Aller au contenu

Comment faire un Retournement Double


Robin Mt

Recommended Posts

Bonsoir à toutes, tous :) 

Je viens demander quelques conseils sur le retournement double, j'ai quelques problèmes de perfection du mouvement.

Explications, au moment du retournement (classique) tout se passe bien mais quand je dépose la double sur le paquet il y a comme un glissement qui sépare les cartes une fois sur deux. 

Des fois tout se passe bien , d'autres non.

De plus,  la main qui retourne les cartes (droite) sur la tranche droite se place tantôt au milieu tantôt à l'angle bas-droit afin d'essayer de les maintenir égalisés... Enfin bref une vraie galère, donc j'aimerais beaucoup pouvoir envoyer une vidéo à l'un d'entre vous qui aurait un retournement double beaucoup plus perfectionné que moi et prendre ses conseils. Je précise j'ai déjà regarder quelques vidéo de vallarino etc. 

Merci par avance pour votre temps :) 

Robin

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tiens le paquet en prise de la donne, puis places la LD sur la tranche, en 1er, dans le sens de la longueur,   qui  est proche du majeur, de l'index et de l'auriculaire,  de la main qui tient le paquet.

Ensuite tu as le paquet et la DL en perpendiculaire par rapport au paquet mais calé entre les doigts que je t'ai décrit et le paquet, puis tu rabat la DL sur le paquet comme on referme une porte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 04/04/2018 à 23:39, Robin Mt a dit :

au moment du retournement (classique)

Je crois qu'il n'y a pas de retournement "classique".

Il y a presque autant de LD que de magicien.

Il y a des années, atelier avec Bebel dans une manifestation organisée par le CMP (le temps des magiciens....) :

Une douzaine de personne.
Bebel demande à chacun de faire une LD:
Presque tout le monde avait une méthode différente...
Bebel a ensuite montré la sienne, encore différente...

La meilleure LD de chacun, c'est probablement celle qui se rapprochera le plus du mouvement qu'on fait pour retourner une carte : c'est quand même le but.

Et il y a plein de façon de le faire, qui sont toutes très bien, et donc autant de LD.

 

Pour le problème que tu as, sur le fait de reposer la carte:

Essaie plusieurs version, pour trouver celle qui te correspond le plus.

Entraine toi à reposer un seule carte. Regarde quel est ton mouvement naturel. Pourquoi chercher autre chose pour une LD?

Tu peux refermer comme on referme un livre, ou reposer la carte en la tenant par le coin, ou en la tenant par les petits cotés entre pouce et majeur...etc.

Une fois que tu as choisi:

Entraine toi au ralentit, longtemps.

Puis accélère petit à petit :

Pour un mouvement qu'on a la chance de pouvoir faire lentement (qui n'a pas d'équilibre dynamique instable), la lenteur dans le travail te permet de voir ce que tu veux faire, de t'y tenir, puis de le faire sans y penser.

Cela ne servirai à rien de t'entrainer à mal faire le mouvement. ;)

Donc passe le au ralentit, exactement comme tu veux qu'il soit.

Je ne peux pas te dire l'idéal pour toi, cela dépend de ce que tu veux faire, de la forme et la taille de tes doigts, de ta façon de tenir les cartes...on est tous différents...

Ensuite, quand le mouvement est réellement choisi (et après avoir vérifié le rendu coté spectateur, par miroir et vidéo...), tu peux te lancer dans l'apprentissage intensif, avec retour régulier au ralentit pour vérifier que tu ne dévies pas.

Ensuite, c'est long, il faut du temps et de multiples retournements, pour que le mouvement soit fait en automatique.

Il faut en faire des centaines, des milliers...

Mais tu pourra alors le faire sans y penser.

Un conseil générique qui ne mangent pas de pain (ils n'est pas de moi....):

Gère la pression que tu exerces d'une manière générale sur les cartes. L'idée est de les serrer juste assez pour qu'elles ne tombent pas, mais pas plus. Cela donne un "toucher de carte" plus léger.

Tu peux aussi te poser la question sur le type de LD que tu souhaite apprendre en premier:

Avec ou sans break?

Celles avec break sont souvent plus simple pour commencer, mais il faut prendre le break, cela donne au final plus de travail pour que cette prise de break soit invisible.

Quand je me suis posé la question, comme je suis un gros paresseux, j'ai choisi de faire d'abord une version sans break (que j'ai trouvé seul, en regardant la façon que j'avais de ne retourner qu'une carte...), on gagne un mouvement...

On ne peux pas faire de description complète ici, on est en public...

Mais bon, je ne suis pas une référence en LD, je ne suis pas vraiment magicien...

Gilbus

Modifié par Gilbus
  • J'aime 1

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'accord avec tout ce qui a été dis avant. J'aimerais ajouter qu'au début, il est plus facile de s'entrainer debout.

Une fois que la technique est bien maitrisé, n'hésite pas à accélérer le mouvement pour le rendre plus naturel et non chalant (après sa dépends de quelle LD tu choisis...). Et faut pas aller trop vite non plus, faut trouver le juste milieux ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 15/04/2018 à 22:17, Gilbus a dit :

Donc passe le au ralentit, exactement comme tu veux qu'il soit.

Je ne peux pas te dire l'idéal pour toi, cela dépend de ce que tu veux faire, de la forme et la taille de tes doigts, de ta façon de tenir les cartes...on est tous différents...

 

Détaillée et sensible analyse, ce que j'ai indiqué était la manière de base, telle que je l'ai vu chez les Duviviers, dans leur dvd, c'est presque une recette inratable.xD.

J'ai compris ce que tu as écris, juste un détail tu parles de la forme des doigts,

là je pensais que c'était plus la forme générale de la main qui rentrait en jeu?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Il ne s'agit pas de LD ici mais de retournement double, si je ne dis pas n'importe quoi. C'est légèrement différent mais il faut quand même le noter. Dans la LD, la carte est séparée, éloignée du jeu, on joue un peu avec avant de la reposer. Dans le retournement, c'est uniquement le geste (plus naturel à mes yeux) de retourner qui est bossé.

Une astuce pourrait être de mettre de la salive sur le bout de son majeur droit. En préparant la brisure en montrant d'abord la carte supérieure, on humidifie légèrement celle-ci qui est reposée sur le jeu où la brisure est déjà présente. En pointant le jeu, on appuie un peu sur le centre et le retournement devrait être moins laborieux. Ed Marlo utilise ce petit subterfuge dans un effet absolument hallucinant, son "miracle" comme il dit. L'effet ? Oh, un spectateur apporte son jeu, coupe n'importe où, regarde sa carte et mélange immédiatement le jeu sans que le magicien ne l'ai eu en mains. Après, le magicien retrouve tout de même sa carte. Fort, très fort ...

Dans son "Book of Magic" de 1957 (où son apparition dans les "Stars of Magic" de 1949), Dai Vernon nous donne une belle méthode pour éviter ce glissement avec sa "push off" où un temps d'arrêt est mis pour ponter légèrement les cartes avant de faire le retournement. Ainsi, tu chasses l'air qui pouvait rester entre les deux cartes et ça évite les soucis.

C'est un bon conseil de retourner d'abord une seule carte puis d'analyser ce mouvement pour l'adapter à une double. De cette manière, notre double sera la plus naturelle possible en ce qui nous concerne. Beaucoup s'attachent à un retournement double parce qu'il vient d'un tel, que ça fait "classe" mais le réalisent d'une façon tout sauf naturel. La magie n'est pas une télé-réalité, sinon on aurait tous du rouge à lèvres et des gros seins.

A mes yeux, le retournement parfait n'est pas simplement le retournement en lui-même, ça comprend également la prise de break, s'il y a. On néglige bien trop souvent cette phase, dommage. Si notre passe est sublime mais que notre prise de brisure est mauvaise, tout s'écroule, c'est la clé de voûte de la passe.

Plus précisément, j'écoute et je regarde un retournement double ... on a trop peur de faire "parler" les cartes au cas où elles se décollent, on manque d'audace alors qu'un claquement dissipe instantanément l'idée d'une double.

Les cartes ont pourtant une si belle voix ...

  • J'aime 1

"La magie d'aujourd'hui, cependant, n'est pas comme celle d'hier. L'Art de la tromperie, comme les autres arts, avance à chaque mouvement de pendule."
Nelson Downs - Art of Magic

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces infos, Grabus !

J'ai appris plein de trucs (comme ce "miracle" d'Ed Marlo), mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec un point assez fondamental :

Il y a 10 heures, Garbus a dit :

Il ne s'agit pas de LD ici mais de retournement double, si je ne dis pas n'importe quoi. C'est légèrement différent mais il faut quand même le noter. Dans la LD, la carte est séparée, éloignée du jeu, on joue un peu avec avant de la reposer. Dans le retournement, c'est uniquement le geste (plus naturel à mes yeux) de retourner qui est bossé.

Je trouve pour ma part que c'est tout l'inverse : si je ne fais rien de secret, le mouvement le plus naturel pour montrer une carte serait de la saisir entre le pouce et l'index, et de la séparer du jeu.

D'ailleurs, pour s'en convaincre, il suffit de demander à un Moldu de couper le jeu et de te montrer la carte de coupe : je garantis qu'il ne va jamais la retourner sur le paquet.

Donc pour moi, la LD est beaucoup plus naturelle que le RD. Après, pour qu'elle soit naturelle, il faut bien sûr éviter les fioritures, mais c'est une autre histoire (ça peut passer si le magicien a un style très visuel, avec beaucoup de fioritures tout le temps et pas seulement pour camoufler des actions secrètes).

Il y a 10 heures, Garbus a dit :

A mes yeux, le retournement parfait n'est pas simplement le retournement en lui-même, ça comprend également la prise de break, s'il y a. On néglige bien trop souvent cette phase, dommage. Si notre passe est sublime mais que notre prise de brisure est mauvaise, tout s'écroule, c'est la clé de voûte de la passe.

Là-dessus, par contre, je te rejoins complètement : la prise de break devrait être au moins aussi naturelle que la LD, voire plus naturelle encore, car on ne peut pas la camoufler avec une fioriture.

Pour moi, l'idéal est de le prendre à une main, soit en poussant les cartes vers la droite avec le pouce gauche avant de les ramener, soit avec un p***y c**nt.

Il y a 11 heures, Garbus a dit :

Plus précisément, j'écoute et je regarde un retournement double ... on a trop peur de faire "parler" les cartes au cas où elles se décollent, on manque d'audace alors qu'un claquement dissipe instantanément l'idée d'une double.

Les cartes ont pourtant une si belle voix ...

Il faut voir Dani DaOrtiz faire une LD (sans break) dans chaque main et les claquer l'une contre l'autre... insoupçonnable ! 

L'important, c'est que ça valide !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...