Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Florian CHPRN

Membre
  • Compteur de contenus

    585
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    3

Florian CHPRN last won the day on 24 novembre 2020

Florian CHPRN had the most liked content!

1 abonné

À propos de Florian CHPRN

  • Date de naissance 05/12/1988

Informations Personnelles

  • Localisation
    Hexagonale (1-100)
  • Profession / Occupation
    Assis, devant mon tapis ( de cartes ), faisant bouillir mon cerveau.

Informations Magiques

  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    https://www.florianchapron.fr

Visiteurs récents du profil

3 039 visualisations du profil

Florian CHPRN's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • Reacting Well Rare
  • Dedicated Rare
  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Posting Machine Rare

Recent Badges

463

Réputation sur la communauté

  1. Le pote, il ne s'appelle pas Jacob, par hasard ? (RHO CA VA ON S'AMUSE)
  2. Je pense qu'il a raison. Qui, il ? J'sais pas, débrouillez-vous, j'passais juste
  3. Un homme-tronc cul de jatte, tiens, voilà, comme ça, nickel Ah, wait, on me dit dans l’oreillette que ça s'appelle un rôti, ça (ah, zut, c'est pas le sujet sur l'humour noir ?)
  4. Si l'artiste a envie de jouer dans l'gore, qu'il joue dans l'gore ... S'il a envie de jouer dans la tristesse, qu'il joue dans la tristesse ... S'il a envie de jouer dans la collection de quêteuses multicolores et des broderies représentant le Christ en porte-jarretelles, qu'il joue dans la collection de quêteuses multicolores et des broderies représentant le Christ en porte-jarretelles ... Tant qu'au final il émerveille, fascine, permet à son public de s'évader et de voyager très loin le temps de la prestation, ça me va (bon, après, si le charcutage devient psychologiquement problématique ... au bout d'un moment, à force de perdre de bouts, il va plus trop pouvoir faire grand chose ... va faire un Elmsley quand t'es cul de jatte ... (oui, je sais, z'allez me sortir des exemples de magiciens qui font des prodiges avec leurs moignons, je sais, je connais, et ça me laisse toujours sur le cul d'ailleurs))
  5. Il est clair que quand tu vois le nombre d'objets que les magiciens prétendent détenir "parce que c'est mon grand-père qui me l'a donné avant sa mort même qu'il m'a dit que c'était magique" mais nos ancêtres, on est d'accord qu'ils avaient en fait chez eux de quoi ouvrir une boutique de magie, en somme ... ou un magasin Foir' Fouille Et pour bien prouver que même des choses apparemment surannées peuvent être utilisées de manière magnifique, je ressors des méandre de Youtube une vidéo à mon avis pas assez connue quand on voit la qualité, l'émotion, le message et la justesse qui s'en dégage ... et surtout que là, pour le coup, la place du grand-père est juste parfaite (ok, j'arrête le HS après, promis)
  6. La raison ? Le fait qu'en vendant à prix bas / modéré, ça va se vendre, et donc rapporter ... quant à l'usage ... quelque part, tant que les gens achètent, qui s'en soucie ? (attention, je ne dis pas que je cautionne le fait de vendre une ambiance de la mort avec un misérable morceau de plastique estampillé "Plastifié avec une plastifieuse Fellowes®") Autant le fait de nous sortir encore une fois le coup de l'As qui est un voleur, bon ... ok ... y'a peut-être d'autres choses à pondre question imagination ... c'est clair ... Par contre, il y aurait aussi à redire du conseil en lui-même : en fait de "raconter une histoire pendant le tour", ce qu'il faudrait surtout dire c'est qu'un tour ne doit pas se "faire", il doit se "vivre"
  7. L'aspect business de la magie, même si le terme "magie", ça évoque un monde de rêve, d'émerveillement, d'étoiles dans les yeux (et le reste dans les cheveux ... RHO CA VA ON RIGOLE), n'en reste pas moins très présent, et ... étant donné que dans "business", y'a ... "business" (non sans blague), tout ce dont tu parles n'est pas vraiment surprenant. Pour prendre un autre exemple, il y a des années de ça est sorti l'effet "Ultimate saint graal 666", une carte dont le matériel fourni faisait extrêmement cheap (feuilles A4 imprimées en mode "mystérieux, parchemin, chargé d'histoire et de mystères ... mais entièrement glacées et donc ultra brillantes ... paie ton mystère ...) ... Alors quand il s'agit d'un livre, ce n'est pas très grave, je trouve. Si on prend le livre d'Isidore Buc, "ISIS", c'est une merveille graphique et même si la forme fait "neuf", ce n'est absolument pas un souci, car il n'est pas vendu comme "Un livre ancien retrouvé au fond d'un temple resté inviolé depuis 300 ans (...)". La beauté du livre fait parti du contenu graphique et du coup prend tout son sens à l’intérieur même de l'ouvrage. Parfois, des éléments "neufs" même s'ils invitent à un voyage "mystérieux" font également très très bien le travail. Par exemple, les routines d'Antoine Salembier, de type "Temporis" et autres sont "neuves", mais par contre, font très très bien le travail. Un compromis intéressant Dans ses routines, rien n'indique que le fait que les cartes utilisées ne soient pas usagées vient en contradiction avec l'histoire racontée Donc tout baigne En revanche, exactement comme tu l'as évoqué, quand dans un effet on veut instaurer une ambiance pesante, lourde, ou simplement très mystérieuse, pour vraiment embarquer le public très loin, et qu'à côté de ça on a ... des objets qui font "neuf", ou pire "neuf imprimé ancien" ... je te rejoins complètement ... ça dénaturer tout l'bazar, et personnellement, ça me sort complètement du lore de l'effet. C'est un peu comme si Christian Chelman te présentait une expérience mettant en scène, par exemple, une antique dague venue d'une lointaine contrée, et que sous la dague on lisait "Made in China" ... Mais du coup, pourquoi cette qualité trop "neuve/cheap" ? Là, il faudrait demander aux personnes qui sortent ces produits. Mais quelque chose me dit que ce genre de produits doit être bien plus simple et économique à faire sortir du "four" (si j'puis dire) que de proposer des objets vieillis à la main, créés à l'unité, authentiques, recherchés, voire même originaux (authenticité qui pourrait du coup pour le coup limiter le nombre d'exemplaires qu'il serait possible de vendre, fatalement ...). Et effectivement, entre sortir un effet à 30€ avec une finition ... et bien une finition qui justifie le 30€ en somme, et un effet 5-10 fois plus cher mais avec une incroyable finition ... mais qui potentiellement trouvera moins de clients potentiels ... j'imagine que le calcul doit être vite fait. D'ailleurs, ce concept peut aussi être adapté à la magie "classique". Trois exemple : - la boite à change - le coquetier - le casse-tête du billet qu'il faut sortir de la boite (que l'on arrive pas à ouvrir) sans la casser Ce sont des best-sellers (pas au sens de la qualité) qu'on trouve partout, du tour à l'unité à la boite de magie, normal, ça ne coute que quelques € à acheter (pour le client). Mais par contre, ouais, ça fait cheap. Alors que quand on regarde certaines versions de ces 3 effets travaillées à la main, avec du bois noble, des détails finement gravés sur chaque objet par un artisan, fruit d'un travail minutieux et méticuleux ... là, ça claque sévère. Et c'est autre chose. Marchand de trucs (toujours présent pour proposer des pépites ) - Deluxe Wooden Pool Ball Vase Donc ouais, surement pour vendre davantage; ce qui se comprend bien sûr; et aussi pour s'adapter quelque part à la demande : davantage de personne vont acheter quand il s'agit d'un prix faible ou modéré, quand peu ou très peu de personne vont se payer des effets dont le prix aligne 3 ou 4 chiffres. La magie, c'est comme tout le reste, ce n'est que consommation. Les magiciens consomment des livres, de DVD, des conférences, des congrès, des tours, des gimmicks. Et très souvent, si on graphisme (oui, j'invente des mots et alors ?) la courbe X=prix d'un tour/Y=nombre d'achat, on trouve quelque chose qui se rapproche plus ou moins d'une courbe de Gauss (un élément très représentatif est le fait que les prix "moyen" se situent souvent entre 20€ et 30-35€. A partir de 40€, faut que le truc soit "vraiment bon" pour que l'acheteur n'ait pas eu l'impression de se faire avoir ). D'autant plus qu'il est tout à fait possible d'embarquer les spectateur dans quelque chose de très mystérieux avec de simples cartes ... Et oui, je sais, les cartes 1800 c'est de "l'imprimé neuf qui fait semblant d'être ancien" ... mais qui, surprenamment, fait très bien le taf (bon, par contre, je n'irais pas dire qu'il s'agit d'un jeu retrouvé dans une vieille maison ... c'est tellement suranné ce genre de chose )
  8. "Oui mais si on coupe c'est plus un ACAAN les copains !!!" Bah en fait si; à moins de vouloir que l'acaan, ce soit THE miracle, sans toucher, sans couper, sans ci, sans ça, sans l'autre, que-ça-marche-tout-seul-because-this-is-real-magic (le truc qu'on veut apprendre pour fool les coupaing magiciens lors du 5894è congrès de la FFAPISMEODPSLE) .... toutes les méthodes sont bonnes pour amener cette fichue dame de cœur en 31ème place Et rare sont les méthodes aussi dévastatrices que la combinaison chapelet mémorisé / estimation / SDC sur un temps faible Mis à part ça, quand je conjugue "carte au nombre" et "sac" et que je passe le tout à la moulinette, ça me fait penser à l'Ultimate saint graal 666, où le sac avait toute son importance ... ceux qui le possèdent comprendront pourquoi le sac Du coup, si c'est un procédé similaire, j'aime beaucoup l'idée
  9. A-t-il négocié les tours authentiques, où a-t-il acheté trouvé l'inspiration sur des sites proposant des copies ces tours pour $2 ?
  10. La Syned Soy Box. Complètement examinable, pendant 10s, 10 minutes, 10 ans si on le désire
  11. Non, ils font pire (ROH CA VA, ON RIGOOOOOOOOOOOOOOOLE)
  12. J'ai déjà eu ce genre de question. Dans ce cas là, je leur donne d'abord 2 gifles. "Ça, c'est pair." Puis 3. "Ça, c'est impair." Généralement, ils retiennent assez bien la nuance, j'trouve.
×
×
  • Créer...