Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Olivier REVOLLAT

Technique de Mnémonique pour les Cartes

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Jean-Baptiste DUGAST a dit :

Cependant, j’aimerais plus de challenge pour me rapprocher d’une situation de « stress » comme nous pouvons en connaître lors de certaines représentations.

Dans ce cas, mets-toi volontairement dans des situations de stress.

 

Cela me rappelle le témoignage d'un des membres de la team MIT Blackjack (illustré dans le film 21), où il dit que pour être certain de se rappeller "du compte" en toutes circonstances, il avait des entraînement dans des lieux trés bruyants, avec la musique à fond, et une atmosphère enfumée.

Dans la même ordre d'idée, essaye de reciter ton chapelet pendant que tu fais d'autres activités (conduite, dans les transports, dans la rue, pendant les courses, sport).

J'ai essayé une fois pendant que je faisais des séances de natation en piscine.

Et c'est loin d'être évident. Surtout que plus l'effort est physique, plus on a de mal à se concentrer sur autre chose.

 

En gros, c'est toutes les situations où ton cerveau sera déjà stimulé par le monde extérieur et/ou par une autre acitivté parrallèle, et où il devra justement faire cet effort supplémentaire pour se concentrer sur quelque chose de précis.

Si ton cerveau est capable de faire abstraction de tout ce qui se passe autour, et pourtant de se rappeler parfaitement du chapelet, c'est que c'est bien intégré, et qu'a priori tu est prêts à affronter n'importe quelle situation de prestation magique, dans la mesure où cela sera toujours moins stressant que ce que tu as connus à l'entraînement.

 

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Jean-Baptiste DUGAST a dit :

Merci à vous deux (@Darnau et @Fredzik)

Je pense ne pas me tromper mais est-ce bien « Stack Master » de Devious-Monkey ?

Yes je te confirme.

Et je te relaye une info : une promo est en cours en ce moment même sur FB - groupe magie et partages...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 20/12/2019 à 13:30, Jean-Baptiste DUGAST a dit :

L’apprentissage du Mnemonica touche à sa fin. J’utilise un jeu où les dos portent le numéro de la carte du stack. En ce moment, je mélange le paquet entier et j’essaye de retrouver la valeur ou le nombre de la carte. Cela fonctionne bien.

Cependant, j’aimerais plus de challenge pour me rapprocher d’une situation de « stress » comme nous pouvons en connaître lors de certaines représentations. Je suis sous iOS. Sur l’App Store, une application me semble pas mal : « Memo Deck » de Thierry Baudhuin. Plusieurs modes pour s’entraîner dont un mode « contre-la-montre ». 

Connaissez-vous cette application ?

En utilisez-vous d’autres ?

Salut,

Je ne suis pas sûr que l'apprentissage d'un jeu mémorisé puisse vraiment avoir une fin 😉, en tous cas bravo pour ton travail de mémorisation.

Je n'utilise pas l'application d'Alistair, parce que je fais partie de ces rares dinosaures qui n'ont toujours pas de téléphone portable, donc je ne peux pas te donner un avis personnel dessus.... mais j'en ai plutôt entendu le plus grand bien de la part d'utilisateur chevronnés du jeu mémorisé.

Sinon, dans la lignée du message de @SébastienO, je peux partager les exercices que j'utilise.

Déjà, réciter dans tous les sens et toutes les situations, au lit avant de s'endormir, au réveil, dans les transports en commun, à vélo, en marchant en courant... à un moment je le bossais en faisant des randoris au sol de ju-jitsu les yeux fermés (un exercice qu'on fait pour automatiser des réflexes et avoir une meilleur perception du partenaire et de la situation). Le fait de pratiquer deux activités simultanément permet de s'en "détacher" un peu et d'ancrer profondément l'apprentissage.

La gas, aussi, est un exercice qui permet de faire connaissance d'une autre façon avec son stack, en séparant deux groupes de manière intuitive.

Les faros : tout en les travaillant, tu vois des choses qui se passent dans ton stack, dans des cycles de 8 pour le out et 52 pour le in, ce qui permet une connaissance plus intime du stack (le mien est une déesse, alors ça motive). Ça permet notamment d'ancrer les paires qui totalisent 53, sachant que le jeu est en "stay-stack numérique" et que les faros conservent cette propriété (c'est à dire que les deux moitié de stack sont en miroir, les premières et dernières totalisent 53, les 26èmes et 27èmes itou, ainsi que toutes les autres).

Accessoirement, le fait d'associer une technique qui sert par ailleurs (que ce soient gas ou faro dans ces exemples) permet de s'améliorer simultanément dans ces techniques "manuelles" et dans la connaissance du stack.

J'associe aussi systématiquement les chiffres des digicodes aux cartes de mon stack. (Pas les numéros de téléphones bizarrement, parce que sans doute j'avais l'habitude de les mémoriser avant de m'intéresser au jeu mémorisé.) De manière générale, je transforme tous les nombres que je croise en cartes de mon stack.

Un exercice que je faisais aussi au début, c'est de mélanger un jeu avec les stacks numbers écrits au dos avec des faces et des dos visibles et de faire défiler en se chronométrant le jeu le plus vite possible en nommant ou le nom de la carte si tu as un dos ou le stack number si tu as une face, du coup ça fait bosser aléatoirement et dans les deux sens simultanément. Bien sûr ce genre d'exercice est plus laborieux en vrai qu'avec une application et prends plus de temps, mais tu peux quand même voire tes progrès, puisque les temps comparés le sont avec la même méthode.

C'est sûr qu'il y a plein de jeux ludiques (sorte de pléonasme, ça, non ?) et performants avec les applications, avec des entrainements pour des effets spécifiques. Je serais très preneur le jour où se sera possible de les utiliser sur un pc... 😉

Bon courage pour la suite.

Modifié par Olivier (If....)
Edith corrige
  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Olivier (If....) a dit :

Je ne suis pas sûr que l'apprentissage d'un jeu mémorisé puisse vraiment avoir une fin 😉, en tous cas bravo pour ton travail de mémorisation.

Je ne le pense pas non plus😅 ; « touche à sa fin » est un abus de langage de ma part. 

il y a 21 minutes, Olivier (If....) a dit :

Déjà, réciter dans tous les sens et toutes les situations, au lit avant de s'endormir, au réveil, dans les transports en commun, à vélo, en marchant en courant...

Je le faisais déjà au tout début de l’apprentissage. Je continue à pratiquer cette méthode, tout en laissant sciemment des journées passer sans ne rien me remémorer. Enfant, j’avais déjà remarqué que les périodes d’inactivité pour l’apprentissage d’une pièce de piano permettaient de consolider son apprentissage.

il y a 38 minutes, Olivier (If....) a dit :

Accessoirement, le fait d'associer une technique qui sert par ailleurs (que ce soient gas ou faro dans ces exemples) permet de s'améliorer simultanément dans ces techniques "manuelles" et dans la connaissance du stack.

Je n’ai pas encore essayé. Mais cela va venir 👍🏻

il y a 32 minutes, Olivier (If....) a dit :

Un exercice que je faisait aussi au début, c'est de mélanger un jeu avec les stacks numbers écrits au dos avec des faces et des dos visibles et de faire défiler en se chronométrant le jeu le plus vite possible en nommant ou le nom de la carte si tu as un dos ou le stack number si tu as une face, du coup ça fait bosser aléatoirement et dans les deux sens simultanément. Bien sûr ce genre d'exercice est plus laborieux en vrai qu'avec une application et prends plus de temps, mais tu peux quand même voire tes progrès, puisque les temps comparés le sont avec la même méthode.

C’est une méthode que j’utilise également depuis le début. Très bonne méthode en ce qui me concerne.

il y a 33 minutes, Olivier (If....) a dit :

Bon courage pour la suite.

Merci ! L’apprentissage du Mnemonica m’a réellement mis en admiration devant ce bel outil qu’est le cerveau humain.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 31/07/2019 à 22:54, Hannibal a dit :

Je déterre le sujet un an après pour vous faire profiter de la suite de mon expérience. Après plus d'un an sans utiliser le Mnémonica, je me suis aperçu que je le connaissais encore très bien.

J'ai donc fait une très courte révision (genre mettre un jeu en Mnémonica et le parcourir 3 ou 4 fois en faisant l'effort de d'anticiper les cartes), puis je me suis amusé à faire un test en mode mémoire prodigieuse auprès de spectateurs : j'étale 104 cartes visiblement mélangées et issues de deux jeux : un bleu et un rouge. Ca fait un grand étalement mélangé de face et également de dos. C'est joli et ça impressionne les spectateurs, rien que la vue de l'étalement😁

Bilan je suis capable d'annoncer à la demande que telle carte est avant telle autre en dos bleu, et avant telle autre en dos rouge. Il est assez facile de citer les 104 cartes dans l'ordre (j'ai eu une hésitation sur la 49 du Mnémonica, mais aucune erreur).

Je n'ai pas vraiment de confusion entre les deux même si je pense que je suis au final un tout petit peu moins rapide qu'à l'époque « un seul chapelet ».

Je crois que je vais finalement garder les deux chapelets, et peut-être creuser pour trouver des routines qui exploitent ça...

D'ailleurs si quelqu'un a des références, je suis preneur...

Je n'avais pas vu ton message, intéressant tout ça. Du coup j'ai quelques questions :

Est-ce que, lorsque tu es en mode "mono chapelet", tu utilises maintenant de préférence ton "nouveau" plutôt que Mnémonica ? (C'est ce que je crois comprendre du fait que tu n'utilises plus Mnémonica depuis un an - enfin au moment où tu as posté ce message.)

Si c'est le cas, j'imagine que tu as des propriétés intrinsèques puissantes, en tous cas qui te conviennent ; mais comme tu fais partie de ceux qui avaient pas mal poussé la réflexion et l'utilisation sur Mnémonica et qui en était content, je me dis que ça doit envoyer du lourd ?... Je pense surtout qu'elle doivent être (les propriétés) complémentaires, non ? (d'où la pertinence de les utiliser tous les deux en plus d'effets à deux stacks dont je n'ai pas trouver de référence pour l'instant).

Par curiosité, si ça ne déranges pas, est-ce que tu peux décrire sommairement les propriétés que tu as intégrées dans ton stack ?

C'est surtout la démarche et le processus créatif qui m'intéressent. Si tu es d'accord pour continuer de partager ton expérience, c'est cool.

Merci 🙂

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Invité

Bonjour @Olivier (If....),

La plupart du temps je n'ai pas besoins de deux chapelets différents simultanément.

De plus, avoir deux identités différentes (en terme de numéro d'ordre) qui cohabitent pour une même carte peut ralentir le processus intellectuel d'association carte-nombre : avant le 8 de trèfle était juste « 33 » ; maintenant il est « 33 » et / ou « 27 ». S'il n'y a pas une des identités plus fortes que l'autre, alors je dois me poser la question suivante « 33 ou 27 ? »

Si je suis en train d'effectuer une séparation 1-26/27-52 par exemple, ça représente une perte de temps et une source d'erreurs importantes. Ce que je souhaite éviter bien sûr !

 Je suis donc globalement « monochapelet » et j'ai décidé que mon chapelet principal serait le miens : pour tous les effets ne nécessitant qu'un seul chapelet, je privilégie donc mon chapelet.

Je dois tout de même entretenir le Mnémonica, je pratique donc de temps en temps avec la création de Juan Tamariz. Maîtriser le Mnémonica offre aussi la double possibilité de pouvoir à l'impromptu « jouer » avec d'autres magiciens qui le pratiquent également (situation que j'ai rencontré plusieurs fois) mais également de déceler et de comprendre très facilement l'usage du Mnémonica par d'autres magiciens.

Par contre j'ai des effets qui sont faisables avec un seul chapelet mais largement améliorés en utilisant deux chapelets, et là connaitre deux chapelets prend tout son sens...

Du côté des propriétés, mes critères essentiels sont les suivants :

  1. Examinable (contrainte que je m'impose et qui me donne une grande liberté dans les conditions où je pratique)
  2. Possibilité de retour au jeu neuf (effet extrêmement fort et visuel que j'affectionne particulièrement, et qui a pour corollaire pratique bien que moins essentiel à mes yeux, la possibilité de pouvoir facilement monter le chapelet à partir d'un jeu neuf)

Ces deux critères sont présents sur le Mnémonica qui a en plus le gros avantage d'être répandu : il existe de nombreuses publications (pas forcément formelles) en plus de celles de Tamariz qui permettent d'exploiter au mieux les propriétés intrinsèques de ce chapelet.

Mon chapelet personnel reprend évidemment ces deux critères et intègre des propriétés spécifiques qui m'intéressent pour les routines de triche. Rien de transcendant à mon avis, mais juste du sur mesure pour ce que j'aime faire : j'ai besoin de maîtriser de nombreuses et grandes séquences de cartes plutôt que d'avoir une périodicité ou un miroir en permanence. Mon Chapelet n'est pas complémentaire du Mnémonica mais finalement assez proche car en fait il n'y a pas vraiment de propriétés qui me manquent dans le Mnémonica...

Mon utilisation du chapelet s'appuie plus sur une parfaite connaissance de celui-ci que sur des propriétés donnant des routines toutes faites. Avec un peu de recherche, on trouve beaucoup de propriétés intrinsèques intéressantes, et évidemment dans le cas d'un chapelet personnel cela demande du travail personnel.

Comme je peux facilement revenir au jeu neuf, je peux facilement passer au jeu miroir ou a des ordres périodiques, et ces « états seconds » me suffisent.

Pour résumer je dirais que mon avis sur le Mnémonica n'a pas changé : il est excellent et reste le chapelet grand public que je conseille et qui doit être associé à une mémorisation brute. Mais je suis perfectionniste et pour des (presque) détails j'ai décidé de me créer le miens. Au final j'en maîtrise deux, et ça c'est cool😉.

Concernant les routines utilisant deux chapelets j'en ai une que j'affectionne particulièrement, mais tu ne trouveras aucune référence nulle part car elle est très personnelle. Elle est pour moi suffisamment forte pour justifier d'entretenir deux chapelets. Mais je suis à la recherche d'idées pour exploiter un peu plus les possibilités du double chapelet !

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci @Hannibal pour cette réponse détaillée. Et bravo pour ta maîtrise de deux stacks !

C'est toujours super intéressant de lire les réflexions et parcours de processus créatif de ses petits camarades.🙂

Quand je disais que je n'avais pas trouvé de références c'était, là, moins par curiosité personnelle que pour te dire que je n'en avais malheureusement pas pour l'instant à te communiquer, comme tu disais que tu étais preneur...

Juste l'idée qui me vient comme ça, c'est qu’après deux mélanges (que peuvent éventuellement faire les spectateurs) en queue d'aronde des deux jeux (le premier ne modifiant pas les ordres des stacks), on se retrouve dans la même situation des deux chaînes imbriquées après un seul mélanges avec un stack (enfin du coup deux fois deux chaînes). Bon mais tu as déjà dû envisager ce genre de choses...

Bonne exploration !

Modifié par Olivier (If....)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Invité

Un effet que j'ai testé brut il y a quelques temps (i.e je l'ai réalisé techniquement mais ce n'était pas du tout au point au niveau présentation) :

Je montre deux jeux, un bleu et un rouge, chacun dans l'ordre du jeu neuf. Je les mélange ensuite visiblement ce qui me donne une pile de 104 cartes que j'étale en ruban face en haut. Je parcours les cartes avec attention puis je retourne le ruban et je scrute aussi les dos. Les spectateurs voient des cartes mélangées. C'est très visuel particulièrement côté dos.

Ensuite je suis capable de déceler une carte manquante ou déplacée, de nommer les cartes qui encadrent une carte citée par le spectateur et d'annoncer la couleur des dos... Et je finis même en citant les 104 cartes dans l'ordre... Une bonne démonstration de mémoire prodigieuse bien plus marquante qu'avec un seul jeu selon mes spectateurs. De plus tout résiste à un examen poussé. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...