Aller au contenu

Épidémie COVID 19


Recommended Posts

L'article suivant date de 2019, donc avant le Covid... ça fait en effet quelques années que l'espérance de vie plafonne en France (baissant même certaines années, remontant d'autres) sans doute à cause de la dégradation de l'environnement (pollution donc cancers) et de l'alimentation (malbouffe).
 

Pourquoi l’espérance de vie des Français plafonne

Publié le 19 février 2019

ENQUÊTE Depuis quatre ans, le compteur est bloqué : 79,4 ans pour les hommes, 85,3 pour les femmes en 2018.  Après un gain de trente ans au XXe siècle, ce coup d’arrêt surprend. Environnement, alimentation, niveau de vie : la dégradation de ces facteurs pourrait-elle expliquer ce retournement ?

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/02/19/pourquoi-l-esperance-de-vie-des-francais-plafonne_5425324_1650684.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon beau-frère, rémouleur allégorique bénévole dans le Finistère, est effectivement très inquiet à ce sujet; il en parlait d'ailleurs avec son médecin hier :

- Docteur, j'ai peur de la mort...

- Vous êtes encore jeune.

-  Oui mais quand même, vous qui êtes médecin, vous ne pourriez pas me prescrire des médicaments ou des vitamines...

- Pour ?

- Ben pour vivre plus longtemps !

- Très bien, je vais vous faire une ordonnance.

- Ah merci Docteur.

Quelques instants plus tard...

- La voici.

- Merci bien. Voyons, voyons... Se coucher tôt, ne pas boire d'alcool, ne pas pas fumer, le sexe pas plus de trois fois par semaine, augmenter légumes verts, réduire les féculents, Hmm... - tourne la page -, oublier la friture, arrêter les fast-foods, le fromage et la charcuterie, ne pas écoutez de musique trop fort, marcher 3 heures pas jour, etc. ...  - Relève la tête et regarde le médecin : Et vous pensez qu'en suivant votre prescription, je vais vivre plus longtemps, docteur ?

- Ah ça je ne sais pas mais ce qui est sûr c'est que ça va vous sembler plus long. 

 😜

  • Haha 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks plus tard...

La vaccination réduit de 90% le risque d'hospitalisation même face au variant Delta :

Citation

"Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs d'Epi-Phare ont comparé les données de 11 millions de personnes vaccinées de plus de 50 ans avec celles de 11 millions de personnes non-vaccinées dans la même tranche d'âge, sur une période allant du 27 décembre 2020 (début de la vaccination en France) au 20 juillet dernier.

A partir du 14e jour après l'injection de la seconde dose, les chercheurs ont observé "une réduction du risque d'hospitalisation supérieure à 90%".

Cette efficacité sur les formes graves de la maladie "ne semble pas diminuer sur la période de suivi disponible, qui allait jusqu'à 5 mois".

Pour cerner l'impact du variant Delta, aujourd'hui dominant, les chercheurs ont estimé de manière spécifique la réduction du risque d'hospitalisation au cours de la période où il a pris de l'ampleur en France, à partir du 20 juin (donc un mois avant la clôture de l'étude).

Ils ont trouvé des résultats comparables aux périodes antérieures: une efficacité de 84% chez les 75 ans et plus, et de 92% chez les 50-74 ans.

Ces données françaises confirment d'autres observations faites en vie réelle ailleurs dans le monde.

 

La parole est d’argent, mais le silence est d’or.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Citation

En 10 minutes, Marlene Svazek, présidente du parti politique FPÖ à Salzbourg, Autriche, et résolument non vaccinée, démontre les incohérences de la gouvernance actuelle concernant les mesures sanitaires. Elle plaide le choix libre de la vaccination, dénonce la vaccination des plus jeunes et celle potentiellement obligatoire du personnel de santé, les effets secondaires des vaccins Covid, la volonté d’exclure les non-vaccinés de la société et l’illogisme de tester seulement les non-vaccinés alors que les vaccinés sont tout autant en mesure de transmettre le Covid.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le vaccin Moderna est désormais déconseillé par la Haute autorité de santé :

Citation

Par principe de précaution et en raison d'un risque peut-être plus important de myocardites et de péricardites qu'avec Pfizer, la Haute autorité de santé estime que le vaccin Moderna ne doit plus être utilisé pour des injections de rappel de la troisième dose de vaccin contre le Covid.

Début octobre, les pays scandinaves ont suspendu la vaccination via Moderna pour les plus jeunes ou même, en Islande, pour tous les adultes. Ils ont annoncé qu'ils porteraient à la connaissance de l'agence européenne du médicament des études portant sur un possible risque accru de myocardites et péricardites lié à l'usage de ce vaccin.

 

La parole est d’argent, mais le silence est d’or.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 weeks plus tard...
  • 3 weeks plus tard...

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...