Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les VIP. Clique ici pour en savoir plus !

Mimosa (Hervé)

Membre
  • Compteur de contenus

    151
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

22 Superbe

À propos de Mimosa (Hervé)

  • Rang
    VMiste**
  • Date de naissance 01/05/1960

Informations Personnelles

  • Localisation
    Chiang Mai (50) / THAILANDE
  • Profession / Occupation
    citoyen du monde

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    CMP, CFI

Visiteurs récents du profil

1 135 visualisations du profil
  1. Mimosa (Hervé)

    La France à un Incroyable Talent 2018 sur M6

    "Une parole de vérité pèse plus que le monde entier" concluait Soljenitsyne en recevant le prix Nobel de littérature. Merlin avait révélé la réalité derrière cette émission de manière écrite, Otto l'a fait de manière visuelle.
  2. Mimosa (Hervé)

    Le Plagiat vs l'Imitation

    Plagier un mort, ce n'est pas copier, c'est un 'hommage' sans dommage et sans avoir à le dédommager.
  3. Mimosa (Hervé)

    Décès de Hervé LANCELOT

    En tant que chrétien également vilipendé par Lancelot, il illustre parfaitement la phrase de Saint-Augustin à propos de l'Eglise : « II y en a qui se croient dedans et qui sont dehors ; il y en a qui se croient dehors et qui sont dedans. »
  4. Mimosa (Hervé)

    Les Miracles de la Bible vus par un Illusionniste par Gérard MAJAX

    Vu que la théologie est devenue ma passion, je me lance dans l’arène où le pauvre Tanhouarn me paraît bien isolé, encerclé une horde de rationalistes maniant l’humour. Comme Yann Moix, je n’ai pas encore lu le livre que je vais critiquer mais j’ai écouté l’interview de Gérard chez Morandini alors voici l’opinion d’un « croyant », terme mal choisi car je préfère dire « je sais » plutôt que « je crois » car malheureusement la foi ne se démontre pas, c’est un cadeau (on dit une « grâce » dans notre jargon) qui vous est donnée, souvent via les prières d’un membre pratiquant de votre famille, par exemple une grand-mère qui verra son vœu exaucé à l’heure de sa mort, ou la vôtre quand vous demandez un « signe » quand cela va vraiment mal. Quand le signe ou la coïncidence arrive ( car « une coïncidence est une manière pour Dieu de rester anonyme »), elle ne vous servira jamais de preuve pour les autres mais pour vous uniquement. Mais entrons dans le vif du sujet : Pourquoi avoir choisi la facilité de tourner en dérision des miracles de l’ancien testament ? J’aurais préféré lire « l’explication des faux miracles de la Vierge depuis 150 ans » avec par exemple comment à Fatima 3 enfants analphabètes ont pu prédire l’incroyable « phénomène météo » du 13 octobre 1917 avec 4 mois d’avance devant 70000 personnes que l’on voit agenouillés de terreur sur les photos de l’époque. Sur la vie de Jésus, Gérard marche dans les pas du philosophe Michel ONFRAY qui s’est ridiculisé devant les historiens. Sur le sujet, on se rend compte depuis peu que l’on a le détail des trois années de la vie publique de Jésus via la mystique Maria VALTORTA. Tiens un autre sujet pour Gérard : comment cette femme alitée, sans documents, a t-elle pu décrire avec détails la vie à l’époque de Jésus sur 15 000 pages sans erreur avec des descriptions de sites archéologiques qui ne furent découverts qu’après sa mort. Je vous conseille de lire en premier chef son long récit de la passion (du jeudi soir au vendredi 15h). Voir la chaîne YouTube de l’association éponyme. Durant l’interview chez Morandini, j’entends Gérard expliquant la guérison de l’aveugle NÉ par un simple coup d’ongle sur sa cataracte ! Heureusement que notre Gérard n’a pas fait ophtalmo. Sur le coup, je ne suis même pas tenté de lire l’ouvrage, même pour me détendre. Pour dire la vérité je suis peiné de voir qu’au soir de sa vie, Gérard n’ai pas encore « vu » l’invisible. Cela viendra car dans les heures qui précèdent la mort, nous devenons « voyants » au fur et à mesure que notre corps physique répond de moins en mois. C’est pour cela que les dernières paroles d’un mourant sont très importantes. Mais cela, tout le monde l’a vécu au sein de sa propre famille. Le livre de Gérard est un peu comme les livres sur Mai 68 qui se cassent tous la gueule car il est en déphasage avec notre époque, comme si Gérard était resté bloqué aux années 70 quand il pliait une canne de golf pour démasquer Uri GELLER. A contrario je suis d’une génération message-68 et quand j’ai découvert à 12 ans en 1972 le livre « la vie après la vie » du Dr Raymond MOODY, j’étais loin de me douter que cela prendrait une telle ampleur aujourd’hui avec les progrès de la réanimation. Tiens, c’est cela que je souhaite à Gérard : avoir la chance de connaître une expérience de mort imminente (bonne ou .. mauvaise) pour revenir complètement métamorphosé afin d’être prêt à l’heure du véritable départ. Un sujet inverse, sur le surnaturel de tous les jours, aurait été bien plus porteur. La semaine dernière, via la carte à la demande que j’exécute parfois comme une prédiction, on me croit capable de lire l’avenir. Je retorque alors que je suis chrétien et j’ai eu la surprise de me voir retenu de force de longues minutes par deux convives voulant en savoir plus sur l’oraison (une sorte de « méditation consciente ») et ne connaissant pas les « châteaux intérieurs » de sainte-thérèse d’Avila. Quelle joie je pouvais lire sur leur visage comme si je leur avait montré une porte. Pour conclure le livre de Gérard est de la même veine que celui écrit par mon ancêtre, un collègue magicien contemporain de Copernic : «L’INEPTIE DE LA TERRE RONDE vue par un illusionniste ». Mon aïeul y révélait que dans l’expérience où deux muscades s’écartaient spontanément l’une de l’autre à cause de la courbure de la terre, Copernic soufflait simplement entre les deux pour les éloigner. Dans les salons parisiens de l’époque, son livre avait rassuré tous les tenants de la terre plate, parmi lesquels figurait sans doute bon nombre de vos ancêtres. Malheureusement l’ouvrage a disparu des bibliothèques, donc pas de référence. Le sujet me passionne et je suis intarissable sur le sujet . Et n’hésitez pas à me vouer aux gémonies, c’est le lot de tout chrétien, car je sais que j’énerve aussi d’autres Gérard.. Mimosa
  5. Mimosa (Hervé)

    [Matos] Logiciel de Gestion de Tours

    Septembre 2017 Voici la dernière version de PoleContact pour gérer contacts et spectacles. Ecrite sous 4D v15. Pour mac (version PC le mois prochain), à télécharger ici : https://drive.google.com/open?id=0B4Ih5z6yzbK_eUdlYkg4ZTBPRkE Mimosa
  6. Mimosa (Hervé)

    Stack Master | Entrainement pour Apprendre un Chapelet

    démo live du mois dernier avec ce chapelet : https://drive.google.com/open?id=0B4Ih5z6yzbK_WVo0TjFYejhUXzA
  7. Mimosa (Hervé)

    Coup de gueule envers Oscar MUNOZ, l'ancien président international de l'IBM

    Munoz aurait pu attendre le décès de Tabary et dire que "c'est un hommage" et tout le monde aurait trouvé cela génial..
  8. Mimosa (Hervé)

    Formation au Double Fond

    Cher Creatory Si tu as écrit cette apologie de ta propre initiative, c'est bien sinon c'est le début de la manipulation mentale. Pour ma part cela me rappelle furieusement le texte d'Agnès Samsoen dans la revue "le magicien", dont on n'a plus jamais entendu parler par la suite. Sinon, plaie d'argent n'est pas mortelle, surtout quand ce n'est pas son propre argent.. Pour ma part, le club de magie du CFI et moi avons perdu 10 000 € dans le procès intenté par ce professeur en 2001 et nous sommes toujours debout. Mais surtout, si tu veux devenir artiste, il ne faut pas perdre ton âme car ce serait dommage de tout gâcher. Bonne chance et saches que des gens comme Mimosa, Bernard Bilis, Jan Madd, Christian Girard, Crispon (l'autre) pourront toujours t'éclairer lorsque certains détails te sauteront aux yeux. Hervé LE MARCHAND, ancien président du C.F.I
  9. Mimosa (Hervé)

    50e FFAP à Nancy 2016 du 27 au 301016

    Des vedettes qui viennent au congrès de la FFAP sans y être engagés, il y en a un paquet !! Déjà James HODGES frise les 100% de participation .. Cas inverse, MERLIN, DUVIVIER ne viennent que s'ils sont engagés Impossible d'établir une règle sauf que le vedettariat n'a rien à voir avec le plaisir d'assister à un congrès
  10. Mimosa (Hervé)

    Jan ROUVEN

    quizz : 1- le magicien n'est un pédophile comme on en connaît bien d'autres dans notre milieu 2- c'est un complot car il gênait à Vegas 3- un hacker peut mettre n'importe quoi à distance sur votre ordinateur La réponse est évidente pour n'importe qui doté de bon sens mais cette qualité est en voie d'extinction. Pauvre milieu magique totalement déconnecté de la réalité.
  11. Mimosa (Hervé)

    [Télévision] Alexandra DUVIVIER sur BFM Business le 300816

    Consternant. Que des entreprises fassent appel à Duvivier malgré son passé sulfureux montre que l'histoire se répète sans cesse.
  12. Mimosa (Hervé)

    [Matos] Logiciel de Gestion de Tours

    Je ne veux pas entrer en guerre avec vous. Je n’interviendrai d’ailleurs plus sur le fil dédié à votre logiciel ainsi que vous me l’aviez fait remarquer : [Matos] iTricks Base - logiciel professionnel pour magiciens Je n’ai parlé de PoleContact que sur ce fil et depuis bien plus longtemps. Les deux logiciels sont différents mais rien qu’en regardant les vidéos et photos d’écran, je me pose des questions : - je ne connaissais pas StackView, logiciel gratuit pour le travail sur les cartes et les chapelets. Un véritable travail d’autiste auréolé d’un manuel avoisinant les 300 pages. Vouloir le refaire avec 4D me semble une cause perdue. Par ailleurs les cartes sont plus jolies dans stackView et plus proche d’une représentation de la réalité avec l’étalement en ruban. Honnêtement, pouvoir faire des montages de 62 cartes au lieu de 52 ne justifie pas votre module. - le look de l’interface me surprend : les boutons gris en relief, cela date de Word 5.1 et il me semble que l’on DOIT désormais opter pour des boutons gérés par le système même si on peut faire les siens et donc n’importe quoi. Le double chevron >> pour signaler un pop-up sur un bouton n’est pas du tout un standard d’interface ! On peut en dire de même de l’aspect des onglets, des boutons radio, groupes de boutons, dialogues d’alerte - j’ai vu des inversions de lettres dans l’orthographe de quelques libellés. Je ne comprend pas un tel manque de soin et qui soit passé au travers de tous les testeurs. Et comme dit Buffon : « le style c’est l’homme » et cela laisse augurer du soin porté à l’écriture du code. - l’interface est tout de même un peu lourde avec des cadres, des filets (surtout inutiles autour des chiffres) , des boutons dont on ne sert pratiquement jamais. Steve Jobs martelait « la meilleure interface, c’est quand il n’y a pas d’interface ». La tendance est de tout masquer, ainsi dans mac OS, les ascenseurs n’apparaissent que lors du survol de la souris. Les boutons rarement utilisés ( ex : export vers Stackview) devraient figurer dans un menu et ne pas occuper de place sur l’écran. Il faudrait utiliser davantage le clic contextuel (clic droit). - la méthode la plus efficace pour bâtir rapidement un montage de cartes reste quand même une simple chaîne de caractères : AP 2C VK 5T… Devoir le faire par 52 glisser-déposer est un peu exagéré. - au lieu de mettre des mots comme ‘rouge’, ce serait plus simple d’afficher le contexte en couleur rouge car lire « carte01->[7T / Dos TB] » est par exemple indigeste. - j’aime la grande musique mais j’aurais préféré un commentaire oral comme le permet l’excellent logiciel ScreenFlow sur mac. - il y a des endroits où il faut saisir un nombre de cartes. Pour éviter d’abandonner la souris et utiliser le clavier, on peut ajouter des boutons flèches en regard des champs de saisie. - je n’ai pas vu de tip d’aide lors du passage de la souris sur les boutons. On pourrait aussi agrandir les dialogues d’options pour expliquer en 3 lignes ce qu’est une donne australienne par exemple. - la gestion des images multiples avec une sorte de planche contact mal ajustée est indigente. Je vous suggère la note technique 16-05_PictureCollageIn4D qui est un composant donc le source est donné. Je n’ai pas joué avec TricksBase mais j’aurais bien aimé tester le client-serveur (car je sais vraiment quelque chose de difficile), l’agrandissement des fenêtres, ce qui se passe quand on fait une saisie absurde, si le hasard est vraiment réel (= on ne retombe pas sur les mêmes mélanges si on relance le logiciel) Mais encore une fois, je n’ai plus rien à prouver, ayant donné maintes fois des conférences aux programmeurs 4D et il me semble que vous n’êtes point reconnu comme étant un cador dans ce milieu. Vous êtes libre de critiquer PoleContact également et si vous voulez, je vous DONNE le source de mon logiciel qui est abondamment commenté et si vous en retirez quelques pépites, j’en serais le premier heureux. Et pour finir sur une note optimiste, la centralisation des données sur un serveur ( par ftp, je pense) est une excellente idée et devrait contribuer au succès futur.
  13. Mimosa (Hervé)

    [Matos] Logiciel de Gestion de Tours

    PoleContact (gestion de vos clients, agences, spectacles ) est toujours entretenu et mis à jour La dernière version pour mac est à télécharger ici https://www.sugarsync.com/pf/D7271047_84078623_954564 ses fonctions ont déjà été décrites dans ce long fil de discussion. Toujours gratuit aussi.. Le logiciel IntelliDoc (voir plus haut) est intégré dedans (modules 'Documents' ) Ecrit sous 4D version 14 (passage sous 4D v15 cet été)
  14. INCROYABLE TALENT : L’aviez vous aussi comme cela ? En attendant Eric LEBLON, je me suis coltiné la seconde émission et elle confirme mes sentiments suite au visionnage de la première : - Les imbéciles sont bien plus nombreux que je ne le pensais, cela représente a peu près 40% du casting. - Il s’agit donc bien d’une exécution publique car la lapidation n’est pas encore autorisée en France. Là encore la production protège ses jury en confiant des pierres assassines aux bécassines de la salle : ces spectatrices sont affublées d’un micro cravate qui enregistre toutes leurs remarques. Quand le numéro est mauvais, la production distille son poison en choisissant les répliques les plus meurtrières. Car les mots peuvent tuer, mais anonymement, c’est encore plus cynique. Et puis ce sont des bécassines, hein, « il faut leur pardonner quand elles ne savent pas ce qu’elles font ». On a d’ailleurs entendu l’une dire « il dit qu’il est né à l’époque de Pearl Harbour ?? j’ai pas compris là ? » Visite des loges. Tiens, ils mettent le jus d’orange et le coca dans des verres à vin ?? Bizarre, bizarre, mais en regardant mieux, on voit le goulot des bouteilles interdites. Quelle hypocrisie.. J’ai cette fois remarqué qu’Eric ANTOINE était doté d’une oreillette sur le côté non filmé de son profil. Notre nouveau Delarue ? Le jury Kamel n’a toujours pas compris qu’il était le pendant d’Hélène SEGARA, choisi non pas pour ses neurones, mais comme représentant de la discrimination positive à destination des minorités sexuelles et confessionnelles du pays. Comble de lèse-majesté, ce poltron-minet s’autorise à buzzer à la place d’Eric !! Car, et c’est tout à la gloire d’Eric, il n’a JAMAIS fusillé un candidat, même mauvais. Et avec quel brio : pour éviter la pression de ses acolytes ayant déjà tous buzzé l’hallali et qui attendent de sa part le signal de la curée, Eric va faire le pitre dans la salle pour offrir au martyr ses deux minutes de célébrité ! Chapeau bas. Mimosa
  15. INCROYABLE TALENT : UN DÎNER DE CONS ADAPTÉ AU SPECTACLE Je ne regarde jamais la télé en dehors de quelques vieux films et documentaires. J’ai quand même eu le courage de me taper incroyable talent en accéléré pour ne pas mourir idiot et découvrir Eric ANTOINE dans un nouveau registre. J’ai un peu analysé les brillantes recettes de la production qui sont appliquées par contrat partout dans le monde. Les vrais stars sont le futur gagnant et les deux têtes du jury. Le jury : 4 juges sous la férule de Gilbert ROZON qui a coopté Eric ANTOINE (comme Blatter l’avait fait avec Platini pour la FIFA), tout deux chapeautant deux valets dont une belle plante. Les deux jurys n’ont rien à dire, notamment quand Lamerde OSONS vient derrière Hélène SEGARA pour buzzer à sa place, aussitôt imité par Eric Antoine qui vient faire de même avec l’autre valet. Pour ceux qui pensait que les dés n’étaient pas pipés, c’est raté. Une démocratie à la Ali BONGO (le fils d’Omar, pas le magicien) où j’aurais fier d’envoyer un uppercut à ce GROSCON s’il avait osé cela avec moi, c’est sans doute pour cela que je ne serai jamais jury. On sait que les candidats ne sont pas traités également. C’est l’un des secrets de l’émission qui mélange habilement des vainqueurs potentiels de talent, bien rémunérés, avec des gogols, c’est-à-dire des andouilles avec une cervelle de mongol mais sans le corps d’un trisomique pour sauver la morale. Le con idéal en quelque sorte. Le pauvre imbécile qui a tenté de chanter ses créations « a capella » n’aurait jamais du franchir les barrages dans un vrai concours mais c’est la perle rare, un imbécile qui va faire rire la France entière avant de se faire assassiner par Rozon avec la même lâcheté que celui qui s’offre un safari au Kenya en étant garanti par son guide de ramener un trophée. C’est digne d’un cabaret bas de gamme et un Jean MERLIN aurait éclipsé ce CAUSONS sans effort mais il déjà écrit brillamment ce qu’il pensait de ce genre de concours. Ce con venu bénévolement n’a même pas eu le droit à sa minute de gloire. César a décidé son exécution et le peuple jubile. Pourtant il faut qu’il donne tout son jus. C’est le rôle de ce pseudo régisseur back stage, dont le rôle est vital. Il fait croire au candidat déçu qu’il est de son bord en l’encourageant à dire des inepties sur les juges. De l’or en barre pour la production. Si j’avais candidat et assisté à cette scène, j’aurais empalé ce jeune minet car ridiculiser les cons à leur insu est une sorte de viol. C’est sans doute pour cela que je ne serais jamais candidat non plus .. Au passage, le congrès annuel de la FFAP devrait tout de même s’inspirer de ce casting car leurs concours sont aseptisés depuis quelques années. Il y a 15 ans, on se tapait des fous rires avec des candidats hors du commun : l’un qui met le feu à son guéridon, un autre qui simule un évanouissement sur scène pour échapper au ridicule d’un gros trou de mémoire en mentalisme, etc. Un autre candidat a fait les délices du jury, un bruiteur animalier qui a présenté un catalogue d’imitations sans aucune mise en scène, un peu comme un ombromane qui débiterait ses figures en se contentant de les nommer. Seul Eric a voté pour lui mais on aurait lui lui conseiller d’ajouter quelques accessoires, jingles musicaux et de raconter une histoire marrante. Non rien, juste sauvé par son imitation d’un japonais ayant la diarrhée ! Ces cons sont les seuls à rester honnêtes, en jouant leurs créations dans un silence glacial, sans le support d’une bande musicale ou d’une mise en scène. Les gagnants potentiels sont souvent de bons copieurs comme ce chanteur d’opéra anglais qui a mis toutes les chances de son côté en reprenant un chef d’oeuvre de Puccini « nessum dorma » . Il lui a suffit d’imiter Pavarotti pour l’emporter. Là, on a eu droit à Piaf et son « Je ne regrette rien » L’émission se vante d’avoir fait découvrir Eric ANTOINE et Xavier MORTIMER. Faux car aucun d’eux n’a été très loin dans la compétition. Eric a bénéficié d’une exposition médiatique dans toutes les émissions, même étant éliminé et possède une personnalité bien plus percutante que sa magie. Xavier MORTIMER est un génie et aurait percé de toutes manières. Comment la production se protège-t-elle ? Vu que certains candidats sont choisis pour être les cons de service, il est évident qu’on ne peut les autoriser à se vanter d’avoir été sélectionnés dans ce concours national ! La production peut aussi choisir au montage la caméra qui montrera le candidat sous un angle fatal comme ce jeune magicien pris en lâche avec un tilt béant comme une bouche d’égout. On aperçoit Eric ANTOINE préparer ses questions dans sa loge. Car il faut être brillant dans les répliques. Là où le jeu n’est pas équitable, c’est que le candidat n’a pas le temps de mijoter une réponse à la hauteur. Exemple de question proposée par Eric : « Préfèrerais tu gagner les 100 000 € ou faire une belle carrière ? » Si le candidat avait eu les questions par avance, comme dans les émissions politiques, il pourrait rétorquer : « une belle carrière car je pourrais gagner ces 100 000 € net toutes les semaines comme Nicolas CANTELOUP » (source : les dossiers du canard sur le business du rire) ou bien plus cynique : « je préférerais être membre du jury durant 3 ans pour faire un « ménage » à 5000 € toutes les semaines sans avoir de talent » Je pense même que le jury bénéficie de quelques minutes à la fin de chaque prestation pour affuter ses armes. A 4 contre 1, les mots peuvent tuer. Je suis aussi certain que les dérapages du jury sont coupés au montage tout comme pourraient l’être les répliques trop cinglantes des candidats. Je n’ai pas vu la seconde émission où l’on devrait voir Eric LEBLON. Nous savons tous qu’il existe un gouffre entre les deux Eric, côté arsenal et techniques magiques. Dans ce domaine, le nain n’est pas celui qu’on croit même sans avoir fait l’Olympia. Mais encore une fois, la personnalité est plus importante que la technique. Ce dîner de cons intelligemment construit n’élève guère le spectateur mais un pape de la magie pour enfants a dit qu’il faut aller dans le monde de son public .. C’est le secret pour réussir à la télé : « pour guider les gens, suivez-les » Cette émission est vulgaire, vous me pardonnerez donc de l’avoir été aussi. Sachez que le principal est d’être heureux et de rendre les autres heureux. Tout le reste n’est qu’une perte de temps. Mimosa depuis la Cité des Anges
×