Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Denis FABRE

Membre
  • Compteur de contenus

    899
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    2

Tout ce qui a été publié par Denis FABRE

  1. Il est aussi essentiel que le violon pour le violoniste : On peu dire que le violon n'est qu'un moyen de jouer de la musique, mais concrètement l'art du violoniste est de jouer du violon, qui n'est pas le même art que celui de diriger un orchestre, ou de chanter, ou de jouer du piano...
  2. Je veus bien reconnaître que la magie est un art, pourquoi pas... Le problème c'est que cette question est souvent prétexte a éluder un tas d'autres question bien plus intéressante. En quoi le fait que la magie soit un art nous affranchi de la notion de truc ? Le truc est à la base de la magie. C'est lui qui justifie le "secret" que nous essayons, avec tant d'énergie, de défendre face au débineurs. Ce qui compte en magie c'est l'effet, si non effectivement on parle d'autre chose : théatre, chorégraphie, conte... et c'est une autre façon de faire de la magie un art mineur ou subalterne. L'effet magique a vite fait de disparaitre dans le déroulement d'une histoire ou il est justifié et donc accepté comme normal. L'art dans la magie, consiste justement à rester dans un entre-deux ou le spectateur, voit mais ne peu pas croire en ce qu'il voit. C'est certes une équilibre fragile, mais cela n'implique pas forcément la notion de puzzle ou de défi au public. Ce qui fait la beauté d'un tour c'est d'abord qu'il est impossible. C'est cela l'esthétique particulière de la magie, que l'on ne retrouve dans aucun autre art. Et cela, aucune histoire bien construite, aucune musique judicieusement choisie, aucun personnage finement construit ne vous l'apportera. Au mieux il feront passer le tour au second plan et éviteront que les spectateur se demande comment ça marche.
  3. "après tout, si on est capable de transformer un billet, pourquoi forcement en un billet de plus grande valeur..? " Je te répondrais par une autre question : pourquoi utilise t'on des billet de banque pour ce genre d'effet ? Qu'espère-t-on éveiller chez le spectateur ? Si certains magiciens vont jusqu'à donner le gros billet au spectateur c'est simplement parce-que c'est dans la logique directe de l'effet (point barre). Pour faire revenir le billet à sa taille de départ il faut trouver une sacrée justification pour que cela reste logique dans la tête du spectateur sans casser la magie. Voila comment je comprends le malaise dont tu parles : on passe du spectacle à la réalité. Quelque part, le fait de donner le billet c'est comme si le magicien voulait faire croire à la réalité de ses pouvoirs. Ceci dit si le magicien est conscient de ce malaise pourquoi ne pas l'utiliser, mettre finement en valeur le passage de cette frontière entre rêve et réalité, jeu et enjeu de pouvoir...
  4. Oups... Désolé pour le message tronqué... Dans l'exemple de Betwen your palm comme tu le décris la dificulté est alors de "controler" ton climax. Dans la deuxième solution c'est le spectateur qui conclu le tour et il n'est pas certain que les autres spectateurs comprennent desuite et de façon claire ce qui se passe.
  5. En fait il y a diférents effets. Une disparition crée un effet d'attente chez le spectateur. Pour lui le tour n'est pas fini (sauf cas particulier ou la disparition est la chite logique d'une histoire par exemple). Aprés la disparition le spectateur n'est en général pas tranquile, il se demande ce qu'a pu devenir cet objet et il se peut même qu'il commence à chercher le truc. La réaparition permet de clore l'effet et de donner une cohérence qui satisfait le spectateur. Biensur dans le cas d'une carte à la poche par exemple, on laisse suposer que la carte n'est plus dans le jeu, mais cela n'a de réelle efficacité que si la carte est signée. ceci dit lorsqu'on regarde les routines classiques de cartes la poches, comme celle qui sont décrite dans les livres de Hugard par exemple, on s'apperçoit que le tour commence belle est bien par une disparition (d'une carte pensée en général), laquelle disparition sert de misdirection pour l'empalmage.(je me suis remis à pratiqué ce vieux tour récement... et son efficacité reste entière !). Si la réaparition se fait avant la disparition, l'effet perd à mon avis en nettetée. L'idée qui vient d'abord, au spectateur est celle de duplicata et non d'ubiquité. Le problème se pose aussi sur des routines, du type Dr Daley's Last Trick. Si je pose les as noirs sur la table, je préfère les retourner en prmeier pour
  6. Goshman n'a pas inventé les balles en mousses, il a "industrialisé" le procédé de fabrication. Biensur il a aussi popularisé l'effet grace à sa routine.
  7. "La cerise sur la gâteau, c'est le mec à la fin qui vient passer son coup de chiffon, normal quoi !!!" Et le lendemain, un autre employé va tenter d'effacer les traces de mains sur la vitre avant de s'appercevoir qu'elles sont... à l'interrieur !?
  8. De même, mon intervention avait plus un intérêt anecdotique qu'autre chose.
  9. Je ne sais pas si De Kolta avait déposé un brevet pour ses fleurs, mais à l'époque les grandes illusions bénéficiais souvent de brevets. Résultats : les copieurs allait consulter ces brevets pour connaitre le fonctionnement des appareils...
  10. Je me souviens d'un autre passage de Tamariz dans cette émission ou il avait présenté "triple coïncidence". si quelqu'un avait l'heureuse idée de poster la vidéo de cette routine géniale, je serai comblé ! Merci d'avance !
  11. tu peus aussi rechercher des documents vidéos de ses prestations... cela doit se trouver. tu apprendra surement plus que dans beaucoup de DVD "explicatifs".
  12. Bon anniversaire et la bise Maïthée !
  13. Un trucage video ne fait pas des bruits de pas en partant en courant....
  14. Non ça ne peu pas se déposer. Les gens qui commercialise infusion ne reversent donc surement rien à David Williamson pour sa striking vanish...
  15. "Que veux-tu dire par le fait qu'elles "profitent" ? Elles peuvent effectivement parfois être le seul outil descriptif de certains phénomènes physiques, mais en quoi elles "en profitent" ?" Tu nateras qu'entre parenthèse, je dis aussi qu'elle subisse cette situation. En fait je rejoins un peu le fond de la discussion, par un autre biais. Certains aspects de la physique moderne pourrait nous faire penser que faire de la physique c'est faire des maths (et que ça) et vis versa. Hors si les mathématiques sont devenu indispensables à la physiques, il ne faut pas oublier que les mathématiques seuls ne nous aurait jamais appris l'existence des électrons ni même qu'ils avait une trajectoire. Les mathématiques ne produisent pas non plus de théorie physiques.
  16. Ce serait plus efficace avec les deux cannettes sur la planche elle même reposant sur 4 pied bien solides.
  17. Frantz dit :" "Les associations d'idées sont une façon de raisonner qui a son intérêt." Pour s'amuser à découper un cône avec un plan par exemple
  18. "Et, je suis d'accord, ce n'est pas du pinaillage... wink" Alors on est au moins deux... La particularité du langage mathématique est "d'être" les mathématique et non pas seulement un signifiant. c'est comme cela que je comprend ton dernier paragraphe. C'est en partie ce qui fait la "perfection" des mathématique. Mais dans ce sens la conique "n'est pas" la trajectoire de l'électron. même si la trajectoire de l'électron est une conique... (c'est toujours pas du pinaillage ) C'est d'ailleurs pour cela que la conique peu rendre compte de toutes les trajectoires de tous les électrons... D'un autre côté (plus pragmatique) je me demande si les mathématique ne profitent pas un peu du fait (ou subissent le fait) qu'ils sont le seuls filtre possible que nous ayons pour rendre compte de certains phénomènes physiques. Ce que je veus dire, c'est que dans un domaine comme la physique électronique, les mathématiques sont à la fois un outil théorique et un filtre d'observation (à travers, les modèles informatiques, ou même les technologies d'observations des phénomènes). Cela renforce peut-être l'idée d'une coextensivité des deux domaines...
  19. de Frantz : "Ah, bah si... La logique est une branche des mathématiques... (Et aussi de la philosophie... Mais personne n'a dit que mathématiques et philosophie étaient éloignées... wink )" Pour être plus précis, historiquement la logique et les mathématiques sont deux branches distinctes de la philosophie... Et puis même, que les mathématiques fasse de la logique une de ses branches de travail, ne sous entend pas que toute logique est mathématique... voila un raisonnement bien ensembliste-identitaire... On peu aussi trouver des logiques "non rationelle" ; comme dans les associations d'idées qui ne sont pas forcément prévisibles mais ne relèvent pas non plus du n'importe quoi. Ce n'est qu'un exemple parmi d'autre.
  20. "Si oui, alors c'est à se demander pourquoi, globalement, c'est tellement le bordel sur notre petite planète" Surement parce-que les mathématiques expliquent plus facilement les électrons que les êtres humains... comme quoi ils ne sont pas si parfait (les mathématique, parce-que un homme parfait je ne sais pas ce que c'est... certainement pas un homme entièrement et uniquement rationnel... surtout si il est mathématicien à en croire tes exemples... ) Là je ne te suis pas : "on sait que c'est bien une conique qui décrit le mouvement de l'électron autour du noyau de l'atome d'hydrogène, et ce depuis l'origine de l'univers, donc bien avant la naissance du premier Homme..." C'est l'homme qui décrit le parcours de l'électron grâce à une conique. Et non la conique qui décrit quoi que se soit. La différence parait subtile mais ce n'est pas qu'une différence de language à mon avis.
  21. N'oublie pas que le "spectacle" c'est "toi qui fait des fioritures" pas les fioritures toutes seules. Sans cela ta démonstration ne sera jamais que du "sous dan and dave ". Un bon point de départ serait peut-être d'essayer de nous comuniquer le plaisir que tu prend à faire ces manipulations.
  22. "Un raisonnement en physique nécessite tout de même un peu de logique au minimum non...?" Peut-être que tout ce qui est mathématique est logique, mais tout ce qui est logique n'est pas des mathématique.
  23. Monsieur M a écrit : "Tu as raison de t'adresser uniquement à Frantz, l'amoureux des Mathématiques, je ne fais mon job que pour l'argent et j'avoue être arrivé là un peu par hasard..." Désolé de ma maladresse... Je n'ose pas imaginer que tu sois réellement vexé C'est juste qu'en répondant je visualisait plus facilement Frantz pour l'avoir déja rencontré.
  24. Les mathématique ont aidé à "prévoir" l'existence des trous noirs. Leur existence ne pouvant être "prouvée" que par l'observation. Pour les oiseaux cela va jusqu'a trois il me semble. Les exemples que tu donnes sont intéressant, mais il faut faire la différence entre ce qui est de l'ordre des mathématiques et ce qui est de l'ordre des capacités cognitives naturelles d'un individu. Bien-sur les deux sont liés, et il même probable que ces propriété cognitives soit à la base des mathématique. Mais en développant les mathématiques, l'homme crée un outil de compréhension du monde qui va au-delà de ses capacité cognitives naturelles. C'est pour quoi je ne pense pas que les théorème mathématiques attendent dans un coin de notre esprit qu'ils soit révélés, Pas plus que dans un "monde des idées" platoniciens.
×
×
  • Créer...