Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Eflamm CAOUISSIN

Membre
  • Compteur de contenus

    3 355
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Tout ce qui a été publié par Eflamm CAOUISSIN

  1. Toujours aucune news de Vincent Tarrit. Ce qui m'oblige à laisser un commentaire plutôt pas top sur le Playstore concernant le service après-vente et la relation client. Histoire de faire réagir... Et je recommence ici, en espérant que ce message lui arrive enfin. Il semble que le créateur travaille sur le bug, et je peux comprendre que vu le nombre de magiciens à avoir acheté Rubiked, il ne puisse répondre à chacun personnellement. Mais un petit mot général sur sa page FB ou sur VM serait de bon aloi. Alors mon cher Vincent, je sais que tu as laissé un mot le 21 janvier sur la page FB de Rubiked, que je reprends ici : Mais le souci est toujours là. Je ne sais pas si tu t'es fait allumer un peu à Blackpool par certains qui voulaient te dire leur mécontentement. Pour ma part, je suis patient mais au bout d'un moment faut arrêter de prendre les clients pour des lapins de 6 semaines. Plusieurs points et questions donc : Si tu ne trouves pas de solution au bug, cela peut arriver, et tu peux le dire en toute transparence. Si tu travailles dessus, c'est très bien. Doit-on être riche et acheter un IPhone pour pouvoir faire Rubiked sans les aléas Android ? Doit-on considérer que Rubiked ne fonctionnera plus dans sa version android ? Doit-on considérer Rubiked comme un tour à mettre dans les tiroirs ou peut-on envisager un avenir à ce qui fut une belle idée ? Laisser SANS NOUVELLES des clients qui te font confiance et plébiscitent tes créations, c'est quand même problématique. Imagine ce que cela peut laisser penser de tes futures créations ou encore de ta collaboration prometteuse avec Marc-Antoine ?
  2. Si le tour est à mon sens très intéressant, le service après-vente est à ch... Aucune réponse de Vincent Tarrit que ce soit sur FB, via l'app ou encore ici suite au bugg android. Il semble qu'une version débuguée soit désormais disponible (que j'ai donc téléchargée) mais l'app mais toujours trois plombes à trouver le cube, voire se bloque. Lorsqu'on lance de tels produits, il peut certes se passer des soucis. L'essentiel c'est de voir comment les résoudre... et surtout de considérer les magiciens qui ont fait confiance en sa création. Alors Vincent, si tu passes par là, peux-tu montrer que tu estimes tes clients en leur disant que ta création n'est pas juste bonne à mettre dans un tiroir parce que pas fiable en android ?
  3. Bonne fête à tous les magiciens, en ce jour où nous fêtons St Jean Bosco, qui est le St Patron des magiciens. Je sais que dans notre monde athée et coupé de ses racines, à l'heure du hors-sol, il est déplacé de parler religion mais il est toujours bon de rappeler les fondamentaux. En effet, comme de nombreuses corporations, les magiciens ont eux aussi leur saint patron. Le monde a besoin de structures, de références, de colonnes sur lesquelles édifier peu à peu un monde plus humain. Parmi elles, il y a souvent une référence à un saint patron, qui bien au-delà d'une figure catholique, est aussi porteuse de sens. Les corporations se réfèrent ainsi à des personnes qui se sont données d'une manière ou d'une autre : les gendarmes ont Ste Geneviève, les pompiers ont Sainte Barbe, les avocats ont St Yves, les policiers ont Saint Martin, les paras ont St Michel, les cuisiniers ont St Laurent (de Rome), les gens de la télé (et radio) ont l'archange Gabriel... St Jean Bosco fait partie de ces références et, que l'on soit croyant ou non, les valeurs portées et le travail pour les autres peuvent interpeller. Même nous les magiciens. Je vous laisse découvrir la figure de Jean Bosco via ce lien. C'est Tréborix qui, dans les années 1930-35, a été à l'origine de cette initiative. Connaissant bien la vie de Don Bosco (il a été chez les salésiens), il eut l'idée de proposer à l'association syndicale des artistes prestidigitateurs, alors présidée par le docteur Dhotel, saint Jean Bosco comme patron des illusionnistes. Cette proposition fut adoptée à l'unanimité. Il faut dire qu'il se basait sur des sources réelles rappelant que le prêtre italien faisait de la magie. Comme vous l'avez vu récemment sur VM avec le Père Alex, il existe des prêtres (ou hommes d'église) qui sont magiciens : Vincent de Paul, Zeferino Namuncura, Dominique Savio et bien d'autres. Otto Wessely avait parlé un jour sur VM de Don Silvio Mantelli. Par la suite fut institué l'ordre de Don Bosco (French ring) par le Cercle Français de l'Illusion Jules Dhotel, qui avait pour mission de récompenser ceux qui avaient oeuvré et rendu de multiples services à la corporation. Je ne sais si cet ordre existe toujours. _________________________________________________________ Voici quelques extraits des "Souvenirs Autobiographiques de Don Bosco" - J'avais repéré aux Becchi une prairie plantée alors de différents arbres dont un poirier sauvage, encore debout, qui me rendit grand service à cette époque. A cet arbre j'attachais une corde et la nouais à un autre, à quelque distance. Je plaçais à proximité une table et une sorte de sacoche. J'étendais un tapis sur le sol pour y faire mes culbutes. Une fois que tout était prêt et que les spectateurs demeuraient bouche bée dans l'attente de quelque nouveauté, je les invitais à réciter le chapelet suivi d'un cantique. Puis je grimpais sur une chaise et débitais un sermon, c'est-à-dire que je répétais ce que j'avais retenu de l'explication de l'évangile entendue le matin à l'église. Parfois je citais quelque épisode ou quelque exemple que j'avais entendu ou lu dans un livre. Le sermon se terminait par une courte prière et aussitôt commençait la partie récréative. Vous auriez vu alors comme je viens de vous le dire, le prédicateur se changer en acrobate de profession. Tours de prestidigitation, sauts périlleux, marche sur les mains, pieds en l'air; puis, muni de ma sacoche, c'était des pièces de monnaie avalées puis retirées du nez de tel ou de tel spectateur, la multiplication des balles, des oeufs, le changement de l'eau en vin, les volailles dépecées et rendues à la vie au point de chanter mieux qu'auparavant; tout cela composait les divertissements habituels. Puis je marchais sur la corde comme sur un sentier, je sautais, dansais, me suspendais tantôt d'un pied tantôt de l'autre ; parfois c'étaient mes deux mains qui me soutenaient, parfois une seule. Après quelques heures de ces exercices, quand je n'en pouvais plus, on levait la séance, on récitait une courte prière et chacun s'en retournait à ses affaires. De ces réunions étaient exclus ceux qui avaient blasphémé ou tenu de mauvais propos ou refusé d'assister aux cérémonies religieuses. - Entre mes études et divers passe-temps: chant, musique, déclamation, petit théâtre , (activités) auxquelles je m'adonnais de tout coeur, j'avais encore appris bien d'autres jeux : cartes, tarots, billes, échasses, saut, course. C'étaient des divertissements de très bon goût. Sans y être passé maître, je n'étais cependant pas un piètre joueur. J'en avais appris beaucoup à Murialdo, d'autres à Chieri. Si, dans les prés de Murialdo, je n'étais encore qu'un apprenti, en cette année j'étais devenu un maître compétent. Tout cela causait un véritable émerveillement. Il faut dire qu'à cette époque, ces genres d'amusements peu connus, semblaient choses d'un autre monde. Mais que dire de mes tours de passe-passe ? Je donnais souvent des spectacles privés et publics. Ma mémoire étant très fidèle, je connaissais par coeur une grande partie des classiques, surtout les poètes: Dante, Pétrarque, Le Tasse, Parmi, Monti et beaucoup d'autres. Ils m'étaient si familiers que je pouvais me servir (de leurs oeuvres) comme de mon propre bien. Aussi pouvais-je improviser aisément sur n'importe quel sujet. Lors de ces réunions ou de ces séances, je me mettais à chanter, à jouer de quelque instrument, je composais des vers qui passaient pour des chefs-d'oeuvre, mais qui, en réalité, ne consistaient qu'en bribes d'auteurs que je transformais selon les thèmes proposés. C'est d'ailleurs pour cette raison que je me refusai toujours à communiquer mes compositions à d'autres. Certaines même, que j'avais transcrites, je pris soin de les mettre au feu. L'émerveillement devant mes tours de prestidigitation allait grandissant. Faire sortir d'une boîte une quantité de balles plus grosses qu'elle, tirer d'un petit sac toute une cargaison d'oeufs, voilà qui plongeait dans l'ébahissement. Quand on me voyait recueillir sur le nez des spectateurs une quantité de boules, deviner dans leurs bourses les sommes qu'elles renfermaient, quand, d'une simple pression des doigts, je réduisais en poudre les pièces de monnaie, de quelque métal qu'elles fussent, ou bien que je faisais apparaître toute l'assistance sous un aspect horrible, même sans tête, tel ou tel commençait à se demander si je n'étais pas un sorcier ou si je pouvais vraiment accomplir de telles choses sans l'aide du diable. Mon logeur, Thomas Cumino , en était convaincu. Chrétien fervent, il ne détestait pas les farces et je savais profiter de son caractère ou, pour mieux dire, de sa naïveté, pour lui en faire voir de toutes les couleurs. Un jour, il avait mis tous ses soins à préparer un poulet à la gelée afin de régaler ses pensionnaires à l'occasion de sa fête. Il apporta la casserole sur la table et, enlevant le couvercle, il vit s'en échapper un coq qui, ailes battantes, poussait d'énergiques cocoricos ! Un autre jour il apprêta un plat de macaronis. Quand il les eut longtemps fait cuire, au moment de les verser dans le plat, il ne trouva plus qu'un peu de son desséché. Maintes fois il remplit sa bouteille de vin, mais, au moment de servir, il n'en voyait couler que de l'eau claire ; ou bien, voulant boire de l'eau, il trouvait le verre plein de vin. Au lieu de confitures, il ne trouvait que des tranches de pain. L'argent de sa bourse se transformait en morceaux de fer blanc tout rouillés et sans aucune valeur. Son couvre-chef se voyait changé en bonnet de femme. Des noix, des noisettes se métamorphosaient en sachets de petits cailloux. Et ces phénomènes se renouvelaient très souvent ! - Un prêtre qui lui parle : "On me dit que tu sais pénétrer la pensée des gens, deviner combien d'argent renferme leur bourse, faire voir blanc ce qui est noir, connaître les choses de loin et mille autres affaires semblables. Cela fait beaucoup jaser. Bien des gens te soupçonnent de faire de la magie et voient en tout cela l'esprit de Satan. Dis-moi donc, qui fut ton maître en cette science ? Où l'as-tu apprise ? Dis-moi tout confidentiellement. Je puis t'assurer que je ne m'en servirai que pour ton bien." Sans me décontenancer, je lui demandai cinq minutes pour répondre. Puis je le priai de me dire l'heure exacte. Il porta la main à son gousset ; mais point de montre. « A défaut de montre, dis-je, donnez-moi au moins une pièce de cinq sous. » Il farfouille alors dans toutes ses poches mais ne trouve plus son porte-monnaie. « Coquin! me lança-t-il, plein de colère. Ou tu es au service du démon, ou le démon se sert de toi. Tu m'as déjà volé ma bourse et ma montre. Maintenant je ne puis plus me taire, je suis dans l'obligation de te dénoncer. Je ne sais ce qui me retient de te donner une volée de coups de trique. » Comme je ne bronchais pas, que je demeurais calme et le sourire aux lèvres, il sembla s'apaiser et reprit : « Prenons les choses tranquillement. Comment se peut-il que ma bourse et ma montre aient disparu de mes poches sans même que je m'en sois aperçu ? Où se sont envolés ces objets ? - Monsieur l'archiprêtre, répondis-je respectueusement, je vais tout vous expliquer en peu de mots. C'est tout affaire de dextérité, d'intelligence exercée ou alors quelque chose de préparé. - Je me demande quelle intelligence il peut y avoir dans le cas de ma montre et de mon porte-monnaie! - Je m'explique brièvement. A mon entrée chez vous, vous donniez une aumône à un mendiant. Vous avez alors déposé votre bourse sur un prie-Dieu. Passant ensuite dans votre bureau, vous avez laissé votre montre sur cette petite table. Je cachai l'un et l'autre, alors que vous étiez convaincu d'avoir ces deux objets sur vous. En réalité, ils se trouvent sous cet abat-jour. » Je soulevai alors l'abat-jour et apparurent les deux objets que l'on pensait avoir été portés ailleurs par le démon. Le bon chanoine partit d'un long éclat de rire; après quoi il me demanda d'autres échantillons de mon adresse. Ayant ainsi appris comment je faisais apparaître ou disparaître les objets, il s'en amusa beaucoup, me fit un petit cadeau et, sur le seuil de la porte, il conclut: "Va dire à tous tes amis que ignorantia est magistra admirationis" (L'ignorance est pourvoyeuse d'étonnement.) En 2003 sur VM, dans un sujet similaire, Arthuro Brachetti laissait ce commentaire que je reprends ci-dessous :
  4. Toujours aussi bon et fidèle à ton personnage, ma poule !!! Dynamique, intéressant, court mais bon... bref, du tout bon ! Continue comme ça
  5. Un petit up de ce sujet car j'ai un souci depuis aujourd'hui avec l'app. Impossible de l'ouvrir, semble-t-il après une MàJ de mon terminal Androïd. J'ai tenté une désinstallation / réinstallation, sans succès. Quelqu'un dans la même situation ? Une solution ( @VincentTarrit , si tu lis ce message, merci d'avance pour ta réponse qui me sera précieuse) ?
  6. Je vends celui d'un ami, car pour rien au monde je ne vendrai mon propre ouvrage, tellement j'apprécie le travail de Christian Chelman. Il s'agit de la première édition. Vendu 89€ dans le commerce, il vous est proposé à 69€ port compris
  7. Je vends celui d'un ami, car pour rien au monde je ne vendrai mon propre ouvrage, tellement j'apprécie le travail de Christian Chelman. Vendu 89€ dans le commerce, il vous est proposé à 69€ port compris
  8. Superbe livre édité par Marchand de Trucs, Irréel contient les créations les plus incroyables et inexplicables de Bernstein. Des prédictions très commerciales aux miracles avec des cartes en passant par des techniques incontournables et bien plus encore. Irréel couvre tous les domaines essentiels du mentalisme, que vous soyez amateur ou professionnel. Ce livre décrit des mystères avec les objets les plus simples (morceaux de papier, cartes, de la monnaie) comme des effets mentaux totalement inexplicables (prédictions, lecture de pensées, psychométrie, outils pour obtenir des informations secrètes, textes pour cold reading…) Dix essais spécialement écrits pour ce livre viennent compléter les routines et techniques expliquées. Tous les miracles décrits dans cet ouvrage utilisent le bagage de tout bon mentaliste. Aucune manipulation compliquée ou dextérité n’est requise. Cela dit, il vous faudra une bonne dose d’audace à plusieurs reprises. Tout est expliqué de manière simple et stimulante, merveilleusement illustré par Tony Dunn. Vous aurez envie de présenter chaque miracle expliqué une fois que vous l’aurez lu, nous en sommes certains ! Vendu 89€ dans le commerce, je le laisse à 68€ port compris
  9. Vous trouverez dans ce livre des versions révisées de grands classiques du mentalisme, comme la prédiction d’une manchette de journal ou des effets de psychokinèse, mais aussi des routines entièrement originales, comme l’incroyable effet du verre à vin dont le pied se tord à vue devant les yeux des spectateurs médusés! Mais Ted Lesley nous livre aussi de précieux conseils relatifs à la mise en scène de ces effets, à leur présentation, aux meilleurs moyens de faire parler de soi dans les journaux, ainsi que quantité de petits trucs que seule une longue expérience professionnelle du mentalisme peut enseigner. Vendu 60€ dans le commerce, je vous le laisse à 38€ port compris
  10. Eflamm CAOUISSIN

    Rêver - Max Maven

    Max Maven explore depuis de nombreuses années différents principes fascinants applicables à la magie des cartes, vous allez découvrir dans Rêver l’utilisation du principe du jeu miroir dans des tours de petits paquets. Le livre contient 24 routines, vous allez participer à une véritable intrigue policière, effectuer des routines de coïncidences avec des cartes ESP ou encore être au centre d’une démonstration de poker sur fond de vieille légende. Les tours présent dans ce livre ne requièrent aucune manipulation et sont pour la plupart automatiques. « Rêver » vous ouvre les portes d’un principe fascinant, à vous de ne pas rouvrir les yeux tout de suite… Je vous le laisse à 17€ port compris (un coin du livre est légèrement écorné)
  11. Je ne m'étends pas sur le descriptif. Je le laisse à 48€ port compris (au lieu de 65 + port dans le commerce)
  12. Ce livre édité par Marchand de Trucs est aujourd'hui épuisé. Gabriel Werlen livre avec son Green Neck System un incroyable principe permettant de réaliser une multitude d’effets percutants en mentalisme et magie. Vous pourrez réaliser toute une gamme d’effets aussi bien impromptus que préparés, pour le close-up ou la scène et même pour certains, à distance (au téléphone par exemple). Vous pourrez le recevoir chez vous pour un montant de 55€ port compris. Règlement par chèque. Contact en MP
  13. Passionné de fantastique et de paranormal, Francis Wuillot - alias Fantomas - vous emmène dans ce livre au coeur de son univers étrange. Pas à pas, il vous dévoile treize (vous avez dit 13 ?) routines de magie bizarre, fruit de nombreuses années de recherche et d’expérimentation dans son cabinet de curiosités. Faites voyager vos spectateurs à bord d’un galion en pleine mer des Caraïbes en 1687, aux côtés de John Berlowe, ancien officier de la marine anglaise ; faites-les frissonner le long de la mythique Road 66 dans la peau d’un assassin en cavale ; faites-les perdre tout repère dans le désert et les mystères de l’Égypte antique… Chacune de ces treize (vous avez dit 13 ?) routines est finement ciselée sous la forme d’un conte ponctué d’effets magiques déroutants. Bizarremania, un livre riche qui vous apprendra les ressorts de la théâtralisation, un livre fascinant qui stimulera votre créativité et votre imagination. N’oubliez pas de rouvrir les yeux à la dernière page ! Vendu neuf à 50€, je vous le fais ici à 36€ port compris Règlement par chèque uniquement - contact en MP
  14. Alors que bon nombres d’ouvrages traitant de mentalisme ont été produits au cours des cent dernières années, peu d’entre eux ont survécu à l’épreuve du temps. Parmi toutes ces productions figurent celles de Max Maven. Signant sous le nom de Phil Goldstein, Max Maven a créé l’une des plus grandes, des plus intelligentes et des plus influentes source d’inspiration dans ce domaine, s’étalant depuis la dernière partie du vingtième siècle jusque dans le vingt et unième… Sa lumière a commencé à briller très tôt grâce à la publication de cinq petits livrets, chacun contenant des idées à la fois très innovantes et de haut niveau. Ces petits livrets, qui sont très rapidement devenus célèbres sous le nom des Couleurs du mentalisme, contiennent des idées qui sont depuis reconnues unanimement comme étant des classiques. Max les a produits en très petites quantités à l’époque et, malgré de nombreuses demandes, a toujours refusé de les rééditer. Ils sont rapidement devenus très recherchés, parfois changeant de mains pour des centaines de dollars. Pour la première fois, un quart de siècle plus tard, la série entière des Couleurs du Mentalisme est disponible en langue française. Les cinquante-trois effets sont présents en totalité, accompagnés de magnifiques nouvelles illustrations de Ton Onosaka… Sommaire Le livre bleu du mentalisme Introduction, Désir, Offrandes Brûlées , Brainwave Tephramantique, La Saison du Mensonge, Pre-duck-tion, Jeu Dangereux, L’Invité Fantasque, La Pièce Géométrique, L’Esprit de Bonne Volonté, Élémental, Les Petites Boîtes ,Télépathie Intermédia, Chaos. Il s'agit ici de la version en couverture rigide et papier bouffant de CC Editions, qui est aujourd'hui épuisée. 68 euros port compris Règlement par chèque uniquement - contact en MP
  15. La structure de l’ouvrage est semblable à celle d’une autre » Bible » de la magie. La Magie des Cartes, à savoir : après avoir expliqué en détail ! un principe ou une technique, l’auteur les met en pratique dans des effets dont ils constituent la méthode principale. Chaque chapitre est ainsi une étude détaillée et approfondie d’un principe ou d’une technique de mentalisme suivie de quelques-unes de ses applications les plus spectaculaires. Vous trouverez dans ce livre des études qui n’ont jamais été faites dans aucun autre ouvrage en français, telles que celles consacrées au nailwriter, à la lecture sur les lèvres, à l’interprétation des sons ou des mouvements d’un crayon ! Outre !es techniques, les principes et les effets qu’ils permettent de réaliser, ce livre renferme également une mine de conseils et de secrets jalousement gardés par les » pros » ; des secrets qui font la différence entre un tour de magie et un effet de mentalisme » authentique » et convaincant. Certains des procédés révélés feront partie de votre bagage intellectuel à vie et vous permettront de faire des démonstrations de vos facultés exceptionnelles dans n’importe quelles circonstances, sans matériel à transporter, sans appareillage à préparer, tout le secret étant dans l’entraînement de votre esprit ; une fois acquis, ce savoir-faire restera acquis à vie et sera toujours prêt à être réactivé en toutes circonstances. Il s'agit de la 1ère édition (en français) - Editions Magic Dream Prix neuf : 89€ - Vendu 65€ port compris Règlement uniquement par chèque Contact en MP
  16. Tout le monde sait que Roberto Giobbi est l’un des auteurs les plus notables en magie. La série des Cours de cartomagie moderne lui a garanti une place au Panthéon. Mais pour beaucoup, son livre le plus audacieux et le plus fascinant est Agenda Secret, une collection regorgeant de sagesse, de conseils, de secrets, et de tours fantastiques. Le tout est réuni dans un » calendrier » de magie, chaque jour dévoilant un secret incroyable. C’est le premier livre de ce type et c’est devenu un classique des temps modernes. Passionnés de magie, réjouissez-vous : nous avons le plaisir de vous annoncer une deuxième collection, une « suite » spirituelle du premier volume. Agenda Caché est maintenant disponible. Agenda Caché contient 366 entrées. De nombreux lecteurs prendront plaisir à découvrir un secret tous les jours, tandis que d’autres auront du mal à s’arrêter de lire. Les sujets abordés vont du change de jeu astucieux à la réflexion sur une définition du mot » magie « . Chaque jour, Agenda Caché vous apporte une révélation. Ce nouveau volume contient plus de photos et de tours que le précédent, et son contenu n’avait jamais été publié auparavant. Si vous êtes fan de Roberto Giobbi ou de magie en général, ce magnifique volume est incontournable. Prix neuf : 75€ Vendu 50€ port compris - Règlement uniquement par chèque - contact en MP
  17. Pour info, il est encore disponible chez Marchand de Trucs
  18. Merci pour cet échange très intéressant. Ca change de savoir s'il faut une carte à dos rouge ou à dos bleu
  19. A chacun d'entre vous, croyants ou non, je souhaite une bonne fête de St Jean Bosco, lui qui est le saint patron des magiciens. Mais qui est ce fameux Jean Bosco, qui a été choisi par les magiciens pour Saint Patron de leur corporation ? Sans vouloir aller dans le prosélytisme, je pense qu'il est important, ne serait-ce que pour sa propre culture générale, d'en savoir un peu plus. Voilà un petit résumé de sa vie, mais si vous avez la moindre question... n'hésitez pas... Jean Bosco, connu sous le nom de Don Bosco, est un prêtre italien qui a voué sa vie entière à l'éducation des jeunes enfants de milieux défavorisés. Son caractère et ses bonnes manières lui donnent une grande influence sur les enfants de son âge qu'il entraîne avec lui vers les divertissements (jonglage, acrobaties, prestidigitation...) et la prière. Doté d'une mémoire extraordinaire, il s'amuse à répéter à ses amis les sermons qu'il a entendus à l'église. Ce sont là les premiers signes de sa vocation apostolique. Il ne peut faire d'études, sa famille étant trop pauvre, qu'avec l'aide de bienfaiteurs ou avec l'argent qu'il gagne en travaillant. Il est ordonné prêtre en 1841 et se consacre aux jeunes des quartiers pauvres et abandonnés, notamment aux jeunes ouvriers. On l'appelle Don Bosco. Jean Bosco, ému par les misères corporelles et spirituelles de la jeunesse abandonnée, décide de réunir, tous les dimanches, quelques vagabonds qu'il instruit, moralise, fait prier, tout en leur procurant d'honnêtes distractions. Mais cette œuvre ne suffit pas à entretenir la vie chrétienne et corporelle de ces pauvres enfants délinquants. Jean Bosco, bien qu'il n'ait pas beaucoup d'argent, décide d'ouvrir un asile pour les plus déshérités. À leur intention, il ouvre à ses frais, à Turin, l'Oratoire Saint-François-de-Sales, une sorte de foyer dont les activités vont sans cesse s'élargir (cours du soir en 1844, un foyer d'apprentis en 1847, une école secondaire et des camps de vacances (1840, cours professionnels et une collection de Lectures catholiques (1853), organisation des loisirs...). Il est fondateur de maisons d'accueil pour étudiants, de foyers pour jeunes ouvriers, de séminaires pour vocations tardives... Son activité au service de la jeunesse des milieux populaires, les résultats qu'il obtient auprès d'elle dans les divers domaines de la formation générale, professionnelle, religieuse, ses recherches pédagogiques, sont bientôt connus à travers l'Europe où les fondations d'instituts se multiplient. On lui a attribué des miracles, le don de lire dans les cœurs et de prédire l'avenir, ce qui explique en partie sa popularité immense et les triomphes qu'il remporte dans ses quêtes en France (1883) et en Espagne (1886). Mais on a, depuis lors, insisté sur ses qualités exceptionnelles d'éducateur. Il n'a guère laissé d'exposés didactiques (toutefois en 1876 il a écrit son Traité sur la méthode préventive en éducation), sa pédagogie se comprenant à partir de son action : il faisait de l'éducation une affaire de confiance affectueuse et vigilante qui devait s'exprimer dans la joie et il admettait dans ses groupements une liberté si étonnante pour l'époque qu'on l'a souvent passée sous silence. Une de ses maximes était : « Prévenir et non réprimer ». Don Bosco est béatifié en 1929 puis canonisé par Pie XI le 1er avril 1934, jour de clôture de l'année sainte. En 1958, Pie XII le proclame patron des apprentis. Sa fête est fixée au 31 janvier. Je recherche toujours des traces éventuelles permettant de savoir si les magiciens se sont appropriés Saint Jean Bosco pour en faire leur Saint Patron, ou si ce dernier a officiellement été déclaré comme tel par l'Eglise. Si vous avez des informations ou de la documentation sur Saint Jean Bosco, je suis donc preneur. Merci d'avance
  20. Nous étions quelques magiciens pour entourer (physiquement ou par la pensée/prière) Naga, son fils et son petit-fils ... et accompagner O'Shan hier après midi vers sa dernière demeure, à Gourin. Et pour ma part, co-conduire les funérailles de cet ami qui fut connu et reconnu mondialement puis peu à peu oublié de la génération montante. Pas de tous, heureusement, comme me l'a judicieusement fait remarquer François Martinez. J'espère toutefois par ces publications sur VM et ailleurs, faire un peu mieux connaître l'un de ceux qui fait partie de notre patrimoine magique. L'un de nos pères, en quelque sorte. Chaque magicien a pu lui jeter une carte avant de s'en aller du cimetière, sous des applaudissements. Kenavo, l'artiste. Je vous livre ici - avec son accord - le texte lu par Luc Cavé du Cercle Magie Bretagne : ______________________________ 15 janvier 2019 - Obsèques de Yves CHANOT, dit O’SHAN - Gourin (Morbihan) (Luc Cavé) Cher Yves, C’est bien ton prénom n’est-ce pas ? Celui du plus illustre des saints bretons, celui que tu as reçu en ces lieux il y a plus de 92 ans. C’est bien ton prénom, mais nous sommes nombreux ici à ne t’avoir appelé que par ton nom d’artiste : O’Shan. Et puis nous l’avons souvent associé à celui de ta chère épouse, pour nommer le duo « O’Shan et Naga », ce couple aussi indissociable dans la vie que sur la scène. Nous voilà donc réunis une dernière fois auprès de toi, auprès de vous deux : famille, entourage, amis de Gourin et amis illusionnistes. Nous ici présents, mais aussi tous ceux, parfois très loin, qui sont associés à cette cérémonie par la pensée, et même pourrait-on dire par « la transmission de pensée ». Car c’est à cela, à la télépathie et à ce que l’on appelle désormais le mentalisme, que tu as consacré l’essentiel de ta vie professionnelle, avec une passion dévorante, peut-être trop, et une compétence émérite, reconnue de tous. C’est dans ce domaine que tu as excellé, suscitant l’admiration de tes pairs et surtout l’étonnement et la joie de tes publics. Tu as été nommé Officier du Mérite Artistique et Social, et bien sûr Maître-Magicien. Tu emmènes certainement avec toi des secrets et des inventions que tes successeurs essaieront de décrypter, mais tu leur as d’ores et déjà légué un patrimoine qui fait partie de leur histoire. Il faut dire qu’à bien des égards, ta carrière, votre carrière O’Shan et Naga, a été exceptionnelle, beaucoup trop foisonnante pour être résumée ici, car pleine d’aventures, de rencontres et de péripéties. Il n’en est que plus remarquable de constater votre attachement à vos racines bretonnes. Etre né dans le Gourin des années 20 ; avoir modestement débuté dans les patronages de la région, puis conquis les villes de France avec votre caravane, pour ensuite vous produire dans les tournées internationales en de nombreux pays... et vous voilà après plus de 40 ans, revenus au pays avec fidélité et simplicité. A votre manière, vous avez été des ambassadeurs ; vous pouvez en être fiers et vos amis vous en sont reconnaissants. C’est donc ici O’Shan que le chemin va s’arrêter. Tu as rejoint un monde encore plus mystérieux que le nôtre ! Naga t’a laissé un jeu de cartes à portée de main, au cas où… Dans le métier, on dit que le spectacle continue… En tout cas, sois assuré que ton souvenir va rester bien vivant dans nos mémoires. Abracadabra et Kenavo, O’Shan.
  21. Un ami s'en est allé... passé de l'autre côté... O'Shan... tu as dépassé les 90 ans.. Tu as fais ta dernière le 7 mai 2014 à Gourin (cf photo ci-dessus) et tu avais 200 personnes pour t'applaudir. Tu as fini en lançant : un sobre "merci beaucoup ! Adieu !" Tu te demandais tout le temps quand viendrait l'heure... Sur ce coup, le mentalisme n'a pas servi. Mais nul doute que tu sais déjà qui sera là mardi ;) Les obsèques auront lieu mardi 15 janvier à 14h30 en l'église de Gourin. Pour entendre O'Shan et Naga => http://www.chop-cup.com/oshan.html (En photo : O'Shan & Naga à leurs débuts et à leur dernière)
  22. Je fais juste remonter le sujet, alors que notre ami O'Shan vient de nous quitter.
  23. Bonjour Dans le cadre d'un projet à but humanitaire dans un contexte particulier, je recherche des artistes magiciens qui sont militaires dans la vie de tous les jours. Oui, oui, il y en a et je recherche des profils précis. J'ai déjà quelques touches, mais je vous invite à me contacter en MP si vous vous reconnaissez. Merci d'avance à ceux qui, n'aimant pas les forces de l'ordre ou les militaires, s'aventureraient à des commentaires désobligeants, d'éviter de le faire. Ce n'est ni le moment ni le lieu, et étant donné la raison d'être du projet, c'est encore moins la chose à faire. Merci de votre compréhension. PS : je consulte vos MP au fur et à mesure, mais ne soyez pas étonnés si je ne réponds pas tout de suite. Je prendrai un moment pour répondre personnellement à chacun d'une seule traite. Merci à vous !
  24. Au moment où tout le monde t'encense, mon cher Lancelot, je me permets d'ajouter un point, évoqué par Otto, car on a toujours tendance à canoniser les défunts, en oubliant le reste. Non, tu n'étais pas toujours des plus sympas même si je suis convaincu de ton humanité et de ton souhait de participer à édifier un monde meilleur. Mais quand il s'agissait de religion, tu étais tout sauf bon. Tu devenais même méchant, comme l'a dit Otto. Il fut donc un temps où je m'entendais bien avec toi.... puis un jour, tu as décidé de tenter de me pulvériser par tes mots (maux ?) et j'ai des dizaines de pages qui en font foi. Pour la seule et unique raison que je suis chrétien et que je l'assume sur ce forum. Cela a fait l'objet de certains clashs d'anthologie entre 2 piliers de VM que nous étions, toi et moi. J'avais même envisagé de porter plainte contre toi à un moment, tellement tu avais été loin. Mais derrière cette façade, il y avait comme trop souvent des blessures difficiles à guérir. Quel intérêt d'enfoncer quelqu'un ? J'ai donc lâché l'affaire. Pour autant, ta mort me touche, car au final, même sans le vouloir, nous étions "proches" puisque nous échangions (beaucoup) sur VM ou de manière épistolaire -certes parfois brutalement - sur des questions touchant à l'essentiel. L'Essentiel... Je ne peux donc que regretter ta mort, mais j'espère que maintenant, tu vois... et tu te dis que "Tan' ... il n'avait peut-être pas tort". Oui, je crois qu'il y a quelque chose après... et J'ose croire que tu n'es pas parti au néant. J'ose croire que tu es désormais dans "ce quelque chose d'après" auquel tu ne croyais pas. Tiens... voici une vidéo que tu avais posté en guise d'au-revoir il y a 9 ans : Mon Lancelot, repose en paix... Et je ne peux m'empêcher (et j'espère que tu ne m'en voudras pas) de poser ici un mot que tu avais laissé sur VM suite à une tentative de pétition pour ton retour sur le forum, en décembre 2009 : Alors, en guise de conclusion à ton adresse et celle des amis qui te perdent, je ne peux que reprendre ici Lamartine, cité alors par Christian Chelman : Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges Jeter l’ancre un seul jour ? Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière, Et près des flots chéris qu’elle devait revoir, Regarde ! je viens seul m’asseoir sur cette pierre Où tu la vis s’asseoir ! Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes, Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés, Ainsi le vent jetait l’écume de tes ondes Sur ses pieds adorés. Un soir, t’en souvient-il ? nous voguions en silence ; On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux, Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence Tes flots harmonieux. Tout à coup des accents inconnus à la terre Du rivage charmé frappèrent les échos ; Le flot fut attentif, et la voix qui m’est chère Laissa tomber ces mots : "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours ! "Assez de malheureux ici-bas vous implorent, Coulez, coulez pour eux ; Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ; Oubliez les heureux. "Mais je demande en vain quelques moments encore, Le temps m’échappe et fuit ; Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l’aurore Va dissiper la nuit. "Aimons donc, aimons donc ! de l’heure fugitive, Hâtons-nous, jouissons ! L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ; Il coule, et nous passons !" Temps jaloux, se peut-il que ces moments d’ivresse, Où l’amour à longs flots nous verse le bonheur, S’envolent loin de nous de la même vitesse Que les jours de malheur ? Eh quoi ! n’en pourrons-nous fixer au moins la trace ? Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus ! Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface, Ne nous les rendra plus ! Éternité, néant, passé, sombres abîmes, Que faites-vous des jours que vous engloutissez ? Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes Que vous nous ravissez ? Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure ! Vous, que le temps épargne ou qu’il peut rajeunir, Gardez de cette nuit, gardez, belle nature, Au moins le souvenir ! Qu’il soit dans ton repos, qu’il soit dans tes orages, Beau lac, et dans l’aspect de tes riants coteaux, Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages Qui pendent sur tes eaux. Qu’il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe, Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés, Dans l’astre au front d’argent qui blanchit ta surface De ses molles clartés. Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire, Que les parfums légers de ton air embaumé, Que tout ce qu’on entend, l’on voit ou l’on respire, Tout dise : Ils ont aimé !
  25. Merci Alexis. Je me permets juste d'ajouter que Mindbox ayant travaillé sur ce projet avec Marchand de Trucs, c'est encore une raison de plus d'acheter, au vu de la qualité des produits MindBox et MdT
×
×
  • Créer...