Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Dominique DUVIVIER

Membre
  • Compteur de contenus

    251
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Tout ce qui a été publié par Dominique DUVIVIER

  1. Le "Coin Two" est à la hauteur du premier. Je dirais même encore plus dévastateur que le premier, c'est dire ! Produit indispensable pour devenir un Buck Twin en pièces, sauf qu'en plus avec Homer vous accéderez au miracle...si vous n'appliquez pas seulement les gestes mais ce qui se trouve "derrière les mouvements". Bonne magie.
  2. Je suis avec toi par la pensée, mon cher Serge. Accepte mes condoléances. Je connais la douleur infinie lorsqu'on perd un être cher. Perdre son papa est une horreur. Je suis avec toi. Dominique
  3. +1 de ma part également. Pierre est un immense artiste dans tous les sens du mot. Je le soutiendrai dans quelque domaine que ce soit pour qu'il puisse jouir de ses droits.
  4. Une bonne année pour qu'elle soit au top dans tous les domaines. Voici ce que je vous souhaite.
  5. Un artiste de grand talent vient de disparaître aujourd'hui. Si tu m'entends, Jean, sache que je suis avec toi et j'espère que tu vas rencontrer de nouveau les grands que tu aimais de ton vivant ici, en bas. Ton ami. Dominique.
  6. Un très grand bonhomme, un magicien d'une subtilité magique hallucinante...Un copain aussi. Je prie pour lui depuis quelque temps déjà.
  7. A l'époque, dans le cercle magique dont j'étais (Jean-Claude Pagès, Jacques Tandeau, etc...) il se disait que c'était Vernon qui avait inventé les as gangsters. Entre temps les informations sont devenues plus précises et aujourd'hui tout le monde connaît les véritables origines du tour. Désolé pour ces informations approximatives de cette période. Amitié. Dominique.
  8. Vraiment très gentil tous vos petits mots. "ça aide" à affronter la suite des événements dans un état d'esprit serein et combatif, bordel !!
  9. Je dois subir une intervention chirurgicale et du coup je ne serai pas à même d'assurer les prochains spectacles. Désolé. Mais je reviendrai en force dans quelques semaines... A+ et merci de vos encouragements. Amitié. Dominique.
  10. ça par contre ce n'est pas une [Censuré]. On devrait fournir Gérard (Bakner) en allumettes !
  11. J'avais écrit un "papier" pour le journal de la FFAP et, malencontreusement un bout n'a pas été imprimé. Les hasards de l'impression parfois sont impénétrables. Chance, j'ai conservé l'original que je joins de suite pour les lecteurs qui n'auraient pas compris du coup ce qui vient d'être publié dans ce journal. "Mon Paulo, Je suis plus que ravi que tu aies trouvé chaussure à ton pied au niveau câlin et plus, tu le mérites tant. Partir pour le compte au Maroc, pourquoi pas, même si cela m'ennuie un peu de moins te voir dans ces prochains temps. J'espère que tu vas venir de temps en temps me voir car moi, tu sais, les voyages ! Je te sens heureux enfin et tu ne peux pas savoir ce que ça me fait. La vie est trop dure avec toi par moments. Elle me prend la tête, quand je te voyais triste trop souvent. Mais bon, c'est terminé. Tout repart comme au bon vieux temps. J'ai senti la dernière fois au téléphone que tu pétais le feu. Tu avais repris les rennes pour de bon. Tu devrais t'y habituer, mais une trentaine d'années d'amitié m'a rendu chiant, quand je ne te voyais pas au top ! Tu vas encore râler mais tant pis. Je te téléphonerai souvent (donc pense à me donner ton fixe là-bas) pour vérifier que tout se déroule comme tu le souhaites, ok ? Je te biz. Ton ami. Dominique. P.S. Il y a encore une de rumeur qui circule. Les gens ne se lassent pas, on dirait ! C'est rapport à toi. Je ne veux même pas t'en parler. Ce sont des [Censuré]. Du très lourd, là !! Moi je sais que tu liras cette lettre et que tu seras bien, enfin ! Tout va devenir cool, mon Paulo. N'aie pas peur. Je suis avec toi et puis je suis certain que tu vas te faire de nouveaux potes au soleil. Si tu ne trouves pas ce qu'il te faut assez vite, dis-le et on trouvera un truc pour que tout baigne rapidement. De toute façon, on ne perd pas le contact. Maintenant que je connais l'adresse, je viendrai te rejoindre dès que je le pourrai. Je plaisantais tout à l'heure pour les voyages. T'inquiète mon Paulo. Je suis là."
  12. Bonne année avec tout ce qui peut intéresser tout le monde...et bonne santé, ça va de soi !
  13. Merci beaucoup. ça fait plaisir à lire. J'ai aimé l'idée de la photo floue, notamment !
  14. Une gastro carabinée, en effet m'a cloué au lit, enfin pas qu'au lit ! C'était archi complet, désolé pour les ceusses (ceux) qui ont réservé. Nous avons prévu un cadeau pour cela : une date supplémentaire : le 19 décembre. Pour ceux qui pourront revenir, ce sera gratuit. Juste pour eux, hein ?
  15. Tu devrais essayer de te procurer le bouquin d'Allen Carr !
  16. Super pour un père de voir que sa fille est devenue une vraie artiste, reconnue par ses pairs. Vous devez imaginer ce que peuvent engendrer des réactions de ce type... Nous avons travaillé longtemps pour obtenir ce résultat. De plus ce 9 novembre est une date qui marque, surtout si l'on pense à 2005, période d'écriture, de mise en scène pour moi et d'intenses manipulations nouvelles pour Alexandra qui avait sur le dos des routines difficiles à digérer tant elles étaient diverses et variées. Et puis ce 9 novembre 2005 est aussi le jour de mon attaque cardiaque. Un anniversaire en quelque sorte. Le jour où ma fille fut assez anéantie par la vue de son père, un peu affaibli à ce moment, en effet. Moi, je légumais un peu dans ce lit inconnu, la voyant un peu désemparée de voir son père allongé, pour une fois ! J'ai perçu dans son regard que nos travaux, ce nouveau spectacle dans lequel je croyais plus qu'elle alors, était en train de devenir sans importance à ses yeux. Il n'existait plus. J'ai dit quelques phrases d'encouragement pour qu'elle continue sans moi, en attendant que je me retape. J'ai vu des signes d'acquiescement, juste polis, et un sourire entendu. J'ai compris qu'il devait être trop tôt pour rendre mon tablier. Alors je me suis accroché. Surtout ce fameux 9 novembre j'ai arrêté de fumer. Aidé par la vision de perdre toute vie au premier degré, il est vrai ! Cette date n'est pas devenue comme pour certains le signe de ne penser qu'à reprendre une clope à la première occasion. Le truc où tu te dis "ça fait 6 mois, 12 jours 18 heures 15 minutes et 32, non 33, attends 34 secondes que j'ai stoppé cette merde de tabac de mes c......s". Si je parle de ces événements ce n'est pas trop pour elle, quoi que...Pas pour vous parler de ma petite vie ordinaire d'ancien malade, mais plus pour ceux qui sont accros à cette daube de tabac et qui aimeraient s'en défaire au plus vite. Je n'attaquerai pas ceux qui n'ont pas encore compris pour le tabac. J'ai fumé 40 ans et je sais ce que cela peut faire de se sentir anormal parce qu'il n'est pas bien de fumer. Fumez. Continuez de fumer. Quand vous commencerez à avoir un gros doute dans votre amour: lisez ce post il vous aidera peut-être. Voilà pourquoi j'écris aujourd'hui. Depuis l'âge de quinze ans je clope comme un cinglé. Pour faire comme tout le monde au début. Un signe de virilité, d'appartenance, certainement. Ne buvant pas, je m'étais dit (connement) que ce serait plus "jouable" si au moins je fumais, pour remplacer l'alcool ! Pour ne pas être trop différent, quoi ! Au début on cherche à ne pas être "trop" différent. On ne vit que pour se différencier mais on désire ressembler à tous ses copains et copines ! Je ne vais pas raconter mon parcours de fumeur en détail: imaginez que j'ai presque tout fait avec une cigarette au bec. Le récit serait trop long ! Je vais plus vous parler des phases les plus déterminantes pour ma libération du tabac, de cette dépendance de folie qui prend sournoisement naissance dans ses tripes, son intelligence...toute valeur en fait qui nous anime et nous fait continuer de fumer, alors que depuis belle lurette le plaisir a été remplacé par le calvaire de se subir un peu plus chaque jour, chaque semaine...Une horreur au quotidien. Je sais que l'expérience de l'autre ne sert pas vraiment, mais là il faut faire un petit quelque chose si vous appartenez à la famille de ceux qui se subissent et qui ont décidé depuis longtemps déjà d'arrêter de fumer la semaine prochaine ou très bientôt, si vous voyez ce que je veux dire ! Je parle pour les magiciens qui ont compris que c'était nul de fumer mais qui n'ont pas encore eu le déclic. Par exemple il me semblait inconcevable d'écrire un spectacle, inventer des tours, des subtilités sans mon paquet de cigarettes qui diminuait encore plus vite dans les périodes créatives...et comme je cherche tout le temps, je fumais de plus en plus ! Je vous dis pas le nombre de paquets ! Parce que plus les années passent et plus on fume. On va dire que les dix dernières années, de 95 à 2005, ont été les plus difficiles car j'ai eu le temps de me rendre à l'évidence que je ne voulais pas tant que cela arrêter. Je n'ai pas non plus fait de fausses promesses à mon entourage, pendant cette période. En gros je n'ai pas repiqué au truc, après des tentatives infructueuses. Je sentais que je n'étais pas mûr. Ce constat m'était devenu insupportable. Puis Bloom, encore lui, vînt sonner à ma porte, sans le savoir. Dans le début des années 2000 Gaétan débarque au Double Fond avec un petit livret. Il vient d'arrêter de fumer, lui, grand fumeur devant l'éternel. Il a tout prévu et m'offre un exemplaire du petit bouquin de poche qui lui a permis de vivre cette joie de se libérer du tabac. Il m'apprend qu'il a acheté quelques exemplaires pour les copains qui voudraient tenter l'aventure. Je trouve l'idée très bonne. En rentrant chez moi, le soir même, je dévore le petit fascicule. Plusieurs découvertes avec ce bouquin: 1) on n'est pas drogué du tabac pendant des mois et des mois. Juste quelques jours de nicotine dans le sang et ensuite ce ne sont que les habitudes, les mécanismes qui nous poussent à continuer de fumer ! Cette lecture me transporte d'espérance. 2) Ne fumer que deux ou trois cigarettes par jour pour "diminuer" est sans aucun intérêt, sans effet. Dès qu'on s'inocule de la nicotine dans l'organisme, on est de nouveau accro pendant quelques jours. Un nouveau cycle reprend. 3) Ce petit bouquin comporte des trésors pour arrêter dans tout ce qui peut nous nuire. Il suffit de remplacer le mot cigarette par bouffe, par exemple et hop on perd un quintal ! Faudra que je le re-relise pour la nourriture d'ailleurs. Sur l'instant je peux entrevoir que mon calvaire n'est pas unique, qu'on peut trouver pire que soi. La preuve, Allen Carr (l'auteur) fumait 5 paquets par jour...avec mes deux quotidiens, je devenais en deux coups de cuillère à pot un petit joueur ! Tout cela est fort encourageant. Tiens, au fait, voici les références de ce bouquin de magie un peu différent de l'accoutumée: "La Méthode Simple Pour En Finir Avec La Cigarette" de Allen Carr. Chez Pocket Evolution. La traduction Française est de 1997. La première lecture m'a apporté énormément de choses. De compréhension, de clarification. Malheureusement cette première lecture n'a pas eu raison de ma drogue dure dans mon organisme. J'ai relu une seconde fois, puis une troisième fois le livre de 200 pages environ. Je sentais des petites choses s'effriter en moi. Pour finir je m'étais fixé une date butoir, comme le précise Allen Carr dans son oeuvre, au 1er janvier 2006. J'ai eu mon attaque le 9 novembre 2005 et j'ai décidé que si je me sortais de là, je le ferais tout de suite. Un peu comme Cat Stevens, perdu en mer, allant mourir, ses forces l'abandonnant la noyade devenant inéluctable...il promit, en désespoir de cause que s'il s'en sortait il changerait de vie du jour au lendemain. A mon petit niveau c'est ce que j'ai fait. Les lectures de ce merveilleux livre ont largement contribué à la réussite de cette entreprise de survie. Si certains sont dans la situation où je me trouvais il y a un an, suivez les conseils de ce bouquin et indirectement de Gaétan, en le lisant. Merci ma toune (sobriquet que j'attribue à Gaétan depuis une trentaine d'années) du papier que tu as fait sur ma fille et du conseil pour le petit livre miracle ! Sans le prévoir, tu vas aider encore plein de gens, dans d'autres domaines. Tel que je te connais, tu devrais apprécier. Dominique.
  17. J'ai toujours été à tes côtés et je le resterai jusqu'à la fin de ma vie. Ton ami. Dominique.
  18. Ce spectacle est un best of des 6 premiers volets. De plus il y a un certain nombre de nouveautés, juste pour cet opus. Voilà, Mathieu, tu sais tout ! Je voulais te dire Carl que Goshman a toujours été pour moi le maître de la mise direction. J'ai tenté du mieux posssible, de retranscrire ce qu'il est. Les compliments que tu me fais vont au-delà de mes espérances...
×
×
  • Créer...