Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
Patrick FROMENT

Le Mentalisme est-il une Discipline Ambigüe ?

Recommended Posts

Melvin écrit : "Pour résumé je ne dirais pas que le Mentaliste (mettons un "M") est un surhomme, cela serait se vanter, mais il n'est pas un "simple" humain, il a quelquechose en plus, un peu comme les pâtes Lustucru en somme."

comment peux tu écrire cela Melvin, j'espère que tu plaisantes ?

Melvin écrit "il ne faut pas le confondre avec un magicien qui utilise des trucs"

Raconte cela aux naïfs mais pas sur un forum de magie, sincèrement j'espère que tu rigoles en écrivant cela car sinon je te plain :-)

Pourquoi à ton avis 70% des nouveaux effets magiques sont des prédictions, révélations et autres effet du même genre?

Carl Valentin

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, je revient du spectacle "Mental Expert" et voici quelque sreflexion de l'after show :

garçon de 12 ans : il est nul celui là!

jeune femme : "il a raté les trucs simple mais les choses les plus compliquer on fonctionner comme le final avec le coffre suspendus"

lorsque le mentaliste à tenter de pêcher des informations ou a été au culot ça n'à pas marcher pas de chance, mais tout les tours gimmiké ont naturellement bien fonctionné. Donc pour le public comment croire qu'il à des pouvoirs?

les gens savent que leur l'Horoscope quotidien est bidon mais on aime quand même le connaître.

Les meilleurs mentalistes on bien compris qu'ils ne doivent pas passer pour des télépathes avec des super pouvoirs mais bien PARTAGER une experience extraordinaire...

de toute façon c'est bientôt la fin des mentalistes si ils continus à faire des reproductions de dessins, des book tests, mais ça mériterais un nouveau sujet...

Le mentalisme est-il une discipline ambigue ?

oui, je dirai que c'est l'art de mentir et d'être convaincu de son mensonge.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Pour toi patrick ,qu'estr-ce qu'un mentaliste ? Et qu'est-ce qui le différencie d'un magicien ?

Il y a de multiples différences à mon sens.

Pour te répondre simplement et ne pas partir tous azimuts, je resterais dans l'angle de vue que j'ai choisi dans ce thread : pour moi le mentaliste, à n'en pas douter, pratique un art ambigu et à la différence du magicien il assume cette ambiguité.

J'ai dit il assume, je n'ai pas dit qu'il cultive nécessairement cette ambiguité.

J'imagine que tu vas me demander ça veut dire quoi qu'il assume ?

ça veut dire déjà qu'il est conscient qu'il manipule des choses un peu explosives, il aura beau se présenter comme un homme de spectacle, il aura beau être le plus clair possible, une partie du public interprétera toujours les choses différemment.

Une connaissance des sujets ésotériques me parait très importante. Personnellement je me suis interessé à l'ésotérisme et aux arts divinatoires bien avant de m'interesser à la prestidigitation. Là encore connaissance ne veut pas dire que tu souscris à telle ou telle chose (ça ne veut pas dire non plus que tu n'y souscris pas ;) ).

Assumer c'est donc avoir cette conscience que tu manipules des choses un peu explosives et avoir l'attitude (l'éthique) qui va avec. L'éthique n'étant pas, comme certains le pensent, de se mettre au service de la pensée cartésienne et d'induire quelque chose comme : "Toute la parapsychologie est une sombre fumisterie puisque je suis capable de reproduire quelques phénomènes".

L'éthique c'est de respecter toutes les croyances. Tu es celui qui fait des miracles, qui montre des choses impossibles, tu n'as pas à te transformer en missionnaire de la cause rationnelle ou irrationnelle.

C'est un exercice difficile... parfois c'est un peu comme marcher sur un fil... Mais encore une fois, tu assumes ou pas...

Il y a plein d'exemples de ce type de mentalistes qui assument cette ambiguité sans la cultiver démesurément.... Gary Kurtz et Max Maven (pour citer deux artistes très connus) le font chacun à leur manière et de manière tout à fait éthique et responsable, il me semble.

J'ajouterais que plus tu pars dans des effets colorés ésotérisme ou arts divinatoires, plus il te faudra assumer cette ambiguité. Si tu te met à faire du cold reading, par exemple, l'ambiguité sera plus forte, bien sûr, que si tu devines les faces d'un dé à jouer.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Puisqu'il semble y avoir certains problèmes de définitions, voila celles que l'on peut trouver dans le dictionnaire encyclopédique universel de la magie de Gilbus (ouvrage trés underground):

Magie mentale: magie qui tend à faire croire au public que le magicien a des pouvoirs.

Mentalisme: magie qui tend à faire croire au magicien que le public a des pouvoirs.

Mentalopathie: même chose que le mentalisme, mais peut se soigner.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Patrick aime les débats............"Je me marre" dirait Coluche.

Depuis longtemps, les magiciens ont réalisé des effets de Magie Mentale, predictions, reproductions de dessins, télépathie etc....

La véritable différence entre l'art de Divertissement et celui dont le but n'est pas de divertir est justement sur cette ambiguité, non????

Serge Arkan disait " à ceux qui me demandent si j'ai des pouvoirs particuliers, je réponds : "oui", " pas plus que vous d'ailleurs" ".

Aussi, lors de spectacle de mentaliste, j'ai déjà vu des performers annoncer au public, qu'ils allaient assister à des experiences troublantes, intriguantes, mais de laisser de côté cet esprit de contrôle qui caractérise beaucoup d'entre nous.

L'Ambiguité repose donc bien sur l'utilisation de ce pouvoir de manipuler ( center tear, mais aussi misdirection, double ecriture, manipulation mentale, influence et guidage, cold reading etc....) en tant qu'Art de Divertissement ou Art d'escroquer.....

je vous invite à relire "l'art du mentaliste" de Cassidy, avec entre les lignes une vision très marquée de l'ambiguité que peut reveler cet art magique.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Puisque ce post appelle, de fait, une sorte de définition du mentalisme, je me permets de vous livrer celle que j'ai pu me faire, qui correspond donc à ma sensibilité, à ma vision...

Selon moi, le Mentalisme est une discipline de spectacle vivant, qui vise à divertir un public, des spectateurs. A partir de là, quelle que soit le personnage que souhaite jouer le mentaliste, qu'il souhaite accentuer le trait de la parapsychologie, ou celui de la psychologie, peu importe, tant qu'à la fin du spectacle, le spectateur n'ait aucun doute sur le fait que le mentaliste est un acteur. Comme au cinéma, comme au théâtre... Bien entendu, rien n'empêche au travers du spectacle de soulever des questions... Cependant, il est du devoir de l'artiste de certes, faire voyager les spectateurs, mais surtout de les ramener à la fin du spectacle...

Dans les mots que j'ai pu lire plus haut, j'ai encore pu sentir une espèce de "supériorité" du mentalisme sur la magie générale... Je désapprouve totalement cette façon de penser... Car à mon avis, il est nécessaire de posséder une solide expérience dans ce qu'est la mécanique d'un effet magique classique avant d'aborder le mentalisme. Et le mentalisme, sans connotation négative, n'est qu'une branche de la Magie, au même titre que le pickpocketisme, la cartomagie, etc... Sans moins de valeur, sans plus de valeur... Avec peut-être cette petite difficulté en plus qui réside dans ce devoir de préserver nos spectateurs de toute ambiguité... Il serait en effet pour moi hors de question qu'un spectateur sorte d'un de mes spectacles plus vulnérable face aux escrocs du paranormal... Bien au contraire...

En fait, il me semble que tout est question d'équilibre... On peut sous entendre des choses, sans forcer le trait... Subtilement... En ce sens, Derren Brown excèle dans cet exercice, et il est pour moi une référence ! (par sensibilité et non par effet de mode), tant ses effets savent surfer subtilement entre "paranormal" et psychologie ou fausse explication cartésienne...mais ô combien subtile...

Bref, naviguer dans la fantasmagorie du public, sans créer de croyances qui pourraient fragiliser.

POur ma part, je garde en tête cette responsabilité que nous avons face à nos spectateurs. Un exemple : demander à un spectateur de penser au prénom d'un être cher peut s'avérer plus dangereux qu'il ne semble... Imaginez que ce spectateur pense au prénom d'un être cher récemment disparu.. Eh bien l'on s'expose à la situation catastrophique d'un spectateur qui fond en larmes sur scène car on n'a pas saisi (si on n'a pas pris de précaution auparavant) la portée psychologique de la démarche et les conséquences qu'elle pouvait avoir... Et ce n'est qu'un exemple parmi des centaines ! Une fois encore Derren Brown sait parfaitement gérer cette problématique, ce, de façon exemplaire !

Une fois encore, le mentalisme "n'est qu" 'une discipline artistique, une forme de spectacle, qui a pour but le divertissement en générant des émotions chez les spectateurs, lesdites émotions qui se devraient d'être maitrisées par l'artiste qui les génère, le danger de cette discipline résidant justement par le côté obscur de l'ambiguité dont on parle ici...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Serge Arkan disait " à ceux qui me demandent si j'ai des pouvoirs particuliers, je réponds : "oui", " pas plus que vous d'ailleurs" ".

On est encore en plein ambiguité ave cette phrase qui peut être comprise à plusieurs niveaux.

Les voyants disent, eux aussi, que nous avons tous ce "don".. il faut juste le développer.

je vous invite à relire "l'art du mentaliste" de Cassidy, avec entre les lignes une vision très marquée de l'ambiguité que peut reveler cet art magique.

C'est effectivement très bien expliqué dans ce livre et Bob Cassidy fait, à mon sens, partie des auteurs qui vont dans le sens d'assumer pleinement l'ambiguité du mentalisme.

Sinon tout ça est très bien expliqué dans "psi ou les principes brillants du mentalisme" de Tony Doc Shiels aux éditions du spectacle, livre peu cité car un peu daté mais qui est une excellente introduction au mentalisme. Les pages 1 à 14 devraient avoir été lues par quiconque s'interesse à cette discipline.

Ce livre est le premier que j'ai lu (il y a environ 25 ans) quand j'ai commencé à m'intéresser au mentalisme et il m'a profondément marqué.

Extrait de la préface de Richard Vollmer :

A vous de décider si vous présenterez ces expériences comme autant de manifestations de votre pouvoir psi, ou comme simple "tour de magie" d'un genre un peu différent des autres. Peut-être le sagesse consiste-t-elle à ne rien dire et à laisser les spectateurs choisir eux mêmes l'explication rationnelle ou irationnelle suivant leurs propres convictions ?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...