Aller au contenu
Simon NABET

Ultimate Scrunchy Magic 1 & 2 de Christian GIRARD

Recommended Posts

Bonjour,

Comme promis à Christian je vais faire mon retour sur son DVD consacré à la magie des chouchous :

- les techniques sont vraiment géniaux

- difficulté du DVD : moyen

- c'est filmé de façon très esthétiques ce qui permet de montrer les techniques de façon optimale et les chouchous ressortent vraiment bien

- j'adore les noms données à ses techniques : ex "la patte du dragon"

C'est vraiment une encyclopédie donc en terme d'apprentissage vaut mieux prendre des cours avec Christian ou au cours du CFI avec Claude NOPS pour ceux qui sont de la R.P.

Les techniques défilent très vite et je pense que Christian n'a pas eu le choix non plus si il voulait montrer un maximum de chose.

A partir de ce DVD, il n'est vraiment pas évident de retenir le tout. Mais pour ceux qui ont une mémoire d'éléphant, il y a une multitude de combinaisons possible ce qui rend les chouchous attrayant.

Je pense aussi que c'est un art qui fera parler de lui mais comme pour les cartes, pièces, gobelets... Il faut vraiment s'y mettre pour avOir un bon rendu.

A avoir dans sa vidéothèque et prendre des cours en plus si on veut devenir un "chouchou Man"

Amitiés

Riming

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton enthousiasme, Riming. Je suis heureux de ce que tu aies tiré de cette encyclopédie de quoi nourrir ton appétit de magie.

Les techniques défilent très vite et je pense que Christian n'a pas eu le choix non plus si il voulait montrer un maximum de chose.

Exact. 230 effets démontrés et expliqués plus quelques routines complètes et trois invités (Pierre Poquet, Bébel et Claude Nops) en 3 h de programme, c'est déjà pas mal...

Bon travail !

Amitié également :)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Vidéo trouvée "par hasard" (enfin presque mdr ) via un lien dans YouTube, 9 vues actuellement donc c'est tout récent (ah oui, vidéo éditée le 11 mai 2013). On retrouve notre camarade Victor The Magicibis qui avait déjà proposé sa routine de chouchous dans ces pages.

Merci à toi Victor, ça bosse fort à ce que je vois :D ! De plus en plus d'effets à ton actif dis-donc, bravo !

[video:youtube]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

La magie des chouchous continue de prospérer (Youpla boum !) et prend de l’essor. Pour preuves ces trois exemples advenus depuis la parution du volume 1 d’USM. Je commence aujourd’hui par le site Grand Illusions qui, en février 2012, mettait les chouchous à l’honneur via sa newsletter spéciale France.

grandillusionusmfvrier2.jpg

grandillusion2usmfvrier.jpg

Hendrik Ball (le gérant de Grand Illusions et amateur de jouets insolites) m’écrivait un peu auparavant ces mots relatifs à Ultimate Scrunchy Magic :

« […]

I had not seen this kind of trick before.

I guess they are special scrunchys, but I know I must not ask how the tricks are done ;-)

[…] »

J’ai bien évidemment répondu ceci à Hendrik (je traduis) :

« […]

Je n’utilise que des chouchous ordinaires pour tous les effets magiques présentés, pas de gimmick mais uniquement quelques subtilités, des « topologies » étranges, beaucoup de manipulations et surtout pas mal d’heures de travail.

[…] »

***

Deuxième exemple dans quelques jours...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
La magie des chouchous continue de prospérer (Youpla boum !) et prend de l’essor. Pour preuves ces trois exemples advenus depuis la parution du volume 1 d’USM.

[...]

Deuxième exemple dans quelques jours...

(Voici le deuxième événement auquel je faisais référence.)

Le chouchou continue à faire parler de lui :D !

Le magazine Tangente a fêté ses 25 ans les 23, 24 et 25 novembre 2012 à la mairie du Ve arrondissement de Paris.

kset.jpg

Pour accompagner cet événement, les responsables de Tangente m’ont invité à animer un atelier sur les chouchous.

Si j’ai bien présenté de nombreux effets magiques durant les ateliers, à titre de démonstration, j’ai principalement enseigné aux participants quelques rudiments de manipulation liés à des configurations topologiques particulières (qui semblent "impossibles" à réaliser par exemple), à des façons de faire des nœuds ou des "ceinturages" d’une main ou encore de réaliser des assemblages de mon cru comme le Tripode (voir L’Illusionniste n° 360), le Moulin, le Bonhomme et la fleur à six pétales (Cf. USM vol. 2). Beaucoup de succès également pour un Faites comme moi avec un chouchou (publié dans un numéro de L’Illusionniste).

Une vue des tables avant de commencer l’atelier :

fqc0.jpg

Les participants avaient une belle vue sur le Panthéon :

0jey.jpg

En bref : l’accueil a été très favorable, tous les mathématiciens et autres amateurs de « divertissements qui titillent l’esprit », des plus jeunes jusqu’aux plus anciens, se sont révélés enchantés durant l’atelier qui dura plus de quatre heures (avec différents groupes évidemment). De très nombreux retours positifs, j’ai même été invité à tenir un stand sur le sujet au salon des jeux mathématiques par l’organisatrice (qui tenait un atelier à côté du mien) subjuguée par le potentiel incroyable de cet « outil » d’un nouveau genre qu’est le chouchou.

C.G.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Troisième événement auquel je faisais référence (et dont j'ai parlé précédemment dans le sujet ouvert par Morax, Première page Magique dans la Presse ordinaire) et qui montre que le chouchou poursuit son chemin...

y7pj.jpg

La revue Tangente n° 152 de mai-juin 2013 titre :

Trucs et trucages mathématiques

Il s’agit bien de magie et d’illusionnisme puisque les intervenants de l’un des dossiers sont :

Benoît Rosemont (interview, la magie du calcul),

Charles Barbier (une méthode de construction des carrés magiques, par B.R.) ,

Mimosa

– et Christian Girard (Chouchous, topologie et magie : le Tripode, le Moulin, le Bonhomme et la Fleur à six pétales).

Sont également évoqués Richard Vollmer et le principe de Gilbreath.

S’ensuivent quelques pages sur les illusions et les trucages en architecture et les mathématiques du spectacle, etc.

brdh.jpg

Notez que la couverture est une belle illusion, il s’agit d’un paysage virtuel obtenue via les mathématiques des fractales.

C.G.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour accompagner la sortie du livre Détour Zen et présenter le magicien Shigeo Takagi, Frantz écrivait :

Vous souvenez-vous de la routine de corde que présentait David Copperfield dans ses shows ? [...] C'est un pur moment de magie et de comédie, parfaitement structuré...

Bien sûr, on retrouve la "patte" de Copperfield, mais savez-vous qui est à l'origine de cette routine ? Il s'agit de Shigeo Takagi, souvent considéré comme le "Dai Vernon japonais"...

Que ce soit avec des cartes, des pièces, des gobelets, des cordes, ou des anneaux chinois, son approche de la magie est toujours directe et efficace...

Son livre va enfin paraître en français le 15 mars prochain... [...]

1046_Detour_Zen_Takagi_Shigeo.jpg

« Shigeo Takagi, souvent considéré comme le "Dai Vernon japonais" » :D ! Je répondais :

"Les cartes, les pièces, les gobelets, les cordes, les anneaux chinois"... sans oublier les chouchous ! C'est lui qui est à ma connaissance l'inventeur des premiers effets avec ce type d'élastiques.

Source : http://www.virtualmagie.com/ubbthreads/ubbthreads.php/topics/387167/Lecture_Detour_Zen_de_Shigeo_T

Voici deux photos montrant Shigeo Takagi sans Lady Gaga mais avec lesdits chouchous :

tgow.jpg

mmcw.jpg

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Non, c'est juste en référence à une tenue bien réelle que m'a apprise un prof de wushu ("kung-fu" comme on dit en France) nommée la Patte du Dragon. Il s'agit donc d'une référence à une position de main issue d'un art martial.

J'avais décrit mon enchaînement d'effets avec un chouchou intitulé la Patte du Dragon, avec cette tenue particulière, dans un numéro d'Imagik ; quelques temps plus tard Gilles Arthur utilisa la même tenue dans une revue pour enfants, pour un effet similaire mais avec une ficelle. À l'occasion, je mettrai en insertion une photo de Gilles et la référence.

Ceci dit, il se peut que cette tenue particulière ait été publiée précédemment, je ne sais pas, pour ma part, l'origine est précise et remonte à mon apprentissage de celle-ci dans les années 80 (1984 environ). Il existe également la patte du singe, la patte du tigre, la patte du léopard, etc.

Par ailleurs, lors d'un combat, il est déconseillé d'écarter le pouce de la main (car il risque d'être blessé, tordu), alors que pour réaliser la Patte du Dragon en magie, il vaut mieux l'écarter pour rendre l'effet le plus clair possible, comme ci-dessous (mais ça n'est pas obligatoire).

4hq4.jpg

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Suite à un autre sujet de VM intitulé Valérie, apprentie magicienne, j'édite ci-dessous cette vidéo dans laquelle figure l’effet Getaway d’Arthur Setterington (The New Pentagramm, vol. 2, n° 3, p. 22, mai 1970) présenté par Gérard Majax avec deux chouchous (au lieu de deux élastiques comme dans la version originale). La suite de la séquence a été coupée, Majax préparait me semble-t-il un enclavement des deux chouchous.

C'est à 28’28 :

[video:youtube]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Messages

    • Coucou @Xavier MARESCOT  merci à toi pour ton adaptation d’ACAALI j’aime beaucoup👍🏻👏🏻 Bravo !  
    • Merci @Ali NOUIRA pour ton enthousiasme et tout ce que tu acceptes de donner dans ce VM Live que j'ai consulté en mode « Replay ». Ta créativité magique est vraiment prolifique. Un grand MERCI à toi pour ces nombreux partages (et à Thomas bien entendu pour organiser et animer ces RDV réguliers). J'ai très vite adopté ton ACAAN (je l'adore) : vive « ACAALI ». Voici quelques petites modifications que j'ai apportées. De la même manière que tu suggères de demander (à un autre spectateur) un deuxième nombre si le chiffre 2 était éventuellement annoncé et donc de l'additionner à ce premier chiffre 2 (ceci afin d'être en mesure de procéder à un comptage minimal de cartes), on pourrait adopter le même type de suggestion pour le nombre 52 (mais cette fois en soustrayant le deuxième chiffre annoncé). En effet, je me vois mal compter 52 cartes si c'est ce nombre qui était éventuellement annoncé, le spectateur pouvant légitimement se demander pourquoi je ne retourne pas tout simplement le jeu, ce dernier étant composé de 52 cartes.  Du coup, j'ai décidé que la dernière carte (la 52ème) visible sous le jeu serait le 7 de trèfle. Cela m'offre d'autres possibilités. Je m'explique : J'ai opté pour 50 cartes numérotées de 2 à 51 sur la face de  4 de carreau. L'avantage de ce type de carte est notamment que l'espace blanc central (entre les 4 index) permet d'écrire de manière très lisible les numéros. Pourquoi ais-je opté pour le 7 de trèfle comme carte visible sous le jeu ? Tout simplement par ce que le 4 de carreau se trouve au dos de cette carte dans un jeu de cartes double faces (jeux Bicycles double  faces commercialisés).  Dans le premier jeu (le jeu normal) étalé en ruban faces visibles devant les spectateurs et dans lequel un spectateur (ou une spectatrice) va choisir ou bien simplement nommer sa carte préférée, je fais en sorte que le 4 carreau de carreau (normal) soit vers le centre du ruban et j'ajoute la carte double face 7 de trèfle visible (4 carreau caché au dos) comme dernière carte visible à droite du ruban (évidemment, j'ai retiré au préalable le 7 de trèfle normal).  Dans mon jeu constitué de 4 carreaux numérotés, j'ai donc ajouté le 7 de trèfle (normal) en dernière carte (la 52ème), c'est à dire celle qui sera toujours visible puisque le jeu est tenu en main gauche face en l'air (comme dans la démo), et j'ai également placé un 4 de carreau normal (le seul non numéroté) vers le centre du jeu. Je fais attention dans le change ultérieur des jeux (entre le normal et celui avec tous les 4) de présenter mon 7 de trèfle avec les « pips » (index) toujours dans le même sens (c'est un détail mais cela peut ne pas échapper à des observateurs perspicaces). Je dépose sur le tapis mon enveloppe contenant ma carte préférée (un 4 de carreau normal) mais je ne la montre pas tout de suite et j’annonce simplement que cette enveloppe contient ma carte préférée. J'ai décidé de ne pas partir d'emblée sur le thème d'expliquer ce qu'est un ACAAN pour les magiciens et de démontrer ensuite que je vais l'exécuter dans des conditions incontestables et parfaitement limpides.  En effet, je demande au préalable au spectateur de nommer une carte de son choix dans le ruban étalé faces visibles. J'essaye de décaler un tout petit peu plus le 4 de carreau situé au centre du jeu au moment de l'étalement pour tenter de le découvrir un petit peu plus que les autres cartes qui se recouvrent partiellement dans le ruban exceptée évidement la dernière carte (le 7 de trèfle qui lui reste entièrement visible). A partir de là, j'ai deux options (pour les 2 cartes qui peuvent éventuellement attirer l'oeil un peu plus que les autres) avec toutefois une chance sur 52 pour chacune d'entre elles.  Si le 4 de carreau est nommé (« Bingo »), j'explique que ce serait extraordinaire que votre carte préférée et la mienne soient identiques et je demande au spectateur (ou à la spectatrice) de retirer ma carte de l'enveloppe (je ne manque pas d'amplifier l'effet magique dans ce cas de figure).  Si le 7 de trèfle est nommé (donc la dernière carte visible sous le jeu étalé), je décale avec mon index cette carte vers le haut et vers le centre du tapis, je retourne le ruban du jeu normal et je l'étale à nouveau en ruban pour ne montrer que des dos puis je demande au spectateur (ou à la spectatrice) de retirer ma carte de l'enveloppe (le 4 de carreau) et j'explique que nos cartes préférées respectives se sont rapprochées... au point de fusionner et je fais retourner le 7 de trèfle pour révéler un 4 de carreau sur son dos et montrer cette incroyable fusion. Dans ces deux cas particuliers (rarissimes mais pas impossibles) dont l'impact me parait très fort, je ne suis plus dans un effet ACAAN mais plutôt dans un effet de prédiction. Dans tous les autres cas, je pars sur la démo ACAALI. Je montre la partie supérieure de mon 4 de carreau dépassant partiellement de l'enveloppe en expliquant aux spectateurs que ma carte préférée est très pudique, qu'elle détient un secret tatoué sur le bas de son corps mais que je ne le révèlerai qu'un peu plus tard ("si vous êtes sages"). Je montre le haut mais pas encore le bas... 😉. Après le choix de la carte préférée du spectateur (ou de la spectatrice), je vais donc chercher mon stylo et je reprend ainsi le jeu composé de 4 de carreau numérotés (jeu avec son 7 de trèfle unique toujours visible sur la face). Puis j'explique que je vais rechercher ma propre carte préférée dans le jeu mais que ce 4 de carreau je vais pouvoir vous le montrer en entier car lui, il n'a rien à cacher. Je vais défiler les cartes en éventail entre mes mains de gauche à droite faces vers moi (les spectateurs ne voient que les dos défiler) et j'extrais du centre (« out jog ») le 4 de carreau (qui se trouvait également dans le centre du jeu normal) tout en refermant mon jeu qui est alors abaissé (jeu dont on voit donc uniquement le 7 de trèfle). Au cours de ma recherche du 4 de carreau (le seul non numéroté) dans ce jeu, je peux faire des commentaires du genre (...non ce n'est pas le 4 de cœur...ni de pique...Ha ! le voilà mon 4 de carreau...). Une fois le 4 en "out jog" extrait du jeu, je le pose visiblement sur le 7 de trèfle et j'enchaîne sur la routine d'Ali.  Petite différence toutefois dans le mode opératoire s'agissant de la deuxième coupe du jeu, une coupe simplifiée effectuée (dans la démo) au lieu d'une double coupe (comme celle de la première phase qui visait à perdre les cartes dans le jeu), ceci après la distribution sur la table du paquet de cartes au nombre annoncé par le spectateur (ou la spectatrice), j'ai opté pour un « side steal » de la carte du dessous (le 4 de carreau) empalmée discrètement en main droite qui va aussitôt reprendre le paquet distribué sur le tapis (en ajoutant donc cette carte sur le dessus) avant de reposer le tout sur le reste du jeu tenu en main gauche. Je trouve ce mouvement plus naturel et j'ai donc évité ici une coupe (même si elle est simple) du jeu (coupe qui pourrait éventuellement sembler à postériori suspecte ?). Lorsque je révèle ma carte préférée au nombre choisi par le spectateur (levée double) et « in fine » pose sur le tapis de la carte supérieure (le 4 de carreau numéroté), je rappelle que j'ai dans mon enveloppe une carte tatouée. Je sors cette carte de son enveloppe dos visible et j'effectue un change mexicain de cette carte tenue en main droite avec celle que je viens de déposer sur le tapis tout en rappelant que cette dernière n'a ("comme vous le savez") rien à cacher (je retourne par conséquent du fait de ce change sur table, le 4 de carreau non numéroté, et ma main droite tient désormais la carte numérotée dos visible). Puis je rappelle que cette carte sortie de son enveloppe conserve par contre un secret (son tatouage) mais qu'elle ne veut toujours pas le dévoiler ("il faut d'abord retrouver votre carte préférée signée"). J'enchaîne sur la révélation de la carte signée du spectateur (ou de la spectatrice) au nombre choisi puis enfin je révèle le tatouage de ma carte préférée qui est le nombre librement annoncé. Je n'ai pas encore une l'occasion de présenter "ACAALI" mais je suis convaincu de son fort potentiel même s'il existe par ailleurs nombre d'ACAAN tout aussi brillants. Merci @Ali NOUIRA  
    • Difficile d’évoquer ces choses ici mais je pense pour éviter ça , tu dois créer une parenthèse d’oubli. 

  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Qui est en ligne (en orange les membres du Cercle VM) - Afficher la liste

  • Statistiques des membres

    • Total des membres
      7 490
    • Maximum en ligne
      4 524

    Membre le plus récent
    René VIRET
    Inscription
  • Statistiques des forums

    • Total des sujets
      75 481
    • Total des messages
      633 200
×
×
  • Créer...