Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Réflexion'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • 1. Discussions Générales
    • Cercle VM
    • La Chambre des Secrets : comment y accéder ?
    • Forum Général
    • Les Étagères Magiques
    • Conseil des Sages
    • Chemins de Traverse
    • Quizz magique
    • La Chambre à Air
    • VM : parlons-en !
  • 2. Petites Annonces
    • Vente
    • Achat
    • Échange "Y'a un troc"
    • Emploi
    • Rencontre (déplacé dans le Forum Général)
  • 3. Associations/Clubs
    • Amicale Nantaise des Illusionnistes et des Magiciens Amateurs (AnimA)
    • Les 78'Tours
    • Magic Club Belge (MCB)
    • ARH Toulouse
    • Magicos Circus Rouennais
    • Cercle Francais d'Illusion (CFI)
    • Le Lapin Noir
    • Pizzas Magicos
    • Mentalmania
    • Cercles MIAgic'S
    • Illegal Magic Club
    • Misdirection
    • GIMIC (Groupe des Inconditionnels de la Magie Implantés aux Cariatides)
    • Le rêve et l'âme agit
    • Crazy Druids

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


NOM


Localisation


Biographie


Profession / Occupation


Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...


Connaissances Utiles pour Notre Art :

  1. L'esprit critique est souvent présenté comme un outil efficace d'hygiène mentale. Ci-dessous, la première vidéo d'une série d'interviews avec le plus illustre représentant de la zététique en France, je veux parler bien sûr du professeur Henri Broch. On y aborde de nombreux sujets récurrents dans VM, d'Uri Geller à Jean-Pierre Girard en passant Majax, mais aussi les prétendus dangers du compteur Linky ou le thème de la mémoire de l'eau (cf. les sujets afférents ouverts dans les Chemins de Traverses), la croyances et les dogmes face à la méthode de la recherche scientifique, les différents champs cognitifs, la responsabilité des politiques pour permettre aux chercheurs de vulgariser, les passes magnétiques ("magiques") et l'effet placebo, les pièges de la télévision, le projet Lazarus Mirages, l'art de semer des graines de doute pour permettre la croissance des germes de l'esprit critique, etc. Historiquement, on apprend en toute fin de vidéo comment a pu naître le laboratoire de zététique de Nice en 1998, c'est assez intéressant. Broch est plutôt optimiste quant à l'évolution globale de la pensée scientifique.
  2. Mes chers amis, Je viens d’avoir un grand choc en ce milieu de journée… Je pensais effectivement que nous discutions ici entre personnes ouvertes d’esprit et raisonnablement sceptiques, je croyais même être un des plus crédules sur ce forum et voila que je perds toutes mes illusions… Cela fait, en effet, quelques semaines que je suis le sujet sur les signes de l’existence de Dieu… sujet moyennement intéressant par ailleurs… le concept de Dieu qui y est débattu est essentiellement celui d’un Dieu créateur qui nous jugera à la fin des temps. Il ne s’agit même pas du concept (déjà daté) de la "Force" façon guerre des étoiles… Non ! On en est presque resté au Dieu barbu sur son nuage. Bref… passe encore… mais là où je tombe des nues, c’est en constatant que nos membres les plus rationalistes, les plus cartésiens et les plus réfractaires aux fausses croyances croient en l'existence de la réalité ! C’est fou non ?!? ça veut dire qu’il croient qu’ils existent réellement, que vous existez, que leur maison existe, que l’univers existe, que ce forum existe et que, même moi, j’existe ! Incroyable !!! Attention !!! Je ne dis pas que tout ça n’existe pas et que c’est une illusion ou un rêve (même si certaines grandes avancées de la science, de la spiritualité ou de la philosophie tendent à aller vers cette conclusion). Je ne dis donc pas que tout cela n’existe pas (sachons rester ouverts d’esprit ). Je dis simplement que ces personnes sont drôlement crédules pour croire en quelque chose qu’on ne peut, somme toute, appréhender que par le biais d’outils aussi fragiles (et peu fiables) que les perceptions ou la conscience. Ah et puis qu’on ne me retourne pas la question. Moi j’applique le grand principe sceptique : C’est à ceux qui croient en l'existence de la réalité d’en apporter la preuve ! Et puis qu’on me fasse grâce d’éviter, également, les arguments fallacieux façon tarte à la crème du style "Si tu te prends cette table sur le pied tu vas bien voir que l’existence de la table (et de ton pied) sont une réalité"… Ce sont déjà les mêmes arguments qui étaient opposés à Berkeley au 18e siècle. Bref, rassurez-moi, l’esprit critique (et sceptique) existe-t-il encore sur VM ?
  3. Bonjour à tous, Un moment de réflexion m'a amené à la question suivante : Que feriez-vous pour confirmer que vous êtes magicien quand on vous pose la question, mais sans utiliser votre voix, seulement un effet magique. Quel serait-il ? Personnellement, j’ôte mon annulaire gauche puis le remets en place. J'estime avoir répondu par l'affirmative puis attends la suite. Merci pour vos réponses
  4. Bonjour à tous, Non, il ne s'agit pas d'un nouveau Quizz magique mais bien d'une demande particulière et spécifique. Dans la quasi totalité des discussions du forum, il arrive que l'interlocuteur cite un tour en particulier ou un effet précis, et je souhaiterais savoir si certains d'autres vous connaissent l'effet dont je vais vous parler par la suite. Pour vous re-situer dans le contexte, il s'agit de l'un des premiers tours de magie de cartes que j'ai appris. Après avoir reçu à 5 ans un petit livre sur la Magie (pièces, allumettes, effets mathématiques, etc...), un ami de la famille a vu que j'étais emballé par la magie et m'a enseigner cet effet alors que je devais avoir 6 ans à peine. J'ignore comment il le connaissait et s'il était lui-même magicien ou juste capable de faire quelques tours pour le plaisir des autres (et le sien j'imagine^^). Toujours est-il que je n'ai jamais rencontré qui que ce soit qui connaissait cet effet lorsque je fais ce tour, je n'ai jamais vu de vidéos présentant un effet du même genre et encore aujourd'hui je me demande bien quel nom je pourrais lui donner. Voici l'effet: Le magicien éventail les cartes et fait choisir une carte mentalement au spectateur. Puis avec son doigt, il effeuille et compte à voix haute les cartes jusqu'à la carte du spectateur. (Pour l'exemple, nous allons imaginer que le spectateur à choisi le 10 de Pique et qu'il est en 16ème position). Le magicien distribue alors 16 cartes face en bas sur la table, la carte du spectateur étant la dernière posée sur la pile. Le magicien demande au spectateur combien il veut de cartes en dessous du paquet. (Toujours dans l'exemple, nous allons dire que le spectateur veut 3 cartes). Le magicien distribue 3 cartes et replace le paquet principal sur les 3 cartes. À nouveau, le magicien demande au spectateur combien il veut de cartes au dessus du paquet principal. (Imaginons 5 cartes). Là encore le magicien s’exécute et distribue 5 cartes sur le paquet. Ensuite, le magicien demande au spectateur de tendre le bras poing serré, de desserrer l'index et le majeur et il glisse le paquet de carte entre ces 2 doigts et demande au spectateur de maintenir aussi fort que possible en faisant comme "une pince" avec ses doigts. Pour finir, le magicien vient frapper à plusieurs reprises avec sa main le paquet de cartes tenu par le spectateur, et à vue, des cartes se décalent sur le côté et finissent par tomber, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une seule carte entre les doigts du spectateur. Celui-ci la retourne: c'est le 10 de Pique. Voilà, certains d'entre vous reconnaitront sans doute dès la lecture de ce message quel est l'astuce magique employée dans cet effet, et s'il est d'une simplicité incroyable (un enfant de 6 ans peut le faire!^^), je suis toujours déconcerté de voir l'impact qu'il a sur mes ami(e)s et ma famille lorsque je leur fait. Alors, est-ce que cela vous rappelle un nom de tour en particulier? Ou vous en rappelle un autre qui y ressemble? Je vous serais très reconnaissant si je peux enfin, plus de 30 ans après, dire que je vais faire *nom de l'effet* de *nom du magicien*
  5. Bonjour/soir, Je me permet de vous raconter ma plus grosse "erreur" que j'ai commise lors de mon apprentissage de la cartomagie, et qui me pénalise encore 15 ans après. J'ai commencé la magie à 9 ans et passer l'étape des boites de magie tout nazes, j'ai commencé avec mon premier DVD de cartes "La magie par les cartes numéro 1" de Billis, donné par Bernard en personne (sisi je vous promet) à mon anniversaire (j'avais un père qui bossait dans l'évènementiel et qu'avait négo la venue Bernard parce que je l'adorais au cabaret blabla on s'en fou un peu mais c'est classe ). Bref, dans le DVD, forcément il y a un effet miroir, que je n'avais pas compris à l'époque (j'étais pas futé), ducoup quand le magicien tiens le jeu en mains gauches, moi je faisait du mimétisme et je le tenait en mains droites. Vous commencer à comprendre. Et je m'en suis rendu compte genre 5 ans après, mais c'était "trop tard". J'avais déjà tout mon bagage de manip, mes comptages, mes levé double, mes sauts de coupes etc... tout ! Meme aujourd'hui après 15 ans de cartomagie, je suis droitier pour tout dans la vie, mais si je tiens le jeu en position de la donne en main gauche comme je devrais le faire, je suis pas du tout à l'aise ahah. Au final, à part pour quelques tours d'éventails par exemple (et encore ca je peux le faire en main gauche), ça ne me change rien, mais je me dis qu'il y a un monde ou je serai meilleure en manip que je ne le suis si j'avais appris de la bonne façon. Mais bon aucun regret, mon niveau me convient largement pour ce que je fais, et ça me fait juste rigoler maintenant. Je suis intrigués par vos témoignages à ce sujet: Y'a t'il des gens dans mon cas, droitier mais qui ont volontairement ou non appris la magie dans l'autre sens ? Y'a t'il des ambidextres pour lesquels ca n'importe pas ? Dans tous les cas pour mes confrères qui tiennent le jeux en mains droite, je vous remet ce poste que j'ai écris il y'a quelques temps, avec l'astuce qui m'a révolutionner mon apprentissage vidéo. Bonne journée à tous !
  6. Bonjour à tous et toutes, après quelques recherches sur le forum, je n'ai pas trouvé ce sujet alors je me propose de l'ouvrir. ( mais peut être qu'un sujet similaire s'y trouve malgré tout... Désolé alors) Au fur et à mesure que ma pratique et mes compétences magiques évoluent, je suis en proie à une difficulté de taille: oublier ou ne pas oublier. Je m'explique : j'apprends régulièrement de nouveaux tours et je n'arrive pas à me résigner à oublier mes premiers tours au risque de surchauffe cérébrale. Je me dis aujourd'hui qui faut que j'accepte de ne plus faire les mêmes tours qu'avant, que ma façon d'envisager ma pratique se complexifie et que c'est bien normal d'oublier les anciens pour se consacrer aux nouveaux... Mais c'est difficile... Comment vivez vous cela ?
  7. Je vois pas beaucoup de magiciens faire des tours de pieces donc je lance cette petite discussion afin de parler des influences, des routines que vous faites, des conseils etc… car en France j’ai pas l’impression que l’on développe assez cette magie.
  8. Je n'ai pas lu le livre (qui vient juste de paraître) mais la quatrième de couverture me semble pertinente :
  9. J'ai posé, dans un autre thread, la question suivante : Ne serait-il pas temps d'admettre (et d'assumer) que le mentalisme est par nature une discipline (art ?) ambigue ? Et que cette ambiguité n'a été que renforcée par les séries américaines citées plus haut et toutes les publications qui ont été générées par ces séries (des plus farfelues au plus sérieuses). Dans la mesure où cette question constitue une réflexion à part entière et où elle risque de faire dévier le sujet de l'autre thread, je la repose ici et je développe : Lorsqu'un spectateur assiste à un tour de magie il n'y a pas beaucoup d'ambiguité (sous nos latitudes en tout cas) : Le spectateur va attribuer la nature de ce qu'il voit soit à l'habileté manuelle du magicien, soit au matériel qui est, peut être, "spécial". Et dans l'immense majorité des cas c'est bien la vérité. Aucun problème d'éthique donc pour le prestidigitateur... Aucune ambiguité ! Dans le cas d'un effet de mentalisme les choses sont par nature beaucoup plus ambigues : il n'y a, souvent, pas de manipulation et pas de matériel autre que des objets très usuels. Par ailleurs, beaucoup de personnes sont enclines à croire à la télépathie ou à la clairvoyance. D'où une première ambiguité à laquelle chaque magicien qui a présenté, un jour, un effet de mentalisme s'est trouvé confronté. Vous allez me dire : il y a des mentalistes qui ne jouent pas sur cette ambiguité. C'est vrai... mais il jouent tout de même sur une autre ambiguité qui est celle, on va dire, des "techniques mentales supérieures". J'en connais certains par exemple qui jouent la carte de l'influence et de la suggestion. Ils expliquent (ou ils suggèrent) qu'ils sont capables d'envoyer des messages subliminaux pour influencer un choix et une bonne part des spectateurs vont prendre cette explication pour argent comptant (surtout les spectateurs les plus intelligents et les plus cultivés). Tout ça n'est-il pas un peu ambigu ? Tout ça est-il bien éthique ? Ne faudrait-il pas dire "Chers spectateurs, tout est truqué, il n'y a aucune suggestion subliminale dans ce que je fais" ? Beaucoup de mentalistes parlent aussi de PNL dans leur mise en scène (alors qu'ils n'y connaissent rien la plupart du temps). Quant à ceux qui connaissent le sujet, voire qui ont fait des formations, ils utilisent en fait très peu de PNL dans leur prestation et, en tout cas, la PNL n'est pas du tout à l'origine des miracles qu'ils présentent. Tout ça n'est-il pas un peu ambigu ? Tout ça est-il bien éthique ? Ne faudrait-il pas dire "Chers spectateurs, tout est truqué, il y a 1% de PNL (à peine !) dans ce que je fais" ? Ou alors... comme je l'expliquais plus haut ne serait-il pas plus honnête d'admetre et d'assumer, tout simplement, que le mentalisme est par nature une discipline ambigue ?
  10. L’autre jour j’ai vu cette émission sur W9, j’ai été étonné par la qualité de l’émission... à nous faire croire vraiment à l’existence des extraterrestres. Bluffant. http://www.m6replay.fr/#/w9/au-coeur-de-l-etrange/11288866-ovni-extraterrestres-sont-ils-vraiment-parmi-nous-ovni-les-nouvelles-preuves Rediffusé aussi le 15 mai.
  11. Bonjour à toutes et tous, Je propose de mettre un peu d'éthique dans notre univers magique en listant dans ce sujet les tours (passés ou récents) que nous estimons être "abusifs" et de proposer une alternative à ces derniers. Un tour abusif sera défini comme un tour qui utilise un principe connu sans rien apporter à notre art. En synthèse, un tour où nous nous disons "c'est se moquer clairement du monde", "c'est factuellement nous pigeonner", etc. La critique doit être objective. Peu importe que nous aimons ou pas le tour. Cela évitera à certains d'entre nous de faire des achats vraiment malheureux et "remettre l'église au milieu du village" ne peut pas nuire. Je commence par l'une des dernières "nouveautés" magiques sorties cette semaine dans une ou plusieurs boutiques française : Win a Drink de Léo SMETSERS. Tour basé uniquement sur un F-----e P---o pour des paris dans les bars avec un lion au dos (quel rapport avec le fait de gagner une boisson ?). Une "innovation" pour la modique somme de 25 €. Ce tour est-il sympathique ? Oui Ce tour peut-il plaire et être présenté ? Oui Ce tour apporte-t-il une nouveauté ou une subtilité quelconque ? Non. Rien. Le néant. Quelle alternative ? Le livre de Ken de Courcy sur le F-----e P---o qui pour moins de 15 € vous proposera 33 routines faciles à fabriquer. Quelques astuces complémentaires Vous pouvez acheter : - des jetons de jeu en bois brut et les imprimer avec du papier sulfurisé. - fabriquer des jetons en carton très épais - pour 3 € vous achetez 20 boîtes transparentes pour pièce de monnaie. Vous imprimez vos idées géniales (ou pas) sur du carton que vous enfermez dans vos boites et hop une multitude de tours (changez les cartons au gré de vos thèmes, humeur et envies) indestructibles, lavables, etc. - etc. Le tour remis en question ci-dessous A vous...
  12. Je suis en train de me renseigner sur les différents "archétypes" de mentalistes. Il semblerait que le type de personnage n°1 qui revient le plus souvent est celui du gentleman d'age mur, vetu de manière sombre et élégante, une sorte de James Bond qui évolue tout naturellement dans la haute société (ce qui est parfaitement logique, vu l'univers du mentalisme) Il y a aussi, dans un style un peu plus démodé, le médium ou fakir oriental avec barbe et turban... J'aimerais savoir s'il existe des mentalistes qui sortent complètement de ces stéréotypes ? Des mentalistes joyeux et exubérants à la Juan Tamariz ?!? Des mentalistes jeunes d'aspect ?! voire habillés de manière ordinaire, ou dans un style coloré ? Certains parviennent-ils à véhiculer l'univers si particulier du monde des esprits et des pouvoirs psychiques en s'éloignant des stéréotypes ? Merci d'avance de me faire profiter de vos connaissances en la matière
  13. Bonjour a tous, Je m'escuse par avance pour le manque d'accents mais je post depuis l'Angleterre donc je n'est pas d'accents sur mon clavier. J'ecris pour vous soumettre les questions suivantes. Quelle est l'utilite d'un nom de scene? Pourquoi en choisir un? Comment le choisir? Merci
  14. J'ai assisté ce soir à un exposé sur le deep learning, "l'apprentissage profond", et je me dis qu'il serait temps d'ouvrir un sujet relatif à cette révolution qui pour le coup a beaucoup à voir avec cette magie qui nous intéresse tant sur ce forum, parce que question "magie", le deep learning va quand même autrement plus loin que tout ce que je peux voir en général dans le monde de l'illusionnisme et de la prestidigitation. Une mise en bouche : La page Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_profond "Le deep learning — Science étonnante #27" Quelques liens conseillés par David Louapre : Fei-Fei Li · Computer scientist at Ted2015 : https://www.ted.com/talks/fei_fei_li_how_we_re_teaching_computers_to_understand_pictures#t-898281 Yann Le-Cun, leçon inaugurale au Collège de France : http://www.college-de-france.fr/site/yann-lecun/inaugural-lecture-2016-02-04-18h00.htm
  15. Quelques fois, je post ici sur VM, un - changeons de point de vu -. Et là, au détour d’un article, je découvre : La Ponérologie qui est une nouvelle branche de la science née d’une nécessité historique et des avancées les plus récentes de la médecine et de la psychologie ... Elle étudie les composants et la causalité du Mal, indépendamment de son impact social. http://www.legrandsoir.info/lorsque-les-psychopathes-prennent-le-controle-de-la-societe.html Et, après sa lecture, cela m’a ouvert une nouvelle perception possible des causes aux inégalités de plus en plus importantes de notre monde... Un changeons de point de vu, peut-être bien, éclairant … Étrange étrange.. limite science-fictionesque et, sincèrement j’avoue aussi que ce texte me laisse perplexe ce d’autant que, par d’autres sujets sur VM et dans l’actu, ne parle t-on pas de plus en plus de réalité, de conscience ? Il se pourrait donc, qu’il y ai des gens qui en soit totalement dépourvu ? de conscience !? Une race mutante, psychopathe, hybridation de malfaisance puisque dénué de conscience ? Totalement fictionnesque … A faire peur ! J’dirai pas que je partage ce point de vu mais, …déjà qu’Orwell s’est laissé distancé dans ses visions et regards, alors ..vous savez, Madame, Monsieur ...tout est possible ! En tous les cas je met ça dans les analyses particulièrement intéressantes Bonne journée JaB ~~~~~~~~
  16. J’ai souvent laissé entendre, dans mes interventions sur ce forum, que l’illusionnisme pouvait servir à autre chose qu’à simplement divertir… Et je me suis, aussi, souvent, fait tomber dessus par ceux qui pensent que l’illusionnisme n’est (et ne doit être) qu’un art de spectacle et de divertissement. Nikola, par exemple, semble avoir un avis très tranché sur la question. Il nous dit dans un autre fil : Je ne veux pas trop insister ni en rajouter sur ce point car je sais que les lignes ont commencé à bouger. Néanmoins… Le divertissement doit-il être exclusif et antinomique avec tout autre but ? On peut, par exemple, parfaitement divertir et instruire. C’est le rôle de bien des projets et des loisirs éducatifs. S’il n’était pas possible de divertir et instruire en même temps, beaucoup de films historiques n'auraient aucun sens et n’existeraient pas. On peut donc divertir en contribuant à un plan éducatif, de même, qu’on peut divertir et contribuer à un plan thérapeutique (je n’ai pas dit "soigner", hein, j’ai dit "contribuer à un plan thérapeutique"). Elisabeth Amato (pour ne citer qu’elle) est intervenue en hôpital de jour auprès d’adolescents psychotiques. Elle a d’ailleurs écrit, dans le cadre de ses études en psychologie, un mémoire intitulé Le jeu de la magie, comme médiation thérapeutique. L’illusionnisme devenant un médiateur d’art thérapie. Pour moi aussi, je vous l’avoue, l'illusionnisme a servi à plein d’autres choses que divertir… Utiliser l’illusionnisme à d’autres fins que du divertissement suppose, bien entendu, de développer des connaissances et des compétences dans ces autres domaines. (mais notons, aussi, qu’utiliser l’illusionnisme comme un amusement nécessite aussi de développer des compétences d’amuseur, ce qui n'est pas toujours le cas des magiciens ). Voilà… Je lance la conversation… Je ne sais pas si elle en inspirera certains… à vous de voir...
  17. Attention, le documentaire est visible pendant sept jours seulement. L'adieu au steak http://videos.arte.tv/fr/videos/l_adieu_au_steak-6547386.html « Y a-t-il une alternative à la viande ? » Lors de la conférence parisienne d’Éric Jones, j’ai eu une courte entrevue avec quelques VM-istes à qui j’ai sommairement exposé ce qu’était le véganisme. Je sais que la cause animale est très difficile à défendre et que ceux qui se risquent à soulever le sujet sont souvent victimes de quolibets et autres remarques cyniques, peu importe car la cause est noble. Nous vivons dans un monde de perpétuelles illusions, l’une d’entre elles est relative au rapport qu’établissent les individus de nos sociétés avec la viande. Le but de ce sujet est d’entrouvrir une porte à ceux qui auront envie de s’intéresser à cette question du respect de l’animal, au travers d’un documentaire finalement assez soft malgré les horreurs qui y sont exposées (en effets, d’autres documents sont bien plus abominables et certains ouvrages bien plus profonds et argumentés). Je ne suis pas un spécialiste du sujet mais je suis très respectueux de ceux qui défendent les animaux et je reste attentif à leurs idées. Le documentaire nous expose différents points de vue qui permettent j’espère de commencer à se poser des questions. Quelques exemples : – Pour l’industrie agroalimentaire tout est question de rendement, les animaux sont uniquement « des outils de production », pas des êtres sentients. – La viande est un facteur de risque pour certains cancers. – Les truies sont immobilisées en cage pendant 4 mois pour allaiter, les conditions d’abatage sont scandaleuses. – La consommation quotidienne de viande des pays riches a des implications graves sur les agriculteurs pauvres d’autres pays sacrifiés sur « l’autel de la productivité » (appauvrissement, actions violentes des forces de l’ordre, malformations graves de nouveau-nés, empoisonnements d’enfants et autres injustices). – Pesticides dans le soja destiné à la farine qui nourrira les animaux, antibiotiques dans la viande blanche (dangereux pour l’espèce humaine), … – Viande traitée au formol (!) et envoyée par l’Europe au Nigéria pour être vendue sur les marchés. – Taux de nitrate aberrants dans les eaux, suite à l’épandage de lisier. Et puis, cette phrase terrible : « Au final, cest le marché qui décide. » Beaucoup se refusant de regarder le problème généré par notre consommation de viande, la solution est politique et/ou résultant d'un choix personnel. Source : Arte.tv Une dernière chose : les questions exposées plus haut ne sont qu’un tout petit pan de celles qui touchent à la question animale, d’autres aspects éthiques sont encore plus profonds. Véganisme La suite ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ganisme C.G.
  18. Le chat de Schrödinger Lire l'article Wiki Chat de Schrödinger : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger *** De loin en loin mais de façon récurrente est évoqué dans ce forum le chat de Schrödinger et le trouble qu’engendre cette image, cette "expérience de pensée", quant à notre rapport avec la "réalité". Quoi de plus magique ? Voici un florilège de quelques remarques amusantes ou sérieuses deux exemples à ce sujet : *** Superposition d'états, le chat de Schrödinger tourne à la fois dans un sens et dans l'autre, c'est selon : Source : _Tr#Post466405]http://www.virtualmagie.com/ubbsujets/ubbsujets.php/ubb/showflat/Number/466405/Searchpage/1/Main/28949/Words/superposition/Search/true/Re:__Re:_________[Histoire]_Tr#Post466405 *** Ce à quoi tu aurais eu une réponse immédiate mentionnant le chat de Schrödinger (un chat qui n’est pas censé être virtuel d’ailleurs, et c’est là le nœud du problème !) suivie d’une précision sur ce que ledit félin n’est pas exactement « à la fois mort et vivant » : la mécanique quantique suggère plutôt « d’imaginer » une superposition de ces deux états. Par ailleurs, si la mort est une question qui échappe quelque peu à la physique quantique, le principe d’incertitude (que je continue de préférer appeler principe d’indétermination) me permet, lui, de proposer la réponse la plus idoine à ta question : le chat est… indéter-minet ! Miaou à tous… Pour finir, je vous livre (en rouge) mes remarques relatives à ce poème de Baudelaire (Les Fleurs du mal ). Vous verrez, c'est troublant... Les Chats Les amoureux fervents et les savants austères Schrödinger ! Aiment également, dans leur mûre saison, Les chats puissants et doux, orgueil de la maison, Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires Amis de la science et de la volupté La mécanique quantique ! Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres; L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres, S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté. Ils prennent en songeant les nobles attitudes Des grands sphinx allongés au fond des solitudes, Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin; Superposition d'états (la vie/la mort) Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques La désintégration d'un atome d'un corps radioactif Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin, Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques. C. G. Source : http://www.virtualmagie.com/ubbsujets/ubbsujets.php/ubb/showflat/Number/196968/Searchpage/1/Main/19787/Words/superposition/Search/true/Re:_chat_alors_?#Post196968 *** Voici du nouveau : Article à lire ici : http://www.nature.com/news/entangled-photons-make-a-picture-from-a-paradox-1.15781 *** Source : http://www.slate.fr/story/91511/chat-schroedinger#xtor=RSS-2
  19. Hello World ! Je fais maintenant de la magie depuis des années, j'ai récemment rejoins une association, je me documente aujourd'hui plus que jamais sur l'art magique... Et pourtant je fais toujours face à un problème récurrent. Comment créer mon premier numéro ? Au début, comme beaucoup, je prenais les tours qui me plaisent le plus dans mon répertoire et j'enchaînais. Ça m'a convenu un temps. Aujourd'hui, je souhaite donner un coup de fouet à ma magie, arriver à la professionnaliser. J'ai commencé à me renseigner, à comprendre qu'il fallait un fil rouge, se créer un personnage, ne pas enchaîner des effets comme un simple "montreur de trucs". Sauf que là bah... c'est la galère. Je n'arrive pas à trouver quelque chose qui me fasse suffisamment vibrer pour ne pas jeter la feuille de notes au bout de trois jour (je suis un adepte du "tout cramer pour repartir sur des bases saines"). Je n'arrive pas à caractériser un personnage, je ne trouve pas une idée qui pourrait englober les tours que j'ai envie de présenter... Bref, côté écriture je sèche et bien souvent, j'en reviens à ce que je fais habituellement, dérouler une série de tours et improviser un bonniment sur le moment. J'aimerais arriver à avoir 2 - 3 sets écrits et rodés, que je connais sur le bout des doigts et où je ne me demande pas tous les dimanches "Qu'est-ce que je fais si on me demande de présenter quelque chose ?" Par avance merci pour vos conseils, Magicalement, Maxime.
  20. « Les nains et les géants » ou « Une entropie de la connaissance » « Les Jours Noirs » d’Arturo de Ascanio est paru en France en 1997 (Édition Joker Deluxe) et j’ai eu depuis l’occasion de rencontrer plusieurs personnes m’ayant cité « cette fameuse phrase d’Ascanio » qu’ils avaient lue en page 96 de l’ouvrage. Comme cela arrive si souvent, leur mémoire avait réduit et déformé l’information originale exacte pour n’en conserver que le sens approximatif, tout en l’associant et la créditant par amalgame à l’auteur du livre lui-même. Ils n’en sont pas pour autant à blâmer car nous faisons tous exactement le même type de fausses références à longueurs de journée, tout d’abord simplement parce que la mémoire est quelque peu limitée et sélective, mais aussi parce qu’accéder aux véritables sources constitue un véritable travail d’investigation. Le goût de l’effort dans ce type de recherches étant malheureusement loin d’être répandu et les obstacles à surmonter nombreux pour ceux qui s’y risquent, cela entraîne ce que l’on pourrait appeler une véritable « entropie de la connaissance ». Pour lutter contre cette perte de l’information, cette dégradation de l’état des savoirs, il est nécessaire que des organismes (comme la S.I.A.M. le fait -de façon encore embryonnaire- dans le monde des arts magiques) puissent aider quiconque dans sa recherche de sources par l’intermédiaire d’un réseau d’experts, de bibliothèques, de banques de données ou tout autre système référentiel utile. Ceci est indispensable si l’on ne veut pas que se détériore la mémoire de l’art magique qui est un véritable trésor au sens le plus noble du terme. Pour ceux qui ne se sont pas encore rué sur la citation dont il est question au début de cet article, je la retranscris ici mot pour mot. « Je fais mienne cette pensée de Newton : J’ai pu voir plus loin que d’autres, Car j’ai pris appui sur les épaules de géants ». Effectivement, cette pensée révérencieuse est profonde, et elle semble encore magnifiée par l’illustre penseur qui en a la paternité, Sir Issac Newton lui-même ! Mais il conviendrait d’être prudent et se de référer au texte original car il n’est pas déraisonnable de supposer qu’Ascanio s’est servi d’une traduction en espagnol d’un texte anglais (ou peut-être latin ?), cette version d’Ascanio ayant été ensuite traduite à nouveau de l’espagnol au français pour l’édition chez Joker Deluxe (les lecteurs francophones peuvent d’ailleurs remercier Alain Midan et Laurent Vadel d’avoir effectué ce travail). Carlos Vaquera, élève d’Ascanio et auteur de la préface des Jours Noirs nous propose dans le numéro 29 d’Imagik (page 13) une autre version de cette réflexion : Comme disait Newton : « Je pouvais voir plus loin que les autres car j’étais perché sur les épaules de géants ! ». Il y a déjà là matière à écrire toute une étude comparative de ces deux versions, tant de nuances s’exprimant au travers de l’idée de base - par ailleurs implicite et bien là - mais habillée de façon différente. Aucune revue magique actuelle n’accorderait la moindre place pour publier une étude de la sorte, mais on peut brièvement observer dans la « version Ascanio » une mise en page du texte et une découpe qui lui confèrent une forme poétique (un vers) ce qui n’est pas le cas de la « version Vaquera » qui est plus une assertion de type langage courant ou parlé (…comme «disait » Newton…). On pourrait disserter et épiloguer sur la nette distinction qui existe entre le fait de « prendre appui » sur les épaules de géants où d’y être carrément « perché ». Mais mon objectif est principalement de montrer comment très vite apparaissent le flou et le sentiment désagréables de ne pas avoir accès à la source réelle, impression que j’appelle dans un jargon qui m’est propre « un lourd sentiment d’incomplétude ». Parmi les grands vulgarisateurs d’aujourd’hui de trouve un professeur de l’université de Harvard qui enseigne la géologie, la biologie et l’histoire des sciences. Chacun de ses recueils sur l’histoire naturelle est un best-seller tant ils sont stimulants pour l’esprit en renversant systématiquement de nombreuses idées reçues. Stephen Jay Gould, dont je ne peux que vous conseiller de dévorer la totalité des ouvrages afin d’exercer votre esprit critique et développer votre goût de remonter jusqu’aux sources premières, vous démontrera comment souvent il arrive qu’un document ou une source originale peut révéler des informations qui vont très exactement à l’opposé de ce que l’on croyait en connaître avant de les consulter. En Mai 2000, Gould publia aux éditions Seuil « Les quatre antilopes de l’Apocalypse ». Il est question au chapitre 7 des « redécouvertes qui ne se savent pas comme telles ». De nombreux magiciens qui me lisent comprennent là parfaitement de quoi il est question, et je ne peux m’empêcher de citer la suite tant elle s’applique à merveille à votre domaine artistique : « (…) cela concerne des cas où des personnes, tout à la joie d’avoir personnellement compris quelque chose de nouveau, pensent qu’elles viennent de deviner une vérité pour la toute première fois, alors qu’elle était déjà connue auparavant ». Ce qui va nous intéresser dans ce chapitre, c’est qu’il y est question d’un livre de Robert K. Merton «On The Shouldiers of the Giants » (« Sur les épaules des géants ») dont l’un des thèmes est « constitué par une recherche délicieusement baroque à travers l’histoire (…) » afin de retrouver l’origine d’une citation généralement attribuée à Isaac Newton (d’après une lettre qu’il a écrite à Robert Hooke) : « Si j’ai vu plus loin, c’est que je me suis tenu sur les épaules des géants ». Gould dit : « Comme le montre Merton, Newton n’avait pas prétendu en écrivant cette phrase, faire œuvre de créateur. Il avait simplement répété une formule généralement regardée comme faisant partie du domaine public, au point qu’il n’était pas nécessaire de lui adjoindre des guillemets ». Passons sur cette troisième ( !) formulation et essayons de tenir pied face à cette mise en abîme historique dans laquelle nous plonge cette seule recherche d’antériorité ! Je n’ai pas lu le livre de Merton, mais je sais que ce dernier est remonté jusqu’à 1126 pour retrouver l’origine de cette citation. J’ai eu cependant accès à la même source moyenâgeuse d’une façon totalement indirecte. Mon frère, qui consacre presque tous ses week-end depuis une trentaine d’années à la montagne, recueille systématiquement par écrit ses réflexions sur chacune de ses sorties. Également grand amateur de littérature devant l’éternel, il note régulièrement dans ses cahiers les pensées tirées au hasard de ses lectures ayant trait - de près ou de loin - à l’idée qu’il se fait de la montagne, de l’effort, et de sa philosophie de la vie. Dans le dernier recueil qu’il vient d’achever, j’ai eu la joie de découvrir ce qui me semble être la formulation la plus limpide de cette vieille citation. Je vais retranscrire ici mot pour mot cette version qui ne contient pas ce sens ambivalent que Gould appelle un peu ironiquement « une métaphore de la modestie… ou de la fausse modestie » ! (Relisez les autres ci-dessus pour constater qu’effectivement, elles cachent mal une véritable petite part d’orgueil dans leur forme tronquée). « Nous sommes comme des nains montés sur les épaules de géants, si bien que nous pouvons voir plus de choses qu’eux et plus loin qu’eux, non que notre vision soit plus perçante ou notre taille plus haute, mais parce que nous sommes transportés et élevés plus haut grâce à leur taille ». Bernard de Chartres (XIIème siècle) Mes remerciements à Fabienne Gambrelle qui a fait des recherches à la Bibliothèque Nationale sur Bernard de Chartres, ainsi qu’à mon frère Michel. Enfin, une pensée vraiment émue pour Stephen Jay Gould qui a disparu depuis peu, et qui me manque terriblement. Christian GIRARD
  21. Bonjour à tous je suis actuellement en train de travailler sur un numéro de close-up destiné à faire des concours dont le " speech " est : Un homme maladroit dans la vie mais virtuose avec ses cartes. Si vous avez des idées ou que ça vous inspire quoi que ce soit : évolution du personnage, idée d'effets, structure narrative du numéro. Je prends tout, surtout ne vous bridez pas ! Passez une bonne journée Noham
  22. Source de l'inspiration : personnage "Le Chat" de Philippe Geluck. (Bob) Pour rebondir sur le dessin ci-dessus de notre ami Bob, tiré d'un autre sujet (cette copie est la partie plagiat dont je tire mon inspiration ), voici deux remarques sous une forme vaguement mathématique (ça c'est la partie innovante). Au commencement : L'inspiration => L'imitation Ensuite : L'imitation = Limitation
  23. Je me faisais la réflexion, faire croire qu'on a des pouvoirs est extrêmement mal vu par la communauté magique exemple avec James Randi et Gérard Majax contre Uri Geller. Mais je ne suis pas vraiment fan du concept à la mode de dire qu'on est des experts en psychologie capable de deviner les micromouvements du visage, détecter les mensonges par des gestes qui trahissent etc... C'est pas moi Personnellement, je me verrais plus en personnage de pseudo-charlatan disant à qui veut l'entendre être capable de grand pouvoir psychique tel que lire les esprits et tordre la matière. Que c'est quelque chose de naissance genre "médiumnité" et en faire un show. Alors vous allez me dire, c'est bien mais dans ce cas-là, il faut faire une annonce au début du spectacle pour dire que tout ce qu'ils vont voir n'est pas réelle mais dans pas mal de livre de mentalisme s'est déconseillé. Exemple avec "Iréel" de Bruce Bernstein ou même le fameux "13 steps to mentalism" de Corinda. Donc voici ma question, comment présenter ça sans passer rapidement pour un charlatan avec toute la communauté magique et les zététiciens qui me tombent dessus pour faire un debunkage de chaque prestation? Je voulais avoir votre avis éclairé vu que vous êtes souvent de bon conseil ! (Je pose cette question car d'autres magiciens sont déjà venus m'embêter sur TikTok pour ma façon de présenter les choses : https://www.tiktok.com/@zzartag)
×
×
  • Créer...