Tableau d'honneur


Popular Content

Showing most liked content since 20/09/2017 partout

  1. 10 points
    Je viens de trouver le St Graal....oui, le ACAAN parfait existe et je l'ai trouvé !!! il nécessite juste une petite préparation (voir photo)....mais impossible de le rater et aucune manipulation !
  2. 10 points
    Allez hop, tourné en 2 - 2 les petits conseils qui m'ont bien changé la vie lors de l'apprentissage du Faro. Cette vidéo n'est pas référencée, merci de ne pas la diffuser, je ne donne le lien qu'en exclu sur VM, parce que je vous aime bien et que Thomas se défonce pour nous, alors on peut bien donner aussi un peu en retour à notre manière.
  3. 9 points
    Bonjour à tous! Je reviens aujourd'hui sur mon message qui date de plusieurs mois car ça y est, le grand jour était hier, et j'ai enfin fait ma première prestation!!! (Pour ceux qui n'ont pas vu mon message, je vous invite à lire ce que j'avais posté pour mieux comprendre de quoi je vais parler dans les prochaines lignes!) Je viens donc vers vous, faire un petit débriefing de ce qu'il s'est passé! Je suis donc arrivé chez le père de mon ami avant hier soir (la où se déroulait l'anniversaire) J'ai donc pu me familiariser avec l'endroit, voir les angles que je devais appréhender, ou pas! La famille de mon ami m'avait préparé un décor juste génial (voir les photos de mon prochain message) bref j'étais dans de parfaites conditions. Après le dîner le garçon en question est partit se coucher, et j'ai donc pu montrer à mon amis et ses parents ce que j'avais prévu de faire pour le lendemain après midi. Au programme: J'ai commencé par une routine de balles en mousse, avec un enfant sur scène (celle de David Stone dans "The real secret of magic 1) La disposition des chaises était parfaite pour pouvoir exécuter cette routine. Ensuite, j'ai fait une petite routine de gobelet, simple mais sympas qui a fait son effet! ("L'école de la magie DvD 1" de Dominique Duvivier) Même si ce sont des enfants, j'ai trouvé une bonne routine avec le jeu Svengali qui leur a beaucoup plu! Avec la participation d'un enfant bien entendu. Le Coloring Book a lui aussi fait très bien son travail, une routine courte, simple mais efficace! (Vous les auriez vu jeter les couleurs de leurs habits et faire semblant de dessiner dans le vide, c'était à mourir de rire!) Pour faire une transition avec le prochain tour et en rapport avec l'anniversaire, j'ai donc inventé que les parents de l'enfant avaient oublié de faire son gâteau d'anniversaire (nous nous sommes fait un plaisir de les huer d'ailleurs hihi ) Le tour était simple, j'invitais un enfant sur scène qui me servait de pâtissier (j'avais pris une de mes toques de chez moi pour lui mettre. A ma grande surprise quand tous ses copains ont rigolé en voyant sa tête avec la toque^^) J'ai bricolé chez moi des cartes, sur lesquelles il y avait 5 ingrédients pour faire un gâteau, œufs, farine, lait, sucre et beurre, et 5 autres cartes sur lesquelles il y avait des choses pas très mangeable, du moins pour faire un gâteau d'anniversaire aha, piment, PQ, caca, dentifrice et un escargot! J'ai ensuite pris une petite poubelle, et un saladier, le but du tour était simple, j'effectuais en fait un Ten Max, je posais les cartes face caché, et je demandais à l'enfant sur scène de choisir entre une série de 2 ou 3 cartes la quelles devait aller dans le saladier ou la poubelle. Bien évidemment à la fin, toutes les bonnes cartes étaient dans le saladier et toutes les mauvaises dans la poubelle! Excellente transition pour que le gâteau d’anniversaire arrive et que les enfants prennent une pause (et le magicien aussi d'ailleurs! ) Après environ 10 minutes, les enfants sont revenus, très contents et voulaient en voir encore plus! Pour finir le spectacle, il me restait un dernier tour, une adaptation du Fish Race mais en version voiture! Parfait pour finir ma prestation mais aussi pouvoir permettre au petit garçon qui fêtait son anniversaire de pouvoir gagner le dernier tour et d'être la star du spectacle! Bref, voila le récapitulatif de ma prestation, des enfants ravis et heureux de ce qu'ils ont vu, et le magicien pour une première tout autant! Je retiens que pour une première fois j'ai quand même été un peu stressé, mais moins qu'avec les adultes quand je présentais des tours, mains qui tremblent, bafouillage, n'ont pas étaient présent hier après midi avec les enfants. J'étais à l'aise, je rentrais dans leurs jeux et eux dans le mien. Et j'ai adoré cet échange que j'ai eu avec eux, je me suis rendu compte qu'avec les enfants tu es sûr d'avoir des réactions, pas comme des adultes des fois qui peuvent se montrer stoïque. A la moindre des choses ils étaient émerveillés! Bref, un vrai bonheur pour moi comme pour eux! Les parents de mon ami étaient content de ma performance et m'ont même récompensé avec un petit billet! Faisant de la magie depuis même pas un an et avec mon jeune âge de 17ans, je suis content de moi et j’espère pouvoir réitérer cette expérience et pourquoi pas aller plus loin! (beh quoi? faut bien se jeter des fleurs parfois non? ) Un IMMENSE merci à @Patricia qui m'a énormément aidé, qui à pris le temps de m'expliquer pleins de chose au sujet du spectacle avec les enfants, et de m'avoir donné ses conseils et ses idées. Une dame très gentille et très patiente. J'aurai jamais pu présenter ce que j'ai présenter sans son aide, donc encore une fois merci. Merci de m'avoir lu, et à la prochaine! Magicalement Théo.
  4. 7 points
    Je garde un très bon souvenir de ce congrès de Besançon et de son organisation, tout comme de la sympathie et de l'humilité des organisateurs, à commencer par vous. Avec mon premier congrès (Angers en 2007), celui de Paris (Disney) en 2010 et celui de Dunkerque en 2011, il figure parmi mes préférés, ses points forts ayant été une organisation impeccable et un très bon plateau annoncé bien à l'avance (+ l'idée du livre en cadeau, excellente idée qui sera reprise pour le congrès de Nancy). Il est très rare aujourd'hui pour un congrès FFAP : - de connaître le plateau (ou du moins le plus gros du plateau) largement à l'avance : c'était le cas pour Besançon, pas pour les deux derniers congrès où on nous les a vraiment annoncés au compte-goutte et très tardivement et où il manquait cruellement quelques grands noms. Quand je vais au restaurant, je veux connaître le menu avant de commander. Ici, c'est la même chose. Ce n'est pas au congressistes de s'inscrire en se disant "on verra". C'est à l'équipe organisatrice de prendre des risques en engageant tel ou tel artiste sans attendre d'être sûr d'avoir assez d'inscrits. Il n'y a pas de raisons : si le plateau tient la route (au moins trois grands noms), les inscriptions arrivent. Si on sent que l'organisation y va "à l'économie" comme ces deux dernières années, il ne faut pas se plaindre. Il y a aussi les grands noms que l'on fait venir pour de la figuration... autant ne pas les faire venir à ce moment là. C'est seulement de la "com" et ne croyez pas que personne ne s'en rendra compte. A Besançon, des risques (mesurés) ont été pris et ça a payé. Le plateau était de qualité et annoncé largement à l'avance. C'est ce qui a motivé mon inscription, tout comme celles des trois magiciens venus avec moi. - d'avoir des galas, concours et conférences qui commencent à l'heure : c'était le cas à Besançon et à Nancy mais ça ne l'est pas toujours. Les retardataires ont toujours tort : l'heure, c'est l'heure. On ne doit pas les attendre sinon, c'est le programme de la journée voir plus qui est chamboulé. - de ne pas avoir de choses qui se croisent ou le moins possible en doublant les conférences, en aménageant le programme de la manière la plus concertée possible avec toute l'équipe L'organisation d'un congrès FFAP est une tache très lourde, très gourmande en temps et en énergie, j'en suis conscient, mais sachez qu'un congressiste potentiel s'intéressera prioritairement à trois choses et dans cet ordre : - le plateau artistique : la quasi intégralité du plateau doit être annoncée avant la première augmentation du prix d'entrée. - le prix d'entrée : si un jour cela atteint 200€, soit il faudra avoir un programme béton (au moins 5 très grands noms comme le congrès de Saint-Vincent), soit il ne faudra pas vous étonner de ne voir aucun jeune. - le lieu (c'est loin ou pas ? Car la route, c'est un budget aujourd'hui : carburant, autoroute, pont ou tunnel parfois...) Viennent ensuite l'hébergement et les repas. Avec un covoiturage à 3 et une réservation de chambre pour 3 personnes, en se donnant une réserve de 150€ pour les repas et quelques achats chez les marchands de truc et/ou conférenciers, je compte aujourd'hui 450€ pour un congrès (entrée congrès + route + hôtel 2 nuits + repas + achats). Je vais au premier congrès Belge dimanche prochain. Il n'est que sur une journée mais 45€ l'entrée pour un plateau affichant Lennart Green, Eric Jones et John Carey pour les grands noms (+ Luca Volpe, Edouard Boulanger, etc...), avec les conférences presque toutes doublées, un concours, un gala, ça donne envie. Bon, il est vrai que le programme est tellement dense qu'il va falloir faire des choix mais comme les conférences les plus importantes sont doublées et que le concours s'étale sur le journée entière, on est sur d'assister à un maximum de choses, bref d'en avoir pour son argent. Je vais donc voir si ce congrès est aussi bien qu'il y parraît à l'annonce mais en tout ca je m'y suis inscrit (toujours avec la même équipe de potes magiciens) parce que le prix est très correct par rapport au plateau annoncé. En tout cas, si ils arrivent à faire commencer à l'heure tous les évènements affichés, je leur tirerait mon chapeau bien bas car leur programme est très ambitieux (les horaires sont très serrés !). Ensuite j'ai regardé la route (puisque nous rentrerons le soir même donc pas d'hôtel) et ça vaut le coup (le coût si j'ose dire). Voilà ! C'était juste pour donner franchement mais simplement mon point de vue, mon expérience en tant que congressiste sur ce qui est déterminant dans une inscription. Je ne pense vraiment pas être le seul à avoir cette façon d'évaluer si je vais ou non à tel ou tel congrès.
  5. 7 points
    1) Va dans n'importe quelle bibliothèque. Ils ont toujours quelques bouquins que tu pourras consulter voir emprunter gratuitement (surtout si tu es lycéen ou étudiant). 2) Va sur les vide-greniers, sur Le bon coin, sur Priceminster, sur E-bay. Il y a pas mal de choses à bons prix. 3) Va à la rencontre d'autres magiciens. Il faut parfois faire des kilomètres mais on est passionné ou on ne l'est pas (ou pas assez). 4) Et sinon : trouves-toi un petit boulot, met des sous de côté et offre toi ce que tu veux. Il n'y a pas de secret pour apprendre ! Quand on veut on peut. C'est parfois un peu plus long pour certains que pour d'autres (le temps de réunir une somme ou parfois de simplement prendre le temps de rechercher). Ne t'attend pas à ce que tout arrive sur un plateau d'argent, c'est trop facile et c'est souvent malhonnête en plus. Alors bon courage, bonnes recherches et à bientôt !
  6. 6 points
    Fais avec ma fille, c'est assez sympa à faire et ça rend bien. Si vous avez des crayons qui traînent dans vos tiroirs, au lieu de les jeter, ça peut donner ça
  7. 6 points
    Merci Woody ! Alors pour être tout àa fait clair : oui au départ les bénévoles devaient payer leur Congrès et certains l'avaient d'ailleurs payé. William a réussi à obtenir l'idée que les bénévoles de niveau 1, ceux qui s'investissaient depuis le début et durant tout le Congrès, soient invités. Merci à lui et du coup à la FFAP qui a accepté le principe. Sinon, Bernard, Alors techniquement, je ne me suis engagé sur rien car je n'ai absolument jamais rien signé. Aucun contrat avec la FFAP ne me lie, ni ne lie le CMB en aucune manière. Le budget prévisionnel est une feuille de route et rien de plus. C'est pour ça qu'on appelle ça un prévisionnel. Pour tout te dire, quand j'ai dû présenter ce budget, je me suis retrouvé comme les autres avec un cahier des charges avec au final très peu d'infos. Ce qui fait que j'ai présenté un budget très irréaliste à moins de 130 000 euros. Budget revu et corrigé d'abord par William (qui connaît très bien tout ça) puis par Marc. Donc déjà, si tu veux, en 2014, j'ai demandé pour m'aider les budgets et résultats des précédents congrès. Le fait est qu'il n'y avait rien. Donc, clairement, un budget à la louche, affiné par des connaisseurs (William suit les Congrès depuis plus de 10 ans). J'ai en effet approuvé : après tout, je découvrais et si William me disait qu'un Congrès c'était plutôt aux alentours de 180 000 euros, alors je ne pouvais que le croire. Avec à l'époque, cependant, Christophe Guedeu, comptable de métier, on a quand même remonté l'info que c'était quand même super chaud de fonctionner sur un budget qui s'équilibrait sur des prévisions maximales. Mais, et là je te réponds, comme la FFAP s'engageait sur ce budget dans le sens où elle assumait les pertes, que de toute façon nous ne devenions que "organisateur" sous la responsabilité de la cellule, sans compte propre (je n'ai jamais eu ni de carnet de chèque, ni d'accès aux comptes du Congrès), on peut en déduire que la FFAP a engagé sa responsabilité sur ce budget, celui de son congrès. Et moi mon engagement a surtout été d'organiser tout ça dans le cadre d'un cahier des charges qui, rapidement, s'est avéré bien lourd. Et surtout sans procédure établie précise qui aurait permis d'économiser pas mal d'argent. Mais ça, mon cher Bernard, tu ne le sais pas car tu as pris le train en route : il y a plus d'un an qu'on a tiré la sonnette d'alarme. Et qu'en effet on a fait des propositions. Parce qu'on voyait bien que même si on remplissait ça allait être super compliqué. Et dis toi bien que ce budget a été calculé sur des chiffres qu'on nous a donné, à savoir qu'un congressiste rapportait 165 euros en moyenne. En réalité, plutôt 150 ou 155. Donc dès le départ, le prévisionnel est faux. Alors moi je te pose une question toute bête : comment se fait-il qu'arrivé au 51ème Congrès, on ne sache pas exactement, au centime près, combien rapporte un congressiste ? Concernant la TVA : ta question est intéressante, mais il y a deux choses : - on a largement expliqué tout ça lors d'échanges avec la FFAP il y a un an. Tu n'étais pas là, mais j'avais fait faire une simulation via mon expert comptable, un peu spécialiste de l'événementiel, et on avait anticipé un gain potentiel de 10 à 20000 euros. La fourchette est large car on manquait d'éléments. - une association par défaut est exonérée de TVA, notamment sur la partie non lucrative : les adhésions par exemple, censées couvrir les dépenses annuelles (budget à 0 en fin d'année). Dans le cadre d'activités lucratives, comme un Congrès par exemple où il y a bien une activité commerciale (on vend, on transforme etc), l'association est soumise évidemment à certaines règles d'impositions (qui peuvent varier). Surtout, elle peut faire le choix de TVA. Ensuite, la TVA : elle n'est pas la même suivant si l'organisme commercialise des biens physiques (mugs par exemple) ou des événements. Dans tous les cas, il y a bien longtemps que la FFAP n'est plus une association à but non lucratif : sa boutique en ligne est bien le signe d'une activité commerciale. C'est une entreprise ! Qui cherche à faire du bénéfice : c'est exactement ce qu'on nous a demandé quand on a accepté d'organiser le Congrès : faire du bénéfice. J'espère que ça répond à ta question ? Personnellement, et je l'ai dit et redit, c'est une erreur de ne pas choisir d'être soumis à la TVA dans le cas où on cherche à économiser, équilibrer ou carrément faire du bénéfice. Ne serait-ce que sur le gala public avec une TVA réduite et sur les galas qu'on pourrait décorréler du Congrès. Bon, il faut être honnête jusqu'au bout : c'est une autre gestion qui, quelque part, attire l'attention du Fisc. Potentiellement accepter l'idée d'un contrôle fiscal. Mais si la gestion est clean, pas de souci. Et pour ta dernière question : non, personne ne m'a mis le couteau sous la gorge. Juste l'impression d'avoir accumulé des tas d'handicaps. Mais j'assume tout, pas de problème. Et dans tous les cas, nous sommes bien évidemment les premiers désolés des pertes liées à ce Congrès. Pour tout te dire, nous nous faisions une grande joie d'organiser ce moment. Avec, sous la main, un panel de professionnels de l'événementiel : - Dominique Harley, ancien dirigeant d'une boîte de com et d'événementiel - Gérard Souchet, directeur du plus gros festival de magie français depuis 10 ans - Yohann Gauthier, magicien professionnel, responsable plateau du dit Festival depuis longtemps - Sylvain Guillaume, magicien professionnel - Guillaume Lancou, Pierre Binard et Steeve, régisseurs lumière, son et général du Festival de magie - Moi même, qui organise des événements professionnels depuis plus de 15 ans et accessoirement très impliqué depuis le début dans l'organisation du Festival de Gérard. - Et le plus important, l'incroyable richesse du Cercle Magie Bretagne, avec des jeunes motivés, qui avaient envie d'apprendre, et des anciens prêts à s'investir. J'étais personnellement emballé de contribuer à la FFAP que j'ai toujours soutenue et défendue (enfin jusqu'à cette année ) Donc oui, clairement, perdre de l'argent est un bel échec pour nous. Mais la question qu'il faut se poser c'est : est-ce que ce Congrès pouvait en gagner ? Nous on a fait le max avec les moyens qu'on a eu à notre disposition. Sérieusement, comment est-il possible aujourd'hui de faire des inscriptions à la main ? De placarder dans son salon un plan d'une salle et cocher les places réservées ? Et se retrouver chaque mois avec une différence quand on compare notre plan avec le nombre de places achetées que William lui, entre dans son logiciel Dolibarr ? Comment est-ce possible, en 2017, de ne pas avoir à disposition une base de données complète et fiable des acheteurs des Congrès précédents ? Je sais que tu y travailles, et c'est une excellente idée. Mais enfin... Comment expliquer que pour faire la promo du Congrès on doive s'appuyer sur un site Wordpress qui renvoie ensuite sur le site FFAP où se font les ventes ? Que de ce site on ne peut pas gérer une base d'emails automatiquement ? Alors que ça fait quand même plus de 15 ans qu'on sait faire des sites dynamiques ? Excuse moi, Bernard, mais la FFAP vit encore au 20ème siècle. Elle a raté le virage du 21ème. C'est sûrement pour ça que peu de jeunes s'inscrivent. Pour conclure, si tu veux, d'un point de vue organisation, je crois qu'on a fait les choses comme il le fallait. Je pense aussi que nous sommes dans le prévisionnel des dépenses que la FFAP (et nous même) avions prévu. Mais que les recettes, notamment liées au gala public et aux entrées marchands, sur lesquelles nous n'avons malheureusement pas toutes les clés, n'ont pas été à la hauteur de nos prévisions (espérances). Les marchands par exemple : si certaines pointures n'ont pas voulu venir, ça n'est pas de la faute de notre organisation : ça n'est pas nous qui imposons l'achat d'un stand et d'une place au congrès malgré qu'on sait très bien qu'ils ne verront rien. Quand on appelle un marchand, que ce marchand nous dit que la FFAP c'est fini car pas rentable, que faire ? Malgré tout, je crois savoir que notre équipe s'est plutôt mise les marchands dans la poche. Tant mieux c'était la consigne. Et pour terminer, comme ça tout le monde saura tout et c'est tant mieux, car je suis pour la totale transparence : tu me parles de Hugues. Et de prétextes de gamin. D'abord, cher Bernard, je pense que tu n'as pas les bonnes infos et je vais te les donner puisque je suis le seul responsable. Quand Pierre est décédé, Gérard me suggère l'idée d'un hommage avec Hugues. Au même moment, Serge Odin me contacte pour la même idée. Je lui rappelle que nous n'avons plus de budget et je préfère que le Président FFAP contacte Hugues pour lui en toucher 2 mots. Ce qu'il fait. Là c'est à moi d'enchaîner et je contacte Hugues que je connais très bien. Il me dit que ça n'est pas simple car il faudrait qu'il retravaille ce numéro : mais il est emballé. Je lui parle dans tous les cas d'un plan B : une vidéo de Pierre Brahma. Hugues est très occupé en ce mois de septembre : entre les obsèques de Pierre, l'équipe de France de Magie, il lui faut trouver du temps. Je viens aux nouvelles, je lui réitère l'idée que si ça n'est pas faisable, on part sur la vidéo. J'apprends entre temps une contrainte que je n'avais pas prévue : des éclairages latéraux. Car bien évidemment, jongler avec des pièces avec un éclairage de face est impossible. Je me renseigne auprès de l'équipe technique : il ne nous est pas possible de démonter des éclairages sauf si on repasse par les régisseurs du palais : ça demande du temps et de l'argent. On n'a ni l'un, ni l'autre. Ou alors on réserve des éclairages en plus sur notre budget. Encore une fois, je n'ai plus de budget. Avec Gérard on en parle et on cherche des solutions. Entre temps, Yohann, responsable plateau et en charge des filages des artistes m'informe qu'on est complètement ric rac en timing : les différentes fiches techniques sont toutes arrivées et il m'expose le truc simplement. On connaît tous Hugues. Il a bien souvent joué pour le Festival. On sait qu'il aura besoin de temps pour son filage, ce qui est normal. On prend donc une décision, à notre grand regret : passer la vidéo. Et on sait que ça ne va pas plaire à Hugues : il a répété et tout. Mais on sait aussi que c'est un pro et qu'il comprend les contraintes techniques. Gérard lui laisse un message. Et ça aurait dû en rester là. Mais non : de son côté, sans nous le dire, la FFAP a décidé qu'au gala d'ouverture il y aurait un hommage appuyé à Pierre : discours de Hugues et présentation du numéro. Je vous rappelle qu'à ce moment, c'est vrai, Serge était certainement resté sur l'idée qu'on retenait le numéro de Hugues pour le gala de notre choix. On avait même envisagé une intro au gala du samedi soir. Mais là nous on découvre que la FFAP a décidé et voté ce numéro pour lors de la cérémonie d'ouverture. Sans même nous en parler. Youpi. A Serge je lui explique que ça va être compliqué. Que j'en parle aux responsables d'abord : Gérard pour la partie artistique, Yohann pour la partie plateau et Guillaume pour la partie régie. La réponse des 3 est unanime : ça n'est pas possible. On est vraiment coincés. Le palais ouvre à telle heure, on a temps de filages à faire qu'on estime à tant de temps : c'est juste pas possible. Entre temps, et là tu vas éclairer ma lanterne, Serge m'annonce quand même, parce qu'il est resté sur l'idée que c'était un problème de moyens financiers, que la FFAP est disposée à mettre 3000 euros pour faire en sorte que ce numéro se fasse. Ma réponse à Serge est simple : comment expliquer que, d'un côté, on me met une pression énorme pour ne pas perdre d'argent et que, de l'autre on puisse trouver comme ça 3000 euros ? Alors que par ailleurs, je pleure pour obtenir un TPE pour carte bancaire que je n'aurai jamais ? Ma réponse a été celle-ci : j'ai dit à Serge que sur place, dans la salle, les seuls maîtres à bord seront l'équipe technique. Si Guillaume, Yohann, Steeve ou Pierre n'ont pas le temps de faire passer Hugues, il faudra respecter leur décision. Et qu'ensuite il serait de la responsabilité de la FFAP de faire jouer Hugues sans filage. Pas la mienne. Donc je ne sais pas quel prétexte on t'a donné, Bernard, mais la raison est celle-ci : on n'avait pas le temps nécessaire pour faire les choses bien et il était hors de question d'envoyer Hugues au casse pipe. Hugues est un ami. Je lui ai expliqué ça. Gérard lui a expliqué ça. Je sais qu'il a été blessé, qu'il l'a mal pris et je le regrette vraiment. Mais il n'y avait rien ni contre Hugues, ni contre la FFAP. Juste une fausse bonne idée qui aurait dû rester anecdotique, comme il y en a eu tant d'autres au cours de ces deux dernières années. Mais c'est super, j'adore ce message : les gens prennent conscience de l'envers du décor d'une organisation d'un Congrès FFAP. Honnêtement ? Je pourrais écrire un roman sur tout ça.
  8. 6 points
    Reçu ce jour et dévoré....un superbe livre fait intelligemment ! Des choses nouvelles et bien présentées avec une mise en scène très soignée Tous les sujets sont abordés d'une manière originale et vous pouvez le commander ce n'est que du bon ! Je reste toujours très prudent sur les livres abordant ce thème car on y retrouve toujours les mêmes choses. Socrate étant un expert dans les illusions d'optiques, il se devait de nous étonner....et c'est chose faite. Ce livre est une pépite à posséder impérativement pour ceux qui aiment et qui recherchent du nouveau. J'ai été plusieurs fois "berné" et dieu sait que j'en connais un bout dans ce domaine...à titre indicatif, les sujets suivants ont frappé mon attention et mon esprit: Page 9 , recherche de l'impossible, ophtalmologiste, jet de dés, flamme partagée, ornithologie, oui/non, chemin de saint Jacques, halte au superflu, recyclage, à la recherche du temps perdu, chat perdu, allées et venues, vestiaire de fou, tous les chemins mènent à Rome, visez juste, mener en bateau, le compte est bon, erratum, conflit de canard, CONTREFAçON (génial !) , tous pour un, la BD... soit 23 trucs superbes pour m'étonner complètement . Tout cela pour 21 euros ! Et ce n'est pas tout, car dans ce livre de 210 pages vous y découvrirez en plus une bonne centaine d'autres illusions plus ou moins connues et dont la présentation est géniale; Merci du pharmacien Tabary au Docteur Socrate pour la prescription de cette ordonnance, elle n'est pas remboursée par la Sécurité Sociale, mais au moins elle soignera notre vue ! Un livre sur les ILLUSIONS d'OPTIQUE à acheter les "yeux fermés"...avouez que c'est rare !
  9. 6 points
    Un effet magique sans l'intervention d'un magicien....oui c'est ça la "magie nouvelle" ! Lors de mon exposition actuelle à Fribourg en Allemagne, j'ai surpris pas mal de gens à tourner plusieurs fois autour pour en comprendre le mécanisme... trop drôle ! (le minimum étant 2 tours) 2 papiers blancs et 2 bouteilles vides laissent apparaitre 6 billets de 500 euros....
  10. 5 points
    je tenais a partager avec vous mon coup de cœur du moment , un artiste du nom de Tango Gao
  11. 5 points
    Voici ma version issue de la routine de base Altitude avec quelques additifs personnels.
  12. 5 points
    KAKI a été un moment fort du congrès de Saint Malo lors du Pass Magique. Voici quelques lignes pour le présenter à ceux qui ne le connaissent pas encore Quelques mouvements de mime sans paroles. Puis : « ça va être tout comme ça pendant deux heures ! Hi hi hi ! La magie et le mime sont deux arts complémentaires qui ont un point commun, il faut soi-même croire … pour que l’autre croie et voir pour que l’autre voie. Exemple : le jeté de pièce d’une main à l’autre pour être crédible doit être fait en vrai pour pouvoir la recréer, et ne doit en aucun cas ressembler à la passe du tourniquet » NDR : la disparition au tourniquet ou French Drop date de J. – E. Robert-Houdin. Elle est décrite pour la première fois dans son livre Les secrets de la Prestidigitation et de la magie en 1868. Le jeté de pièce (sans contact entre les mains) est beaucoup plus naturel. Il est apparu plus tard vers 1970 et était utilisé notamment par Albert Goshman. « Un jour par hasard dans un bar à Pigalle un quidam m’enseigne trois tours de prestidigitation qui sont toujours à mon programme : la disparition d’une cigarette à l’italienne suivie de l’écrasement avec le pied, la disparition à la bascule suivie de la réapparition au poing, la disparition de la cigarette mains grandes ouvertes avec tenue sur les extrémités des pouces ». « J’ai dix-huit ans et je vivais à Paris. J’observe par hasard au détour d’une rue un mime. Je comprends qu’il raconte une histoire sans dire un mot. C’est une révélation et je lui donne le peu d’argent que je possède pour le remercier. Ensuite je me débrouille pour apprendre seul. À l’époque je suis danseur et je retiens facilement les chorégraphies, ce qui me facilite la tâche. J’ai eu aussi la chance de côtoyer plusieurs fois Bertrand Crimet, un jeune issu du théâtre, de l’école du mime Marceau et qui avait pris des cours avec Édernac ! Je découvre qu’il existe des écoles pour apprendre à s’amuser! Ma grande chance est que Bertrand Crimet en plus d’être un excellent magicien est une personne honnête et saine d’esprit, » je dis cela en comparaison avec le monde de la rue qui était tout autre. Il m’enseigne mes premiers vrais tours de prestidigitation. NDR : Bertrand Crimet a écrit Les Carnets secrets édités chez Georges Proust un livre fortement recommandé. Le même éditeur propose un de ses tours : Le Bonneteau fou. Un jour, je reçois une carte postale avec un coucher de soleil et des hamacs, je regarde cette carte postale en me disant « pourquoi, je ne peux pas voir ça, moi ? Quelques jours après, c’est la rencontre avec un copain qui part pour Toulouse. Je pars donc deux jours pour Toulouse et je reviendrai vingt ans après en passant de Toulouse à la Côte d’Azur, des Caraïbes aux USA et au Mexique. Pendant toutes ces années, ma quête sera la recherche sur les vérités de la vie, recherche du langage universel vrai et du geste juste. La nuit je m’entrainais en ville les mains contre une vitrine de magasin ou je me servais du bar, pour faire des exercices en tenant compte du rythme et de la respiration, des conséquences d’un appui sur mon corps. Puis j’exagère le geste à peine plus. Dans la nature en campagne, je travaille en portant des gros cailloux, ou avec un arbre pour tester les points fixes. Je teste les dualités, le goût en yin négatif puis en yang positif. J’essaye de faire vivre cette dualité en utilisant les autres sens, après le goût, l’odorat, l’ouïe, la vue, le toucher. Je travaille le point fixe à ma façon. Après le contact vrai, je fais une transition avec en l’effleurant, avant de passer au mime sans contact. J’étudie mon corps et ses réactions. Par exemple je remarque ce que le contact provoque, puis j’essaye d’exprimer la même action. Je développe des improvisations, et aussi avec des objets imaginaires en mouvement. Un foulard devient un outil qui dans l’espace apporte un visuel symbolique, il peut faire une canne, un rideau symbolisant une porte, une fleur … Dans la rue, je peux commencer avec trois ou quatre personnes, et je me retrouve avec plusieurs curieux et je conclue avec un à votre bon cœur messieurs dames. Mais souvent dans la joie et l’émotion j’oublie le chapeau et je m’en vais heureux. Parfois des spectateurs me courent après pour me donner de l’argent (ils sont rares et les autres sont partis ! mais ce n’est pas grave, la joie du moment présent est bien plus importante) Il m’arrive d’improviser lors d’un spectacle programmé. De toute façon un spectacle bien réglé peut être aussi intéressant et toujours s’améliorer et varier en fonction de l’humeur du moment. Par expérience la déception ne vient jamais du public, mais de moi. Soit l’objectif est trop haut, soit il y a un manque de travail. Le principal n’est pas l’argent, mais de veiller, au bien-être de tous. On n’est pas obligé de donner de soi, mais si vous le faites c’est mille fois mieux ! Nos faiblesses sont nos forces. L’intention d’amour se voit et elle se ressent. Je demande toujours de l’aide au ciel, à ma bonne étoile, à mon Ange gardien, de me guider, afin de partager le meilleur de moi-même. Je souhaite générer de l’émotion et être le plus intègre possible. J’ai à mes débuts toujours eu des difficultés à accepter de l’argent pour cette joie que j’ai d’amuser les gens. Cela me procure tant de joie, et me permet un vrai bonheur de partage avec le public, que de recevoir de l’argent pour ça, me paraissait avoir un côté impur … Mais aujourd’hui, je suis ravi d’être rémunéré pour mon travail et je considère cela comme un bon échange. J’ai remarqué que lorsque parfois j’allais dans la rue « pour gagner de l’argent à tout prix» ça ne fonctionnait pas. En revanche, lorsque j’y allais pour partager avec les gens la joie de les amuser, ils me donnaient volontiers. En 2002 j’ai écrit une pièce : l’envol de la tortue. C’est l’histoire d’un balayeur qui rêve. Il effectue un voyage intérieur extraordinaire en faisant quelques pas et conclu assis sur une chaise tout un voyage. Je crois que toutes les personnes mêmes très modestes ont tout un talent une chose à partager. Le dernier des derniers est riche de quelque chose à partager contrairement à celui qui croit avoir tout, et qui ne donne rien. Je suis animé par un esprit de liberté. Je suis reconnaissant de la vie, reconnaissant pour l’eau que je bois, le pain que je mange et la joie de pouvoir partagez avec vous la rigolade. Je me sens petit et je me souhaite simple, c’est pourquoi mon personnage est un balayeur, un monsieur tout le monde. D’ailleurs quand j’étais petit on me disait : « si tu continues à ne pas travailler à l’école comme ça, tu finiras balayeur ! » En conclusion, Kaki est un personnage remarquable, généreux, captivant, sa vie est émaillée d’anecdotes incroyables et d’histoires mimées à faire pipi dans sa culotte. Sa disponibilité est totale. Sa bienveillance, sa sensibilité et sa philosophie de la vie sont un enrichissement pour nous tous.
  13. 5 points
  14. 5 points
    J'ai suivi cette formation il y a moins d'un mois et je confirme qu'elle vaut vraiment le coup. Le livre est effectivement offert à tous les futurs stagiaires car ces formations sont une mise en pratique décortiquée, pour reprendre les termes de darlone, de l'ouvrage de Combes. Et comme le dit très justement darlone, la clé de cette formation est la pratique. J'avais le livre de Jean-Emmanuel Combes bien longtemps avant de m'imaginer participer à cette formation, je l'avais lu...mais sans jamais le mettre en pratique. Ce qui ne sert strictement à rien ! L'immense avantage de cette formation, c'est qu'elle vous oblige à mettre les mains dans le cambouis ! Elle dure quatre demi journées et dès la deuxième demi journée, on est lâché dans la nature (toujours encadrés par les formateurs bien sûr, qui sont là pour prodiguer leurs conseils et débriefer les différentes séances) au contact de parfaits inconnus qu'il faut hypnotiser. Et l'expérience est géniale. Car l'hypnose de rue est un formidable outil d'échange et de rencontre. Un peu réservé et circonspect au début quant à mes capacités à mettre en œuvre ce que j'avais lu et pratiqué avec mes "co-stagiaires" sur des inconnus dans la rue, je me suis très rapidement pris au jeu. Et l'échange que j'ai pu avoir avec chaque volontaire a été à chaque fois très enrichissant. Quant aux techniques d'hypnose en elles-même, le fait de pratiquer, de devoir s'adapter à des personnalités et perceptions différentes, permet de progresser de manière incroyable en seulement deux jours. J'ai bien conscience de n'être qu'un débutant dans ce vaste et passionnant domaine qu'est l'hypnose, mais la formation m'a permis d'ouvrir des horizons insoupçonnés et insoupçonnables. C'est à mon avis juste un premier pas, mais un premier pas essentiel pour qui veut vraiment apprendre à hypnotiser. Et la lecture des livres de Combes ou de Jacquin après avoir pratiqué se fait sous un nouveau jour. Bref, vous l'avez compris, je conseille vivement ce type de formation ! En tous les cas, en ce qui me concerne, ça a été une révélation !
  15. 5 points
    Tsss... Les réseaux n'ont jamais été "sociaux", simplement la vitrine de soi-même pour toutes les personnes qui veulent envoyer de leur vie une image meilleure qu'elle n'est. Une sorte de pub permanente. Ils ne vont donc pas du tout mourir au sens de l'article.
  16. 5 points
    juste une idée que je souhaitais partager avec vous . bonne journée
  17. 5 points
    Yeah! Ravi que ca vous plaise!! Yes, j'utilise en ce moment 3 fois par semaine sur scène, dans un lounge/théâtre d'environ 200/300 places... La taille des cartes ne posent pas problème... J'essaierai de poster une vidéo (en anglais, sorry : je joue sur un bateau américain) pour montrer la routine "3 et bcp plus" Amitiés, Julien
  18. 4 points
    Il y a plusieurs choses qui me saoulent depuis longtemps dans les descriptifs des marchands de tours : - Pourraient-ils nous donner les sommaires exacts des livres qu'ils vendent comme le faisait jadis JP Hornecker ? Combien de fois je dois partir sur internet à la recherche de ce genre d'info que très souvent je ne trouve pas car tous les marchands copient leurs descriptifs sans rien ajouter de nouveau. - Pourraient-ils nous donner une image claire et complète d'un dos d'un nouveau paquet de carte sans faire une pseudo photo artistique soit à demi floutée soit à demi coupée où finalement on ne voit pas grand chose ? Attention : cette plainte n'est pas du harcèlement sexuel ni du racisme ni du sexisme, qu'on se le dise.
  19. 4 points
    comme le dit si bien @darlone "l'on juge toujours par rapport à son vécu, son expérience, ses attentes..." De mon coté, j'ai payé l'article, et j'ai eu envie librement de le mettre en lumière sur VM donc aucune obligation. Social Networks, c'est avant tout un outil, et je peux vous garantir que deux routines dans la vidéo, sont vraiment des bombes, et sont d'ailleurs vendues seules sans jeu de cartes... Par rapport à mes expériences terrain, le jeu est très bien accueilli, et je préfère cela à des cartes ESP dans lesquels personne ne croit sauf si tout votre set est basé sur de la magie bizarre, et que votre personnage l'est également, mais ça c'est une affaire de gout...
  20. 4 points
    Bien le bonjour amis magiciens Je me souvient de mon dernier message il y a quelques mois dans cette endroit du forum qui s'intitulais : Première prestation. Aujourd'hui je place la barre au dessus car JE VAIS PASSER A LA TV et en direct.... Sur la chaîne local, LMTV, 18 minutes m'est consacré jeudi 12 Octobre à 19h00 pour présenter ma magie, mes projets futur et le club que j'ai créé. L’émission, présenté par Maxime Haulbert s'appel : Goule en Chemin. C'est relativement la même chose que Les Grosses Têtes, l'idée c'est que l’animateur va essayer de faire deviner aux chroniqueurs quel genre de club viens d'ouvrir dans le département par des questions subjectives et une fois qu'ils on trouvé, je rentre sur le plateau pour répondre à leurs questions et leurs montrer ma magie. Je compte faire 2 tours principaux et si le temps le veut, une expérience mental. Le premier tour c'est une transposition de cartes signés et le deuxième, un voyage de bague. C'est 2 tours sont rodé depuis bien longtemps donc je pense avoir fait bon choix sachant que la transpo' c'est mon tour de prédilection, celui dont tous le monde ce rappels systématiquement. Bon... Maintenant que les spectateurs ne me font plus peur, il y a à présent les caméras... C'est du direct en plus... Si vous avez le moindre conseil, n'hésitez pas, l'exercice est hautement appréhendé alors votre soutien est sollicité Merci. K.
  21. 4 points
    Les produits de M. Schucht et S. Vip sont en effet, des produits à fort potentiel mais de là à dire que " Social Networks " est l'ESP du 21ème siècle et qu'il permet de remplacer les routines ESP, faut pas exagérer ! Les produits sont clairement différents et il faut comparer ce qui est comparable. Sinon, nous pourrions aussi dire que les balles en mousse remplacent les routines de gobelets... Des cartes ESP, ça reste des cartes ESP, avec leur symbolique et leur historique. " Social Networks " c'est autre chose. C'est un outil différent qui utilise un support "carte".
  22. 4 points
    Ma fois, ces premiers chapitres poétiques et débordants de métaphores cèdent rapidement la place à des analyses beaucoup plus précises (trop peut-être pour certaines….), à des idées, des méthodes… Et là, il ouvre des portes, donne des trucs auquel je n'avait pas pensé, ou que j'avais cru comprendre sans aller aussi loin que lui... Pour moi, cela commence page 54, pour d’autres avant ou après… il n’y a pas de transition nette entre les envolées lyriques du début et les points précis et exploitables… Mais je crois que ces premiers chapitres poétiques ne sont pas là par hasard… Tu parles d’appréhender la magie en tant que vecteur d’émotions, par des moyens analytiques… Peut-être est-ce justement ce que veut nous transmettre Tamariz par son introduction : L’émotion, il faut la vivre, et non l’analyser. Il donne ensuite plein de choses qui aident à construire le spectacle, à comprendre le fonctionnement du spectacle, (et je suis heureux de voir qu’il confirme ce que je pensais sur beaucoup de choses, ça fait toujours plaisir Ceux qui ont fait mes stages vont retrouver par ci par là des idées… ), mais les analyses, les méthodes, les astuces, bref, tous les outils qu’on va ensuite utiliser pour essayer de comprendre et améliorer notre magie, ce ne sont justement que des outils. Il y aura toujours un moment ou le merveilleux devra partir d’une expérience vécue, ressentie, et non d’une analyse à froid qui va tout décortiquer : Si notre travail ressemble à une autopsie, c'est que notre magie est morte. C’est du moins comme ça que je perçois le message de ces premiers chapitres… Mais si ça se trouve, je me plante, et il avait juste fumé un truc fort. Cela va plus loin que le conseil classique de « croire soi-même à sa magie, car sinon, qui y croira ? » il nous montre que lui y crois. Cela nous reconnecte avec l’incroyable puissance de la magie sur l’humain : Bon, à force, on est un peu blasé, non ? Et puis ce ne sont que quelques petits tours… NON ! C’est toute la nature de l’homme, amoureuse du merveilleux, que l’on va utiliser… C’est important. Puissant. Et totalement illogique, donc il y a quelque chose dedans qui défie l’analyse. Voilà, c’est juste l’impression que m’ont laissés ces premiers chapitres, qui au début m’ont fait douter aussi de la suite, comme je l’ai dit plus haut… Mais d’une part la suite n’est pas décevante (le chapitre sur la mémoire du spectateur va demander plusieurs relectures, je le sens… pas que ce soit dur à lire, mais il y a tellement d’implications si on veut vraiment se pencher dessus…), d’autre part cela replace la magie à sa place : non pas un effet technique et mécanique, reproductible en laboratoire, mais une émotion subtile qui tient à tant de chose et a si peu à la fois… Ceci dit, peut être que pour parler comme ça des premiers chapitres, c’est que la suite me fait l’effet d’un truc fort à fumer… Gilbus
  23. 4 points
  24. 4 points
    Ma prédiction du 24_9_17 à 21h43 s'avère exacte Commandé, reçu, déballé et testé C'est de la bombe
  25. 4 points
    Hello ! Well, j'vais faire simple : TOUT (je redis : TOUT) ce qu'a publié Annemann mérite d'y poser un oeil, voire deux yeux et un cerveau... Du coup, si tu es anglophobe, profite de la traduction... (sinon, si tu aimes l'anglais : les pdfs ne coutent vraiment rien... et sinon, pour une bonne 30n de dollars -de mémoire- tu as son "lifetime..." : TOUTES ses publications dans un seul et même pdf... sinon, pour 90 doll tu as la version livre physique... ) Bref, Annemann, ce génie. amitiés, Julien
  26. 4 points
    Reçu, dévoré, routines non testées, j'explique : - Intro dans la lignée du premier volume. - C'est ton destin : ceux qui connaissent la conf' Secrets Studio reconnaîtrons, d'ailleurs Vincent l'avait paratgé sur FB ici. - Cluédo Mental : technique simple, mais routine intéressante de par son matériel (pas objectif, j'ai toujours adoré ce jeu de société) - Millésime : technique en partie utilisée dans son premier volume (avec laquelle je n'ai pas d'affinité), routine que je ne réaliserai pas mais au potentiel énorme - Intacto : mentalisme de scène avec préparation ingénieuse laissant place à la présentation. Comme toutes ses routines, Vincent propose un boniment original et pertinent. - Mémoire photographique : technique simple, adaptée à une routine en 4 dimensions ! - Les enfants sont merveilleux : bidouillage où le mentaliste doit prendre autant de plaisir que le public (mais pas pour les même raison - Votre femme est votre pire ennemie : première (invitation à) discussion pour nous motiver et nous inviter à ne pas baisser les bras. - Astroboy : Pour ne pas choisir "simplement" une personne dans le public. Notes finales parlant de sous-texte, à développer... - Astroalphabet : Vincent partage à travers cette routine sa manière de créer une lecture de pensée convaincante. - Une femme discrète : Pour ne pas choisir "simplement" une personne dans le public. Approche intéressante des sorties multiples pour ce genre d'effet. - La voie du book test : mélange de différents travaux avec un livre emprunté. Mon coup de coeur ! - Conflit conjugal : une présentation comme il y en a des originales dans ce livre ! - Une meilleure histoire : seconde (invitation à) discussion pour jouer avec la mémoire des spectateurs et faire durer la sensation de Magie. En résumé : beaucoup de sources citées. Vincent nous donne des liens pour trouver le matériel. Ses textes sont agréables à lire. Les idées sont très originales et inspirantes.
  27. 4 points
    Vendredi 13 oblige, le nouveau numéro est aux couleurs d'Halloween. Voici le sommaire (55 pages) : En mémoire d’Eugene Burger - Fred D ...................... 4 Qu’est-ce que la Bizarre Magick ? - Eugene Burger.............. 5 13th Floor Club - Fred D ........................................... 13 Mettre en place une Séance - @Julien Losa.......................... 24 Tricortritt - @Cervier .............................................................. 36 The letter from the past - Larry Kuehn .............................. 46 Mon spectacle ép.10 - Grégory Lacomble @XyGreg ....................... 52 Le numéro est aussi fourni avec un gabarit pour l'un des tours ! Pour vous procurer les 350 premières pages, ça se passe ici : http://www.virtualmagie.com/boutique/tours/imaginarium-12-magazines-julien-losa/ PS : Pour les abonnés, tout cela est disponible dans le Dropbox que Julien vous a déjà fait parvenir. Il enverra une newsletter demain quand il aura une connexion Internet.
  28. 4 points
    Hummm... ça sent le préchauffé !
  29. 4 points
    Salut Teddy, Tes réflexions rejoignent les miennes sur pas mal de points. Clairement, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. A Saint Malo, nous avons pu bénéficier d'une aide de type "sucettes gratuites" de la part de la ville, contre une intervention pour la ville ; ça nous a aidé à communiquer sur le gala public. Après, nous n'avons eu aucune subvention. Le Palais : je l'ai négocié à 71000 euros environ au lieu de 96000 au départ et jusqu'au bout j'ai cherché à râcler. Mais là encore, on a n'a pas eu de salles gratuites. Pareil sur les artistes qui ont pour la plupart offert leur seconde prestation pour le gala public. Merci à eux car le budget dépendait aussi de cette partie là. C'est chaud. Mais clairement on va perdre de l'argent sur ce Congrès malgré que nous avons fait le plein, vendu plus de 200 dîners spectacles, fait je pense plus de 150 entrées au Pass Magique, et rempli plus de 300 entrées payantes au gala public. Donc il y a un vrai problème structurel qui me semble déjà ancien. Et qui n'est pas forcément à mettre sur le dos de l'équipe actuelle : tout le monde a sa part de responsabilité, nous les premiers en tant qu'organisateurs. Surtout, on redémarre à 0 : pas de budget de démarrage sinon les préventes. La cellule Congrès : je serais moins catégorique. Si, au départ, ça a été très compliqué, William a su se mettre en mode conseil et vrai partenaire ; mais au départ on avait la FFAP, la cellule et nous : c'était carrément une triangulaire et c'était n'importe quoi (on a souvent dû recentrer). Mais oui, c'est super chaud d'avoir plusieurs interlocuteurs et des décisions prises autrement que par les organisateurs. C'est arrivé une ou deux fois et... Mais c'est aussi la première session sous ce format là. A mon avis, la cellule a un vrai rôle à jouer dans la gestion, le suivi, le conseil et surtout, surtout, l'élaboration d'une procédure. Car s'il y a un cahier des charges qui répond parfaitement au "quoi", il n'y a rien derrière sur le "comment". On se retrouve souvent à réinventer des trucs sans profiter d'une vraie courbe d'apprentissage de ces 50 derniers congrès. Un comble. Au final, la création, gestion et organisation de ce Congrès devient rapidement compliqué alors que, dans les faits, et tu le sais aussi bien que moi car tu organises des événements tout comme moi, ça pourrait être relativement simple. Pour la gestion financière : économies et/ou maîtrise, là c'est du ressort des mathématiques : - Soit on réduit en effet le cahier des charges et la durée (moins de conférences, moins de jours) - Soit on augmente le tarif à une moyenne de 190 euros (ce que j'ai calculé) - Soit on augmente le tarif de la cotisation - Soit on accepte délibérément de perdre de l'argent. Après, oui, on peut aussi cibler des villes moins chères (et c'est une idée de la FFAP), créer des partenariats avec des Palais des Congrès etc. Concernant les subventions : de mon point de vue, c'est du ressort de la FFAP de faire ça ; de lier des partenariats avec les villes organisatrice. Nous on n'a rien pu faire car techniquement le Congrès de Saint Malo n'avait pas de structure juridique : pas d'association, pas de compte propre donc rien pour aller chercher des subventions. Dernière chose : il ne vous aura pas échappé que la moyenne d'âge est élevée. Attention aux prochaines années car il n'est pas dit que la population des congrès se renouvelle. Bref, moi je termine cette année mon mandat de président du CMB ; mais je vais évidemment faire un retour à la FFAP pour essayer de contribuer au mieux. Après, ça ne sera plus de mon ressort car je n'ai pas prévu de m'investir plus que ça dans la fédération, étant déjà bien occupé par ailleurs avec mes activités. Mais les membres ont un rôle à jouer : donnez des idées, votre avis, vos envies. Même si, clairement, au sein de la FFAP, il y a des désaccords (qui souvent me dépassent tout à fait entre nous), j'ai plutôt l'impression que tout le monde veut que l'art magique progresse en France. Et ça c'est déjà bien.
  30. 4 points
    Les palais des congrès sont devenus de vrais croqueurs de fric... Un jour il faudra trouver une solution pour s'en passer...car faire un Congrés déficitaire n'est pas vivable pour la Fédération ! Se rabattre sur de plus petites villes pourrait être une solution et en plus, nous y serions certainement mieux accueilli...il faut sérieusement se pencher sur ce problème afin d'éviter de futurs déboires...Bien sûr, une petite ville n'a pas le "prestige" d'une grande, mais l'essentiel est la sauvegarde de nos congrés.
  31. 4 points
    Et Salvano qui, non seulement n'avait pas les moyens étant jeune de se payer des cours, des livres ou du matériel mais qui en plus était né dans un pays (en Pologne) et à une époque ou il n'y avait quasiment rien à acheter pour apprendre la magie. Il a donc été voir des magiciens, est retourné les voir, a trouver des moyens de reproduire certaines de leurs illusions et a donc mis au point, sans le savoir sur le moment, des méthodes différentes de celles utilisées par ceux qu'ils avait été voir. Très débrouillard et passionné, il s'est bricolé son matériel, a construit son numéro avec les verres, la paille volante, etc... et a fait le tour du monde avec ! Aujourd'hui, en revoyant son numéro, on dirait que c'est classique, que c'est ringard mais en dehors du costume (le frac queue de pie traditionnelle) et peut-être de la musique, ce numéro est tout sauf de la magie classique. Encore aujourd'hui, c'est un numéro original avec une technique impeccable (ses prises sont invisibles et son rythme millimétré, fluide). Et personnellement, j'aime bien sa musique d'accompagnement. C'est le genre de petite musique dont l'air vous reste en tête un moment. Aller, pour ceux qui ne connaissent pas, je vous épargne la recherche d'une vidéo : Aujourd'hui, son fils, Tom ANDERS, tourne avec ce numéro (et d'autres bien à lui). Allez savoir pourquoi...
  32. 4 points
    Si on veut le dernier truc ou bouquin qui vient de sortir, on paye... Mais tous les grands magiciens précédents ont vécus sans ce tour ou ce bouquin, vivre sans lui encore un peu doit être supportable. A coté de cela, on a comme il a été dit les livres gratuits sur Galica: livres anciens, mais ou l'on apprend des foules de choses. Et les livres ou le matériel d'occasion: Par exemple, en ce moment, sur le bon coin, on trouve le tome 2 du payot de rémi cellier, "le manuel du prestidigitateur", pour 5€ plus le port. On ne peux pas dire que c'est chers... OK, la couverture est toute déchirée, mais l'important, c'est ce qu'il y a dedans, et l'étude de ce genre de bouquin va te prendre des années (si tu travailles vraiment le contenu), et donc te donner le temps d'économiser pour autre chose. ( Je viens d'acheter les 2 tomes au même endroit pour 20€ port compris, car je préfère les livres en bon état, mais de toute façon, je les ait déjà... ça fera un cadeau de noël pas trop chers pour quelqu'un ...) On trouve ainsi des merveilles pour un prix dérisoire, que ce soit sur le net, dans les vides greniers ou les brocantes. j'ai acheté en vide grenier les 3 livres de Delord pour 5€, l'atelier du même auteur pour 2€, "les calculateurs prodigue" de JULES REGNAULT pour 4€, etc. Il ne faut parfois pas être regardant sur l'état des choses anciennes, du moment qu'elles sont utilisables... D'autres fois, il faut rester à l'affut longtemps : Sur ebay ou le bon coin, j'ai parfois mis des années avant d'avoir le livre que je voulais à un prix décent. Et parfois, j'ai juste sauté sur une occasion car le prix était scandaleusement bas, et je n'avais pas envie de laisser passer... il y a aussi parfois des affaires dingues chez les marchands... mayette, par un temps, vendait le livre "les merveilles de williamson" pour 5€!!! J'en avait pris 3, et j'ai fait des cadeaux... Bref, quand on n'est pas très riche, (ou très radin), on peut avoir quand même énormément de choses, pas forcément ce qui est à la mode, mais les modes passent si vite... Ce qui n'est pas forcément négociable, ce sont les consommables: Les pièces sont chère (mais ont une durée de vie record!) Les cartes sont à renouveler régulièrement (mais une ou deux cartouches par an (20€ la cartouche de bicycle second), cela reste accessible à beaucoup de monde Les cordes valent 1€ le mètre, en moyenne, mais elles durent longtemps aussi, si on sépare les cordes d'entrainement (sales) des cordes de prestation (qui doivent être propres) Les anneau de qualité sont un peu chers, mais durent la vie entière. etc. Donc non, on n'est pas obligé d'être riche pour avancer dans la magie. Ça aide (comme pour presque toutes les activités...), mais ce n'est pas indispensable. Le système actuel est au mercantilisme, on nous vend à l'unité des tours qui prenaient avant deux pages d'un livre contenant des centaines de tours, au prix du livre entier. J’applaudis nos marchands français, qui mettent tout un tas de choses à notre portée. Mais j’honnis cette mode de vendre les tours à l'unité, alors qu'il y a 50 ans, cela n'aurait fait qu'un paragraphe dans un livre plus conséquent... Mais on a un beau packaging, c'est cool... Et un DVD, important ça, puisque plus personne ne semble savoir lire... (Autant pour apprendre des techniques, j'aime la vidéo, autant pour les tours, les livres me semblent plus intéressants...mais c'est un autre débat) Et enfin, une bonne partie du matériel peut se bricoler: les magasins de bricolages sont de formidables boutiques de magie... Bon, je m'égare, l'important, c'est de se dire que l'on peut apprendre des choses pour pas chers, même s'il faut parfois se donner un peu de mal. Mais l'autre point à aussi été donné plus haut: Les rencontres entre magiciens sont des mines d'or, et on apprend souvent plus en une soirée de bœuf de magicien qu'en des années à trainer sur youtube. (après ma conférence de Rennes sur le jeu multi effet, qui a lieu le même WE que le stage de magie contée, on fera un boeuf de magicien, histoire que chacun puisse s'amuser et montrer ce qu'il a envie... http://www.virtualmagie.com/event/conferenceatelier-sur-le-jeu-multieffet-rennes/ http://www.virtualmagie.com/event/stage-dinitiation-au-conte-et-a-la-magie-contee-rennes/ mode pub off...) Gilbus
  33. 4 points
    On revient constamment sur le fait de vouloir acheter tout et n'importe quoi, le coté réfléchir et faire ses propres routines et tours semble être au delà du faisable ... Tiens, Sylvain MIROUF dans sa derniere conf' en parle du fait que si il est devenu aussi creatif c'est en partie du fait du manque d'argent pour acheter des livres, donc il s'est creusé les méninges pour trouver des trucs .
  34. 4 points
    En gros, il a fait et expliqué 3 tours : Un tossed deck étendu (sa version) 2 spectateurs sur scène choisissent une carte, il les devine. Le même jeu, entouré d’élastiques, est lancé dans le public, 3 personnes choisissent une cartes, il les donne. Un classique, mais des subtilités permettant d’enchainer les deux choses avec un seul jeu ou on a montré que toutes les cartes étaient différente sont très sympa. Le marquage « visible » est aussi très rigolo, quand on y pense… De belles amélioration d’un tour maintenant classique… Living & dead, sa version 1 spectateur écris le nom d’un proche, 3 S écrivent des noms de célébrités, chacun met sous enveloppe, et en approchant la main, il dit si une enveloppe est une des célébrité, ou le nom du proche. Puis il donne le nom du proche. Et en passant, le nom du spectateur, et sa date de naissance. Sans préshow. La double réalité est en option. Le principe de base n’est pas nouveau, mais bien amené, et le matériel est simple à faire. Touching on hoy 3 spectateurs sur 3 chaises, il demande à l’un de penser à une figure géométrique, au second à une date, le troisième à un nom. Il prend les mains des trois spectateurs, puis donne figure, date et nom. Pas de préshow, rien d’écrits, juste des choses pensées. Utilise de la double réalité. Il me semble qu’on avait déjà évoqué ce tour sur VM, de bonnes subtilités… Je n’ai pas été totalement convaincu, j’ai peur que le principe ne soit évident… Mais bon, comme il dit, c’est de la peur de magicien, le magicien n’a rien à prouver… Sauf que je ne suis pas d’accord avec lui : On a toujours raison de chercher à rendre un tour plus impénétrable si on voit une faille : Si nous on la voit, il faut se dire qu’un spectateur plus intelligent que nous la verra aussi. Comme j’ai beaucoup de spectateurs bien plus intelligent que moi, je dois faire gaffe… Mais je rejoins sa vision pour pas mal de « craintes » que peuvent avoir certains : Et si le spectateur veut examiner ? Et s’il regarde dessous ? Et s’il ne suit pas les consignes ? Etc. Il faut gérer les spectateurs pour qu’ils n’aient pas envie de nous ruiner le tour, et ces craintes s’envolent J’ai bien aimé qu’il adapte ses méthodes à son personnage, et non l’inverse. Par exemple, son personnage n’est pas du genre à lancer une balle dans le public pour choisir un spectateur, et ainsi prouver que ce n’est pas un complice : il désigne donc un spectateur quand il veut quelqu’un… il n’a rien à prouver, les gens croient ce qu’ils veulent croire… une attitude saine Une conférence très intéressante, très bien traduite par Vincent Hedan. Bon, il insiste un peu pour dire qu’il y a d’autres subtilités qui sont données dans son livre entier, et qu’il n’a pas le temps de les donner durant la conf, mais c’est de bonne guerre Gilbus
  35. 4 points
    Merci à ceux qui ont déjà pré-commandé... pour les autres il ne vous reste plus que 7 jours pour bénéficier du tarif de lancement !!! Quelques précisions supplémentaires au sujet de Douceurs Mentales 2 : dans ce livre, Eric et moi avons décidé de partager avec vous différentes techniques permettant de glaner secrètement une information inscrite sur un morceau de papier. Nouveauté par rapport à notre ouvrage précédent, les explications littéraires sont accompagnées d’un lien vers une vidéo illustrant le point de vue de l’audience et qui devrait vous convaincre de l’efficacité de la technique en question. Nous vous livrons aussi 8 routines percutantes issues de nos répertoires respectifs. Elles sont toutes destinées au mentaliste solitaire et désargenté. Solitaire, car ces effets ne nécessitent ni assistant ni compère ; désargenté, car aucun matériel n’est requis, si ce n’est quelques papiers, quelques enveloppes et quelques stylos. Enfin, dans la troisième partie du livre, nous partageons avec vous quelques réflexions nées de notre pratique. Vous apprendrez entre autres à accroître votre crédibilité ou à révéler efficacement une information. Si vous avez aimé les bonbons trouvés dans Douceurs Mentales, vous apprécierez à coup sûr les macarons de Douceurs Mentales 2 !
  36. 4 points
    Voici un petit compte rendu à chaud, puisque j'ai reçu les cartes mercredi sans avoir encore pu essayer les routines en public. Ce que l'on reçoit est très simple : il s'agit juste d'un paquet de cartes. Pas de dvd, mais une carte dans le paquet qui est destinée à nous renvoyer vers un site sur lequel on peut télécharger une vidéo d'un peu moins de deux heures qui présente le produit ainsi que plusieurs routines, conseils et idées. C'est un bon point pour moi, puisque je ne suis pas particulièrement attaché au support physique du dvd. D'ailleurs, même quand j'ai un dvd j'en fait toujours une sauvegarde pour garder une trace dématérialisée dans mon ordinateur. L'inconvénient est qu'il va falloir télécharger une vidéo qui fait environ 1,5 go (ou la regarder en streaming, mais il faut une bonne connexion, et ce n'est pas toujours évident ni confortable). Une seconde petite vidéo bonus est aussi disponible, qui n'a pas une utilité indispensable, mais qui est un bon petit geste de la part des créateurs, puisque ça donne un peu plus de dynamisme et d'intérêt à l'une des routines je trouve. Les cartes sont très belles et de bonne qualité. Le design est simple, et justement très efficace du fait de sa simplicité, car il reproduit les émoticônes tels que pratiquement tout le monde les connaît ! L'aspect "jeu de société" a été soigné et me semble assez convainquant : on pourrait croire à des cartes d'un jeu, vraiment. L'étui a lui aussi été travaillé pour laisser entendre qu'il s'agissait d'un véritable jeu, y compris dans les détails (la mention d'instructions qui sont présentes à l'intérieur par exemple, ce qui est faux). C'est donc un bon point, et un peu une marque de fabrique des deux créateurs de toute façon, comme eux-mêmes en jouent dans la vidéo (beau coup de publicité pour Connexion et System Alpha au passage :p). Les cartes sont marquées d'une manière très simple et vraiment très discrète ! Avant de prendre connaissance du marquage, j'ai essayé de le trouver pendant quelques minutes et je n'ai pas réussi. Toutefois, dès qu'on connaît son fonctionnement c'est très évident et très facile de le lire, avec des moyens mnemotechniques qui sont donnés et qui sont très efficaces. Il est assez petit en revanche, donc attention à ne pas être trop éloigné des cartes ! Comme dit précédemment, il n'y a que quatre séries de chaque émoticône, ce qui peut être un peu problématique pour ceux qui aiment pratiquer les ESP de manière classique, comme je le faisais de mon côté avec le jeu ESP Origins. Ceci dit, de mon côté ça ne me gêne pas tant que ça, parce que les possibilités sont tout de même très importantes, et parce que je pense que ce jeu peut produire d'autres types de routines qui sont tout aussi fortes, sans avoir besoin de reprendre celles qui nécessitent cinq cartes. Bon, ça reste un point négatif quand même, c'est dommage ! J'aurais peut-être aussi apprécié une autre carte double dos et surtout une autre double face, mais je comprends les contraintes qu'a mentionné Sylvain et qui n'ont pas rendu ça possible, tant pis ! Les cartes sont assez diverses et il y a des choses très intéressantes ! En effet, il ne s'agit pas seulement de reproduire les cinq symboles ESP (avec des émoticônes), mais aussi de proposer d'autres cartes plus originales qui permettent des routines différentes, ou parfois des subtilités intéressantes. J'ai particulièrement apprécié la présence des pouces bleus et rouges, et on peut sans doute faire une bonne utilisation des cartes sans émotion. Les cinq cartes qui représentent des photographies m'intéressent moins, mais c'est plus par goût personnel. Pas sûr de les utiliser...à voir ! J'aime beaucoup le concept de ces cartes et je suis assez charmé. J'ai toujours trouvé les cartes ESP assez intrigantes et mystérieuses, mais pas assez chaleureuses, et ça ne collait pas assez avec ce que je souhaitais transmettre comme émotion. Ici je pense avoir trouvé quelque chose qui me correspond mieux, et qui parlera de manière directe et intuitive au spectateur. On ne parle d'ailleurs plus seulement aux spectateurs, mais on parle aussi des spectateurs, et ça c'est génial ! Je ne pense pas que Social Networks est destiné à remplacer les cartes ESP classiques en revanche : ce sont deux univers différentes, avec des types de routines qui seront également bien différentes. C'est un bon ajout pour la communauté des mentalistes, un choix supplémentaire très appréciable ! La vidéo qui accompagne le produit est à la fois une très bonne surprise et quelque chose d'un peu frustrant parfois aussi. Pour commencer, la forme est toujours aussi excellente : je suis très, très fan des vidéos des deux compères, qui me font beaucoup rire et qui ont une bonne humeur communicative ! Pour le coup, ça colle très bien avec le produit en plus ! On passe vraiment un bon moment à visionner la vidéo : on ne fait pas qu'apprendre, on prend un vrai plaisir ! Les routines m'ont beaucoup surpris. Je m'attendais à quelque chose de plus classique et de moins différentes des routines proposées avec les cartes ESP habituelles. Pour le coup, il y a une véritable originalité dans la présentation qui change tout ! C'est très fort, et le spectateur se sent très impliqué par les tours, ce que j'apprécie énormément (plus le spectateur est impliqué et pris à parti, plus il peut s'identifier dans ce qu'il entend et comprend de l'expérience vécue, mieux c'est selon moi). Il y a un côté très moderne, très axé sur la communication contemporaine : on entre dans le quotidien du spectateur, on lui parle de ce qu'il vit et de ce qu'il expérimente chaque jour, sans pour autant effacer le côté magique et extraordinaire des effets. Il y a une sorte d'enchantement de la vie quotidienne qui s'opère qui me plaît assez (j'aurais tendance à dire qu'avec les cartes ESP classiques on essaie de faire entrer le spectateur dans un monde mystérieux et différent de ce qu'il connaît, alors que là on apporte le mystère au cœur du quotidien du spectateur. Les deux démarches fonctionnent très bien !). En revanche, il faut savoir que plusieurs routines reposent sur des techniques qui ne sont pas sûres à 100%, même si la part du risque est sans doute assez moindre (mais il faudra un peu d'entraînement, d'habitude, de confiance en soi, un peu comme pour le forçage classique). La présence du marquage a toutefois un effet rassurant qui aide énormément. Aucune technique difficile à maîtriser en revanche, si ce n'est peut-être une donne du dessous pour une routine, et encore...elle n'a pas besoin du tout d'être parfaite car elle est faite dans un beau moment de temps faible, et on peut s'en sortir autrement (avec empalmage assez grossier, ou même avec d'autres techniques peut-être même plus simples). Le plus difficile réside dans la gestion du spectateur et dans la présentation apportée au tour. Mon grand coup de cœur est le Out of this world, que j'adore, et qui me semble tellement bien justifié ici, avec une véritable expérience cohérente, ce que j'avais du mal à trouver pour le Out of this world plus classique, avec des cartes standards. Il est en plus d'une simplicité déconcertante, et j'aime beaucoup l'idée d'utiliser la vidéo bonus qui peut donner une coloration un peu hypnotique à la routine. La routine Timeline est un classique qui est ici très efficace, qui demande un petit effort dans la mémorisation des différentes séquences et éventualités, mais tout ça reste assez intuitif. Sylvain nous donne une petite astuce que je ne connaissais pas pour truquer d'une manière très simple une enveloppe, et que je vais très certainement utiliser maintenant (d'autant plus que j'utilisais déjà ce type d'enveloppes, depuis le Phantom Wallet). La routine Empathie Miroir m'a également beaucoup plu, et me semble assez simple à réaliser, même si cela demande un bon choix de spectateur, et une bonne gestion des mots utilisés notamment. Mais à mon avis ça peut être très fort ! Pas sûr que ce soit très adapté si on a juste trois ou quatre spectateurs devant soi ceci dit, et qu'ils discutent beaucoup ensuite...il reste un effet magique quand même, mais ça amoindrit beaucoup l'effet ! Empathie me plaît aussi même si la routine me paraît plus risquée. L'idée de la photographie, ainsi que de la subtilité indiquée à la fin avec l'ajout d'une carte spéciale me plaît bien. Une révélation qui utilise le téléphone du spectateur est toujours très fort ! Par contre...il faut bien viser (ceux qui ont vu la vidéo comprendront !). La difficulté reste relative ceci dit et je pense qu'étant donné les conditions ça reste quand même assez sûr. J'ai hâte d'essayer. Pas sûr de beaucoup tenter la routine Obsession en revanche. C'est intéressant, mais il me semble que c'est la plus difficile à réaliser, en tout cas celle avec laquelle je serais le moins sûr...ceci dit j'essaierai quand même, car je suppose que plus on pratique plus la technique utilisée est naturelle et facile à faire ! Il faut une bonne gestion du spectateur. Pour finir, ça reste un outil, donc au-delà des routines proposées, il y a sans doute plein de choses à faire. Les routines ont surtout comme utilité d'illustrer la manière dont on peut détourner des routines classiques et les modifier en profondeur avec un simple changement de présentation. Je suis moins enthousiaste que pour d'autres produits qui ont été produits par Sylvain et Maxime, mais je suis très heureux de mon achat et c'est un outil que je vais utiliser, c'est certain ! Je crois que je vais prendre plaisir à travailler et à trouver des routines ! Et je me demande même s'il n'y aurait pas quelque chose à faire avec le Social Deck que j'hésitais à me procurer (et dont les deux créateurs parlent d'ailleurs dans la vidéo). Surtout, le rapport qualité-prix me semble excellent ! Le prix n'est vraiment pas élevé pour ce qu'on reçoit je trouve. Dommage qu'il n'y ait pas de croisement avec d'autres produits de Sylvain et Maxime par contre (j'avais beaucoup apprécié ça pour les autres routines, je trouvais ça original :p. Même si vous avez quand même trouvé le moyen de glisser le Phantom Wallet dans la vidéo, bien joué lol !). pas de groupe facebook non plus...dommage, j'y prenais goût, et c'est toujours intéressant de bénéficier des idées et des expériences de la communauté ! Mais sinon, un grand merci pour ce travail, ça me donne très envie de me creuser les méninges !
  37. 4 points
    Bonjour à tous déjà arrivé ... bravo la Poste !! il y a bien 55 cartes dans chaque jeu ( 54 cartes pour les routines + 1 carte avec les liens video ) Attention de ne pas se fier à ce qui est écrit sur l'étui ( étui créé pour faire croire à un jeu de société donc ne cherchez pas de notice il n'y en a pas ) Par contre il est vrai qu'au moment des prototypes du jeu ( visible sur la video d'explications ) nous avions 2 cartes double face et avons du en retirer une pour la remplacer par la carte avec les liens video. Nous avions une contrainte d'un nombre précis de cartes dans l'étui. Mais logiquement vous avez tous 55 cartes au total Maxime se joint à moi pour encore une fois remercier toutes les personnes qui ont précommandé Social Networks. On espère que cela vous plaira.
  38. 4 points
    J ai testé hier soir chez des amis l arrêt dans le temps , le voyage horizontale et le jeu hanté et c'est passé comme une lettre à la poste personne n'a rien vue, je me suis mis dans les bonnes positions par rapport à la lumière bien sur. le fil est visible certes mais comme il est exposé très peu de tps no problèmo !
  39. 4 points
    Je pense que certains n'ont pas saisi le concept venom en lui même. On fait des effets brefs, avec un fil peu exposé. les effets venoms sont en mouvement constamment. Même l'arrêt dans le temps dure 2 seconde pas plus, et pourquoi? Pour cette raison. Je l'ai fais à des personnes connaissant l'architecture ils n'ont rien vu. Vous pouvez même faire du pk touch avec (pratique et toujours sous la main donc c'est un avantage). Si vous respectez les conditions du FI classique et les conditions du venom le fil ne sera pas plus visible qu'un autre, cependant pour un ITR simple il convient de prendre un autre fil c'est sur
  40. 4 points
    Bonsoir à tous, chers Vmistes ! Quelle est donc la raison qui me fait ouvrir ce sujet ce soir - sujet au titre quelque peu mystérieux, je le reconnais ? Tout simplement l'envie de partager un dessin avec vous. Un dessin réalisé et offert par un de mes amis - le même que celui qui a dessiné mon jeu de cartes, pour les quelques uns qui ont suivi le sujet en question. Un dessin que je trouve inspirant, beau, et... peut-être plein de vérité ? Alors voilà, je vous le mets ci-dessous ! Vous pouvez dire ce que en pensez sur le plan artistique, donner votre avis, dire ce qu'il vous inspire, etc. Et peut-être finirons-nous même par arriver sur une réflexion philosophique par rapport à la magie : est-elle pour vous un moyen de s'échapper de la réalité ? Ou sinon simplement de donner un sens plus poétique, amusant - et magique - à notre monde parfois (heureusement pas toujours !) cruel et absurde? L'illusion... contre le chaos ? ^^ Ou peut-être en resterons-nous simplement à observer le dessin sans rien en dire, comme vous le préférez ! Moi, je tenais juste à vous le montrer, car je l'apprécie beaucoup Voilà voilà ! Pour ceux qui connaissent Le Prestige de Nolan - presque tout le monde sur VM j'imagine ^^ - le dessin est inspiré d'une citation de Robert Angier, qui est d'ailleurs incrustée sur le dessin comme vous pouvez le voir. Et à son dos : Puissiez-vous apprécier !
  41. 3 points
  42. 3 points
    "Une question tout de même; Qui vous dit que Viktor n'a pas demandé les droits à Alain Choquette ?" Apparemment certaines personnes l'auraient vu en train d'eviscérer un monsieur patate donc tout le monde à compris.
  43. 3 points
    Salut Samuelandre ! J'aime beaucoup la magie des foulards, on peut faire de vraies petites merveilles et puis ça donne un côté éolien, poétique... Je te donne quelques idées pêle-mêle : Une quêteuse : Les enfants mettent tour à tour des foulards aux couleurs très vives et variées dans une quêteuse, tu utilise une poudre magique qui lave "plus blanc que blanc" et d'un coup de baguette magique, chaque enfant récupère son foulard devenu blanc ! Tu peux utiliser un canon à confetti, cartes, foulards... Le T.U.R. aurait pu être super si tu avais utilisé des foulards plus grands... Tu peux démarrer par le tour du "Tube de cristal" dans lequel tes foulards se nouent tout seuls. Tu peux mettre 3 foulards blancs à l'intérieur d'une canne à disparition (avec quelques confettis en plus ça donne un effet d'enfer ! ) Les livres à apparition peuvent te permettre de faire apparaître un objets orné de tes 3 foulards blancs (une poupée Barbie en robe de mariée par exemple... a adapter selon ton thème). Et caetera... Selon tes tiroirs magiques, tu peux aussi regarder si dans ce que tu as de côté tu n'aurais pas de quoi te faire plaisir des fois on achète quelque chose qu'on n'utilise pas... Jusqu'à ce qu'on en trouve une utilité Enjoy
  44. 3 points
    Un principe devenu classique habillement décliné, avec pleins d'ideés et de subtilités et une création originale. Pour Kynox Tu peux être en accord ou en désaccord c'est toi qui choisi.
  45. 3 points
    Pour ma part j'adore la chaîne de Christian Grenier: https://www.youtube.com/channel/UCnVVFg4G3muY7enbHNV85Bw Je vous conseil également son blog: http://grenierchristian.blogspot.fr/ et une de ses meilleurs vidéo: Bisous <3
  46. 3 points
    Et N° 5 celle d'hier soir 30 septembre
  47. 3 points
    L'épisode est disponible en streaming à cette adresse : http://www.nrj-play.fr/cherie25/replay/c-est-mon-choix-mentalistes-comment-font-ils-pour-lire-dans-nos-pensees Au programme : - Giorgio qui nous fait un effet de prédiction - Clément Freze qui nous a fait du bank night / chair test - Viktor & Wanda qui nous font de la double vision - Christine & Bernard Corradi : révélation d'un mot pensé dans un livre par une marionnette - Jordan : révélation d'un résultat sur téléphone - Gregory Del Rio : routine de loto prediction Le résultat à la fin m'a rassuré quant aux goûts du public. Personnellement pas de surprises. V&W sont toujours aussi bluffants et ont un peu plus enfoncés le clou sur Evelyne Thomas qui croit encore qu'ils utilisent un code. Clément Freze qui est jeune et qui a fait un passage télévisé très propre. Giorgio a fait du Giorgio. Gregory Del Rio a bien sélectionné son effet au niveau impact que ça pouvait avoir sur le public (après la présentation n'est pas folle). Jordan je n'ai pas accroché (afficher la procédure sur un écran géant, vraiment ?). Christine & Bernard Corradi, what the fuck ?
  48. 3 points
    Thomas, c'est peut-être le moment d'avoir une signature/promesse/slogan propre à Virtual Magie... J'ai parcouru le site et je n'ai pas trouvé cette accroche, je me dis qu'il y a un manque ? Un truc du style : "VM, le rendez-vous des magiciens", "L'incontournable de la magie en France", "VM, on aime !", etc.
  49. 3 points
    Salut Blaise bienvenu sur le forum. Premièrement bravo de t'être, au bout d'un an seulement, attaqué à du Shin Lim. Sur tes deux vidéos on ne peut juger que sur une méthode si je puis dire. Vidéo 1 : Content de voir de la monnaie Suisse ^^. Pour ma part, je trouve la routine un peu longue, en effet quand tu répète tout tes gestes, on peut remonter ou non certaines choses. Tes manipulations sont pour moi trop visible, pas assez lisse. Note, le déroulement qui n'est que le fruit de ton imagination laisse fortement penser que tu as du potentiel, et s'amuser avec du B**** **T après seulement 1an, c'est plutôt chouette. Moi je connaissais pas.. Vidéo 2 : C'est un long numéro, un acte, une routine construite par selon moi, il faut se l'avouer, un génie en matière de numéro de ce genre. Il faut cependant, réussir à se défaire de la "gestuelle Shin Lim". J'ai longtemps copié mes idoles avant de trouver mon personnage, mon identité de magicien et ma gestuelle je dois dire... Puis comme dit plus haut, respire. Une autre chose c'est que (toujours selon moi) la perfection n'existe pas, mais je suis sur que tu t'es dis "ah là ça flash un peu.." mais que tu as posté. Alors au contraire, peaufine tes gimmicks, améliore ta technique, et là c'est un chef d'oeuvre ! Combien de croquis pour arriver au dessin parfait un dessinateur doit-il faire ? Je ne peux que t'encourager, ta manipulation reste belle, elle transpire de passion et fait plaisir à voir malgré les quelques points noirs. N'oublions pas la philosophie du Yin et du Yang Sur ce, au plaisir de revoir tes vidéos avec des manipulations plus classiques ! Bonne évolution à toi Blaise.
  50. 3 points
    En même temps, du fil, sur la toile...
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00

Au sujet de VM

Virtual Magie est le principal site francophone dédié à l'art de la magie. Il réunit plusieurs milliers de magiciens chaque jour autour de ses rubriques telles que le forum de magie, les petites annonces, les tests, les tours de magie, l'agenda...

Réseaux sociaux

D'autres secrets sur les réseaux