Aller au contenu

Sébastien CLG

Membre
  • Compteur de contenus

    1126
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    3

Sébastien CLG last won the day on 15 avril 2019

Sébastien CLG had the most liked content!

2 abonnés

À propos de Sébastien CLG

  • Date de naissance 01/21/1975

Informations Personnelles

  • Localisation
    Paris / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Curieux

Visiteurs récents du profil

3576 visualisations du profil

Sébastien CLG's Achievements

Apprenti

Apprenti (3/14)

  • Reacting Well
  • First Post
  • Very Popular Rare
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

244

Réputation sur la communauté

  1. Source : "Fred Kaps Family Page" sur Facebook, https://www.facebook.com/FredKaps19261980/
  2. Dans le même ordre d'idée, un très intéressant PDF assemblé par l'infatigable Wittus Witt (Magische Welt), avec des infos biographiques, une longue interview plus intéressante et profonde que la moyenne, et une description de son one-man-show "Thinking In Person". Précieux document, disponible gratuitement (ainsi qu'en allemand pour ceux qui le lisent mieux que l'anglais). https://www.magische-welt.com/Willkommen_files/MW-Spezial-20-Maven-Englisch_MW.pdf La disparition d' "Uncle Max" laisse un gouffre géant dont il faudra beaucoup de temps pour se remettre. Il était probablement la personnalité se rapprochant le plus du "Dai Vernon de notre génération", pour ainsi dire. Une discussion avec Max Maven, c'était comme une fractale : quel que soit le sujet, il vous sortait un nom ou une référence dont vous aviez peu (ou pas) entendu parler, et si vous aviez la curiosité d'aller creuser cette nouvelle source, un nouveau monde s'ouvrait à vous. Rares sont ces "multiplicateurs", ces personnes qui nous font ressortir moins bêtes que nous n'étions avant de leur parler. Il n'en reste plus beaucoup de ce calibre, il va falloir prendre soin des survivants S
  3. La question aurait pu être : "Quelle importance accordez-vous au tour de magie qui accompagne la présentation ?"
  4. Et shit... C'était un vrai personnage, généreux et curieux de tout, bien plus jeune d'esprit que beaucoup de nos jeunes magiciens. Une vie bien remplie, partagée entre les USA et la France, à côtoyer tout ce que la magie comptait de grands noms... dont il avait une anecdote (plus ou moins embarrassante) sur chacun. Bon voyage l'ami ! SC
  5. Plus précisément (et exhaustivement) : https://www.conjuringarchive.com/list/category/188 Comme toujours, une mention particulière au "grand" Denis Behr, qui fait un incroyable travail de recensement en ligne depuis 2004 : https://www.conjuringarchive.com/ SC
  6. C'est une version d' "Eli's Dice Box", qui permet de forcer le total des (points des) dés, qui sont mélangés aléatoirement (apparemment ) dans la boîte. Tu trouveras tous les détails ci-dessous. Normalement les dés sont normaux. https://www.martinsmagic.com/allmagic/close-up/hua-hin-dice-mystery-by-magic-wagon/ SC
  7. En complément à ce qui est écrit plus haut : la vidéo ci-dessous montre une "Eli's Dice Box" en action. En apparence le même aspect qu'une" Sure Shot dice box", mais pas le même fonctionnement, ni la même fonction.
  8. C'est un magazine : The Linking Ring, Novembre 2006. Tu peux y accéder par askalexander.org , entre autres sources. Je collectionne les tours vendus dans le grand public au cours des années 50, et cette version possède de loin le packaging le plus attirant (la boîte, par contre...)
  9. La "Sure Shot Dice Box" et la "Eli's Dice Box" sont deux boites différentes (même si elles sont souvent presque identiques en apparence, d'où la confusion) : la "Sure Shot" permet de changer l'orientation des dés de manière contrôlée, alors que l' "Eli's Dice Box" (cf. Eli Hackman) ne change jamais l'orientation des dés, tout en en donnant l'illusion aux spectateurs. Si ta préférence va à la "Sure Shot" : - "Psycho Row" de Max Maven, qui utilise justement la boite d'Alan Wakeling (qui est le matériel le plus abouti, à mon sens), en la combinant à un autre principe. - "Sonic Dice" (Hanson Chien), une version transparente de "Flash Dice" de Tenyo, pas inintéressante. - "Flash Dice", sorti par Tenyo en 1976. Tu trouveras divers handlings de cette boîte dans l'un des gros pavés Tenyo de Richard Kaufman). Dans le même livre : "Die-Abolical Box" d'Hiroshi Kondo (1987), une version de Sure-Shot utilisant un dé seulement.
  10. Je vends cet exemplaire de Greater Magic (J.N. Hilliard/Jean Hugard), réédité par Richard Kaufman en 1994, dans une version enrichie de plus de 300 pages supplémentaires, truffée de documents inédits, photos et effets non publiés dans la version originale. Cette édition est épuisée depuis longtemps. Si vous ne connaissez pas cet ouvrage : c’est l’un des classiques les plus importants écrits en langue anglaise. Publié originellement en 1938, c’est une sorte de « Tarbell en un seul volume » (plus de 1000 pages, le livre a le gabarit d’un Petit Larousse (ou d'une Bible, c'est selon). La très bonne idée de départ était de proposer un tour d’horizon complet de la magie de l’époque, dans toutes les catégories. On sortait alors des années 20-30, période extraordinairement riche et prolifique en magie de scène comme en close-up. Pour chaque chapitre, interviennent les experts reconnus de la discipline : cartomagie (de close-up et de scène) avec Vernon, foulards avec Tarbell, mentalisme avec Annemann, pièces, carré magique avec Royal Heath, cordes, anneaux chinois, liquides, cigarettes, grandes illusions, etc. La table des matières (révisée) fait 20 pages à elle seule. On y trouve la description de 715 effets (+ 100 pages d'effets dans la section bonus) et de méthodes oubliées (ou non), 1120 illustrations de Tarbell (qui manifestement en redemandait encore, alors qu'il sortait de l'écriture de son cours de magie par correspondance de 1200 pages), ainsi que des tours de Scarne, Rosini, Dai Vernon, Nelson Downs, Annemann, etc. Plus d'une centaine de magiciens ont collaboré au projet. La section bonus, écrite par Kaufman, spécifique à cette édition de 1994, est aussi intéressante que le livre en lui-même. Outre une centaine de pages d’effets supplémentaires non publiés dans l'édition originale, on y découvre aussi toute l’histoire et la genèse du livre, car derrière ce chantier de 7 ans, il y a eu de la volonté et des hommes, des événements dramatiques (la mort de Hilliard en plein milieu du projet), d’autres amusants (Annemann faisant le forcing pour reprendre l’écriture, c'est finalement Hugard qui rafle la mise) et une belle énergie commune, car chacun, voyant qu’il ne fallait pas passer à côté du projet, y est allé de sa contribution. Le livre marque quelques traces d’usure (il a bourlingué avec moi, dans plusieurs pays, pendant 20 ans), la jaquette (une reproduction de la jaquette originale de 1938) est marquée sur les tranches et par endroits, mais il n’y a aucune déchirure ou dommage particulier, hormis de multiples petites traces d’usage, car c’est un livre fait pour être lu... Je choisis de m’en séparer aujourd’hui car 1- j’aime bien l’idée qu’il vive une nouvelle vie en apprenant à quelqu’un d’autre autant qu’il m’a appris et 2- après des années de recherche, j’ai enfin trouvé une édition plus ancienne de ce livre, que je préfère désormais posséder. Je vois parfois cette édition de Kaufman vendue à des sommes astronomiques, mais je choisis de la vendre à un prix abordable, pratiquement le même qu’à sa sortie en 1994 (ajusté à l’inflation ;)... car j'aimerais qu'elle vive, plutôt que de finir dans une vitrine fermée à clé. Et comme ça va bien ensemble, je joins en plus un « prospectus publicitaire » original, daté de 1939 : un livret rare de 40 pages agrafées (voir photos) reprenant la table des matières, des photos et portraits des contributeurs (Vernon, Al Baker, Cardini…) et citations dithyrambiques de Thurston, Blackstone et autres stars de l’époque. C'est un livret original de l'époque, pas une reproduction. 135 euros pour le tout, port inclus (pas négligeable car le livre fait le poids d’une brique dorée) en France métropolitaine, payable par Paypal.
  11. Pour cause de doublon, je vends l’édition COLLECTOR du livre sur DeLand (DeLand : Mystery & Madness), écrit et publié par Richard Kaufman et sorti en 2018. Cette édition, limitée à l’époque de la sortie à 100 exemplaires, est aujourd’hui introuvable. Il s’agit du numéro 15/100, signée par Richard Kaufman (voir photo). Le livre est en excellent état, quasi-neuf, en anglais, impression en couleur, 608 pages. Vous trouverez de nombreux comptes-rendus et vidéos de type « unboxing » vous montrant le contenu de ce livre massif et très riche. En plus du livre, l’édition collector contient les éléments suivants : - Une grande enveloppe, également signée et numérotée par Richard Kaufman (voir photo), contenant une série de documents, facsimilés et reproductions de lettres de DeLand, prototypes d’étui et de cartes truquées, etc. (voir photo) - L’enveloppe contient également une antiquité : un tour authentique de DeLand, avec les cartes et la notice vendues à l’époque : il s’agit ici des "Yogi Wonder Cards", une version du « Princess Card Trick ». Difficile de dater ces cartes avec précision, mais DeLand en a fait la publicité pour la première fois en 1907 dans The Sphinx. - Quatre jeux truqués (contre un seul dans l’édition normale), voir photos. Ce sont des re-créations de jeux conçus par Deland : 1- une reproduction du "Dollar Deck", son jeu le plus célèbre, marqué dans tous les sens 2- le "Wonder Deck" (jeu marqué sur la tranche) 3- le jeu « Automatic Trick Cards », un prototype que Deland n’avait jamais sorti à l’époque, véritable usine à gaz 4- et enfin un jeu de 54 cartes truquées en tous genres, imprimées par l’USPC (le seul jeu également vendu avec l’édition de base) permettant de réaliser certains des effets décrits dans le livre, en dos Bicycle Rider back, donc utilisables avec vos cartes habituelles. Les jeux sont ouverts, mais jamais utilisés. Prix : 240 euros pour l’ensemble + 20 euros de port en Colissimo avec numéro de suivi (le bestiau pèse de 4 kilos et sera bien protégé). Payable de préférence par Paypal.
  12. On va dire plutôt option 2... Un nouveau film (nouveau-nouveau, car c'est loin d'être le premier projet ) se prépare sur lui, on verra quels éléments historiques le nouveau-nouveau réalisateur préfère retenir. SC
  13. C'est amusant, ce sujet tombe le même mois qu'un numéro de Genii racontant une célèbre rencontre qui a eu lieu en catimini, une nuit de juin 1930, autour du "Phantom At The Card Table". Ce dernier a les yeux bandés sur la photo, et autour de lui, notamment, T. Nelson Downs, Cardini, Al Baker, etc. qui scrutent tout ça. Costume trois-pièces de rigueur, c'est vrai que ça change des tongs et T-Shirt "I love card magic" des congrès de magie estivaux. Ce type de rencontres et d'échanges entre magiciens plus ou moins chevronnés a toujours existé, sous toutes les formes possibles : conciliabules et sessions secrètes plus ou moins paranoïaques dans les chambres d'hôtel de congrès, correspondances épistolaires, et aujourd'hui réunions Zoom et autres Facetime. Il n'a jamais été aussi facile qu'aujourd'hui d'aborder tel ou tel "nom" et, paradoxalement, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas tant sollicités que cela... en tout cas moins qu'à une époque peu lointaine où chaque "maître", comme Dai Vernon, était entouré d'un véritable cordon de sécurité empêchant n'importe quel impudent de l'aborder et le déranger avec ses questions. Aujourd'hui un click suffit, c'est ça qui est bien. Quel "niveau" pour oser aborder ? Je dirais, comme Michael Weber, que la seule condition est d'avoir "fait ses devoirs" : avoir creusé a minima un sujet sur lequel on souhaite échanger, avoir envie d'écouter et apprendre (ce qui n'est pas toujours une évidence) ou tout simplement être capable d'apprécier (dans le sens de "comprendre l'intérêt de") les thèmes qui sont abordés. Mais ce n'est ni une question d'âge, ni de niveau technique ou autre, c'est ça qui est bien. Ce qui me permet de finir sur l'une de mes 10 photos magiques préférées, ci dessous, datant de 1963 et tirée d'un autre Genii, celui de Novembre 2001. Que des mastodontes autour de la table et, légèrement en retrait, manifestement là pour absorber et apprendre, un Persi Diaconis âgé de 18 ans, avec un disque dur à la place du cerveau et deux rayons laser à la place des yeux. D'ailleurs, on se saura jamais exactement ce que Diaconis a appris aux côtés de ces poids lourds, c'est ça qui est bien. SC
×
×
  • Créer...