Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Législation'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • 1. Discussions Générales
    • Cercle VIP
    • Forum Général
    • Les Étagères Magiques
    • La Chambre des Secrets : comment y accéder ?
    • Conseil des Sages
    • Chemins de Traverse
    • Quizz magique
    • La Chambre à Air
    • VM : parlons-en !
  • 2. Petites Annonces
    • Vente
    • Achat
    • Échange "Y'a un troc"
    • Emploi
    • Rencontre (déplacé dans le Forum Général)
  • 3. Associations/Clubs
    • Amicale Nantaise des Illusionnistes et des Magiciens Amateurs (AnimA)
    • Les 78'Tours
    • Magic Club Belge (MCB)
    • Magicos Circus Rouennais
    • Cercle Francais d'Illusion (CFI)
    • Le Lapin Noir
    • ARH Toulouse
    • Pizzas Magicos
    • Mentalmania
    • Cercles MIAgic'S
    • Illegal Magic Club
    • Misdirection
    • GIMIC (Groupe des Inconditionnels de la Magie Implantés aux Cariatides)
    • Le rêve et l'âme agit
    • Crazy Druids

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


NOM


Localisation


Biographie


Profession / Occupation


Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...


Connaissances Utiles pour Notre Art :

13 résultats trouvés

  1. Un futur diplôme de magicien : https://www.lepoint.fr/societe/le-carnet-le-diplome-de-magicien-des-duvivier-certifie-par-l-etat-16-08-2019-2330064_23.php N’est-ce pas l’une des libertés de l’artiste de n’etre jugé que par le public? Une formation pourquoi pas mais comme toute formation marginale celui qui paye a le diplome ou il y a un vrai examen et un vrai niveau exigé ? Si je compare avec certaines pratiques en hypnose ou en escrime artistique ce n’est pas gagné , souvent c’est payé = diplôme...Formation niveau Bac +2 doit on en deduire que l’on doit etre obligatoirement titulaire du Bac...pas mal de questions et je ne sais pas vraiment quoi penser de cette initiative. C’est peut être un pas de plus vers la reconnaissance ? Après bénéficier de l’experience de DD et du Double fond cela doit être top. Votre avis?
  2. Des faux billets pour magiciens et pour le cinéma circulent dans les hauts de France. https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/faux-billets-vendus-magie-cinema-circulent-hauts-france-comment-reconnaitre-1670553.html
  3. Bon , je ne sais pas si un jour j'arriverais a me lancer même pour une ou deux prestations à l année, mais me poser la question me permet déjà d'avancer dans la démarche . Etant libéral ( avec un siret ), comment puis -je me déclarer et proposer mes services. il semblerait que créer une entreprise n'est pas possible. Existe -il une solution ?
  4. Bonjour à tous, Je me pose une question... Pour vous faire saisir la problématique, mettons nous en situation : Imaginons un produit pour magicien déjà commercialisé. Vous le trouvez sympa, vous le testez, mais... vous y trouver quelques défauts et mettez en oeuvre votre imagination pour l'améliorer. Vous informez le créateur de votre démarche, et pour toute réponse vous recevez un truc du genre : "Nan mais mon produit est abouti, votre modification ne m'intéresse pas". Dommage pensez-vous... Vous vous obstinez de votre côté et à force d'acharnement vous pensez avoir mis au point un truc pas trop mal. L'effet de base est le même, la présentation garde le même thème car intrinsèquement liée à l'effet. Vos améliorations : vous changez une partie de la méthode pour rendre le tous un peu plus examinable, et vous apportez un petit plus qui permet un effet supplémentaire. Qu'est-il possible de faire ? Bien sûr vous pouvez garder votre création pour vous... ou alors la partager ! Mais dans ce cas le créateur pourrait vous accuser de copie / plagiat / contrefaçon... Comment jauger ceci ? Comment savoir si les modifications apportées peuvent être considérées comme de la création ? Et la réutilisation de la base du tour original peut-elle être considérée comme de la copie ? Merci par avances de vos avis éclairés !
  5. Bonjour, bonsoir à tous. En regardant certain tours que j'ai en ma possession, j'ai remarqué que certain utilisait des marques. Pourtant il me semble que l'utilisation d'une marque n'est pas forcément légale sans accord direct de la marque en question. Je pense notement à connexion de Sylvain et Maxime (parce que c'est sur ce tour que la question m'est venu) mais j'imagine que la proprieté intellectuelle ou industriel s'étant aussi sur tout les tours ou gimmicks utilisant les cartes de marques Bicycle, des films, agences de voyages, jeux ou autre. Après quelque recherche, je vous avouerai ne pas avoir trouver grand chose(ou plutôt ne pas avoir compris grand chose). Si certain sont calé dans le domaine et serai capable d'éclairer ma lanterne, j'en serai vivement reconnaissant.
  6. Je me pose la question depuis un petit moment. D'un point de vue legal qu'elles sont les démarches ou les déclarations à faire pour organiser une conférence dans un lieu privé ? Pour déclarer l'intervenant ? Je n'ai pas d'objectif particulier mais je serai curieux que quelqu'un éclaire ma lanterne...
  7. Bonjour Y aura-t-il une incidence, au 1er janvier 2019, sur les bulletins de salaire établis par le GUSO, concernant le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source ? Sachant qu'on peut avoir plusieurs employeurs sur un exercice, quel taux serait retenu et sur quelle base ?
  8. Bonjour à tous! Je suis en train de peaufiner un nouveau tour pour le Rubik's Cube et j'avais dans l'intention de le partager ici avec vous (dans la CdS bien entendu), mais je me posais une question d'aspect légal. Quid du droit d'auteur si le tour est bon et que je veux le vendre par la suite? Est-ce que ma création est protégée et n'y a-t-il pas un risque que quelqu'un décide de se l'approprier et ne le diffuse à ma place? D'avance, merci pour vos réponses.
  9. bonjour , a tous , je vais a un entretiens pour etre embauché par une association qui fait des animations dans les hopitaux . en sachant que je n'ai pas assez cotisé pour etre intermitent du spectacle , comment dois-je etre déclaré ? il s'agit de 2 x par semaine 1h30 , toute l'année et que 1 semaine compte comme un cachet , il me semble que avec le guso , je ne peut pas faire trop de spectacle avec le meme organisme . comment je dois etre déclaré ? si certains d'entres vous ont une réponse pour m'aider , ce serait top . rémunération 55€/ matinée + frais kilometriques payé
  10. Salut à tous, Cela fait déjà plusieurs mois que je commence de réfléchir à monter un spectacle de scène à thème cinéma. Il pourrait se composer de tableaux basés sur des films cultes ou des personnages de la culture populaire cinématographique. Je sais déjà bien sûr que si j'utilise des musiques originales je serai soumis aux droits sacem etc, mon interrogation était plutôt du point de vue de l'imagerie. Peut-on reprendre un costume de personnage de cinéma ou de l'iconographie relative à un film et l'utiliser en spectacle (je parle d'une utilisation physique, pas de projection d'extraits de films) ? J'imagine que de ce point de vue là, on sera soumis à un certain type de législation ? Mais laquelle ? Cinémagiquement Pierrax
  11. Bonjour, N'étant pas juriste, j'aimerais avoir votre avis concernant le cas d'un article magique trouvé en vente (en ligne) dans des conditions qui me paraissent hors la loi. Etant et à la recherche des 2 tomes de Mnemonica en français, j'ai tenté ma chance sur un site web marchand (marketplace généraliste, très mainstream et dont le nom fait référence à un fleuve sud-américain traversant l'AMAZONie ^^) pour lequel j'ai des bons d'achat à dépenser. A ma grande surprise, j'ai bien trouvé l'ouvrage en question, mais 24 euros plus cher que le prix éditeur, soit un écart de 24% (hors frais de ports, bien entendu). Puisque le vendeur est une boutique de magie en ligne plutôt reconnue, j'ai adressé un message pour connaître les raisons d'un tel écart de prix. Avant d'aller plus loin, je rappelle qu'en France la loi interdit à un revendeur de fixer librement le prix d'un livre neuf. C'est la raison pour laquelle les éditeurs sont tenus d'indiquer le "prix éditeur" directement sur la couverture des livres, afin car il s'agit du prix unique auquel l'ouvrage doit être vendu. --> https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_relative_au_prix_du_livre En réponse, le vendeur m'explique qu'il lui est impossible de modifier le prix des articles en vente sur le marketplace car ceux-ci fluctueraient "en fonction de la demande" et que chacun a le droit de vendre au prix qu'il souhaite (abstraction complète, donc, du caractère particulier du livre au regard de la loi française). Je précise que le vendeur en question respecte bien au centime près le prix éditeur sur son propre site web et il m'invite d'ailleurs à commander directement sur son site, avec une offre de remise de 10% en prenant la carte adhérent (ce qui est là aussi illégal puisque la remise accordée ne peut pas excéder 10% du prix éditeur ^^). Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour ma part je trouve le procédé très discutable légalement et surtout moralement. Pour mes futures commandes, je sais au moins à qui ne plus jamais m'adresser...
  12. Le politicien qui attaque la réputation des Illusionnistes et joueurs de bonneteau devrait nettoyer dans sa profession avant d'attaquer celle des autres. Illusionniste est un travail d'Artiste qui n'a rien à voir avec les propos que je viens d'entendre lors du discours retransmis sur BFM IL Y A 15 MINUTES Je souhaite que tous les présidents d'Associations d'illusionnistes s'insurgent contre de tels propos tenus contre la profession.
  13. Bonjour à tous ! Je suis en cours d'écriture d'un spectacle de mentalisme pour le printemps 2017 à la Comédie de La Rochelle, et je me pose quelques questions pratiques auxquelles je ne trouve pas les réponses. Il y aura un/e metteur/se en scène qui viendra sur le projet une fois que le spectacle sera écrit, je vais en rencontrer plusieurs fin décembre début janvier, mais je me pose la question de la rémunération de ce genre de prestation, et du coup en amont pour pouvoir le prévoir dans le financement. Est-ce qu'il faut absolument que le metteur en scène soit salarié ? Ensuite, est-ce que mon statut d'auto entrepreneur convient pour proposer ce genre de spectacle en café théâtres et théâtres ? Sachant que je ne suis pas l'organisateur, c'est la Comédie qui se charge de tout ça. Et enfin, comment se passe ma propre rémunération à la suite du spectacle, j'imagine que c'est au pourcentage des ventes, mais quels sont les pourcentages qui se pratiquent d'habitude ? Premier spectacle, beaucoup de questions ^^ merci d'avance pour vos conseils ! Cordialement, Florian
×
×
  • Créer...