Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Diplôme de Magicien des DUVIVIER certifié par l'Etat


Michel (Darlone)

Recommended Posts

Bon en résumé  de vous lire, et en vrac: un moment que la magie recherche une reconnaissance à l'égale des autres arts comme le ciné, le théâtre, arts plastiques... (démarche auprès des ministères passés) (diplômes, formations reconnues) : c'est désormais la cas. Oui, c'est pas mal cher. Sûr. Ah... ce sont les Duvivier qui ont "remporté la partie" Aie ! Ce diplôme, vous valorise, est-il un gage de garantie pour autant auprès de vos éventuels et variés employeurs, pour eux et vous pour mieux vous vendre...  Reflexions (par forcément) d'un moldu 😉 !

Jean-Yves Loes (Petitbonhomme)

http://www.lamagiedupetitzebulon.com/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 10/11/2019 à 23:59, Jean-Yves LOES a dit :

Je confirme et c'est à découvrir ici...
Nous avons tourné ce sujet, il y a qques jours 😉 !

 

duvivier.JPG

Bonjour,

 

Pourquoi dites-vous que c'est un équivalent BAC+2 ?

-> http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/visualisationFiche?format=fr&fiche=31004

C'est un RNCP 5, donc un équivalent Brevet / BEP / CAP, donc au dessous du BAC.

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

Un article dans le Ouest France du 16 mai édition Bretagne

Citation

À l’école Double Fond, à Paris, on enseigne très sérieusement l’art de la magie. Les élèves peuvent y décrocher un diplôme reconnu par l’État, équivalent Bac + 2, une première mondiale.

L’école est spécialisée dans le close-up, c’est-à-dire la magie rapprochée. Ici, Olivier Bridard, artiste et professeur au Double Fond, enseigne à ses élèves le maniement des pièces. 

Pas besoin d’aller jusqu’à Poudlard pour trouver des apprentis magiciens. À Paris, au cœur du Marais, se cache un café-théâtre intimiste appelé le Double Fond. Dédié à la magie et aux spectacles, ce lieu est aussi une école qui délivre un diplôme unique au monde, reconnu par l’État.

À première vue, l’endroit s’apparente à un simple café parisien, et pourtant son sous-sol renferme des mystères… C’est par un escalier étroit et dissimulé que l’on accède à la salle de classe : une pièce peinte en noir, drapée de velours rouge et éclairée par des projecteurs.

Malgré le coronavirus, les cours se déroulent quasi normalement, avec masques, gestes barrières ou en visioconférence pour les étudiants qui le désirent.

Ce jour-là, un petit groupe d’élèves, quatre sur place et deux à distance, s’entraîne studieusement. Les profils sont variés, d’une vingtaine à une quarantaine d’années, en post-bac ou en reconversion professionnelle. Malgré le coronavirus, les cours se déroulent quasi normalement, avec masques, gestes barrières ou en visioconférence pour les étudiants qui le désirent.

Magie pour enfants et mentalisme

Pour cette leçon, leur professeur Olivier Bridard a choisi de travailler un tour qui a de quoi faire rêver : sous un foulard, il fait apparaître une pièce, puis deux, puis trois, et même des billets ! La démonstration est rapide, bluffante et remporte nos applaudissements.

Au tour des élèves à présent. Tous décortiquent les mouvements, les reproduisent au ralenti et en boucle, avec plus ou moins de précision. Les visages sont concentrés, les sourcils froncés. Il faut dire que le tour n’est pas simple… Les pièces sont capricieuses, certaines s’échappent, d’autres finissent au sol. « Tout en subtilité, répète l’enseignant. Il faut s’entraîner, encore et encore. »

Ce lieu unique a été créé en 1988 par le magicien Dominique Duvivier, qui dirige aujourd’hui l’école au côté de sa fille, la magicienne Alexandra Duvivier. La formation qu’ils ont développée n’a rien d’anecdotique : elle comprend 550 heures de cours, délivrés par une dizaine de professeurs, à réaliser en un ou deux ans au choix. Ce cursus est ouvert à tous, à une seule condition : Avoir l’envie de travailler dur », explique Philippe de Perthuis, professeur de mentalisme, membre du Double Fond depuis plus de trente ans.

En plus des cours, on demande aux élèves 1 500 à 2 000 heures d’entraînement personnel, pour affiner leur technique et leur interprétation.

Tous les cours comprennent de la théorie, de la pratique, et surtout, du coaching artistique. 

Cinq domaines sont enseignés : les cartes, la magie pour enfants, le mentalisme (l’art de la prédiction), le close-up (la magie rapprochée) et la magie de salon (à plus grande échelle). Tous les cours comprennent de la théorie, de la pratique, et surtout, du coaching artistique. Le plus dur est de rendre le tour vivant. C’est à travers le scénario et la mise en scène que le moment devient magique. La technique ne suffit pas.

Sont aussi au programme des aspects plus spécifiques du métier, comme la législation, les devis, la relation client ou l’histoire de la magie. « Pour être évalués, les élèves passent des modules en cours d’année et des examens sur table, détaille Philippe de Perthuis. Ils ont aussi un grand examen final face à un jury de professionnels, indépendant de l’école. »

« Un vrai métier, sérieux »

Après plusieurs années de procédures, en 2019, le Double Fond a réussi à faire reconnaître son diplôme par l’État, équivalent bac + 2. La France est le seul pays au monde à reconnaître une formation de magie. Ça permet de légitimer la profession. De faire comprendre qu’il s’agit d’un vrai métier, sérieux, avec un apprentissage derrière. Il n’y avait pas de raison que des diplômes existent pour la musique ou la comédie et pas pour la magie. Ce cursus peut être financé à 100 % par l’État, car il a tout de même un prix : 15 000 €, une somme que défend le professeur : Par rapport au nombre d’heures, on est dans les prix de ce qui se fait dans le supérieur.

L’école compte déjà une trentaine de diplômés, et pour Philippe de Perthuis, ce statut leur permet de se démarquer des amateurs. C’est un gage de valeur, de qualité. Certains de nos étudiants veulent travailler dans les hôpitaux ou pour des associations : ces structures ne recrutent pas n’importe qui.

https://www.ouest-france.fr/culture/arts/reportage-tour-de-cartes-mentalisme-plongee-dans-l-ecole-de-magie-diplomante-1d8ecc30-ae52-11eb-a28b-b4526ae8454d

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Thomas changed the title to Ecole de Magie au Double Dond dans Ouest France le 16/05/2021
  • Thomas changed the title to Ecole de Magie au Double Fond dans Ouest France le 160521
  • 2 weeks plus tard...

A titre perso, je ne trouve pas qu'un diplôme de type "Bac" soit tellement adapté à une discipline artistique...

Comme tout art, la magie demande un apprentissage et un perfectionnement qui dure toute la vie de l'artiste + ce dernier doit se confronter "sur le terrain" à son public, apprendre à le conquérir, etc.

C'est à mon avis assez difficile de sanctionner ceci par un Bac+2, etc...

Ceci dit, chacun est libre ! Et si ce diplôme permet à  certains de se perfectionner en magie, c'est une bonne chose 🙂

 

Modifié par Sylvain PETER
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 month plus tard...
Le 26/05/2021 à 15:46, Sylvain PETER a dit :

A titre perso, je ne trouve pas qu'un diplôme de type "Bac" soit tellement adapté à une discipline artistique...

Comme tout art, la magie demande un apprentissage et un perfectionnement qui dure toute la vie de l'artiste + ce dernier doit se confronter "sur le terrain" à son public, apprendre à le conquérir, etc.

C'est à mon avis assez difficile de sanctionner ceci par un Bac+2, etc...

C'est vrai pour la plupart des métiers, et pas seulement pour les métiers artistiques : le pain d'un boulanger expérimenté est meilleur que celui qu'il faisait quand il a obtenu son CAP, les programmes d'un développeur expérimenté sont plus robustes et plus rapides que ceux d'un développeur junior, les vieux chauffeurs de taxi connaissent des raccourcis pour éviter les feux rouges...

Donc, évidemment, un diplôme ne remplace pas l'expérience.

Mais si on compare deux débutants sans expérience, celui qui a un diplôme aura probablement de meilleures compétences que celui qui n'en a pas. Moi, en tout cas, je préfère le chauffeur de taxi qui a le permis ! 😅

Dans le domaine de la magie, toutefois, le "probablement" a son importance, car on y trouve de nombreux autodidactes (forcément, puisqu'il n'existait pas de formation, jusqu'ici). Et rien ne prouve qu'on apprenne moins ou moins bien tout seul que dans une école...

  • J'aime 1

L'important, c'est que ça valide !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 13/07/2021 à 17:01, Alx a dit :

Et rien ne prouve qu'on apprenne moins ou moins bien tout seul que dans une école...

Moi je suis sur que tu dis ça pasque t'as pas le diplôme de magicien des Duvivier certifié par l'état (et accessoirement fourni dans un cadre en mousse découpé au laser)...

  • J'aime 1
  • Haha 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks plus tard...
Le 18/07/2021 à 19:15, Woody (Philippe) a dit :

Moi je suis sur que tu dis ça pasque t'as pas le diplôme de magicien des Duvivier certifié par l'état (et accessoirement fourni dans un cadre en mousse découpé au laser)...

Un cadre de magicien... Avec un double fond ? 

C'est parce que ça ne sert à rien qu'il faut le faire sérieusement 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...