Aller au contenu

Charlie Hebdo a des c*****es!


Dorian CAUDAL

Recommended Posts

Ceci dit les émissions religieuses du dimanche matin sont très intéressantes même pour les non religieux.

Tout à fait Melvin ! :)

Cabu avait d'ailleurs participé à quelques émissions des Voix Bouddhistes.

Lien ICI

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pfiouuuuuuu!!!!

Comment répondre a toutes les questions!!!!

Il est clair que les prescriptions religieuses de l'islam ne concernent que les musulmans, ceci est encore plus vrai dans notre douce France.

Aussi, la liberté d'expression, la liberté de culte et la liberté de conscience cristallisent bien tout cela.

Le musulman, soit une personne qui atteste de la véracité du message de l'islam et qui suit la philosophie de vie a laquelle elle invite (religieusement parlant, la foi s'exprime aussi bien dans le coeur, que par la langue et les membres), se doit d'entretenir au mieux donc un bon rapport avec Dieu (relation verticale) et par voie de conséquence, un bon rapport avec les gens (relation horizontale).

Ainsi, il est important de ne pas oublier dans quelle(s) rapport(s) s'inscrit une personne de confession musulmane.

Dans cet ordre des choses, en effet, c'est le musulman qui doit obéir à la loi Divine, et le musulman seulement, tout comme à la loi du pays dans lequel il vit, qui ici s'applique à tout le monde.

Fondamentalement, par rapport à la situation que nous connaissons et traversons tous aujourd'hui, il est important de bien définir les choses et les placer dans leurs contextes respectifs.

De même, c'est un faux débat de vouloir sans cesse dire aux "musulmans" d'accepter que l'on caricature celui qu'ils considèrent que leur idéal tout comme les musulmans doivent cesser de dire aux "non-musulmans" d'arrêter cela.

En tant que musulmans, ils ont parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec cela !

Ceci dit, ce désaccord doit s'exprimer en respectant les règles de bienséance et le cadre juridique [--> liberté de conscience + liberté d'expression quoi ^_^]

Dans le même temps, le non-musulman peut aussi estimer qu'il est de son droit [--> liberté d'expression et de conscience :) ] de caricaturer une personne aussi noble et sacré puisse-t-elle apparaître aux yeux de ses concitoyens.

Mais, une fois de plus, la question n'est pas là.

Je pense avant tout qu'il est primordiale d'apprendre à connaitre et respecter les concitoyens et leurs croyances (religieuses, politiques, philosophiques ...), à mon sens, ça doit être cela la véritable liberté d'expression : savoir engager un dialogue critique avec l'autre sans tomber dans des discours simplistes et réducteurs en vue de favoriser le vivre-ensemble !

En effet, j'estime qu'il est plus proche de nos traditions républicaines d'apprendre à connaître l'autre, en rompant avec notre ethnocentrisme, plutôt que de tomber dans la caricature, qui, une fois encore, n'est pas un moyen pertinent pour avancer dans un débat pluriel.

Si depuis quelques semaines les médias encensent Charlie Hebdo, il convient de ne pas oublier que le journal était en en faillite ... C'est bien la preuve que leur ligne éditoriale était estimé par la plupart comme inintéressante.

Sans oublier aussi que la justice les a condamnée à plusieurs reprises.

Et qu'eux-même, au sein de leur équipe, avait une vision particulière de la liberté d'expression (l'affaire de Siné est révélatrice).

Quand on y regarde de plus près, au delà du battage médiatique, de la récupération politique et des réactions hyper- émotionnelles (aussi bien chez mes concitoyens "musulmans" que "non-musulmans"), c'est la ligne éditoriale perçût comme islamophobe (d'autres diront aussi que Charlie Hebdo était sexiste et négrophobe) qui est problématique.

Les guignols de l'info aussi ont fait une marionnette représentant le prophète de l'islam - et ce depuis quelques temps déjà - et pourtant, il n'y a jamais eu de comportement agressif des "musulmans" car, pour le coup, la ligne éditoriale des guignols (certes critiquables) se refusait à surfer sur la vague islamophobe qui traverse notre pays depuis plusieurs années et qui est aussi juteuse financièrement pour certains médias.

Un problème (si je me contentais de l'actu lol) à mon sens, est là :

Comment et pourquoi le racisme anti-arabe des années 70-80 est petit à petit devenu un racisme islamophobe.

Plusieurs facteurs certainement.

(il s'agit de ne pas oublier toutes les autres discriminations existantes : envers les femmes, les homosexuels, les noirs, les blancs, les jeunes, les vieux ...)

De manière plus large (donc en dehors de ce que disent les médias à la une), pourquoi et comment sommes-nous arrivés à un tel état de fait ? Pourquoi et comment les discriminations se sont autant développés et banalisés ?

Cette réalité n'est pourtant pas une fatalité !

Aujourd'hui plus qu'hier, en tant que citoyens du monde, en tant qu'humaniste, en tant que croyants ... comment pouvons-nous et devons-nous lutter contre tout cela ?

Les médias et les politiques profitent de tout cela afin de "diviser pour mieux régner".

Le citoyen moyen est, au quotidien, plus préoccupé par son boulot (quand il en a un), son couple, ses enfants, sa qualité de vie ... Et cela vaut pour tout le monde.

Qui donc a intérêt à éviter que, nous, la France d'en bas (voir du sous-sol) posions les bonnes questions et soulevions les bons problèmes afin d'y apporter les bonnes réponses.

Refusions de tomber dans les analyses partielles, les réflexions simplistes, les idées réactionnaires et les solutions partiales.

Efforçons nous d'être dans l'explication complexe et intelligente du vivre ensemble plutôt que de l'imposition d'une émotion simple du chacun pour soi.

Et pour conclure rapidement, les chiites représente certes le prophète mais ne le caricature pas...

Toute la nuance du débat est là...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

BOUMS :

"Si depuis quelques semaines les médias encensent Charlie Hebdo, il convient de ne pas oublier que le journal était en en faillite ... C'est bien la preuve que leur ligne éditoriale était estimé par la plupart comme inintéressante.

Quel coup du sort : les tueurs n'auraient pas fait leur sale boulot qu'effectivement CH serait-il peut-être mort de sa propre mort...

c'est la ligne éditoriale perçût comme islamophobe (d'autres diront aussi que Charlie Hebdo était sexiste et négrophobe) qui est problématique.

Je ne suis pas certain de cela. En tout cas nbre de dessinateur n'étaient pas islamophobes.

Comment et pourquoi le racisme anti-arabe des années 70-80 est petit à petit devenu un racisme islamophobe.

Tu veux dire qu'on est passé du gentil arabe (touche pas à mon pote") au sale arabe.

Je pense qu'il y a eu comme élément déterminant l'effet néfaste des "Ni putes ni soumises", une poignée d'allumées qui ne représentent pas grand monde mais qui ont fait du mal dans les médias en décrivant le maghrébin comme qqun qui soumet les femmes à sa volonté, qui utilise les femmes dans les tournantes... le gentil "pote" était devenu ainsi le méchant "arabe".

C'était y a pas longtemps tout cela.

Et pour conclure rapidement, les chiites représente certes le prophète mais ne le caricature pas...

Toute la nuance du débat est là...

Les chiites sont très peu nombreux en plus (ils représentent 10 % des musulmans seulement je pense).

Melvin

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deux articles.

« CHARLIE HEBDO », PAS RACISTE ? SI VOUS LE DITES…

21 Janvier 2014

Il y a travaillé de 1992 à 2001, avant de claquer la porte, échaudé par « la conduite despotique et l’affairisme ascensionnel » d’un certain Philippe Val. Depuis, Olivier Cyran observe de loin, hors les murs, l’évolution de Charlie Hebdo et sa grandissante obsession pour l’islam. Il revient sur cette longue dérive à l’occasion d’une tribune récemment publiée dans Le Monde, signée Charb et Fabrice Nicolino

Ici : http://alturl.com/g6hit

Et en suivant une source de l'article précédent :

L’islamophobie, « Le Monde » et une (petite) censure

mardi 5 novembre 2013, par Alain Gresh

Où il est justement question du glissement du racisme anti-arabe vers l'islamophobie

"Encoder le racisme pour le rendre imperceptible, donc socialement acceptable [...] machine à raffiner le racisme brut"

Ici : http://alturl.com/zk6xv

Ca donne à réfléchir.

Modifié par chrish
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

• Par qui cette ligne éditoriale est-elle perçue comme islamophobe ?

--> Moi et d'autres personnes*

• Combien d'associations musulmanes françaises se sont-elles dressées juridiquement contre Charlie Hebdo ?

--> Association syrienne pour la liberté

--> Association des musulmans de Meaux et sa région

--> Ligue de défense judiciaire des musulmans

--> Union des organisations islamiques de France

--> Grande mosquée de Paris

--> Ligue islamique mondiale

• Quels sont les musulmans français qui se sont plaints [la question précédente faisait référence aux plaintes juridiquement parlant si j'ai bien compris - je pense donc que la notion de "plainte" sous-entendu dans cette deuxième question ne se restreint pas au droit uniquement] , avant les assassinats, que Charlie Hebdo entretenait une ligne éditoriale islamophobe ?

--> voir liste précédente

--> CCIF

--> les différentes associations culturelles et/ou culturelles de ma région

• Qui a intenté un procès à Charlie Hebdo pour discrimination envers les femmes ou les noirs ?

--> à ma connaissance aucune

• Je trouve ta démonstration rapide, partiale et, pour tout dire, je trouve qu'elle procède d'une réécriture de l'histoire.

--> Tout d'abord, merci d'avoir lu mon commentaire et d'avoir réagit à celui-ci.

Simplement, j'aimerais éviter qu'il y ait confusion entre la substance de mes propos et les impression que pourraient prêtées certaines lectures.

Je n'ai nullement voulu faire une démonstration (et encore moins rapide mdr). Plutôt, apporter un point de vue afin de nourrir nos échanges et participer à la richesse des discussions.

Ceci dit, je trouve flatteur que mes quelques commentaires soient perçu, au moins par une personne, comme étant une démonstration (aussi rapide soit-elle) ! Merci !

D'ailleurs démonstration rapide me semble être un oxymore mais bon, là n'est pas la question ^_^

--> Partiale : certainement puisque j'insiste bien sur le fait que mon opinion n'engage que moi et que l'objectif dans ce genre de dialogue c'est justement que chacun quitte sa partialité. Une fois encore, merci de m'y aider.

J'ajouterais aussi que j'use de quelques précautions de langage pour éviter justement qu'on ne soit amené à penser que mes apports soient considérés comme impartiales.

Au contraire, j'espère bien qu'on me permettra de me remettre en question et ainsi de construire une réflexion plus juste, plus juste et plus saine. (et perso, je suis persuadé que ce n'est qu'ainsi qu'on changera les choses pour favoriser le vivre ensemble !)

--> uchronie ? falsification ? Pourrais-tu expliciter ton propos lorsque tu dis trouver que je procède à une réécriture de l'histoire car je crains de ne pas avoir compris :S

*Pour revenir aux questions que tu posais, je préfère partir du principe que chacun peut estimer, évaluer, jauger voir critiquer (toujours en respectant les règles de bienséance) une ligne éditoriale.

Nul besoin qu'une quelconque association, que des représentants ou je ne sais quoi intente une action en justice pour qu'à mon niveau, je puisse dire ce que je pense d'un article, d'une image, d'un film ...

Je n'attends sur personne pour entamer ma réflexion mais j'escompte sur tout le monde pour la parfaire.

Par ailleurs, la citation que tu as donné de mon post précédent s'inscrit dans une réflexion un peu plus et du coup, sorti de ce contexte, elle perd de sa pertinence je trouve.

Ceci dit, si c'est tout mon précédent post que tu qualifiais de démonstration [et j'en serais d'autant plus ravi :) ], alors c'est encore plus incongru que de simplement m'interpeller sur cela seulement.

Car, en soi, je m'efforce d'avoir une pensée cohérente et du coup, couper une partie de mon propos et poser quelques questions d'ordre factuelles notamment est contre productif à mon sens.

Mais n'hésite pas à me dire ce qu'il en est réellement ; je me ferais une joie de continuer à discuter de tout cela avec toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En bonus

Lorànt Deutsch : "La nouvelle caricature de Mahomet est un outrage" !

Interrogé sur les attentats qui ont secoué la France début janvier et sur le numéro de Charlie-Hebdo qui a suivi, Lorànt Deutsch a une prise de position pour le moins sévère.

La nouvelle caricature de Mahomet en couverture de Charlie Hebdo, Lorànt Deutsch n'approuve pas...

Alors que le journal satirique ne s'est jamais aussi bien vendu qu'après les tragiques attentats que l'on connait, les trois premiers millions d'exemplaires de Charlie Hebdo se sont arrachés, Lorànt Deutsch a beau soutenir le titre endeuillé, il ne cautionne pas la dernière couverture avec Mahomet. C'est ce qu'a expliqué l'acteur français de 39 ans dans une interview pour Nice-Matin à paraître demain .

Au quotidien régional, Lorànt Deutsch déclare : "La liberté d'expression est totale, dans le respect des lois de la République. Mais on devrait réfléchir au délit de blasphème, qui a été aboli. Je me sens insulté quand on s’en prend à ma religion. Ne confondons pas laïcité et anticléricalisme farouche. Vouloir opposer croyants et "pensants" comme si les premiers étaient des abrutis, cela me peine".

Et si l'acteur, devenu millionnaire grâce son best-seller Métronome , se sent solidaire de Charlie Hebdo, pour lui "la publication d’une nouvelle caricature de Mahomet était un nouvel outrage et un acte irresponsable au moment ou l’on doit s’interroger sur le "vivre ensemble" appelé avec tant de force par la manifestation du 11 janvier dernier".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

IRRESPONSABLES DE QUOI ?

De refuser dans le moule ?

Celui dans lequel je suis me suffit bien !

Ha ! Ha ! Ha ! Je vous adore ! Vous êtes génial, continuez ! Je sais pas si vous êtes au premier ou au second degré mais en tout cas, même si j'étais un peu déconcerté au début, maintenant: JE SUIS FAN ! :):)

C'est dingue cette condescendance....

C'est parce que ça n'en est pas. En fait, ce serait plutôt de l'ironie. ;)

Sinon, blague à part...

Est-ce que le coran interdit de représenter le prophète Mohammad ?

Ben non... Pas la moindre sourate à ce sujet. C'est simplement une idée reçue de la part de la grande majorité des musulmans et qui, de plus, varie selon les pays et les courants. Un célèbre islamologue, Radouane Attiya, l'explique par ailleurs très bien:

"le Coran reste silencieux sur une quelconque condamnation de toute représentation. Il faut plutôt chercher dans la Sunna, deuxième source scripturaire de l’islam qui fait également autorité dans le monde musulman. La condamnation y est explicite : il est interdit de représenter tout être animé, qu’il soit être humain ou animal".

Ceci explique que le prophète a été largement représenté dans l'histoire jusqu'à la fin du moyen âge puis de moins en moins. Sauf pour les musulmans chiites qui continuent encore aujourd'hui à dessiner Mohammad sans problèmes et même...

...sans déclencher la moindre manifestation d'opposition chez leurs cousins sunnites.

Tiens donc ?

{dans la tradition musulmane, peut-on représenter le prophète ?

http://m.la-croix.com/Religion/Actualite/En-islam-la-representation-de-Dieu-est-interdite-non-celle-de-son-prophete-2015-01-20-1270464

même si la question est intéressante en soi (théologiquement ou sociologiquement), fondamentalement, elle n'est pas prioritaire.

Si une personne ne veut pas représenter via une image notamment une personne ou une entité particulière par respect, par pudeur, par foi ... c'est son droit le plus strict.

La véritable question serait plutôt :

"Est-ce qu'une personne qui ne partage pas ma vision des choses sur ce point en l'occurrence peut tout de même faire cette représentation ?"

La réponse peut paraître plus complexe qu'on ne le pense.

Légalement oui : le droit français le permet ; attention cependant à ne pas outrepasser ce droit.

Comme disait Voltaire : "ma liberté s'arrête là ou commence celle de l'autre"

Une des difficultés pour répondre à la question sus-cité est que l'on a tendance à répondre par une approche juridique.

Or, si le droit encadre beaucoup de choses, elle ne les enferme pas pour autant.

Dès lors, c'est plutôt l'aspect moral qui serait le plus circonspect pour répondre à cela.

Lorsque l'on connait une personne, qu'on l'apprécie, qu'on partage certaines valeurs et autres, moralement, on se refusera naturellement de l'offusquer sur des choses dont on sait q(car nous avons appris à la connaître !) qu'elle y est attachée. Et ce, même si la loi nous le permet. Car, à mon sens, le côté légal est supplanté par l'aspect moral.

Ceci dit, on usera de moyens plus noble, plus pondéré pour tenter de faire évoluer cette personne sur un point précis sur lequel nous ne sommes pas d'accord. Et c'est ainsi d'ailleurs qu'on permet aux gens d'aller de l'avant en prenant du recul ^_^

Ainsi, jamais, si vous avez un ami écolo, vous n'oserez le blesser et toucher à son honneur car vous estimez que son refus d'utiliser des produits chimiques est stupide.

Tout comme on ne saurait se permettre d'agresser et porter un préjudice moral à un membre de sa famille car on est contre son orientation sexuelle.

Il est en de même pour une personne qui adore son pays. Comment pourrait-on siffler son hymne ou brûler son drapeau ?

Tout ses comportements sont aberrants et absolument indignes.

Plutôt, l'idéal serait que nous apprenions à nous connaître les uns les autres. À percevoir nos différences non comme des divisions mais bien comme des richesses.

Et lorsque que des divergences apparaissent, que notre forte égalité ne justifie pas que notre cher liberté puisse attenter à notre noble fraternité.

Le dialogue critique, l'argumentation saine, l'ouverture et la complexité intellectuelle sont autant d'outils, de comportement à avoir et à être si l'on veut sincèrement et sérieusement apporter des solutions aux mots et aux maux qui nous tuent.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Créer...