Aller au contenu

Clément FR3Z3

Membre
  • Compteur de contenus

    88
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    2

Clément FR3Z3 last won the day on 6 janvier

Clément FR3Z3 had the most liked content!

2 abonnés

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Clément FR3Z3's Achievements

Collaborateur

Collaborateur (7/14)

  • One Year In
  • Reacting Well
  • Dedicated
  • One Month Later
  • Week One Done

Recent Badges

89

Réputation sur la communauté

  1. Ah là là... La légendaire solidarité de notre ancestrale et bienveillante communauté. Quand je pense à ces spectateurs qui se demandent si entre nous il y a une ambiance "Poudlard"... Allez, je la ressort parce que j'en suis toujours aussi fier : Combien faut-il de mentalistes pour changer une ampoule ? - Il en faut 100 : Maintenant je vous laisse, je vais m'allonger et simplement songer à combien de contrats privés ont vous été commandés car les mecs du C.E. ont vu Fabien à la télé / sur internet, mais qu'il est trop cher pour eux. Puis dans le même temps, si il me reste un peu d'énergie, je vais me demander combien d'émissions j'ai pu faire car il a ouvert la voie en France, combien de théâtres de 300-350 places j'ai pu remplir après que Fabien ait ouvert le créneau et depuis qu'il fait des salles beaucoup plus grandes... Je lui enverrai peut-être vite fait un texto derrière en lui disant : "Merci pour le mentalisme. C'était vraiment sympa comme émission, malgré le formatage télé restrictif qui n'est pas de ton fait." Et je vais sans doute avaler une orange pressée avant d'aller faire un jogging de peur d'avoir une envie incontrôlable et irrépressible de me laver le cerveau à l'Ajax des bêtises que je viens de lire. Niveau bénéfice risque, le rendement et pas ouf. Paix et amour pour certains. (Et bon Ejo Book Test pour les autres bien sûr.)
  2. Je sais bien que c'est une vanne et elle est noire mais drôle. Et c'est en plein mon humour. Mais, risque à passer pour premier degré. Juste pour préciser, je n'ai jamais parlé de l'hypnose ou de son fonctionnement. Je parle que l'état de "transe" n'a jamais été constaté scientifiquement.
  3. Typiquement le genre d'astuce que j'aime faire et elle est excellente. Cette anecdote sur 10h10 est quand même connue. Et justement c'est, selon moi, son caractère le plus savoureux : Sa remontabilité a posteriori. Si le spectateur connaît l'anecdote (ou désire comparer les heures avant de choisir) il dira de suite : Ah mais elles sont toutes à 10h10 là... - Ah ? Zut. (Vous enchainez...). Si le spectateur ne la connaît pas, tout roule. Mais imaginez qu'il raconte le tour à quelqu'un qui connaisse l'anecdote et lui fasse remarquer que dans les pubs, elles sont toutes à 10h10... Vous recevrez (et c'est du vécu) un coup de téléphone à base de : « Eh mon enf***é, tu m'a bien ni**** la gueule avec Google et les montres là ! T'es un génie mon gars, c'est tout c*n en fait. » (C'est un ami de 10 ans d'où ce langage fleuri.) C'est probablement le tour le moins impressionnant que je lui ai fait de ma vie, mais l'anecdote qu'il raconte partout. Car, là encore, comme en maths, en mentalisme, l'intelligence de la démonstration importe plus que le résultat, même (surtout) quand elle est éventée... Au passage, 10h10 est aussi connue pour évoquer subliminalement un sourire sur un cadran rond selon une légende, comme souvent, sur la manipulation mentale dans la publicité. En réalité, je pense surtout qu'elle permet de bien montrer les détails des aiguilles en partie haute du cadran. Mais tu peux te servir de ça dans ta routine... Au passage, une campagne, "L'instant Chanel" joue sur plusieurs heures de la journée (justement). Je m'en suis récemment servi pour un truc en rapport avec la pub. Donc si ça peut t'inspirer quelque chose... --- Sinon, une autre astuce impromptue (qui demande un peu de travail) est d'emprunter une montre avec une date. Prétendre régler la montre sur midi pile pour démarrer le choix (en la réglant en réalité sur l'heure à forcer). Flasher au moment ou vous démarrez le dérèglement, que la personne constate que les aiguilles tournent (ce qui ne sert à rien mais force l'idée que vous lui avez montré le cadran avant qu'elle ait la montre dans la main) ! Une fois l'heure à forcer installée : Fermer le remontoir sur le cran de la date. La personne dérèglera alors la date en pouvant s'arrêter là où elle le souhaite, pensant régler l'heure. Toujours adapter les subtilités en fonction de ce qui nous met à l'aise. En espérant avoir pu t'aider !
  4. Je fais mon jogging le matin tôt en général. Haha. Juste une chose. Je suis pratiquement d'accord sur ton dernier message. Disons surtout que prendre les faits et les faire coller à la théorie est une méthode dogmatique. Coucou, on revoit les Ericksonniens étatistes. Donc ça m'étonne de te voir vouloir relativiser les faits. Parce que pour en revenir à l'hypnose (qui a déclenché ces micro-tensions), sujet qui m'est cher, c'est de ça dont il s'agit. Utiliser la théorie pour faire des hypothèses et vérifier. Donc... ça donne le non-étatisme. Jusqu'à preuve du contraire (évidemment). --- Encore une fois, interroger les limites de la méthode : Oui. Mais les interroger bien trop tôt pour ne pas avoir à se remettre en question / changer d'avis / désescalader son escalade d'engagement / éviter la dissonance cognitive etc. : Non. Parce que là les gars, nos discussions sur l'hypnose, elles étaient à des quinzaines d'années lumières des limites de la méthode. --- Quand à la méthode et les sciences humaines... c'est quand même un argument fastoche. Faire de la sociologie évidence-based, ça existe, il y en a des bons. Après il est évident que la complexité de l'humain blablabla... mais encore une fois, je m'amuse d'entendre ces arguments de la bouche (et je ne parle pas de toi, je ne te connais pas assez) de ceux qui très souvent n'ont aucune compréhension de cette complexité et qui se serve de cet argument comme une tarte à la crème relativiste. Relativiser la méthode (et donc la science) est bien plus souvent un moyen de balayer d'un revers de la main une auto interrogation, un questionnement, un devoir d'humilité, un effort de déconversion et d'élévation personnelle demandant rigueur, courage, ardeur et lutte contre soi ; qu'une manière de créer du concept philosophique (qui généralement est très superficiel). L'invalider aussi. Les complotistes parlent par exemple de BigPharma et de conflits d'intérêt dès lors qu'un argument d'autorité ne va pas dans leur sens. Alors que leurs champions (Perronne, Raoult, Henrion-Caude) sont en rupture de ban de partout et ont 20 000 casseroles au cul.
  5. Je vais prendre 1000 millions de raccourcis : Il y a une pente marquée de la science. Si vous lisez les confessions de St-Augustin (4ème siècle après JC) il parle du temps. Aujourd'hui, c'est totalement "compréhensible" par un scientifique contemporain. Et pourtant y a "juste" eu Galilée, Newton, Einstein entre-temps. Ce n'est pas vraiment la méthode mais peu importe. Elle est efficace jusqu'à quand ? C'est quand qu'elle ne l'est plus ? Et est-ce que le moment où tu décides qu'elle ne l'est plus n'est pas le moment où elle démonte quelques unes de tes croyances. Parce que pour l'exercice intellectuel il est évident que la méthode et son application sont deux choses différentes et que l'application de la méthode a des limites. Quand à la méthode, elle, elle ne cesse d'évoluer et de se parfaire par justement la méthodologie de l'erreur. Mais pour le moment, dans TOUS les échanges que nous avons eu, personne n'a effleuré les limites de la méthode, pas même de loin ! Hypnose, état mental / non-état, paranormal etc. Croyez bien que la méthode résiste de très loin à tout ça et qu'elle rirait si elle avait de quoi. Mais je suis d'accord avec ça, c'est un fait. À moins que quelqu'un ait en lieu et place d'un cerveau humain une substance pensante omnisciente et exempt de biais. Mais là on tombe dans le sophisme de la solution parfaite. Tout le monde est biaisé ? On ne pourra jamais se débarrasser pleinement de nos biais ? Alors allons y tout schuss sur la postvérité et le relativisme. Bah... non. (Au passage, petite parenthèse : Les couleurs n'existent pas. Nous ne captons que des longueurs d'ondes dans un spectre défini. Je n'ai pas besoin d'en tenir compte pour apprécier la beauté d'une toile, ou l'harmonie d'une composition florale. Toujours pareil, faire passer la zététique pour du scientisme est une absurdité crasse.) Là encore, c'est pourtant un élément de base. Le niveau de preuve suffisant est en permanence fluctuant d'un sujet à l'autre et dépend du contexte et d'autres facteurs, comme l'importance de la prise de décision dépendant ce niveau de preuves (au hasard, une campagne sanitaire). Mais sur les questions qui nous divisaient, il est proportionnel à l'extraordinaireté des hypothèses. « Je possède une souris d'ordinateur. » : Pas besoin de photo. « Je possède une montre à gousset ayant appartenu à Robert Houdin. » : Tu vas me demander une photo (et à la rigueur une expertise). « Je possède une maison sur la lune. » : Tu auras besoin d'un peu plus qu'une photo. Ce n'est pas un paradoxe puisque c'est pour cela qu'elle a été créée. Énorme contresens. Là dessus nous sommes d'accord. Et elle n'a jamais été créée pour ça. Les scientifiques (les vrais) sont toujours heureux quand ils font des découvertes qui augmentent leur ignorance. C'est le fameux « jusqu'à preuve du contraire ». Cependant ce n'est pas parce que cette proposition existe qu'il y aura FATALEMENT à un moment donné ou une autre une preuve du contraire DE TOUT. Et c'est précisément le point pénible et irréfutable du relativisme qui donne ce côté pétage au dessus de son cul : Au dessus de la faible science. Donc de là à dire : « qui ne cesse de se dérober sous nos pieds au fur et à mesure des découvertes et des avancées de la science. » C'est factuellement faux, sauf si on se source chez les Bogdanov. Beaucoup de modèles scientifiques sont encore supportés par toutes les découvertes à ce jour. On ne peut pas aller expérimentalement derrière le mur de Plank pour le moment. Ça n'a pas vocation à faire dire à qui lit en travers : « Du coup, il n'y a pas de preuve que Dieu n'existe pas. » Voilà ce que je reproche aux relativistes : La science n'est pas la panacée ? Ne tenons pas compte de nos biais, tout se vaut ! J'oppose beaucoup l'humilité scientifique à la prétention relativiste / complotiste / alternatif / pseudoscientifique.
  6. Alors que le mien est de questionner ma perception subjective de la réalité pour savoir si c'est vraiment la réalité ou une version illusoire et déformée de la réalité que je me fais en fonction de mes nombreux biais innés et acquis (comme mon vécu, mes idées du monde etc.). Et c'est quand j'ai un niveau de preuve suffisant que c'est bien la réalité (en ayant ou non corrigé les éventuelles illusions et en me posant sur du concret, en interrogant non pas mes arguments mais les piliers qui les soutiennent : Consensus scientifique ou ressenti personnel.) que je commence à privilégier cette hypothèse (sans éliminer les autres, on parle de prioriser). Et que je cherche à disséquer cette réalité. C'est pour ça que parler d'abduction, d'induction de déduction, en mettant un revers aux rasoirs... c'est au mieux, l'aveu d'une volonté de continuer de croire au confortable pour soi (et ce n'est pas une critique, c'est un fait, et nous sommes tous dans cette volonté à la base). Et au pire, (navré mais) une stupidité traduisant une compréhension plus que moyenne du sujet. Deux superbes contenus de mon ami Sam (dont je vous recommande le livre). C'est pour ça que la critique des magiciens (généralement férus du folklore de certains sujets psi et paranomaux) : « La zététique c'est des gens fermés d'esprit et c'est tellement une secte. » me fa-tigue (et c'est un euphémisme). Avant de critiquer une méthode, maitrisez là un minimum. Ensuite, personne ne demande de l'appliquer jusque dans votre bain. Et enfin, sur des sujets comme la santé bah... je n'ose terminer cette phrase.
  7. Oui… enfin… Au regard de la recrudescence de la pandémie et des nouveaux variants, je ne sais pas quelle est la vie, le lieu d’habitation (urbain ou campagne) de Patrick, mais les rappels existent pour de bonnes raisons. Comme pour la grippe. J’en suis à 5 (je fais une dose deux semaines avant chaque début de tournée).
  8. Oui donc en gros tu caricatures mon propos en me reprochant de le faire. Vous créez des hommes de paille de ce que sont les rasoirs et la zététique en me reprochant de vouloir imposer ça de manière quasi-sectaire. Ce qui me fait me poser de sérieuses questions quand à ma capacité de me faire comprendre (malgré le succès de mes conférences, spectacles et vidéos). Et/ou sur votre bonne foi. Mais je me suis rassuré en relisant la préface de 2011 de télépathie réele. J’y constate ton parcours, et les raisons de penser ce que tu penses. Bref, je t’invite à considérer que tu te plantes sur ce que je pense et à relire mes messages ici. Si tu as compris mes propos, aucune explication n’est nécessaire. Et si tu penses encore ce que tu as dit dans tes derniers messages, aucune explication n’est possible/suffisante je pense. Absolument aucune envie de décortiquer tout ça. Allez je vous laisse avec un contenu intéressant.
  9. Oui donc en gros vous ignorez ce qu'est l'épistémologie (et je serais même tenté de dire la zététique). Je vous invite à vous renseigner sur la méta-cognition et à comprendre en quoi la critique de la zet vous rassure. (C'est un travail que j'ai moi-même fait au passage, personne n'est exempt d'être prisonnier de ses connexions synaptiques.) Edit : En relisant mes 10 derniers messages, je m'aperçois que je suis d'un désagréable... 1000 excuses. C'est juste que j'ai eu 200 fois ces discussions. Et que de surcroit j'ai déjà interrogé la plupart de ces arguments (et pas seul). Et j'ai un début d'année sur les chapeaux de roues modèle géant. Bref, rien contre vous, je vous apprécie beaucoup.
  10. Et curieusement, Aurélien Barrau est très loin de faire l'unanimité dans la communauté scientifique. Quelleuh Hasaaaard... Balthazaaar ! J'ai ce numéro de Science et pseudo-science. C'est marrant, je pourrais faire un bingo à force. "Gardien de la raison" (Par ailleurs le titre d'un livre anti-science de Stéphane Foucart, journaliste en rupture de ban, anti-OGM / Nucléaire, pro bio etc... Ce n'est pas pour un déshonneur par association, je soulève la « coïncidence ».) "Relativiste" "Scientiste" (C'est aussi comme ça que nous appellent les complotistes du 11 septembre. Ce n'est pas pour un déshonneur par association, je soulève la « coïncidence ».) "Bien-être" "J'ai connu la zet originelle." "Je m'en suis distancée, je ne regrette pas." Bla bla bla. J'ai la flemme de répondre à tous tes arguments fallacieux, j'ai eu cette conversation 200 fois, elle est stérile. Il y a des dérives chez les médecins, alors pourquoi condamner les charlatans du bien-être ? LOL. Sophisme de la double faute. Tu viendras en parler aux victimes de viol sous hypnose qui viennent me trouver par mail (plusieurs à ce jour). Plutôt artiste que zététicien ? Ce n'est pas incompatible et je suis loin d'être une exception. Non, en fait j'arrête là, vraiment c'est pénible. J'ai autre chose à faire. Ce sera mon dernier message pendant un temps. Je vais essayer de le dire de la manière la moins blessante possible. Mais disons que dans 95% des cas, les "relativistes" au dessus de la science devraient chercher des raisons de leur abandon / réticence à la méthode scientifique et à leur besoin de relativiser devant un miroir, avant de critiquer une méthodologie de l'erreur qui s'auto-améliore perpétuellement en se remettant en cause et se corrigeant. La posture zet est une posture d'humilité épistémique. Les postures de leurs critiques sont généralement galvanisées d'ultracrépidarianisme philosophique égotique. À méditer.
  11. Mon humble avis ? J'ai juste un problème avec les théories ex nihilo. Encore une fois SURTOUT quand il s'agit de SANTÉ !!! La transe hypnotique, c'est comme la secte anthroposophique de Rudolf Steiner, la psychanalyse de Freud, l'homéopathie d'Hahnemann* c'est le : J'ai décidé d'écrire ça un jour de 1800/1900, donc c'est vrai. Point. Bah non en fait... sinon on en serait encore au magnétisme animal de Mesmer. Et donc désolé, mais sans preuves (encore une fois, tout est question de preuves car il y a aussi des découvertes de sérendipité), on ne peut juste PAS faire de l'eau tiède pour faire plaisir à tout le monde. Surtout, une fois encore, quand ça a des prétentions thérapeutiques. On ne parle pas de choisir un restau ou un film au ciné là (dans ces cas, généralement, je n'ai pas besoin d'études scientifiques). Réunir le miel pour le rhume (on a des papiers dessus) et les médicaments homéo / le grand tout de l'esprit des abeilles. Il ne faut juste pas. Réunir l'état et le non-état, pour éviter le conflit. Non. Réunir le non-conscient neurologique et l'inconscient freudien, parce que c'est sympa de faire plaisir à tout le monde. Non plus. Et recouvrir ça (non sans une certaine branlette chronophage désolé) de "relativisme" pour lui donner un caractère "ouvert d'esprit" et "un peu au dessus de la science des hommes" (parce que déso pas déso mais les relativistes que je connais sont comme ça, mode : "Les hommes sont faillibles et la science est faite par les hommes"), en dénigrant de "scientiste" les gens un tant soit peu rigoureux, c'est... sale ! Et souvent dans certains contextes irréfutable d'ailleurs (argument de Popper). Ça donne (volontairement ?) l'image que la zététique est fermée d'esprit alors qu'elle a toujours été ouverte à tout, à commencer par prouver l'existence des phénomènes avant de les décortiquer. Donc quand tu parles de zets et de l'hypnose, tu te plantes et j'en suis la preuve. L'esprit critique c'est une moustiquaire. Libre à toi d'être relativiste et de l'enlever ou d'y faire un trou pour les papillons. Mais préfère observer les papillons sans les faire rentrer, laisser passer l'air et la lumière et surtout empêcher aux nuisibles de venir polluer l'espace. C'est mon humble avis. --- * Hahnemann et pas Théodore Annemann... aucun lien fils unique.
×
×
  • Créer...