Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Invité

Des magiciens chinois demandent au gouvernement de censurer la magie sur internet

Recommended Posts

Citation

en « exposant des vieux tours que la magie chinoise sera forcée d’innover »

j'ai toujours un peu de mal avec cette phrase...je ne suis pas arrêté sur la question mais je me demande si ça ne détruira pas plus que cela ne permettra de la créa. Ça sent un peu trop le "joker" pour légitimer tout et n'importe quoi je trouve

certes je comprends l'aspect stimulant, mais au final à force d'épuiser tous les secret de la magie traditionnelle est ce qu'on ne risque pas de pousser les spectateurs à rechercher une magie uniquement possible à l'aide d'artifices électronique?

Ce n'est pas un mal en soi mais si les magiciens à venir en sont retreint à cette unique solution c'est triste je trouve. Et la technologie ne devrait elle pas assister plus que de remplacer?

Et il y a tant de choses encore à faire avec les méthodes ancestrales.

Malheureusement c'est un peu se battre contre les moulins...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il faut quand même commenter cette image, je vous traduis donc les trois petits sinogrammes qui figurent ci-dessous :

Image-1024-1024-11783711.jpg?t=%22918c70

 

"Quel bol ce serait si les débineurs arrêtaient de nous casser les noix."

 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

On en revient toujours à l'éternel débat sur le débinage.

Je crois quand même que plus je découvre la magie, ses techniques, son histoire, ses acteurs, plus je trouve cet art fascinant. 

Se battre contre le débinage est peine perdue, par contre faire connaître tout ce qui fait notre art, et faire comprendre que "le truc" n'est qu'un infime partie du spectacle, voilà le défi. 

Donc plutôt que de taper sur ceux qui debinent, essayons de mettre autre chose que des effets enchaînés sans aucun intérêt les uns après les autres. 

Quand Slydini fait les balles en papiers, tout le monde voit un grand artiste. Pas un truc. 

Je me fous de savoir si c'est bien de debiner. Ça existe. Ça ne m'empêche pas d'essayer de trouver de nouvelles choses. Et faire disparaître un foulard dans un fp, sans autre justification, c'est forcément avoir un gars dans le public qui connaît....et pourtant avec des variantes, et une belle présentation, plus personne ne pense au fp. 

Donc au boulot. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Matmag1 a dit :

Quand Slydini fait les balles en papiers, tout le monde voit un grand artiste. Pas un truc. 

Hello Matmag1

Ta phrase serait sans doute un peu plus juste en y ajoutant : « Quand Slydini fait le tour des balles en papier à un participant qui ne connaît pas le secret, tout le monde voit un grand artiste. Pas un truc. » 

Omettre cette mesurette serait commettre une boulette ! 😉 

 

 

 

Modifié par Christian GIRARD
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ce n’est qu’un avis personnel, mais je n’ai jamais été épaté par l’aspect « magique » des boulettes.

Il y a certes un aspect divertissement, un aspect réflexion sur la façon dont on se crée nos propres convictions, et un aspect gestion du spectateur et talent de l’interprète.

Mais ce n’est pas de la magie, du moins pas pour le public de la salle.

La magie implique pour moi un minimum de mystère.

Là, il n’y a de mystère que pour le volontaire…

 

Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant :

Je pratique très régulièrement le « tour » de la main qui se retourne, que j’ai dut décrire dans la chambre des secrets, je crois, et qui repose un peu sur la même structure :

A la fin, les spectateurs voient qu’ils ont été manipulés, et comment.

Mais au moins, il y a un instant magique, très court, quand ils s’aperçoivent que leur main s’est effectivement retournée.

Dans les boulettes, il n’y a même pas ça.

 

Pour ce qui est des chinois…

La stupidité, ou l’hypocrisie, c’est selon, de ceux disant que révéler les secrets fait avancer la magie, est un bel exemple de réflexion à l’envers, qui va retourner dans tous les sens la réalité, jusqu’à trouver un point de vue qui arrange le débineur.

Si cette affirmation pouvait à la rigueur être applicable dans certains cas très particuliers des temps anciens (je pense aux rivalités entre magiciens du 19ième et début 20ième, qui cassaient le numéro de l’autre pour mieux vendre le leur, l’autre revenant ensuite avec les mêmes tours, mais d’autres méthodes, pour démontrer que son détracteur avait mentit… etc.)

Mais ce n’est assurément plus d’actualité aujourd’hui :

Internet a tout changé.

On met quelques secondes à publier au monde entier une explication.

L’explication reste ensuite ad vitam aeternam sur la toile, disponible en permanence et à priori à jamais.

Internet ne donne pas le droit à l’oubli, et le rythme du débinage est bien trop rapide pour que la magie « progresse » au même niveau.

 

Et quand bien même !

Faire table rase du passé est stupide.

Nous avons la chance d’avoir un énorme patrimoine : faut-il le détruire systématiquement, sous prétexte de faire place à des choses qui seront, peut-être et hypothétiquement, du même niveau ?

Prenons un exemple dans un autre domaine :

Franchement, les châteaux forts sont dépassés.

Ils occupent de la place au sol, souvent dans des zones urbaines qui ont besoin du moindre mètre carré.

Détruisons donc tous les monuments qui ont plus de 50 ans, châteaux et églises comprises : ils pourront enfin faire de la place à des construction modernes, qui feront enfin avancer l’architecture…

 

On voit que c’est stupide.

 

Pourquoi en magie, alors qu’il y a des monuments magiques qui tiennent debout depuis des centaines d’années et font la joie du public, devrait-on les abattre pour de nouveaux trucs ?

Les tours anciens ont fait leurs preuves. Ils ont survécu jusqu’à nous…

Qu’en sera-t-il des tours nouveaux, qui bien souvent ne sortent pas des placards des magiciens, passé un premier engouement ?

 

On peut toujours remettre au gout du jour un tour ancien, et l’adapter aux rythmes et aux modes de notre époque.

Mais un tour nouveau, qui nous dit qu’il tiendra la route ? Son seul but sera-t-il d'être débiné à son tour, pour faire de la place à un "encore plus nouveau"?

 

Autre aspect :

Vous pensez vraiment que les créatifs sont motivés par le débinage ?

Billevesées : un créatif crée, de tout façon.

Ce n’est pas une question de paresse ou de motivation, mais de nature :

Quand on a 10 idées à la minute, comme j’en connais, ben on crée.

Au contraire, le fait de voir systématiquement les créations se faire débinées à peine sorties, cela n’incite pas à créer plus de trucs qui seront débinés tout aussi vite :

Cela incitera plutôt à garder pour soi et ses copains de confiance ses propres créations, ce qui est la meilleure façon de protéger son travail.

Je fais une petit digression, tant qu’on y est :

Certain ont dit que la meilleure façon de protéger un secret en magie, c’est de le publier.

J’imagine qu’au départ, c’était un trait d’humour, pour parler de tous ces livres qui sont publiés et jamais lus…

Mais prendre ce trait d’esprit aux premiers degrés est un peu dommage :

Tout secret publié est accessible.

Pire tout secret publié sur internet en libre accès est accessible par les moteurs de recherche, qui on le sait sont de plus en plus performants et exhaustifs.

Une recherche titanesque demandant des voyages coûteux et des mois passés dans des bibliothèques poussiéreuses, il y a 60 ans, cela se traduit de nos jours par quelques clics, à la portée de n’importe qui, et un résultat instantané.

C’est le progrès, mais actuellement, publier un secret n’est PAS une façon de le protéger…

 

Donc, je souhaite la bienvenue aux chinois dans le grand débat sur le débinage.

Peut être qu’ils arriveront mieux que nous à protéger leurs secrets.

J’en doute, mais j’aimerai bien être surpris…

Gilbus

Modifié par Gilbus
  • J'aime 5
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Gilbus a dit :

Ce n’est qu’un avis personnel, mais je n’ai jamais été épaté par l’aspect « magique » des boulettes.

Il y a certes un aspect divertissement, un aspect réflexion sur la façon dont on se crée nos propres convictions, et un aspect gestion du spectateur et talent de l’interprète.

Mais ce n’est pas de la magie, du moins pas pour le public de la salle.

La magie implique pour moi un minimum de mystère.

Là, il n’y a de mystère que pour le volontaire…

Je te rejoins totalement sur ce point, c'est pour ça que j'ai parlé de Slydini qui est vu comme un grand artiste pendant ce tour. Et que je n'ai pas dit un grand magicien (ce qu'il est aussi par ailleurs). 

Quand au debinage, il est évident qu'il n'est pas fait pour faire progresser la magie, mais pour gagner quelques vues sur internet sans aucun effort, sans scrupule. 

Les plus cyniques restent ceux qui protègent l'accès à leurs explications en mettant un code d'accès pour limiter l'accès aux seuls magiciens ("que veut dire FP ?".....) pour se donner bonne conscience. 

Mais quand on a dit ça, que reste t'il ? Comment empêcher ou limiter le debinage ? Quelles sont les solutions ? 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Matmag1 a dit :

Mais quand on a dit ça, que reste t'il ? Comment empêcher ou limiter le debinage ? Quelles sont les solutions ? 

Une solution consiste à ne pas publier sur internet.

Ni tours (qui seront gentiment expliqués dans les commentaires par vos fans...), ni bien sûr explications...

Faire de la magie pour des vrais gens, en spectacle vivant.

Et donner les infos au compte goutte à nos amis magiciens, dans des modes relativement sécurisés... 

Pour le débinage en général, il y a longtemps que j'ai baissé les bras... (voir les multiples discussions sur le débinage et sa limitation...)

Gilbus

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 14/07/2019 à 18:04, Gilbus a dit :

Ce n’est qu’un avis personnel, mais je n’ai jamais été épaté par l’aspect « magique » des boulettes.

Il y a certes un aspect divertissement, un aspect réflexion sur la façon dont on se crée nos propres convictions, et un aspect gestion du spectateur et talent de l’interprète.

Mais ce n’est pas de la magie, du moins pas pour le public de la salle.

La magie implique pour moi un minimum de mystère.

Là, il n’y a de mystère que pour le volontaire…

 

Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant :

Je pratique très régulièrement le « tour » de la main qui se retourne, que j’ai dut décrire dans la chambre des secrets, je crois, et qui repose un peu sur la même structure :

A la fin, les spectateurs voient qu’ils ont été manipulés, et comment.

Mais au moins, il y a un instant magique, très court, quand ils s’aperçoivent que leur main s’est effectivement retournée.

Dans les boulettes, il n’y a même pas ça.

 

Pour ce qui est des chinois…

La stupidité, ou l’hypocrisie, c’est selon, de ceux disant que révéler les secrets fait avancer la magie, est un bel exemple de réflexion à l’envers, qui va retourner dans tous les sens la réalité, jusqu’à trouver un point de vue qui arrange le débineur.

Si cette affirmation pouvait à la rigueur être applicable dans certains cas très particuliers des temps anciens (je pense aux rivalités entre magiciens du 19ième et début 20ième, qui cassaient le numéro de l’autre pour mieux vendre le leur, l’autre revenant ensuite avec les mêmes tours, mais d’autres méthodes, pour démontrer que son détracteur avait mentit… etc.)

Mais ce n’est assurément plus d’actualité aujourd’hui :

Internet a tout changé.

On met quelques secondes à publier au monde entier une explication.

L’explication reste ensuite ad vitam aeternam sur la toile, disponible en permanence et à priori à jamais.

Internet ne donne pas le droit à l’oubli, et le rythme du débinage est bien trop rapide pour que la magie « progresse » au même niveau.

 

Et quand bien même !

Faire table rase du passé est stupide.

Nous avons la chance d’avoir un énorme patrimoine : faut-il le détruire systématiquement, sous prétexte de faire place à des choses qui seront, peut-être et hypothétiquement, du même niveau ?

Prenons un exemple dans un autre domaine :

Franchement, les châteaux forts sont dépassés.

Ils occupent de la place au sol, souvent dans des zones urbaines qui ont besoin du moindre mètre carré.

Détruisons donc tous les monuments qui ont plus de 50 ans, châteaux et églises comprises : ils pourront enfin faire de la place à des construction modernes, qui feront enfin avancer l’architecture…

 

On voit que c’est stupide.

 

Pourquoi en magie, alors qu’il y a des monuments magiques qui tiennent debout depuis des centaines d’années et font la joie du public, devrait-on les abattre pour de nouveaux trucs ?

Les tours anciens ont fait leurs preuves. Ils ont survécu jusqu’à nous…

Qu’en sera-t-il des tours nouveaux, qui bien souvent ne sortent pas des placards des magiciens, passé un premier engouement ?

 

On peut toujours remettre au gout du jour un tour ancien, et l’adapter aux rythmes et aux modes de notre époque.

Mais un tour nouveau, qui nous dit qu’il tiendra la route ? Son seul but sera-t-il d'être débiné à son tour, pour faire de la place à un "encore plus nouveau"?

 

Autre aspect :

Vous pensez vraiment que les créatifs sont motivés par le débinage ?

Billevesées : un créatif crée, de tout façon.

Ce n’est pas une question de paresse ou de motivation, mais de nature :

Quand on a 10 idées à la minute, comme j’en connais, ben on crée.

Au contraire, le fait de voir systématiquement les créations se faire débinées à peine sorties, cela n’incite pas à créer plus de trucs qui seront débinés tout aussi vite :

Cela incitera plutôt à garder pour soi et ses copains de confiance ses propres créations, ce qui est la meilleure façon de protéger son travail.

Je fais une petit digression, tant qu’on y est :

Certain ont dit que la meilleure façon de protéger un secret en magie, c’est de le publier.

J’imagine qu’au départ, c’était un trait d’humour, pour parler de tous ces livres qui sont publiés et jamais lus…

Mais prendre ce trait d’esprit aux premiers degrés est un peu dommage :

Tout secret publié est accessible.

Pire tout secret publié sur internet en libre accès est accessible par les moteurs de recherche, qui on le sait sont de plus en plus performants et exhaustifs.

Une recherche titanesque demandant des voyages coûteux et des mois passés dans des bibliothèques poussiéreuses, il y a 60 ans, cela se traduit de nos jours par quelques clics, à la portée de n’importe qui, et un résultat instantané.

C’est le progrès, mais actuellement, publier un secret n’est PAS une façon de le protéger…

 

Donc, je souhaite la bienvenue aux chinois dans le grand débat sur le débinage.

Peut être qu’ils arriveront mieux que nous à protéger leurs secrets.

J’en doute, mais j’aimerai bien être surpris…

Gilbus

Salut Gilbus,

Comme toujours une réflexion intéressante dont je partage plusieurs points... à commencer par la routine des boulettes de Slydini... qui pour moi manque de magie (ou au moins d'un climax).

Au moment où j'écris cette réponse je suis justement en Chine pour quelques semaines. Il faut commencer par comprendre certains point culturels chinois pour appréhender cette question.

Les chinois ont un rapport particulier avec leur histoire et leur passé, et surtout avec les témoignages de cette histoire. Il est fréquent (même plus que çà) que des temples, des parcs, des monuments soient détruits pour laisser place à... la vie moderne (parfois pour un parc, parfois une résidence, parfois... ) mais çà ne les "dérangent" pas... c'est une mentalité.

Nous sommes (pour la plupart des lecteurs de VM) français, francophone (à priori 😄 ) ou au moins occidentaux, et ceci peut choquer la majorité d'entre nous. J'ai eu beaucoup de mal par le passé à comprendre et à "accepter". J'ai fait des études artistiques, j'ai beaucoup étudier l'histoire de l'art, et j'ai une sensibilité personnelle au patrimoine (français mais aussi mondial) c'est un héritage que nous devons choyer (je ferai bien une digression pour vous dire que j'avais un diner important dans un restaurant assez chic de Paris le soir de l'incendie de Notre-Dame, avec des clients chinois, que j'invitais... je peux vous assurer que je n'ai pas beaucoup mangé, que j'étais au bord des larmes... et que mes interlocuteurs ne semblaient pas comprendre mon état -fin).

Ici, il est tout à fait "normal" de visiter un temple qui n'a que 20 ans (ce que j'ai fait avant hier par ailleurs) et que les visiteurs ne lui trouvent pas moins de charme qu'un "vieux" temple d'une centaine d'année ou plus. Ils apprécieront le travail, la qualité de l'agencement, de l'éclairage.... 'la beauté du lieu'.

J'ai passé une bonne partie de mon enfance en Dordogne -oui, je vous raconte ma vie, et alors... 😉 - terre de châteaux et de grottes... je n'ai JAMAIS compris l'intérêt de visiter Lascaux II.... autant aller à Disneyland, c'est du carton pâte mais au moins c'est drôle ! J'ai d'ailleurs accompagné des chinois en Dordogne visiter des châteaux dans des petits villages, ils ne voulaient absolument pas croire que les maisons étaient habitées (pensant que c'était une sorte de "décor"...) 

La Chine est composée de minorités ethniques qui sont aujourd'hui en voie de disparition et dont les rites, les coutumes, et les particularités sont encadrées dans des "Villages protégées", comprenez des parcs d'attractions à touristes, un pauvre spectacle, quelques maisons reconstituées et une armée de boutiques souvenirs. C'est un divertissement qui plaît à ce public.

Je n'ai jamais jugé. Les différences culturelles sont mon quotidien, et il faut les prendre comme elles sont.

Flaubert disait: "Voyager rend modeste, on voit mieux la place minuscule que l'on occupe dans le monde".

--

Concernant le secret, je ne suis pas tout à fait d'accord. Un secret publié est un secret protégé ! 

Cette nuance aura son importance pour la partie suivante de ma réponse. Nous sommes encore une fois confronté à un problème culturelle (et même législatif pour le coup). En France la propriété intellectuelle s'applique par antériorité. Publier c'est se prémunir qu'un autre ait la même idée et la publie en son nom... loin de moi l'idée que nous puissions nous voler des idées entre confrères et le publier avant l'auteur original, évidemment.

Et là où je te rejoins, c'est sur le mode de publication, le média. Publier sur le web, c'est comme lâcher te jeter dans un baquet de piranhas affamés et espérer en sortir indemne. Par contre, qui lit des livres de nos jours, c'est fini, dépassé, démodé... çà sert à caler les meubles. Publions, dans les livres ! L'antériorité sera  réputée et, le meilleur endroit pour cacher un arbre ... c'est la forêt ! Cachons ces livres dans des bibliothèques, et nos secrets seront bien gardés.

Je suis justement sur cette problématique personnellement. J'ai envie de publier certaines choses qui sont dans mon répertoire depuis quelques années maintenant, et d'un autre côté je suis partagé à l'idée de m'en défaire, mais je me dit que tôt ou tard, je finirais bien par montrer l'une ou l'autre de ces idées à quelqu'un qui pourrait avoir l'idée de ... ah non... pardon on avait dit pas les amis....

Par contre j'ai l'intime conviction que les idées sont générationnelles. Et qu'au delà du fait d'être "volé" il est tout à fait probable :

-que j'ai eu la/les mêmes idées que d'autres

-que d'autres aient déjà eu les mêmes idées (oui çà veut dire la même chose, je sais, mais c'est une question de point de vue, comme le verre... à moitié plein ou à moitié vide?)

-et que ces mêmes autres soient dans le même situation que moi

---

Enfin et pour synthétiser un peu mes 2 points de vues précédents, il semblerait -d'après l'article de OuestFrance je n'ai pas encore toutes les connaissances nécessaires - que la LOI chinoise soit différente de la nôtre (çà on le savait Paul, merci) au moins sur la question du mode de transmission d'un secret magique... bon çà reste "flou", mais un flou juridique profite toujours à l'une des parties.

En l'occurrence il semble quand même que l'issue ne soit pas aussi positive que çà dans la mesure où la transmission ne se fait pas par un moyen illégal... (une chaine vidéo)

Allez je m'arrête là.

 

Biz les copains.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce retour « dans le contexte » 😉

Et pour cet éclairage sur la mentalité chinoise 😊

Mais a mon tour de n’être pas totalement d’accord :

Citation

« Les chinois ont un rapport particulier avec leur histoire et leur passé »

 

C’est très intéressant, mais est-ce que cela s’applique à la magie ?

Mettons que pour qu’un temple puisse fonctionner correctement, il y faille un autel (c’est un exemple donné au pif pour la démonstration, pas une réalité historique ou culturelle…).

Si on construit un temple neuf, très beau, mais sans ledit autel, on pourra apprécier le lieu pour sa beauté ou d’autres critères, mais on ne pourra pas le considérer comme un temple, car il y manque un élément essentiel.

La magie suit le même principe, selon moi :

Ce n’est pas une question de neuf ou de vieux, c’est une question de fonctionnement de base :

Si on sait comment ça marche, ce n’est plus de la magie.

Je ne dis pas (heureusement !) qu’il faut rester attaché aux anciennes tours par amour du vieux.

Mais que si on donne le secret au public, on détruit la magie, que le tour soit neuf ou ancien : les deux se débinent tout aussi bien sur le net, et encore plus les productions récentes, par l’effet de mode qui y est lié…

Sans le secret, il manque un élément essentiel en magie.

 

Citation

« Un secret publié est un secret protégé ! »

 

A, les discussions sur le net, et leurs incompréhensions…

Tu parles de protéger le créateur du secret, moi je parle du secret lui-même…

Tu as en partie raison pour la protection de la propriété intellectuelle…

Mais je ne parlais pas de ça.

Je parlais du secret lui-même, c’est-à-dire non de qui l’invente ou le possède, mais de la diffusion de l’information, surtout dans le public.

La propriété des œuvres de l’esprit est intéressante, au niveau commercial ou de la renommée, certes.

Mais un secret en magie est avant tout ce qu’il faut cacher pour que la magie existe (je sais, je me paraphrase…)

C’est en ce sens que publier un secret revient à détruire à terme ce secret, de nos jours, car un secret « connu » n’en est plus un…

Tu as raison de dire que les livres sont moins lus qu’avant.

Et cela suffirait à isoler le secret du monde, si le monde n’était pas en constante mouvance :

Considérant la multiplicité des magiciens, dont certains lisent des livres (qui sinon ne seraient pas publiés, faute de lecteurs…), puis considérant qu’une partie d’entre eux va aimablement expliquer le secret du livre à d’autres magiciens, moins courageux et moins regardant sur la notion de secret, on a une certitude proche de 100% pour que tout ce qui est publié finisse un jour dans un tuto YouTube.

Même les techniques casse-doigts, qui seront débinées sans être bien présentées, le débineur ne les maîtrisant pas, mais cela ne l’empêchera pas de montrer comment ça marche : pas besoin de talent, pour ça…

La publication dans les livres ne protège pas, c’est simplement un processus de débinage plus lent que la publication directement sur le net…

Ce n’est donc pas de la valeur « juridique » du secret qu’il est question, mais de sa valeur fondamental, secrète, qui permet à la magie d’exister.

 

Quand a la propriété intellectuelle en magie, cela me laisse rêveur.

A part disposer d’une armée d’avocats (Copperfield est un des rares exemples…), la revendication de cette fameuse propriété dans un procès est problématique.

 

Ce qui est protégeable efficacement est la partie visible, là, les texte sont à peut près clairs : les textes, chorégraphies, décors, musiques et autres mises en scène sont protégeables.

 

Le secret, c’est-à-dire la méthode non visible pour parvenir à créer l’illusion, n’est pas un élément cité dans ces textes.

Je sais que certains ici ont démontré qu’on pouvait protéger un secret, car on peut l’assimiler à une production de l’esprit, mais hélas, j’attend toujours la référence à un procès qui donnerai corps à cette vision…

 

Le secret s’apparente plus à une méthode industrielle, et peut donc faire l’objet d’un brevet.

Ce qui revient à briser le secret lui-même, puisque les brevets sont consultables…

Ce n’est donc pas vraiment une méthode appropriée si on veut que le secret reste inconnu : paradoxale, non, que la préservation commerciale du secret revienne à le détruire ? 😉

Ben c’est exactement ce qui arrive dès qu’on le publie.

 

Par contre, je suis bien d’accord qu’un numéro, un spectacle, une présentation seront protégées en tant que production de l’esprit, mais pas besoin d'une publication de la méthode sur un média :

Une simple captation durant un spectacle, sans explication de la méthode, garantira l’antériorité de ce qui est facilement protégeable, si on tient vraiment à s’en prévaloir…

Mais à part pour flatter son égo, je ne vois pas trop ce que cela donnera :

La plupart du temps, on ne passera pas au tribunal, surtout si on est amateur, pour défendre les droits d’une chose qui rapportera moins que les frais de justice.

Au pire, on pourra faire honte au plagieur, sur les réseaux sociaux, mais ça en restera là.

Et de toute façon, on parle ici de plagiat, et non de débinage, ce qui n’a pas grand-chose à voir dans l’esprit… Le plagieur peut être tout aussi attaché au secret que l’auteur, alors que le débineur, non. 😉

 

Tu es tenté de publier, et je te comprends bien.

Moi-même, l’âge venant, je fais de la formation à mon petit niveau, pour quelques bricoles que je sais faire.

Et c’est parfaitement naturel : il faut de la formation, pour que les nouveaux n’aient pas tout à réinventer à chaque génération.

 

Mais il faut se rendre à l’évidence, tout ce qu’on lâche dans la nature finira en tuto, un jour ou l’autre.

On peut juste maîtriser la vitesse de propagation en partant d’une divulgation à un niveau confidentiel, mais je ne me fais plus d’illusion, les débineurs ont d’ores et déjà gagnés.

A voire si le gouvernement chinois, qui a de bonnes compétences en censure, fera mieux que nous… Ça serait une des rares applications positives de cette censure, à mon sens…

Gilbus

Modifié par Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...