Aller au contenu

Magie pour se sentir supérieur ou partager un plaisir ?


Julien DAVID

Recommended Posts

Stanislavsky est completement dépassé, la methode "actor's studio" qui travaille avec des metaphores emotionnelles est deja un peu plus adapté à notre epoque. Memet crache même sur cette methode, il dit (je simplifie) : "Say your lines and dont bump into the furniture".

Courage! just do it !

otto

www.ottowessely.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 39
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

chiche ! C'est plutot la suite : Chez Stanislavsky on essaie de créer le sentiment tel quel, chez Actors Studio on crée des sentiments plus facilment accecibles, si je ne me trompe pas. Et Memet preconise de créer les sentiments dans lepublic, c'est dejà beaucoup. Jouer la comédie m'a tj fasciné, mais malheureusement ce n'est pas mon truc......

bises

otto

www.ottowessely.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Très belle discussion...

J'ai toujours détesté les sceptiques extravertis qui viennent bousiller le plaisir des autres spectateurs par leurs remarques insipides. Je commence un tour par un éventail pour faire choisir une carte, ou pour montrer que les cartes sont différentes, et voilà un idiot "Ah, je connais ce tour"... tordant.

Ou encore, après un tour très fort qui utilise des techniques très avancées, et souvent inconnues des magiciens... "Je sais comment il a fait, ses cartes changent de couleur à la chaleur...".

Malheureusement, malgré toutes mes précautions, certains égos sont très incomfortables lorsqu'il se passe quelque chose dans la pièce qu'ils ne peuvent expliquer. Par exemple, un homme est avec sa femme. Quel genre d'homme est-il si une autre personne peut faire des miracles, et que non seulement il ne peut les reproduire, mais ne peut les expliquer non plus? Il se sent attaqué dans sa virilité et veut défendre son honneur.

C'est pourquoi je présente toujours ma magie très légèrement, avec beaucoup d'humour. j'impose un tempo dès le départ: je vais m'amuser avec vous: vous avec mes illusions, moi avec vos réactions. Et malgré tout, si un trouble-fête s'exprime, voici ce que je fais:

1- je range mon matériel. Je ne fais pas de magie rémunérée, c'est donc une option pour moi. Les spectateurs sont maintenant en rogne contre le trouble-fête. Il voulait de l'attention? Voilà de l'attention.

2- je lui fait un sucker bet. En fait, j'essaie de le rallier à ma cause.

3- "Monsieur.... vous avez raison, la magie n'existe pas... content?", ou encore "(en chuchottant assez fort pour que tout le monde comprenne) Ne le dites pas aux autres... mais vous avez raison, la magie n'existe pas". Il voulait passer pour plus intelligent, il passe maintenant pour un con, il s'en va ou ferme sa gueule.

4- Certains insistent pour toucher à tout, vérifier tout, et souvent, vérifier le même jeu de cartes tour après tour, ce qui détruit tout momentum... c'est souvent à ce moment que je range mon matériel, ou "J'aimerais bien vous laisser toucher à mon jeu de cartes, mais vous pourriez vous blesser sur les mirroirs et les lames de rasoir!".

J'évite ces situations en n'imposant JAMAIS un climat de défi. J'essaie de toujours utiliser des cartes empruntées. Après quelques tours, le public me pardonne d'utiliser mon paquet personnel puisque je me suis établi comme magicien. Quand je le peux, je n'utilise que le paquet emprunté.

Michael Ammar a une très belle attitude face à ses spectateurs... je crois qu'il est à imiter à ce chapître...

André

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

William, il est évident que nous travaillons pour le public,et à cent pour cent. Ceci dit, cela n'implique pas que nous lui donnions quelque chose qu'il connaisse déja.

Ce n'est pas parce-que tu le surprend, qu'il ne te suis plus. Tu m'as déja vus travailler et tu sais que mon travail, qui n'est pas forcément commercial, passe quand même quand il est rigoureux.

Ce qu'il faut, c'est tendre vers des spectacles incontestables ou le spectateur n'ait qu'a se laisser bercer.

Je persiste nous sommes responsable de ce que nous donnons à voir : c'est nous qui faisont la magie, même si elle n'existe que dans la tête des spectateur (c'est nous qui l'y mettons)

Pour otto : si Stanislavsky est has-been, il y a du nouveau depuis l'actor's studio. Mais ne n'égligeons rien au niveau des techniques et je vous signale un autre avatar du théatre de Stanislavsky : la "bio-mécanique" de Mayerhold (un de ses élève) c'est une aproche du jeu par le geste et le mouvement. Intéressant, non.... pour des magiciens.

Magicien, comédien, artiste de rue 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Stanislavski, c'est has been ?

C'est vrai que c'est vieux, on a fait mieux depuis en technique théâtrale. Un peu comme Robert Houdin en magie... depuis il y a eu Copperfield alors le bon Bébert : hasbeen !

Et Mozart ? C'est un peu hasbeen aussi : il y a eu des créations musicales beaucoup plus novatrices depuis le 18e siècle !

Sérieusement Otto, tu penses vraiment ce que t'écris ? parceque qualifier Stanislavski de hasbeen, ça fait a peu près le même effet que traiter Mozart de "dépassé"...

On peut ne pas aimer la méthode Stanislavski, mais ca reste un classique de la littérature de l'apprentissage du théâtre, qui a fait ses preuves en aidant des générations de comédiens. Bien évidemment, cela n'empêche pas qu'il existe d'autres écoles tout aussi valables.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'un autre côté, Robert-Houdin, sans être franchement has-been, est quand même un peu dépassé...

(Ouh la la ! Je sens déjà les foudres du forum me tomber au nom du blasphème : "RH est le père de la magie moderne", etc.)

Ses créations étaient très bonnes, mais il est heureux qu'elles aient été remises au goût du jour, tant au niveau de l'effet (ce qui bluffait les spectateurs du XIX° ne marche plus avec ceux du XXI° : effets reposant sur des appareils électriques, par exemple) que de la présentation (le queue-de-pie n'est plus de mise que dans les reconstitutions historiques ou les caricatures).

Robert-Houdin était donc un grand (un TRES grand), qui nous a ouvert de nombreuses portes, mais il est un peu dépassé...

Alx

L'important, c'est que ça valide !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...