Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Patrick (Shiva)

Les Signes de l'Existence de la Réalité

Recommended Posts

il y a 28 minutes, Alx a dit :

C'est assez cartésien, comme démonstration, non ? 🤔

Oui ! Totalement cartésien !

Il me semble que la question du cogito de Descartes a été assez vite abordée par ici.

La question du doute hyperbolique et de "ce dont on ne peut pas douter" me parait toujours très pertinente aujourd'hui.

Je pense que chacun aura compris que je suis particulièrement sensible à l'hypothèse du Malin Génie (qu'on peut nommer aussi l'argument de l'illusion).

En ce sens je suis assez "cartésien"... avec toutes les limites et les nuances qui ont été apportées à Descartes tout au long de l'histoire de la philosophie :

- Le glissement chez Descartes de "il y a des pensées" ou "ça pense" à "Je pense".

- Le "Je" qui présuppose l'existence d'un soi.

- La question du dualisme

- le concept de "l'animal machine"

Toutes ces précédentes questions sont autant de thèmes qui me font m'écarter de Descartes.

 

Modifié par Patrick (Shiva)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Christian GIRARD a dit :

(Encore faudrait-il préciser les termes problématiques "aucun",  "risque", "de", "se",  tromper"...)

(Que veux réellement dire "problématique" ? )

("Vouloir", c'est quoi ? )

("Quoi", c'est quoi ? )

...

😂

Nous en sommes arrivés, dans cette discussion, au point "omega".
Celui où chaque mot, même le plus anodin, a besoin d’être défini et précisé.
Et celui où chaque définition ou précision va nécessairement entrer en contradiction avec une définition précédente.
Bienvenue aux lecteurs qui restent. 😁
Bienvenue au cœur de l’inexprimable, de l’indicible et de l’ineffable où toute vérité provisoire ne peut être qu’exprimée en termes apophatiques.

 

Modifié par Patrick (Shiva)
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, Patrick (Shiva) a dit :

Merde ! 😁

 

Capture d’écran 2019-10-02 à 11.14.37.png

il y a 47 minutes, Patrick (Shiva) a dit :

... A quand 150 pages de forum sur le platisme ? 😁

 

🤓 :

Citation

Le « millefeuille argumentatif » tu pratiqueras. C’est une technique rhétorique qui vise à intimider celui qui y est confronté : il s’agit de le submerger par une série d’arguments empruntés à des champs très diversifiés de la connaissance, pour remplacer la qualité de l’argumentation par la quantité des (fausses) preuves. 

(Oui Shiva, je sais bien que c'était de l'humour. Malgré ton relativisme – si, un peu quand même, je t'assure 😉 – tu n'es pas un adepte de l'hypothèse de la Terre plate. Enfin j'espère...)

 

Modifié par Christian GIRARD

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Christian GIRARD a dit :

tu n'es pas un adepte de l'hypothèse de la Terre plate. Enfin j'espère...

Il faudrait définir plus précisément "hypothèse", "Terre" et "plate".

Par ailleurs, les mots "adepte", "croire" et "penser" sont problématiques, il conviendrait de les préciser.

🤣🤣🤣

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Plus sérieusement...

Il y a 19 heures, Christian GIRARD a dit :
  Citation

Le « millefeuille argumentatif » tu pratiqueras. C’est une technique rhétorique qui vise à intimider celui qui y est confronté : il s’agit de le submerger par une série d’arguments empruntés à des champs très diversifiés de la connaissance, pour remplacer la qualité de l’argumentation par la quantité des (fausses) preuves.

Je ne sais pas parler des questions abyssales dont nous parlons ici (la nature de la conscience, la nature de la réalité…) sans passer par "des champs très diversifiés de la connaissance" (la science, la philosophie, la psychologie, la spiritualité…).

Je n’y vois pas une "technique rhétorique qui vise à intimider celui qui y est confronté". J’y vois plutôt une approche transdisciplinaire, nécessairement transdisciplinaire je dirais même.

Certes, la métaphysique au sens philosophique du terme occupe une place importante dans mon propos. Mais, là encore, ce n’est pas une entourloupe… C’est juste que les questions abordées ici sont hautement métaphysiques.

 

Citation

La métaphysique peut occuper cette fonction interdisciplinaire, (…) parce que sa préoccupation centrale est celle de la STRUCTURE FONDAMENTALE DE LA RÉALITÉ COMME UN TOUT. Aucune science spéciale, pas même la physique, ne peut avoir cette ambition, parce que l’objet de chaque science spéciale est défini de manière plus étroite. Par exemple, la biologie est la science des êtres vivants, la psychologie celle des états mentaux, et la physique – comme il l’a déjà été dit – est la science de ces états et processus (états énergétiques et processus dynamiques par exemple) qui sont apparemment communs à toutes les choses existant dans l’espace et le temps. Même si l’on peut soutenir de manière victorieuse, comme le physicaliste maintient que cela est possible, que la totalité des choses existantes est limitée à celle des choses existant dans l’espace et dans le temps, il ne s’en suivrait pas pour autant que la métaphysique se réduise à la physique – parce que l’argument même que la réalité est ainsi limitée est un argument métaphysique, un argument que la physique ne peut fournir.

(source)

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...