Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Tableau d'honneur


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 10/10/2017 partout

  1. 2 points
    Le fauteuil vert anis et argent, le bouddha, le bougeoir et le tapis bleu. Il y en a qui ont du goût tout de même... Voici les chaussures utilisées lors du tournage (ne cherchez pas, le cuir ne vient pas de chez Jerry O'Connell)
  2. 2 points
    Salut Samuelandre ! J'aime beaucoup la magie des foulards, on peut faire de vraies petites merveilles et puis ça donne un côté éolien, poétique... Je te donne quelques idées pêle-mêle : Une quêteuse : Les enfants mettent tour à tour des foulards aux couleurs très vives et variées dans une quêteuse, tu utilise une poudre magique qui lave "plus blanc que blanc" et d'un coup de baguette magique, chaque enfant récupère son foulard devenu blanc ! Tu peux utiliser un canon à confetti, cartes, foulards... Le T.U.R. aurait pu être super si tu avais utilisé des foulards plus grands... Tu peux démarrer par le tour du "Tube de cristal" dans lequel tes foulards se nouent tout seuls. Tu peux mettre 3 foulards blancs à l'intérieur d'une canne à disparition (avec quelques confettis en plus ça donne un effet d'enfer ! ) Les livres à apparition peuvent te permettre de faire apparaître un objets orné de tes 3 foulards blancs (une poupée Barbie en robe de mariée par exemple... a adapter selon ton thème). Et caetera... Selon tes tiroirs magiques, tu peux aussi regarder si dans ce que tu as de côté tu n'aurais pas de quoi te faire plaisir des fois on achète quelque chose qu'on n'utilise pas... Jusqu'à ce qu'on en trouve une utilité Enjoy
  3. 1 point
    Il est amusant de constater comment se propagent les rumeurs et comment certains peuvent commenter les résultats financiers des congrès sans avoir une connaissance précise des dossiers, des chiffres et des choix qui ont pu être fait par les équipes organisatrices. En ce qui concerne le congrès de Besançon : les subventions reçues ne sont pas arrivées miraculeusement sur les comptes. Elles étaient le fruit de 15 mois de travail entre le Cercle Magique Comtois, l’office de Tourisme et des Congrès et la Ville de Besançon. Des 2011, en amont du choix de la FFAP de nous confier l’organisation de son congrès, un dossier de subvention très documenté et de multiples rencontres ont eu lieu. Un budget prévisionnel a été élaboré avec la ville et la FFAP. Il prévoyait un bénéfice de 3’548 euros, plus le versement de 4’000 euros « statutaire » à la fédération. Soit un total de 7’548 euros. Un bénéfice plus important n’aurait pas permis de recevoir de subvention, la ville n’ayant aucune raison de financer un évènement excédentaire. Ce budget prévisionnel a été soumis et accepté par l’assemblée fédérale de la FFAP le samedi 6 avril 2013 et sur la base de celui-ci que M. le Maire de Besançon s’engageait à nous subventionner. A partir de ce moment, nous étions tenu de respecter nos engagements financiers vis-à-vis de la fédération et vis-à-vis de la ville notre partenaire. C’est ce que nous avons fait puisque le bénéfice final était de 6’212 euros. Selon les règles en vigueur au sein de la fédération 4'000 euros « statutaires » ont été versé à la fédération et 2’212 euros au Cercle Magique Comtois. La rigueur et la bonne gestion financière de notre congrès ont été exemplaires. Bernard Ginet, trésorier du congrès, s’est d’ailleurs vu confier la trésorerie de la fédération après son travail irréprochable. D’un point de vue personnel, l’organisation d’un congrès est une magnifique aventure humaine et artistique. La partie financière est un outil pour y parvenir mais ne constitue pas une fin en soit … j’ai bien compris que tout le monde n’était de cet avis. Emmanuel Courvoisier, Président du congrès FFAP 2015 de Besançon
  4. 1 point
    La réponse de Philippe Billot, à propos d'une source pour ce tour : "Eh bien justement, personne ne le sait. L'effet est effectivement apparu dans un des spectacles de Copperfield. Ce sujet a été abordé dans le forum de Genii et personne n'a été capable de nommer clairement le créateur (même si un nom est donné dans La Magie pour les nuls)... La discussion sur le forum de Genii : http://forums.geniimagazine.com/viewtopic.php?f=15&t=47804&p=322758&hilit=Magic+for+Dummies#p322758 Les deux dates officielles sont 1998 pour l'explication dans Magic for Dummies et 2001 pour le spectacle de Copperfield." Une fois de plus, merci Philippe
  5. 1 point
    Super, ça m'intéresse deux fois plus du coup ! J'ai mis deux fins limiers sur le coup.
  6. 1 point
  7. 1 point
    Hello ! Magic Klondike est disponible gratuitement sur le store Android, la version iPhone va suivre. Cette version "standalone" est un peu plus riche que la version intégrée à Stack Master, elle intègre des bonus visuels et un mode de jeu supplémentaire. La possibilité de jouer avec un chapelet n'est pas visible par défaut (l'application étant gratuite, je ne voulais pas exposer cette fonctionnalité...). Pour ceux qui souhaitent l'activer, demandez moi en MP. Bonne journée !
  8. 1 point
  9. 1 point
    "Une question tout de même; Qui vous dit que Viktor n'a pas demandé les droits à Alain Choquette ?" Apparemment certaines personnes l'auraient vu en train d'eviscérer un monsieur patate donc tout le monde à compris.
  10. 1 point
    C'est dommage que pour l'anniversaire de ton 4000eme messages je n'ai pas compris la question
  11. 1 point
    Bonjour à tous ,je suis allé voir le spectacle de Viktor Vincent les liens invisibles et quelle ne fut pas ma surprise de voir un spectacle quasi repompé sur d'autres artistes. Je suis allé le voir avec une amie profane mais néanmoins elle avais déja vu Viktor dans Emprise à la Gaité-Montparnasse et Luc Apers à Avignon qu'elle avait adoré . Je ne critiquerai donc pas la mise en scène ou son jeu car le spectacle n'a que quelques semaines et contrairement à Emprise,formidable pièce,a été joué plus de 3 ans donc difficilement comparable. Oui difficilement comparable quoique pour Emprise beaucoup avait dit que Viktor a tout repris de Derren Brown au texte près donc il l'a changé et heureusement car au final on a eu avec Emprise quelque chose d'originale, une ambiance et des tours de fous difficilement remontables. Le probleme avec les fils invisible vient des tours,et pour certains ils vous suffit juste d'aller chez un marchand de trucs et vous les aurez,encore que ça ce n'est pas grave mais venant d'un artiste comme Viktor Vincent il aurait pu les sublimer ou les utiliser indirectement,non il les a fait telles quelles comme sur la notice sortis de leurs boites. Ensuite la plupart de ses modus opérandi ressemble à s'y meprendre à ceux de Luc Apers,les dés pour choisir des spectateur ou des prédictions avec, au mot près, la prédiction finale de Luc Apers. Intéressant surtout que là ou Luc n'utilise qu'un seul dé régulier Viktor,car ne connaissant pas la méthode de Luc, est obligé d'en utiliser plusieurs...je le sais car Viktor a vu le spectacle de Luc l'année derniere... Et le tour finale qui est en fait le tour d'entré d'Alain Choquette ,tout y est,les seuls changement apporté par Viktor Vincent ce sont des prénoms en place des figures habituelles d'un jeu de cartes et le peps en moins, sinon le reste c'est pareil même l'emplacement de la carte choisie. Là où Choquette avec énergie donnait du fond et de la forme à ce tour ,là pour un tour finale Viktor n'a pas changé le fond mais la forme, c'est devenue juste un banal va et vient de cartes sans émotion. Maintenant vous allez me dire que ce tour n'est pas de Choquette, le tour si et la mise en scene qui va avec mais le forçage non ,Copperfield n'est pas le premier à voler mais sa mise en scene oui . vous avez le droit de faire les tours que vous voulez mais faite les à votre façon surtout venant de professionnels reconnus mediatiquement et dans le cercle des magiciens. Une petite anecdote,Choquette etait dans la troupe de Brachetti pour le comedy majik cho,où il faisait ce tour mais n'ayant pu continuer avec Arturo ,car Choquette commencait la Gaité,la production Juste Pour Rire à acheter les droits à Choquette pour faire ce tour et ainsi ne pas changer la mise en scene du spectacle et c'est Viktor Vincent ...qui a reprit ce tour dans le comedy majik cho ...au moins Juste Pour Rire à eu la delicatesse de demander à Choquette l'autorisation.Beaucoup ce sont émus lors de la diffusion de l'emission Diversion car les protagonistes ont executé des soit disant tours originaux et qui en fait n'etaient que du plagiat ...pardon reprise des tours existant. Eh bien! c'est la même chose ici ,en plus Viktor Vincent va participer à cette émission...moi qui avait le plus grand respect pour ce professionnel je me rends compte que ce professionnel n'a de respect pour personnes. Peut etre aurais je l'air d'être le grand méchant voulant absolument cassé un artiste,non juste quelqu'un de déçu par un magicien-mentaliste que j'admirais et avec un immense talent qui n'avait pas besoin de prendre aux autres,on peut s'inspirer mais pas voler ce à ce point un tour complet. Je vous invite quand même à aller voir le spectacle de Viktor Vincent pour vous faire votre propre idée car chacun est libre de son jugement,je vous laisse à la votre.
  12. 1 point
  13. 1 point
    Bougie blanche allumée qui se transforme en 3 foulards?
  14. 1 point
    Hello tout le monde ! Je rebondis sur le sujet pour vous dire également que Pierr Cika qui est un magicien hypnotiseur montpelliérain a également lancé sa chaîne Youtube ! Il y prévoit notamment une série de vidéos où il fait des tours de magie à des youtubeurs plus ou moins connus Je vous laisse le lien de sa première vidéo ici : N'hésitez pas à vous abonner et laisser un petit pouce bleu ! Enjoy
  15. 1 point
    Salut. En utilisant une flower box. Ou encore une boîte mandarin Perso, avec une flower box, c'est beaucoup plus impressionnant.
  16. 1 point
    Je plagie Jésus , mais je ne vends pas l'explication (comme le ferait surement Oscar Munoz...) Un petit pain , de l'eau....et hop...le tour est joué! J'espère ne pas finir sur une croix! Bien que ce tour soit ancien, cette installation est un exemple type de magie nouvelle
  17. 1 point
    [Mode vieux c.n=on] Ce que reproche Merlin à vous tous, c'est qu'à ses journées on était entre nous (vieux, pas de jeunes ) c'est cette mode de "dépoussiérer la magie", on vire les vieux de 52 ans à la télé. Pourquoi venir voir de la magie vintage. Tu dis que les tours doivent durer 4 min (format youtube) pas plus, Merlin reproche la fin du cabaret avec ses numéros de 10 min et note que tout les spectacles de magie dure plus d'une heure, et offre moins la surprise et la diversité du cabaret. Vous vous rejoignez sur le format, alors pourquoi les jeunes ne sont pas venus aux Merlin's day? Je ne sais pas si c'est uniquement Français ce jeunisme ? Mais en fréquentant les Suisses, les Espagnols il me semble que les anciens passent encore à la télé. Je crois que toute la société Française rejette les vieux, y compris dans les entreprises, voir la technocrate patron de la 2 qui vire tout ce qui marche bien, le journal de Pujadas venait de battre les records d'audience, elle vire Sébastien en 2019 qui bat toute les audiences (elle peut pas avant du fait des contrats). C'est pourquoi je me joins à Merlin pour pousser ce coup de gueule, cela servira à rien, mais cela fait du bien, et je pense que c'est pareil pour Merlin, il fallait qu'il pousse ce coup de gueule, pour sa conscience, pour dire, dans 20 ans, vous l'avez dans le c.l, tant pis pour vous, j'espère que cela la bien soulagé. Je suis sur qu'il n'est pas un vieux réac comme semble le penser ceux qui ont survolé son texte. Et même c'est tout le contraire, c'est encore sûrement le plus moderne d'entre nous..... [Mode vieux c.n=off]
  18. 1 point
    Dear Jean, C’est intéressant, ce format de « lettre privée entre amis sur un forum public ». Il y a un côté voyeuriste assez réjouissant, et si ça permet de faire passer des messages... Je m’arrête immédiatement sur votre premier paragraphe car c’est, je pense, le plus important. C’est horriblement juste et injustement vrai : avec les années, le vieux magicien, expérimenté et apte à partager, semble se démonétiser. Et on dirait que meilleur il est, plus vite il se démonétise, le vieux magicien. Je me souviens de votre prose dans Mad Magic et dans Magicus, décrivant par exemple Goshman, qui après avoir été célébré toute la soirée, finissait un peu tout seul le soir, dans son coin avec son assiette et sa chemise approximative, sans que personne ne l'approche. J’ai moi aussi vu des grands de chez grands (inutile de citer de noms) finissant souvent isolés -et un poil amers- dans les congrès ou en fin de soirée, alors qu’ils avaient de quoi présenter 15 conférences Penguin. Pourquoi ? Est-ce que les magiciens d'aujourd’hui sont trop timides pour envoyer un e-mail à ces anciens ? Croient-ils que nos vieux cadors soient tellement débordés qu’ils n’auront jamais le temps de répondre à un petit cloporte qui ose venir les importuner avec une honteuse question de débutant ? Je vous donne la réponse pour gagner du temps : NON. Et je dirais même que plus ces vieux magiciens passent un certain cap (en âge, en expérience, en sagesse), plus ils CREVENT d’envie d’échanger et de transmettre, et plus certains d’entre eux souffrent de ne pas recevoir de demande explicite à ce sujet. Peut-être que les magiciens pensent que ces anciens seront encore là indéfiniment, vu qu’ils étaient déjà vieux il y a 20 ans. Hélas, tout le monde ne meurt pas à un âge Vernonesque. La jurisprudence Patrick Page, Ali Bongo ou Tim Conover (52 ans) montre que chaque magicien finit par mourir et emporte avec lui son bout d’histoire, son lot d’occasions manquées et quelques secrets perdus à tout jamais. Alors que si on leur avait demandé poliment... Si ce petit exercice de correspondance voyeuro-merlinesque pouvait servir à quelque chose, ce serait bien ça : chers lecteurs (both of you), dès que vous aurez lu ce texte en vous disant, éventuellement : « ah oui tiens, c’est vrai » tout en remuant votre verre de whisky grand âge, posez-donc ce verre (le whisky a attendu 15 ans, il pourra bien attendre un quart d’heure de plus) et envoyez un message (email, DM sur Twitter, Facebook) au vieux que vous aviez en tête depuis quelque temps. Message qui commencerait par « Bonjour, je m’appelle *** et cela fait quelque temps que je voulais vous poser cette question...». On n’est jamais à l’abri d’une réponse constructive qui pourrait changer votre façon de voir la magie. Second paragraphe du message de Merlin : le temps. Ah, le temps. Aujourd’hui, on commande son paillasson à motif « 4 as » ou sa tétine-quatre-vitesses sur Amazon, et on les reçoit le lendemain avant 17h. Et l’on trouve inacceptable de ne les recevoir que le surlendemain. En tout cas moi, je n’accepte pas. Un visuel de 15 minutes ? Trop long ! Un spectacle de 2h ? Impensable ! Et je me bats toujours pour que la plupart des spectacles sur lesquels je travaille fassent 1h30 au maximum. Derren Brown nous fait 2h30 et il y a toujours 45 minutes de trop, je suis loin d’être le seul à le penser. Une des phrases que David Copperfield laissera à la postérité : « Non. Coupe. Trop Long. On s’ennuie. Trop long. Coupe. Zzz. Simple. Moins ». Pourquoi ne pas voir cela comme une contrainte structurante ? Si un heureux mécène vous disait : « Faites un spectacle, je vous donne tout l’argent dont vous avez besoin, prenez tout le temps qu’il vous faut », il y a de fortes chances que le spectacle qui en découle soit une bouse monumentale. Et encore, s'il sort un jour, le spectacle. Parce que les placards de l'Histoire sont remplis de "spectacles parfaits qui sortiront un jour". Et puis, comme disait Ogilvy, si vous ne pouvez pas écrire votre idée sur le dos d’une carte de visite, c’est que vous n’avez pas d’idée. Coupez, clarifiez, connectez. Contrainte structurante = on n’a pas le temps, on n’a pas d’argent, on va donc faire un spectacle avec les tripes, on va donc faire un spectacle urgent, on va donc faire un bon spectacle. Aujourd’hui (mais est-ce si différent d’avant ?), faire un tour de magie à quelqu’un, c’est le plaquer virtuellement contre un mur en lui signifiant : ce que je vais te montrer, tu ne le verras ni sur YouTube, ni sur Netflix, ni chez Hanouna. Pose ton smartphone, regarde et écoute, tu vas être dedans comme tu n'as jamais été dedans. Certes, c’est peut-être plus violent et direct que le tour des trois boulettes de René Lavand, mais c’est l’époque qui veut ça. Mais il faut vraiment le voir comme un outil d'écriture : si ce que vous me montrez fait plus de 4 minutes, ça a intérêt à être 4 MINUTES VRAIMENT INTÉRESSANTES. Quelle est la première phrase ? Le premier mot ? La dernière phrase ? Et surtout, était-ce si différent des Goldin, Richardi, Henning ? Quand on regarde bien... On en vient à votre come-back, dear Jean. Car il faut bien en parler. Non pas que vous comptiez nous quitter, vous nous l’avez dit. Mais je parle du come-back du "Merlin’s Day, Whatever The Hell It May Be". Pourquoi ne pas recréer ce format music-hall qui vous est cher, pour un soir ? Une série d’intervenants la journée, un spectacle de cabaret le soir, ouvert au grand public (en réalité les amis, la famille et les connaissances que les participants pourraient facilement convoquer. Prix d’entrée symbolico-acceptable pour rentrer dans les frais. Tables rondes, chaises, bougies et consos également pour amortir, façon Cabaret (le musical). Un mini orchestre de trois musiciens pour accompagner les artistes ? Une figure de style, où des artistes d’aujourd’hui présentent leur numéro dans un rythme, look et tempo « d’autrefois » ? Et inversement ? Peut-être aussi définir un thème de journée qui permette à chacun de repartir personnellement avec quelque chose pour lui. Par exemple, apprendre à structurer efficacement un numéro, apprendre à jouer sur les silences et les reprises, trouver le thème et l’accroche, gérer les imprévus, bref faire en sorte que finalement chaque participant puisse apprendre comment mieux présenter ce qu’il sait déjà faire, en s’appuyant sur l’expérience de ceux qui présentent leur numéro tous les soirs devant un public... ainsi que quelques vidéos d’anciens. On en reparle au dîner ! Et contrairement à Kaufman, j’aime les pâtes... SC PS : Hors-sujet-mais-pas-hors-sujet : Preuve que les exemples du passé illustrent ce que la magie devrait dire aujourd'hui. J’adore partager ces deux vidéos de Fred Kaps, qui fait le MEME tour, mais à 15 ans d'écart. Dans les deux cas, la technique est irréprochable, mais 15 ans après, il a acquis la patine, la connexion avec le public : il prend son temps, bref il fait bien son tour. D'abord ça (seulement les premières minutes) en 1964 : chez Ed Sullivan, quelques minutes avant la première télé américaine des Beatles. La technique est parfaite, il est élégant, mais il est froid, pressé, et son tour de magie, on s'en fout un petit peu. Bref c'est un magicien de prix FISM. Et puis ça, fin 1978, ou comment il a tout compris. Il ne prend pas beaucoup plus de temps, mais il est infiniment plus humain, il est vulnérable et attachant, il marque les temps et les silences :
  19. 1 point
    C'est surtout le magicien qui a fait le plus de bien à la magie française dans le seconde moitié du XXe siècle. Rien que Mad Magic reste le magazine de magie le plus intelligent qui a été publié (toutes langues confondues). Vous n'avez pas idée de ce que vous lui devez.
  20. 1 point
    Suite au premier texte publié par Jean Merlin, mon impression était mitigée. Je n'étais apparemment pas le seul, mon pote HREJ ayant exprimé la même chose. Renseignement pris auprès d'un excellent camarade, ancien élève de Jean Merlin, non, effectivement Jean Merlin n'est apparemment pas aussi désagréable que ça, il serait même plutôt très sympathique . Soit. Après avoir lu la réponse de Jean Merlin - pleine de gentillesse - au texte de Seb, mon sang n'a fait qu'un tour; je décide de contacter directement Jean Merlin pour en avoir le coeur net : vrai gentil ou faux méchant ? Je décide également de parler franchement, sinon cela n'a aucun intérêt. J'appelle, je tombe sur la messagerie, je laisse donc un message. Jean Merlin me rappelle dans l'après-midi. Ainsi, après m'être brièvement présenté, fait état de mes références et exposé le but de ma démarche, ai-je décidé d'attaquer directement : M. Merlin, je crains de devoir vous demander de m'excuser car j'ai cru brièvement que vous étiez un vieux con réactionnaire. Tel quel. Résultat : grand éclat de rire au bout du fil et nous avons commencé à papoter. Joie . Joie car Jean Merlin est effectivement quelqu'un de très agréable, ouvert à la discussion et à l'échange, très loin de l'image que j'ai pu bêtement avoir de lui. Joie aussi car l'homme a rencontré les plus grands et les évoque avec nostalgie et sans aigreur. Il parle de ses débuts, des périodes de vaches maigres, de sa détermination aussi et des artistes en général. Joie mais frustration également car le bonhomme part en tournée de conférences en Europe alors que sa dernière conférence dans l'Hexagone remonte à 10 ans... Frustration encore car hélas, j'ai du interrompre l'instant en raison d'un rendez-vous médical. Peste porcaillon ! Je serais volontiers resté bien plus longtemps à écouter et, je crois, Jean Merlin également à raconter et échanger. Rendez-vous est pris à son retour . Merci VM, ne serait-ce que pour avoir permis ce bon moment avec Monsieur Jean Merlin. My2Cents Woody
  21. 1 point
    Il y a aussi une petite nuance entre : - "fishing" - aller à la pêche - qui implique des questions déguisées en affirmations et l'interprétation des réactions du spectateur. - "pumping" - pompage - qui se fait, idéalement, sans questions et qui est un ensemble de déductions autour des actions effectuées par le spectateur. Je ne rentrerais pas plus dans les détails ici...
  22. 1 point
    Comment dire les choses, les choses qu’on aime...sans les avilir, juste en les mettant noir sur blanc...difficile pas impossible... J’ai acheté le livre...j’ai lu...relu...et tous les messages, celui-ci et l’autre affilié... et difficile de séparer le grain de l’ivraie..;c’est vrai...tous les combats, les envies d’être magicien ou mentaliste , le vrai le faux, les besoins d’être ça, ou surtout pas ça, la vraie puissance du tarot..;etc; etc... Moi, je suis juste un magicien, plûtot tendance comique...mais j’aime faire des pseudo miracles, de temps en temps...en tous les cas, des clowneries magiques qui finissent en énormes ???, pour mes gens, mes spectateurs..;ceux qui sont là, ce soir là... Je voulais être clown, avant d’être magicien...j’ai raté le clown...ou plutôt, j’ai pas, jamais , vraiment appris...J’ai jamais vraiment rien appris à fond, j’ai toujours absorbé, et détourné... L’idée du clown que j’aime est d’abord celle de celui qui n’a pas l’air de ça...mais qui fait rire...et juste au bout, te fais un double salto...mine de rien...Georges Carl est mon héros, dans l’art et la manière...chapeau.... En magie, Juan, le divin Tamariz, est mon ami et mon modèle...et ma joie aussi... Il peut tout faire, tout faire vivre, des rires aux larmes, avec une technique tellement cachée que ça tient du génie pur... Une autre icone, pour moi, est Orson Welles....qui adorait la magie...allez-voir, sur face-book ou autre... Il aurait non seulement adoré mais appliqué, j’en suis sûr, toutes les infos de «T.R»... En achetant, et dévorant le petit livre, je me suis replogé dans mes souvenirs...car, oui, j’étais là, avec Sanvert, lors de la fameuse soirée évoquée... J’avais juste un souvenir imprécis....Précis était le souvenir que j’avais rien compris...et que le dessin était une ampoule... mais trop belle soirée magique...longue nuit, plutôt.... j’ai acheté, et reçu...j’ai lu...et tout m’est revenu....et tout s’est éclairci...et c’est maintenant, doublement bon... Alors oui, JB, oublie...c’est surement pas pour toi...pas que tu ne le mérite pas, juste que, en fait...tu cherches un truc, qu’il n’y a pas...Ce livre n’est pas la délivrance d’un tour... mais, oui...la formule peut être exprimée en quelques lignes....Sauf que la formule, à elle seule, ne vaut rien...si tu n’as pas la connaissance de ce qui précède, et de ce qui suit..; C’est un peu comme le cumberlandisme, ou comme le tour «sans nom» de Vernon....des trucs sans trucs...et c’est ce qui en fait la force, la joie, si tu veux y plonger... C’est aussi pour ça que je ne suis pas inquiet de la «divulgation» du secret...C’estr un peu comme la fable du «laboureur»...un trésor est caché dedans...mais le trésor c’est toi...et ce que tu en feras...sinon rien.... Juste essaye, et tu seras surpris.... Merci Patrick, Le Gaetan est content, riche d’un savoir nouveau, applicable et jouissif, à développer... Plus de choses à te dire, ou à partager, quand tu veux, en mp... Merci dans tous les cas... Gaetan
  23. 1 point
    Voici une bibliographie des ACAAN que j'avais trouvée et enrichie il y a quelques temps (en anglais), il doit y en avoir eu d'autres depuis évidemment: Aaronson, Simon: Aronson Approach 1990 by ; 2 methods: Twice as Hard. One method suggests to cuing a stooge for ACAAN: “So I have a memorized deck and I would like someone to name any card out of 52. Say they name the jack of clubs (33) in Aaronson stack and I want to code to a stooge (even imprompt) who is in on the trick the number 33. There is a method, by saying to the stooge that he can name any number between 1-52 for eg 44 or 11 etc. As these two numbers are said, the stooge deducts one from the other and names 33.” Ackerman, Allan: Advanced Card Control Series DVD Vol Six: The Faro Shuffle: Any Card at Any Number & Any Card At Any Number. Lybrary.com Adams, Martin: Mystra Deck (marketed Item) 2009 Anderson, Dave and Eric: AH-HA: Outsmart offers a great presentation for card at any number. Andrus, Jerry: A Lifetime of Magic DVD #2 Any Card, Any Number: A signed selection appears at a freely thought of position in the deck. Anonymous: C.A.N.N.A.B.I.S. Marketed Item MJM Magic w/DVD. "Card At Named Number Amongst Blanks Is Selected” Arce, Gregory: Four Thought A Coffee At Any Number? Berglas David: Mind & Magic of David Berglas In the descriptions by Warlock and Richardson, David Berglas NEVER TOUCHES THE DECK OF CARDS. While in the explanation by Mr.Britland, the deck is admittedly CUT by David Berglas. Fourty years ago in London, Martin Breese had run an ad for “The Berglas Effect”, Any card at any number. “The deck is out at the top. No stooge. No force. No switch. The spectator names a card. The spectator names a number. Born, John: Meant to Be. Several methods for ACAAN with a magician’s hands off are offered there. Contributors include Ken Krenzel, Allan Ackerman, Barrie Richardson, Banachek and Luke Jermay, Martin Joyal, Joshua Jay, Tony Miller, Paul Cummins, Mike Powers, Jason Dean. David Britland: Cardopolis - The Bogus effect. This very good version is accessible to anyone on the net and is achieved thanks to a Svengali deck. Cassell, Stuart & Royle, Jonathan: The Holy Grail Of Mentalism (Any Card At Any Number And Other Reputation Making Effects) Caswell, Brian: Trilogy, Alakazam Magic Dobson, Wayne: Birthday Card DVD by JB Magic Farmer, Bob: Bammo Dekronomicon Fisher, Cody: M-U-M an interesting version of "Any Card at Any Number. It uses two jeux_de_cartes: an invisible deck and a stack. Cody is a collector of ACAAN methods and knows the effect well. Forrest, David: Autobahn Goldman, Bill: One for the money DVD the selected card is found at any number and can be performed with a borrowed deck. Guglielmi, Tommaso: Destiny 1: ACAAN & Destiny 2 Harkey, David: Simplicities Encounter Harris, Ben: Crossroad. CRACAAN Bonus effect. Hilford, Docc: Book Of Numbers Vol. 1 (Mestha). In-nile-lation Hollingworth, Guy: Drawing Room Deceptions p 230: A Card At Any Number Hummer, Bob: About ACAAN Jones, Lewis: Mind Blasters Vol. 2: The Odd Couple Johnson, Matt: ACAAN Knepper, Kenton: Kolossal Killer With Kards Kozuch, Eduardo: ACAAN (Any Card At Any Number) Giant Cards Krenzel, Ken: Close-up impact 1990 by Stephen Minch; p 71 ACAAN and a history of the effect going back to Robert-Houdin & Relaxed Impossibilities by Stephen Minch. AUTOMACAAN Lavli, Jay & Gold, Liam and Itamar Between 3 Minds Vol 3 DVD. Any Card Any Time: Members of the audience call out the names of several cards and these cards are taken out of a paper folder. But the whole deck isn't there. It's just those few cards Madison, Daniel: One – Deception, Subterfuge Marlo, Edward: Revolutionary Card Technique Seconds, Centers and Bottoms p 238 The Over Count often mentioned in ACAAN bibliography by Marlo fans does not offer the effect but suggest a way to count that can be used in ACAAN types of routine. Miller, Anthony: Pocket Space Plus Nagler, Bill: Any Card At Any Number Nu, Alain: Nu2U lecture notes 1986 by Alain Nu: Romeo and Juliet & Any Card 2007 52 pages. Olschewski, Stefan: The Key To Your Card Owen, Anthony Lecture DVD by International Magic Number at Card Parisi, Marco(?): The Quest Paul, Marc: Affected (w/ DVD): A.C.A.A.N. Paul, Michael: ABK e-book Paulus, Dan: Blind Luck & Pure Skill DVD Pure Skill Racherbaumer, Jon: At the Table Regal, David: Star Quality: The Magic Of David Regal 1987 by Harry Lorayne. Richardson, Barrie: Theatre Of The Mind Impromptu ACAAN & Act Two. Rogers, Steve: Apocalypse Volume 10, Issue Number 8, August 1987 by Harry Lorayne p. 1383 Tamariz, Juan: Bewitched Music II Mnemonica Symphony in Mnemonic Major 2004 by Stephen Minch page 82 Temple, Robert A.N.O.R.A.K. Tucker, Stephen: ACAAN Val Le Val : Validate 2008 Waters, T.A.: Deckalogue 1982 and Cardiact 1984 Wind, Asi: Chapter One DVD and Book Combo: Very convincing et aussi... Farelli, Victor: Farelli's Card Magic - Part Two, 1933 by Victor Farelli - Edward Bagshawe & Co, p 95: The Veneri "Turn" a bluff method which inspired Ed Marlo for secret card positionning, can be used for ACAAN Hilliard, John Northern & Vernon, Dai: Greater Magic 1938 by John Northern Hilliard - Carl Waring Jones; p 212; A Chosen Card Is Discovered at Any Selected Number. Hirata, Haruhito: Epoptica by Jeff Busby p 460 Comments by Chris Kenworth Hugard, Jean & Braue, Fred: Expert Card Technique, 1940 by George Starke p 417: The Card at Any Number is using a thumb count. Baker, Al: The Secret Ways of Al Baker 2003 by Todd Karr. p 753 To Perform with a Borrowed, Shuffled Pack. The effect is based on memory and allows naming a card at any number in half a deck. Blackstone, Harry: Greater Magic 1938 by John Northern Hilliard - Carl Waring Jones; p 461: a number is named, the corresponding number of cards is cut to and the selection is at that position (belly stripper deck). Naturally this predates David Berglas. Cervon, Bruce: Bruce Cervon's Castle Notebooks - Volume 1 Notebooks 1,2,3 (1964-1965) 2007 by Bruce Cervon with L&L Publishing; p 28: Card At Any Number uses riffle shuffling and block transfer Close, Michael: Workers Number 5, 1996 by Michael Close. p 126: The Wishing Trick Craven, Tom & King, Bob: Best of Friends - Volume III , 2007 by Harry Lorayne. p 459: Name That Card Cummins, Paul: FASDIU II, 2002 by Paul Cummins. p 38 AACAAAN 1 modestly means Almost Any Card At Almost Any Number Elmsley, Alex & Vernon, Dai: : Bruce Cervon's Castle Notebooks - Volume 1 Notebooks 1,2,3 (1964-1965) 2007 by Bruce Cervon with L&L Publishing; p 32 Card At Any Number Fulves, Karl. Riffle Shuffle Technique Hollingworth, Guy: Drawing Room Deceptions, 1999 by Mike Caveney's Magic Words p 230 Sadowitz, Jerry: The Marenzel Reverse 1993 by Jerry Sadowitz p 10: Card At Any Number uses the Marenzel Reverse in Ken Krenzel’s “At Any Number” Skinner, Michael: Classic Sampler, 1996 by Michael Skinner - L&L Publishing p 43: the card is tossed up and caught in deck at any number down named by spectator Solomon, David & Veneri, Ernando: Marlo's Magazine Volume 3, 1979 by Ed Marlo p 318 Veneri Turn Variant from Farrelli’s Card Magic. Marlo will refer to the move in Revolutionary Card Technique in the Tabled Palm. Vernon, Dai: Further Inner Secrets of Card Magic by Lewis Ganson - Supreme Magic p 71 Company Matching any number of cards Volpe, Luca: H-ACAAN (The Hours)
  24. 1 point
    En effet: Le stage aura lieu à Villeneuve-Les-Maguelonnes tout près de Montpellier, Palavas, Carnon, ... La CIA file de bons tuyaux pour se loger durant le stage pour ceux qui viennent de loin, ce qui est le cas d'à peu près tous les stagiaires d'ailleurs. Petite question au passage au fait: Qui parmi les pros utilise ses droits AFDAS ? Et pour quel type de stages ?
  25. 0 points
    @Pierre BOC regarde moi ça hahahaha.
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Créer...