Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

Personnellement, je pense qu'il faut d'abord apprendre et bien apprendre avant de pouvoir développer ses propres variations de tours, de techniques. 

Apprendre des autres permet, je pense d'accélérer le processus de création. Par exemple, j'ai appris la technique de la donne seconde ou second deal avec le livre de Bill Simon - Effective Cards Technique en quelque heures (fait avéré même si je la travaille encore) alors que selon lui auparavant ça prenait des heures.

Une fois la technique maîtrisée, je pense qu'on peut commencer à vraiment faire des variations et personnalisée la technique.

En outre, cela permet de remodeler les tours ou penser à comment arriver à un objectif avec une boîte à outils. Ce processus est d'autant plus faciliter que ta boîte à outils est fournie.

Du coup, je pense qu'il est vraiment important d'étoffer son panel technique en apprenant de l'existant avant de se lancer dans la création.

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, ThaiThai a dit :

Par exemple, j'ai appris la technique de la donne seconde ou second deal avec le livre de Bill Simon - Effective Cards Technique en quelque heures (fait avéré même si je la travaille encore) alors que selon lui auparavant ça prenait des heures.

MDR! :)

Des fois, on sent que le lapsus est révélateur :)

Il y a 13 heures, Melvin a dit :

Moi depuis que j'ai décidé de ne présenter QUE mes effets personnels, j'ai arrêté de faire de la magie.

Tu rigoles, mais si les techniques sont rarement nouvelles, les présentations, elles, peuvent être personnelles.

Et l'association de techniques connues dans un agencement spécifique, pour former avec la présentation personnelle un "nouvel effet" est la base, non?

 

Gilbus

Modifié par Gilbus
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 29/05/2018 à 15:23, Gilbus a dit :

Dans les étapes de l’apprentissage magique, on a:

Les phases  de boulimie : on veut tout acheter, tout connaitre.

Les phases de réflexions : on se pose des questions.

Les phases de créations : on a un problème à résoudre, l’idée sera le cadeau de ce problème.

Les phases de consolidation : on améliore ce que l’on a déjà.

À cela j'ajoute ce petit cadeau qui nous est parfois offert, l'illumination inattendue, à savoir une découverte qu'on fait sans trop savoir pourquoi, un flash, un éclair de compréhension... 

Et puis il y a le regard des autres, celui du public, celui des confrères. L'interaction et la synergie avec autrui permet de canaliser au mieux les éléments déjà en place pour qu'ils se synthétisent et s'organisent afin de ciseler la gemme brute en un beau bijou à facettes. Finalement, l'étape finale d'une création est toujours une oeuvre commune. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir au premier message, faire les deux c'est une bonne idée.

Ou a défaut de créer, présenter d'une manière différente, ne surtout pas faire du copier coller 🙂 

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 27/05/2020 à 11:33, Christian GIRARD a dit :

À cela j'ajoute ce petit cadeau qui nous est parfois offert, l'illumination inattendue, à savoir une découverte qu'on fait sans trop savoir pourquoi, un flash, un éclair de compréhension... 

Tu as bien sûr raison

Cette idée qui nous arrive vient souvent sans "processus de recherche" apparent.

Mais pour ma petite part, les choses que je trouve viennent souvent d'une inspiration extérieur

Une phrase ou un mot curieusement placé dans un roman, une musique, une image...

la plupart du temps, ce n'est pas directement en lien avec l'illusionnisme, c'est juste une idée qui va trouver une résonance chez moi, pour faire autre chose.

Cela peut être aussi un tour qu'on regarde, ou dont on obtiens la description, mais rien d'obligatoirement magique...

En fait, on est en train de parler de créativité, qui représente pour moi un grand mystère.

Oh, il y a des méthodes pour stimuler la créativité, faire des brainstorming, rebondir à plusieurs sur une idée de base, ou au contraire faire rationnellement des tableaux de ce qu'on a déjà en terme de famille d'effet, par exemple, et chercher systématiquement ce qu'on n'a pas encore, ou encore passer un truc d'une famille d'effet à un autre...

Mais franchement, la plupart du temps, l'idée part de pas grand chose...

Ensuite, pour mettre en oeuvre l'idée, un peu d'outillage magique est le bienvenu.

A l'inverse, un outil magique peut nous lancer dans la création d'un application qui l'utiliserai, sans se référer à ce à ce que décrivait le manuel...

Le principe de la création, c'est la liberté.

Il ne faut jamais que nos connaissances, limitées ou encyclopédiques, soient un frein à notre créativité.

il faut générer l'idée, et seulement ensuite voir comment le faire le mieux possible, que ce soit en cherchant dans nos méthodes déjà utilisée, dans celles qu'on n'utilise pas mais dont on connais l'existence, mais aussi est surtout dans celle qu'on peut imaginer pour ce cas particulier précis, et qui sera peut être nouvelle ou pas, mais qui en tout cas sera celle qui nous parlera le plus pour résoudre notre problème de concrétisation de l'idée.

On a ainsi une création dans la création, l'idée d'un tour donnant lieu à une façon de faire le tour.

La première GI que j'ai fait, il y a bien longtemps de ça, venait d'un besoin : je devais créer une cabine de téléportation envoyant quelqu'un sur une autre planète, et le faire revenir si besoin.

De vague souvenir de l'existence d'un objet s'appelant "le miroir sans teint" me sont revenus. Je n'avais pas de description précise, juste des idée venant de Jules Verne ou des miroirs des salles d'interrogatoire de la police dans les films...

J'ai cherché comment l'appliquer, comment le rendre convaincant, comment le réaliser pratiquement. Et je l'ai fait. Je ne suis pas allé à la recherche d'une solution toute faite, toute pensée...

J'étais en train d'inventer le Pepper's ghost, bien sûr, tout simplement je ne connaissait pas le système, j'ignorais même qu'il était utilisé en illusionnisme, et à vrai dire, je m'en fichais, donc j'ai fait ce qui me semblait intéressant...

Je ne dirais absolument pas que j'ai réalisé une innovation, le Pepper's ghost est encore plus vieux que moi 😉

Mais dans mon ignorance, c'était bel et bien un processus de création, et je suis assez fiers de l'avoir fait sans savoir que d'immenses magiciens des temps passé avaient déjà utilisés ce principe.

On peut créer sans culture... il faut avoir juste une envie. Et un peu de logique ensuite pour faire ce qui doit être fait.

Si pour réaliser un projet, je n'ai pas d'outil magique immédiatement, je ne vais pas chercher des mois dans la littérature ce qui a pu exister, et que d'autres ont imaginés avant moi.
Je préfère me demander comment résoudre le problème moi même.
 

Reporter la créativité sur une nomenclature de moyens inventés par d'autres, c'est limiter sa créativité... pour moi, en tout cas.

Et c'est un peu le problème de nos jeunes générations, non?

Ils ont tellement de matériels, tours, livres, vidéos à voir, tester, apprécier, acheter, qu'ils oublient que tout le monde peut créer quelque chose de personnel.

Et tant pis si ça existe déjà, on ne parle pas ici de doit de propriété intellectuelle, mais de processus créatif.

Et plus on crée, plus il est facile de créer.

Plus on passe son temps à fouiller dans l'existant, plus on est submergé par cette quête sans fin de connaissances, et cela nous fait passer à coté de la créativité...

En gros, je suis assez fier de mon ignorance... Belle démonstration, non? 🤣

Gilbus

 

  • J'aime 4
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Gilbus a dit :

En fait, on est en train de parler de créativité, qui représente pour moi un grand mystère.

En effet, puisque tu défends une position hyper-déterministe (si je puis dire) façon "chute de dominos" qui ne laisse aucune part au hasard ni même j'imagine au libre-arbitre (je fais référence à un échange à ce propos où tu écrivais ceci

Le 21/05/2012 à 04:26, Gilbus a dit :

Je crois au déterminisme absolu

Source : CLIC ), du coup, quid de la créativité ? 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)
il y a une heure, Gilbus a dit :

En gros, je suis assez fier de mon ignorance... Belle démonstration, non? 🤣

Ah ah ! Ceci me rappelle ce passage de l'un de mes messages de 2003 :  

Le 20/10/2003 à 00:16, Christian GIRARD a dit :

J’ajoute que trop de connaissances peut s’avérer sclérosant. Il y a parfois beaucoup plus à tirer dans l’ignorance que dans le savoir. La connaissance d’un sujet suggère des voies toutes tracées. L’ignorance d’un sujet peut permettre de découvrir un nouveau chemin.

LE SAVOIR NOUS ENRACINE, L’IGNORANCE OFFRE HYPOTHÈSE D’UNE VOIE OUVERTE SUR L’INCONNU. (Copyright Christian Girard 2003, poète et philosophe autodidacte.)

Source :

 

Modifié par Christian GIRARD
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire tout ça, et les derniers messages de Gilbus traduisent en plein ce que je ressens depuis longtemps déjà...

C'est vrai que le chemin "normal" est d'apprendre, et ensuite de développer son chemin, et ses façons d'amener les choses à soi, mais c'est juste la façon normale...et il y en a d'autres...Un des meilleurs exemples ,dans notre métier, est celui de Pavel...

il vivait en Tchécoslovaquie, ( à l'époque), et n'avait aucun accès à aucune source d'infos...il était ado...I voit un jour à la télé un "magicien"...ne sachant même pas que ça existait...!!! alors il veut comprendre, et recrée comme il peut, et commence à penser, et à inventer des tas de choses très nouvelles et différentes...encore une fois, sans aucune connaissance de l'art...

Il finit par pouvoir faire un congrès, et très vite, il est accueilli en Suisse...et un tout autre monde s'ouvre à lui...Ses trucs et ses livres sont très novateurs pour l'époque, justement car il a tout crée de rien...Il commence à apprendre les vrais secrets, les procédures, et il est comme une éponge... Il me dira ensuite..;"tu sais, Gaetan, à partir de ce moment, pendant plus de dix ans, j'ai pas pu trouver un truc!!! trop d'infos me tombaient de tous les cotés, Je devenais riche de savoirs, mais j'avais l'impression, du coup, que tout avait déjà été fait....

Dix ans après, j'ai commencé à reprendre des nouveaux effets de cordes, et c'est reparti...!!! 

Donc oui, on peut créer sans connaitre les arcanes...même si parfois on réinvente la roue...

Il y a aussi ce moment que j'adore, dans la créativité, où une image subite se place devant les yeux, et en un instant...tout se cristallise, et on sait qu'on tient un bon truc...

Je sais maintenant, enfin je crois, que cette seconde est souvent la cristallisation(encore) de plein d'autres images que notre cerveau a mis dans autant de tiroirs, et que c'est comme monter une mayonnaise...avec les bons ingredients, à la bonne température, ça monte en deux minutes...

l'amalgame des connaissances se concrétise en ce point de "fusion"...

C'est ce que je crois...rien de plus...

Du coup, ça m'a donné faim...

Vais me monter une mayo... les langoustines suivront!!!

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...