Aller au contenu
Daniel TINET

Misogynie dans le monde de la Magie

Recommended Posts

Bonsoir à tous et à toutes 

                      Vous êtes vous déjà posé cette question ......?

                         Ne peut on pas penser que les magiciens dans leur ensemble sont MiSOGyNES ?

               Lorsqu'on regarde un spectacle de grande illusion , que voit on ?    Un magicien qui découpe une femme ....... Jamais un homme .

                                    MiSOGYNIE ?                                                       

Modifié par Thomas
Coquilles
  • Embarrassé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Daniel,

Oui effectivement on peut se poser la question, peut-être est-ce à cause de la traditionnelle image du magicien et de l'assistante, où l'assistante en petite tenue sert de détournement d'attention et donc "d'outil" (sens non péjoratif j'ai un grand respect pour la gente féminine et les assistantes) au tour? Donc participer entièrement au tour lui donnerait un rôle plus profond qu'une simple distraction sexualisée, et diminuerait l'impression de misogynie et d'objectification? En soi la misogynie est le mépris de la femme, alors la mettre au cœur du tour n'est-il pas une manière de la valoriser, de montrer la confiance qu'on lui porte vu qu'elle possède elle aussi le secret du tour et est un être humain respectable? Ce ne serait donc pas du mépris. Dans tous les cas je ne sais pas si ça a déjà été tenté mais l'inverse serait superbe à essayer et sûrement encore plus de manière parodique et clownesque! La magicienne et l'assistant... A travailler!
De même que dans notre domaine nous sommes majoritairement des hommes il me semble, ou en tout cas je connais peu de magiciennes. ^^

Voilà quelques petites pistes de réflexion qui me viennent à l'esprit j'espère que d'autres participeront ça peut être très intéressant d'avoir différents avis.  ^^

 

P.S.: Encore merci aux assistantes (et assistants) qui tiennent une place essentielle dans la réalisation de ces tours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tant que misogyne et phallocrate j'aimerai bien m'exprimer mais j'ai peur de me faire virer du forum alors je vais me borner de rectifier "mIsogyne" et non "mysogine" mon cher Tinet.

(Le titre est bon)

Modifié par HREJ (Yves)
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Nathan B a dit :

peut-être est-ce à cause de la traditionnelle image du magicien et de l'assistante, où l'assistante en petite tenue sert de détournement d'attention et donc "d'outil" (sens non péjoratif j'ai un grand respect pour la gente féminine et les assistantes) au tour? Donc participer entièrement au tour lui donnerait un rôle plus profond qu'une simple distraction sexualisée, et diminuerait l'impression de misogynie et d'objectification? En soi la misogynie est le mépris de la femme, alors la mettre au cœur du tour n'est-il pas une manière de la valoriser, de montrer la confiance qu'on lui porte vu qu'elle possède elle aussi le secret du tour et est un être humain respectable? Ce ne serait donc pas du mépris.

Entièrement d'accord !

L'assistante du magicien n'est pas un être inférieur !

Parce qu'elle participe au tour, parce que sans elle le tour ne serait rien, l'assistante est bien plus que cet objet de fantasme en bikini à paillettes : l'assistante est l'égale de la colombe ou du lapin ! :D

Plus sérieusement, j'aime beaucoup les numéros dans lesquels l'assistante ne fait pas la potiche mais joue un vrai rôle : Calixta, la compagne d'Eric Antoine, joue le personnage de Bernard, l'assistant qui se croit invisible, ou Pamela, la femme de Johnny Thompson, qui joue l'assistante récalcitrante dans le numéro du "Great Tomsoni".

image.pngimage.png

Voilà des numéros qui cassent les codes de la bécasse en maillot de bain qui montre ses cuisses pendant que le magicien se charge...

  • J'aime 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Daniel TINET a dit :

Bonsoir à tous et à toutes 

                      Vous êtes vous déjà posé cette question ......?

                         Ne peut on pas penser que les magiciens dans leur ensemble sont MiSOGyNES ?

               Lorsqu'on regarde un spectacle de grande illusion , que voit on ?    Un magicien qui découpe une femme ....... Jamais un homme .

                                    MiSOGYNIE ?                                                       

Apprendre l'histoire de la magie est indispensable pour éviter ce type de fausses affirmations.

Viviane Mireldo, Sonia Lazaref, Princesse Tenko , Vonetta, Ionia, ,Durga, Annie Abbott, Adélaide Herrmann, Stella Linardini sont lá pour infirmer  le propos

Pour Stella , Linardini étant décédé elle changea de rôle en passant de partenaire à magicienne.

Si on ajoute les femmes magiciennes hors grande illusion il y aura une longue liste.

 

  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, MORAX a dit :

Si on ajoute les femmes magiciennes hors grande illusion il y aura une longue liste.

J'aime particulièrement celle-ci et je mets au défi n'importe quel homme de faire pareil ! 😁

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Misogynie dans le monde de la Magie

Les magiciens misogynes ? On parle bien de ces mecs habillés en queue de pie et qui font des petits pas de danse pour faire apparaître un parapluie ou des bouquets de fleurs en plastiques, c'est bien ça ? Tu parles ! Des vraies gonzesses, oui... 

  • J'aime 1
  • Haha 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, MORAX a dit :

Apprendre l'histoire de la magie est indispensable pour éviter ce type de fausses affirmations.

Tout est dit.

Cela étant ça n'a rien de facile de se renseigner sur ce sujet... @MORAX quand est-ce que tu nous fait un bouquin sur les magiciennes !?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, MORAX a dit :

Apprendre l'histoire de la magie est indispensable pour éviter ce type de fausses affirmations.

Viviane Mireldo, Sonia Lazaref, Princesse Tenko , Vonetta, Ionia, ,Durga, Annie Abbott, Adélaide Herrmann, Stella Linardini sont lá pour infirmer  le propos

Pour Stella , Linardini étant décédé elle changea de rôle en passant de partenaire à magicienne.

Si on ajoute les femmes magiciennes hors grande illusion il y aura une longue liste.

 

Madame Zirka et sa célèbre bascule (cigarette) et plus récemment Lisa MENA, Alexandra DUVIVIER, Elisabeth AMATO, Huan ZHENG (épouse de Juan MAYORAL au passage), Ekaterina D., Fay PRESTO (certaines mauvaises langues diront que....   mais cela n'en demeure pas moins qu'elle cartonne en table à table), Alana (la jolie et talentueuse Allemande, petite copine d'un certain Rudy Cobby), Roxanne (une autre jolie et talentueuse Allemande, femme de Topas : quand les talents s'additionnent....), bref, des femmes magicienne et qui plus est en dehors de la grande illusion, il y en a eu, il y en a et il y en aura de plus en plus, ne vous en faite pas.

Il suffit de chercher....

Par contre, il est vrai qu'il existe très très peu de femmes en close-up, particulièrement en France. Mais cela viendra !

Il me semble que nous avions créer un sujet sur les femmes en magie sur ce forum...

Le voici :

 

En bas de page 3, j'avais posté pas mal de liens vers des vidéos de numéros de magiciennes. Vous y retrouverez, entre autres, des numéros des femmes que je viens ce citer dans ce message.

Alors, misogynes ?

Très honnêtement, je pense que la grande majorité des magiciens ne le sont pas aujourd'hui.

Et même une partenaire qui fait "la potiche" comme on dit, Est-ce vraiment de la misogynie ? Non ! Beaucoup de partenaires jouent les potiches. C'est un rôle. Et pour que ce soit mémorable, il faut un certain talent pour jouer ce rôle. Carole, l'épouse te partenaire de Lionel (Kamyleon autrefois, Lord Martin aujourd'hui) jouait ce rôle à merveille dans le numéro "cartoon". Les deux ont autant de talent l'un que l'autre et combien de fois ai-je vu leurs idées reprises, leurs gags ou mises en scène plagiées mais jamais égalées.

Faire la potiche, la nunuche, pour que cela "se vende bien", il faut du talent.

La partenaire de Tomsoni fait aussi la potiche. Mais quel actrice ! ça ne sonne pas creux, il y a de l'assurance, il y a du naturel. Le duo fonctionne là aussi à merveille.

Le duo Sunny Eyes aussi dont Galina fait partie. Quel jeu ! Ils présentent la meilleure version du bonneteau géant avec la tête (en guise de boule).

Non, vraiment, je ne perçois pas cela comme de la misogynie. La misoginie, c'est une volonté affichée de traiter les femmes comme "inférieures". Je ne vois rien de tel dans ces numéros ou du moins, comme l'humour, tout n'est pas à prendre au premier degré.

Il est évident que Tomsoni ne traite pas réellement sa partenaire comme une potiche. Il joue avec elle. Même chose pour Lionel et Carol, Galina et son partenaire (dont j'ai oublié le nom d'ailleurs).

Cela me fait penser aux James Bond où la aussi on disait que certaines Bond Girls jouaient les potiches. Et alors ? Elles jouent leur rôle et il est tout aussi important qu'un autre. Elles apportent d'autres choses au film : le charme, l'humour, la légèreté, etc...

Les hommes et les femmes peuvent remplir des tâches similaires mais il n'empêche que les femmes ont très souvent des aptitudes et qualités que les hommes ont beaucoup moins et inversement.

Cela m'agace qu'on veuille à tout prix que toutes les femmes fassent comme tous les hommes. Laisser chacun / chacune faire qu'il ou elle veut ! Qu'on n'empêche pas une femme de devenir militaire mais qu'on incite pas non plus les femmes à le devenir. Elles sont libres. Ils faut juste qu'elles puissent avoir cette liberté. Elles l'ont. Si elles le veulent, elles peuvent.

Je donne un exemple avec l'armée mais c'est pareil dans n'importe quel domaine. Si une femme veut faire de la magie et même faire carrière dans cette discipline, aujourd'hui elle peut. Et elle le pouvait déjà hier !

Je doute que les hommes qui mettent des bâtons dans les roues des femmes qui veulent devenir magicienne soient très nombreux aujourd'hui.

Après il y a certaines critiques que l'on percevoir à tord comme misogyne. Du genre : si on a le malheur de faire une critique négative sur un numéro présenté par des femmes, on est forcément misogyne tout comme lorsqu'on critique un numéro présenté par un arabe, on est raciste, un numéro présenté par un juif on est antisémite, etc... Non ! Bien souvent, on critique juste ce que l'on voit, sans que le critère du genre, de la religion, de l'origine ethnique ou je ne sais quoi d'autre entre en jeu. Mais beaucoup se réfugient derrière ça pour empêcher toute critique au lieu d'en tenir compte et de se poser des question, de se remettre en question par rapport à certains points du numéro.

Lorsque je regarde Incroyable Talent par exemple, j'en ai assez qu'on nous raconte la vie des artistes, leur passé, leurs malheurs, qu'on nous fasse pleurer dans les chaumière. Cela n'a pas à entrer en compte dans l'appréciation du numéro. Ce qui devrait être jugé devrait être uniquement le numéro. Point. Le reste, ça ne nous regarde pas.

Les questions à se poser devraient être ? Est-ce que ça m'a plu ? Est-ce que c'est original ? Est-ce que je paierai pour aller voir cet artiste ? Est-ce que je le verrai bien passer chez Patrick Sébastien (il faut qu'il se dépêche le pauvre pour y passer) ? Voilà les questions que j'aurai en tête à la place d'un des membres du jury.

Que l'artiste soit black, blanc, beurre, homo, transgenre, obèse ou je ne sais quelle particularité, qu'il ait tel ou tel passé, qu'il soit handicapé ou qu'il vienne de perdre quelqu'un de cher, je n'y suis bien sûr pas insensible mais pour apprécier un numéro, je m'en fou ! Du moins, ça ne me regarde pas. C'est sa vie. Elle n'a pas à être affichée en public comme ça. Le problème c'est que trop de femmes (pour en revenir au sujet) artistes jouent sur leur physique pour compenser une certaine médiocrité au niveau de leur performance et/ou de leur créativité.

Bien sûr, il existe des femmes artistes qui ont les deux : une grande beauté et un talent fou. En magie, je vous en ai cité quelques exemples.

Mais certaine misent un peu trop sur leur physique et sur l'érotisme. C'est une carte à jouer, c'est certain. Mais lorsqu'il n'y a presque que cette carte, c'est un peu trop facile. Ce n'est pas méritant. Elles ont juste la chance d'avoir cet atout et en abusent.

Je peux prendre un exemple précis dans un domaine : l'avaleuse de sabre Beautiful Jewel par exemple.

Elle est très belle, elle présente une belle performance, a trouvé une mise en scène aussi originale que sexy (idée du cintre qui va former un cœur, numéro ponctué de quelques effets magiques, petit gag de l'épée faussement avalé et en réalité juste placée devant son corsage, ce qui, au passage, permet de montrer à quel point l'épée va aller loin et souligne la performance qui arrive juste après). Tout est équilibré. Elle joue sur son physique mais derrière, il y a la performance, il y a le talent, il y a la créativité (qui a pour conséquence l'originalité).

 

Prenez maintenant le numéro de Natalia Aquatica :

http://www.talents-productions.fr/natalia-aquatica/

C'est beau mais honnêtement, elle n'aurait pas ce beau petit minoi et ce corps de sirène, le numéro serait bien terne. C'est le genre d'artiste féminine qui, pour moi, mise plus son physique qu'autre chose. C'est le genre d'artiste qui mise sur son physique pour compenser la médiocrité de a performance.

Alors certes, on me rétorquera : mais toi, tu pourrais faire ce qu'elle fait ? Non ! Mais des milliers d'hommes et de femmes peuvent le faire. Il n'y a rien d'exceptionnel. J'ai vu des numéros d'acrobatie de ce genre bien plus extraordinaire mais dont ont parle moins car ils ou elles n'ont pas ce physique, cet erotisme.

Bref : utiliser son physique, user de son charme, oui, il ne faut pas hésiter à jouer cette carte si on a la chance de pouvoir jouer sur ce tableau. Mais derrière, il faut plus qu'un physique agréable et sexy.

Voilà pour ce qui est de mon avis. Mais je précise que ce ne sont pas que des critiques, que des mots. Je cite, je nomme, je montre et je commente. Ce n'est que mon avis mais j'estime que c'est concret, franc et que ça ne repose pas sur rien.

Quand je critique Natalia Aquatica, je n'ai aucune pensée misogyne derrière la tête. Je juge ce que je vois.

Quant à ceux qui disent qu'il ne faut pas juger, il faut arrêter. Nous jugeons et sommes jugés sans cesse. Ce n'est pas mauvais, c'est humain. Nous comparons sans cesse et nous nous comparons, sans même nous en rendre compte.

Je terminerai là dessus : mesdames, si vous me lisez, sachez que j'aurai la même considération pour votre numéro que pour un homme. Si votre robe est sexy, j'y serais sensible mais si votre levée double est impeccable, j'y serais également sensible. C'est un tout. Chacun doit exploiter ses qualités et avantages, quelles qu'elles soient (si elles ne sont pas physiques, elles seront ailleurs, la liste est longue). L'essentiel est de trouver un bon équilibre dans ces qualités.

 

  • J'aime 9
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×