Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

Bonjour à tous et à toute 😛

Je pratique la magie en petit amateur depuis un certain temps, même si ces dernières années mes tours reposent surtout sur des forcage à la Dani daortiz et de la technique digne de l'école de la magie de DD ahah (quelques saut de coupes et c'est bon).

En voulant réviser les bases je suis tombé sur des techniques de grand débutants que je pense très peu exploité en règle générale.

Celà m'a "inspiré" un effet contrant beaucoup de préceptes venant d'un spectateur.

-cartes mélangés par ses soins 

-pas de forcage de la carte choisis 

-coupe à une main visible et crédible quand à "l'impossibilité" de manipulation 

-son choix de stopper les coupes (en utilisant les petits forcage de daortiz quand même si on est pas bon ) 

-le magicien ne regarde "jamais" la face des cartes 

Enfin au final on a l'identité et on peut retirer la carte choisi seulement les deux révélations couplés ne fonctionne pas à mon avis j'aimerai bien si possible avoir quelques pistes d'améliorations (sachant que je viens de penser à ça ce matin je pense que il y a matière à changer aha ) 

voila: 

Je viens de filmer en vitesse il n y a rien d exceptionnel mais vos conseils m'aideront grandement 

Merci d'avance !

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ce qui est intéressant dans ta proposition, c'est l'étape ou tu met clairement le jeu dans l'étui, que tu peux présenter (j'imagine 😋) des deux côtés, avec les mains bien vides.

Dans un tours, on a une situation initiale (comprise et acceptée par le public), une action magique (comprise par le public comme devant donner un résultat prévisible), et une situation finale (ne pouvant logiquement d'écouler des étapes précédentes).

Cette étape ou le jeu est rangé et tes mains vide est, dans ce que tu présente, la fin de l'action, la situation finale étant que tu récupères la carte.

Je te propose d'en faire la situation initiale.

L'action magique est donc à rajouter.

Et la production de la carte reste la situation finale.

Par exemple:

Tu traites tout le début avec décontraction, jusqu'à ce que le jeu soit dans l'étui.

Tu as montré tes mains vides, tu reprend l'étui, tu le donne à un spectateur (et tu récupère la carte).

Focus sur le jeu.

Tu met la main dans ta poche.

Pause et changement d'atmosphère;

Le reste n'était qu'une préparation, là, ca commence (tu dois le faire sentir sans le dire, bien sûr...)

Focus sur ta main dans ta poche.

Tu sorts de ta poche un portefeuille, ou une enveloppe, suivant tes préférences.

Tu dis que la preuve sera dans l'enveloppe : inutile de dire la preuve de quoi, un discours un peu obscure ne peut nuire au mystère.

Mais que si on ne te crois pas, on peut vérifier dans le jeu: quelle était la carte?

On te dit la carte,

Geste en direction du jeu, puis vers l'enveloppe...(c'est l'action magique)

le S sort le jeu de l'étui, cherche sa carte, qui n'y est plus

La carte est retrouvée dans l'enveloppe ou le portefeuille (ou ailleurs si tu as plus originale...)

Bien sûr, si la carte est sensé avoir voyagé, la faire signer serait un gros plus.

L'autre version, ou tu utiliserais la connaissance de la carte ne me semble pas optimum avec tes manipulations: on peut toujours penser que tu as vu la carte lors d'une coupe. Il y a des moyens plus intéressants de prendre connaissance d'une carte.

Alors qu'avec tes manipulations, tu peux avoir cette étape ou la carte est dans le jeu et dans l'étui, tes mains sont vides, c'est propre... C'est une bonne base (situation initiale) pour faire un effet vraiment magique.

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Avec ta méthode, moi je fais une carte au couteau dans un sac en papier. 

Le spectateur tient le couteau à 2 mains en appui sur une table (important pour sauver tes doigts). Tu sors ton sac papier vide, tu y lâche le jeu en gardant la carte. Il n'y a plus qu'à la planter sur le couteau.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Mais effectivement connaître l'identité de la carte n'est pas utilisé. À toi de voir si tu veux absolument y mettre une forme de lecture de pensée dedans, mais je crois aussi que ta méthode laisse imaginer des solutions qui ne conviendraient pas à Tamariz et son chemin magique 😉, je suppose que si tu as étudié daortiz tu as aussi lu tamariz. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour ces réponses bien intéressantes! 

Celà confirme mon doute sur le déroulé je prendrai en compte vos conseils 🙂

Tamariz je connais on m'en à expliqué les grandes lignes (pour le chemin magique) a une époque mais j'avoue ne jamais avoir lu l'original, je manque de culture magique c'est sûr 😞

Lorsque l'on reproduit un tour l'instant "magique" parait toujours  évident on saute tout le boulot de présentation aha 

Merci encore 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Un court extrait du DEUDLMDG, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas cité (la rédaction avance lentement, pour ceux qui suivent 😝) :

Citation

 

2.3.19.18 Théorie des fausses solutions de Tamariz

Cette théorie est utilisée par Tamariz (merveilleux magicien espagnol) pour créer un tour :

On doit imaginer toutes les solutions que l'on peut concevoir pour faire le tour de façon truquée, et n'employer aucune de ces solutions.

 

Plus sérieusement, je te conseille de lire directement le chemin magique: Avec ce type d'ouvrage, on a toujours une lecture partielle, donc passer par le filtre d'un tiers n'est pas gage de compréhension maximale...

Ça me fait penser qu'il faudrait que je le relise, pour voir ce que j'y trouve de nouveau...

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Le gros soucis avec ta présentation c'est que l'instant magique est trop court pour beaucoup trop d'infos. 

Tu retrouve, produit, et révèle la carte au même moment. Pour que le spectateur sente l'effet au mieux, il faut qu'il le comprenne, voir qu'il l'anticipe. Il faut lui donner l'effet à la petite cuillère. 

Tu dois donc trouver une histoire pour les conditions dans lesquelles tu te proposes de retrouver la carte (en rendant l'étui immatériel, en mettant le jeu dans ta poche, en tournant sur toi même, en jetant les cartes en l'air, etc...).
Si annoncer la façon dont tu vas produire la carte rend l'effet plus fort, il faut l'annoncer. Sinon il suffit de la produire. 

Il est néanmoins impératif de produire la carte face cachée pour cet effet. Le spectateur doit d'abord sentir l'impossibilité de la production avant de se poser le question de ce qui a été produit. 

Ainsi tu restes maitre de ton climax et peut choisir le tempo de la révélation de la carte (demander l'identité de la carte du spectateur, récapituler/embellir les conditions du choix de la carte/ de la production, feindre une erreur, faire monter l'anticipation sur la révélation de la face). 

En jouant avec ces paramètres tu peux changer ton effet du tout au tout, sans forcément changer le thème ou les manips. 

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je viens de voir une vidéo partagée avec ce même type d'effet.

Il flashe les 2 côtés de la boite (avec un Bicycle rouge RB tu peux le faire)...puis il tient le paquet sur les 2 largeurs, puis geste magique...il lâche la carte qui tombe sur la table.

Tu ressors le jeu pour prouver que ce n'est pas un double ou alors tu fais l'effet en faisant signer la carte (je pense que c'est très important).

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Coucou

Ouiiii, c'est exactement la bonne position pour la fin de la carte au couteau, que j'avais décrite dans un de mes dvd avec D.D.

Le problème, C'est que ça bousille la carte, sinon, l'effet est très fort...

Il y a une version de Charles Gauci , avec tout le jeu troué, et un écrou passé dedans, et la carte "houdini s'échappe quand même...

L'autre problème étant que l'on ne peut pas empaler discrètement avec ce mouvement...ça nécessite une révélation flash...

Jean Merlin avait aussi décrit une très bonne version de carte au ballon, utilisant cette méthode d'"extraction...Le jeu est attaché a une ficelle, et une flechette est a l'autre bout... dans une main, on tient le jeu dans l'étui, et le ballon...dans l'autre main, la fléchette...

Dans un seul mouvement, on vient crever le ballon tout en lâchant l'étui, qui se balade au bout de la ficelle...la carte apparaissant magiquement dans la ballon....Excellent !!!!

Dans un autre esprit, tu peux utiliser une façon plus "Harry Potter ", avec un voile de mystère...

en fait, un foulard semi transparent, utilisé normalement en jonglage... vers la fin, tu montres le foulard , tu montres l'étui...tu mets tes mains sous le foulard...tu fais quelques mouvements lents, oscillants, fantomatiques, et la carte se matérialise lentement sous le foulard...finalement le jeu tombe...et tu révèle la carte, en retirant lentement le voile... Fait avec une grande lenteur, ça peut être très chouette..

Bonne journée...

Gaetan

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

J'ai eu un peu le temps d'explorer vos suggestions 🙂

très sympa merci, je n'ai pas trouvé la version de la carte au ballon mais je pense saisir le principe

je vais avoir de la lecture pour les semaines a venir !

toujours très agréable de retrouver des conseils sur ce forum je vous en remercie fortement ! 

bonne journée !

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...