Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les VIP. Clique ici pour en savoir plus !

Gilbus

Membre
  • Compteur de contenus

    4 142
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    47

Gilbus last won the day on 24 février

Gilbus had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1 693 Respect

À propos de Gilbus

  • Rang
    VMétéran*****
  • Date de naissance 17/11/1956

Informations Personnelles

  • Localisation
    Rennes / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Bavard

Informations Magiques

  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    oui

Visiteurs récents du profil

2 333 visualisations du profil
  1. Pas de problème de niveau, si même moi j'y arrive, tout le monde devrais y arriver Mais je ne dit pas que ça sera une promenade de santé : Nous allons avoir un WE assez chargé, il faudra bosser, ce n'est pas une conférence passive… (même si il y aura des pauses et des parties moins actives pour les stagiaires…) Certaines choses triviales seront aussi prétexte à discussion et à un peu de théorie, il en faut. A, un scoop: il y aura aussi un tour de magie chantée… (la doc de celui là est bouclée, et le matériel presque terminé…) Mais là aussi, aucune compétence spéciale de chant n'est demandé De toute façon, le peu de technique que l'on verra fera partie des choses à travailler, et certaines servirons plusieurs fois, pour gagner du temps Contact Camalot au TMC pour t'inscrire : les places partent petit à petit, mais il en reste encore Et si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser, je suis dispos… Gilbus
  2. Gilbus

    Magie de Vieux

    C'est amusant, car le dernier numéro que j’ai monté est un tour de cartes. C’est l’histoire d’un Irlandais qui est doué aux cartes. Il gagne toujours. Don de dieu, don du diable ? Il gagne contre les plus grands joueurs du monde, puis va en enfer jouer contre le diable : Là, il gagne contre le diable, et libère toutes les âmes d’Irlandais qui étaient en enfer, pour les conduire au paradis. Et le message de cette histoire/parabole, c’est : « Nos dons, les vôtres, les miens, on en a tous… alors ? don de dieu, ou don du diable ? » Bien sûr, l'effet magique utilisé, c'est la partie de carte jouée en direct… le diable perd à chaque fois juste d'un point… c'est agaçant… Le magicien n’a pas à faire du close up pour étaler son pouvoir : Il peut se servir de son pouvoir pour raconter une parabole, et faire passer un message ou une interrogation au gens. Le pouvoir de la magie devient alors énorme : C’est ce qui va rendre le message attractif. Je ne pense pas que Jésus ait fait des miracles juste pour se la péter : Il les a fait pour augmenter la portée de son message. Et ça a plutôt bien marché… Et en ce sens, tout miracle à une portée bien plus grande que son action concrète. Donc, pour moi, un tour de carte ou une démo de balle mousse peuvent être magique, si on a quelque chose à dire… Gilbus PS = Pub secrète... J'essaie d'intégrer cette partie de carte au contenu du stage de juin...ppffff, avec tout ce que je rajoute, ca tiendra jamais, va falloir que j'arrête d'y remettre des choses...
  3. Pour des passage télé débinatoires, peut-être, puisque les producteur répugnent à payer des avocats bêtement. Enfin, ils répugnent à payer... Pour YouTube, par contre, tu peux toujours te brosser : A qui tu l'envoie, la lettre d’huissier ? tu as pas l'adresse du débineur, ni son mail, un commentaire de menace le fera bien rigoler et YouTube s'en fiche… sauf s'il s'agit d'un extrait vidéo volé: mais si c'est une vidéo originale qui dévoile un tour qui ne lui appartient pas, ils s’en fichent. C'est faux. On peut considérer que la divulgation du secret d'une oeuvre de magie porte atteinte au droit moral de l'auteur. En conséquence, il existe bien un fondement juridique envisageable. Merci à pierre fleury le gros de remettre les pendules à l’heure : J’ai adoré le texte sur les œuvre d’esprit, et sur l’esprit de l’œuvre : Vraiment brillant. Avec une nuance cependant : dans la fin du texte, tu dis : Cela fait beaucoup de conditions, pour que ce raisonnement soit un jour applicable… Il y a eut des tentatives de procédure, depuis ce texte ? De la jurisprudence, ou ce genre de chose ? Ici, on n’en a pas entendu parler… Et franchement, comme tu le soulignes toi-même, les répercussion seraient lourdes : Je plains le juge qui poserai ce genre de décision… On pourrait ensuite faire un procès à tous ceux qui annoncent la fin d’un film ou d’un livre : le spoiler alert serait suivi d’une convocation au tribunal… Toute « surprise » dans un spectacle deviendrait protégeable. On aurait des questions à se poser sur la liberté d’expression, non ? Bref, un raisonnement brillant, mais son application est possible, ou pas ? Si pour l’instant ce n’est pas possible…et bien disons que je n’ai pas si faux que ça, et que la protection du secret, c’est toujours impossible en France… Je sais, je suis taquin Gilbus
  4. Ben boude pas: tu sais bien que je ne comprend pas grand chose, à mon grand âge... C'était plutôt de la sémantique générale, à l'origine. La PNL a repris l'idée, souvent sans le talent de Korzybski... Je ne prétends assurément pas que l'anthropomorphisme est au niveau de la forme. Il est dans ce cas au niveau du contenu : Les « lois naturelles » explorées par la science sont imaginées par des humains, avec des sens humains et des cerveaux humains. Cela donne forcément une représentation humaine de l’univers. O, bien sûr, la science moderne va plus loin que les sens humains : admettre que matière énergie et temps sont liés, voir interchangeables dans certaines conditions, est une étape méritoire… Etape que ne comprend d’ailleurs pas 99,9% des humains, mais bon, il y en a qui arrivent à dépasser certaines limites de leur origine, c’est bien. Mais le 0,1% qui y arrive ne le fait que grâce à un outil mathématique, pas directement dans son être, ce qui montre bien que cette race est limitée… En ce sens, les mystiques et philosophes vont bien plus vite et loin que les scientifiques : « Notre réalité est illusion » ou « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire le miracle de l’unité » sont des visions claires de l’univers vu par l’homme. Tu remarqueras que je n’ai pas encore joué la carte théologique, je pose juste un jalon mystique… Le fait qu’il faille entendre un son pour qu’il existe a deux signification : Une signification carrément anthropomorphique, qui ramène tout à une perception puis une interprétation par un cerveau. Et une moins anthropomorphique, si on considère qu’il y a un auditeur ultime, l’univers, qui n’est pas extérieur au son, mais dont le son fait partie. A noter qu’on n’a pas demandé son avis au son. Donc si on place l’arbre entre les miroirs, et qu’en tombant, l’arbre brise les miroirs, quelqu’un verra t’il tomber l’arbre s’il n’y a personne ? La bonne question étant alors : peut-il n’y avoir personne ? Et si quelqu’un pose la question de savoir ce qu’est une personne, là, on entrera dans la théologie, mais ca ne sera pas de ma faute ! « L'œil de dieu est partout » Bah, laisse leur un temps pour envahir et parasiter ton cerveaux, tu les trouvera belles et désirables... Gilbus PS: dire que j'ai tant de travail en cours, et que je passe du temps à parler d'arbres qui nous les brise (les miroirs)... Allez, je retourne au boulot, la doc du stage ne va pas s'écrire toute seule… Pis j'ai rendez vous pour organiser une animation arthurienne pour dans 15 jours, faut que je répète un numéro pour samedi soir et j'ai pas encore rangé le matos de l'animation de samedi dernier… pathétique… vous devriez vous déclarer sur la liste des drogues dures…
  5. Décidément, tu fais plein de bonnes remarques Science, littérature… Ce sont des béquilles qu’utilise l’humain pour essayer (vainement) de comprendre l’univers. Je suis intervenu ici pour une seule raison, vu que je ne suis pas vraiment mathématicien… Les mathématiques, la physique moderne, la science en général, nous expliquent l’univers. Et les gens y croient, puisque ça marche… A tel point que plein de gens s’imaginent que les atomes sont REELLEMENT de mini systèmes solaires avec noyau et électrons dans certains cas, ou REELLEMENT des ondes dans d’autres cas. Alors que ce n’est pas exactement cela, en réalité. Les outils de la science et des mathématiques ne sont que des outils de description, qui nous permettent d’avoir une aproximation sufisante pour utiliser l’univers (A notre avantage ou pas…c’est un autre problème) Mais ces outils ne sont pas la réalité. Ce sont, comme les unités de mesure, des choses relatives et anthropomorphiques : L’humain invente des sciences qu’il peut comprendre (enfin, que certains d’entres eux peuvent comprendre, en tout cas), pour décrire l’inconnaissable, ce qui n’a pas les limitations de l’humain. C’est tellement rassurant Et pratique ! Mais au risque de me répéter : « La carte n’est pas le territoire… » Ainsi, Alx, dans ce que tu dis, on pourrait penser que le phénomène observé n’existe pas sans observateur, que tu fait dépendre l’existence de l’univers de la présence humaine ? Oula, c’est une théologie assez risquée, pour un cartésien, non ? Gilbus
  6. Niark Niark Niark, tu es tombé dans mon piège, et maintenant, ton âme est à Nous…. D'un point de vue conceptuel, bien entendu… Nous verrons les coté administratifs et les signatures quand on se croisera… J'aime ce genre de mathématique. Gilbus
  7. Oula, tu veux vraiment que je dise ce que je pense? Ça serait introduire un éclairage de plus, qui fausserai peut être l'image... Un miroir peut devenir l'incarnation de beaucoup de symboles... Deux miroirs, cela devient un système de reflet au carré? ou cela reste un seul reflet? Ou alors, on peut penser à une image spycho-sociologique? Genre "si tu te contentes de redonner ce que tu as pris, et que celui d'en face fait la même chose, ou est la création?" Cela renvoie aussi à l'invisible, bien sûr, puisque le reflet d'une chose invisible, renvoyé par un autre miroir, reste invisible, ou peut être devient visible? Magie de transformation... Par exemple, si un vampire n'a pas de reflet, et qu'on le met entre deux miroirs... Et si une objet visible entre deux miroirs se répète à l'infini, une chose invisible peut elle tendre vers l'infini aussi? (Ne dites pas non tout de suite : Terry Pratchett utilise, dans le disque monde, deux miroirs face à face pour amplifier à l'infini la magie, qui n'est pas visible pour tout le monde...) Enfin, on peut utiliser un symbolisme émotionnel... qui n'a jamais vu des amoureux rester les yeux dans les yeux bien trop longtemps pour l'observateur extérieur... A, l'observateur... où le placer pour qu'il voit entre les deux miroirs sans troubler leur reflet... C'est bien sûr une question symbolique, je ne demande pas un calcul des angles de réfraction... Gilbus
  8. A un niveau de lecture, tu pourrais avoir raison Maintenant, imagine que ce soit une énigme symbolique... Quelle est la source de lumière symbolique? Gilbus
  9. Woody: hors sujet, 0 Non, je ne confond pas intensité et voltage, rassures toi relis l'énoncé Alx: sujet bien maîtrisé et observé, mais peut encore mieux faire Effectivement, ce paradoxe apparent est dut au fait que l'on a des unités qui sont toutes liées les unes aux autres. Mais si les unités sont effectivement en corrélations entre A, V et W, cela ne change pas la question: Si on modifie tout le système d'unité, on pourra quand même avoir une valeur physique réelle différentes ou ces valeurs seront à 1. et donc ou le carré sera égal à l'unité... Mais d'un autre coté, avoir un raisonnement qui se prouve lui même, ou des unités qui se valident les unes les autres en boucle, cela montre quand même bien qu'il y a une différence l'univers réel et les forces qu'il contient d'un coté, et les systèmes de mesures de l'autre, qui ne sont qu'une tentative de qualifier l'absolu en réduisant les paramètres De toute façon, ma question préférée n'est pas celle là, qui est juste une amuserie... Non, la vraie question qui remet en cause l'univers, c'est: "Si on met deux miroir parfait face à face, sans rien entre eux, ils reflètent quoi?" Gilbus
  10. Tiens, un petit problème de math et de physique, puisque il y a des matheux ici… Vous savez tous (ou google vous le confirmera…) qu’en électricité, on a un tas de formule gérant la relation entre la tension, la résistance (ou l’impédance, mais ne compliquons pas…) et le courant. La fameuse loi d’ohm. Ces formules marchent parfaitement dans leur domaine d’application, mais… On a par exemple : P=U²/R Ou P est la puissance en Watt, U la tension en Volts, et R la résistance en Ohm. Jusque-là, tout va bien, si on augmente la tension, ou qu’on diminue la résistance, la puissance consommée augmente… Là ou ça devient rigolo, c’est quand on réfléchit à la définition de ces valeurs P, U et R. Les volts, par exemple. C’est une unité de mesure. Donc une échelle arbitraire, définissant une certaine tension physique, que l’on va appeler 1V. Quand il y en aura deux fois plus, on aura 2 V, et ainsi de suite : Les unités de mesures sont essentielles, pour que notre esprit puisse mesurer les choses. Mais elles ne sont que des choix consensuels, pas des valeurs universelles dictées par les lois de la physique : Si on prend pour base que le Volt est une unité pratique, mais arbitraire, on obtient une chose curieuse : Si on a 2V et 1 ohm, la puissance est de P= U²/R = (2*2)/1 = 4W Si on a 3V et 1 ohm, la puissance est de P= U²/R = (3*3)/1 = 9W Mais si on a 1V, la puissance devient : 1W, puisque le carré de 1, c’est 1. On a donc dans ce cas particulier P=U²/R = U/R = 1W Dans ce cas très précis, U fait le même effet qu’U² dans la formule. Or, cette valeur de 1V, on l’a vu, est arbitraire, c’est un consensus… Si on changeait d’unité, la valeur physique de tension, ou U²=U=1 serait différente. Et on aurait donc un autre point ou P=U/R = U²/R Et comme le choix des unités est infini, puisque ce ne sont que des conventions, on peut donc dire que P=U/R peut être vrai pour n’importe quelle valeur physique de tension, il suffit de changer l’échelle de mesure. On a donc une description (P=U²/R) qui ne correspond à rien dans l’univers, mais fonctionne bien. Le fait que P=U/R soit faux dans la majorité des systèmes d’unités sauf un n’exclue pas le fait que P=U/R fonctionne pour n’importe quelle valeur de tension, si ont choisi la bonne unité de mesure. Cela fait réfléchir un peu sur notre conception de l’univers, et au fait que la carte n’est pas le territoire, non ? Gilbus
  11. Gilbus

    Magie de Vieux

    Il est important que la magie que l’on fait soit en harmonie avec le personnage ! M’enfin, on le dit à longueur de temps : LE PERSONNAGE ! Le problème ne venait donc pas de ta magie, mais de toi : Tu fais de la magie de vieux, pas de problème… Mais toi, tu n’es pas assez vieux ! Je te recommande le grimage (taches sur la peau au crayon gras, fausses rides avec de la colle latex, cheveux blancs sephora…), et surtout la patience, comme toujours en magie : Je suis sur qu’un jour ou l’autre, avec de la patience et du temps, on finira par ne plus dire de toi que tu fais de la magie de vieux, mais qu’on dira : « hé, il fait de la magie, le vieux ! » Pouf pouf… Blague à part, c’est l’angoisse que va rencontrer un jour ou l’autre tout magicien : Je suis ringard, ou pas ? Oh, bien sûr, certains ne se poseront jamais la question, mais à ceux-là, je rappellerai qu’il est toujours bon de se poser des questions, de temps en temps… On peut imaginer plusieurs réponses à cette interrogation existentielle. -Le refus analytique : « Voyons, ce n’est pas le matériel qui détermine la magie, c’est la personnalité de l’interprète ! » (Arf, comment savoir si notre personnalité est jeune ou vieille ? Comment la rajeunir ?) -Le déni : « Non, je ne peux pas faire un truc de vieux, je ne fais que des choses qui sont dans les derniers DVD/téléchargement qui viennent de sortir ! » (Tristesse, quand on s’aperçoit que ces nouveautés sont d’anciens trucs tirés d’un vieux bouquin revendu page par page…) -La rébellion contre le jeunisme : « Et ben moi, avec ma magie de vieux, je fais rêver plus de gens que ces petits jeunes de YouTube ! » (C’est faux, bien sûr : au nombre de clic, les petits jeunes auront toujours plus de public qu’un magicien qui ne passe pas à la télé…) -Le sursaut : « arf, c’est vrai, c’est des trucs de vieux…. Il faut que je change ! » (Mais on ne changera pas : trop vieux pour ça…) -L’adaptation circonstancielle : « Je suis décidément passé de mode, j’arrête le grand public, je vais trouver ma voie dans les EPAD… » (Les spectacles pour les Alzheimer sont bien pratiques, ils voient de la nouveauté partout…) Etc. J’ai lu un jour qu’il ne fallait pas donner au gens ce qu’ils demandent, mais ce dont ils ont besoin. On peut alors se poser la question : De quoi ont-ils besoin ? Jeune, vieux, je crois que ce n’est pas vraiment le problème… Ils veulent vivre des choses, ressentir des choses… Les émotions sont une clef pour se sentir vivant. Si on fait ressentir une émotion, on va apporter quelque chose aux gens. Oh, cela peut être un simple « il m’énerve ! », qui est un peu l’émotion de base du magicien pas très doué (on me l’a encore dit une dizaine de fois hier lors d’une prestation, ce "il m'énerve..."…) Mais bon, vous qui êtes davantage magicien que moi, si vous arrivez à vous fendre d’un « incroyable », ou d’un « c’est pas possible », ou tout simplement d’une bouche qui bée et d’un œil écarquillé, vous aurez fait vivre un moment intense à votre public. Et dans cet instant, jeune, vieux, on s’en contrefiche… on donne de la vie! ... Oui, je suis dans le refus analytique, et alors ? De toute façon, moi, je suis vieux, donc ça m'inquiéterai si on me disait que je fais de la magie de jeune... Déjà que je suis pas vraiment magicien... Gilbus
  12. Les charges d'un artiste déclaré en tant que tel ne sont pas plus forte, il me semble, que celles de tout salarié en France, non? Si on tient compte des charges salariales ET patronales... Et tu as raison, le problème de déséquilibre de concurrence du système de micro-entreprise, vient de l'abandon "volontaire" de certaines protections sociales... Ce qui ne me semble pas une bonne idée, dans certains cas. Idée que n'ont pas manqué d'exploiter des sociétés peu scrupuleuses, notamment pour les livraisons de repas citées plus haut. Les livreurs était forcés de se mettre en micro-entreprise, la société de livraison ne les employais donc plus, mais devenait leur client... Mais j'ai entendu à la radio que certains de ces postes pourraient être requalifiés en CDI, si les procès en cours se déroulent bien. Outre les problèmes cités plus haut sur la compatibilité avec une activité artistique, la micro-entreprise a aussi des inconvénients à hauteur de ses avantages... Dans le cas d'un retraité, cependant, c'est vrai que ne plus cotiser au chômage, que l'on ne touchera pas de toute façon, peut donner de l'attrait à la micro-entreprise... Gilbus
  13. Pas de problème : Des gens d'Angers se sont dit la même chose, ils se sont regroupés, on en a discuté, et je viens leur faire ce stage à la rentrée, chez eux... Tout est compris, mais presque tout est possible aussi Si tu as envie de me faire venir, pour ce stage sur les tours, ou pour le stage sur la magie contée, ou juste le jeu multieffet, par exemple, tu en parles dans ton club, à tes amis magiciens, et on trouvera une solution… C'est toujours le passage du "pourquoi..." au "pourquoi pas!" qui fait avancer Pour l'instant, je ne fais pas de publicité ou de démarchage pour "vendre" ces stages aux clubs, étant assez occupé par ailleurs… Mais il est rare que je refuse quelque chose quand des magiciens montrent qu'ils sont intéressés… Gilbus
  14. Et alors, avec smart, ça s'est passé comment? J'ai un copain qui est chez eux, il en est très content. Très facile à gérer, selon lui. Un des gros intérêts, c'est que tu es payé tout de suite, ils s'occupent ensuite de faire le recouvrement de facture, ce qui peut prendre des mois si tu es dans de l'institutionnel... Gilbus
×
×
  • Créer...