Aller au contenu

Compter 4 Cartes comme 5 | références


Karl DELLIS

Recommended Posts

Les comptages usuels pour une personne lambda dépendent aussi de son appétence ou non pour les jeux de cartes en général.

Pour compter peu de cartes ( ici 4 ou 5) ils peuvent avoir le paquet en main et distribuer les cartes une à une sur la table, ils peuvent également faire un (pseudo) eventail,.. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, Etienne HRBT a dit :

Je ne suis pas d'accord.

Jamais un moldu ne tiendrait un petit paquet de cartes en tenue Biddle pour les compter.

En plus, avoir son index qui cache la moitié d'une carte je n'aime pas trop ça, surtout si c'est pour montrer ouvertement qu'on a "que 4 cartes".

Le Elmsley me paraît plus ouvert et la tenue des cartes moins suspectes. De plus, le rythme du comptage est plus simple.

Pour être honnête, je pense qu'un profane ne compte ni comme un Elmsley ni comme un Biddle ni même comme un Hammam...

Il compterait simplement sur table ou étalerait les cartes entre ses mains pour les compter du regard (quand il s'agit d'un petit nombre de cartes).

Mais il me semble personnellement que la séquence, le rythme, d'un Biddle ou d'un Hammam sont plus naturels.

Dans le comptage Hammam les mains peuvent marquer une sorte de demi-rotation qui me semble particulièrement naturelle.

En ce qui concerne le Elmsley je trouve que c'est une technique qui est peu adaptée a de la magie verticale d'une part et d'autre part qu'elle est surexploitée. On l'utilise vraiment beaucoup.

Or tout ça repose sur de la mémoire musculaire. Par conséquent si à côté du Elmsley 4 pour 4, on s'entraine à ses variantes 3 pour 4, 4 pour 5 et 5 pour 6, etc. n'y-a-t-il pas un risque de entremêler les pinceaux une fois dans le feu de l'action ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Karl DELLIS a dit :

La version de Bebel a-t-elle été décrite quelque part ?

Toute l’œuvre de Bébel jusqu’à 2021 figure dans le très long article qui lui est consacré dans Retour aux sources ; pour ce qui concerne le tour ci-dessus (dont les origines sont également précisées dans RAS) la vidéo est suffisamment explicite non ? 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 15/08/2023 à 11:14, Karl DELLIS a dit :

ça ressemble très fort à la version de Armstrong. La version de Bebel a-t-elle été décrite quelque part ?

Non pas à ma connaissance. La vidéo est assez explicite et on peut apprécier les petites subtilités utilisées par Bebel, notamment lors du mouvement de Biddle. Il  en parle dans sa récente conférence avec @Philippe MOLINA.

  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Histoire de rebondir sur le sujet "comment un moldus, profane ou spectateur lambda" compterait les cartes.

  • Bah en fait, nous, on n'est pas un spectateur ! 😄
  • C'est ce qui nous permet toutes les audaces d'ailleurs.

Je ne connais pas le nom mais il y a une technique pour présenter les 4 as quand on est sensé n'avoir que les 4 as alors qu'on a une 5ème carte cachée. En gros on présente le paquet de "4 cartes pour 5" faces en l'air et on tire, voire on glisse les cartes une par une par en dessous pour les sortir toutes les 4.

  • C'est tout sauf naturel mais c'est super zôli à voir.
  • Les spectateurs ne remettent pas en cause le bienfondé de la méthode, ce sont des fioritures de magiciens qui paraissent normales.

@Eric DUBS Va savoir ? 😄

  • J'aime 1
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures, Frédéric HÔ a dit :

Étalement Ascanio @Mickaël MCD 

À propos de l’étalement Ascanio (pour lequel l’une des cartes étalées ne provient pas du dessous, comme c’est supposé plus haut, mais du dessus), quelques messages à lire ici : 

Pour rappel il ne s’agit pas stricto sensu d’un comptage (bien que ponctuellement la technique puisse assurer cette fonction) mais d’un étalement (destiné à montrer plus qu’à compter).  

J’ai décrit dans un numéro de L’Illusionniste un tour basé sur une particularité (peu ou pas décrite antérieurement ?) de cet étalement, à savoir la possibilité d’effectuer l’échange d’une carte par une autre. Le tour s’appelle « Le sandwich El Culebreo ». 

D’autres cogitations, par Plick, liées à des questions de paternité figurent ici : 

 

Modifié par Christian GIRARD
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Créer...