Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Denis FABRE

Membre
  • Compteur de contenus

    921
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    2

Tout ce qui a été publié par Denis FABRE

  1. Avec l'exemple que donne Screech, on voit ce qui passe l'épreuve du temps et de qui ont parle encore sur les forums des années aprés... Même si à cette époque le succés des magiciens dans les théâtres a bien du être exploité par des profiteurs... qu'on a vite oubliés !
  2. En lumière noire on utilise des lampes qui produisent des ultras violets. Ce type de lumière n'éclaire pas mais les couleurs fluoset le blanc se mettent à produirent de la lumiére en leur présence. Ainsi lorsque la scène est éclairée par des ultras violets seuls les objets qui y réagissent apparaîtront. Si le manipulateur de ces objets est habillé en noir on ne le verra pas... Dans le cas du théâtre noir, on utilise des projecteurs classiques mais disposés de façon à former un "rideau de lumière" derrière lequel les objets ou les manipulateurs ne sont pas éclairés. Dans ce cas on voit que les objets peuvent être de n'importe quelle couleur pour être visible dans le rideau de lumière (pas de fluos). Par contre, une personne habillée et cagoulée en noir, sera invisible dans la zone d'ombre.
  3. Sans oublier tout les autres biensur, mais que l'on a plus l'habitude de voir... :grin:
  4. Williamson et Tamariz dans la même émission !? Ils ont frapé fort sur ce coup là !!!
  5. Il ne s'agit pas de "lumière noire" mais de "théatre noir". Le principe d'éclairage est trés différent, le rendu aussi.
  6. Pas de véritable "utilité" ce sont avant tout des collectors rares et donc chères...
  7. Il sufit pour cela de las oublier sur la plage arrière de la voiture par exemple, mais à en général quand se genre de chose arrive... je change de jeu.
  8. Je pense que Vernon décrit quelque part un "crimp" qui a à peu prés la même propriété.
  9. Désolé de te reprendre encore "LeMikeOne", mais je pense que Pomalo parle de plus qu'un simple pontage naturel. Il s'agit en fait d'une déformation que prennent les cartes de façon plus ou moins définitive. La principale aplication c'est qu'en les faisant claquer on peut passer d'un pont convexe à un pont concave.
  10. N'oublies pas qu'il y a quatre pièces qui tombe et que tu ne touches plus à rien une fois le paquet posé sur le verre (en position horizontale biensur... ).
  11. Autant pour moi, tu parlais des livres... Mais à part çà, je pense que l'on parle de la même chose.
  12. Le principe est le même en effet, mais le handling est trés diférent : moins automatique mais plus convaincant(à mon avis). Dans la version de T.Wonder tu ne peus pas montrer la boite vide à la fin. Détail qui fait toute l'illusion dans la version de Kennedy puisque c'est ce qui convainct le spectateur que c'est la même carte qui était dans la boite. Dans la vesion de Wonder, c'est le fait de voir la carte tomber de la boite qui convainct le spectateur. il s'agit donc de deux aproches trés diférentes. C'est un peu ce genres de diférences dans l'aproche d'un même effet que T.Wonder dissèque dans ses explications sur la disparition de la montre, de la bague, et du billet. Les réflexions théoriques contenues dans cette série de DVD sont une mine d'or.
  13. La version mécanique de cet effet est nettement plus sophistiqué que la houlette "De Kolta" dont tu parles. Mais bon... si tu invente une version aussi simple, je pense que les portes de la VR te seront ouvertes... :grin:
  14. J'èspère que ce n'est pas dans mes propos que tu as décelé un gueguerre.... un parti-pris certe, une gueguerre non. Quand je parle de déficit de compréhension je fais référence à certains discours qui pourait faire croire que la magie n'impressione plus les foules parceque les spectateurs sont plus inteligents qu'autrefois, ce qui dénote un certain mépris du public. Et les magiciens qui croient que les spectateurs sont impressionés parce-qu'ils se retrouvent face à quelque chose qu'il ne comprennent pas peuvent vite tomber dans une attitude implicitement méprisante. En fait de tels magiciens ou de tels mentalistes risquent surtout de ne pas pouvoir dépasser le prmeier degré dans la réflexion sur leur discipline. Et non : le public ne comprend pas le travail d'un jongleur, ni celui d'un acteur... et il en a souvent une vision aussi fausse que celle qu'il se fait du travail d'un magicien.
  15. Je ne pense pas que les gens soit moins impressionable par la magie "à notre époque" qu'à une autre, du moins la magie qui n'a jamais cherché à se servir du déficit de compréhension des gens.
  16. Ceci dit il y a bien des façons d'utiliser le contenu d'un livre ou d'un DVD... mais tout dépend du contenu du livre ou du DVD.
  17. Ce qui me chifonne un peu dans ta manière de voir les choses Mathieu, c'est qu'il en ressort que la magie serait forcément moins magique que le mentalisme, forcément moins troublant, parceque le spectateur sait qu'il a y a un truc. Tu cite l'exemple de Derren Brown dont la magie peut rivaliser avec des prestations de mentalisme au point de vu du mystère. Hors il est clair que les prestations de mentalisme de brown perdraient beaucoup d'interret si les spectateurs pensait qu'il a réellement des pouvoirs paranormaux. On voit bien dans ce cas que la "magie" ne vient pas d'un questionement sur la réalité du phénomène ou non. Pour ce qui est l'exemple de Bilis, il faut comprendre que la magie ne peut pas être au top à la télé. Si un magicien réalise un miracle, l'esprit des spectateurs qui cherche toujours à se racrocher à une logique qu'il connait se tournera vers un trucage video ou un compérage, puisque le tour lui parait impossible autrement. L'exemple de Kurtz et de ses récentes apparitions télés en sont un parfait exemple : Seuls les gens qui "veullent" croire qu'il a des pouvoirs ne pensent pas qu'il y a eu compérage. La magie, et nottament la magie de close-up peut-être trés troublante pour l'esprit du spectateur, tout autant que le mentalisme et bien plus qu'une démonstration de pouvoirs paranormaux. Si quelqu'un me prouve qu'il est capable de tordre des cuillères à distances cela m'interressera d'un point de vue scientifique et intellectuel. Si quelqu'un est capable de me montrer qu'une pièce peut passer de sa main sous une salière "et" que dans le même temps il me montre que c'est impossible, là c'est mon système de répresétention de la réalité qui est retourné contre lui même.
  18. Pour Thomas : La boite qu'utilise Tommy Wonder n'a pas tout à fait le même principe que celle de Kennedy. On voit vraiment une carte pliée dans la boite que l'on secoue et on voit tomber la carte depuis la boite dans la main, de façon trés claire.
  19. Mathieu dit : "Les gens ne vont pas croire une seconde que tu as prédit quoi que ce soit : pour eux, c'est un tour de magie en plus." Et pourquoi le public ne se dirait-il pas tout à coup : " 'tain... jusque-là je pensais que c'était truqué mais avec sa prédiction dans l'enveloppe je commence à me demander si il n'a pas des pouvoirs... " Biensur, on peut se demander si une prédiction à l'enveloppe sufit par elle-même à créer se genre de réaction.
  20. Nous dirons : Il ne sufit pas qu'un mentaliste ne fasse pas de la magie pour être crédible... Nottons d'ailleurs que ta question devrait amener tout lecteur sèrrieux à se demander si un magicien ne perd pas sa crédibilité quand il fait aussi du mentalisme... :grin:
  21. Thomas écrit : "Le premier est Tom MULLICA. Il a depuis arrêté la magie pour reprendre la comédie." Je crois bien que les lois anti-tabac et le politiquement corect ont rendu son numéro carrément impossible à tourner...
  22. Il a pas trouvé une équerre ! Il a trouvé pour le chat et dans les objaets semblables il me donne (entre autre) un farfadet, un vampire, un magicien...
  23. Voir aussi les applications de Reed McKlintock, qui obtient de jolis effets d'apparition en combinant la passe au muscle et la subtilité Kaps.
  24. Fred, Sans vouloir être désobligeant, et en réagissant simplement à ce que je sens en lisant ton post... ne penses tu pas que si tu intéresses plus les spectateurs en leurs parlant de ta vision de la magie qu'en leur faisant des tours, c'est qu'à un moment donné tu n'as pas su faire passer ta vision de la magie à travers ton travail ? Je pense qu'il est trés contre-productif de justifier son travail face au spectateur. S'il te sembles que les spectateurs n'abordent pas ton travail comme tu souaitherais qu'il le voient c'est que tes intentions artistiques ( ou autre d'ailleurs) n'imprègnent pas sufisament ta magie. Si tu leur explique tes intentions par un discours il t'écouteront car ils sont polis et que c'est surement trés interessant mais il ne le vivront toujours pas en tant qu'experrience artistique. Et le pire c'est qu'en faisant cela c'est toi qui évite le problème et trouves un stratagème qui t'empêche de trouver la solution pour que les spectateur comprenne de façon immédiate et évidente ce que tu veus faire passer. PS : Cette première séance de coatching artistique est gratuite mais ce ne sera pas toujours le cas... biensur...
  25. Essais de te souvenir ce qui t'as plu dans les anneaux chinois la première fois que tu les as vus, une image qui t'as marqué, et part de là. Demandes toi qu'elle était ton intention quand tu as mis les anneaux chinois as ton programme et demandes toi si la manière dont tu les présentes te permet d'atteindre ce but ou si tu l'as oublié en cours de route.
×
×
  • Créer...