir une fois qu'on a le coup de main. Et enfin, le cube a fini en piteux état après environ 3 heures de mauvais traitements. Normal, c'est du carton. Alors il me reste 29 cubes tout neuf, de quoi passer quelques soirées d'entrainement et quelques prestas. Mais malgré tout, une petite déception sur la résistance du produit. A 39 euros les 30 cubes, j'en suis pleinement satisfait. Par contre, à 75 euros les 10 cubes, je pense que j'aurais été grandement déçu ! Bilan En voyant cette offre je me suis dit que ça pourrait me faire varier mes "célèbres bananes infinies au chapeau" en apportant, pourquoi pas, une notion de Rubik's Cube à mes prestas. Au final, on est loin de l'efficacité des bananes en mousse au chapeau... ...mais la triple apparition de cubes est très efficace et belle à voir ! De plus, j'apporte pas mal d'importance au plaisir que le magicien peut prendre à pratiquer et là c'est clairement agréable et satisfaisant une fois passé la première petite heure d'entrainement. Pour moi c'est adopté, je vais voir dans quelle mesure je peux me refaire des cubes maison maintenant que j'en ai un bon stock en réserve. Sympa à introduire dans un mini-spectacle de salon mais à éviter en close-up surtout si c'est pour ne faire que ça. Pour ma part c'est adopté
    6 points
  23. Humour quantique latino: -Je ne sais pas si le chat est vivant ou mort jusqu'à ce que j'observe la cage de l'intérieur. -Miaou... -Ta geule!
    6 points
  24. Merci les amis pour vos gentilles attentions Les rabats magnétiques sont effectivement un plus en terme de durabilité. Cela permet aussi d'avoir une enveloppe toujours nette visuellement. Sur une couleur autre que noir l'aimant est visible mais reste acceptable dans la mesure où on comprends son utilité. Vous pouvez sinon opter pour l'usage d'un trombone bien que ces derniers temps je lui préfère l'usage d'une épingle à linge en bois qui abîme moins l'enveloppe à l'usage.
    6 points
  25. What the phoque !
    6 points
  26. Ah bon ? Et comment fait-on pour savoir ça ? Difficile de connaître la mesure de ce qu’on ignore. Et quand bien même il ne resterait que peu de choses « simples » encore cachées (ou à inventer) ce serait peut-être les plus compliquées à découvrir.
    6 points
  27. Je viens de feuilleter rapidement le livre de Victor en magasin et sincèrement je suis assez déçu. Pas déçu du contenu, mais d'avoir édité de telles routines et de tels principes pour le grand public. J'ouvre le livre, je tombe sur le principe de Bob Hummer....(green neck), je tousse une première fois.... Apparemment on y retrouve aussi les routines de son livre "secret"...qui pour le coup devait rester un peu underground. Mais aussi d'autre routines intéressantes qu'un pro pourrait avoir dans son set de clos up ou scène. Alors qu'elle est la motivation de sortir tout cela pour le grand public. J'ai bien ma petite idée et je trouve cela vraiment domageable. je trouve qu'il ne sort pas grandi de cela...mais c'est la loi du pognon.
    6 points
  28. J'ai en effet fait ce travail qui m'a pris plus de 2 mois à reprendre toutes les Revues, Suppléments et Numéros spéciaux (la 1ère Revue datant de 1905). Les quelques Tables des Matières existantes ne m'ont été d'aucune aide car incomplètes. Dans l'Agora Magique de la FFAP, j'ai posté... Merci à Serge Odin de m'avoir remis la médaille Robert-Houdin lors du dernier congrès FFAP à Poitiers, et ce pour me récompenser de tout le travail effectué pour mener à bien la Table des Matières des 650 Revues de la FFAP. Cette Table des Matières est maintenant achevée. Vous pouvez la consulter ici http://164.132.11.76/Web_RDLP Reste à y ajouter la possibilité de visualiser le sujet ou l'auteur sur la page de la revue de votre choix. Cela sera possible prochainement et sera réservé aux seuls membres FFAP. N'hésitez pas à aller voir le travail effectué en cliquant sur le lien ci-dessus. Amicalement à vous Gilles Mageux
    6 points
  29. Prenons les choses dans l'ordre et avant de penser au Black Friday, organisons-nous d'abord pour le troisième jeudi du mois de novembre .
    6 points
  30. Je connaissais pas ce titre d'Isabelle Boulet.
    6 points
  31. Lorsque je suis arrivé au CFIJD, Mimosa en était le président (ou alors il l'a été peu après), un président "atypique" dirons-nous , tout à fait capable d'engager un artiste pour un gala en croyant en engager un autre, par exemple (bon d'accord, les noms se ressemblaient ) ! Nous nous sommes ainsi rapidement bien entendus et, de fil en aiguille comme on dit, c'est devenu l'un de mes très bons - et très rares - amis dans le milieu de la magie. Et si je tiens à lui aujourd'hui c'est aussi parce qu'au delà du personnage que l'on connait sur scène quelle soit théâtrale ou médiatique (forum, revue etc.), Mimo est avant tout une personne d'une sincérité et d'une gentillesse à toute épreuve, parfois assez désarmantes d'ailleurs . Et puis, avec lui on est sur de bien se marrer ! Mimo Forever !
    6 points
  32. 6 points
  33. @Adrien QUILLIEN BRAVO !!! Prestation rythmée, drole, mélangeant les genres. C'était top !
    6 points
  34. J'apprécierais que tu ne parles pas en mon nom. Ne m'étant pas prononcé publiquement à ce sujet, je ne pense pas que tu connaisses mon opinion au sujet de la présentation de la cérémonie de clôture En l'occurrence, je pense que si l'ensemble ne tenait pas vraiment la route, c'est à imputer au duo, et non à Margaux seule. Elle m'a d'ailleurs donné l'impression de se retrouver bien seule assez souvent à essayer de donner du rythme à la cérémonie. Mais ignorant leur préparation et les rôles qu'ils s'étaient donnés, il me semble difficile de les juger indépendamment l'un de l'autre. Et quand c'est parti en cacahuète, ca m'a fait rire au contraire par l'absurdité finalement assumée de certains moments Par ailleurs, la musique qui était toujours là même tout au long de a cérémonie m'a bien plu dérangé que la présentation en elle-même. Et a titre personnel, un beau congrès, avec de belles rencontres et retrouvailles. Bravo à tous les candidats qui ont assuré le spectacle. Certains m'ont fait vibrer, même s'ils sont repartis les mains vides. Et félicitations aux primés !
    6 points
  35. J'ai tenu 28 secondes exactement ... Je ne regrette vraiment pas de ne pas regarder ce genre d'émission à la c*n. Vive le spectacle "en vrai", comme le dernier auquel j'ai assisté : "Oh Oh" de la Compagnia Baccalà : Clowneries, acrobaties, humour ... j'ai a-d-o-ré ! Bob
    5 points
  36. Je ne suis pas collectionneur de Tenyo. Il m'est cependant arrivé d'en acheter par curiosité. Souvent ingénieux, parfois trop gadgets, d'autres fois pas utilisables.... Il ne semble pas, hormis un jeu ESP il y a longtemps, avoir jamais utilisé un Tenyo en prestation. Un petit retour sur cette création 2023. Matériel Un emballage classique tenyo propre et efficace. Le puzzle (avec la pièce manquante) en 4 plaques donc pratique pour le transport. Des pièces de puzzle Une boite plastique souple à monter pour mettre les pièces. Une notice en Japonais (comme d'hab) avec un lien vers un PDF anglais. Mais bon on comprend en 10 secondes...voir en regardant le teaser Routine C'est la très classique pièce de puzzle manquante retrouvée parmi plein de pièces différentes par le spectateur. C'est une version close-up (voir Salon mais pas plus) ce qui n'est pas fréquent. La méthode est différente du classique Sac à F. Ici la boite est normale et remplaçable par ce que l'on veut même si elle fait bien boite à petit puzzle pour le coup je trouve. C'est automatique. On peut montrer que les pièces sont différentes au spectateur au début de la routine. Points négatifs En dehors du choix de la pièce par le spectateur on ne peut pas laisser le spectateur trop manipuler les pièces. Mais finalement pas plus que de lui laisser le sac dans les routines classiques , c'est de la gestion classique de spectateur et de timing Points positifs Facilement transportable. Une routine de scène dans la poche Bonne qualité, tenyo faisant des jeux a l'habitude de ce type de produit. Automatique et ingénieux cumulant des principes classiques C'est un petit coup de coeur que je vais utiliser je pense une fois n'est pas coutume. C'est joli, sympa, cela ne prend pas de place. On peut faire une belle routine d'habitude réservée à la scène, car on peut aisément forcer même psychologiquement ce tableau le plus célèbre du monde... bref pour 30 euros c'est plutôt rare pour être souligné. Un petit chevalet et un foulard, une belle histoire et c'est sympa, le tableau parlant à tous.
    5 points
  37. Ben mon colon, j'en suis tout estomaqué! Pour pas que ça rate elle a du s'entrainer plus d'une foie.
    5 points
  38. Contrats de demi-finalistes… écritures de concepts… demandes de copie de tours d’AGT… Partez du principe que ce n’est pas un concours mais une émission de variété familiale. Donc les règles sont très élastiques…
    5 points
  39. Je ne peux que souligner les deux dernières remarques de @Arthur TIVOLI et de @Philippe SACCOMANO : Ces trois heures sont une leçon de vie, de dignité et de l'humour également. Ce qui m'a frappé c'est son regard ouvert et clair, sans filtre, avec beaucoup de bienveillance et naïveté, presque enfantin. Le fait que Artem questionne souvent les interlocuteurs qui lui posent des questions est unique : l'interviewé devient le journaliste et cela vraiment par curiosité et pas par politesse. Le manque de grosse tête et sa sincérité absolue sont unique. Je suis tombé sur un extraterrestre. Ce mec est une sensation ! bises otto
    5 points
  40. Oh ! T'as ri !
    5 points
  41. Reed's Hour Glass Illusion...Version conçue par Taylor Reed.
    5 points
  42. Un tatouage à transformation, donc magique :
    5 points
  43. Mimosa avec le magicien belge Stanislas et Maurice van den Broeck à l'orgue de barbarie dans le spectacle de magie de rue "Trio" dans les années 90 (le public confondait ces deux magiciens ! )
    5 points
  44. Bonjour, Grande tristesse pour Max Maven ! Cet homme m'a énormément influencé pour le mentalisme. On s'est rencontré, au Luxembourg, avec Luke Jermay présent aussi, que j'adore, lors d'un week-end de l'ami David Goldrake. On avait longuement parlé, lui et moi, de son grand ami Eugène Burger, et de sa tristesse de l'avoir perdu. Un homme simple au regard profond, un magicien exceptionnel, et, l'impression dans la soirée, qu'il était un ami, alors que c'était le grand, le très très grand , la légende Max Maven ! Amicalement Jean Luc
    5 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Créer...