Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
Florian (ABbath)

Deal or Not Deal de Mickael CHATELAIN

Recommended Posts

Publié le (modifié)
Il y a 2 heures, Rémi HUBERT a dit :

J'ai du mal à comprendre votre engouement pour cette routine qui présente un défaut majeur : l'impossibilité de justifier le fait d'insérer un billet sur l'endroit de la coupe.

Il n'y a absolument rien de naturel à faire cela, même dans le cadre d'un pari, surtout si c'est le magicien lui-même qui pose le billet.

La manière de venir ensuite déposer le billet avec le dessus de la coupe est particulièrement suspecte.

Sans avoir commandé le produit, je doute qu'au niveau des angles ce soit si propre que cela (notamment lorsque le haut de la coupe est déposé sur le côté avec le billet)

Il ne faut pas sous-estimer les spectateurs qui, pour beaucouop d'entre-eux, sont parfaitement capables de remonter un tour comme celui-ci.

D'ailleurs aucune véritable performance n'est présentée dans la bande-annonce...

 

C'est exactement ce que je n'arrête pas de souligner dans mes messages ci-dessus. L'idée du gimmick de Mickaël est excellente mais il faut ABSOLUMENT améliorer la présentation. Donc pour être plus clair:
- éviter la redondance de la prédiction!!! Le S averti se posera la question de savoir pourquoi il faut qu'il y ait 2 prédictions identiques!!! C'est ILLOGIQUE. Il faut donc d'abord choisir soit l'une, soit l'autre, mais pas les deux.
Donc comme il faut mettre obligatoirement un billet ou une quelconque feuille ou carte pour"marquer" l'endroit du STOP ...(j'y reviendrai plus loin), soit on décide de mettre la prédiction sur ce support et dès lors la carte au dos différent posée en prédiction devient inutile, soit on  garde cette dernière et dès lors inutile d'en remettre une couche derrière le billet ou autre support
- pour ta remarque sur les angles le risque augmente en proportion du choix de plus en plus tardif du S. Jusqu'à la 12ème ou 13 ème c'est jouable, mais au-delà cela peut devenir très tangent. Cela n'a pas échappé à Mickaël qui  propose pour y remédier une solution parfaitement adaptée, non montrée dans sa présentation . Cette limite peut donc être écartée.
-mais selon moi,comme Rémi, c'est la justification de poser un billet ou autre intercalaire qui peut poser question au S averti et attentif. Pour quelle raison faut-il "marquer" l'endroit du Stop avec un support si c'est pour l'enlever 3 secondes après???!! Pourquoi ne pas prendre directement soit la carte déjà posée, soit celle encore sur le dessus du paquet???!!! Là aussi il y a quelque chose d'ILLOGIQUE. Mais comme la routine n'est pas faisable autrement il faut faire preuve d'inventivité pour JUSTIFIER DU MIEUX POSSIBLE DANS LE DISCOURS ce fait incontournable.C'était tout l'objet de ma demande: quelles sont pour vous les meilleures options possibles pour justifier cette "marque"? 
Parmi les pistes proposées une des meilleures serait peut-être d'imprimer au dos d'une feuille bien choisie l'image de la carte à forcer,avec de l'autre  côté un verso visible suggestif, par exemple l'image d'une imprimante ou d'une imprimerie.
Puis avoir un discours du style :" ici une carte d'imprimerie "du futur", ou "spéciale", ou "expérimentale" , qui a des propriétés incroyables et dont on va tenter pour la première fois l'expérimentation" ."Il faut la placer délicatement sur votre choisie et ensuite mettre un petit poids par-dessus, une sorte de petite presse pour que le transfert se fasse". Facultativement rajouter:"En fait il y a  2 phases. Celle qui efface le dessin de la carte du dessous dont on  a encore d'énormes difficultés à régler l'intensité, puis la phase d'imprimerie proprement dite, quasiment déjà parfaite!!" Le fait d'informer sur les difficultés de réglage de l'intensité de l'effacement justifiera de plus pour le deuxième climax qu'"elle est de toute évidence encore beaucoup trop forte car elle a effacé toutes les cartes!!!!!!"
J'ajoute qu'on peut très bien demander au S de poser lui-même délicatement la carte d'imprimerie, puis aussi reposer lui-même par-dessus" la presse" représentée par le reste du paquet. Eventuellement lui faire recouvrir avec les 2 mains l'ensemble pour favoriser "plus de chaleur"!!!?...
Pour ceux qui veulent absolument garder un billet de banque comme Mickaël,l'idée du pari avec enjeu financier est une piste quasiment inévitable mais à eux de trouver le discours adéquat, notamment pour justifier le fait  de poser le billet en travers et de le recouvrir pour dans la foulée l'enlever ....Pas évident!!..
A chacun d'entre vous motivé par cet effet d'apporter ses idées!!!

Modifié par Jean-Luc THIEFIN
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Jean-Luc THIEFIN a dit :

pour justifier le fait  de poser le billet en travers et de le recouvrir pour dans la foulée l'enlever ....Pas évident!!..

C'est pour ça qu'il utilise la carte de prédiction en plus du billet. Il met le billet, il referme puis on l'oublie par du bla bla pour arriver à la carte de prédiction, puis on revient au billet alors que le spectateur l'a un peu oublié. Mais ça fait en effet double emploi... si ce n'est de montrer qu'on était tellement sûr de notre coup que la carte était affichée sur le billet.

L'idée est donc de trouver une toute autre histoire, mais avec un moment entre le fait de remettre le jeu de carte sur le billet (ou tout autre objet) et le moment où on montre qu'il est écrit la carte dessus.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je me permets d'ajouter qu'en utilisant un autre support qu'un billet de banque on pourra éliminer ipso facto TOUS LES PROBLEMES D ANGLES EVENTUELS.
Il suffira simplement de le prendre dans un format plus large qu'un billet de banque, environ 10 cms.
Ensuite je vois 2 façons de procéder:
- soit on procède comme dans le trailer mais il faudra bien avoir expérimenté la façon d'enlever ce support ( c'est d'ailleurs probablement pourquoi Mickaël utilise un billet car étant moins large que les cartes il est plus facile de l'extraire et  on peut de ce fait plus facilement " contrôler" l'opération).
- soit, et ce serait ma préférence, car ici tout est net et sans risques, on applique EN PLUS la subtilité de Mickaël donnée dans ses explications.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Olivier a dit:
"L'idée est donc de trouver une toute autre histoire, mais avec un moment entre le fait de remettre le jeu de carte sur le billet (ou tout autre objet) et le moment où on montre qu'il est écrit la carte dessus."
Oui Olivier il faut trouver une histoire( laquelle?) et quand on pose le billet que dit-on? On le pose comme ça, sans rien dire? Qu'est-ce qu'un billet vient faire dans le déroulé de la routine? 
Cela reste quand même bancal je crois,et cela ne marchera pas avec tous les S. Beaucoup, et de plus en plus je pense, sont très attentifs, voire interrogatifs.
Mais bon, à chacun son public, et à chacun ses exigences après tout. Pas de soucis de mon côté.

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Olivier HELMUS a dit :

C'est ce genre de détail que j'aimerais trouver avant d'investir dans cette routine 🙂

Mon histoire d'imprimerie ne t'a pas convaincu?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Si elle peut être sympa... 🙂
Je viens de commander pas mal de choses ces dernières semaines, donc je me laisse encore un peu de temps de réflexion pour celui-ci.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je crois que la présentation va un peu d'elle-même : c'est un pari (étant donné qu'on utilise des bicycle, carte de poker, un billet d'un dollar, etc.) on peut broder autour de Las Vagas, etc.

Le spectateur mise sur une carte. On met le billet sur la carte. Et pout être certain que personne ne se parte avec le grizzli, on dépose le reste du jeu dessus, etc. etc.

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Une petite idée en passant où le spectateur est valorisé:

Procéder comme Chatelain

Une fois qu'on a mis le billet sur le jeu et les cartes restantes dessus on force la bonne carte au spectateur avec un second jeu normal puis on revient sur le premier jeu.

1ère révélation: La carte correspond à la carte sous le billet

Bravo au spectateur qui a choisi les cartes identiques ! 😉 

2eme révélation: Le billet avait la carte écrit dessus

Bravo au magicien qui avait prédit la bonne carte

3eme révélation: Le jeu était blanc à l'exception de la bonne carte

Climax plus interressant à mon avis car il n'y a pas eu la double prédiction qui ne servait pas à grand chose.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...