Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Tableau d'honneur


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/01/2020 partout

  1. 5 points
    Tu t'es cassé le poignet... Pas le coude ? Non parce que un bon coup de coude sec entre les 2 yeux et je t'annonce que la Brigitte elle la ramène plus...
  2. 5 points
    My name is Uri Extrait de l'article en début de sujet : "Vous dites que vous cherchez quelqu'un aux +frontières de la science prédictive+ ? Eh bien, ne cherchez pas plus loin", a écrit Uri Geller dans sa lettre de motivation commençant par "Cher Dom", consultée par l'AFP mercredi. "J'ai de vrais pouvoirs psychiques, il suffit de demander au Mossad (renseignement israélien), à la CIA (renseignement américain) ou au Pentagone" (département américain de la Défense), y déclare-t-il, affirmant que sa carrière publique de magicien n'était en fait qu'un "masque parfait" pour cacher son activité d'espion pour les services secrets américains et israéliens. "Dans mon travail d'espion, j'ai participé à l'opération Tempête du désert (en Irak en 1991), aidé à localiser des tunnels secrets en Corée du Nord et utilisé mes compétences pour effacer des documents diplomatiques cruciaux en route vers Moscou", affirme-t-il. Il prétend avoir déjà aidé Boris Johnson à remporter haut la main les élections législatives de décembre, grâce à une cuillère "pleine d'énergie positive" qu'il lui aurait donné.
  3. 4 points
    100% d'accord La notoriété amène l'argent donc la démarche est mercantile. Si ce n'est pas pour cela, pourquoi le faire ? Quel est l'objectif de révéler un secret, un truc, un tour ? Qu'est-ce-que cela apporte en dehors des vues, de l'argent... J'aimerai vraiment comprendre. Deux bels exemples de sophisme : "avec ou sans moi, des tours aurait été démontrés" = sophisme de la double faute c'est-à-dire deux faux font un vrai. Un autre exemple pour illustrer, "J'ai volé et alors ? D'autres personnes font bien pire". La solution parfaite = partir du constat selon lequel une partie du problème subsisterait toujours pour rejeter toute tentative de solution. Exemple : « Pourquoi faire des campagnes contre l'alcool ? Il y aura toujours des buveurs. » Arrêtons la position d'impuissance. Il est possible d'agir avec des armes redoutables : le refus et le boycott. Si aucun magicien acceptait ces conditions, ce fameux directeur de projet serait bien obligé de revoir sa position. Nous bradons un patrimoine séculaire et au nom de quoi ?
  4. 3 points
    Merci pour vos réponses à vous deux, je vais essayer de faire durer nos échanges bien sûr. J'invite encore ceux qui nous lisent ou likent à participer avec nous. N'hésitez pas à remonter nos messages car des passages ne sont pas encore développés en terme de réponse. En réponse à Michel. J'aime beaucoup le principe de précaution que tu proposes d'utiliser, je pense que ton message est celui qui a le plus raisonné pour moi (et qui était peut-être aussi le plus raisonnable), je suis content que ces échanges t'ai amené à nous écrire ce message. Je vais juste extrapoler par contre en disant que sur Internet ou ailleurs, tous les Arts donnent envie de les comprendre, de les tester, de permettre d'être un peu cet artiste. Vous me rétorquerez que le mentalisme est basé sur le secret et... pas tellement, pas prioritairement. C'est bien sûr mon point de vue mais j'y crois et je l'expérimente (à ce jour tous les accessoires que j'utilisent on étaient débinés largement d'ailleurs, mais je ne me suis pas posé la question pour les utiliser). Pour l'exemple mon spectacle dure deux heures et il n'y a concrètement que 4 tours... 4... Pourtant personne ne s'en rend vraiment compte et tout le monde jurera d'avoir vu un spectacle de magie/mentalisme. Je gage que l'on pourrait écrire un spectacle du genre (mentalisme) sans réellement de "secrets" (entendre par là de "tours nécessitant un secret"). J'explique cela juste pour vous aider à comprendre ma vision du secret des techniques standards ou basiques. D'ailleurs contrairement à l'extrapolation qui a été faites précédemment dans ce fil de discussion, je ne considère pas qu'une technique basique soit une technique nulle que personne n'utilise (ou que je n'utilise pas Gilbus, le Patéo en est le meilleur exemple). Je considère au contraire que c'est une base (d'où le basique) simple (pour créer un point d'entrée par exemple). Cette base seule n'est rien qu'une astuce amusante et à ce titre je serai étonné effectivement que quelqu'un s'en serve tel quel (pour l'exemple : notre discussion autour du Patéo). D'ailleurs nous ne sommes pas revenu dessus : En réponse à Patricia. Je reviens sur ta démonstration concernant mes potentiels sophismes. Evidement ça n'est pas mon intention, je cherche juste à expliquer une réalité. On peut se voiler la face ou se dire qu'effectivement une émission de ce genre, si le directeur de prod a décidé cela, le fera quoiqu'il arrive : avec ou sans magicien (ça n'est pas de l'impuissance mais bien du constat). Mais soit, enlevons donc cette partie de nos discussions car en soit tu as raison, ça n'est pas notre propos et n'amène pas grand chose quelque soit le point de vue que l'on adopte. Je te concède donc que ma réponse n'était pas pertinente (je m'étais d'ailleurs garder d'aborder ce point à l'époque). Pour ma part c'est ci dessus la partie la plus interessante que tu abordes. La notoriété amène l'argent, c'est souvent le cas effectivement. Mais nous sommes d'accord que c'est rarement le cas où le débinage amène à la notoriété. J'ai des exemples comme le magicien masqué qui ont construit toute une carrière sur un débinage de masse non éducatif. Si le débinage amenait à l'argent et/ou à la notoriété ça fera longtemps que le secret serait un vague souvenir et que mass magiciens prendraient cette route. Donc il nous reste plusieurs questions : - Pourquoi le faire ? Quel objectif ? (ta question) - Qu'est-ce que le débinage ? (ma question) - Suis-je l'homme a abattre car il révèle en permanence tout un patrimoine ? (un dérivé de la question de départ de ce fil) Je vais donner mes réponses mais il faut garder à l'esprit que si nous échangeons... c'est parce que nous n'avons pas la même vision. Il faut donc lire avec le recul nécessaire et répondre sans énervement comme nous l'avons fait pour le moment. Mes réponses sont liées à ce que je fais moi (ce que j'ai fait également) et dans ma branche (donc mentalisme). Extrapoler mon propos à des choses qui ne me concernent pas (dans les actes, le fond ou la forme) serait donc une erreur. Je ne défends pas le débinage (dans la définition que vous en avez) je ne discute que sur ce qui est dit sur moi ou de moi et de ce qui chez moi entre dans votre définition du débinage. - Qu'est-ce que le débinage : Le débinage est pour moi le fait d'expliquer à quelqu'un quelque chose qu'il ne pourra pas reproduire. Voyez comme cette nuance peut expliquer les quelques faits qui me sont reprochés. Les quelques techniques dont j'ai pu parler sont donc pour moi des techniques basiques (dans le sens de la base) que l'on peut reproduire avec très peu d'entrainement ou aucun (ce qui est souvent le cas quand on veut essayer un art, de la magie, un instrument, etc...). Ces techniques expliquées doivent n'être rien de plus que des astuces marrantes entre amis ou en famille, si elles sont utilisées en direct (c'est à dire directement de la cause à l'effet), sans mise en scène, sans texte, sans artiste. - Suis-je l'homme à abattre : Si vous avez lu tout le fil je vais faire une redite qui me parait important. Ne pas confondre l'illusion du débinage qu'ont le public ou la presse et votre notion du débinage. Pour le public un Mentaliste utilise des trucs mentaux, aussi quand j'explique une astuce de mémorisation ou les bases du mensonge alors ils ont l'impression que j'explique les secrets de notre métier. La différence est immense. Ce qui ne la font pas se sont auto illusionnés sur notre métier Une fois cette partie épurée de mes spectacles, livres, vidéos... Il ne reste plus grand chose. Ces choses rentrent dans la définition que je viens de donner juste au dessus. - Pourquoi le faire ? Quel objectif ? Puisque je trouve que - actuellement - le débinage (jusqu'au gros, de masse, dépassant ma définition précédente) n'apporte que peu ou pas de notoriété et que peu ou pas d'argent, alors cette question est très légitime. Elle me donne même envie de la poser à l'envers "pourquoi ne pas le faire ?" mais Michel a répondu pertinemment à cette question. Encore une fois je ne vais pas parler pour Luc Langevin, Eric Antoine, etc... Mais bien que pour ma partie et donc de ce que j'ai fais (et de la manière dont je l'ai fait, cf les deux réponses au dessus). 1. Nier que le public s'intéresse aux backstages de notre Art est une illusion. L'acte magique est pour eux un truc, un puzzle, parfois un peu insultant tellement on a pas de quoi se raccrocher. Il doivent donc voir du spectacle. 2. Comme tous les arts, nombre de personnes aimeraient savoir faire "une bêtise" et jouer au mentaliste. 3. Notre métier est intelligent et passionnant. En ouvrant - avec plus que parcimonie - le rideau (encore une fois on parle de quelques fois très isolée en prenant en compte ma définition) on peut satisfaire l'attente réelle du point 1 et du point 2. On amène à voir notre métier différemment en montrant à quel point l'envers est également passionnant et intelligent, et que sans le "reste" le truc basique n'est que... ce truc basique. C'est aussi indirectement une définition de notre métier de mentaliste : le mentalisme c'est "ça". Comme précédemment je me permets de vous remettre des passages qui n'ont pas été traité en réponse :
  5. 3 points
    Je me suis remis à la prestidigitation en amateur, modestement, après plus de 40 ans d'abandon, pour exercer mon poignet après ma fracture. Et puis parce que j'aime ça. La semaine dernière, nos amis Brigitte et Jean nous ont invités avec une dizaine d'autres amis, à partager la galette des rois. J'ai farci mes poches de jeux de cartes, des routines simples, et pris mon DD Wallet impeccable. En bout de table, position propice s'il en fut, je profite d'un aparté avec le copain à ma gauche pour lui extraire une médaille de l'écran de mon smartphone "ouah !", dit-il ; puis mon svengali et le clouer sur place avec le roi de pique qui revient à chaque fois sur le dos du paquet. Ça me donne un peu l'attention de la bande, je surmonte mon horrible trac et j'amorce "l'imprimerie" (oui, je fais encore dans le facile à réaliser, poignet oblige...). Jean (un esprit fort), qui est à ma droite, un peu trop près, presque couché sur la table : "ah ouais mais c'est facile avec des cartes truquées, tiens celle-là il y a deux couleurs...". Bon, je termine mon tour, bon succès quand même. Brigitte (la femme de Jean), me défie "moi tu m'auras pas" , et je lui commence "Tempête sous un crâne" (je sais, c'est facile aussi) ; au moment ou je retourne son As de Pique pour lui montrer que c'est le seul dos rouge, elle attrape la carte à la vitesse d'une mangouste qui chope un cobra, je n'ai que le temps de la repiquer avant qu'elle l'examine. Je termine mon tour, bon succès aussi ; Brigitte "ouais mais ya forcément un truc, c'est sûr, sinon tu m'aurais laissé regarder la carte !". Ah bon, sans blague ? Pour terminer, disparition de carte avec le wallet et réapparition dans le porte-monnaie (facile aussi, mais bien fait, ils n'ont rien vu...), et là, Jean conscient de s'être fait piquer la vedette par Brigitte : "bien sûr, tu rouvres pas le même côté du portefeuille, tu te rappelles Brigitte, chez Robert il y a un an, mais si, Robert, qui fait des tours de cartes aussi, il m'avait tout montré, les cartes bidon, le portefeuille en Z et tout ça...". Merci Robert, je te connais pas, mais je te hais quand même. Merci Brigitte et Jean, des potes comme ça, pas besoin d'ennemis, j'ai tout ce qu'il faut dans mes amis...Heureusement que ma femme et les autres aiment le merveilleux bien plus que savoir le "commankifé" !
  6. 3 points
    A la question est-ce que dévoiler certains tours ou principes, notamment ceux que l'on évoque avec Fabien, vont avoir un réel impact négatif sur la magie je ne le crois assurément pas. De même je ne crois pas non plus que des liens vers des boutiques ou forum soient réellement un problème, cela demande une recherche active qui aura lieu après une prestation, et les gens oublieront. Exception faites de certains effets comme les BT, ou certains peuvent faire des recherches en directe à présent... La vigilance est de mise. Est-ce sur youtube ou en direct en prime time (je pense par exemple au magicien masqué, ou à des chaines YT...etc) cela peut avoir une influence néfaste, oui a mon sens beaucoup plus, pour briser le secret et le rêve. Notamment des débinages de tours récents sur des chaines avec de nombreuses vues. Mais de manière générale le débinage peut-il être évité? Assurément oui. Peux t-on faire autrement? Je pense oui clairement. Finalement on peut appliquer un principe de précaution et s'en dispenser non? La magie réside dans le secret je crois que l'on ne perd rien à le préserver. Pour revenir sur internet je crois qu'il ne faut pas se voiler la face, on peut retourner le problèmes sous tous les angles, les gens veulent connaître le secret, et donc expliquez des tours génèrent beaucoup plus de vues, que de présenter une routine bâclée avec une voix nasillarde! Et le modèle est communicatif, on le voit, cela marche, on le refait. Il y a donc plein de raison pour débiner! Pour certains exister... Pour d'autres cela peut-être commercial, gagner de l'argent, de la notoriété... Eric Antoine avait débiné certains tours pour une mise en scène comique dans l'un de ses spectacles... Donc je dirais par précaution, respect des traditions, ma conclusion : "dans le doute abstiens toi!"
  7. 2 points
    A l’invitation de la Bibliothèque Václav Havel, le cycle « Les Rendez-vous du possible » réunit deux personnalités de l’art et de la science pour une rencontre exceptionnelle. Le clown-magicien Yann Frisch et l’ethnopsychiatre Tobie Nathan partagent une certaine manière de créer du trouble et du merveilleux. Questionnant notre rapport au réel, à l’invisible, au surnaturel, aux croyances, à l’enfance, ils nous dévoilent leurs univers singuliers. Rencontre animée par Sylvie Gruszow, journaliste scientifique et fondatrice des Rendez-vous du possible. Un événement organisé en partenariat avec Bibliocité, dans le cadre de la Nuit de la Lecture 2020. https://www.virtualmagie.com/évènement/le-gout-du-merveilleux-yann-frisch/
  8. 2 points
    Tu as eu affaire à des hypnotiseurs qui ont légèrement (lol) oublié de rester humain, bienveillant et éthique avec leurs volontaires ... et le pire, c'est qu'il y a quantité d'hypnotiseurs débutants qui, voyant les "vétérans" (re-lol) utiliser le fameux "pistolet" hypnotique, vont se dire que "Bah, c'génial quoi." Il me semble que Messmer l'utilise également, c'est un point qui me chiffonne vraiment chez lui; c'est dommage, car j'aime beaucoup le personnage Pour ma part, je préfère utiliser des suggestions plus divertissantes et positives : le "boomerang magique hypnotique", le "papillon imaginaire", que la personne va voir voler devant elle et qui va la faire plonger quand il / elle imaginera qu'elle se pose sur sa main, etc. Il y a tellement de belles suggestions à proposer aux personnes sous hypnose ... les mecs n'ont vraiment aucune excuse
  9. 2 points
    Il y a une très bonne idée perdue dans un petit livret très interessant, intitulé "Simplicity, Audacity and Bluff"... Le magicien pickpocket fait une routine de carte mise dans la poche du spectateur et changée pour la bonne ensuite,,, et au cours de la routine, il touche un peu le spectateur, genre "et là, dans cette poche? rien, là non plus? etc... A la fin, le spectateur ressort de sa poche la carte qu''il avait choisie au début,( changée par DL, ou top change), e juste après, en raccompagnant le spectateur, il lui rend son peigne, son stylo, un pauet de mouchoirs et son porte feuille... et personne ne voit rien!!!!! LE TRUC: tous ce objets sont des objets publicitaires, avec des messages sur chacun, genre Merci pour votre aide, ou le nom du magicien!!!! le texte est important, c'est dans l'''idée, "et voici le crayon, le stylo, des mouchoirs, et le portefeuille!!!! une double réalité, en fait, ne disant jamais que ce sont ses objets, et le spec les prends comme des cadeaux...!!!!!!!! Génial? non?
  10. 1 point
    Ce n'est pas l'envie qui m'a manqué...mais ce sont des amis, alors, c'est difficile. La prochaine fois, j'aurai une badine pour cingler les doigts trop aventureux.
  11. 1 point
    Je te confirme M31 si tu veux qque Chose qui se rapproche des bikes en terme de qualité... Tu as tous les simulateurs sur le site pour connaître le prix. (Perso j'ai eu des frais de douane...)
  12. 1 point
    A noter que @Laurent F. nous a partagé d'autres vidéos expliquant comme fabriquer le tours avec les jokers ! Pour le 105e VM LIve, nous nous retrouvons ce lundi 13 janvier pour un numéro spécial avec l'ami Paul PICHARD aka @PaulMagie. Nous aborderons ensemble son travail de magicien professionnel, son parcours et bien sûr il nous présentera quelques tours. Début à 20h30 ici https://virtualmagie.com/forum/topic/75528-vm-live-105-spécial-paul-paulmagie-pichard/
  13. 1 point
    Le célèbre magicien Uri Geller propose de mettre ses "pouvoirs psychiques" au service du gouvernement britannique pour faire plier l'Union européenne sur le Brexit. Comment ? Ca se découvre ici !
  14. 1 point
    Bonjour Claude, Il semblerait en fait qu'il existe en fait 2 sets : 1 à 95 dollars qui comprend : 1 bague, 1 gimmick Morph, 1 pièce d'un dollar, 1 chaîne, 1 sac et le tuto 1 à 50 dollars qui comprend uniquement la bague et le tuto
  15. 1 point
    Dans ce que j ai pu voir:10 personnes alignées sur des chaises, l hypnotiseur qui les vise les uns a la suite des autres, les gens qui tombent inanimés.....et ce même procédé pendant la majeure partie du spectacle.....glauque au possible!!!!
  16. 1 point
    Chacun son avis sur la question
  17. 1 point
    Bonjour D'accord pour approuver l'idée de venir se renseigner. Mais l'exemple de la pièce à 55 euros ne me paraît pas un argument pour rentabiliser un accessoire onéreux, en se faisant rémunérer à 14 ans pour une passion. Pourquoi pas aussi investir dans un jeu de "multipliying bottles" ou une table volante, pendant qu'on y est... Un équipement pour le ski, un vélo de course, coûtent aussi très cher mais un amateur de 14 ans qui pourra se le faire faire offrir par la famille, pour assouvir une passion sans pour autant chercher à rentabiliser le matos...
  18. 1 point
    Michel tu sais au combien nous partageons la même vision de l'hypnose et je vais compléter ton approche : Je peux comprendre tout à fait la réaction d'Arnaud n'étant pas non plus un grand fan de ce type de présentation, mais au delà de la problématique du "visuel" qui peut choquer certaines personnes, c'est avant tout une problématique de présentation et d'image de la personne qui la pratique car le côté contextuel prédomine. On peut tout a fait remettre ce geste dans un contexte de jeu, d'humour avec un protagoniste bienveillant et une finalité par un réveil dévoilant une fin joyeuse et optimiste. Comme la construction d'une routine : donné un sens, une justification à ce geste dans un tout afin d'orienté cela d'une manière positive émotionnellement. Malheureusement, la plupart du temps ce type de présentation se veut plus sensationnelle, tel un climax afin de justement marquer les esprits, ce qui me dérange donc et que "ce geste" est donc souvent une finalité et non un moyen parmi d'autres pour arriver justement à un autre ending.
  19. 1 point
    En page 66 de l'ouvrage est précisé que le nom de scène de Maurice Faier (Gérard Majax) a remplacé celui de David Seth Kotkin dit David Copperfield (titre de l’ouvrage de Dickens). Preuve que pour beaucoup (Clémentine Mélois, voir photo ci-dessous, est née en 1980...) Majax est encore LE magicien français auquel on pense en premier ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Clémentine_Mélois
  20. 1 point
    Faire un « réveil propre » est selon moi et ma pratique un impératif qui rentre dans le respect, la bienveillance et l’éthique, En hypnose comme en magie le respect du spectateur n’est pas négociable. Le pistolet hypnotique n’est pas le pire de ce que j’ai vu... Après on peut le pratiquer de manière drôle, je l’ai fais dans une simulation de duel de western ou un enfant plongeait durant le « duel » un adulte en hypnose par ce biais sous forme de jeu de cour de récré. L’hypnose étant plus impressionnante a voir qu’a vivre il faut être vigilant avec les réactions du public.
  21. 1 point
    Et le pire, c'est quand l'hypnotiseur utilise de la mousse découpée au laser (OH CA VA HEIN)
  22. 1 point
    C'est important de rencontrer d'autres magiciens et/ou adhérer à un club. Philippe Morgan inscrit sur Virtual Magie est sur Agde, il peut peut-être te renseigner : https://virtualmagie.com/forum/profile/9946-philippe-morgan/ Tu as Zack aussi : https://virtualmagie.com/forum/profile/13410-zack/ Sur Internet, j'ai trouvé cela : https://www.beziers-plaisir.com/magie.ws http://magiciensdulanguedoc.free.fr/blog/ http://assos.montpellier.fr/TPL_CODE/TPL_ASSOCIATION/PAR_TPL_IDENTIFIANT/3653/2891-accueil-des-associations.htm
  23. 1 point
    Pour une fois on est en phase avec @Florian CHAPRON (une fois n’est pas coutume lol) il y a, en hypnose une éthique à respecter, d’autant que les effets ne s’arrêtent pas, pour les cobayes (je pèse mes mots), à la fin du spectacle.....Ils, ce genre de types, renvoient les gens à leur place sans debrief, sans décompression (spectacle oblige), dans un état de détresse psychologique intense pour amuser le plus grand nombre.
  24. 1 point
    Je suis pas loin d'adhérer à 100% à ton message précédent. Effectivement, il faut faire la distinction entre issu du monde de la magie et trouvable dans la littérature magique. Je plussoie globalement ce que tu dis, un tricheur n'a que faire de la paternité d'un move ou de son histoire et encore moins du nom ou de la définition. Il fait ce qu'il a à faire, avec plus ou moins de sophistication.
  25. 1 point
    Ton affirmation est malheureusement purement gratuite et ne s'appuie sur rien d'autre que ton avis, que je respecte mais que je ne partage pas. C'est même l'inverse : Erdnase prétend être un tricheur, et révèle dans son livre ses techniques de triche. Il propose ensuite dans une seconde partie de son ouvrage des techniques et des routines de cartomagie. C'est Dai Vernon qui présente ce livre comme une révolution de la cartomagie. D'ailleurs autant pour la partie triche que pour la partie cartomagie. Le travail d'Erdnase rejoint assez mon hypothèse d'une collusion forte entre le magicien et le tricheur, qui se sont séparés au fur et à mesure sans jamais réellement se quitter... Il n'y a qu'à voir le nombre de personnes qui prétendent être d'authentiques tricheurs mais qui ont commencé leur carrière sur les forums de magie. La plupart des 'tricheurs' que nous connaissons traînent avec des magiciens et écument les forums de magie. Effectivement, la paternité de tours ou de mouvements n'est pas facile à établir... C'est pour cette raison que je demande toujours les sources sur lesquels s'appuient les affirmations des VMistes... En creusant, on s'aperçoit qu'il s'agit souvent d'avis personnel basé sur un ressenti mais pas sur des faits... Or lorsque l'on étudie les documents d'époques, sans chercher à dénaturer le sens du texte ni la réalité du contexte, on s'aperçoit que les avis sont souvent établis sur des bases erronées.
  26. 1 point
    Bon... Euh... Ne le prend pas mal, mais il y a là beaucoup d'approximations qui conduisent à des contre-vérités... Voici une partie de mes propres notes sur le saut de coupe pour t'expliquer pourquoi il est très délicat, et peut être encore plus pour le saut de coupe que pour tout autre technique, d'affirmer que les magiciens auraient 'pillé' les tricheurs.... Les spécialistes et historiens se bataillent depuis longtemps pour trouver la plus "ancienne" référence à telle ou telle technique... Quitte parfois à purement spéculer sur la base de termes issus de traductions douteuses... Ou à extraire complètement le contexte de l'époque du texte sur lequel ils se basent. Pour reprendre tes exemples, la description dans le livre d'Olivier Gouyn (Le Mespris et Contentement de tous ieux de sort - 1550) ne décrit pas précisément le saut de coupe. La seule indication consiste en : "apres que tu auras coupé (si tu n'y regardes de bien près) [le pipeur] mettra ce qu'il failloit mettre dessus dessoubz." Bien que l'on retrouve le principe général du saut de coupe, il est difficile d'affirmer qu'il y a ici l'évocation d'une technique particulière... Il s'agit en réalité d'une mise en garde pour vérifier que le tricheur reconstitue correctement la coupe... En 1608, les choses se précisent un peu, car le livre de Daniel Guilleminot 'La Mort aux Pipeurs' semble évoquer une technique identifiée et identifiable par un terme de jargon : l'estocade. "Apres ce ieu de dez suit le ieu des cartes non moins trompeur & pernicieux, & qui porte sa tromperie en autant de ieuz que l'on yiouë par le moyen de la subtilité de mesler, ou de mettre le dessus dessoubz apres la coupe, qu'ils appellent l'estocade (...). " L'historien Pierre Taillefer attire l'attention dans "faire sauter la coupe, chapitre 8 du livre Triche et Arnaques édité par Le Collectoire à l'occasion du Jean Merlin Magic Historic Day de 2015" sur le fait que "la coupe soit faussement rétablie au moment de réassembler les deux moitiés coupées sur la table et non a posteriori entre les mains du tricheurs". Ces techniques ne semblent donc pas faire appel à une grande dextérité du tricheur mais plutôt à l'innatention des joueurs. Pour obtenir une description réellement détaillée du saut de coupe et des illustrations techniques, il fait attendre le milieu du XVIIIeme siècle... Or, à cette même époque, le contexte du Jeu change également et avec lui l'image du tricheur... Le jeu entre dans les salons de la noblesse et de la bourgeoisie, le tricheur s'adapte à cet environnement et devient 'chevalier de l'Industrie'. Le jeu et les dupes se sophisticalisent, il en sera ainsi pour les tricheurs ! Dans le même temps, des auteurs moralistes se sentent investis de la mission de protéger nobles et bourgeois de la Triche, et l'on voit apparaître moults ouvrages de 'protection à la triche'. Si les historiens s'accordent (en général) pour considérer qu'effectivement la première description technique d'un saut de coupe apparaît dans le livre de Mailhol en 1764 (Le Philosophe nègre et les secrets des grecs) qui est l'un de ces nombreux livres de 'protection', il ne faut pas perdre de vue que la première description technique d'un saut de coupe dans un ouvrage de 'prestidigitation' n'apparaît que... 5 ans plus tard, en 1769 dans 'Les Nouvelles Récréations Physiques et Mathématiques' de Guyot ! Alors, ou est-ce que je veux en venir ? Et bien, s'il apparaît évident que les prémisses du saut de coupe sont décrit dès le XVI siècle, je ne crois pas que l'on puisse considérer que cette technique (telle qu'on l'entend aujourd'hui) existait à l'époque. Il faut déjà pouvoir se replacer dans le contexte de l'époque, connaître les jeux pratiqués et la qualité des cartes qui était insuffisante pour permettre des mouvements sophistiqués... À l'époque, la triche consiste principalement en des dés grossièrement pipés, des cartes marquées, des procédures de jeu un peu floues (pas d'obligation de melanger ni de couper...) et surtout on préférait les méthodes rustres et efficaces de coupeur de bourses plutôt que de s'ennuier à faire sauter la coupe (pour faire quoi en plus ? Conserver un montage réalisé en riffle stack lol?) L'histoire de la Triche 'moderne' et sophistiquée n'apparaît qu'à la fin du XVIIeme siècle, au moment où le jeu quitte les tripots et lieux clandestins pour rejoindre les maisons de nobles ou de bourgeois, les Maisons de Jeux officielles et même les cours des rois. Le tricheur ne peut plus être un rustre... Il doit voler au jeu des Bourgeois, et donc se mêler à la perfection à la haute société de l'époque. Or c'est à cette même époque que l'on voit se multiplier des livres sur les tricheurs et des livres de prestidigitation. Qui pourrait prétendre que le développement des techniques les plus sophistiqués n'est pas parallèle chez les prestidigitateurs et autres amuseurs publics et chez les tricheurs ? Il s'agit de personne gravitant dans les mêmes cercles sociétaux... Mon hypothèse est que, à compter de la seconde moitié de XVIIIeme siècle, les Mailhol, Guyot, Descremps etc... partage, diffuse, et font évoluer parallèlement l'art d'amuser les gens avec des cartes et l'art de les dépouiller... Par conséquent, affirmer que les uns auraient pillé les autres me semblent au mieux une approximation et au pire une contre vérité.
  27. 1 point
    Merci pour ta réponse Marcus, ça permet vraiment de continuer l'échange (Malheureusement les blagues en elle même sur les sujets sont souvent drôles mais ont une fâcheuse tendance à clore les arguments, par exemple je ne pouvais pas répondre au message précédent le tiens). Lorsque tu me parles de ça : C'est précisément à cet endroit qu'on a l'illusion du débinage. La journaliste et le public ne parle pas de la même chose que vous. Elle parle par extension du contenu du spectacle, du livre, des vidéos qui expliquent des astuces mentales : techniques de mémoire (table de rappel, palais mental, mnémotechnie) technique sur le mensonge (vulgarisation des travaux d'Ekman ou du livre plus récent "Le mensonge" très actuel réalisé par des doctorants) des techniques d'influences (comme la négociation douce) etc... Pour les journalistes et le public les secrets des mentalistes sont ces techniques, c'est vraiment cela que je veux vous faire comprendre. Quand je dis les "bons mentalistes non" je sous entends que tous les mentalistes qui les blufferont (donc à priori tous sans exceptions) sont bons, cqfd. Vous oubliez dans votre interprétation quelle est le (ou les) fantasmes du grand public pour le mentalisme... Spoiler : pour eux ce n'est pas faire un tour mais utiliser des techniques mentales secrètes (rationnelle ou irrationnelle) pour arriver à nos fins. Donc dévoiler une astuce du fonctionnement du cerveau est pour eux révéler un secret. Vous comprenez l'idée je pense. Pour revenir sur le Patéo je ne voulais pas aborder de nouveau tous les détails car mes arguments auraient été caché par un coté victimisation. Nous avions déjà aborder le fond à l'époque. Mais tu as raison, tous mes numéros ont été coupé pour ne garder que ça, en ça je me suis senti floué. Mais outre mesure, avec ou sans moi, des tours aurait été démontrés. Et si ils n'avaient pas été personnifié alors il y aurait eu un motion design animé avec une voix off. Tu ne pourras pas convaincre (vraiment) un directeur de projet de revenir sur ce point quand il a estimé que c'était nécessaire à son programme. Il ne veut pas que le soit soit 100% démonstratif et impliquer le téléspectateur qui pourra "simuler" du mentalisme demain au bureau. Par contre tu peux l'accompagner, décidé que se soit bien fait, et éviter le pire et sélectionnant intelligemment. Et même si je ne l'ai pas choisi je trouve encore que le Patéo présenté ainsi est judicieux et sans aucune dommage possible (je re précise quand même qu'à cette date et encore aujourd'hui mon final de spectacle est basé sur deux Patéo, fait moins crassement/bêtement que cette démonstration). Enfin pour les attaques ciblées oui, je signe. Tous les magiciens/mentalistes présent sur internet, à quelques exceptions près dont Marcus, on en fait une vidéo sur leur chaine. Je suis bien le seul A moins que se soit pour essayer de faire monter leur propre chaine par la magie du référencement ? En tout cas j'ai vraiment le sentiment (donc c'est une quantification subjective) que c'est souvent sur moi que ça tombe. En soit aucun problème. Mais le fantasme de mon "débinage de masse" est bien loin de ce qui se fait sous entendre ici ou ailleurs, et j'avoue qu'à la longue c'est un peu fatiguant (pas les avis mais bien le mensonge et l'extrapolation). J'aime échanger comme on le fait là mais il faut parler des mêmes choses, avec le même recul et les mêmes données bien sûr. Mais surtout il faut être exhaustif dans la manière d'aborder le sujet. Je vous remets à ce titre des passages du précédent message qui n'ont pas été commenté alors qu'ils pourraient l'être (en positif et/ou en négatif évidemment). Sans cela on perdra le fil... C'est important car si vous tapez sur Google "jeff mcbride explication" vous allez par exemple tomber en première page sur 5 boutiques de magie (arteco, magic dream, le petit magicien, climax et marchand de truc) et des sujet de VM qui font plus que ouvrir la porte sur les secrets et la mécanique de la magie. Je suis étonné que l'on aborde pas plus cette partie. Enfin pour répondre à Patricia je ne pense pas qu'à ce jour on puisse vraiment associer le débinage au mercantile. Les seuls cas où - peut-être - des sommes sont en jeu c'est sur les boîtes de magie/mentalisme et les livres de tours (pour le coup je ne suis concerné par aucun des deux). Mais si je m'en tiens à ce que j'ai lu ici ça n'est dans ce cas pas du débinage puisqu'il y a un acte d'achat dans le but d'apprendre des tours et de se former ? EDIT : Je vois que 900 personnes ont lu ces échanges (du moins 900 lectures en tout cas), n'hésitez pas à participer
  28. 1 point
    C’est peut être pour ça. Aucun problème avec le + à faire ouvrir et fiable à 100%.
  29. 1 point
    Timothy Krass sur le penguin (il a changé de nom pour pas que les spectateurs lambdas puissent tomber sur ce genre de vidéo... SMART ! )
  30. 1 point
    Belle petite surprise ce produit, reçu y a plusieurs semaines !! Surtout que des refills vont être dispo pour changer la petite boîte, gros point négatif de ce produit faut dire ! Le principe est connu de tous car Wow n'est plus un secret pour personne. Le cube n'a rien à envier aux autres grands producteurs de cube. Vous vous doutez bien qu'on ne pourra pas montrer le cube résolu à la fin mais qu'importe, avec un bon management du public les spectateurs sont juste bluffés ! Et oui, n'oublions pas que les spectateurs ne connaissent pas le Wow. D'ailleurs, le Wow est beaucoup plus crédible ici, car avec une belle histoire on peut justifier aisément le fait de garder son cube à l'intérieur de sa petite boîte. La coquille est également de très bonne qualité, très réaliste. Même de près, difficile de se dire que c'en est une. Si vous aimez ce que vous voyez dans la vidéo et si vous souhaitez faire cet effet tel quel, vous ne serez pas déçu par ce que vous recevrez... Sinon, passez votre chemin.
  31. 1 point
    La « magie nouvelle » a un vrai truc en plus. Article du Parisien de 2017 certes mais intéressant : http://www.leparisien.fr/week-end/la-magie-nouvelle-a-un-vrai-truc-en-plus-02-06-2017-7002783.php
  32. 1 point
    Bernard BILIS assurera un spectacle et conférence pour le 3e VM Day. Toutes les infos : http://bit.ly/3041ca8 Il nous parle de sa rencontre avec Gérard MAJAX, Georges PROUST, Gaëtan BLOOM, Dai VERNON... ●♦● ABONNE-TOI ! : https://www.youtube.com/user/VirtualMagieCom?sub_confirmation=1 (en cliquant en plus sur la cloche, tu seras alerté des nouvelles vidéos) ● SOUTIENS-MOI ET BÉNÉFICIE D'AVANTAGES EXCLUSIFS : https://www.virtualmagie.com/boutique/cercle-vip/cercle-vip-tous-les-avantages ●
  33. 1 point
    On peut renommer le sujet : The Pad Nouvelles ?
  34. 1 point
    Et on revient à l’intérêt du secret , si son ami magicien ne lui avait pas montré le truc...la multiplication de la magie amateur avec des personnes qui dévoilent à la famille aux amis cela n’aide pas...
  35. 1 point
    Il parle également de la routine sur son Penguin Live
  36. 1 point
    Dernièrement, dans un marché de Noël en intérieur, où je présentais ma routine de close-up en continu, lors d'un de mes passages, un groupe d'ados m'aborde et l'un d'eux me lâche : "bah, c'est nul, vous n'expliquez pas !" Sans doute un youtuber...
  37. 1 point
    Merci pour cette vidéo très intéressante à plus d'un titre ! Je suis loin d'être un expert sur le sujet, mais je vais quand même rebondir. Les remarques sont intéressante... Mais qu'est-ce qu'une tenue naturelle ? Si par tenue naturelle du jeu on entend la tenue qu'aurait une personne qui tient un jeu pour la première fois de sa vie, alors effectivement cette tenue n'est pas « naturelle ». Par contre, si on considère le fait que le tricheur se fait passer pour un croupier ou un joueur expérimenté, il est normal qu'il ait une tenue un peu plus évoluée, en tout cas différente de celle du néophyte. Faire un mélange américain sur table ou des coupes multiples (sans même encore parler de la vitesse d'exécution de ces actions dans la vidéo) n'est pas « naturel » : personne ne ferait ça spontanément la première fois qu'on lui met un jeu dans les mains. De mon point de vue, étant donné le personnage et le contexte, il est normal que la tenue du jeu, et les différentes manipulations soient évoluées. Ce n'est donc pas « naturel » au sens premier du terme, mais « normal ». Pour faire un parallèle, la prise porte plume au ping-pong ne semble pas naturelle, mais elle est normale chez les joueurs de haut niveau. Celui qui l'utilise ne passe pas pour un tricheur mais plutôt pour un expert (ou au pire pour les ignorants pour un original). Toujours de mon point de vue, on a deux cas extrêmes : Celui qui regarde est un expert et remarque la tenue spécifique ; il en déduit qu'il a affaire à un habitué des cartes et peut donc y voir un potentiel tricheur. Celui qui regarde n'y connais rien et peut quand même se rendre compte d'une certaine maîtrise ; il peut lui aussi formuler l'hypothèse qu'il a affaire à un potentiel tricheur. Dans les deux cas une certaine maîtrise est décelée, mais aucune triche n'est prouvée. Ma conclusion : S'il existait des méthodes de triche (en terme de manipulation de cartes) aussi efficaces que les méthodes classiques mais ayant pour base la manipulation « naturelle » des cartes et en conservant l'aspect, les méthodes classiques qui sont plus tape à l’œil seraient délaissées. Ici on a visiblement quelqu'un qui maîtrise la manipulation normale des cartes pour une partie de poker (mélanges, coupes et donnes), ce qui colle vraisemblablement avec sont personnage de joueur ou de croupier, sans exclure le fait qu'il soit un tricheur qui manipule...
  38. 1 point
    La toute première fois où j'ai fait un tour à la meilleure amie de ma femme, j'avais toujours dans mon jeu une carte clé correspondant à mon WOW (6 de coeur)... Mon WOW ne me sert pas pour l'effet classique, mais pour une double carte au portefeuille, avec un change à vue (le Wowlett, pour ceux que ça intéresse ^^). Bref, la première carte révélée en ouvrant mon "portefeuille" est le 6 de coeur, visible à travers une petite fenêtre plastifiée... Bref, on était dans un bar, dehors, et ma veste, avec mon "portefeuille", était restée à l'intérieur. Je lui fais choisir une carte de manière complètement honnête, et au moment où elle la retire du jeu, je reconnais ma carte clé (grosse montée d'adrénaline). Je profite de connaître sa valeur pour jouer un peu avec ça, puis je la fais remettre la carte VRAIMENT où elle veut et m'amuse à la retrouver en mode jazz, de toutes les manières possibles avec une carte clé... Gros succès. Même ma chérie avait la mâchoire au sol. Puis on rentre dans le bar et là, une idée de génie me vient... "Tiens, tu peux m'attraper ma veste, stp ? Non, je ne veux pas y toucher. Dans la poche intérieure il y'a mon portefeuille. Sors le et ouvre-le stp..." Je crois que son cri s'est entendu depuis l'espace. Depuis ce jour là, à chaque fois que j'ai l'occaz de faire de la magie en présence de cette nana, je me démerde pour qu'il soit question à un moment du 6 de coeur. Elle me déteste, je crois ^^
  39. 1 point
    Le plus dur, c'est de trouver la force de lutter contre le trac et toutes les mauvaises excuses que l'on a pour échapper à cette "mise à nue"... Après, ce n'est que du bonheur et ça en devient une drogue ! Bon courage dans cette aventure, et tiens nous au courant !
  40. 1 point
    Pour la mairie, il me semble indispensable d'obtenir son accord. Dans ma commune, la mairie m'a délivrée une autorisation pour occuper l'espace public, avec un certain nombre de règles (me concernant, interdiction de vente, limitation de l'usage de sono, ne pas créer de blocage à la circulation etc...). Même avec une autorisation, c'est bien de se présenter aux commerçants, et à ceux qui partage l'espace public avec toi (j'ai un forain juste en face de moi, et il était inquiet de la "concurrence" vis à vis de son clientèle principale les familles avec jeunes enfants... et finalement tout se passe bien puisque je permet d'arrêter certaines familles, qui enchainent ou commencent par un tour de manège). Pour ce qui est de déclarer les revenus, il faut comprendre qu'il n'y a pas de législation très précise sur les activités de rue... On peut analyser cette activité, et les "revenus" qu'elle génère, de bien des façons et les conseils qui suivront seront alors différents. (ca va du "t'as besoin d'une licence de spectacle" à "tu fais ce que tu veux c'est toléré")... Ma position est que si tes interventions sont ponctuelles... et que tes "revenus" sont modestes... ben qu'est ce que tu veux déclarer ??? hein ??? sérieux... Je crois que l'administration fiscale a un seuil pour permettre à un étudiant de ne pas déclarer les revenus générés par des activités particulières et occasionnelles genre cours de soutien ou garde d'enfant. De toute manière, qui peut dire ce que tu as gagné ?? Pour ce qui est de ton (tes) sets... je serais de très mauvais conseils... la première fois, j'y suis allé comme un bourrin sans rien de préparé. Juste des cartes et des gobelets... Il faisait du vent... adieu les cartes... J'ai tourné une heure et demie avec toutes les routines que je connaissais de gobelets... Puis j'y suis allé en préparant des enchainements complets... c'est bien et rassurant... mais ca manquait, pour moi, d'interaction avec le public... et puis, il arrive que le public (ou une grosse partie) parte avant la fin... si t'es au milieu de ton enchainement et que tu continues comme si de rien n'était, c'est pas terrible... Maintenant, j'ai de tous petits enchainements (genre 2-3 tours max) que je peux arrêter à tout moment. J'ai surtout deux numéros visuels ET SONORE pour attirer les premiers spectateurs. Avec l'expérience (débutante mais grandissante), j'arrive à modifier le cours de ma prestation pour m'adapter aux différentes configurations : parfois, c'est une famille de 5 personnes qui s'arrête, parfois c'est juste une dame âgée... il faut rebondir et saisir toutes les occasions d'arrêter d'autres personnes. Et j'ai un final, qui permet de faire comprendre que tu as finis ! (ce genre de prestation occasionne une grande fatigue nerveuse...). L'intérêt de ce mode de fonctionnement, c'est que les configurations changent à chaque fois... et même des spectateurs réguliers ne voient jamais 2 fois le même spectacle même s'ils ont déjà vu quelques effets. Egalement, sur des simples, j'utilise des variations sur le climax : parfois la carte est retrouvée dans le portefeuille, parfois dans la poche de la veste, parfois sous le tapis... même si le "déroulement" est identique, la fin change régulièrement en fonction des circonstances (et des erreurs ! ca arrive... et il faut faire avec, sans se démonter et en faisant comme si tout était prévu). Note qu'il est très intéressant de bosser quelques scénarios de ratage : par exemple, sur la production d'un carré ou pour retrouver 3 cartes lors d'un collector, il peut arriver qu'une carte ne soit pas bonne... (mauvais contrôle, une carte s'est intercalée etc...),... Se préparer en amont permet d'anticiper sur un scénario qui permettra de corriger sereinement la chose. Concernant le public, je suis confronté à peu d'étrangers. Mais le public est très varié : jeunes enfants, enfants moins jeunes, familles, personnages âgées etc... Les attentes sont très différentes... J'ai ma propre solution (certainement pas idéale, mais ca fonctionne) pour gérer cela, mais c'est basé sur beaucoup d'improvisation. En ce qui concerne le "chapeau", je ne le fais pas passer. Déjà parce que c'est un accord avec la Mairie, qui ne me l'a pas interdit mais qui m'a précisé que personne le fait sur la commune... Et ensuite, parce que ce n'est pas mon objectif numéro 1. Je laisse toutefois une petite assiette remplie de monnaie sur un coin de ma table... Les gens qui veulent laisser un petit quelque chose (en général entre 50 cents et 2 euros, rarement plus) le font avec plaisir... Rares sont les personnes qui ne laissent rien.
  41. 1 point
    Si seulement c'était la seule raison...
  42. 1 point
    Je vous propose de partager quelques humbles réflexions sur l’humour et ses mécanismes, pour améliorer le texte surtout. Le sujet est assez varié mais je pense qu’on peut faire ressortir quelques ‘techniques’ utiles. Je me base sur le livre « Ecrire un one man show « de Christine Berrou, et j’ai moi-même beaucoup écrit. Nombre d’entre vous ont certainement déjà assimilé ces concepts, inconsciemment ou pas, mais j’espère apporter un peu de matière sur ce sujet. Déjà théorisons un peu : De manière générale, la première cause du rire, c’est la surprise. Tout ce que notre cerveau ne voit pas arriver. On rit quand quelqu’un chute devant nous ! (d’où l’efficacité de phases d’improvisation, ou d’interactions public). Notre cerveau est logique, l’absurde le surprend. Le décalage l’amuse. Se trouver dans un cadre imaginaire ou absurde va faciliter cela. CF : théorie de l’incongruité. Les jeux de mots permettent un double sens qu’on ne voit pas venir. - ils sont indépendants, ils ont même un état à eux. L’état d’ébriété. Un magicien peut donc manquer volontairement un effet, si les gens s’attendaient à une réussite cela créera la surprise. (et baissera les attentes) Ceci dit cela implique, et c’est fondamental, que le personnage endossé soit clairement défini et maîtrisé, pour générer le décalage. Un personnage/décor/situation décalé facilitera cela. La scénarisation est de mise même en close-up comme le prône Sébastien Mossière. Mais je voudrais parler de ces effets sur le texte. Ce qui m’inspire le plus c’est le style d’humour littéraire : « Qui prête à rire n’est pas sûr d’être remboursé. » ( Raymond Devos). Il s’appuie sur un travail de l’écriture, les jeux de mots, le trait d’esprit, la parodie, le pastiche. Je pense qu’en magie on pourrait facilement habiller sa routine de champs lexicaux. Une routine de carte avec ‘carte-bleue/carte blanche/carte vermeille’ doit certainement exister. Cependant les jeux de mots seront plus efficaces si plus inattendus. Quand le génial Mr Devos croise un univers avec le champ lexical d’un univers plus éloigné, c’est bien plus intéressant. Exemple : ‘’je suis possédé du percepteur.’’ Pas facile, mais à creuser. Imaginons commencer ainsi : Une pièce c’est comme un préservatif, je la trouve jamais dans mon portefeuille quand j’en ai besoin! Bon j’ai plus souvent besoin de pièces… Ou est-elle ? L’argent c’est comme le sexe, faut jouer avec la bourse. (payer en liquide, banque pour qu’ils fassent des petits…). Je vais prendre 38 cartes, une pour chaque ministre… Une corde coupée sur le thème du coiffeur ? Lévitation/drogue ? L’originalité nous apportera forcément du décalage et des jeux de mots. L’autre piste est de s’inspirer du Stand-up, pour agrémenter son texte de diverses vannes. Voici quelques ficelles à ce sujet : La vanne à un rythme : situation, amorce, chute (surprise). Une vanne efficace est courte, la chute est à la fin. -ma femme s’est fait voler sa carte bancaire, je n’ai pas porté plainte, le voleur dépense moins qu’elle! Il semble toujours préférable de raccourcir sont texte pour être plus percutant. Autres ‘figures de style’ intéressantes : L’énumération : (avec intrus) : -Pour faire des crêpes à votre ex-petit ami, il vous faut : du lait, du sucre, de l’eau de javel et de la farine. Sous-entendu : - j’ai rien contre les homos, mon frère est coiffeur. Contradiction : - c’était une rencontre ordinaire, j’étais en montgolfière... Comparaison : - tout amour est gravé dans mon cœur, comme de la boue sur un tracteur. Rupture de ton ou d’émotion : Il sera en général plus efficace d’appuyer ses effets par une variation de ton, qui amplifiera le message et la surprise. « (sympathique) Alors moi, j’aime bien être drôle. J’essaye de faire mourir de rire les gens. (hurlé et terrifiant) MAIS VRAIMENT QU’ILS CRÈVENT ! » (Ca ne vous rappellerait pas un certain Eric Antoine ?) Autre remarque au niveau du texte : bien choisir ses mots ! Eléphant, glace à la pistache, vieux tapis. Cela évoque chez nous des images. Un mot se rapporte toujours à quelque chose dans la tête de quelqu’un. Il y a des mots qui suscitent la même chose chez tout le monde, par exemple le mot « table ». Et il y a des mots qui renvoient à des choses bien plus personnelles. Exemple, le mot « rhubarbe » signifie ‘Beurk’ ou ‘Miam’ ou ‘C’est quoi déjà ?’. L’image renvoyée prête plus ou moins à rire. J’espère que ces quelques idées sans prétention vous auront apportées quelque chose. Merci de votre lecture.
  43. 1 point
    bien vu par qui? quel public? quelle manifestation? quel contenu de pub? A Pole Emploi, tu touches de suite 5 millions de personnes fauchées Au Rotary Club, tu en touches 30 mais l'Elite, Chefs d'entreprises... A l'Elysée, tu touches le fond
  44. 1 point
    Quand on est jeune les gens donnent moins/voir rien en pourboire! Pour eux je suis qu'un jeune magicien qui fait des tours avec une boite de magie acheté à La foire fouille! J'ai beau leurs transformer un billet de 20€ en 50€ en faisant la petite blague que je le garde! Après retours directe dans le portefeuille! Un magicien adulte présenterais les mêmes tours les spectateurs réagiraient différemment. Et je dis ca par "expérience". C'est difficile quand on est pas encore adulte..
  45. 1 point
    Carabas, il s'agit d'une recherche, pas d'une offre...
  46. 1 point
    Je ne pensais pas que cette technique venait de lui. Si c'est le cas, j'ai commis une erreur soit mais je pense être assez reconnaissant pour tout ce qu'il m'a apporté. Je n'ai, ici et ailleurs, jamais dévoilé ses routines persos ou celles qui m'a gentiment apprises et permises de refaire dans mes spectacles. j'ai un profond respect pour son travail. Lui le sait, c'est le principal. On est sur un forum. C'est fait pour aider, faire avancer les recherches et échanger nos connaissances. D'autres passent la plupart de leur temps à insérer des images inutiles aux débats. Merci de t'inquiéter pour moi. On en reparlera si tu le désires.
  47. 1 point
    Oui, bien joué, je n'y avais jamais pensé mais c'est vrai que vu comme sa, le tour s'y prête bien. (Ni aveugle ni fou de tamariz, dans sonata)
  48. 1 point
    Les baffes, c'est interdit ? Si oui, je ne vois guère de solution.
  49. 0 points
    L'une des mienne s'est passé il y a moins d'un mois. Je fais un petit Triad Coin dans un bar, je me place correctement avec 6 personnes devant moi. La première étape d'apparition de pièce se passe très bien, mais au moment des disparition quand je montre les trois pièces les unes au dessus des autres, le patron du bar passe derrière moi et devant tout le monde dit : "ah, moi aussi j'ai un ami magicien qui a des pièces creuses qui s'emboites les unes avec les autre, mais ça coûte chère non ?" Bon... Bah merci poto, et remet m'en une pour faire passer ça...
  50. 0 points
    Fais des tours avec des balles éponges
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Créer...