Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Mickaël MCD

Membre
  • Compteur de contenus

    3329
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    96

Messages publiés par Mickaël MCD

  1. il y a une heure, Christian GIRARD a dit :

    Et s'ils te cassent les perles ?

    Je n'me laisse pas facilement casser les perles tu sais 😉 😄

    il y a une heure, Yann CPN a dit :

    Mais ce qu'ils voulaient, c'était, après le tour, essayer par eux-mêmes de mettre les lacets dans les perles, etc. (c'était ma femme et mes enfants... je les ai mal "éduqués", vu qu'il est vrai que j'aime finir clean et que, d'habitude, on peut me prendre le matériel sans que ça ne me dérange). Ma fille a très vite imaginé... ben le truc traditionnel, qui se fait à l'avance (sans fil). Elle voulait les lacets pour tester. On aurait un peu dit des enfants ("Tu me les passes ? Je veux essayer !")

    // Oui j'ai un "truc" 😉 🙂, c'est couvert par ma présentation. (bis)

    Personnellement, quand je présente une routine, je rentre dans une sorte de personnage. Différent si je suis avec des inconnus ou avec des proches mais... malgré tout j'ai un personnage quand je suis en situation donc.

    Et à la fin de la routine, (comme confié dans mon test de Grandma's miracle en page 01), je dis peu ou prou ceci :

    • C'est pour ça que je garde précieusement cette authentique réplique à l'abri des regards indiscrets.
    • Tout en rangeant mon matos dans la bourse en cuir.

    Du coup j'ai ces aspects dans ma config' :

    • Je joue un rôle, un personnage.
    • J'ai un scénario pour décrire ces cordelettes comme étant des artefacts vaudous.
    • Je range mécaniquement mon matériel dans la bourse en cuir en disant bien :
      • [...à l'abri des regards indiscrets...]

    Du coup si t'es embêté, à ta place je partirais sur un "rôle" doublé d'humour et triplé d'un soupçon d'ironie.

    • Je tiens trop à vous, je ne peux pas vous laisser ça entre les mains...
    • Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités...
    • ...

    Bref, là on n'est plus dans un problème de routine ou de gimmick mais plutôt de gestion d'auditoire. A toi de mettre les barrières, c'est toi le magicien 😉 🙂

    • J'aime 1
    • Merci 1
    • Haha 1
  2. Le 09/06/2017 à 10:54, SébastienO a dit :

    Je ne pense pas qu'il y ai un sujet ouvert sur ce livre.

    Pourtant, à la vue des deux Triumph présentés dans les vidéos ci-dessous, ce livre me paraît fort intéressant.

     

     

    Merci pour ce sujet Sébastien,

    J'étais passé à côté de cette petite pépite 😄

    J'adore cette approche bordélique à la Lennart Green 🤩 😎

  3. Le 04/09/2023 à 17:44, Didier AGYRD a dit :

    Après le buzz de Blackpool, l'attente insoutenable de la commercialisation de Drop  et la critique dithyrambique de Mickael (que je remercie au passage pour ces messages détaillés et toujours très intéressants), je m'attendais à voir une pluie d'autres avis sur le produit… et bien non. 

    J'imagine que les cartomanes qui maîtrisent la cascade se font plaisir avec ce tour, peut-être pas...

    Partagez vos impressions!

    Merci Didier, c'est très sympa 😄

    Pour info, j'ai pu me refaire Drop, c'est vraiment pas compliqué du moment qu'on a bien compris comment le gimmick est fabriqué.

    En ce qui me concerne, bien sûr c'est un grand oui et c'est toujours un outil que je promène avec moi quand je sors, avec Grandma's miracle, ce sont mes 2 petits joujoux du moment 😀

    • J'aime 2
  4. Il y a 12 heures, Joel SANCHEZ SCANAVINO a dit :

    J'aimerais trouver des personnes qui serais intéresser pour crée un club de magie prestidigitation sous forme d'associations à Forcalquier 04300 alpes de hautes provence, cartes, close-up, magie pour enfants, scène, mentalisme,

    Bonne soirée Amitiés

    Hello Joël 🙂

    J'ai quelques pistes si ça peut t'intéresser, on ne sait jamais 😄

    • Pour créer une association, il faut un minimum de 2 personnes.
    • Il te suffit de trouver un compère, ça peut être ta compagne, un de tes enfants, un neveu, un frère, une sœur... Qui tu veux du moment que vous êtes deux !
    • Ensuite, financièrement, c'est gratuit de créer une association !
    • Du coup, tu peux déjà créer ton asso et déposer les statuts.

    Une fois que tu as ton association de club de magie.

    Maintenant, tu peux attirer plus facilement du monde avec des statuts déposés.

    • Tu peux faire ta comm' :
      • sur les réseaux sociaux ou par le bouche à oreille
      • les conseils de quartier (il y a souvent des conseils de quartier dans les villes)
      • la gazette de ta ville, ils seront très content de pouvoir parler de la création de ton asso !
        • qui sait, il est probable que la ville puisse même mettre un local à disposition 😄
      • tu as peut-être aussi un service des associations en passant par ta mairie
      • à Forcalquier, tu as une communauté de commune aussi :
        • ça permet de prospecter plus large et offre encore plus de visibilité
      • le site de ta ville propose une page dédiée aux associations à cette adresse :

    Ça peut être une belle aventure de commencer avec une petite poignée de passionnés et de construire votre identité et votre club au fil des nouvelles rencontres.

    Avec par exemple un premier objectif d'animer une structure comme une crèche ou une école ou encore la fête de fin d'année de ta ville 😉

    C'est une belle démarche que tu entreprends là, je te souhaite une belle réussite dans ton entreprise 😉 🙂

    • Merci 1
  5. Il y a 18 heures, Yann CPN a dit :

    Vous avez un truc pour éviter que les spectateurs ne veuillent vous prendre les cordons pour essayer eux-mêmes ? (et risquent donc de trouver le gimmick)

    J'ai essayé un "Non, j'ai peur qu'on me les abîme" auprès de ma femme , ce qui l'a fort agacée. 😬

    Avec des spectateurs inconnus, je pense que je passerais immédiatement à autre chose, mais si vous avez testé d'autres solutions...

    Salut Yann,

    Oui j'ai un "truc" 😉 🙂, c'est couvert par ma présentation.

    Grosso modo je donne l'illusion d'avoir donné les cordelettes à l'examen avant de vraiment démarrer l'effet 😄

    La petite bourse fait désormais parti du modus operandi.

    • Quand je commence mon boniment, je sors ma petite bourse en cuir qui contient le matos.
      • Je ne reviens pas sur le boniment mais tout ce que je fais est accompagné de mon boniment bien sûr.
    • Volontairement, je ne sors que les cordelettes, surtout pas les perles.
    • Pendant mon boniment, je décris ces cordelettes au public.
    • Je tire dessus sans décrire ce que je fais en en tenant une par chaque extrémité. Ça montre une solidité des cordelettes, ni plus, ni moins.
    • Et ensuite, je les force invite à les toucher.
      • Ma main droite pile au milieu de la cordelette.
      • Ma main gauche tend la pointe de la cordelette qui est vers le spectateur au spectateur.
      • Je leur dis de toucher, de voir comment c'est doux et agréable + boniment.
    • A ce moment :
      • Là, les spectateurs n'ont aucune idée de ce qui va se passer.
      • Ils touchent la cordelette par curiosité et poliment mais sans rien chercher à ce stade, logique.
    • Ensuite, qu'ils soient trop entreprenants ou pas ça ne change rien. Mais admettons qu'ils soient trop entreprenants...
    • S'ils sont trop entreprenants, j'ai gardé un mystère dans ma petite bourse pour couper court à toute tentative d'examen plus poussé de la cordelette.
      • A ce moment-là, je récupère la cordelette qu'ils sont en train de caresser.
      • Je sors les 3 perles et je me concentre pour lentement les aligner sans qu'elles ne puisse bouger sur la table. Un bel alignement des 3 perles. Au besoin, tu peux claquer une perle dans la main du spectateur. Il va forcément se focus dessus et se désintéresser des cordelettes.
      • Bah honnêtement, ça coupe complétement l'intérêt pour les cordelettes ! 100% des cas ça marche pour moi !
    • A la toute fin de l'effet, avec un bon boniment bien construit, focus sur le fait que les cordelettes sont passées non seulement à travers les perles mais également à à travers leur main, les spectateurs n'ont qu'une seule idée en tête :
      • Examiner les perles !
        • Parce que les cordelettes ont été examinées avant (c'est inconscient).
        • Parce qu'ont a bien imprimé dans leur esprit que c'était passé à travers les perles.
        • Et parce que, mécaniquement, ils ont les 3 perles dans la main !
          • C'est imparable.

    Personne ne m'a jamais demandé de revenir sur les cordelettes. Parfois simplement de leur refaire le tour.

    Et je l'ai pratiqué avec mes collègues, ma famille, mes amis et de parfaits inconnus. Avec cette approche et un boniment bien ficelé, ça n'a jamais raté 😉 😄

    En plus concis

    • Fais toucher avant et ne sors pas les perles tout de suite.
    • S'ils te cassent les roupettes, sors les perles.
    • J'aime 2
    • Merci 5
  6. il y a 54 minutes, Frédéric NAUD a dit :

    Je t'ai déjà expliqué que selon moi le "raisonnement" ( Mme Carrère d'Encausse l'a commis avant toi...) qui concluait que l'EI était élitiste n' était basé que sur des faux arguments, et que donc le fait que la  nouveauté qu'apporte l'EI implique l'élitisme ne trouvait sa validité que dans le caractère nouveau de l'EI. C'est on peut se demander si ce n'est pas seulement la nouveauté qui vous fait peur..

    Je sais que tu as à nouveau développer plein d'"arguments" en faveur de l'élitisme de l'EI. Désolé, ils ne me convainquent pas du tout. Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails. Le format du forum me paraît inadéquat. Simplement je dirais que ce n'est pas en stoppant les avancées que l'ont va réconcilier les gens avec la langue. Ne sous-estimons pas les gens et en particulier les jeunes. Mon activité quotidienne à leurs côtés m'encourage de plus en plus à penser ça.

    Je ne défends une théorie parfaite et je ne me sens pas dans l'obligation d'en être un expert pour parler de ce que je  considère comme un fait socio-culturel et pas un dogme à mettre en avant. En plus faire l'amalgame entre l'EI et sa transcription sur un support technologique ne me paraît pas justifié. Et qu'est-ce que mon métier de prof vient faire là-dedans ? J'y faisais référence lorsque parlais de raisonnement, je ne suis pas prof d'écriture inclusive !!!

    Bon pour finir, ta petite étude sociologique sur tes collègues, si ça c'est pas une généralisation abusive... 

    Voili voilou, encore une fois désolé, mais là je sature, j'aurai trop à dire pour développer mes réactions et ma pensée en restant constructif.

    Je ne voudrais pas que les bourrasques évoquées par Frédéric Hô deviennent des ouragans... 😁

    Salut Frédéric,

    Je comprends certains de tes arguments et je trouve même que le point de vue se défend 😉 🙂

    Tu l'auras compris, pour autant je n'adhère pas à ces points de vue.

    Je comprends aussi que ça puisse être épuisant ces débats. Et en vain de chaque côté finalement.

    Perso, je suis content qu'on ait pu exprimer chacun nos points de vue, ça c'est top déjà ! 😀

    • Merci 2
  7. Il y a 1 heure, Christian DELAMORINIERE a dit :

    bradé 60 balles chez SpeedCubeFrance

    Merci Christian,

    Mais je vais quand même attendre encore 😉

    • Je préfère l'avoir par Amazon Prime pour diverses raisons.
    • C'est encore trop récent pour moi, les quelques avis que j'ai vu ne m'ont pas assez convaincu.
    • Même si le GAN 13 est mieux que le GAN 12 et que je possède les 2, je suis encore et toujours avec mon GAN 12.

    Du coup, je ne suis pas du tout pressé de passer au GAN 14 🙂

  8. il y a 30 minutes, Jean-Luc PGT a dit :

    Et voici la photo !

    Quant à l'année d'achat, j'aurais tendance à dire 2019 (environ parce que je ne suis pas sûr) et je ne connais pas le prix, c'était un cadeau ...

    image.png

    Merci Jean-Luc ! 😄

    Alors je pense pouvoir affirmer qu'il s'agit d'un GAN 356 avec des aimants pour faciliter les alignements 😉 🙂

    Très bon cube, bien meilleur que le Rubik's Cube d'Ernő Rubik (1974).

    Son prix est autour de 35 euros donc.

    Mais malheureusement ce n'est pas un Maglev 🙂

    Les Maglev ressemblent plutôt à l'image ci-après avec des petites encoches que l'on peut mettre sur 3 positions différentes pour faciliter les enchainements, rendre le cube plus ou moins souple ou plus ou moins dur avec les avantages et les inconvénients que cela apporte.

    Sur la photo on voit une petite ligne avec un bouton qui peut être positionné à droite, à gauche ou au milieu.

    GAN12.png.cb1d3bffa18c6d48bd34e0a42a9d1b56.png

     

    • J'aime 1
    • Merci 1
  9. Il y a 7 heures, Jean-Luc PGT a dit :

    Tiens, j'ai moi même un GAN (avec aimants), mais est ce qu'il est possible de savoir quelle version on a ?
    (oui je n'ai plus la boite ni rien de ce qu'il y avait avec ...)

    Je peux peut-être t'aider (mais pas sûr) si tu postes une photo de ton GAN avec la face non alignée pour y voir les aimants 🙂

    Et si tu as l'année d'achat et le prix d'achat ça peut aussi aider 😄

    Comme ça :

    GAN.png.c14a1bcb611ea268ece7b70a0971b78e.png

     

    Technologie Maglev

    La question importante en matière de GAN, c'est de savoir si c'est du Maglev ou pas.

    • MagLev = Magnétique / Lévitation

    Si tu l'as payé autour de 35 euros, ce n'est pas un GAN Maglev, c'est un GAN 356.

    • 356 c'est sa taille : 3.56 cm de côté
    • Il y a des aimants pour aider à l'alignement et ça tourne déjà vachement bien.
      • Du coup tu as un peu le côté magnétique.
      • Mais pas du tout le côté lévitation.

    GAN Maglev

    • Là tu as bien tous les aimants qui attirent et donc qui aident à aligner.
    • Mais tu as aussi des aimants qui repoussent (d'où le côté lévitation) et qui aident à fortement diminuer les frottements. Pour un gain de vitesse hallucinant.
    • Le UV Coated c'est simplement la finition brillante, magnifique 🤩 😎

    C'est plutôt autour d'une centaine d'euros le cube Maglev contre 35 euros environ pour le GAN 356.

    Du coup ça peut déjà t'aider à savoir quel est ton cube 😉 🙂

    • J'aime 1
  10. Il y a 11 heures, Frédéric NAUD a dit :

    Avant de me prêter ce genre de sophisme, il faudrait peut-être m'expliquer en quoi l'écriture inclusive utilisée intelligemment est élitiste. Ton absence d'argument fait que tu présentes la notion d'élitisme comme une conséquence directe de la nouveauté et de l'éventuelle complication qu'elle représente. Je prends donc un malin plaisir (ironique, je suis prof de maths...) à m'autoriser l'utilisation de façon de raisonner : nouveauté donc élitisme.

    Hello Frédéric,

    Par ma formule de réponse sans autres mots que ma citation, je voulais justement passer rapidement à autre chose. Ça ne me paraissait pas central dans ces échanges...

    Je répondais à ce que tu avais écrit et que j'avais pris soin de citer :

    • "Alors toute nouveauté, sous prétexte qu'elle demandera un apprentissage aux non initiés, est à proscrire."

    C'est toi qui a donc abordé la question sous cet angle 😉 🙂

    J'ai trouvé le raisonnement aussi bancal que le fait que Socrate soit un chat parce qu'il est mortel. C'est le même cheminement.

    Il y a 11 heures, Frédéric NAUD a dit :

    il faudrait peut-être m'expliquer en quoi l'écriture inclusive utilisée intelligemment est élitiste

    Oui je l'ai déjà exprimé à plusieurs reprises 🙂

    • C'est élitiste car seule une poignée de personnes l'utilise.
    • C'est élitiste car la plupart des gens qui l'utilisent savent à peine l'utiliser correctement :
      • erreurs de règles à appliquer,
      • cas particuliers qu'on ne peut probablement pas solutionner sans règles additionnelles,
      • ponctuation massacrée 9 fois sur 10,
      • ...
    • C'est élitiste parce qu'une belle partie de la population est en souffrance avec le français.
    • C'est élitiste parce qu'en 2023, on trouve des tutos sur le net pour nous apprendre :
      • s'il faut dire "quand même",
      • ou s'il faut dire "comme même".
    • C'est élitiste parce que ça tend à fracturer davantage la société entre les "bien lettrés" et ceux qui n'ont pas eu un parcours d'études intellectuelles.
    • C'est élitiste parce que, finalement, seulement un petit pourcentage des français connait ne serait-ce que l'existence de l'écriture inclusive.
    • ...
    Il y a 11 heures, Frédéric NAUD a dit :

    Et avec un smartphone, on fait comment ?? 😬

    Ah, tu vois ! Toi même, professeur, tu es en délicatesse avec l'usage même de l'écriture inclusive que tu défends pourtant.

    Perso, je ne suis pas favorable à l'écriture inclusive (nan, sans déc' 😄), mais je constate que 9 fois sur 10 on massacre l'écriture inclusive quand on l'emploie (statistique non contractuelle), à commencer par les règles de ponctuation.

    Comment faire un médian ou point milieu avec un smartphone

    01 Au clavier du smartphone

    Depuis un iPhone (mais ça doit marcher sous Android), tu actives ton clavier virtuel.

    Faut que ce soit le clavier normal, pas un clavier spécifique comme pour les URL ou les mails dans certains champs à saisir.

    Tu actives le mode chiffre & ponctuation en cliquant sur le petit bouton en-dessous de la touche shift.

    Tu verras le point classique.

    • Tu laisses enfoncé le bouton du point classique.
    • Juste à droite tu as le point médian qui t'es proposé 😉 🙂

    02 Solution universelle

    Tu lances ton navigateur préféré et tu tapes "point médian".

    Tu vas forcément avoir le symbole d'affiché dans une page de ta recherche.

    • Tu le sélectionnes (cliqué / glissé avec le doigt).
    • Tu cliques sur "copier".
    • Tu vas où tu veux écrire un message en écriture inclusive.
    • Tu fais un "coller" à chaque fois que tu veux placer un point médian.

    03 Solution universelle rapide

    Tu fais tout ce qu'il y a dans la solution "02" juste au-dessus mais seulement la première fois.

    Et puis tu colles simplement un point médian dans un bloc-note !

    C'est hyper rapide d'accès, dès que t'as copié une fois, tu peux coller autant de fois que tu veux pendant la rédaction de ton message 🙂

    --> Tu vois je suis plutôt enclin à aider à bien pratiquer l'écriture inclusive 🤗 je ne cherche pas de querelles sur le sujet, je débat simplement en défendant mon point de vue 😉

    Il y a 10 heures, Frédéric NAUD a dit :

    Pour le coup du Top 3, il s'agit là d'une rhétorique très moyenne... quelque chose peut avoir de la valeur sans être dans le "Top 3", notion aussi artificielle que tapageuse... Tu pourrais envisager que l'écriture inclusive est une des manifestations du questionnement lié à l'établissement de l'égalité homme/femme, pas plus utile ou inutile que d'autres.

    Sérieux.

    Je ne pense pas que ce soit un combat utile aux femmes.

    Pire.

    Je pense que c'est... un combat d'hommes ! 🤪

    J'ai rencontré quelques adeptes de l'écriture inclusive. Peut-être une dizaine. Dans le lot il n'y avait qu'une seule femme, elle s'appelait Sarah (pour info, elle n'avait pas huit ans), et elle ne défendait pas l'écriture inclusive ; je n'ai pas débattu idéologie avec elle n'étant pas proche, ce n'était qu'une collègue que je connaissais peu...

    • Je lui ai simplement appris comment faire un point médian au clavier car elle mettait des points classiques.
    • Un comble, je me présentais donc comme un défenseur de la bonne écriture inclusive ! Véridique.
    • Elle me répond peu ou prou ceci :
      • Ah merci Mickaël, mais tu sais, je ne suis pas vraiment adepte de ça, je fais jute comme mon binôme pour que ce soit homogène dans nos écrits... (son binôme était un homme)

    Un autre comble ! La seule femme que j'ai rencontré qui utilisait cette écriture ; et bah elle s'en fichait royalement !

    Alors mon avis est biaisé forcément parce que c'est simplement ma petite expérience perso... Mais de ce que j'en vois, c'est un combat d'hommes, pas de femmes 😅

    Et j'évolue depuis ma naissance dans des milieux féministes. De mon expérience toujours, ce n'est pas un combat que les femmes défendent, pas dans la masse.

    • C'est une guéguerre d'intellectuels. Voire d'intellectuels masculins.
    Il y a 11 heures, Frédéric NAUD a dit :

    Je n'aime pas le principe qui consiste à évacuer complètement quelque chose sous prétexte "qu'il y a plus grave..." Cela cache souvent autre chose (je ne t'accuse pas).

    Oui mais faudrait-il que ce combat soit utile et qu'il ait des répercutions positives pour la cause défendue :

    • Utile : à mes yeux non.
    • Répercutions positives : à mes yeux non.

    Je m'explique.

    A part casser les coquilles aux femmes en délicatesse avec le français ça ne changera pas grand chose.

    Choisir c'est renoncer

    Choisir l'écriture inclusive ou non, c'est plus ou moins faire ce choix :

    • Prioriser l'inclusion des femmes.
    • Prioriser l'inclusion des hommes et des femmes en délicatesse avec le français.

    Le mathématicien que tu es va aimer la suite j'en suis sûr 🙂

    • Tu prends le nombre de femmes qui défendent l'écriture inclusive ou se sentent mises à mal par la règle de français qui veut que le masculin l'emporte sur le féminin.
    • Tu prends le nombre de femmes qui ont du mal à écrire correctement le français.
    • Tu fais la comparaison.
    • Et tu vois quel nombre de femmes tu peux aider le plus avec ton choix.

    C'est ça qui est fou.

    En voulant pratiquer l'écriture inclusive, on va mettre en difficulté bien plus de femmes qu'on ne va en aider !

    Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

    Finalement, est ce que ça sera l'usage qui en décidera ?

    Suis pas un spécialiste mais je crois que c'est comme ça que ça fonctionne.

    Toutes les règles de français du monde ne pourront pas aller à l'encontre des usages des français dans leur quotidien.

    Comme cité hier, les académiciens ont opté pour "la covid" et les usages des français ont opté pour "le covid". Dans la masse en tout cas.

  11. Il y a 1 heure, Frédéric NAUD a dit :

    Alors toute nouveauté, sous prétexte qu'elle demandera un apprentissage aux non initiés, est à proscrire. Pourquoi ne pas se parler uniquement avec des "groumpf" ou des "ouga ouga" ?

    • Tous les chats sont mortels.
    • Socrate est mortel.
    • Donc Socrate est un chat.
    Il y a 1 heure, Frédéric NAUD a dit :

    Et ben, ça suffit pas ?

    Bah en vrai, non. Enfin je ne livre que mon point de vue.

    En réalité, comme je le disais plus haut, l'écriture inclusive n'est pas vraiment un "sujet" pour moi. C'est juste que j'aime le débat 😄

    • Et parfois même, le débat m'ouvre les yeux sur mes erreurs, c'est toujours intéressant de débattre je trouve 🤗

    Alors concernant l'écriture inclusive avec pour but une cause féministe donc : non je trouve que ça ne se justifie pas par ce chemin-là.

    Gain / Perte

    Sans comparaison avec la médecine bien sûr ; on a ce qu'on appelle, avec les médicaments, le rapport risque / bénéfice.

    Eh bien avec l'écriture inclusive, on peut envisager de jauger le rapport gain / perte.

    • Gain : mener un combat féministe. Au service des femmes (?).
    • Perte : creuser le fossé qui grandit chaque année avec une population de plus en plus en délicatesse avec le français.

    Le rapport est plutôt défavorable je trouve.

    Et puis je ne vois pas ce que les femmes ont à y gagner 🙃

    36.15 ta vie

    Il y a près de 20 ans, j'avais un Directeur, une femme, qui refusait qu'on l'appelle Directrice ! Je l'entends encore avec son accent auvergnat. "Non Mickaël, je ne suis pas une Directrice, c'est à l'école une Directrice, je suis ton Directeur."

    Aujourd'hui en 2023, mon Directeur est une femme (pas la même), qui signe ses mails "Directeur" et qui se présente comme Directeur et pas Directrice.

    Et c'est amusant que tu parles justement de portes avec écrit "Conseiller•es" ; j'en vois tous les jours à mon boulot 😄

    Alors chez nous on a pris le parti d'adapter à ce que chacun voulait au détriment de l'homogénéité.

    • Des femmes ont choisi Conseillère.
    • D'autres femmes ont choisi Conseiller.
    • Et les hommes ont tous choisi Conseiller.

    En revanche [choisir expression A, B ou C] n'a choisi d'écriture inclusive.

    • A : aucun
    • B : aucune
    • C : aucun·e

    Bah tant qu'à être inclusif, faudrait inclure aussi ceux qui n'ont pas fait le choix de l'écriture inclusive 😉 🙂

    • Inclure les non-inclusifs 😎

    Mais bref, je ne sens seulement qu'une volonté de quelques uns (et pas très très nombreux à priori) à vouloir utiliser voire imposer dans certains cas l'écriture inclusive.

    Mais de mon expérience de tous les jours, ça ne se démocratise pas, ça ne perce pas... Ça ne prend pas chez les gens.

    • En résumé, ce n'est pas du tout du tout quelque chose qui se met en place dans la vraie vie.

    Et je crois (sans jugement ni enthousiasme) que ça ne risque pas de se développer au-delà d'une utilisation marginale de quelques uns.

    Enfin, interroge 1.000 femmes sur les combats à mener pour l'égalité homme / femme et leurs souffrances au quotidien. Je ne suis pas certain qu'il n'y en ait ne serait-ce qu'une seule qui te mette l'écriture inclusive dans sont top 3.

    il y a 40 minutes, Etienne HRBT a dit :

    Je ne veux forcer personne à l'utiliser, mais je pense que si en lire laisse pousser de l'urticaire ou si certaines personnes éprouvent le besoin de faire des tribunes dans des journaux pour s'offusquer de cette "décadence" , ce "faux combat" bah c'est pas vraiment malin.

    Je ne connais pas tes motivations dans ta démarche d'écriture inclusive, mais c'est déjà top si tu n'es pas pour l'imposer ! 🙂 ce n'est pas le cas de tous les adeptes ^^

    Perso je ne chope pas d'urticaire, j'ai la chance de savoir la lire. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

  12. il y a 4 minutes, Frédéric NAUD a dit :

    J'apprécie l'intervention d'Etienne HRBT car elle fait preuve d'intelligence : elle ne positionne pas que d'un seul "côté". Elle voit ce qui est bon dans les mouvances de notre époque et ne s'appuie pas sur un exemple ou contre-exemple alambiqué ou tiré de je ne sais qu'elle dérive ou  tendance trop radicale. Tirer en bloc sur l'écriture inclusive est aussi totalitaire que vouloir l'imposer à tout bout de champ. L'article du Figaro se met d'entrée une belle balle dans le pied : la photo montrant une plaque utilisant l'écriture "conseiller•e•s" me paraît être un parfait exemple de situation où l'écriture inclusive est bienvenue : à l'écrit et dans un contexte politique et sociétal solennel où la reconnaissance de l'égalité dans la considération des femmes et des hommes est salutaire. 

    Oui, c'est qu'est-ce que je disais, au mieux ça sera employé dans la paperasserie administrative 🙂

  13. il y a 19 minutes, Etienne HRBT a dit :

    De fait, la langue française est sexiste : les règles furent fixées par des hommes à une époque où l'égalité homme femme n'était pas vraiment dans les mœurs.

    Probablement, mais ce n'est plus du tout le cas. Ce n'est qu'un héritage 🙂

    il y a 19 minutes, Etienne HRBT a dit :

    Voir l'écriture inclusive comme une dérive d'un féminisme hors de contrôle ça me fait bien rire.

    Heureux de te faire rire, c'est déjà ça 😄

    Mais oui, comme je le disais plus haut, je m'interroge sur le but recherché.

    il y a 21 minutes, Etienne HRBT a dit :

    On avait le même type de discours de panique contre le droit de vote des femmes

    Oh, my god! 😱

    Nan mais faut pas comparer ça au droit de vote quand même !

    il y a 22 minutes, Etienne HRBT a dit :

    Et puis j'aime bien parfois utiliser l'écriture inclusive, juste pour énerver ceux que ça dérangent.

    Moi je trouve ça ridicule en fait comme écriture. C'est illisible, c'est clivant, c'est élitiste et ça laisse sur le carreau bon nombre de personnes en souffrance avec le français.

    • Mais ça ne m’énerve pas.
    • J'ai même posté à l'instant Le corbeau et le renard en (pseudo) inclusif.
    il y a 25 minutes, Etienne HRBT a dit :

    Par exemple, si à chaque fois j'écris "chers copains", je n'aime pas parce que j'ai aussi des copines. j'ai envie de m'adresser à elles. 

    Bah plutôt que de mettre en place ou de soutenir des systèmes d'écriture élitistes qui s'adressent à des intellectuels féministes, il serait préférable de dire :

    • Mes chers copains, mes chères copines.

    On a déjà tout ce qu'il faut dans la langue française pour les problèmes que tu évoques je pense.

    Là c'est surtout, à mes yeux, un acte féministe pour ne pas que le masculin l'emporte sur le féminin.

    Au prix d'une écriture disgracieuse, élitiste et politisée.

    il y a 29 minutes, Etienne HRBT a dit :

    Et "iels" et "celleux" ce n'est pas que pour les genderfluid, en fait c'est pour dire "les hommes et les femmes". Des journaux écrivent comme cela (Arrêt sur images par exemple) et c'est très lisible.

    Oui pour toi certainement. Je peux t'assurer que je côtoie au quotidien des gens en difficulté avec le français. Il y en a beaucoup plus qu'on ne pourrait le croire.

    L'écriture inclusive

    Honnêtement, je m'en fiche, de l'écriture inclusive, c'est de toutes façons, à mes yeux, voué à l'échec je pense. Mais véritablement, je ne mène pas de combat anti écriture inclusive.

    • Mais quel est le but ? Autre que féministe.
    • A quoi bon vouloir, selon tes dires, "énerver" ceux qui n'aiment pas ?
    • Toujours selon tes dires, parfois "ça fait moche". Bah ne l'utilise pas 🙂
      • Je me répète mais je pense que la langue française est déjà très riche et en capacité de contourner ces problèmes. Si le problème c'est "Nan c'est pas bien que le masculin l'emporte sur le féminin" bah... On ne va pas pouvoir y faire grand chose, notre langage s'est construit comme cela depuis des siècles.
    • Merci 1
  14. Je profite de la remontée de ce fil pour vous annoncer que le GAN 14 MagLev (option UV Coated) est sorti ! 😎 🤩

    Perso je vais attendre plus de retours, j'ai trouvé le GAN 13 moins agréable que le GAN 12. D'ailleurs j'utilise toujours mon GAN 12 et mon GAN 13 prend la poussière.

    • Si on est dans le même cas de figure que le GAN 13.
    • Alors on doit être à 88 aimants dans le cube.
      • Sur le noyau, le cœur de la bête.
      • Sur les pièces autour pour un alignement PARFAIT.
      • Et des aimants qui se repoussent pour annihiler les frottements.

    Et pour les rares adeptes de cubing qui ne seraient pas encore passé aux GAN MagLev, prenez au moins un petit GAN 12, il ne coûte plus très cher en neuf et reste un cube extraordinaire !

  15. il y a 5 minutes, Christian GIRARD a dit :

    Résoudre un Rubik's Cube lors d'une chute libre, vraiment trop fastoche ?...

    ... alors autant le monter le niveau avec une résolution le corps en flammes :

     

     

    Ils sont fous ces romains 😱

    Révélation

    Enfin si j'ai tout compris... Le gars qui saute avec un parachute encore en flammes, il s'appelle bien Romain ?

     

    • Haha 1
  16. il y a 3 minutes, Christian GIRARD a dit :

    … mais force est de constater qu’à l’oral je suis en mode clignotant ; néanmoins je tends de plus en plus à utiliser le masculin auprès de mes interlocuteurs (terme qui englobe les femmes tout autant que les hommes ou autres) car, tu as raison, bien plus ancré dans le français parlé du quotidien (un peu comme « le final » 😉). 

    Oui on a presque l'impression que ça sonne faux quand on entend "la covid" à la télé par exemple.

    Moi perso je n'ai pas de parti pris ; je pense être la bienheureuse victime d'un phénomène de masse. Autour de moi tout le monde dit "le covid", par mimétisme et maintenant par habitude, je dis plus volontiers "le covid" du coup 😉 🙂

    Mais ça illustre bien ce que je disais plus haut, c'est-à-dire que si la règle vient d'en haut et non pas des usages de tous les jours, du langage véhiculé par les citoyens dans leur quotidien, ça ne marche pas.

    • Vain combat que celui de l'écriture inclusive.
    • Au mieux (pour les défenseurs de "ça"), ce sera imposé dans les documents administratifs.

    Point final ? -> · <-

    Pour les fans d'écriture inclusive comme moi, ne mettez plus des "." mais des "·" s'il vous plait ! 😄

    C'est déjà pénible à lire l'écriture inclusive alors ne rajoutons pas des erreurs de ponctuation !

    • Alt + 0183
    • Merci 😄 😎

    Le corbeau·elle et le renard·elle

    • Maître·sse Corbeau·elle, sur un·e arbre·e perché·e,
    • Tenait en son bec·que un·e fromage·ette.
    • Maître·sse Renard·elle, par l’odeur·e alléché·e,
    • Lui tint à peu près ce langage·e :
    • Et bonjour, Monsieur·Madame du Corbeau·elle,
    • Que vous êtes joli·e ! Que vous me semblez beau·elle !
    • Sans mentir, si votre ramage·e
    • Se rapporte à votre plumage·e,
    • Vous êtes le·la phénix·ette des hôtes·sses de ces bois·sses·
    • À ces mots, le·la Corbeau·elle ne se sent pas de joie·e ;
    • Et pour montrer son·sa belle voix·e,
    • Il·elle ouvre un·e large bec·que, laisse tomber son·sa proie·e.
    • Le·la Renard·elle s’en saisit et dit : Mon·ma bon·ne Monsieur·Madame,
    • Apprenez que tout·e flatteur·se
    • Vit aux dépens de celui·celle qui l’écoute
    • Cet·tte leçon·e vaut bien un·e fromage·ette, sans doute,
    • Le Corbeau·elle, honteux·se et confus·e,
    • Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

    Jean·ne de la Fontaine·e

    • Merci 1
  17. Le 31/08/2023 à 23:32, Hugo CASZAR a dit :

    J'ai racheté un set de pièces Vegas Dream, chez Magic Dream.

    Déception, par rapport aux pièces originalement produites (il m'en reste deux), celles de MD sont plus petites, plus fines, moins lourdes, les jetons de casino moins élégants, et le set est vendu sans stickers de rechange.

    Mauvais point, MD.

    Hello Hugo 🙂

    Mauvais point Magic Dream, éventuellement dans le sens ou c'est un produit phare de Magic Dream bien mis en avant.

    En revanche, Magic Dream a simplement une exclu' dessus, je ne pense pas qu'ils décident vraiment de tout là-dessus (pas comme Chantal) dans le sens où ils ne le produisent pas.

    • Donc plutôt mauvais point Vegas Dream que Magic Dream je dirais 😄

    Stickers

    Le sticker, c'est un consommable quoi qu'il arrive avec Vegas Dream. Je ne trouve pas ça bien méchant s'ils ne mettent plus de rechange en vrai... Puisque même s'ils mettent des stickers de rechange, ça ne suffira pas sur le moyen et le long terme.

    Je te conseille ce site :

    • zazzle[.]fr

    J'ai testé et commandé plusieurs séries de stickers. On peut les personnaliser, mettre les textes que l'on veut dessus, il y a des tas de design déjà fait et prêts à l'emploi. C'est top, pas cher et assez rapide à arriver pour des stickers fabriqués à la commande et envoyés depuis les States.

    Vegas Dream

    C'est vraiment un très bel outil ! La routine est magnifique et facile à faire. Le matos est correct pour le prix.

    Et avant, je ne voyais aucun souci réel à ce set. Suffisait d'accompagner un peu les pièces pour qu'elles s'alignent facilement.

    Et puis...

    • Et puis j'étais tellement fan de Vegas Dream que j'ai voulu m'acheter un second set Vegas Dream.

    J'ai fait mes petits calculs et je me suis dit que claquer 140 boulinettes pour 2 sets Vegas Dream, c'était dommage... Il devait y avoir mieux à faire.

    J'ai eu la chance de pouvoir avoir un set Split Coin, et là je dois dire qu'on est un bon gros cran au-dessus !

    En résumé, si tu as l'occasion d'accéder à un set un peu mieux calibré comme Split Coin, je te conseille d'aller plutôt vers ce type de produit 🙂 Si tu fais tes calculs, pour 2 set Vegas Dream, tu as quasiment un set Split Coin.

    • Merci 1
  18. Je viens d'aller voir le trailer, beau joujou ! 😎 🤩

    Dans mes conditions personnelles, ça ne servirait que dans un cadre amis / famille.

    • J'imagine que pour des pros ça doit être utilisé façon Dominique Duvivier dans son antre au Double Fond ?
    • On voit parfois à la télé aussi des effets de close-up filmés de près façon Shim Lim.

    Sinon je ne vois pas trop pour quels types de prestas on utilise ça.

    • J'aime 2
  19. Il y a 15 heures, Patricia a dit :

    Sur le sujet, je vous mets ci-dessous la lettre ouverte de Hélène CARRÈRE d’ENCAUSSE .

    Pas de polémique, pas de politique, de la culture, de la maîtrise et de l'intelligence. 


    Lettre ouverte sur l'écriture inclusive
     

    Au moment où la lutte contre les discriminations sexistes implique des combats portant notamment sur les violences conjugales, les disparités salariales et les phénomènes de harcèlement, l’écriture inclusive, si elle semble participer de ce mouvement, est non seulement contre-productive pour cette cause même, mais nuisible à la pratique et à l’intelligibilité de la langue française.

    Une langue procède d’une combinaison séculaire de l’histoire et de la pratique, ce que Lévi-Strauss et Dumézil définissaient comme « un équilibre subtil né de l’usage ». En prônant une réforme immédiate et totalisante de la graphie, les promoteurs de l’écriture inclusive violentent les rythmes d’évolution du langage selon une injonction brutale, arbitraire et non concertée, qui méconnaît l’écologie du verbe.

    Un corset doctrinal prétend ainsi régir la pratique des scripteurs, mutilant les respirations et la logique de la langue. En posant qu’il existerait par principe une corrélation entre le genre des vocables et le sexe de leur référent, les propagateurs de l’écriture inclusive méconnaissent naïvement les règles du genre grammatical, où masculin et féminin ne correspondent pas systématiquement à des catégories sexuées. Ainsi dit-on « une échelle » mais « un escabeau », et dans l’armée « une sentinelle, une ordonnance » ou « une estafette », un marqueur féminin désignant ici des fonctions historiquement masculines.

    L’écriture inclusive offusque la démocratie du langage. Outre que la correspondance avec l’oralité est impraticable, elle a pour effet d’installer une langue seconde dont la complexité pénalise les personnes affectées d’un handicap cognitif, notamment la dyslexie, la dysphasie ou l’apraxie. Une apparente pétition de justice a pour effet concret d’aggraver des inégalités.

    L’écriture inclusive trouble les pratiques d’apprentissage et de transmission de la langue française, déjà complexes, en ouvrant un champ d’incertitude qui crispe le débat sur des incantations graphiques. En focalisant l’attention sur l’obsession du genre, elle restreint le rapport à la langue en inhibant une expression plus ample de la pensée. Bien loin de susciter l’adhésion d’une majorité de contemporains, elle apparaît comme le domaine réservé d’une élite, inconsciente des difficultés rencontrées au quotidien par les pédagogues et les usagers du système scolaire.

    L’écriture inclusive installe ainsi un débat de l’entre-soi cantonné à un périmètre limité, au préjudice des étrangers désireux d’apprendre notre langue telle qu’elle leur est souvent transmise par de grands textes patrimoniaux. Dans un monde où la francophonie, principalement sur le continent africain, est appelée à un développement exponentiel, ce mode d’écriture dissuasif est susceptible de renforcer l’anglais comme langue véhiculaire.

     

    Hélène CARRÈRE d’ENCAUSSE                                                                     Marc LAMBRON

    Secrétaire perpétuel                                                                                     Directeur en exercice
    de l’Académie française                                                                               de l’Académie française

    Eh bah ! Merci pour ce partage Patricia 🙂

    Fort intéressant, d'autant plus quand ça émane de l'Académie française.

    Je connais peu le sujet mais je suis assez choqué de cette pratique de l'écriture inclusive.

    A une époque où l'on cherche plutôt à simplifier les règles pour limiter les décrochages et probablement mieux coller aux usages dans la vie courante, je ne comprends pas pourquoi l'écriture inclusive essaie, tant bien que mal, de se frayer un chemin.

    • Mais surtout, je ne comprends pas le but.

    J'ose espérer que ça ne se limite pas à un étrange combat féministe. On a bien d'autres combats à mener dans ce domaine avant de titiller sur le genre d'un mot.

    Et pis... En principe les règles de français s'adaptent à la langue telle qu'on la véhicule. Et pas l'inverse, on ne va pas adapter notre langage de tous les jours à cause de nouvelles règles. D'ailleurs quand ça arrive, on ne le fait pas, pas dans la masse en tout cas. Personnellement je n'entends personne dire La covid alors que c'est ce qui a été retenu.

    • Merci 1
  20. il y a 31 minutes, Christian GIRARD a dit :

    Bien sûr. Je faisais juste allusion aux deux humoristes auxquels tu as fait référence et qui (hélas pour moi) ne me font pas rire. Je n’ai pas non plus d’appétence pour la bière ou les huîtres, c’est comme ça… 

    Au temps pour moi, je pensais que tu parlais du Passé en règle générale 😉 🙂

    Perso je ne suis pas fan de Gerra ou de Canteloup mais j'aime beaucoup Alévêque, Guillon et Caverivière.

    Comme tu le soulignes, affaire de goût 😄

    Révélation

    Brrrrr, ça doit pas être terrible les huitres à la bière 🙃 😅

     

    • Haha 1
×
×
  • Créer...