Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Eflamm CAOUISSIN

Membre
  • Compteur de contenus

    3349
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Tout ce qui a été publié par Eflamm CAOUISSIN

  1. Plutôt que de se dire que Dieu n'existe pas, au vu des horreurs terrestres, ne serait-il pas plus sage de se demander si ce n'est pas plutôt à l'homme qu'incombe ces horreurs ? Il est aisé de se dire que Dieu n'existe pas, car sinon tout irait mieux. En tout cas plus aisé que de se dire : "que fais-je pour que le monde aille mieux ?" N'est-ce donc pas se dédouaner de sa propre responsabilité que de dire "Que fait Dieu pour ces malheureux ?" Je ne te vise évidemment pas personnellement dans cette réflexion, celle -ci étant globale.
  2. Ksoeze, tu dis : Non, je ne suis pas forcément d'accord avec toi. Les priorités ne sont pas forcément là où tu dis, ni forcément à la Bretagne. L'idée est simple, comme pour l'Ukraine d'ailleurs : d'autres pays ou puissances s'arrogent le droit de disposer des peuples suivant leur bon vouloir. Pour moi, la priorité est "le droit des peuples -quels qu'ils soient - à disposer d'eux-mêmes", sans qu'on vienne d'une manière ou d'une autre les coloniser. Dès lors que l'on respecte les peuples et les individus, c'est déjà un début de réponse à certains problèmes comme ceux que tu évoques (chômage, réchauffement, etc... ) Quant à ce que tu dis ici : Arrête de faire ton Caliméro, ca ne te va pas. Je n'ai ni dit que tu étais un inculte (surtout que je ne te connais pas donc je ne vois pas en quoi je pourrai le constater ou non), ni dit que j'avais la vérité. Comme beaucoup, j'imagine (mais je me trompe peut-être) que tu as appris l'Histoire de France, mais que l'Histoire de Bretagne t'est peut-être étrangère. Que tu me croies ou non, sache que je t'invitais simplement à en savoir plus, sans autre arrière-pensée.
  3. 1 - Par là, soyons justes et considérons donc que pour toi la colonisation, ca n'est pas un problème ? Dans le même esprit, l'annexion de la Bretagne par la France ne posant pas de problème à certains, considèrent-ils que l'annexion des Sudètes était donc un bienfait de l'Histoire ? Je ne comprendrai jamais ceux qui luttent pour que les peuples colonisés soient libres à l'autre bout de la planète mais ignorent ceux qui sont au pas de leur porte. 2 - En ce qui concerne l'Histoire de Bretagne, je t'invite à en lire un peu plus que ce que tu en sais sur le blog AR GEDOUR
  4. Ton pastiche de "La découverte ou l'ignorance" est complètement idiote et à côté de la plaque. C'est en niant les racines et les spécificités de chaque peuple et de chaque culture que commencent les maux. Sous prétexte d'égalitarisme vous essayez d'annihiler les richesses de chacun, richesses et différences qui permettent un développement essentiel de l'humain (la connaissance de soi et celle de l'autre permettant une croissance propre mais aussi collective). Tu parles d'humanité ? Mais quelle connaissance de l'humain en virant tout ça ou en le piétinant ? Comment s'ouvrir à l'autre si on est déjà bloqué sur notre propre humanité ? Comment voir le visage de l'autre si on n'est déjà pas capable de nous connaître nous-même ? Comment envisager un avenir commun si déjà on n'a aucune conscience d'une vie commune antérieure ? Pour avancer... il faut se connaître... Ou du moins essayer. Alors... Traiter comme un folklore sans importance la culture des peuples et leur volonté de vivre comme bon leur semble, c'est déjà un début d'intolérance qui est aussi à la racine des maux actuels... Traiter les manifs bretonnes de folklorique, c'est tout autant s'essuyer les pieds sur les aspirations d'un peuple qu'on a colonisé. (soit dit en passant : le nier, ce n'est pas faire cesser l'existence de ce fait). Quant à chanter l'Internationale (ce chant révolutionnaire empreint de violence) demandant que le passé s'engloutisse (le folklore dont tu parles ? )... Une vision politique internationale véritable respectant les hommes nécessiterait déjà en amont d'avoir connaissance de chacune des nations et de ceux qui les composent, à savoir justement des hommes et femmes avec une histoire, une culture, une Tradition, des aspirations... Bref, cela nécessite d'avoir une vision humaine et humaniste de l'Homme. Mais tout ça, c'est politiquement incorrect de le dire...
  5. On s'amuse comme on peut, mais avoue que tu y as cru quelques instants, Julien, non ? Merci pour le petit mot... Désolé pour la fausse joie, les autres
  6. Comme tu le dis, Shiva, rien que la couverture fait que de ce livre un objet qui ne dépareillera pas une bibliothèque digne de ce nom. La mise en page en la traduction en font de plus un ouvrage aisément consultable, agréable à lire. Pour le reste... vraiment dommage que ce soit accessible au public francophone, parce que c'est déjà un trésor que Banachek aurait mieux fait de garder pour lui. Mais bon... tant mieux pour moi et pour chacun d'entre nous. Merci Ludo pour ce que tu fais pour la magie française
  7. Christian, je transmets. Je dois les revoir tout à l'heure. Friboudi : grâce à Vincent Delourmel
  8. Cher tanhouarn, Les mois ont passé, j'suis moins énervé... ou, tout au moins, plus réfléchi. - Vous demandez la réunification, une certaine autonomie ..? En fait, si je comprends bien, vous demandez un repli identitaire là où il faudrait, bien au contraire, élargir, abolir, renverser toutes les frontières.. En fait, pour ceux qui se sont penchés sur l'Histoire de Bretagne depuis bien longtemps, la Bretagne est on ne peut plus ouverte sur le monde depuis bien longtemps. Sa position géographique est telle que cela est une obligation vitale, pour commencer. Des navigateurs comme Jacques Cartier aux corsaires comme Duguay-Trouin ou Surcouf, des missionnaires partis par milliers à travers le monde en passant par tous les Bretons de la Diaspora, les Bretons sont, de manière générale, très ouverts. Le poème de Morvan Lebesque "Comment peut-on être breton" résume bien la chose (cf ci-après) Mais il y a quelque chose, que les jacobins nous dénient : c'est le fait que nous avons été une nation dont l'autonomie a duré 1600 ans (soit donc bien plus que le royaume de France et la République) et que les Bretons forment un peuple avec une culture, une histoire et une langue propre, qu'on a tenté d'anéantir au nom du roi de France d'abord puis au nom de la république une et indivisible. Mais qu'on le veuille ou non, à ce jour, la Bretagne est donc de culture bretonne et française. On ne peut pas retourner en arrière et ce n'est pas forcément souhaitable. A titre personnel, je pense que l'on ne peut s'ouvrir pleinement aux richesses de l'autre qu'en prenant pleinement conscience de qui l'on est, d'où l'on vient et où l'on va. Ce seul point mériterait un développement à part entière mais je n'en ai pas le temps. Ce que demandent les Bretons n'est pas un repli identitaire : c'est une reconnaissance de qui ils sont vraiment en partant sur une base simple que tous applaudissent quand cela concerne un territoire à l'autre bout de la planète mais négligent ou raillent quand la Bretagne le demande : le droit des peuples à disposer d'eux mêmes. Certes, nombre de Français diront que la Bretagne est et a toujours été (ou presque) la France. Or il n'en est rien. La Bretagne a été (et est) une colonie au même titre que les colonies ensoleillées. Les textes et traités sont clairs sur beaucoup de points. Les Bretons savent ou apprennent qui ils sont et l'assument plus ou moins. Mais cela ne veut pas dire qu'ils se ferment à l'autre. Affirmer cela est méconnaître l'aspect breton. Et le poème ci-après le résume bien, je le pense. ____________ Le breton est-il ma langue maternelle ? Non, je suis né à Nantes où on ne le parle pas... Suis-je même breton? Vraiment je le crois, mais de pure race ? qu'en sais-je et qu'importe... Séparatiste ? Autonomiste !? Régionaliste ?.. Oui et non, ... différent. Mais alors vous ne comprenez plus ! Qu'appelons-nous être breton ? et d'abord, pourquoi l'être ?! Français d'état civil, je suis nommé français, j'assume à chaque instant ma situation de français ! Mon appartenance à la Bretagne n'est en revanche qu'une qualité facultative que je puis parfaitement renier ou méconnaître... Je l'ai d'ailleurs fait, j'ai longtemps ignoré que j'étais breton... Français sans problème, il me faut donc vivre la Bretagne en surplus, ou, pour mieux dire, en conscience... Si je perds cette conscience, la Bretagne cesse d'être en moi. Si tous les bretons la perdent, elle cesse absolument d'être... La Bretagne n'a pas de papiers; elle n'existe que si à chaque génération des hommes se reconnaissent bretons ! A cette heure, des enfants naissent en Bretagne... Seront-ils bretons ? Nul ne le sait. A chacun, l'âge venu, la Découverte; ou l'ignorance.. La chanson est un passage extrait de l'essai Comment peut-on être breton, essai sur la démocratie française publié par le journaliste Morvan Lebesque en 1970, repris par le groupe Tri Yann dans leur chanson célèbre "La découverte ou l'ignorance", 1976
  9. Ce soir, le couple de mentalistes O'Shan et Naga ont joué leur dernière représentation. A 88 ans, O'Shan a voulu monter une dernière fois sur scène. C'est donc dans sa ville bretonne de Gourin qu'il a proposé gratuitement un spectacle ce soir, cela devant 200 personnes. Voyez ce qu'en dit le site Chop Cup Stars des années 60-70, O'Shan et Naga ont vécu l'âge d'or du Music Hall. Artistes Internationaux, ils sont pourtant restés fidèles à leur Bretagne natale. Perfectionnistes, ils ont mis au point, au fil des ans, une technique personnelle jusque là gardée secrète. Technique qui est un régal, encore ce soir lors de leur passage "télépathique". Ils ont tourné dans le monde entier, notamment par les tournées Sanlaville. Arrivés à la retraite, ils ont été peu à peu oubliés de beaucoup, exceptés de quelques amis fidèles. Beaucoup parlent de Myr et Myroska, pour ne citer qu'eux... Pourtant, O'Shan et Naga ont eu aussi leur heure de gloire. Ce couple, dont les connaissances magiques sont exceptionnelles, méritait donc de finir en beauté. Les 200 personnes de ce soir ont pu leur offrir les derniers applaudissements de leur vie d'artiste... O'Shan a terminé ainsi le show : "merci beaucoup ! Adieu !" Je sais qu'ils ne liront pas ce message sur VM. Mais je souhaite par ce message que vous, lecteurs, ayez au moins entendu une fois parler d'eux... Ils font un peu partie du patrimoine magique, de ceux qui ont marqué la scène magique... Je les reverrais, mais ca fait quelque chose de voir des adieux à la scène. Alors à eux deux, je leur dit ici : Kenavo
  10. Tiens, c'est marrant... Personne ne cause ici de la Bretagne ? Pourtant, 10 000 personnes dans les rues pour demander la réunification (et une certaine autonomie), avec des élus bretons de tous bords, ca devrait poser des questions sur le pourquoi... La déliquescence de la France n'est pas pour rien dans certaines aspirations...
  11. Bonne et sainte fête de Pâques à chacun, qui plus que la chasse aux oeufs, est avant tout la fête des chrétiens qui en ce jour célèbrent la Résurrection du Christ et les Juifs qui commémorent le départ vers la Terre Promise (soit donc la sortie d'Egypte), qui était fêtée il y a quelques jours.
  12. Oui, mais quelle est l'origine de cette harmonie et de cet équilibre ?
  13. J'aimerais bien savoir si cette citation est authentique. Elle est belle, en tous cas. Théoriquement, oui. Mais en voilà un qui a oublié de donner l'exemple : Le pape qui bénit Ferrari, son usine, fait une messe sur un circuit de voitures qui vont vite, et un tour de piste dans une de ces bagnoles... Vroum vroum ! http://blog.neubauer-prestige.com/quand-jean-paul-ii-roulait-en-ferrari-a-fiorano/ Alors pour contrebalancer ce que tu cites, je propose de lire le livre "le catholicisme vert" d'Olivier Landron (un peu d'infos ici) .
  14. De quoi se faire plaisir : je viens de voir une opération intéressante chez un marchand de trucs bretons, avec deux livres achetés = 1 offert. C'est jusqu'au 9 avril.
  15. Juste une chose : dans une des doctrines généralistes, tu y inclues le christianisme, j'imagine ? Or, et je sais de quoi je parle, il n'y a pas de cristallisation de la recherche dans le christianisme, mêmes si certaines erreurs (parfois d'importance) ont certes été commises.
  16. Toute ressemblance avec des situations actuelles ne seraient que pures coïncidences
  17. J'ai eu cet almanach entre les mains, avant vieillissement. Du beau boulot, comme Ludo nous y a habitué. Le petit livre, dans la lignée de l'Institut, ne prendra pas beaucoup de place dans les poches, ce qui est un aspect non négligeable pour les magiciens qui officient de table en table. Par ailleurs, ceux qui connaissent déjà la version anglaise sauront tout l'intérêt d'avoir une version française de ce superbe outil. Le travail de Christian Chelman sur Coney Island montre une des pistes possibles... Alors en version française, y'a plus qu'à...
  18. Pour un peu que je m'invite à la conversation et hop...
  19. Christian : Mea maxima culpa ! J'ai lu trop vite Funnyman : la réponse arrive souvent trop vite pour tout le monde, une fois que la Faucheuse a son heure... Dans le listing, on pourrait ajouter les phénomènes liés à ladite existence du Diable. En discutant avec de vrais exorcistes, ca calme bien...
  20. Ben si Christian, j'ai cité Akita, si tu me relis bien
  21. 1 - Un chrétien n'a aucune obligation de reconnaître les apparitions. Mais voici un lien qui répondra à ta demande de critères : www.croire.com 2 - Pour répondre à tes autres questions, voici un extrait d'un article Existe-t-il des lieux où les apparitions de la Vierge se sont accompagnées de signes tangibles, de faits que tout le monde peut constater ? Beaucoup ! Voilà de quoi interpeller ceux qui pensent qu'il s'agit d'hallucinations. En effet, comment une hallucination pourrait-elle produire un fait physique, matériel, visible par tous. Voici quelques exemples de lieux où les apparitions s'accompagnent de faits constatables... Turczovka (Slovaquie, 1958). Guérison de l'un des voyants atteint d'un cancer du poumon au cours d'une apparition. Manifestation du Christ et de la Vierge devant 1200 personnes. Akita (Japon, 1973-1981). 101 lacrymations d'une statue de la Vierge (filmées et diffusées à la télévision). Guérison de la voyante (atteinte de surdité). Guadalupe (Mexique, 1531). Fleurs mystérieuses cueillies sur un rocher en plein hiver. Impression de l'image de la Vierge sur le manteau du voyant. De nombreuses analyses scientifiques de ce manteau ont été effectuées. Elles amènent à plusieurs conclusions. 1) Le tissu dont il est fait est très fragile et ne peut subsister qu'une vingtaine d'années. Or, depuis près de cinq siècles, celui-ci n'est toujours pas altéré. 2) Les couleurs de l'image sont restées intactes et ne proviennent d'aucun colorant d'origine végétale, minérale ou animale. L'image semble une sorte de diapositive imprimée. 3) Grâce à la digitalisation, on a découvert que dans la pupille de l’œil droit de la Vierge se trouve reflétée l'image de quatre personnages (dont le voyant). Pellevoisin (France, 1876). Guérison de la voyante (atteinte de paralysie, d'une tumeur abdominale et d'une tuberculose pulmonaire) le jour annoncé par la Vierge. Soufanieh (Syrie, 1982). Exsudations d'huile sur une petite icône et sur les mains de la voyante. Fatima (Portugal, 1917). Le 13 octobre 1917, 70 mille personnes (dont des scientifiques, des athées, des journalistes...) assistent durant 10 minutes à un extraordinaire prodige solaire annoncé pour cette date par la Vierge 4 mois plus tôt. Beauraing (Belgique, 1932-1933). Insensibilité totale des cinq voyants à l'égard d'expériences physiques (telles que piqûres, pincements ou brûlures) auxquelles ils furent soumis lors des apparitions. Interrogés séparément, choix d'une même teinte de bleu (parmi 44 teintes différentes !) pour désigner la couleur d'un reflet qui caractérisait la robe de la Vierge. Toujours concernant Beauraing, s'il s'agissait d'hallucinations, comment expliquer que cinq enfants aient eu au même instant la même « hallucination » à 33 reprises ? Qui peut raisonnablement affirmer que 5 cerveaux « se détraquent » subitement, perçoivent la même réalité, puis « guérissent » mystérieusement tous ensemble. Aucun psychiatre au monde n'osera soutenir une telle absurdité. (source : Belgicatho) Après, libre à chacun d'y croire ou non. Sans preuve, il est évidemment bien difficile de croire. Mais une fois des preuves apportées, il n'est plus raisonnable de ne pas y croire, mais bon... chacun voit midi à sa porte. Soit dit en passant, certains n'ont même pas cru en Jésus alors qu'il faisait des miracles sous leurs yeux. Celui qui ne veut pas voir...
  22. Merci ! Superbe article. Christian, ta méthode m'intéresse
×
×
  • Créer...