Aller au contenu

Création d'un Numéro


Recommended Posts

Hello World !

Je fais maintenant de la magie depuis des années, j'ai récemment rejoins une association, je me documente aujourd'hui plus que jamais sur l'art magique... Et pourtant je fais toujours face à un problème récurrent. Comment créer mon premier numéro ?

Au début, comme beaucoup, je prenais les tours qui me plaisent le plus dans mon répertoire et j'enchaînais. Ça m'a convenu un temps.

Aujourd'hui, je souhaite donner un coup de fouet à ma magie, arriver à la professionnaliser. J'ai commencé à me renseigner, à comprendre qu'il fallait un fil rouge, se créer un personnage, ne pas enchaîner des effets comme un simple "montreur de trucs". Sauf que là bah... c'est la galère. Je n'arrive pas à trouver quelque chose qui me fasse suffisamment vibrer pour ne pas jeter la feuille de notes au bout de trois jour (je suis un adepte du "tout cramer pour repartir sur des bases saines"). Je n'arrive pas à caractériser un personnage, je ne trouve pas une idée qui pourrait englober les tours que j'ai envie de présenter... Bref, côté écriture je sèche et bien souvent, j'en reviens à ce que je fais habituellement, dérouler une série de tours et improviser un bonniment sur le moment.

J'aimerais arriver à avoir 2 - 3 sets écrits et rodés, que je connais sur le bout des doigts et où je ne me demande pas tous les dimanches "Qu'est-ce que je fais si on me demande de présenter quelque chose ?"

 

Par avance merci pour vos conseils,

Magicalement, Maxime.

Modifié par Maxime ROUFFAUD
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, 

Tout d'abord je pense que tu es dans la bonne voie car tu as compris l'importance de la mise en scène et de la présentation. En effet cela est beaucoup plus important que le tour lui même. 

Je ne sais pas quel type de numéro tu souhaites créer (numéro de scène, close-up) mais dans mon cas je puise mon inspiration dans les films  ,dans les livres notamment ceux de Roald Dahl, les pièces de théâtre, la musique... Acquérir une culture te permettra de cerner ce qui te plait et même te donner des idées de tours. Tu peux justement commencer par des œuvres qui sont en lien avec la magie (les films de Tim Burton par exemple, Harry Potter...)

Au niveau de l'écriture. Je te conseille justement d'improviser, de te mettre en situation seul devant un miroir, de noter les idées qui te viennent (même si elles te paraissent mauvaises).                                               James Hodges dans un de ses livres cite l'ouvrage Exercice de style de Raymond Queneau. Dans ce livre l'auteur raconte 99 fois la même histoire, de 99 façons différentes. C'est une bonne idée pour trouver l'inspiration. 

Enfin sache que la créativité et l'écriture ne sont pas innés, ces concepts sont le fruit de longues heures de travaille et de recherche. 

Au niveau des livres  je peux te conseiller le livre de Raymond Queneau, les livres de James HODGES ( qui sont une mine d'or (rien qu'en regardant les dessins), le livre de Benoit ROSEMONT On fait comme si (centré sur les spectacles pour enfants mais qui permet d'avoir de bonnes idées sur les méthodes de travail) et enfin le livre de Benoit GRENIER Ecrire pour la magie ( qui est vraiment spécialisé sur l'écriture).

Bon courage pour la suite !!! 😉

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A te lire j'imagine, vu que tu parles de sets,  que ce que tu veux c'est créer un numéro de close-up?

Il y a plusieurs méthodes pour écrire, et plusieurs points de départs possibles. Je fais essayer de te donner quelques pistes, mais ce n'est que mon expérience. Il n'est pas à mon sens nécessaire de faire compliqué, ou de bâtir une histoire longue. Commences par faire dans la simplicité.

Je fais essayer de de donner quelques pistes qui moi me servent ou m'ont servies.

Ma priorité, mon point de départ: le ressenti des spectateurs, ce qu'ils ressentent, attendent. L'idée directrice étant que je cherche à offrir aux spectateurs une expérience unique dans lequel il vont se trouver impliquer, sans qu'ils ne ressentent l'envie ou le besoin de vouloir percer les secrets. C'est mon cahier des charges initiales si je puis dire.

Une chose importante est de bien organiser ses idées. Fais simple. Le mieux est l'ennemi du bien, on veut toujours plus de tours, mais c'est une erreur. Sélectionne 3,4 effets que tu aimes et tu maitrises bien. Déjà cela sera plus facile de t'en souvenir et de les répéter comme tu le souhaites.

Après l'écriture, scénariser un numéro ne veut pas dire faire de longs discours...

Mets sur papier déjà un enchainement logique, un fil conducteur dans tes effets, et fais en sorte que l'enchainement soit logique et monte en intensité dramatique. A mon sens l'écriture de ton numéro doit avoir pour but de provoquer des réponses émotionnelles fortes pour ton public. "Mystifie moi je suis étonné sur le moment, amuse-moi je me rappelerai de toi pendant très longtemps!"

Tu fais du close-up, ton espace scénique, c'est la table, tu dois prendre en compte ce paramètre.

Tu peux par exemple partir d'un thème ou d'une ambiance qui te plait et que tu veux animer, faire vivre. Tu peux évoquer avec les spectateurs un rêve, une émotion, un thème historique, de cinéma... et ce thème va te permettre de faire ce fameux fil conducteur, cette enchainement d'effets.

Dans l'idée, tu poses les bases de l'histoire (problématique), tu passes les obstacles et tu arrives à la conclusion, la révélation finale. Là encore simple et basique. Mais attention cela doit monter creshendo comme dans un film, et le chemin pour arriver à la révélation est aussi important que la révélation elle-même!

La clé pour moi c'est la simplicité, pas besoin dans un premier temps d'écrire des pages. Pose ton idée directrice, ton thème, tes effets et le chemin (contexte/étapes/résolution).

Tu peux par exemple pour te guider :

1) Choisir ta thématique

2) Penser au rythme de ton numéro (lent, rapide...); aux émotions que tu veux véhiculer (surprises, rire...)

3) Définir les points d'articulations (tes étapes, enchainements)

4) Définir ta fin que veux tu que le spectateur retienne, ce qui restera dans son esprit.

Et il faut évoquer le personnage. La encore c'est important, il doit faire partie intégrante du numéro. Comme je l'ai dis la base c'est l'histoire et se sont les personnages qui font avancer l'histoire! Le magicien en table à table ben c'est celui dont tout part! Attention cependant il est à mon sens déconseillé d'en faire le héros! Laisses cette place aux spectateurs. Définir son personnage ce n'est pas forcément se créer un rôle comme au théâtre ou au cinéma! Cela peut parfaitement en close-up être toi, ta véritable personnalité, c'est d'ailleurs plus simple au départ.

Il faut juste que cela soit cohérent avec ton numéro, par exemple si tu pars sur un thème je lisais à mon petit-fils une histoire... et que dans la vie tu as 18 ans... Bref la crédibilité est importante

Il faut que le personnage soit attachant et bienveillant, et c'est toujours intéressant de faire ressortir un trait de personnalité, une marque de fabrique, timide, maladroit... La cohérence du personnage te permettra de faire vivre ton histoire au public.

Commences par jeter quelques lignes, enchainements, idées sur une feuille avec les étapes que je t'ai indiquées, et peaufine tranquillement la structure. Un synopsis de 10 lignes peut suffire, commences petit.

Dernier point "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément" . Fais quelques choses qui te plait (déjà comme spectateur) et dans lequel tu es à l'aise!

 

Modifié par Michel (Darlone)
  • J'aime 8

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, Charles MALINCONI a dit :

Je ne sais pas quel type de numéro tu souhaites créer (numéro de scène, close-up)

C'est vrai que je ne l'ai pas précisé, pardon. C'est principalement pour du close-up, table à table & cocktail/rue.

 

il y a 7 minutes, Charles MALINCONI a dit :

Acquérir une culture te permettra de cerner ce qui te plait et même te donner des idées de tours

Oui, c'est la solution que j'essaie en ce moment. Je cherche du côté d'Alice in Wonderland, Nightwish dans la musique... Fin' j'ai des sources d'inspirations mais je ne sais pas comment me le ré-approprier pour présenter un truc qui me correspond et qui ne soit pas une simple "interprétation"

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 21 minutes, Michel (Darlone) a dit :

1) Choisir ta thématique

2) Penser au rythme de ton numéro (lent, rapide...); aux émotions que tu veux véhiculer (surprises, rire...)

3) Définir les points d'articulations (tes étapes, enchainements)

4) Définir ta fin que veux tu que le spectateur retienne, ce qui restera dans son esprit.

Déjà, merci beaucoup pour tous ces précieux conseils 🙂

J'ai essayé ce genre de to-do list mais je bloque. Je pense que j'ai la logique, l'idée de ce que je dois faire mais je n'arrive pas à l'appliquer.

Par exemple, en ce moment mon idée se base sur Alice in Wonderland et serait en gros un genre de voyage initiatique pour répondre à la question "Comment est-ce qu'on devient magicien ?".

J'ai commencé à noter des choses avec un jeu blanc qui s'imprime à vue par exemple, mais il manque une dimension émotionnelle, comme tu l'évoques, et que je ne sais pas comment faire passer.

Sans parler du personnage où là  je sèche complètement ^^ Je sais que je suis plutôt calme, introverti, mais que je discute sans trop de difficulté avec les spectateurs

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Maxime ROUFFAUD a dit :

Je cherche du côté d'Alice in Wonderland

Ton thème sur la base d'Alice au pays des merveilles pourrait être  par exemple de savoir conserver une partie de son âme d’enfant, même en grandissant et de trouver du merveilleux même dans son quotidien.

Tu pourrais entrainer les spectateurs dans un voyage initiatique extraordinaire. Jouer sur plusieurs clichés, comme le lapin blanc, le chapelier fou, la reine de coeur...

Ton personnage pourrait avoir traversé le miroir..etc

 

Modifié par Michel (Darlone)
  • J'aime 1

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En partant du thème d'Alice "gardez votre âme d'enfant", tu peux faire un beau numéro.

Alice se prête bien à la magie, déjà tu as par exemple le chat du Cheshire, ce chat a la faculté d'apparaître et de disparaître selon sa volonté... c'est bienn pour des effets magiques. La reine de coeur aussi... Le lapin et le temps... que de choses à exploiter. La séance de thé, on peut en faire des choses avec des tasses, des morceaux de sucre en magie 😃.

 

  • J'aime 4

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par exemple et de manière très succincte (il faut que tu bosses non mais!)

Hier soir je me suis endormi dans un fauteuil, et vous allez rire en me réveillant voilà qu'un lapin blanc aux yeux roses vêtu d'une redingote avec une montre à gousset, traverse mon salon en criant qu'il est en retard...

Ok je sais je devrais arrêter de boire! Bon j'ai cru à un rêve, comme quand j'étais petit, caché sous mes draps, vous vous souvenez de ces moment. Sauf que cela ne s'arrête pas, j'ai toujours un paquet de cartes à côté de moi (démonstration en sortant de la poche un paquet, par exemple une petite cascade). Et quand les cartes sont sorties du paquet et ont commencé à vouloir me couper la tête... je me suis dis que quelques choses ne tournez pas rond.

Bon je me suis réveillé pour venir vous voir mais c'est très étonnant ce qui se passe avec ces cartes. Elles sont comme vivantes, si, si regardez...quoi que je fasse, un personnage revient encore et toujours...vous savez qui? Oui la reine de coeur, elle me poursuit partout. Regardez.

Enchainement de plusieurs effets sur le thème, dans une suite logique (pas forcement que des cartes cela serait mieux 😉) et qui suscitent surprise, émerveillement (un cheminement qui joue sur quelques scènes mythiques d'Alice). On se fiche des effets, cela peut être une carte à la poche, une matrix, peu importe ce que tu veux et maitrise, mais adapté au thème de manière la moins artificielle possible... Il faut un rythme soutenu comme chez Alice, que les effets s'enchainent vite, bluffants et colorés, et visuels!

Le personnage semble se laisser dépasser par les événements qui s'enchaînent, surpris de ce qui arrive, magicien malgré lui, projeté dans ce rêve.

J'ai l'impression que mon rêve continu avec vous, un rêve éveillé, oui parce qu'en réalité il n'y a pas de cartes (le jeu blanc), c'est fou et tout ceci n'était alors bien qu'un rêve... ou alors elles sont bien sorties du jeu pour me pourchasser, c'est pour ça que les figures ont disparues et elles sont encore chez moi!! C'est si bon de rêver, de conserver son âme d'enfant, et si vous croisez un gros lapin blanc n'oubliez pas de penser à moi, très bonne soirée.

On peut rajouter une dimension c'est l'objet! Adapter le matériel au thème c'est un vrai +. Des belles cartes graphiques issues du roman, une tasse ancienne, une petite fiole, bref ce qui rappelle le roman ou le film. Cela aidera à se projeter. Un autre petit plus un souvenir (cartes, papiers...) à laisser qui rappellera le moment magique.

Voilà jute pour te donner une idée, c'est très rapide, bâclé (cela demande beaucoup de temps et de retouches pour être cohérent) mais c'est juste pour illustrer

 

 

 

 

Modifié par Michel (Darlone)
  • J'aime 6

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis un peu dans la même réflexion que Maxime... Ca fait même pas 3 ans que je fais de la magie et j'aimerais pouvoir monter un petit quelque chose de cohérent mais je suis aussi face à un mur, au néant au niveau de comment lier les choses. Merci @Michel (Darlone)pour ton partage d'expérience, c'est une mine d'or pour le débutant que je suis.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Michel (Darlone) a dit :

Par exemple est de manière très succincte (il faut que tu bosses non mais!)

Hier soir je me suis endormi dans un fauteuil, et vous allez rire en me réveillant voilà qu'un lapin blanc aux yeux roses vêtu d'une redingote avec une montre à gousset, traverse mon salon en criant qu'il est en retard...

Ok je sais je devrais arrêter de boire! Bon j'ai cru à un rêve, comme quand j'étais petit, caché sous mes draps, vous vous souvenez de ces moment. Sauf que cela ne s'arrête pas, j'ai toujours un paquet de cartes à côté de moi (démonstration en sortant de la poche un paquet, par exemple une petite cascade). Et quand les cartes sont sorties du paquet et ont commencé à vouloir me couper la tête... je me suis dis que quelques choses ne tournez pas rond.

Bon je me suis réveillé pour venir vous voir mais c'est très étonnant ce qui se passe avec ces cartes. Elles sont comme vivantes, si, si regardez...quoi que je fasse, un personnage revient encore et toujours...vous savez qui? Oui la reine de coeur, elle me poursuit partout. Regardez.

Enchainement de plusieurs effets sur le thème, dans une suite logique (pas forcement que des cartes cela serait mieux 😉) et qui suscitent surprise, émerveillement (un cheminement qui joue sur quelques scènes mythiques d'Alice). On se fiche des effets, cela peut être une carte à la poche, une matrix, peu importe ce que tu veux et maitrise, mais adapté au thème de manière la moins artificielle possible... Il faut un rythme soutenu comme chez Alice, que les effets s'enchainent vite, bluffants et colorés, et visuels!

Le personnage semble se laisser dépasser par les événements qui s'enchaînent, surpris de ce qui arrive, magicien malgré lui, projeté dans ce rêve.

J'ai l'impression que mon rêve continu avec vous, un rêve éveillé, oui parce qu'en réalité il n'y a pas de cartes (le jeu blanc), c'est fou et tout ceci n'était alors bien qu'un rêve... ou alors elles sont bien sorties du jeu pour me pourchasser, c'est pour ça que les figures ont disparues et elles sont encore chez moi!! C'est si bon de rêver, de conserver son âme d'enfant, et si vous croisez un gros lapin blanc n'oubliez pas de penserez à moi, très bonne soirée.

On peut rajouter une dimension c'est l'objet! Adapter le matériel au thème c'est un vrai +. Des belles cartes graphiques issues du roman, une tasse ancienne, une petite fiole, bref ce qui rappelle le roman ou le film. Cela aidera à se projeter. Un autre petit plus un souvenir (cartes, papiers...) à laisser qui rappellera le moment magique.

Voilà jute pour te donner une idée, c'est très rapide, bâclé (cela demande beaucoup de temps et de retouches pour être cohérent) mais c'est juste pour illustrer

 

 

 

 

WoW, tellement de bonnes idées, merci beaucoup pour ce partage ! Je vais commencer à réfléchir à ça et je ferais un retour d'ici quelques jours 🙂

Merci encore, c'est un sacré coup de main !

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Thomas changed the title to Création d'un Numéro

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...