Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Eflamm CAOUISSIN

Membre
  • Compteur de contenus

    3350
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Tout ce qui a été publié par Eflamm CAOUISSIN

  1. Tiens... en ce moment y'a un concours sur la page Facebook du Marchand de Trucs breton, pour tenter de gagner l'un des coffrets. Bon... j'avoue que j'ai hésité à poster l'info, pour avoir plus de chances de le gagner...
  2. Ben en fait, c'est pour éviter de faire de la politique et ainsi, éviter un trop plein d'activité aux modos..
  3. Oué... surtout que, comme je l'ai souligné dans le sujet supprimé, la misdirection bat son plein en ce moment, et que tout le monde s'en tape... Sûr que c'est politique, et que Thomas, ca lui plait pas d'voir ça ici... Mais les magiciens d'aujourd'hui ont de sérieuses leçons à prendre chez ces professionnels de l'illusion...
  4. Et si tu optes quand même pour Brocéliande, va visiter l'église de Tréhorenteuc, là aussi avec un guide. Ca vaut le détour, même si les guides ne connaissent pas vraiment la totalité de l'épisode Eon de l'Estoile (pour plus d'infos Fanch Guillemin s'est penché dessus).
  5. Cela fait plaisir de voir des voeux en breton. Alors BLOAVEZH MAT DEOC'H IVEZ ! Brocéliande est clairement une machine à touristes, plutôt décevante en soi... si tu y vas seul. Pour ma part, je te conseillerai aussi d'opter pour : - La Vallée des Saints (Carnoët- 22) où tu verras des statues gigantesques (plus d'une trentaine à ce jour) qui valent le détour, dans un environnement intéressant à certaines heures du jour. Cette vallée est connue (d'ailleurs c'est plutôt une colline), mais son histoire druidique est moins connue. Tu verras sur ce site quelques infos à ce sujet. - Huelgoat, son étrange forêt, sa roche tremblante et ses chaos granitiques - Les roches du diable (Guilligomarc'h) - Les Monts d'Arrée et St Michel de Braspart. Dans les landes et la bruyère, entre la roche et le lac, en contemplant au loin la centrale nucléaire désaffectée de Brennilis, tu entendras peut-être à la nuit tombante les roues de la charrette de l'Ankoù. Un lieu sauvage formidablement porteur. - Tronoën, son calvaire réputé, sa chapelle ancienne et sa vue imprenable sur l'océan. - Niveau châteaux, outre Fort Lalatte et Fougères (évoqué plus haut) tu as Suscinio (Presqu'Ile de Rhuys). Mais tu as des sites médiévaux sympas comme Moncontour, Quintin, Dinan, etc... Nombre de lieux de ce type ne sont pas forcément connus mais méritent le détour. A ta disposition pour tout renseignement ..
  6. Oué... et ils souhaitent Bon anniversaire à Jack
  7. Ce soir au 20h de France 2, ils ont causé de l'expo de Camille Claudel au musée Rodin http://www.musee-rodin.fr/fr/exposition/camille-claudel-sort-de-ses-reserves Ca se passe jusqu'au 5 janvier... Sachant que l'artiste a été enfermée à l'asile Montdevergues (aujourd'hui Montfavet), et y a vécu une trentaine d'années, ceux qui veulent en savoir plus et qui sont sur la région parisienne ont encore quelques jours pour visiter l'expo, et développer des idées supplémentaires sur l'usage du booktest éponyme.
  8. J'ai cherché mais pas trouvé un sujet traitant de ce booktest édité en version française du Bip Book test 2.0. Si jamais ce sujet existe, vous m'en voyez désolé ! Il s'agit donc du booktest REVELATION, édité par un marchand de trucs breton. Je ne m'étais pas arrêté dessus quand je suis allé sur le site, lors de sa sortie. Toutefois, en passant voir Ludo, je lui demande ce qu'il a comme effet qui pourrait correspondre à ce que je recherche. Il me parle rapidement de ça et me montre le matos. Un petit livret, tout simple. Il me fait la démo. Je suis quelque peu médusé. Lui faisant confiance pour ses conseils, je lui achète le petit livret dans son package sympa, avec un petit livret bien mis en page, comme il a désormais l'habitude de nous proposer. Un peu d'exercice, puis présentation lors de quelques unes de mes prestations de Noël. Résultat garanti, qui plus est parce que plusieurs effets d'affilée sont possibles. Alors si vous mettez ce tour en introduction d'un de vos passages en table, ou pour un numéro scénique... Je reprends le descriptif du site : Vous en montrez clairement toutes les pages et ce qu’elles contiennent : des mots, des heures, des formes de différentes couleurs et des nombres aléatoires entre 10 et 999. Vous remettez le livre à un premier spectateur qui l’ouvre à n’importe quelle page et retient le mot qui s’y trouve. Il se rend alors au dos de la couverture du livre où il choisit par « association d’idées », une « expression » en correspondance avec son mot. Un second spectateur ouvre le livre à n’importe quelle page et prend connaissance du nombre qui s’y trouve. Ce nombre le renvoie au nom d’un pays dans une liste numérotée au début du livre. Vous lui demandez de se concentrer sur ce pays. Un troisième spectateur ouvre le livre à n’importe quelle page et mémorise un dessin constitué deux figures imbriquées et leurs couleurs respectives. Un quatrième spectateur ouvre le livre à n’importe quelle page et mémorise le nombre à 3 chiffres qui s’y trouve. Un cinquième et dernier spectateur ouvre le livre à n’importe quelle page et mémorise l’heure qui y est inscrite. Sans toucher ni reprendre le livre en mains, vous pouvez alors révéler au fur et à mesure, le choix de chacun des cinq spectateurs par des moyens différents (oralement, par écrit, par un dessin,…) ou attendre qu’ils aient tous les cinq effectué leur choix pour procéder aux cinq révélations. Toutes les options s’offrent à vous… Ce qui est pas mal, c'est qu'on peut le combiner avec l'Institut. Bien pensé, ca tient dans une poche, et ca scotche les spectateurs. A ne pas manquer...
  9. Moué... Ce n'est pas ma RAISON, mais mon ANALYSE (qui n'est d'ailleurs pas que mienne), analyse que tu ne partageais pas auparavant, et qui pourtant pointe son nez dans certaines de tes interventions. Je ne sais si elle est la bonne et si j'ai raison, mais c'est une des approches les plus crédibles à ce jour, pour peu que l'on se défasse d'oeillères gênant une vision large et lointaine. Maintenant, j'avoue que rejouer Don Camillo et Peppone, ca ne me branche plus. Cela ne fait pas avancer le schmil... Alors si tu as autre chose que des attaques, ca m'intéresse. Le reste... CQFD
  10. COIN One vendu Le Professionnel : vendu BAISSE DE PRIX : - Lot de 9 cartes postales de collection, enveloppe non ouverte, du 45ème congrès de l'illusion (Dunkerque), vendu 5 euros port compris. - NESTORIZER (le dévédé sans gimmick mais facile à fabriquer) : 9 euros port compris - L'UNIVERS DES COLOMBES (Dévédé de Gérald Le Guilloux) : 10 euros port compris - Dévédé Dani Lary "le magicien de l'impossible" neuf sous blister : 6 euros port compris AJOUT : Interactive Hank (foulard dansant) de Peter 8 et Henry Kappers : 200 euros port compris Livre (en anglais) FINAL CURTAIN de Borodin (avec dédicace Bill Palmer) : 40 euros port compris Livre LE FEU AU THEATRE d'Alpha (dédicacé) : 75 euros (port compris) Livre MES SECRETS D'ILLUSIONNISTE de David Devant (Edition Payot 1938) : faire offre Livre DELIT DE MAGIE de Jack Barlett (dédicacé) : 10 euros Livre COLOMBES PASSION de Alban Williams Vol 1 : 20 euros - DECOR STARGATE : 200 euros (porte des étoiles cf photo ci-dessous) CINE MAGIC : Si vous aimez les dessins animés, voilà un tour que vous allez adorer. Vous allez être à la fois l'acteur et le spectateur de ce fabuleux tour de magie. Faites choisir une carte à un spectateur dans un jeu tout à fait normal. Prenez alors un 2ème jeu de cartes représentant un magicien dénmomé Sam. Demandez alors à votre spectateur de chuchoter à l'oreille de Sam la valeur de la carte choisie. Nous sommes bien d'accord, vous ne connaissez pas la carte, seul Sam la connaît, vous ne pouvez donc absolument pas l'aider. Il ne vous reste plus qu'à effeuiller le jeu en laissant Sam travailler à votre place. Le magicien va alors s'animer, ouvrir la malle, plonger à l'intérieur, chercher quelques secondes et en ressortir en tenant une carte à l'envers... Quelques secondes de suspense... Oui, bravo, la carte qu'il brandit fièrement est bien celle du spectateur. Le plus incroyable dans cette histoire est que quelque que soit la carte choisie, Sam arrivera toujours à la retrouver. Vos spectateurs en resteront bouche bée et vous supplieront de leur confier votre secret. Peut être refait avec n'importe quelle carte d'un jeu de 32 cartes normales (jeu non fourni). 10 euros port compris Contact par MP
  11. Jack, il y a quelques mois, lorsque je te parlais de mon analyse sur les contestations diverses que tu évoques ici, sur les atteintes mêmes à la liberté d'expression, sur les comptages, sur les méthodes employées, tu n'étais pas vraiment en accord avec moi. Je suis heureux de voir que tu te ranges peu à peu à mon analyse, même si nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur certaines approches.
  12. A Kiev ? Une révolution ? Ce sont les médias qui l'annoncent comme telle, et peut être est-ce vrai. Mais dans ce cas, que penser de la chose suivante : en effet, si l'on ramène les 100 000 manifestants (annoncés) d'un pays qui compte 45 millions d'habitants, cela ramène à 147 000 manifestants en France. Que dire alors des 300 000 (chiffre de la prefpolice) à 1 million de gens (chiffres orgas) qui sont descendus dans la rue à plusieurs reprises l'an passé A PARIS ? TanMai, va sur le blog de Melenchon... Tu auras SON explication ...
  13. Très intéressant ! l'insulte faite aux Bretons ! hasbeen dis-tu ? Hum ... L’expérience est le plus souvent une force, surtout avec son talent. La preuve Très très intéressant ! à voir là ! Probablement l'une des meilleures émissions où, entre-autres, le boomerang breton d'une main de maître est attrapé et ... Whaou ! renvoyé « qui ai-je insulté ? ... vous n'avez pas compris que ce sont les siens que l'on traite de nigauds...». Pour les autres, vous savez bien les mots que j'emploie ... vous m'en rabâchez suffisamment les oreilles... Rien à dire de plus ! si ce n'est , une nouvelle fois JL. avec de la verve et parlant comme d'hab .. cru et dru ! et qui surtout, a eu le temps de démonter parfaitement l'instant qui se joue. Mettant gravement chacun devant ses responsabilités. Euh... si je puis me permettre, il conviendrait de t'en tenir uniquement à un sujet que tu maîtrises. Or, tout comme Mélenchon, il n'en est rien sur la question bretonne. Cela dit sans animosité. Mais comme tu dis, les Français sont aux pieds du mur de leur histoire... Ca tombe bien, les Bretons aussi...
  14. L'ayant entre les mains, voilà ce que je peux vous dire à l'heure qu'il est (j'ai fait une lecture en diagonale mais je me replonge dedans après ce post). Si déjà le livre en lui-même est de bonne facture, que ce soit au niveau de la couverture rigide toilée, ou le papier épais de chaque page, c'est surtout, au premier coup d'oeil, le contenu qui me frappe. Ainsi, je m'aperçois que les routines sont toutes accompagnées d'une analyse relativement poussée de chaque effet, des notes tant psychologiques que des réflexions personnelles qui transformeront les tours en miracles, qui vous donneront des tuyaux sur la gestion du public ou encore sur la structuration d'une routine (un chapitre y est consacré), etc... Il y a par exemple un sujet sur la présentation, ou encore un autre consacré au rapport à l'espace en close-up. Ce dernier n'est pas sans me rappeler le travail présenté par Christian Chelman à ce sujet lors d'une conf'. Alors c'est sûr, il y a évidemment des effets qui valent vraiment le coup d'être bossés et personnalisés. Les explications claires et les nombreux croquis nous y aideront... Je ne suis pas un dieu de la manip' et les tours me paraissent cependant abordables, avec évidemment un peu de travail. Mais surtout, et c'est ce que je retiens dans cet opus : rien que ces analyses valent le prix du bouquin. En plus, ca complète bien tous les livres qui existent sur le sujet, tant au niveau de la scène que du close-up. Ma conclusion : je suis sûr qu'après la lecture de ce livre, il y aura moins de montreurs de tours et plus de magiciens... Sur ce je vous laisse et je retourne à ma lecture...
  15. Contact Fanch Guillemin.. il saura très sûrement t'aider
  16. LE PROFESSIONNEL : réservé le reste toujours dispo
  17. - Lot de 9 cartes postales de collection, enveloppe non ouverte, du 45ème congrès de l'illusion (Dunkerque), vendu 6 euros port compris. - Livre LE PROFESSIONNEL de Luc Apers : 30 euros port compris - DVD Coin One (Homer Liwag) : 20 euros port compris - NESTORIZER (le dévédé sans gimmick mais facile à fabriquer) : 10 euros port compris - L'UNIVERS DES COLOMBES (Dévédé de Gérald Le Guilloux) : 12 euros port compris - Dévédé Dani Lary "le magicien de l'impossible" neuf sous blister : 7 euros port compris Contact par MP
  18. Faux... ils veulent certes sauver la Bretagne, mais ne s'en foutent pas des autres. N'inversons pas les faits. La TV n'est pas forcément le meilleur lieu d'information. Le terrain est pas mal aussi....
  19. Néanmoins je ne saisis pas bien la différence entre le peuple Breton et, par exemple, le peuple Alsacien. Je ne connais pas assez la question alsacienne donc je n'en parlerai pas. Par contre, concernant la question bretonne, je connais l'Histoire de Bretagne, l'Histoire de France, les traités ad hoc, et les questions de droit international y afférant. Ce qui me permet donc d'en parler.
  20. La vie elle-même a une issue fatale. Je me demande bien pourquoi certains s'acharne à vivre... Soit je ne me suis pas bien exprimé, soit tu comprends mal. Je conçois que certains considèrent que leur vie leur appartienne, et je te donne mon point de vue. Aucune volonté de l'imposer. Par contre, là où il y a pour moi un problème, c'est quand on décide pour l'autre s'il a ou non le droit de vivre. Or, et je ne sais pas moi aussi dans quel monde tu vis, il existe assez de précédents pour être inquiet de la tournure que cela peut prendre. Tu remarqueras d'ailleurs, puisque tu soulèves la question des croyances, que je ne parle même pas de Dieu. Donc de là à dire que j'essaie d'imposer mes croyances... Quant à mes peurs, je te rassure, sur ce sujet, je n'en ai que peu... Et c'est peut-être une des raisons qui font que je fais partie de ceux qui font des conférences sur l'approche de la mort (sans mention de croyances) à des personnels qui la côtoient chaque jour. Non... Je te parle bien des abus qui peuvent apparaître, et que j'ai illustré ci-dessus avec l'affaire Vincent Lambert, qui n'est pas un cas isolé (j'ai eu un autre témoignage rien qu'hier). Quand il s'agit d'une décision personnelle, il s'agit d'un suicide assisté. Quand il s'agit d'une décision prise pour un autre, et non par la personne elle-même, il s'agit d'une exécution. Après, si les mots choquent, je n'y peut rien. Il n'y a donc aucun amalgame de mon côté, mais bien des défenseurs de l'euthanasie. Non mais là, il s'agit d'un procès d'attention. Torquemada, sort de ce corps. Oui, je suis pour la liberté de chacun, y compris celle de vivre. Non pas au nom de principes religieux ou dogmatiques, mais au nom de l'humanité elle-même, au nom du droit le plus fondamental d'avoir la liberté de vivre ! Ce que nombre refusent à une vie naissante, et refusent à un être diminué par les aléas de la vie. Navré, mais le dogme, les croyances et les peurs ne sont pas chez moi, mais chez ceux qui ont si peur de la mort qu'ils pensent pouvoir l'apprivoiser en allant la chercher avant qu'elle ne les fauche. Le "mourir volontairement" est flagrant de cette peur... PS : tiens... si tu vois quelqu'un qui a envie de se suicider, iras-tu l'aider et tenter de l'écouter et d'entendre sa détresse, ou lui feras-tu le noeud de sa corde ? L'accompagneras-tu dans sa détresse ou chargeras-tu son flingue ? Tenteras-tu de le sauver pour qu'il puisse se ressaisir ou passeras-tu ton chemin en te disant : "c'est son choix personnel de tout arrêter" ?
  21. Dub... Il y existe le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Dès l'instant où le mépris du droit international, le clivage se crée de lui-même par ceux-là même qui tentent d'imposer leur vision des choses. Les Bretons ne demandent rien d'autre que de pouvoir décider eux-mêmes de leur avenir. Point barre. Ksoeze : Le mépris de Mélenchon à l'égard des Bretons est lamentable. Lui et sa clique, derrière cet écran de fumée, hurlent après la Une (certes lamentable) de Minute, mais osent traiter ainsi les Bretons ? Penses-tu que cela mérite autre chose qu'un retour de vocabulaire ? Tu peux donc le garder en collector... Mais à part ca, c'est tout ce que tu as à soulever de ma prose ? Dommage. Ah non... c'est vrai... parlons euthanasie, comme tu l'as soulevé : KSoeze : l'euthanasie n'est pas le sujet du post, et en plus le sujet a déjà été débattu sur d'autres fils. Mais dis-moi : récemment un médecin (le dr Kariger) a dit concernant Vincent Lambert, un tétraplégique : "Si les parents trouvent du sens à cette existence, qu'ils apportent les preuves ! ». Cette vision des choses n'est pas un cas isolé. Je développe rapidement mon point de vue : 1- je conçois qu'il puisse exister des libertés individuelles. Je conçois que certains puissent penser que le choix de rester en vie (ou de refuser de la donner) dépende de leur liberté de choix, même si je pense que la vie ne nous appartient pas : elle nous est donnée par nos parents qui accueillent une vie naissante, et à la fin du cycle nous mourons. 2 - Je conçois que certains puissent vouloir mettre fin à leurs jours, même si à mon sens l'appréhension de leurs libertés individuelles est restreinte par des facteurs divers (sociétaux, personnels, psychologiques, familiaux, ...). La mort reste donc pour eux une ultime solution face à une situation qui parait inextricable, une solution vue comme un soulagement. 3 - Mais allons plus loin qu'une vision simplement personnelle. Qui est-on pour définir d'un autre que sa vie ne mérite pas d'être vécue, qu'elle n'a pas de sens ? Pourtant, ce médecin s'est posé en juge ! Ne crois-tu pas que cela peut aboutir à des abus ? Sans vouloir entrer dans des reductio ad hitlerum, ne penses-tu pas que des abus peuvent arriver par la suite, comme on en a vu des exemples innombrables chez les nazis, considérant que certaines vies ne valaient pas d'être vécues ? Pour info, des associations de personnes handicapées disent : « On peut désormais nous tuer sans risque de poursuites pénales. Nous n’avons plus droit à la vie »… Ca ne vient pas de moi, mais directement de personnes concernées, qui voient leur liberté individuelle de vivre remise directement en question par d'autres. 4 - Attali a été clair sur l'euthanasie et le côté "économiquement rentable". Je vous laisse creuser le sujet. En considérant le point 3, une vision à long terme envisageant la possibilité d'une privation de la liberté individuelle de vivre ne mérite-t-elle pas d'être prise en compte ? Désolé, mais pour moi, la première des libertés individuelles et le vrai droit à mourir dans la dignité, ce n'est pas d'administrer ou de s'administrer un poison permettant de mourir avant l'heure, mais de permettre à quelqu'un de se sentir aimé et accompagné, respecté et soigné jusqu'au bout, sans acharnement mais avec humanité. Pas en justifiant de piquer quelqu'un avec de quelconques sentiments de compassion face à une situation nous confrontant à notre avenir mortel. Et peut-être alors, si nous avons permis cela, quelqu'un le moment venu ne nous dira pas "ca y est, c'est l'heure de partir" mais "Je reste avec toi jusqu'au bout." Une vision plus humaine de la vie, tout simplement.
  22. Avoue que je t'ai manqué, Jack... Tiens... Avant d'aller plus loin... J'ai lu ton post ci-dessus. Je comprends tes observations et les partage quelque peu, mais je me permets quelques corrections car trop d'amalgames, de désinfos et de mépris apparaissent dans les médias, et qu'on retrouve un peu ici. 1-Méluche est lui ce nigaud, cet esclave marchant pour ses maîtres (que tous ceux qui se penchent sur la question connaissent) ! Il ne connait rien à l'aspect breton, comme bien des commentateurs français. On ne peut parler que de ce que l'on connait. Pour ma part, je peux me targuer de connaître quasiment tous les aspects du mécontentement breton (et des deux côtés de la barrière), sans être pollué par une vision jacobine étriquée, aux oeillères bien fixées. Notons que l'insulte faite aux Bretons lui reviendra dans la figure un jour ou l'autre comme aux hasbeen politico-syndicalistes français. Un racisme anti-breton (pas loin de la fameuse banane) pointe son nez chez les nouveaux pasteurs du peuple, racisme que l'on retrouve sur de nombreux sites internet en ce moment. 2 - Les Bonnets Rouges n'ont pas attendu le Coq du Front de Gauche pour annoncer leur mobilisation du 30 novembre. Ce dernier en annonçant une "marche antifiscale" après coup, ne fait que surfer sur la vague en essayant de rattraper le coup et, comme le FN, l'UMP... il tente la récupération d'un mouvement qui les dépasse et transcende les clivages. 3 - Le mépris affiché en utilisant les termes "curaillons", "nigauds"... ne font que creuser ce fossé entre les chiens de gardes du système et ceux qui veulent un vrai changement, donc le peuple. Ce mépris participe à dresser les uns contre les autres. 4 - Les Bonnets Rouges rassemblés le 11 novembre à Paname, ce sont certes des mécontents, mais surtout de la récupération d'un mouvement qui leur est étranger (Qui avait entendu parler des Bonnets Rouges auparavant ?) pour marquer un mécontentement. En Bretagne, le vrai Breton (pas forcément d'origine, hein... mais celui qui a compris ce qu'est être Breton*) se fout pas mal des clivages quand un intérêt autre est en jeu. En France, vous jouissez de vous combattre, de vous mesurer dans des combats de coqs... En Bretagne, il y a peut-être autre chose que le jacobin ne peut connaître sans un minimum d'ouverture d'esprit au monde. Pour info, cet article intéressant. 5 - Oui, les anti-mariage pour tous sont capables de mobiliser... Contrairement à ce que disaient les médias et ceux qui croyaient à un effritement. Et ils ont de la suite dans les idées, capables de mobiliser encore et encore... Méluche est capable lui aussi d'attirer des milliers de "nigauds" (je lui retourne son "compliment"). Les lycéens, concernant l'affaire Léonarda, sont manipulés (tout comme les médias nous occupent avec cette affaire, l'affaire de la banane,etc...). Le jour où ils réclameront leur avenir, là... ils mobiliseront. Mais pas avant. Les routiers mobilisent. Mais il suffit, comme pour d'autres secteurs, d'un peu de fric pour leur corporation, et ils lâcheront. Et j'en passe... 6- La gauche et toutes ses composantes... ne peuvent pas encadrer la droite et toute ses composantes (et vice-versa). Les syndicats ne peuvent pas se voir en peinture. On prône la lutte des classes, la lutte des races, des religions, des politiques, des sexes... Bref, tout pour se foutre sur la tronche et éviter ainsi un front commun (le fameux "diviser pour mieux régner") pour avancer dans la sérénité... On en revient au point 4. Tous ensemble, tout est possible. Mais le travers français de la lutte des classe reste, au grand dam du bien commun. 7- Comment voulez-vous donc que tous se retrouvent pour développer une société plus humaine si chacun ne fait pas fi de ses clivages pour avancer dans le bien commun ? N'en déplaise à Méluche, aux Verts et aux syndicats, n'en déplaise aux gouvernants de droite comme de gauche - presque tous hasbeen sociétaux - à Quimper le monde était là parce qu'il y a autre chose, qui dépasse les clivages. Mais apparemment, seuls les jacobins sont incapables de comprendre cela. Mais le monde se refait, au mépris des hommes qui devraient être au service des peuples au lieu de se servir des peuples... Et à ce propos, j'invite à lire ce qu'a écrit un "curaillon" sur la crise sociale : Mgr Centène, la crise sociale et les Bonnets Rouges *Le breton est-il ma langue maternelle ? Non : je suis né à Nantes où on ne le parle pas... Suis-je même breton ? Vraiment je le crois. Mais de "pure race", qu'en sais-je et qu'importe ? ... Séparatiste ? Autonomiste ? Régionaliste ? Oui et non : différent . Mais alors vous ne comprenez plus. Qu'appelons nous être Breton ? Et d'abord, pourquoi l'être ? Français d'état civil, je suis nommé Français, j'assume à chaque instant ma situation de Français : mon appartenance à la Bretagne n'est en revanche qu'une qualité facultative que je puis parfaitement renier ou méconnaître. Je l'ai d'ailleurs fait. J'ai longtemps ignoré que j'étais breton... Français sans problème, il me faut donc vivre la Bretagne en surplus, ou, pour mieux dire, en conscience : si je perds cette conscience, la Bretagne cesse d'être en moi ; si tous les bretons la perdent, elle cesse absolument d'être. La Bretagne n'a pas de papiers. Elle n'existe que dans la mesure où à chaque génération des hommes se reconnaissent bretons. A cette heure, des enfants naissent en Bretagne. Seront-ils-bretons ? Nul ne le sait. A chacun, l'âge venu, la découverte ou l'ignorance... Texte extrait de Comment peut on être breton, "Essai sur la Démocratie française", Morvan Lebesque (Editions du Seuil, 1970).
×
×
  • Créer...