Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

il y a 12 minutes, Gilbus a dit :

Le problème est la lecture de la prédiction à la fin... Une prédiction bilingue en braille?

 

il y a 8 minutes, Gilbus a dit :

à la réflexion, il y a aussi le problème de l'unicité de la prédiction : l'explication, sans visuel, serait que j'ai autant de papiers que de combinaisons...

Une solution pourrait être de donner au spectateur une enveloppe dès le début de l'expérience. Tant qu'il ne l'a pas ouverte, il ne peut pas prendre connaissance de la prédiction. Mais à la fin, il l'ouvre lui-même, et il constate qu'elle contient un seul papier.

Une autre solution, peut-être plus adaptée aux publics mixtes, serait d'utiliser un magnétophone (ou un lecteur MP3, soyons modernes !) et un enregistrement audio en guise de prédiction. De la même manière, pour éviter toute manipulation par le magicien, on peut remettre l'appareil au spectateur dès le début, en lui demandant de ne pas appuyer sur le bouton avant la fin.

L'important, c'est que ça valide !

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 25
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Membres les + Actifs

Messages les + Populaires

La question de ce qu'on peux faire en magie et mentalisme sans faire appel à la vue est excellente. Personnellement j'ai un faible pour Powers of Darkness de Corinda (on remonte toujours aux classique

Au final je vois que des tours avec un ajout d'autres sens, existe, de plus les routines "verbales" de Tamariz, les tours au bandeau, tout cela apporte déjà une entrée des autres sens en magie. Par co

Il y a 2 heures, Christian GIRARD a dit :

À mettre en lien avec un sujet dans la Chambre des Secrets... Oups, je n'ai plus accès à ce forum, je ne peux donc donner le lien (déjà que je ne peux plus insérer d'images perso dans VM...). 

Pour ceux qui y ont accès, sujet "Parler dans la tête de quelqu'un" :

 

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Alx a dit :

Une solution pourrait être de donner au spectateur une enveloppe dès le début de l'expérience. Tant qu'il ne l'a pas ouverte, il ne peut pas prendre connaissance de la prédiction. Mais à la fin, il l'ouvre lui-même, et il constate qu'elle contient un seul papier

Oui, mais c'est incompatible avec le fonctionnement de free will, on dirait...

Donc l'enveloppe est sans doute applicable à d'autres tours...

Si on veux faire une prédiction, il y a aussi le tactile :

On donne une boite fermée, on demande au spectateur de bien là toucher pour vérifier qu'il n'y a pas d'ouverture cachée...

Ensuite, on fait toucher une série d'objets, puis on fait un forcage de l'un d'eux, et cela sera le même que le contenu de la boite.

Si les differents objets possibles sont dans des sacs mous, on peut même se passer du forçage par une association multiple:

On sentira des objets de formes et taille différents dans les sac, mais tous correspondront au contenu de la boite :

Une plume :

Un oiseau, un livre, une épée (la plume est pkus forte que l'épée...) Etc.

 

Gilbus

  • J'aime 1

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Au final je vois que des tours avec un ajout d'autres sens, existe, de plus les routines "verbales" de Tamariz, les tours au bandeau, tout cela apporte déjà une entrée des autres sens en magie. Par contre on voit bien qu’elle dépendent toute pour les « révélations » de la vue.

Du coup je suis parti sur le côté restrictif d'une magie "accessible", le cas des non-voyants pose un sacré challenge, mais il est vrai qu'on peut tirer côté mentalisme pour des routines qui se passe dans la tête (avec des contraintes), mais il est eventuellement possible de continuer en travaillant sur les autres sens.

Mais comme j'ai décidé de couper les cheveux en 8, voici la suite de la réflexion. Dans un des différents sujets déjà présent sur le forum, une personne posait les différentes situations (aveugle seul, en groupe, voyant + aveugle, magicien aveugle etc...).

Je propose de partir en mode fanatique à savoir : de la magie conçu pour les aveugles, un voyant pouvant suivre le numéro avec le graal : un tour qui fonctionne que les yeux soit ouvert ou fermés

De manière à proposer une illusion forte, je pars des deux sens les plus contrôlables : ouie et toucher, même si Taste Conditions est dingue cela illustre aussi la limite du travail la dessus... à moins de trouver un cuisinier moléculaire!

PREREQUIS:

- le magicien ne peut pas utiliser ouvertement le handicap du public, par ouvertement je veux dire des manipulations grossières qui ferait halluciner un voyant dans la pièce, cela n'exclue pas du passe-passe. C’est aussi affaire de présentation, mais c’est ce qui ressortait de la blague sur la magie par la personne aveugle… des tours de magie on m’en fait tous les jours.

- le tour doit produire une rupture de réalité, dans le sens où la question pour le spectateur doit réellement être mais qu'est ce qui se passe? Comment a-t-il fais?

- le tour ne doit pas « juste » être en audiodescription, il s'agit de produire une expérience de qualité : un tour de magie, pas sa description avec la promesse des autres que c'est incroyable comme j'ai pu lire dans certains temoignages sur le site.

- la réalité économique : un gimmick complexe à destination d’un public « limité » sera difficile à vendre ou à produire à moins de toucher au sein graal, avec un tour qui se passe de la vue. Dans la mesure du possible il faudrait faire sans gimmicks. Je sais que c’est « sale », mais mon but c’est que de tel tours puisse être fait, pas que ce soit un concept dans une vitrine.

Oui c'est beaucoup, mais quand on coupe un cheveux en quatre, on ne le fait pas à moitié. Qui peut le plus peut le moins, et pierre qui roule n'amasse pas mousse...


ANALYSE

DEBUT : la présentation des élements du tours nécessite un prise en main, un contact, ou un bruit. Dans une certaine mesure c’est le plus compliqué puisque que c’est ce qui va « prouver » la première réalité celle qui va changer. Le souci c’est que pour que cette réalité continue le reste du tour, vous avez besoin classiquement d’une continuité de la vsibilité. L’objet ne doit pas « ouvertement » disparaître de votre champ de vision (sauf si c’est l’effet).

L’équivalent est donc une continuité de contact physique et/ou de bruit. Ca nous donne déjà des pistes de travail : les tours qui se passent dans les mains du public, que ce soit fait par eux-même (tours automatiques/gimmicks) ou bien par le magicien (elastique à travers la main, balle en mousse, par exemple)

C’est la contrainte la plus difficile mais c’est celle qui rejoint la sensation du public « je ne l’ai pas quitté des yeux ». De plus cela signifie aussi que pour un effet fort, une fois que l’objet est dans les main de la personne ou entendu, il ne peut plus les quitter… du moins pas de manière évidente.

On peut alors déterminer les styles de magie en fonction de la portée du sens, de la distance : la grande illusion est à distance, le salon à moyenne portée et le close-up dans la main du spectateur.

Il est possible de penser les sens à ces différentes échelles, et du coup avec les mêmes attentes vis à vis du spectateur : la grande illusion bien que folle, laisse un sentiment lointain, car on sent bien que des choses nous sont cachés… mais c’est un spectacle global donc on est pris dans le flux.

REVELATION/CHANGEMENT : ici le plus difficile est autant dans l’effet que l’information transmise, l’effet doit être « évident » ou alors si il nécessite de « réfléchir » un peu, il doit être encore plus fort. Par exemple la révélation d’une carte en braille ne sera pas aussi dingue que pour nombre de tour ou on peut juste la sortir devant le spectateur. Il y’a nécessité de pouvoir la toucher, et il ne faut pas sous-estimer la confusion qu’il peut y avoir dans le mouvement et entre les objets.

LES LIMITES DU PASSE PASSE : en magie le public sait que magicien fait « quelque chose » classiquement en cartomagie, c’est la limite entre les mouvements legers et invisible et les postures étranges du magicien débutant qui fait une passe autant avec sa jambe que sa main (ça c’est moi! 😛).

Il est quasi nécessaire de créer une culture à ce niveau de qu’est ce qu’un switch d’objet en main « bizarre » et un autre parfait. La qualité de perception d’une personne aveugle doit être forte pour l’ouie et le toucher, mais par parfaite même dans des conditions fortes comme objet en main. Peut on saturer des sens comme avec les apparitions enflammés, ou bien créer une diversion à la manière des pickpockets. C’est la limite de l’exercice, mais de la même manière qu’on ne découvre ce que c’est quede flasher uniquement devant une vrai personne et pas devant un miroir, il faudra travailler dans de vrais mains.


UNE PREMIERE ROUTINE

Il s'agit uniquement de descriptions, je n'entre pas dans les méthodes.... car je ne les ai pas 😄, mais on est dans le faisable… et pour le sans gimmick pas sûre… encore qu’on pourrait le faire à des voyants. Du coup c'est rentable  de toute façon c'est mon message j'ai le droit de me contredire 😉

 

Les allumettes quantiques

Le magicien remet au spectateur deux boites d'allumettes vide. Ce dernier peut les ouvrir pour vérifier et eventuellement gratter une allumette. A partir de là le spectateur va prendre dans chacune de ses mains les boites. La suite de la routine va consister à faire passer les boites de vide à pleine dans les mains du spectateur d'abord par le son puis par la sensation du mouvement des allumettes dans la boite. A la fin alors que le spectateur sent des allumettes dans les deux boites, le magicien lui demande dans quel boite les allumettes doivent arriver. Il ouvre la boite en question et y sent des allumettes, tandis que l'autre est vide.

On dirait un mauvais descriptif sur un site de vente qui oublie les 14 étapes bizarres, et les 2 autres boites posées sur la table... 🙂

 

Voilà voilà… ça fait beaucoup désolé !

Pour les plus aventuriers, le sujet de la semaine est faire du mentalisme pour une personne sourde et muette sans utiliser la langue des signes (pour que les personnes non-sourdes puissent en profiter facilement). Ça élimine pas mal de techniques (même si certains peek restent faisable), c’est le processus derrière qui deviens complexe. Dans l’esprit se serait un délire à la Shin Lim, cartomagie sans parler mais en mentalisme, et pour les petits malins interdiction d’utiliser des pancartes avec le texte... trop facile!

En gros comment vous faites un tour de mentalisme quand vous devez fermer votre gueule ! 😄

A la prochaine.

  • J'aime 2

Spécialisé en magie pour nouveaux nés et animaux domestiques.

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour les aveugles, je ne sais pas si on a parlé de la boulette dans la main qui se met à chauffer?

Présenté comme une expérience de suggestion, par exemple.

Pour les sourds muets, cela semble plus simple : toute magie qui se fait sur de la musique me semble adaptable.

Au pire, si le rythme de la musique est capital, on peut avoir un rythme donné par des jeux de lumières.

Pour les tours interactifs, même sans maîtriser la langue des signes, un minimum de mime pour faire comprendre des consignes simples ne me semble pas inabordable.

Demander de prendre une carte, de faire un signe de stop sur un effeuillage, tenir queque chose dans la main fermée etc, tout cela me semble jouable, d'autant plus que bien souvent, quand on ne fait justement pas de la "magie pour aveugle", avec un texte purrement descriptif, on fait souvent déjà une partie de ce travail pour rendre les actions implicites.

Consigne simple ne veux pas dire tour simple, et on doit se reposer sur l'intelligence du public qui sais décrypter visuellement les intentions de son entourage...

Mais on oublie les longs baratins censés donner un thème élaboré : Une opportunité pour revenir à des choses plus épurées ?

Absence de "texte" élaboré ne veut pas dire pauvreté, on peut avoir de puissantes charges symboliques données par le matériel, les expressions visibles, la nature même de l'effet...

Sinon, il y a toujours les tours avec un support écrit...

Bref, supprimer la vue est plus délicat pour moi que supprimer le son, ce qui correspond aussi à nos priorités sensuelles majoritaires, quand on a tous nos sens.

Mais réfléchir aux moyens de faire passer l'illusion par d'autres canaux de perceptions est un exercice enrichissant, y compris pour notre magie courante! merci! 😁

Gilbus

  • J'aime 1

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...