Aller au contenu

Hannibal

Membre
  • Compteur de contenus

    1 585
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

154 Respect

1 abonné

À propos de Hannibal

  • Rang
    VMétéran*****
  • Date de naissance 01/04/1912

Informations Personnelles

  • Localisation
    Versailles (78) / FRANCE
  • Profession / Occupation
    cosmonaute

Visiteurs récents du profil

1 253 visualisations du profil
  1. Je n'ai pas dit que je n'avais pas le temps de m'occuper de la commercialisation de mes créations. J'ai juste dit que je n'avais pas le temps de me faire un nom associé à elles. Se faire un nom nécessite une présence physique, donc être à certains moments à certains endroits (représentations publiques, congrès, concours...). Il y a beaucoup de contraintes. Commercialiser nécessite aussi du temps, mais de nos jours ça se fait très bien à distance. Il n'y a donc plus de contrainte espace temps...
  2. Se faire un nom avec sa routine, sa technique ou son truc est sûrement une bonne approche... pour celui qui en a le temps... En tant qu' amateur fort occupé par ailleurs, ça m'est impossible. C'est une question de priorité. Ce ne sera donc pas mon approche.
  3. Le créateur m'a répondu qu'il n'était pas intéressé par mes évolutions malheureusement. Car mon premier réflexe a été de lui en parler... Le proposer à une boutique pourquoi pas... Ça augmente le spectre de diffusion et ça simplifie le côté administratif. Mais ça rogne beaucoup les marges (et c'est bien normal...).
  4. Il y a plusieurs raisons qui pourraient me pousser à commercialiser : Mon amélioration concerne un objet truqué qui peut facilement être produit en série. Le travail consistait en la mise au point du premier prototype. C'est fait. Maintenant il n'y a plus qu'à. .. Effectivement j'ai passé des heures à travailler mon bidule sans vraiment de retour financier sur investissement. Une rentrée d'argent permettrait de justifier ce temps et de me consacrer à un autre projet du même type. Je suis amateur et j'essaye de faire en sorte que ma passion s'auto finance... C'est une façon de partager son travail avec des personnes réellement intéressées. L'argent est aussi un moyen de sélection.
  5. Je ne connais pas le détails de l'affaire, ni concernant la technique ni concernant la présentation, mais il semble que cet exemple se rapproche de mon cas... L'effet de base est le même mais Dani Lary le pousse plus loin. Il doit y avoir une base technique commune mais Dani Lary a dû revoir un certain nombre de choses. En gros il s'est clairement appuyé sur le travail de Webb, mais il a tout reconstruit...
  6. J'ai vu un mec qui nous a fait des trucs sympa et invisibles avec cette passe dans des conditions similaires. Un certain Shoot Ogawa...
  7. L'exemple est pertinent : dans le cas de π, l'effet est fortement lié à la présentation. On pourrait imaginer améliorer certains aspect techniques qui tout en conservant l'effet de base augmenteraient le côté examinable (ce que propose Friboudi). On pourrait aussi légèrement améliorer un des effets comme par exemple trouver non seulement le jour et le mois mais aussi l'année d'une date donnée. On garde donc l'effet de base qu'on améliore un peu. Mais dans ce cas précis il est difficile de trouver une autre présentation que de parler de π : le choix de Vincent Hedan est plus que pertinent. On pourrait imaginer un thème sur le nombre d'or ou sur √2 ou toute suite aléatoire. La création de Vincent Hedan (je parle de sa création mais en l'occurrence je ne sais pas s'il a la paternité de l'effet ou des techniques) est dans la présentation, dans la méthode et dans l'objet lui-même (le livre physique). Imaginons l'exemple qui m'est venu en tête : Matrix de M. Chatelain. Imaginons que j'améliore la mécanique pour rendre les voyages plus propres (meilleure découpe, mécanisme plus rapide...), et que je rajoute un effet (par exemple les 4 trous rejoignent les uns après les autres le centre de la carte pour former un unique trou de plus en plus gros... L'effet de base reste le même, la technique de base aussi. Où est la copie, où est l'innovation ? L'innovation suffit-elle, aussi forte soit elle (et là on est en plein dans la subjectivité), pour autoriser de reprendre le travail d'un autre ? PS : Je ne pense pas qu'il y ait vraiment débat dans le cas d'une utilisation strictement personnelle ou d'un partage restreint (c'est à dire sans étaler certains aspects de la version originale sur la place publique). Ma question vise en effet l’éventualité de commercialisation...
  8. Bonjour à tous, Je me pose une question... Pour vous faire saisir la problématique, mettons nous en situation : Imaginons un produit pour magicien déjà commercialisé. Vous le trouvez sympa, vous le testez, mais... vous y trouver quelques défauts et mettez en oeuvre votre imagination pour l'améliorer. Vous informez le créateur de votre démarche, et pour toute réponse vous recevez un truc du genre : "Nan mais mon produit est abouti, votre modification ne m'intéresse pas". Dommage pensez-vous... Vous vous obstinez de votre côté et à force d'acharnement vous pensez avoir mis au point un truc pas trop mal. L'effet de base est le même, la présentation garde le même thème car intrinsèquement liée à l'effet. Vos améliorations : vous changez une partie de la méthode pour rendre le tous un peu plus examinable, et vous apportez un petit plus qui permet un effet supplémentaire. Qu'est-il possible de faire ? Bien sûr vous pouvez garder votre création pour vous... ou alors la partager ! Mais dans ce cas le créateur pourrait vous accuser de copie / plagiat / contrefaçon... Comment jauger ceci ? Comment savoir si les modifications apportées peuvent être considérées comme de la création ? Et la réutilisation de la base du tour original peut-elle être considérée comme de la copie ? Merci par avances de vos avis éclairés !
  9. J'ai été voir ce spectacle avec un moldu il y a quelque temps... Je n'y avais rien trouvé de transcendant avec mes yeux de magicien, mais c'est frais et plein de bonne humeur. Le moldu en question à qui je viens de demander ce qu'il en pense ne se rappelle même plus y être allé, mais moi je me souviens qu'il avait passé un bon moment.
  10. Bonne nouvelle ! Par contre je ne comprends pas la logique tarifaire : Normal : 19€ Truqué : 49€ Normal + Truqué : 69€
  11. La prochaine réunion aura lieu mercredi 13 février à 20h30. Nous traiterons des techniques liées à l'utilisation d'un chapelet : faux mélanges fausses coupes contrôles et forçages adaptés remise en ordre à vue et hors vue du spectateur séparations en groupes changes de jeux ... Bref autant d'outils pour utiliser un arrangement total ou partiel de votre jeux tout en laissant penser le contraire... A bientôt donc !
  12. Excellente conférence de Boris Wild hier soir ! Je ne dévoilerai rien, si ce n'est que les amateurs de Phoenix seront comblés !!!
  13. Oui mais sans référentiel, on ne sait toujours pas de quoi on parle... C'est un peu comme dire de droite à gauche... Tout ceci est relatif.
  14. Le principe est simple. La force du tour sera dans la présentation : si le public pense que le jeu est normal, alors ce sera extrêmement fort. Mais faire croire cela avec un jeu ou l'on montre simultanément toutes les cartes comme étant identiques est loin d'être simple.
×
×
  • Créer...