Aller au contenu

La VOD en Magie


Nicolas FSD

Recommended Posts

  • Réponses 83
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Le principe de la revente d'occasion, c'est que le bien est ... d'occasion non ? Avec l'usure que cela implique.

Or un service numérique ne s'use pas de même qu'un fichier.

Il serait absurde de revendre moins cher un produit numérique "neuf". Du coup VOD ou téléchargement, on a le même "problème" quand il s'agit de revendre du numérique.

Avec la VOD, on paye un service de mise à disposition plus qu'un bien et je ne connais pas de service qui puisse se revendre directement. D'ailleurs on parle de la VOD mais le streaming quel qu'il soit pose les mêmes questions, le musical en premier lieu. J'ai payé des centaines d'Euro pour Deezer. Le jour où le site ferme je n'ai plus rien, je connais les risques (qui n'en sont pas avec Secret Studio vu que la vidéo deviendrait téléchargeable dans ce cas).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La vidéo téléchargeable cela peut vouloir dire plusieurs choses en même temps.

Télécharger un fichier au format libre et diffusable sur n'importe quel média adéquat.

Ou.

Synchroniser le fichier sur son PC/tablette dans un format propriétaire lisible uniquement via un logiciel donné.

Dans le cas de SS, je comprends tout à fait le choix de ne pas vouloir du 1 surtout dans un marché de niche comme la magie.

Par contre la solution 2 réglerait tous les problèmes autour des connexions. Reste le souci de la revente mais encore une fois pour moi c'est hors sujet quand on parle d'un service.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le principe de la revente d'occasion, c'est que le bien est ... d'occasion non ? Avec l'usure que cela implique.

Pas forcément. J'achète très souvent des livres d'occasion présentés comme en "état neuf", et ils le sont. Un ouvrage neuf est un livre qui en en parfait état et qui n'a jamais été vendu préalablement. Dès qu'il a été mis en circuit de quelque manière que ce soit (vendu, ouvert, lu même en partie, ...) , ou pire qu'il est abîmé, corné, sali, défraîchi, jauni (par le soleil suite à une exposition en vitrine par exemple) etc. il ne peut plus être considéré comme "neuf", par contre son "état" dans certains cas peut l'être et dans ce cas-là il peut être vendu "comme" neuf ce qui signifie qu'il ne l'est pas stricto sensu mais que son état justifie cette qualification (néanmoins il est vendu moins cher car étant justement hors du circuit premier de base d'une vente habituelle standard).

Par analogie, une VOD est neuve lorsqu'elle est vendue pour la première fois par la plateforme originale mais deviendrait donc "d'occasion comme neuve" lors d'une revente, je ne vois pas la différence.

Du coup, revendre une VOD "en occasion" consisterait à revendre un code d'accès tout simplement (?). Pas simple à gérer pour le producteur/marchand source, à l'évidence.

La seule "usure" qu'on pourrait imaginer (me semble-t-il) dans le cas des VOD serait l'usure du temps : répondant au principe d'un achat immédiat lors de la sortie de la vidéo, un document serait moins "pertinent" dès lors qu'il serait ancien, qu'il ne répondrait plus à l'idée d'une nouveauté sur le marché...

Une autre question me vient : existe-t-il une sorte de mécanisme de "flicage" qui ferait qu'une plateforme vérifie le nombre de visionnages de tel ou tel document par tel ou tel internaute-client pour évaluer si oui ou non le code a été "refilé" à toute une bande de copains (ce qui a été signalé comme légitime précédemment, mais pour ma part je ne le sais pas).

Une dernière chose : pour ma part, je suis étonné de ce que certaines qualités et certains avantages réels des VOD ne soit pas mis en avant, de celles et ceux qui feraient qu'elles bénéficieraient d'une réelle valeur ajoutée (mais bon, ce n'est pas à moi de les donner ici, je suis en mode "critique" dans le but de comprendre mieux ce format que je connais mal mais auquel pour autant je pourrais facilement adhérer à quelques conditions).

Un exemple de souci avec le book test de Doumergue, que j'ai acheté : l'expérience me prouve que je trouve ça fastidieux de devoir aller chercher sur Internet les vidéos explicatives alors que si j'avais un livret ce serait rapide, pratique, et éviterait des connexions récurrentes. De plus, il me faut savoir où sont les liens donc je dois aller chercher lesdits liens dans ma boîte mail en espérant que mon ordinateur ne va pas planter, il faut attendre le temps qu'il s'allume et que la connexion se fasse, il faut que je regarde des vidéos pour évaluer où se trouve l'info que je recherche (c'est plus fastidieux et lent que feuilleter un bouquin). Vous me direz que tout cela n'est sans doute qu'une question d’organisation (il faut faire des sauvegardes des liens par exemple, des codes, des mots de passe, faire une banque de données dédiées aux VOD). Peut-être...

Je reviens un instant sur l'occasion : on a beaucoup évoqué le fait que l'occasion impliquait une revente à un tarif inférieur au prix neuf mais cela ne se vérifie pas systématiquement pour les livres qui peuvent prendre beaucoup de valeur avec le temps grâce à leur rareté par exemple. Mais il existe même de la revente (de livres notamment ) dite d'occasion d’ouvrages PLUS CHERS que le prix neuf, voire excessivement plus chers ! J'ai l'impression qu'il s'agit de pièges à gogos mais je ne crois pas que ce soit illégal (?).

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ci-joint un récapitulatif des avantages/inconvénients de la VOD vs le fichier téléchargé.

Reste ma question à laquelle je n’ai toujours pas de réponse précise :

Pour quelle raison l'acheteur n'aurait-il pas la possibilité d'obtenir (télécharger) le fichier qu'il a acheté ? Ce n'est pas un pb de protection des données, alors pour quelle raison ? Si le vendeur veut offrir un meilleur service à ses clients, il pourrait offrir et l'hébergement en cloud et la possibilité du téléchargement direct ?

15426.png.bd2a479b6dd248d22b8922195029e8e9.png

15429.pdf

Modifié par Melvin

Melvin

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ci-joint un récapitulatif des avantages/inconvénients de la VOD vs le fichier téléchargé.

Reste ma question à laquelle je n’ai toujours pas de réponse précise :

Pour quelle raison l'acheteur n'aurait-il pas la possibilité d'obtenir (télécharger) le fichier qu'il a acheté ? Ce n'est pas un pb de protection des données, alors pour quelle raison ? Si le vendeur veut offrir un meilleur service à ses clients, il pourrait offrir et l'hébergement en cloud et la possibilité du téléchargement direct ?

tu peux ajouter une ligne au tableau:

nécessité de faire des sauvegardes:

Non pour le VOD, l'hebergeur garantissant la sauvegarde de son serveur.

il faut néanmoins sauvegarder les codes d'accés, ce qui est bien moins lourd qu'une vidéo.

Oui pour le fichier téléchargé, pour éviter de le perdre en cas de crash du support (ordi, cd, clef...)

mais on peut aussi, nous même, poser notre fichier dans un cloud.

ce qui fait qu'on bénéficie alors de certains avantages du VOD, sans les inconvénients.

le fait d'accéder au VOD sur plusieurs supports (téléphone, tablette, portable, notament, est résolu pour les fichiers posé par nous même dans un cloud ou un reseau.

l'inconvénient étant alors le temps de téléchargement, mais l'avantage étant la consultation déconnectée, une fois le fichier récupéré.

Le VOD serait une bonne solution pour limiter le piratage, s'il était impossible de capturer la VOD.

ce qui n'est pas le cas pour les malins.

On peut donc dire que cela va limiter le piratage par des gens non avertit en informatique...

Gilbus

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas la loi pour répondre à cette question, mais je suis étonné que la ligne "Le fichier peut être partagé" soit "oui". A-t-on vraiment le droit de "copier entre potes" nos fichiers téléchargés, ou de s'échanger les codes d'accès VOD ? Je ne suis pas sûr. Si non, ça rentre plutôt dans la ligne sur le "piratage".

Mais c'est le cas aussi pour un support physique : par exemple les DVD de films, il est indiqué qu'on a le droit de le partager que dans un "cadre familiale proche". Pour les DVD/Livres de magie, je ne sais pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hum, dans mon cas ce serait « quand le réseau le permet » donc rarement « quand je le souhaite » (oui, je suis en bout de ligne, ça rame souvent pour télécharger).

Effectivement, la qualité du réseau dépendra de la qualité du rendu de la VOD.

Par contre, Olivier précise que les vidéos disposent de 4 types de débit possibles

permettant le visionnage.

Juste pour essayer, Christian, tu peux te rendre sur SecretStudio et tenter de regarder la vidéo gratuite afin de tester ta connexion...si cela n'est pas déjà fait :)

Généralement ? Ce n’est pas toujours le cas ? Vu les autres renseignements fournis, ce n’est de toute façon pas comparable puisque finalement on n’achète pas la même chose.
En effet, j'ai pu constater que certains VOD, sur des boutiques, étaient au même prix que des DVD... et même plus cher

Par exemple, le Omega Mutation de Francis Cameron à 99Euros(3VOD) dans une boutique française contre 84Euros dans une boutique anglaise...et même avec les frais de ports...hummm :confused:

Je constate également des prix très différents suivant les boutiques en France.

Il va falloir qu'ils accordent leurs violons sur ce plan là et qu'ils revoient cela.

Et n’exagérons pas le côté presque « spirituel » mdr du « bien immatériel » en question. Ce "bien" est monnayable, il ne s’agit pas d’une idée qu’on partage, qu’on donne mais d’un produit de consommation finalement assez cher puisque justement immatériel. C’est un peu une sorte d’apothéose du capitalisme ;) !
Oui tout comme allez au ciné voir un film à plus de 10Euros lorsque l'on est même pas sûr qu'il nous plaise et que c'est en vérité une daube...

Ce qui justifie le prix est tout ce qu'il y a derrière afin d'arriver à cette production du film...

Le cas de SecretStudio est similaire je trouve.

C'est une société de production, et oui, de VOD.

Hum. Ajoutons qu’il y a sans doute des mots de passe à mémoriser, à conserver :( . Par rapport à un livre, c’est un vrai désavantage du coup, allez, disons un inconvénient.
Je passe, c'est un faux problème que tu cites là.

Bon, est-ce contractuel ou juste une promesse ? Le fait même d’envisager la fermeture de la plateforme montre bien qu’il y a du souci à se faire de ce côté-là. Quand un éditeur (papier) met la clef sous la porte, on conserve toujours le bouquin pour une durée là aussi (quasi) illimitée.
Il est tout à fait légitime de se poser des questions par rapport à une éventuelle fermeture et aux éventuelles conséquences donc...je le conçois.

Maintenant, Olivier nous a répondu sur ce point, et pour ma part, cela me suffit.

Mais tu as quand même raison d'évoquer si cela est de forme contractuel ou juste des mots...

Le monde de la magie est une illusion et l’art est de présenter l’illusion du monde. (Paul Virilio)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La question du fastidieux de la VOD ne se résume pas qu'à cette méthode de mise à dispo des contenus, pour un novice en informatique même le fichier téléchargé sera fastidieux à aller récupérer.

Personnellement il m'arrive l'inverse, j'ai des contenus numériques que j'ai également en physique. La plupart du temps j'utilise la version numérique. J'écoute mes CDs 90% du temps sur Deezer plutôt que sur ma radio de salon qui ne m'a pas servi depuis des années.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Messages

    • La 7ème édition du “Festival international de l’Héritier de l’Illusion” se déroulera du 27 au 28 Avril 2024 à Ablis (78 Yvelines). Je n'ai malheureusement pas pu y assister l'année dernière, mais J'y serai cette année 🙂 : pour le concours le samedi 27 après-midi pour le gala le dimanche 28 après-midi. Peut-être y retrouverai-je certains d'entres vous (peut-être Thomas à nouveau dans le jury ?) Bob
    • TOUT NEUF !  50€ Frais de port inclus      Pendant des mois - depuis que Joshua Jay a trompé Penn & Teller avec "Out of Sight", les clients lui envoyaient des e-mails tous les jours, demandant quand il serait enfin prêt. Enfin, c'est prêt ! La raison pour laquelle cela a pris si longtemps est que chaque jeu prend près d'une heure à être fabriqué à la main. Toutes les cartes sont imprimées sur mesure et le jeu permet à quelqu'un de penser à N'IMPORTE QUELLE carte dans un jeu. Vous leur dites à quelle carte ils ont pensé, vous trouvez leur carte et TOUTES LES AUTRES CARTES SONT BLANCHES. Il est rare qu'un effet se produise qui ait une présentation logique et intrigante tissée dans la magie elle-même. Dans "Out of Sight", vous explorez ce que serait de faire de la magie pour une personne aveugle. L'effet est également ENTIÈREMENT automatique. Il n'y a pas un seul mouvement dans toute la routine. Une fois que vous avez compris le fonctionnement du deck, l'effet se produit tout seul. Vous êtes juste là pour le présenter ! L'Effet : Une carte librement pensée est montrée pour être la seule carte dans un jeu entièrement blanc ! Les meilleurs tours de magie ne nous trompent pas, ils nous inspirent. Joshua a exécuté cet effet sous le titre de "Blind Man's Bluff" pendant des années lors de ses conférences. Il a étonné et trompé tous les magiciens qu'il a rencontrés au cours de ses voyages, jusqu'aux plus célèbres. "Out of Sight" combine un tour de magie incroyable avec un scénario à la fois intrigant et édifiant. Inclus dans ce paquet : un jeu de cartes sur mesure (Phoenix Deck rouge), un bandeau pour les yeux et un DVD avec Joshua Jay qui explique toutes les nuances de présentation et la méthode. Chaque jeu est fabriqué à la main et préparé avec le spray Science friction. "Out of Sight" est facile à réaliser et mérite de devenir votre final pour vos spectacles. Vu dans Pen&Teller Fool us.
    • mais on peut grandement mettre les chances de son coté, avec une boucle de FI élastique, passé entre les deux cartes... hihihihi
  • Statistiques des membres

    • Total des membres
      8002
    • Maximum en ligne
      4524

    Membre le plus récent
    Sébastien ARNOUX
    Inscription
  • Statistiques des forums

    • Total des sujets
      82.3k
    • Total des messages
      671.7k

×
×
  • Créer...