Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Deviner le dessin d'un spectateur


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Depuis peu j'apprends le mentalisme. J'ai donc acheté le livre iceberg qui m'a beaucoup appris notamment sur l'équivoque. Mais il y a quelques jours je suis tombé sur une vidéo où le mentaliste devine le dessin d'un spectateur...https://youtu.be/Hvc-UwPG1j4

Pouvez vous me conseiller un livre ou un dvd dans lequel ce tour est décrit?

Merci pour vos réponses,

Quentin 

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Quentin SAHUT a dit :

Bonjour à tous,

Depuis peu j'apprends le mentalisme. J'ai donc acheté le livre iceberg qui m'a beaucoup appris notamment sur l'équivoque. Mais il y a quelques jours je suis tombé sur une vidéo où le mentaliste devine le dessin d'un spectateur...https://youtu.be/Hvc-UwPG1j4

Pouvez vous me conseiller un livre ou un dvd dans lequel ce tour est décrit?

Merci pour vos réponses,

Quentin 

Si tu lis, par exemple, du Luke Jermay ou du Christopher Rawlins, tu devrais comprendre comment on peut faire ce genre de miracle (quelques uns de leurs ouvrages sont traduits en français)

 

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, Georges PERON a dit :

Si tu lis, par exemple, du Luke Jermay ou du Christopher Rawlins, tu devrais comprendre comment on peut faire ce genre de miracle (quelques uns de leurs ouvrages sont traduits en français)

 

Merci

D'accord je vais voir ça😀

J'entends souvent parler des subtilité psychologique. Ces livres sont ils vraiment incontournables dans le mentalisme?

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Quentin SAHUT a dit :

Merci

D'accord je vais voir ça😀

J'entends souvent parler des subtilité psychologique. Ces livres sont ils vraiment incontournables dans le mentalisme?

En disciple de Banachek je ne peux que répondre par l'affirmative 🙂.

Le premier volume de Subtilités Psychologiques me semble même presque indispensable à connaître.  

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Coucou @Quentin SAHUT pense au livre ou DVD les « 13 steps of mentalism »  pour commencer et avoir de bonnes base sur beaucoup de sujets concernant cette discipline, 👍🏻 Ensuite tout les ouvrages sur le mentalisme t’apporterons forcément quelques choses de plus et des visions différentes pour ta culture et plus, car comme tu précise tu débute dans ce domaine😊 

  • J'aime 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Ali NOUIRA a dit :

Coucou @Quentin SAHUT pense au livre ou DVD les « 13 steps of mentalism »  pour commencer et avoir de bonnes base sur beaucoup de sujets concernant cette discipline, 👍🏻 Ensuite tout les ouvrages sur le mentalisme t’apporterons forcément quelques choses de plus et des visions différentes pour ta culture et plus, car comme tu précise tu débute dans ce domaine😊 

Merci pour le conseil Ali. Je vais faire ça mais comme je n'ai pas un budget illimité je pensais pouvoir acheter les meilleurs livres pour ne pas tout acheter et utiliser mon argent dans les livres qui valent le plus le coût...😀

  • J'aime 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ou alors, beaucoup plus simple et tellement meilleur pour la santé - mens sana in corpore sano - tu as la méthode de mon beau-frère, ferrailleur gélatineux dans le Vaucluse et accessoirement magicien amateur (soirées privées de dessert, mariages consanguins, inaugurations de péages d'autoroutes, fakirisme, etc.).  Il s'agit de commencer par faire un peu de sport (footing notamment) puis de soulever un peu de fonte comme on dit (en d'autres termes de s'inscrire dans une salle de fitness) pour finir par s'inscrire au Fight Tiger Club de Neuilly-sur-Seine 😉 . Enfin, tu lis et relis "MetalloMental - Magie et Mentalisme pour Mentalo Ferrailleurs". Deux ans ont ainsi suffit à mon beau-frère pour acquérir un niveau respectable tout d'abord en magie tellurique générale puis en mentalisme métallique (ou "hard mentalism" comme on dit outre-atlantique). Il faut cependant préciser que c'est aussi un ancien du 13e bataillon d'infanterie de marine de Maubeuge et Fortnite top 1 permanent depuis deux ans, ce qui aide quand même un peu 🙂 .

Le numéro de mentalisme de mon beau-frère, donc, est avant tout basé sur le pré-show et la gestion de son public. La méthode est très dépouillée car c'est la marque des grands finalement, que de faire du mentalisme "avec rien" comme on dit. Je ne vais pas décrire son numéro dans le détail mais seulement dans les grandes lignes. Il ne s'agit pas ici de dévoiler "le truc" mais de bien comprendre pourquoi cela fonctionne et surtout en quoi la méthode est originale.

Le pré-show, est ici souvent décrié cependant je défie quiconque d'argumenter en ce sens devant mon beau-frère pour qui cela constitue le socle de son numéro. Voici donc comment il procède; il commence par repérer ses proies - c'est comme ça qu'il appelle ses "spectateurs volontaires" (pour le coup, je ne partage pas tout à fait) - en se mêlant généralement aux invités ou en intégrant la file d'attente des spectateurs s'il s'agit d'un spectacle sur scène. Puis, il se débrouille pour en isoler quelques-uns - jamais ensemble ! Toujours un par un afin de ne pas risquer de foirer une DR; c'est un pro. Au cours de son pré-show, il demande au spectateur de se concentrer sur un dessin assez simple puis de le reproduire sur un carnet. Le spectateur s'exécute en général assez docilement. Puis mon beau-frère lui demande de lui remettre le carnet SANS en détacher la page sur laquelle il a dessiné. Si le spectateur tique un peu à ce moment, mon beau-frère lui demande plus fermement. Si le spectateur renâcle malgré tout en lui faisant remarquer que rien ne l'empêchera alors de prendre connaissance de son dessin ultérieurement, mon beau-frère lui assène une manchette.

Une fois sur scène, le principal effet de son numéro est la divination d'un dessin ou l'identification d'une personne pensée par le spectateur. Evidemment cela fonctionne à 100%, bien loin des méthodes des mentalisses de St-Germain-des-Prés, pour qui une erreur sur un prénom constitue la preuve de crédibilité ultime des "pouvoirs" de l'artisse ! Va donc faire une erreur sur un prénom ou le dessin d'un spectateur à l'inauguration d'une salle des fêtes sponsorisée par la direction commerciale de Pernod-Ricard, tiens. Tu la verras vite danser la gigue, ta crédibilité...

Mais enfin, s'il agit en préshow de cette façon, les spectateurs dans la salle et sur scène ne doivent pas être dupes ! Hé bien justement;  comme vous pouvez le constater le comment ça marche n'a finalement pas beaucoup d'intérêt et si j'en crois les nombreux MP que j'ai reçus, vous êtes en revanche plutôt nombreux à me demander pourquoi ça marche. 

En théorie ce n'est pas très compliqué, le personnage adopté par mon beau-frère sur scène est celui d'un vigile de supermarché la semaine, physionomiste au Pacha Club le samedi midi. Doté de réelles capacités parapsychologiques, il peut ainsi déceler le comportement suspect d'un client par exemple, tout en  proposant parfois de divertissants spectacles, comme c'est le cas ce soir, explique-t-il doctement. C'est exactement de cette façon qu'il se présente. Le cadre est posé. Et surtout il est cohérent avec la carrure de mon beau-frère et les "capacités" qu'il prétend avoir. De la cohérence. Voilà le maître-mot de la construction de son personnage.

Ensuite, bien sûr, pour obtenir 100% de réussite, il faut bien savoir gérer son public en public. Hé oui, si lors du pré-show la majorité des "volontaires" ne moufte pas c'est parce que parfois ils espèrent prendre leur revanche sur scène. Je m'explique; en tête à tête avec Mike Tyson, tu bronches pas mais peut-être qu'entouré de centaines de spectateurs, tu te sens disons moins timoré et tu envisages ainsi peut-être de protester un peu quant "aux conditions de laboratoires" promises sur scène.

Pas de problèmes pour mon beau-frère, son personnage scénique dissuade la majorité des spectateurs de lui faire la moindre remarque sur scène. Et surtout encore moins d'aller baver dans son dos lorsqu'ils retournent à leurs place ou rejoignent leur amis, grâce au fameux compérage spontané. Vous savez, cette petite phrase murmurée subrepticement à l'oreille de votre volontaire en le raccompagnant et laissant entendre que l'on sait où habitent ses parents ou sa famille très proche.

Bref, dans la majorité des cas, donc un personnage cohérent et une présentation dissuasive suffisent amplement. Cependant, il y a toujours un gros lourd - on a tous connu ça -, qui souhaite faire le malin, se croyant "protégé" sur scène. Hé bien curieusement ce "gros relou" est presque attendu par mon beau-frère car il va renforcer, sans le vouloir, la crédibilité de la démonstration. En effet, lorsque je parle du mentalisme "propless" de mon beau-frère, j'omets de mentionner un gimmick. Rien qu'un seul, c'est promis et encore quand je dis gimmick... Il s'agit du fameux hold-out "Black Window" de D. Vanamburg. 

Mon beau-frère l'a modifié pour y adapter une matraque électrique. Lorsque le spectateur récalcitrant lui apporte la contradiction, mon beau-frère ne se démonte pas, s'approche de lui d'un air bonhomme pour le mettre légèrement en avant tout en l'encourageant à exprimer ses doutes plus clairement face aux spectateurs présents la salle. Là encore, compérage instantané, le spectateur perd ainsi un peu d'assurance voire tremble un peu au moment de prendre la parole pour s'effondrer soudainement, le corps parcouru de spasmes, devant le premier rang bouche bée. Mon beau-frère accompagne le corps lorsqu'il touche terre, tout en rassurant la multitude et en expliquant qu'il s'agit là d'une réaction normale chez une personne sensible, à la manifestation d'un phénomène paranormal mais qu'il garde la maîtrise de la situation. Pour preuve, une seconde "stimulation" réalisée cette fois à l'aide d'un mini-taser dissimulé dans un FP - 4000 volts quand même - remet le spectateur d'aplomb tout en le guérissant au passage d'un éventuel trouble bipolaire (c'est arrivé deux fois dont une fois pour de la schizophrénie mais l'assurance maladie a indiqué par la suite que le patient simulait peut-être).

Cela marque en général la fin du numéro de mon beau-frère car vous comprenez aisément qu'après cela, on ne peut pas faire plus fort. Ce qui prétendent le contraire sont des menteurs. Oui, je le dis, des menteurs ou de mauvais artistes. Le mec sur scène parvient à lire dans les pensées de façon complètement incompréhensible. A chaque fois qu'il raccompagne un spectateur ou une spectatrice à sa place, celui-ci ou celle-ci semble réellement troublé(e) par l'expérience qu'il ou elle vient de vivre au point même de ne pas vouloir répondre aux questions de son entourage proche et voilà que l'un des volontaires n'ayant strictement aucun lien avec l'artiste,  s'écroule, victime d'un phénomène inexplicable ! En général, mon beau-frère simule l'épuisement, s'excuse auprès des spectateurs encore dans la salle (beaucoup, sous le choc,  sont déjà sortis)  et annonce qu'il est trop fatigué pour poursuivre le spectacle car cela pourrait devenir dangereux. Dans les deux heures, au moins une demi-douzaine d'appels téléphoniques pour de nouveaux contrats, pandémie ou pas (une fois il a même reçu un appel du Télégramme de Rochessadoule, quotidien régional mais quand même, la presse quoi !).

Voilà, vous savez à peu près tout 🙂 . Désolé pour avoir été un peu long mais au moins je pense avoir été complet sur le plus important, à savoir le fondement même de la méthode de mon beau-frère. D'ailleurs, à l'occasion, il faudra que  je vous raconte comment il s'est retrouvé consultant pour un célèbre illusionniste britannique 😉 . En attendant, je vous souhaite de joyeuses Pâques 🙂 .

W.

Modifié par Woody (Philippe)
  • J'aime 3
  • Haha 7
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Heu Woody en fait ton beau-frère utilise la méthode décrite dans PureMental de Serge Arkan (RIP) on fait dessiner le spectateur avant le show, mais cette fois sur un pad et le spectateur décroche son dessin puis le garde avec lui...

Le prétexte est simplement :

- Dans mon numéro, je vais tenter une des expériences les plus dures en mentalisme, la reproduction de dessins et pour cela j'aurais besoin que vous fassiez un dessin tout en vous concentrant dessus, mais rassurez-vous, vous allez garder votre dessin, c'est simplement pour que vous vous impregniez de celui-ci avant le show...

Simplement il ne sait pas que des traces ont été laissé sur le pad, qui permettront au mentaliste de prendre connaissance du dessin fait par le spectateur...

Il ne restera plus qu'à le faire monter sur scène pour reproduire le dessin 

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Gael GAGNEPAIN a dit :

Simplement il ne sait pas que des traces ont été laissé sur le pad, qui permettront au mentaliste de prendre connaissance du dessin fait par le spectateur...

Tout à fait : derrière la seconde page du callepin, on a étalé une épaisse couche de saindoux.

Le message se retrouve ainsi gravé dans la graisse, vu qu'on a bien sur fourni au spectateur un crayon à mine dur.

Robert-Houdin avait voulu, comme il l'explique dans ses mémoires, utiliser cette technique lors de son célèbre voyage en Algérie, pour pacifier les indigènes, comme il dit.

Mais il n'avait pas tenu compte de la chaleur bien moins tempérée qu'en métropole, et le saindoux avai coulé partout quand le volontaire Berbère avait dessiné. 

Ne perdant pas ses moyens, RH avait instantanement modifié son tour en révélant discrètement au volontaire que ce qui coulais du carnet était du porc.

Le bon musulman, tétanisé par cette nouvelle lui coûtant sa place au paradis, étais alors devenu raide d'effroi, ce qui permis à RH de l'allonger sur deux traiteaux, et de faire défiler sur son corps crispé toute la fanfare militaire du 12ieme régiment d'artillerie de marine jouant la marseillaise.

C'est ce tour qui à sauvé nos colonies...

Les magiciens d'aujourd'hui, tous plus ou moins chochotte et vegans, n'auraient pas le cran de se servir de saindoux... Elle est belle, la France....

C'est pourquoi la méthode du cousin de Woody, qui n'est pourtant pas vegan, lui, est la plus répandue de nos jour.

Le fait que le dit cousin soit très baraqué à d'ailleurs donné la nom de la technique : la passe au muscle.

Mais pour rétablir la vérité, cette fameuse passe au muscle n'était pas à l'origine du mentalisme, mais de la numismagies, la magie des pièces.

Présentée essentiellement en magie de rue, de préférence dans un coin isolé pour un public restreint à une personne, elle permettait de faire apparaître du portefeuille du spectateur pièces et billets, qu'il abandonnais aussitôt au magicien, pour rétribuer sa prestation.

S'il y avait des témoins, la passe au muscle permettait aussi de les éliminer, pour éviter tout débinage auprès des zeteticiens ou des policiers.

Gilbus

  • J'aime 1
  • Haha 5

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...