Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Henri BROCH - Zététique - Art du doute - Science et paranormal


Recommended Posts

  • Réponses 416
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Membres les + Actifs

Messages les + Populaires

L'esprit critique est souvent présenté comme un outil efficace d'hygiène mentale.  Ci-dessous, la première vidéo d'une série d'interviews avec le plus illustre représentant de la zététique en Fra

Bonjour Jean Dupont Beaucoup d'animosité pour un premier message dans VM non ?  Ce n'est pas à moi de répondre à la place d'Antoine Dassabin mais bon, dans le doute j'ai fait une recherche G

J'ai trouvé un truc pas mal que je souhaite partager avec vous  :  

Images Publiées

  • 3 weeks plus tard...

Je suis tombé récemment sur cet ouvrage :

EI7ORwRWsAU78e5.jpg

 

L'utilisation du verbe "militer" dans le titre me semble particulièrement adapté pour des mouvements dont le but n'est pas seulement la promotion de l'esprit critique ou la dénonciation des fausses sciences mais bien une certaine vision philosophique des choses voire sociétale ou politique (mais bon là dessus, ça fait des années que votre serviteur lance des alertes 🙂).

Le sommaire donne un aperçu complet de l'ouvrage.

La fiche de lecture de Sylvain Laurens est également très éclairante :

Citation

pour pouvoir prendre part à la chasse aux astrologues, télépathes, mages, spirites ou magnétiseurs : autant de « charlatans » auxquels, entre autre chose, il est reproché de ne pas soumettre leurs « pouvoirs » à l’épreuve de l’expérimentation de laboratoire. Ce créneau sera radicalisé dans les années 1990 avec l’émergence de la Zététique, mouvement rationaliste dont l’une des particularités consiste à organiser des démonstrations publiques visant à reproduire les pratiques des « charlatans » pour en démontrer le caractère scientifiquement inepte ; l’épistémologie expérimentale atteint là son sommet.

Dans le sillage de cette lutte contre les pseudosciences, certains rationalistes s’attaquent à plusieurs courants d’idées à partir des années 1980. L’écologie figure en bonne place et fait l’objet de critiques virulentes, les associations pro-environnementales étant accusées d’alimenter des peurs irrationnelles contre l’innovation technologique, le progrès, voire contre le « réel » (pour reprendre le titre de l’ouvrage de Maurice Tubiana, Le Refus du réel, auquel Sylvain Laurens consacre plusieurs pages). La critique de la « technophobie » émerge alors dans les milieux rationalistes, portée par des personnes en interaction plus ou moins resserrée avec le monde industriel. Ceux-ci voient dans le développement technologique et industriel une nouvelle manière de diffuser le rationalisme et son esprit. Ainsi, au nom du rationalisme, sont publiés des textes qui défendent les pesticides, le développement du nucléaire et, plus tard, des OGM, les nanotechnologies ou le climato-scepticisme.

 

 

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il y a un aspect qui a d’ailleurs peu été abordé par ici et qui nous intéresse au plus haut point : Dans l’histoire des mouvements rationalistes, il est arrivé que certains illusionnistes soient associés à la cause. On peut citer quelques grands noms comme Houdini, Randi, Gérard Majax… Leur rôle a souvent été de nature technique, il s’agissait de montrer, par exemple, que certains spirites utilisaient des trucages ou, plus simplement, qu’il était possible de reproduire avec un trucage à peu près tous les phénomènes réputés paranormaux.


J’ai remarqué que si les illusionnistes impliqués dans ces opérations de debunking étaient très sincèrement choqués par les agissements de certains escrocs et donc, mobilisés par la nécessité de dénoncer ces abus, très souvent ils ne partageaient pas la vision du monde et les options philosophiques des rationalistes…

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, Patrick FROMENT a dit :


J’ai remarqué que si les illusionnistes impliqués dans ces opérations de debunking étaient très sincèrement choqués par les agissements de certains escrocs et donc, mobilisés par la nécessité de dénoncer ces abus, très souvent ils ne partageaient pas la vision du monde et les options philosophiques des rationalistes…

On pourrait en effet penser que certains magiciens pourraient n'être là que pour protéger les secrets. Certains rationalistes sont parfois tentés de "debunker" en dévoilant les trucs. Le magicien apporte sa capacité à simplement reproduire sans rien dévoiler et même révéler, grâce à son réseau, que tel ou tel prétendu medium ou tordeur de cuillère a été un illusionniste dans le passé.

Mais après, tu parles de "la" vision du monde "des" rationalistes... Es-tu sûr qu'elle existe cette vision unique du monde ? Le rationalisme est un courant de pensée très vaste et pas une religion bien ordonnée, avec sa bible, son pape et ses évêques. Donc oui, les illusionnistes comme Majax, Banachek et Randi partagent certainement une vision du monde très proche de celle de nombreux rationalistes qui ne supportent que difficilement l'exploitation de l'homme par son semblable.

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Patrick FROMENT a dit :
Citation

Ainsi, au nom du rationalisme, sont publiés des textes qui défendent les pesticides, le développement du nucléaire et, plus tard, des OGM, les nanotechnologies ou le climato-scepticisme.

 

Et alors ? 

Présenter cela de façon abrupte est un peu court. On pourrait croire que les rationalistes n'ont qu'un objectif en tête : celui de nous faire mourir à petit feu en nous faisant ingérer de dangereux pesticides et en rêvant de faire de nous des êtres irradiés par d'horribles centrales nucléaires (etc.). En fait les questions se posent autrement : est-ce que tous les pesticides sont vraiment dangereux et à proscrire ? Quelles sont les doses admissibles ? Quel intérêt global cela procure-t-il à la survie des habitants de la planète ? Les produits chimiques dits bio sont-ils "mieux" que ceux dits industriels ? Les centrales nucléaires sont-elles plus ou moins polluantes que l'industrie du charbon ou du pétrole (je rappelle que l'une des clés de l'avenir c'est de décarboner) ? Parfois on est surpris par les réponses contre-intuitives...

Je rappelle dans la même veine ce message relatif au sujet sacs en papier versus sacs en plastique (même si ça date un peu ) :

 

 

Modifié par Christian GIRARD
Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Christian GIRARD a dit :

Parfois on est surpris par les réponses contre-intuitives...

Tout à fait ! J’ai été moi-même très intéressé et surpris d’apprendre que le bilan écologique  de la voiture électrique est à peu près aussi désastreux que celui de la voiture thermique (si en prends en compte le coût écologique de la production et du recyclage des batteries).


Pour revenir au livre de Sylvain Laurens, il semble qu’il se soit intéressé aux mouvements rationalistes en travaillant sur les lobbying (un de ses sujets de recherche en tant que sociologue). Il l’explique dans la vidéo ICI


L’Afis par exemple est largement évoqué dans l’ouvrage. Il semble qu’il y ait quelques controverses concernant cette association :

Sur Twitter, les gardiens de la science roulent pour les lobbies

Afis : information scientifique ou manipulation de l’opinion ?

(avec un droit de réponse des responsable de l’Afis).

Je n’ai pas les éléments pour me prononcer sur le fond. Je souhaite simplement pointer que ces associations et mouvements semblent aller très au delà de la dénonciation des escrocs du paranormal ou de la promotion de la science.

D'ailleurs qu'est ce que la "promotion de la science" ? Est-ce défendre systématiquement une métaphysique matérialiste ? Si c'est le cas on est déjà sur le terrain de la philosophie et non de la science ! Quant à la fameuse question de la différence entre une connaissance et une croyance (question chère aux rationalistes et zététiciens) c'est une question 100 % épistémologique et donc philosophique.

Le souci étant que les rationalistes et zététiciens se mettent rarement sur le terrain philosophique pour répondre à ces questions...

 

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...