Aller au contenu

Le Monde Magique sur la Route : camion, caravanes, convois, voitures...


Didier MORAX

Recommended Posts

  • 1 année plus tard...
Le 25/12/2015 à 12:30, Didier MORAX a dit :

La magie du kamishibaï - Humour et poésie de la femme kamishibaï.

Le kamishibaï est l'ancêtre japonais de la lanterne magique. Depuis longtemps, des baladins parcouraient l'archipel nippon avec un vélo sur lequel était fixé un théâtre miniature, une boîte où ils faisaient défiler les images qui illustraient les histoires qu'ils racontaient.

Anne Rocheteau, de la compagnie « Les Chats pitres », s'est réellement glissée dans la peau de la « Femme kamishibaï » pour interpréter devant des enfants ravis plusieurs contes oniriques, poétiques et amusants. Avec un art consommé, elle a emmené ses jeunes spectateurs et leurs parents dans un voyage immobile à travers l'espace, le temps et les cultures. Sa verve, sa gestuelle très élaborée, les origamis (pliages) dont elle se servait pour représenter les protagonistes de ses histoires ont véritablement envoûté l'auditoire.

13617.jpg.fea4ba7953573d128da072b5ce4e4c5e.jpg

« L'histoire du kamishibaï racontée par Michèle Valentines de la Petite Bibliothèque Ronde »

Citation

D'où vient le kamishibaï ? Pourquoi a-t-il été inventé ? Comment a-t-il traversé l'Asie pour arriver jusqu'à nous ? Dulala a posé la question à Michèle Valentines, responsable de l'action culturelle à la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart, qui possède l'un des fonds les plus importants de kamishibaïs japonais en France.

(Il existe d'autres vidéos concernant le sujet sur YouTube, avec des démos.)

Modifié par Christian GIRARD
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks plus tard...

La vidéo explique bien pourquoi le Kamishibaï est surtout utilisé pour les enfants actuellement. 

Rien n'empêche de faire des versions adulte... 

Ce qui n'est pas dit dans la vidéo, c'est que sur chaque carton que l'on vient d'enlever, et qui est donc remis derrière la pile, on trouve en général le texte que doit dire l'interprète, pour raconter l'histoire du carton suivant, qui est visible par le public. 

Il y a donc la scène devant, et la lucarne du souffleur derrière... 

Cette présentation est bien adaptée à une présentation face au public, interprète faisant face lui aussi, tout en lisant le texte. 

Un livre classique illustré est lu, lui, en étant assis dans le même sens que l'enfant, en général (on a aussi de lecteurs qui se mettent en face, lisant par dessus à l'envers, ou ayant appris l'histoire et n'ayant pas besoin du texte, ou des lecteurs se mettant sur le côté du livre, mais face au public. Cela donne parfois lieu à des contorsions que le Kamishibaï va éviter.) 

On a donc deux démarche différente, dans le Kamishibaï, on est en mode spectacle, et dans le livre, on est dans l'intimité du partage. 

Le fait qu'il y ai le texte (et parfois des indications de lecture, ton, gestes etc.) au dos du Kamishibaï permet à une personne sans trop de compétences de conteur de faire le job 😁

Comme le propose Peter, on pourrait imaginer pas mal d'applications magiques à cet objet. 

On voit tout de suite ce qu'un système d'onglet et une poignée d'aimant peuvent faire quand on extrait "un" carton. 

On peut aussi jongler avec des flaps, des coulisses etc. 

Ce qui me retient de le faire est l'étrangeté de l'objet lui même, qui est peu connu en france, à part dans les médiathèques et les milieux scolaires... 

J'aurais peut être l'impression d'utiliser un matériel "de magicien", ce qui demande de la justification... 

Bon, d'un autre côté, le système est simple à comprendre pour le public, donc je me fais peut être des idées... 

A noter aussi que le conteur compétent peut utiliser le Kamishibaï sans le texte à l'arrière, qui n'est qu'une béquille écrite... 

On peut facilement fabriquer des castelets de Kamishibaï en carton décoré, mais c'est vrai que ceux en bois sont souvent de beaux objets. 

On peut aussi adapter le format au public, depuis le tout petit pour une personne (oui, je cherche à donner des idées aux découpeurs de cartes du forum...) jusqu'au modèle géant pour la scène, d'ou peuvent sortir des personnages réels. 

Gilbus

  • J'aime 2
  • Merci 1

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...