Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Gilbus

L'après COVID pour le spectacle vivant

Recommended Posts

Et après ?

Nous en sommes tous conscients, il va y avoir des problèmes pour la reprise des spectacles.

Je propose de vous exprimer sur le sujet dans cette discussion, histoire de pêcher des idées.

Perso, je suis dans le flou.

Y a-t-il un problème pour le spectacle vivant ?

Comment nous adapter ?

Comment reprendre au plus vite les spectacles ?

Pour la forme :

Les grandes salles vont être fermées encore un moment. Et une partie du public va hésiter à revenir.

Faut il revoir les formats, privilégier les spectacles pour petits groupes ?

Le table à table sera-t-il le bienvenu quand bars et restaurants ouvrirons ?

Le close up à poste fixe, avec en générale un petit espace scénique, entouré d'un cercle de spectateurs forcement tassés, est’ il toujours possible ?

La formule « salon » est-elle celle qui permet de s'adresser à un petit groupe sans risque ?

Pour le contenu :

Quels modification dans la relation artistes/public ?

La gestion des volontaire : ne pas les toucher, gérer une distanciation (dans les deux sens…)

La façon de ne pas faire toucher le matériel par le volontaire ( tiens voila une bonne excuse pour ne pas faire mélanger les cartes…)

 

Une remise en cause économique :

Moins de spectateurs, moins de rentabilité…

 

Pour les formations :

Le travail en atelier ou en club va évoluer comment ?

Surtout si une bonne partie des intervenants sont plus ou moins âgés, et sont donc à risque.

Bref, je ne suis pas vraiment magicien, mais je suis un peu inquiet quand même.

Pour l’instant, j'ai l'impression qu'on essaie des trucs, on fait des rencontres zoom, mais tout le monde vois bien que ce n'est pas la panacée, une rencontre physique apporte tellement plus…

Dans un des ateliers auquel je participe, on va tenter de se réunir à nouveau, mais en extérieur : nos salles habituelles sont trop petites pour qu'on se sente en sécurité...

je vous dirais ce que ça donne…

 

Toutes ces question sont elle  vaines, et tout va t'il redevenir comme avant ?

 Bref, si vous avez des questionnements ou des idées, je suis preneur 😁

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

La prochaine réunion de mon club doit se faire de manière virtuelle. Je ne suis pas très fan de l'idée. Toute façon je ne suis pas équipé pour. En plus j'ai du mal à rester devant mon écran sans bouger et/ou faire autre chose en même temps.

 

Je pense qu'à court terme, d'ici peut-être 3 ou 4 mois, il n'y aura plus de distanciation sociale. Hier j'ai acheté un objet à un particulier, aucune différence par rapport à avant.

 

Une rencontre en extérieur peut être une bonne idée, il ne faut pas oublier le mètre de distance réglementaire.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Sur LinkedIn j'ai vu qu'un magicien mentaliste allait proposer un spectacle sans contact.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Cela dépend beaucoup de la manière dont va évoluer le virus et notre gestion envers lui. 

Dans le meilleurs des cas, le virus va s'éteindre et notre vie va redevenir très proche de celle d'avant. 

Dans le pire des cas, on aura des crises annuelles dès qu'il fera plus froids (un peu comme avec les grippes), et là y'aura pas 50 solutions. Soit vaccins, soit immunité, soit confinement, soit prendre des risques pour soit et les autres. 

Les vaccins ? Il faut voir comment ils vont être créé, les effets secondaires … Il y aura toujours des antivaccins. Il y aura toujours des gens qui s'en fichent (a la fois de leur vie mais pire … de risquer la vie des autres), il y aura les immunodéprimés, et ceux sous immuno-modulateurs … bref il restera beaucoup de personnes fragiles que même les vaccins ne pourront pas protéger. 

 

En fonction de tout cela, de nouvelles règles vont peut être émerger pour notre quotidien (en tant qu'humain). 

Quid des arts vivants ? C'est une bonne question. 

En tant que véto je ne reçois plus que sur RDV avec 1 seule personne et masque obligatoire. Je refuse actuellement les domiciles (ce sont des environnements que je ne peux pas contrôler). L'organisation journalière est très compliquée (je n'ai plus de consultations libres sans rdv, je ne sais plus dépanner entre deux proprio … Et je ne sais pas combien de temps cela va durer mais plutôt longtemps il me semble. 

Et une fois que nous pourrons être plus souple, les gens accepterons ils les risques ? Quand je vois les files au Mac Do ou au Brico à 6h du matin sans masque et sans distance … je me dis oui. Mais d'un autre coté il y en a qui sont plus sérieux et d'autres qui sont fragiles et qui tiennent à la vie. 

 

Et donc comment va se dérouler notre vie ? Aucune idée, cela va dépendre … de beaucoup de choses. 

Quid des arts vivants ? Aucune idée, juste que cela va être très difficile. Il va falloir calculer pas mal car si de nouvelles règles doivent être mises en place, il va falloir que cela reste également rentable sinon comment faire pour en vivre ? (Moins de personnes dans la salle, désinfections des sièges, … ??) Si cela est rentable, le prix sera t'il accepté par le spectateur ? 

Comment aborder une table en close up ? On s'insère habituellement dans leur petit monde durant un instant … mais comment le faire de manière sécurisée pour soit et pour les spectateurs ? Port d'un masque, lavage des mains entre chaque table, matériel a usage unique ? … 

 

Bref autant de questions auxquelles personne ne sait vraiment répondre tant que l'on ne sait pas comment va évoluer le système. Déjà que c'est plus que catastrophique concernant la gestion de cette crise, je n'ai aucune confiance dans leurs prévisions actuelles (ils n'ont pas su prévoir ni gérer quand ils avaient toutes les cartes en mains pour savoir que cela allait être la cata, alors leur faire confiance quant à leur façon de voir les choses pour les prochaines semaines/mois, non merci).

Courage à tous, protégez vous ( et vous vous en avez rien a cirer de crever, dites vous que d'autres tiennent à la vie, alors faites attention pour eux: portez des masques, respectez la distance sociale, lavez vous régulièrement les mains).

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Tout cela risque d'être compliqué et je trouve que nous n'avons pas encore assez de lisibilité sur l'évolution de la pandémie. Je suis inquiet. Personnellement je ne me vois pas faire de la magie et de l'hypnose avec un masque et une barrière d'un mètre. On peut repenser certaines choses mais dans le spectacle vivant il faut des échanges, des intéractions et avec les gestes de barrières actuels cela va être compliqué, en tous les cas je ne le sens pas personnellement et cela me déprime.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Mais les Ami (e)s il faut vous "REINVENTER"  il faut faire preuve de "RESILIENCE" ( vous l'avez compris c'est un clin d'oeil  à qui vous savez) 

 

Plus serieux , je pense qu'il est un peu tot pour envisager un changement  RADICAL dans la pratique du spectacle en général  . Car le spectacle c'est la convivialité, l'osmose  generale de corps cote à cote qui vibrent ENSEMBLES !!

 

L'ecran n'est pas la solution , il permet d'attendre  comme nous l'avons fait avec des visios conferences mais RIEN NE REMPLACERA le contact DIRECT  !! ( J'ai participé  pour Thomas , à une viso avec 3 autres collègues , moi je n'avais meme pas l'image pour des raisons techniques de mon coté  , je peux vous dire que cela n'a rien à voir avec une conf VIVANTE où l'on voit , ou l'on entend , ou l'on peut juger d'un simple regard   les  gens présents)

 

Alors OUI à aujourd'hui cela n'est pas envisageable car les pouvoirs publics et sanitaires nous enferment  , à bon ou mauvais escient,  dans une peur salvatrice ou protectrice  mais DEMAIN quand ils devront bien rassurer la population pour relancer une economie moribonde , nous pourrons retrouver le chemin des scenes, rues, plateaux que nous cherissons tant . 

Une preuve ?   :  le relachement ( déconfinement)  petit à petit des regles . Je suis sur,  que ce Week End sur nos plages ( la mienne en particulier , Dunkerque)  les gens se précipiteront pour "prendre un bol d'air"  sans trop se poser la question des risques encourues mais sans doute en ralant parce que le restau de plage ne sera pas ouvert à midi pour les recevoir!.

Ce qui en ce moment est stressant dans nos metiers  , c'est l'INCERTITUDE DE REOUVERTURE des salles et les modalités qui y seront appliquées car beaucoup le save ,  la rentabilité de celle-ci  est en jeu : 1/2 salle   va -t-elle  etre suffisante pour payer l'artiste , les technos, le personnel , la structure ? c'est ca aussi l'enjeu  . Une etude vient de tomber sur le retour des spectateurs : dans un premier temps les 20/40 ans seraient les lus enclin à revenir sans arrière pensée ,  puis les enfants et enfin les plus agés .

Aujourd'hui je peux vous affirmer que le PUBLIC ME MANQUE énormément  et je pense sincèrement que nous manquons BEAUCOUP au public . Une autre  étude a permis de determiner que dans les pays tres developpés la vie serait quasiment impossible sans "l'armée du DIVERTISSEMENT" que nous sommes tous ( Concerts, festivals, cinemas, theatres,spectacles divers et variés ) En conclusion car je pourrais en parler des heures  je vais paraphraser  un grand ( dictateur) homme de pouvoir à l'époque .... Romaine : Donnez du PAIN et des JEUX au peuple  et vous aurez la tranquilité et le pouvoir .....a Méditer !!  

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)

Je ne vais pas parler de la pratique pro habituelle, qui semble dépendre réellement d'une disparition de la maladie...

Mais de la pratique amateur, qui n'a pas les mêmes contraintes de rentabilité. On peut donc imaginer des choses qui n'ont pas de sens financièrement, l'argent n'est pas un problème comparé à la passion...

Comme on n'a aucune visibilité sur l'évolution de la situation, je vous propose un petit exercice:

Déterminer quelle magie on peut faire "maintenant" à un public, en dehors de nos proches.

Déjà, perso, je remplacerai le close-up par du salon rapproché, avec un public restreint :

un petit groupe déjà constitué (ils ont géré eux même leur sécurité...), ou plusieurs groupes (individus, couple, famille...) en imposant une distance entre groupes...

Mais comment imposer cette distance?

Certains vont l'exiger, d'autre vont s'en fiche et se rapprocher, et c'est à nous de gérer cela, puisque je part du principe que dès qu'on accepte d'avoir un public, on est responsable de ce public...

Il y a plein de choses à trouver...

les tours :

Beaucoup d'effets de close-up restent visibles en salon, et on peut ajouter toute la gamme des effets de salon/petites scènes.

Ensuite, les interractions:

il faut faire un bilan de toutes les interractions public de chaque tour, pour repérer les contacts personnelles ou matériel.

J'ai été surpris, pour certains tours que je pensais sécurisé, de voir qu'ils demandaient finalement un contact de spectateur...

Une fois les contacts identifiés, comment modifier le tour pour le faire sans contact, ou de façon sécurisée...

On peut, par exemple, dans un "faites comme moi" avec des cartes, donner un jeu neuf au spectateur.

Mais comment le donner pour qu'il ne soit pas support d'une transmission?

La solution de se laver les mains avant de manipuler l'étui est possible.

Mais un spectateur va prendre un temps fou à enlever le film cellophane: il faut le faire a sa place...

Une solution pourrait être de le faire quelques jours avant, et de mettre les paquets préparés en quarantaine, dans des récipients individuels.

Les spectateurs peuvent prendre le contenu du récipient sans risque (objet sûr, distance ok)

Bien sûr, ils gardent le matériel ensuite...

Le choix des volontaires: je me sert souvent d'une balle ou d'une boulette de papier lancée au hasard, voire relancée d'un S à l'autre... Bon, ça, on oublie...

Il faudra voir si le fait de désigner un spectateur ne nuira pas au tour (le comperage sans contact reste possible...)

Demander par exemple à S1 de désigner S2 qui va designer S finale, le volontaire...

Ou prévoir assez d'interractions public (n'oublions pas que le public est restreint...) pour que tout le monde ou presque soit désigné au cour de la scéance.

Ensuite, on en vient aux "actions" des spectateurs;

Dans le cas des cartes, ils ne peuvent couper ou mélanger notre jeu.

Il faut donc couper nous même suivant une indication vague du spectateur (vers le bas, le milieu, le haut, plus bas, plus haut...).

Pour les mélanges, et bien nos mélanges doivent être convaincants (mais ils le sont déjà...comment les rendre davantage convaincants, maintenant que le spectateur ne peut plus mélanger ?), ou ne sembler avoir aucunes importance...

Pour choisir une carte, les solutions ne manquent pas:

Stop au dessus d'un ruban, stop à l'effeuillage, stop à la cascade...

Pour que le S prenne connaissance de sa carte, là, c'est plus dur:

Si tout le monde peut la voir, on lui montre en tournant la tête...

Mais s'il doit être le seul dans le public à la voir, on doit gérer son placement, c'est a dire faire venir le S dans l'espace scénique, mais en respectant la distance... (Mettre des repères au sol, des barrières physiques, du décors...)

Si on doit faire venir successivement plusieurs spectateurs dans cette zone, il faut limiter les choses qu'un spectateur peut y toucher, pour que cela reste sécurisé pour le suivant... 

Si c'est un tour ou le S devait conserver la carte :

On doit pouvoir la poser de façon claire, mais sans que l'on semble pouvoir y avoir accès nous même : il faut parfois, suivant les tour, que le public ne puisse pas nous soupçonner d'utiliser un jeu marqué (si si, ils savent que ca existe, même s'ils n'en ont jamais vu...)

Etc...

On vois que la liste des conditions s'allonge au fur et à mesure qu'on réfléchi...

Mais qu'il y a des solutions, le plus souvent.

J'espère sincèrement ne pas avoir à mettre tout ça en place, et que cela reste un exercice de style...

Mais bon, les exercices sont toujours bon quand il nous font voir les choses sous un nouvel angle... 😋

Gilbus

Modifié par Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui portent des lunettes: un copain m'a montré une protection amusante et facile à faire.

On prends une feuille de plastique transparente semi rigide, du genre qui sert à faire les couvertures de protections de documents reliés (disponible en papeterie...)

On perce dans le haut de la feuille des trous, pour y passer les branches de lunettes (un trou près du verre, un près de l'oreille)

Et c'est tout: la feuille couvre le visage, des lunettes jusque sous le menton, a l'instar des protections qu'on trouve chez les caissières de super marché...

On obtient une protection de visage qui n'empêche pas de montrer nos expressions ni de parler.

Attention: cela ne nous protège pas nous, puisque l'on respire de l'air non filtré.

Mais cela donne une petite sécurité supplémentaire au public (qui a toujours son masque, lui) puisque nos projections directes sont bloquées par cette visière.

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)

Lorsque l'on voit les protocoles misent en place parfois on peut être inquiet, la fédération de Tennis demande entre autres que chaque joueur ai ses propres balles... Alors faire tirer des cartes à un spectateur, il va falloir du gel et des cartes plastifiées... Mais bon je crois qu'il est urgent d'attendre. Par exemple l'éducation nationale a mis en place un protocole drastique dans les écoles mais elle n'accueille que 20% des élèves. Si l'on doit mettre en place le même protocole à la rentrée de septembre... cela sera juste physiquement impossible compte tenu des locaux... Je pense donc que dans quelques mois la donne risque de changer. Il faut voir l'évolution du virus, sa disparation ou son retour, les traitements, les vaccins éventuels... Mais une chose me semble certaine si nos comportements peuvent évoluer il est impossible de vivre dans une société totalement aseptisée. J'espère que la vie reprendra ses droits, je ne me projette vraiment pas à faire des prestations avec une visière, sans toucher personne, en désinfectant tout et en regardant un public avec des masques. Je trouve que les rapports humains avec le public sont tellement indispensables. Mais bon on verra...

Modifié par Michel (Darlone)
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...