Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Jean-Luc THIEFIN

Membre
  • Compteur de contenus

    172
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Jean-Luc THIEFIN

  • Date de naissance 09/02/1954

Informations Personnelles

  • Localisation
    Rosières (10) / FRANCE
  • Profession / Occupation
    retraité de l enseignement

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Jean-Luc THIEFIN's Achievements

Débutant

Débutant (2/14)

  • Reacting Well Rare
  • Dedicated
  • First Post
  • Collaborator Rare
  • Conversation Starter Rare

Recent Badges

40

Réputation sur la communauté

  1. L'idée derrière la méthode est intelligente et il faut aussi mettre en avant la grande pureté de l'effet, avec une exécution qui ne laisse entrevoir aucune manipulation ou technique cachées , qui laisse pantois le magicien le plus blasé. Je n'ai pas pu résister à l'achat.
  2. Oui je confirme aussi que je me bluffe moi-même quand il s'agit principalement ( voire uniquement?) de tours de cartes automatiques surtout. Cela n'infirme pas il me semble la remarque de Henk sur la présence indispensable du spectateur pour que la magie soit un art; en effet ici on est en quelque sorte ( lorsqu'on se fait une routine de ce type))notre propre spectateur et donc on ressent la même émotion qui pourrait également naître chez un tiers , surtout si on n'a pas complètement compris le mécanisme sous-jacent. On se dédouble en quelque sorte, donc il y a bien un autre spectateur!... Il reste que certaines routines ne nécessitant aucune manipulation, qu'on pourrait aussi appeler selon l'heureuse dénomination de Armand Porcell routines "topologiques, (ou encore arithmétiques, ou mathématiques" ) plutôt qu''automatiques", gardent encore leur effet enchanteur sur celui qui en connait pourtant toute la mécanique par coeur!! Cela doit être dû au fait que cette mécanique est si sophistiquée, alliée à une présentation adéquate, qu'elle ne peut être appréhendée de manière spontanée, évidente, et dominée intellectuellement facilement . D'où probablement l'effet troublant qu'elle procure encore et encore, car elle heurte nos paradigmes routiniers qui ont structuré et conditionné depuis longtemps nos assemblées de neurones. Par contre les effets nécessitant cartes truquées ou autres gadgets ont-ils le même pouvoir euphorisant sur le magicien solitaire ??? Il semble que non.. Ce serait intéressant à analyser pourquoi. On pourrait , comme tu l'as fait Henk avec la routine de Stewart, se communiquer ces routines qui nous émerveillent personnellement sans qu'on ait besoin d'un spectateur comme médiateur à la présence indispensable, pour produire de l'émotion, ou un trouble intellectuel. Cela serait intéressant et excitant de se les communiquer. Cette émotion ou ce trouble intellectuel ressentis en solo sont également présents dans d'autres domaines de la magie comme l'atteste Georges Peron . Devant sa glace il fait office de spectateur face à son image et ressent une émotion magique ( si tu faisais ta routine sans te voir dans la glace tu n'aurais j'imagine aucune émotion particulière car tu ne serais plus en position de spectateur : peux-tu confirmer ou infirmer? ). Cette émotion ressentie liée à l'image , à la vue, serait- elle d'une nature différente que celle ressentie quand on se bluffe avec un tour de cartes mathématique?... De toute façon bravo Henk d'avoir ouvert ce sujet sur la créativité! Même si ces réflexions en semblent éloignées a priori.
  3. Pour ceux qui comme moi sont intéressés aussi par leur premier livre sachez qu'il est introuvable malgré mes recherches. On peut seulement avoir connaissance sur "doczz.fr prestidigitation mille et une sources " des 15 premières pages qui laissent énormément de frustration évidemment quand on entrevoit la qualité du travail. Je précise aussi , pour ne pas importuner immodérément le charmant monsieur qui m'a répondu, qu'il est inutile d'aller comme indiqué à la fin des 15 pages, sur le site "autres-talents.fr", celui-ci m'ayant confirmé qu'il n'a jamais été réédité, selon les volontés des auteurs. Très frustrant encore une fois!...
  4. Est-il prévu un document incluant les ajouts pour ceux qui possèdent la 1ère édition ? Merci.
  5. Oui Dellis j'adhère globalement à tes remarques et elles ne sont pas antinomiques aux miennes!!! Elles se complètent et ne s'opposent pas! Simplement j'ai développé ces idées par rapport à un certain type de spectateurs qui n'est pas le tien, ( qui peut aussi être le mien parfois, mais non principalement) et auquel j'ai dû m'adapter! Bien sûr que personne n'est dupe et que personne ne t'imagine supra-normal !! Mais mes amis apprécieront davantage la routine si ils peuvent éventuellement vérifier le matériel .Ils savent qu'il y a un truc évidemment mais ils sont davantage bluffé si le jeu est (apparemment) normal. J'y peux rien! Pour eux cela donne une valeur ajoutée car si le jeu est truqué ils pensent que c'est à la portée de tout un chacun . Je préférerai toujours avoir un public comme le tien ( qui est celui que j'ai d'ailleurs lors de repas familiaux) mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas. Bien sûr ne jamais imposer une routine! Cela vient de mes amis toujours , lors d'une pause par exemple entre plusieurs parties( et je suis prêt, attendant patiemment leur demande, ce qui ajoute au fait que cela paraît impromptu). Et en famille évidemment on me demande toujours un petit intermède "magique" et là toutes tes réflexions s'appliquent pleinement. Nous "jouons" ensemble , comme tu le dis.
  6. Je te répondrai plus spécialement pour la cartomagie car le sujet concerne une routine de cartes. Ce n'est pas forcément des problèmes de présentation ou de rapport au public!! En fait tout dépend de ton public et de ses connaissances! Et de la distance qui te sépare de celui-ci. N'oublie pas non plus que certains dans le public auront le respect et la politesse de ne pas vouloir te mettre dans l'embarras en demandant à examiner les cartes!! Ils savent ou devinent fortement que le miracle n'a pu s'accomplir sans un trucage quelconque mais n'en diront rien, se satisfaisant de l'effet magique malgré tout . Et on peut comprendre que pour ces personnes "dubitatives" c'est déjà en soi très agréable d'avoir pu réellemnt apprécier la routine telle quelle, sans vouloir aller plus loin. D'ailleurs il suffit qu'UN seul spectateur parmi 5 ou 6 te demande de regarder et tu es en difficulté. C'est pourquoi, SI DE TOI-MEME, en laissant ostensiblement traîner le jeu ( sans dire évidemment explicitement qu'il est examinable , ou alors juste l'étaler faces en l'air en ruban) pour qu'il soit facilement accessible et examinable, EVENTUELLEMENT, par un spectateur curieux, c'est un plus incontestable. D'autant qu'avec internet désormais les cartes truquées sont connues de la majorité! Perso je fais le plus souvent des tours à mes amis de cartes et il est hors de question que je leur fasse une routine où ils ne pourraient pas examiner les cartes!! Je ne fais d'ailleurs que des routines où je pourrai finir clean, d'une manière ou d'une autre. Il est d'ailleurs très intéressant d'étudier la façon dont on va pouvoir finir clean pour une routine lorsqu'on utilise des cartes truquées ou un ou plusieurs duplicatas. Le moyen le plus simple ( très souvent utilisable) étant souvent le lapping des truquées et la préparation des mêmes cartes non truquées (placées d'avance dans le même ordre que celui qu'on vient d'avoir avec les truquées sur le dessus du reste du paquet ) pour finir avec 52 cartes. Car oui certains vont même compter les cartes!! D'ailleurs si tu fais souvent des routines au même public et que ce public a pu déjà constater que tout était clean ils seront amenés de plus en plus à te faire confiance et examineront de moins en moins!... Autre remarque: avec un public régulier et suspicieux il faut aussi envisager le cas où il te demande de mélanger lui-même les cartes au départ ou encore d'examiner le jeu AVANT. Il faut donc être prêt en amont et en aval de la routine. Une fois encore, plus ce public a pu vérifier lors de tes précédentes routines que tout était clean, par lassitude en quelque sorte, ou par découragement d'avoir pu te prendre en défaut, plus il sera enclin à te faire confiance et à ne rien te demander avant la routine. Bien sûr un bon faux-mélange est indiqué et recommandé si tu as un montage ou des truquées.( mon préféré est le mélange optique amélioré , pas le simple , même si celui-ci est déjà très correct, avec lancés ALTERNES DEVANT ET DERRIERE de paquets de cartes en avant et en arrière de celles restées en main : tu ne lâches rien en avant, mais tu lâches des cartes en arrière. Ne pas faire plus de 3 ou 4 lâchés. Ca suffit largement pour faire croire à un mélange réel. Dans mon club de magie quand je leur ai montré et expliqué ils étaient bluffés même en sachant que c'était un mélange optique!! Ils y croyaient pas!! Donc avec des moldus!!.. Si l'un te demande de les examiner au départ et que tu refuses, t'es grillé!! Même si ta routine a été belle et esthétique et magique en elle-même et qu'ils aient pu l'apprécier en tant que telle par ailleurs. Pour cela il te faut toujours une routine de sauvetage où nul montage n'est nécessaire, tout simplement.
  7. J'ai pu tester avec des moldus la routine. J'affirme qu'il est inutile de mon point de vue d'en faire "de trop", au contraire!! Pour être concret et plus explicite , il me semble totalement inutile de faire la prédiction ( avec la vue des as et de la 5eme carte), ainsi que la production des 4 as seuls faces en l'air à la fin de la routine De mon point de vue, et de manière générale en magie, à vouloir trop prouver on laisse s'installer le doute sur la réalité des effets et de leur "propreté"...Pour résumer abruptement ma pensée, je dirai que le tour trop parfait ne peut pas être magique en quelque sorte! Ou pour le dire autrement le tour trop impossible est justement impossible et laisse le S sensé sur trop de doutes quant au miracle présenté. (par exemple, dans un autre domaine, comme le book-test, il me semble infiniment plus intrigant, crédible et pertinent de révéler un synonyme , une atmosphère, une idée assez générale en lien avec le mot vu par le S que de dire le mot proprement dit!!! ). Donc ici il suffit de se limiter à la donne des 5 cartes et de s'arrêter avec la production des 4 as!! Cet unique effet suffit largement en lui-même par sa qualité. INUTILE D'EN FAIRE PLUS!! (mais chacun fera comme il veut bien sûr). Les autres avantages ne sont pas minces non plus avec ma version "minimaliste". J'en vois au moins 2 autres ESSENTIELS: le faux-mélange est possible très facilement avant le départ de la routine (il est exclu sinon, ou quasiment ) et le change pour finir clean est très facile ( pour ne dire que le minimum ici j'utilise l'empalmage du tricheur associé au ramassage des 25 avec break et lapping, très facile techniquement et invisible), ce qui est on le devine, un PLUS considérable!! Au total , avec ce choix "minimaliste" cela donne une routine EXCEPTIONNELLE qui se suffit en elle-même avec mélange au départ et examen possible du jeu à la fin!! Chacun fera comme il veut mais perso mon choix est fait!
  8. Bien sûr mais du fait que le S choisit librement à chaque tour ( il y a 5 tours en tout, avec 5 cartes données à chacun des tours) de donner chacune des 5 cartes à distribuer absolument librement à la main qu'il désigne ,( il peut même changer d'avis une fois ses 5 choix faits), cela produit un effet incroyable malgré tout et il y a moyen de finir clean malgré tout, ce qui permet de le faire en close-up même avec des spectateurs qui voudront éventuellement examiner les cartes . Je confirme :le M prend 5 cartes pour chaque tour et le S lui dit dans quelle main il veut que chacune d'entre elles soit donnée, très nettement. Je suis joueur de poker et cette procédure te bluffe quand même littéralement. Quand Duvivier trouve des idées aussi géniales on ne peut que dire "Chapeau bas"!
  9. Perfect Poker: je ne regrette pas mon achat! Vraiment génial et facile à faire. Même si on veut finir clean c'est largement faisable. Dominique a été inspiré par un cadeau ( avec une routine de tricherie au poker) que lui avait fait son ami Ricky Jay (décédé il y a deux ans), qu'il a mûri de longues années avant d'accoucher de cette routine incroyable "en 1 mois ou 2" durant le confinement. Bravo, vraiment!
  10. Augustin vient de poster sur son groupe facebook consacré à son livre cette vidéo très pédagogique et facile à comprendre, même pour des non musiciens comprenant pas grand chose au solfège, pour signifier ce qu'il devait au génie musical de Bach dans la génèse de ses inspirations et ses recherches. Tout simplement renversant!!!! Je le cite : "Bonjour à tous. Voici de la musique automatique de J.S Bach. Sur cette vidéo extraordinaire vous pourrez découvrir que Bach utilisa des mécanismes divins qui sont utilisés dans la magie des cartes aujourd'hui: miroirs, renversements, décalages temporels, entrelacs, transpositions, réductions, augmentations etc ... Bach est un monstre...je vous laisse découvrir cette vidéo sur laquelle j'ai pu m'appuyer pour élaborer quelques recettes magiques...bien à vous ".
  11. Moi aussi Oswin. Plus je m'en imprègne, plus je le trouve exceptionnel. et contrairement à un premier survol je m'aperçois que les routines sont très diversifiées.Et surtout que cela permet d'entrevoir un champ immense de routines possibles. J'ai pu grâce à "Transmutation" réaliser un acaan exceptionnel: jeu du décomptage final visible depuis le départ et jamais retouché par le M. Choix du rang totalement aléatoire et connu du seul S qui le garde secret jusqu'au bout. Choix de la carte totalement aléatoire dans un jeu mélangé par le S!!!! Et le S retrouve sa carte au rang que lui seul connait dans le jeu visible depuis le départ et jamais touché par le M!!
  12. Mickaël : "perso le billet est très important pour moi,il est entièrement justifié dans cette routine" AVEC TA PROCEDURE je suis totalement en accord pour dire que l'utilisation du billet est justifiée. Et en l'occurrence j'ajouterai de brillante façon!. C'est exactement le genre de solution , de réponse, que je sollicitais et à ce titre je te remercie d'avoir proposé ta solution perso. C'est une solution, parmi d'autres, qui permet d'aller dans le sens de l'idée à adopter( de mon point de vue essentielle) pour toute routine en général, à savoir : DONNER DU SENS A LA PROCEDURE le mieux possible ou au moins un minimum par un boniment adapté. Par contre dans la procédure de Mickaël exposée dans son trailer la justification du billet n'apparaît pas clairement dans le boniment. D'où mon idée de faire participer le forum à la recherche de solutions et d'idées permettant d'y remédier. Et ta solution personnelle, Mickaël , gardant l'idée du billet me paraît très satisfaisante et donne un plus à la cohérence indispensable selon moi de la procédure qu'on adopte pour toute routine en général, et pour celle-ci en particulier. Merci pour cet apport.
  13. Jérôme , ton plussoiement à mes dires me réjouit mais il ravira aussi je pense Augustin! Je vais dans le sens de tes remarques et tes nuances apporteront un éclairage supplémentaire à ceux qui seront intéressés par ce livre qui restera de toute façon dans les annales de la cartomagie automatique.
  14. Je poursuis ma lecture et je suis amené à apporter quelques correctifs. Qui vont dans le bon sens pour Augustin!! Je laissais entendre que les routines à l'intérieur de chacun des groupes répertoriés étaient au fond que des variantes supposées assez semblables, et dont l'intérêt de vouloir les faire toutes devenait relatif. Je révise ce jugement trop hâtif. Je ne parle ici que des routines du premier groupe (nommé "du premier principe" par Augustin). Je reviendrai plus tard sur les groupes suivants ( ou "principes" suivants).Parmi les 13 proposées dans ce groupe je retiens: -FACE CACHEE 1:Plusieurs cartes(le M a le dos tourné depuis le départ et le jeu a été librement mélangé) déterminées par le strict hasard sont regroupées par le S pour former 2 nombres avec leurs valeurs qu 'il additionne ensuite ( il peut regrouper les valeurs comme il veut: par ex si il a 13,4 ,8 et 3 il peut faire 1338+4 ou 413+13,etc...). L'addition donne par ex. 451. Le S cache ensuite un de ces 3 chiffres et le M devinera le chiffre manquant!!!! - MISSION IMPOSSIBLE: Le M retourne faces en l'air (mélangées parmi les faces en bas) sous la table autant de cartes que la valeur additionnée des cartes sélectionnées au hasard par le S et mises au secret dans sa poche, avec une difficulté supplémentaire !! : le S a déjà mis faces en l'air dans le paquet un nombre de cartes lui aussi totalement déterminé par le hasard, sans aucun forçage!!!! -COINCIDENCE: 2 S et le M font chacun des opérations totalement indépendantes et secrètes les unes aux autres. Un S PENSE même à un nombre secret qu il est le seul à connaître! Et tout va se coordonner pour une trouvaille de carte d'un autre monde!!! -POLYGONE: routine très originale. le S forme un polygone de 5 ou 6 ou 7 côtés avec des cartes de façon secrète et totalement aléatoire.Le périmètre du polygone est calculé par le S en additionnant les valeurs des cartes qui le composent. Il multiplie ce résultat par le chiffre secret indiqué par un lancer de dé et il ajoute à ce résultat le nombre de côtés du polygone.Tout est ensuite caché avant que le M se retourne. Eh bien croyez le ou non, le M en ne connaissant QUE ce résultat retrouvera les valeurs du périmètre, du nombre de côtés et du jet de dé!!!Ou comment Antoine résout une équation à 3 inconnues, rien que ça!!!! -l'HORLOGE: un tour de l'horloge qui laisse à des années-lumière nos routines classiques et leurs multiples variantes utilisant les cadrans horaires!!!Le S va programmer de façon aléatoire et secrète une heure précise ( par ex: 9h 23). Sans avoir rien vu du protocole d'élaboration aléatoire de cette heure, fait à partir d'un jeu librement mélangé par le S, le M sera capable de retrouver l'heure à la minute près!!! Ah oui j'oubliais : le S ramasse toutes les cartes de l'horloge pour les regrouper en un seul paquet dont toutes les cartes sont faces en bas AVANT QUE LE M SE RETOURNE!!!!! Je ne comprends pas comment ceux qui liraient ces lignes pourraient ne pas vouloir connaître les secrets d'Augustin. Mais il y en aura!! (à suivre)
  15. William SNAVE:"Par curiosité, c'est quoi le principe de Kraus?" Il s'agit plus précisément du magicien Alexander F. Kraus qui expliqua son "Kraus principle" pour la première fois en 1957 dans la fameuse revue "IBIDEM".Dans les années 70 le regretté physicien de Princeton Martin Kruskal redécouvrit ce principe qui fut connu dès lors sous le nom de "Kruskal principle". C'est le tour très connu des magiciens (avec des variantes) où le S mélange un jeu , retourne la première carte , par exemple un 8 ,compte 8 cartes pour arriver par exemple sur un 4, compte à nouveau 4 cartes,etc,.. jusqu'à ce qu'il n'y ait plus assez de cartes pour finir. Par exemple on arrive sur un 5 alors qu'il ne reste plus que 3 cartes.Si on refait le même processus en ayant juste changé la première carte( par exemple ici on échange le 8 avec la deuxième carte qui est par exemple un 2) ,on arrivera (9 fois sur 10 je crois en moyenne) à la même "carte-terminus". Augustin s'est inspiré de ce principe pour le développer dans ses ultimes implications,et le métamorphoser, dans des présentations originales renouvelées, de façon géniale! Nota bene(ironie de l'histoire): tu connaissais déjà par coeur ce principe William, sous le nom de Kruskal ,pour l'avoir travaillé et amélioré dans la variante que tu avais mise au point pour le rendre sûr à 100% ,et que tu avais eu la gentillesse de me faire connaître il y a quelques années!
×
×
  • Créer...