Aller au contenu

Yann CPN

Membre
  • Compteur de contenus

    419
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    7

Tout ce qui a été publié par Yann CPN

  1. Claude Rix ayant ébahi (notamment) mon fils de 4 ans à l'anniversaire de mariage de mes parents (à Montaneuf, pour ceux à qui ça parle... j'aime bien me dire que ma vocation pour la magie est née là-bas), nous lui avons acheté une boîte de magie au Noël suivant. Et, finalement, c'est le papa qui a le plus joué avec.
  2. Petit problème de handling : Soit tu avais prédit la carte au nombre choisi, soit celle sur laquelle on tombe après avoir compté le nombre indiqué, mais si tu ne comptes pas le nombre de cartes indiqué par le spectateur, il risque de tiquer.
  3. La question n'est pas de justifier ou pas le jeu blanc, la question est de savoir ce qui est le plus fort chez le spectateur. Quand tu fais une prédiction avec un jeu qui semble normal au spectateur, il va se dire qu'il aurait pu tomber sur n'importe quelle carte. Avec un jeu blanc, il comprend qu'il ne pouvait tomber que sur cette carte précise, ce qui peut lui donner des pistes ("le jeu est truqué", notamment, raison pour laquelle quand tu as un tour avec un jeu blanc, c'est bien de pouvoir laisser le jeu à l'examen afin de détruire cette "explication" et le laisser désemparé, sans solution possible). C'est comme les tours de paquet invisible avec les autres cartes qui sont blanches ou ont des dos différents : on se dit que c'est super parce que ça paraît encore plus incompréhensible, sauf que ça sent le paquet truqué à 100 m et que ça a finalement moins d'impact à long terme qu'un bon vieux paquet invisible classique. Personnellement, je ne m'interdis pas les effets avec jeu blanc. Mais analyser la portée d'un tour en trouvant que ce qui est "over the top" affaiblit l'effet chez les spectateurs, c'est tout le contraire d'un manque de réflexion sur les routines.
  4. Vallarino ne l'avait pas reconnu non plus. Et le publier... si ça me rend riche, beau et célèbre, je veux bien, mais j'ai peur que mes attentes soient déçues. En attendant que Penguin ou Ellusionnist m'offrent un pont d'or pour le publier, je me le garde. Mais bon, on s'éloigne du sujet, là. Moi, j'aime bien le fond blanc, mais je bosse toute la journée sur des pages Word à fond blanc, mon écran est paramétrable, ça ne m'éblouit pas. Je trouve ça sobre et plus élégant, ça me donne plus envie de poster.
  5. Qui a dit que je trouvais ça bien ? (ou pas bien, d'ailleurs) Je trouve ça pas bien parce que ça supprime des emplois et, surtout, parce que le remplacement à grande échelle de tous les compteurs en un temps limité accroît, je pense, les risques de mauvaises installations et donc d'accidents en résultant (j'ai vu comment l'installateur a posé le mien, alors que j'insistais pour qu'il serre bien tout : mon compteur n'est pas vraiment fixé au mur. Il est fixé au câble et repose vaguement sur le mur. J'aime pas.) C'est ce qu'il me semble avec l'histoire du risque d'incendie : j'imagine que toute installation de compteur pose un risque d'incendie si les branchements sont mal faits. Donc, si on remplace tous les compteurs sur une période de temps limitée, ça va forcément multiplier le nombre d'incendies (enfin, disons qu'ils vont être concentrés sur la période de remplacement des compteurs). Si on ajoute à cela que les remplacements en question sont effectués par des mecs qui doivent en remplacer deux fois plus par jour qu'avant (c'est un chiffre avancé au pif), il y a des risques pour qu'ils ne fassent pas toujours hyper hyper consciencieusement le boulot. Mais voilà, ça s'arrête là. Après, toutes les histoires de surveillance (franchement, dès que tu utilises une carte de fidélité au supermarché, voire un simple paiement par carte bancaire, c'est bien pire, ils peuvent te cerner à mort, connaître tes habitudes de consommation, savoir si t'es alcoolique, musulman, enceinte... voire les trois en même temps) et encore plus les histoires d'ondes magnétiques, ça me laisse très dubitatif, d'autant que je vois plein de monde rentrer dans une paranoïa complotiste totale (j'ai vu des gens râler contre les ondes électromagnétiques du Linky qui avaient un téléphone DECT chez eux, qui leur en balance sans doute bien plus... Dernièrement, il y a aussi une image qui a fait rire sur laquelle on voyait un type manifester contre les ondes électro-magnétiques... un micro HF à la main.) Après, voilà, je n'ai pas vraiment envie de débattre là-dessus. Mon compteur électrique, ce n'est pas un sujet qui me passionne.
  6. J'ai un compteur Linky. Si ça doit servir à Enedis à m'espionner dans mes moindres faits et gestes comme l'avancent certain, la technologie n'est visiblement pas encore bien au point, puisqu'ils ne sont même pas fichus d'envoyer le bon index à mon fournisseur (il a même fallu que je prenne l'écran du compteur en photo pour leur prouver)
  7. C'est le raccourci de "prestidigimenteur", qui est plus ou moins mon nom "d'artiste". En tout cas, c'est le nom de ma page fessebouc : https://www.facebook.com/prestidigimenteur Voilà, comme ça, tu sais même ce que tu n'avais pas spécialement envie de savoir.
  8. Comme JMB, je préfère utiliser un pseudo sur la partie publique. Après, pour savoir qui est une personne, il y a le sujet de présentation, facilement accessible en cliquant sur le pseudo d'une personne et en remontant au premier message. Je ne me cache pas, j'avance à visage découvert : j'ai posté ma page facebook et des vidéos où j'apparais. Mais je préfère le pseudo.
  9. Ah, personnellement, je le trouve pas mal, le thème par défaut : c'est sobre.
  10. C'est surtout que j'aurais trop de choses à dire sur le sujet. Et que j'ai un peu la flemme de partir dans des analyses profondes et étayées, là. Tout ce que je peux dire, c'est que j'étais profane il n'y a encore pas si longtemps que ça (moins de 10 ans) et je me souviens bien que je détestais les magiciens qui pensent faire vraiment croire à la magie (qui te font des tours de cartes en te parlant de fantômes et en pensant que tu vas y croire, qui te disent lire dans tes pensées en ayant besoin de te faire écrire le mot auparavant, etc. J'étais le genre de spectateur chiant à penser "Si tu lis dans mes pensées, vas-y, gros malin, je visualise bien le mot "BOUFFON", là, chaque lettre, j'ai pas besoin de l'écrire")(de l'importance d'avoir des justifications valables). En revanche, j'étais fasciné par les magiciens qui assumaient le fait de montrer des illusions, surtout quand ils jouaient avec cette idée pour mieux me bluffer (Penn & Teller sont de bons exemples, mais aussi des types que j'avais vu faire les gobelets dans la rue, les pick-pockets et le bon close-up en général) Du coup, mon "personnage" est totalement là-dedans : à la fin de ma prestation, il est très clair pour mes spectateurs que j'ai menti, que j'ai fait semblant, que le type (moi) qui essayait de leur faire croire qu'il avait des pouvoirs magiques jouait un personnage grotesque. Mais ça n'empêche pas la magie de fonctionner (Bien au contraire, je dirais : ça permet de susciter leur intérêt et de ménager l'effet de surprise. Le meilleur exemple est le tour faussement loupé : les spectateurs pensent avoir affaire à un énième magicien qui se la raconte, c'est un peu chiant et puis patatras, ça dérape. Et même si à la fin, on comprend que tout cela était fait exprès, on y a cru pendant un moment, on a été surpris, etc.) Loin de tuer le mystère, j'irai jusqu'à dire que le fait d'assumer le mensonge, au contraire, peut le renforcer. Quand je parle de magie, il arrive que des amis proches (donc qui me connaissent pourtant bien) ne me croient pas alors même que je leur dis la vérité (une amie à qui j'avais fait ma version du bonneteau mexicain de Bebel m'a un jour engueulé quand je lui ai dit qu'il n'y avait qu'une seule dame de cœur, parce qu'elle m'affirmait avoir VU les trois dames de cœur posées côte à côte). D'ailleurs, dire la vérité est parfois le plus beau des mensonges (cf Paul Daniels quand il fait inspecter les anneaux chinois pour montrer qu'il n'y a pas de trou dedans, contrairement aux anneaux vendus dans les boîtes de magie pour enfants). Mince, alors, j'en ai écrit plus que je ne voulais.
  11. Comme quoi avec un tout petit peu de scénario, les grandes illusions, c'est tout de suite plus sympa. Au moins, ça raconte un peu quelque chose (par rapport au "Je mets ma jeune et belle assistante qui prend des poses lascives dans une grosse boîte, que je transperce de toutes parts -Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle t'a fait ?- Je fais des grands gestes en écartant les doigts. Oh, elle a disparu. Je retire les pics. Oh elle est à nouveau là et reprend des poses lascives pendant que je me fais applaudir en bombant le torse."). Enfin, c'est un avis personnel.
  12. Je ne saurais dire, j'ai été trop choqué par ma rencontre loupée avec mon idole de toujours, Otto Wessely ("idole de toujours", c'est pour les besoins du texte, je ne le connaissais pas avant de faire de la magie). L'apercevant sur scène à la fin du spectacle, je n'ai pu m'empêcher de lui mettre le grappin dessus pour lui dire à quel point je l'aimais, comme une midinette devant un chanteur à la mode. J'ai été nul, j'ai oublié toute retenue, espérant sans doute en secret que nous allions devenir instantanément amis et sortir main dans la main du théâtre pour aller boire des bières au café d'en face en riant à gorges déployées et en nous donnant de grandes tapes dans le dos (encore une fois, c'est purement rhétorique : c'est un restaurant chinois et non un café qu'il y a en face). Il était trop tard lorsque j'ai compris que derrière les sourires polis, Otto cherchait désespérément du regard un moyen de fausser compagnie à ce fan hyper lourd. Je me suis senti nul. Dépité, je suis allé pleurer toutes les larmes de mon corps dans les coulisses (purement rhétorique). Et puis, mu par un sentiment de vengeance bien peu glorieux, je suis allé tenter de séduire sa femme, laissée à l'abandon le jour-même de son anniversaire. (encore une fois, c'est juste pour les besoins de l'histoire... je suis allé voir Christa AVANT d'aller voir Otto).
  13. Oui mais, là, justement, c'est le principe même de sa routine. Déjà en expliquant son tour après coup, c'est de la magie pour magiciens dans ce qu'elle a de plus débile, mais s'il ne l'expliquait pas, pour le coup, ça aurait encore moins d'intérêt (si tant est qu'il soit possible de faire encore moins intéressant qu'une routine essentiellement composée de sucker moves sans montrer que ce sont des sucker moves).
  14. Je te répondrais bien que non, que c'est un jouet pour enfants et ce n'est pas avec ça que tu bosseras sérieusement les gobelets, mais en même temps, on peut faire de très bonnes routines avec n'importe quoi. Contrairement à ce que pensent certains magiciens (qui ont parfois un côté un peu "grands enfants", mais pas forcément dans le bon sens du terme), ce n'est pas le matos qui fait le magicien (franchement, le côté "mes gobelets sont plus beaux que les tiens"... faut grandir un peu). Tu peux éblouir bien plus tes spectateurs avec une simple tasse à café et quelques boulettes de mie de pain (ou avec trois capsules de bière et une boulette de mie de pain) qu'avec les super gobelets Paul Fox machin. On a même vu dernièrement un barman buzzer avec trois shakers et des morceaux de citron (c'était très très basique, mais bon parce que maîtrisé et justifié derrière un bar) https://www.facebook.com/stephen.molloy.566/messages/10215574504506086 Enfin bref, si l'envie te prend de monter une routine avec tes petits jouets, là... vas-y. Mais sache juste que ce sont juste des jouets pour enfants, quoi. Inutile de chercher des muscades de ce type dans une boutique de magie, ce n'est pas le matériel qu'utilisent les magiciens (lis un peu le sujet, regarde les vidéos, tu comprendras que tu ne peux rien faire de tel avec du matériel aussi petit et léger).
  15. A partir de 4:45 "Tu n'es pas prêt, mon pauvre ami, tu n'es pas prêt. J'espère que tu es bien assis sur ta chaise." #malaiseTV
  16. Merci, ça me fait plaisir. Mais, après, il faut reconnaître que les deux tours ne sont pas vraiment comparables. Moi, c'est une petite routine personnelle construite autour d'un tour, travaillée par et pour moi (avec des subtilités multiples) , alors que Scaandal est un tour clés en main qui semble faisable tel quel, sans trop-trop de travail. Je présentais ma routine pour dire que je trouve ça plus fort quand le jeu n'est pas blanc (c'était Vallarino qui m'y avait fait réfléchir avec coïncidence impossible, qu'il faisait précédemment avec un jeu blanc, avant de trouver que ça semblait peut-être plus magique avec un jeu normal), mais Scaandal semble être un tour très sympa pour le public visé (pour faire un tour en amateur à la famille ou aux amis. Je me vois mal le faire en situation pro, avec un public que l'on ne connaît pas, qui peut être imprévisible surtout s'il a un peu bu, etc.). Après, effectivement, à première vue, on dirait que c'est exactement le même principe qu'Intuition de Hondo, mais avec des cartes blanches...
  17. Oui, c'est très sympa, le Magirama. J'en ai parlé plusieurs fois avec un ami magicien (Didier, si tu nous lis...) qui m'a dit qu'il lui arrivait encore d'utiliser leur fausse coupe en trois paquets. Je vous laisse la chercher...
  18. C'est justement le fait que ce soit contradictoire qui fait tout l'effet. C'est une prédiction qui devient une sorte de téléportation (raison pour laquelle ils se jettent généralement ensuite sur le paquet pour vérifier que la carte n'est vraiment plus là). C'est totalement absurde et illogique (tu retires une carte du paquet pour la mettre en prédiction, donc le spectateur ne peut logiquement pas tomber dessus, mais la prédiction s'avère juste quand même... et la carte sur laquelle est tombé le spectateur ne pouvait pas être dans le jeu puisqu'elle était sous le verre. Pour citer Otto Wessely : FRUSTRATION TOTALE !) Dans Scaandal, ce qui me gêne beaucoup, outre les cartes blanches qui gagneraient (selon moi) à apparaître comme des cartes normales, c'est le côté non examinable. Avec un tour comme Kolossal Blizzard, par exemple, tu laisses le paquet à l'examen à la fin (mais il a ses défauts aussi) Ou alors, tu fais comme un de amis magiciens : tu finis le tour en disant que tout est examinable alors que c'est gimmické à mort. Mais ça ne marche que sur des magiciens, ça...
  19. Mais euh ! Contente-toi de constater que mon tour est mieux, m'embête pas ! (cela dit, je ne les touche pas tant que ça )
  20. Ben oui, mais si on ne sait pas ce que c'est, ce super truc du final... T'en as trop dit ou pas assez, là.
  21. Oui "des" cartes, pas "les" cartes... mais effectivement, il ne faut pas que le spectateur soit trop curieux. Je pense que le coup des cartes blanches n'est pas toujours une bonne idée, notamment pour ce tour, parce que ça montre à ton spectateur qu'il ne pouvait choisir que celle-ci, ça sent le jeu truqué. C'est un peu "over the top". Un jeu normal donne plus l'impression à ton spectateur qu'il avait le choix et renforce le côté magique. En disant ça, je pense bien sûr au paquet invisible (toutes les "améliorations" que j'ai vues étaient moins bonnes à mes yeux) mais aussi à un tour ressemblant à Scaandal, que j'ai créé il y a quelques années à partir d'un tour de JP Vallarino. Tout est parfaitement examinable à la fin et on peut directement enchaîner sur autre chose avec le même paquet (oui, bon, ok, tout ça pour dire que je trouve mon tour supérieur à Scaandal, quoi. Les magiciens et leur modestie légendaire )
  22. C'est une voiture de Koornwinder, non ? Si c'est bien le cas, c'est loin d'être difficile à se procurer.
  23. Ça y est, Viktor Vincent fait des émules un peu partout, le mentalisme est en plein boom. http://www.nicematin.com/insolite/cette-jeune-femme-peut-vous-apprendre-a-communiquer-avec-vos-animaux-par-telepathie-207987
  24. Et de rien pour les recherches, ça m'a fait plaisir : j'aime les mots (c'est mon boulot) et l'histoire de la magie me passionne beaucoup plus que les engouements sur les derniers tours à la mode ou les polémiques sur qui a débiné quoi.
  25. J'imagine qu'il faut entendre meuble dans son sens premier ("que l'on peut déplacer"). Mais c'est vrai que c'est étonnant.
×
×
  • Créer...