Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Gilbus

Membre
  • Compteur de contenus

    4 357
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    61

Gilbus last won the day on 14 septembre

Gilbus had the most liked content!

Réputation sur la communauté

2 114 Respect

À propos de Gilbus

  • Rang
    VMétéran*****
  • Date de naissance 17/11/1956

Informations Personnelles

  • Localisation
    Rennes / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Bavard

Informations Magiques

  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    oui

Visiteurs récents du profil

3 621 visualisations du profil
  1. D'après ma petite expérience du site (membre diamant), 98% des commandes arrivent sans problème. Les quelques colis perdus m'ont tous été remboursés, sauf une exception ou le suivi indiquait la livraison, je n'ai pas compris pourquoi... C'était une somme dérisoire, donc pas grave... Parfois, le colis est remboursé, car pas livré à temps, mais fini par être livré au bout d'un moment... Mais c'est vrai qu'il faut souvent prendre la peine de lire les avis des clients précédents, ça vaux le coup. Ce qui est un frein, c'est bien sûr le délai de livraison, si on choisit l'envoi économique.. Gilbus
  2. C'est très chouette, bravo! Je me pose la question du poids, qui doit limiter quand même l'utilisation du coffre dans certaines circonstances... Surtout sur terrain accidenté. Il y a toujours la solution du diable, mais il faut le stocker ensuite. Perso, plus je prend de l'âge, plus je fais léger... Ce qui ne m'empêche pas d'arriver chargé comme une bourique Mais en tout cas, beau matériels ! Gilbus
  3. Je n'ai pas eut connaissance d'une intervention ffap pour des tutos youtubes. Ils ont condamnés le magicien masqué, en son temps, comme tout le monde. Ca n'a pas empêché la série de tourner régulièrement sur des chaînes francaises... J'avais signalé à Peter Din, du temps ou il était à la direction de la ffap, un magasin de magie qui avait mis en ligne l'explication des tours directement accessibles à tous... Il me semble que l'intervention de Peter avait résolu le problème. Mais sur les tutos, même au tout début d'internet et youtube, au moment ou on aurait peut être pu faire quelque chose, la réaction des magiciens était de traiter ces debinages internet comme les autres média : "ils oublierons, ca passera, ce n'est pas grave..." Cela ne tenais pas compte des spécificités de ce nouveau média : accessibilité totale et permanente, en tous lieux et heures, durée d'exposition sans limite, moteurs de recherche de plus en plus intelligents, permettant de retrouver un tour d'après une description, une photo, un texte parlé... on voit le résultat, maintenant que c'est trop tard pour y changer quoi que ce soit, la magie sur le net, c'est 80 pourcent de tuto, et le reste ou les commentaires essaient de remonter les numéros. On a montré au public que la magie est une devinette, pas un mystère... Il faut maintenant en assumer les conséquences... Gilbus
  4. La question, il me semble, portait effectivement sur l'existence des sorciers... Question triviale, les sorciers existent, il n'y a qu'a voir le phénomène wica... Les pouvoirs des sorciers, ca serait déjà plus précis... Et encore, qu'entendre par pouvoirs? Pouvoirs surnaturel, psychologique, thérapeutique, etc? La réponse varie grandement suivant la définition que l'on veux leur donner... Une réponse claire demande une question claire, à moins de compter sur une analyse des méta données. Je sais qu'un sociologue ne dévoile ses secrets qu'à d'autres sociologues, mais bon, j'aimerai vraiment comprendre... Bon, je vais chercher un tuto youtube... Tiens tiens, tout cela m'est familier, me rappelle quelque chose, mais quoi? Gilbus
  5. J'ai trouvé ça long à remplir, surtout qu'on menaçait d'aller à la plage sans moi et que le questionnaire se déroulait sans fin... Et effectivement, certaines questions semblent n'avoir que peu de rapport avec le sujet, à se demander si le libellé de l'étude n'est pas fallacieux... D'autres questions semblent inexploitable directement, car elles ne se prêteront vraisemblablement à aucune étude statistique. Les types de magiciens: J'ai mis une classification, mais j'aurais pu en mettre 10... Il y a 50 façons d'interpréter ce genre de questions, et à moins de s'en servir pour construire d'autres questionnaires plus précis, chacun à sa ou ses définitions des "types". Idem pour les questions sur dieu : des dizaines de page sur le sujet dans les chemins de traverses, des dizaines de versions de croyance en dieu, des plus mystiques aux plus farfelues, en passant par des versions de dieu "rationalistes"... Le but de ce type de question laisse songeur... Son interprétation mystérieuse... Les questions répétitives par reformulations étaient bien sûr assez évidentes (j'ai même fait quelques choix incohérents, agacé par l'apparente évidence du piège...) , j'espère qu'elles cachaient un second niveau de recoupement, car appliquer un seul niveau à des personnes familières avec la mis direction et les choix multiples, ça semble un peu simple... Bref, je me demande bien ce que vous pourrez tirer de tout ça... Une étude sur l'ego des magiciens, peut être... Mais sur leur créativité, je demande à voir Gilbus
  6. impossible de t'envoyer le lien en MP, ma boite est pleine, et pas le temps de faire de ménage tout de suite... Gilbus
  7. Les derniers que j'ai acheté sont en 0.3 x 10 de diamètre Sur aliexpress, boutique 52magic Store 1,74€ plus 1,37€ de port, pour 10 aimants. A noter une petite chose amusante : Si on inverse la polarité des aimants, quand on les fixe sur la carte : Dans un sens, ca s'aligne... Mais si on fait faire demi tour à une des cartes, on peut la rentrer dans le jeu contre l'autre (ou a quelques cartes d'écart, si les aimants sont trop puissant...), mais elle s'éjecte dès qu'on relâche le jeu. Je vous laisse trouver toutes les applications de ce phénomène... Et on peut aussi, bien sur, fixer des aimants dans l'étui... Encore plus de possibilités aussi bien internes qu'externe... Gilbus
  8. C'est vrai que tu aurais dû te rappeler que le verre contenait aussi du vin, avant de le renverser dans sa poche pour y faire l'échange... Si le verre n'avait contenu que la pièce, ta misdirection "o, là, un éléphant" aurait bien fonctionné. Gilbus
  9. Un magicien peut rater, tout comme un jongleur peut laisser tomber des trucs. S'il rebondit, et s'en sort, c'est bien. Mais s'il rate trop, et ne s'en sort pas, ben les gens vont penser qu'il est mauvais, c'est tout... Mais on peut aussi vraiment rater, et retenter, et ca marche (d'une autre façon ou la même....) C'est le principe du chiqué, ou on fait semblant que ca rate, parfois, pour montrer que c'est dur. Sur un ratage réel, si on arrive à faire croire qu'on fait exprès, cela n'entachera pas le ressenti global du spectacle... Les mentalistes, eux, peuvent rater. Ils ne font pas des tours, mais des choses qui ont directement à voir avec l'esprit des spectateurs. Du coup, le ratage car le spectateur n'est pas dans de bonnes dispositions peut passer, si c'est bien amené et que c'est exceptionnel... Mais rejeter la faute crument sur le spectateur, quelle horreur! Le spectateur ne devrais jamais être blâmé ou déconsidéré sérieusement, il est la pour s'amuser, pas pour être rabaissé ! Dans certain numéro, quand un spectateur choisi un nombre, je dit : "Très bon choix! Bon, ca ne m'arrange pas du tout, mais très bon choix..." Puis plus tard, avant la révélation du climax : "C'est bien vous qui avez choisi ce nombre? " Et m'adressant au reste du public: "alors on est tous d'accord, si ca rate, ca sera de SA faute" On le voit, ce type de rejet de la faute sur le spectateur est un gag: Déjà, ma mauvaise foi est évidente, le spectateur a fait exactement ce qui était demandé. Ensuite, je ne dit pas ça quand l'expérience va rater... Du coup, le gag fonctionne, les gens rient, y compris celui qui est pris à partie, et qui joue le jeux en assumant sa "faute", dans 99% des cas... On peut aussi justifier un échec réel en accusant un spectateur abcent : "A, je comprend, il y a deux cartes qui sont restées collées, ca fausse tout. Et je sais pourquoi : tout à l'heure, j'ai fait un tour a des enfants, avec leur mains toutes collantes... J'aime pas les enfant. Ça a plein de maladies, et les mains qui collent... Déjà que j'aime pas les gens... Alors les enfants ; c'est des gens même pas finis... Bon, j'élimine les carte collées, et on va le refaire proprement... Faites voir vos mains?" Ce genre de texte ne convient bien sûr pas à toutes les circonstances ni tous les personnages, mais moi, je l'aime bien. Et il faut naturellement que le personnage soit déjà accepté pour ce qu'il est par le public, pour que les gens ne prennent pas ça au premier degré... Ceci dit, on ne devais pas parler des VDM en magie? Désolé d'avoir dérivé... Gilbus
  10. Tu trouvera des bases pour les tapis maison dans cette discussion (même si ce n'est pas pour le black art...) Perso, je n'ai pas forcément un objectif de qualité à tous prix, du coup je me sert de tapis bas de gamme chinois, qui me conviennent très bien quand je veux les bricoler aussi, vu leur prix dérisoire... Je n'ai pas fait de tapis black art, par contre, ton expérience m'intéressera donc Gilbus
  11. Dans le tour ou un élastique passé autour du jeu de carte ramène la carte choisie, j'appelle l'élastique "le Détecteur" (Dit avec beaucoup d'emphase...Je ne sais plus de qui est ce nom: moi, plick ou screech... Ca fait tellement longtemps... A, nostalgie ...) Et à la fin, "on applaudit le Détecteur !", Ce qui permet d'appeler les applaudissements... En fait, les noms que l'on donne aux accessoires découlent directement du baratin associé au tour : Le nom dépend du thème, du style, de l'aspect inabituel de l'objet ou pas... Un objet inabituel, donc visiblement destiné à faire le tour, donc participant au trucage (pou le public) peut être "innocenté" si on le justifie de façon crédible : Engin démontrant les propriétés d'un alliage spécial, objet ancien aux propriétés ancestrale reconnues, accessoire scientifique ou artisanale... Si on le qualifie de façon non crédible, on peut aussi faire une tentative d'humour en utilisant un contraste : Simple bout de carton qu'on renomme "distilateur d'ions mononucleique à polarité inverse", Ou au contraire, une machine d'apparence très compliquée, qu'on appelle "toto". Le top étant bien sur d'avoir les deux à suivre, pour un comique de répétition inversé. On peut aussi jouer avec les acronymes, pour transformer par exemple un "Circulateur Analogique Rétrograde Tetraphase Elyptique" en CARTE, alors qu'on désigne une simple carte à jouer. On peut aussi avoir des objets peu courant, mais sans rapport avec la magie, que l'on va sublimer en leur accordant encore plus d'ancienneté. On connais tous le talent de certains pour convertir en reliques rares et anciennes les vieilleries trouvée en vide greniers, et en faire des artéfacts emplis de pouvoir L'objet peut donc être le centre et la motivations du numéro, ou être juste un accessoire, ou avoir aussi une fonction symbolique : Par exemple, dans une histoire, j'ai l'esprit de mon héros qui est "solide (je montre un seau à champagne, et cogne sur la paroi pour montrer la solidité du métal) et vide (je retourne le seau, pour montrer qu'il n'y a rien dedans)" Dans ce cas, l'objet n'est pas directement nommé : " voila l'esprit du héros" L'association entre l'objet et le nom est faite implicitement, le geste venant compléter l'information du texte. Ce type d'association est à mon avis plus efficace pour établir la valeur symbolique d'un objet que de le dire explicitement. On se sert de l'intelligence du spectateur ... L'association symbolique est facilitée quand l'objet a des caractéristiques communes avec ce qu'il doit représenter. Dans mon cas, l'esprit et le seau sont des contenants (pour les connaissances et pour des liquides), et sont donc facilement assimilables. Dans la suite de l'histoire, le héros va acquérir des connaissances, et je verserai des liquides de differentes couleurs dans le seau, ce qui renforcera le symbole, toujours de manière non explicite. Donc, la question posée est très intéressante : Quel rôle et quel nom ont nos accessoires... Merci de l'avoir posée. Gilbus
  12. Bon sang mais c'est bien sûr ! C'est la solution la plus évidente. Mais bien sur, si l'aimant n'a plus une forme ronde, la précision de l'alignement risque de s'en ressentir, à voir si c'est important... Gilbus
  13. Désolé, à part éloigner l'aimant (en ajoutant une couche de carte supplémentaire par exemple), je ne vois pas trop comment le faire simplement. Il paraît qu'en chauffant les aimants néodyme, on peut leur faire perdre leur puissance, mais je n'ai jamais essayé, donc il faudrait procéder expérimentalement, par tâtonnement, avant de trouver le bon réglage, si c'est possible... Et donc prendre le risque de bousiller des aimants... Si tu le tente, tiens nous au courant Gilbus
  14. Marrant, on n'a pas la même définition de l'illusionniste : C'est pour moi quelqu'un qui simule la magie, pour créer de la magie réelle dans la tête du spectateur. Quand ca ne crée pas d'émotions magiques, alors je suis à la limite un prestidigitateur : les doigts rapides, c'est pour moi la plus mauvaise version du "magicien"... Compteur, ou conteur? Lapsus révélateur ou hasard heureux? Mais pourquoi seulement la colère ? Gilbus
  15. On avance... Tu n'as pas proposé une solution mixte, qui satisferait tout le monde? Tu fais un spectacle en public restreint avec mesure de sécurité sur les distances, les masques etc. Les participants peuvent être volontaires et tirés au sort par service de l'entreprise. Ainsi, tu as un spectacle vivant et intéractif (en repensant tes numéros pour du sans contact, évidemment... C'est ce qu'on fait tous depuis quelques mois...). Côté public, ils ont des têtes connues des spectateurs vidéo, donc une personnalisation du spectacle pour l'entreprise... (Diffuser une captation d'un autre de tes spectacles sans autorisation des spectateurs n'est bien sûr pas adapté...). Ce spectacle réel doit être capté par des pro (cameraman, cadreurs, monteurs etc.) avec un matériel pro, pour avoir un bon rendu final. Cela représente un surcoût important, mais c'est normal: une solution innovante et sur mesure, ça se paye... Tu ne vend pas "un dvd", mais un droit de diffusion du spectacle (oui, tu est obligé de devenir producteur...ou d'en trouver un...) Perso, j'ai horreur de changer mes habitudes. J'ai fait seulement 6 spectacles cet été, en mode sans contact, et ça m'a demandé du travail pour m'adapter, et comme je n'aime pas faire d'effort... Mais bon, je l'ai fait quand même, je n'allais pas me priver de spectacle La solution que je propose pour ta prestation demande encore bien plus de travail, pas sûr que moi je le ferais... Mais comme tu le fait remarquer, je n'ai pas besoin de la magie pour remplir ma gamelle, excuse moi d'avoir d'autres cordes à mon arc La question me semble donc : Cette période que l'on espère transitoire justifie elle tout ce travail d'adaptation, ou vas tu passer le cap sans rien changer? C'est toi qui vois Gilbus Ps: Calix, tu as oublié la définition "administrative" de l'artiste professionnel. C'est quelqu'un qui fait un travail artistique rémunéré et déclaré. Le nombre de prestation n'est pas évoqué par l'administration, c'est l'intermittence qui demande plein de dates... Voir les conférences sur le sujet... Chouette, il m'arrive d'être un artiste professionnel, parfois et administrativement, finalement... Je vais me contenter de cela...
×
×
  • Créer...