Aller au contenu

Yann SICAMOIS

Membre
  • Compteur de contenus

    1503
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Yann SICAMOIS last won the day on 2 janvier 2018

Yann SICAMOIS had the most liked content!

1 abonné

À propos de Yann SICAMOIS

  • Date de naissance 04/16/1979

Informations Personnelles

  • Localisation
    Aix-en-Provence
  • Profession / Occupation
    Acteur / Hôte / Producteur

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    IBM
  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    Volonté de Fer

Visiteurs récents du profil

4711 visualisations du profil

Yann SICAMOIS's Achievements

Nouveau

Nouveau (1/14)

  • Dedicated
  • Reacting Well
  • Conversation Starter
  • First Post
  • Very Popular Rare

Recent Badges

169

Réputation sur la communauté

Biographie

Bonjour,

Je m'appelle Yann, j'ai 29 ans et j'ai découvert la magie en 1996 avec la lecture des 'confidences' de Robert-Houdin.

Je n'ai pas particulièrement de talent de 'showman' ce qui fait que je me dirige vers l'étude de l'histoire de ce si bel art plutôt que vers la pratique assidue.
J'ai néanmoins trouvé le courage de faire un spectacle pour ma famille il y a deux ans.

Même si je suis un peu plus éclairé que le néophyte je reste tout de même émerveillé à chaque fois que je vais assister à un spectacle au Double Fond où D.D. sévit avec tant de talent.

Sinon, je suis marin d'état; à l'inverse de VAX, je suis surfacier.

Nous y voilà, 500 messages; voilà un nombre important, j'ai donc décidé de profiter de ce grand moment pour mettre à jour mon message de présentation. 
Je m'appelle Yann SICAMOIS (comme l'indique mon pseudo VM; truc de fou!) et je suis né il y a 33 ans (en 1979; pour les deux qui ne suivent pas au fond) dans une petite bourgade du sud de la France appelée Aix-en-Provence.

Fast-forward to 1996; je ne sais plus vraiment comment cela est arrivé mais je me suis retrouvé avec les 'confidences' de Robert-Houdin entre les mains (en plus des habituels Picsou magazines; que je continue à lire en 2013 d'ailleurs).

Impressionné et fasciné par les histoires de ce monsieur, je me suis retrouvé peu après devant la porte de Mayette Magie Moderne.
Boutique étrange avec tout un tas de tiroirs en bois visibles mais fermés et une pancarte indiquant un truc du genre 'un tour expliqué est considéré comme acheté'. Je suis ressorti avec un jeu biseauté et un catalogue.

J'ai passé le plus clair de mon temps pendant les 7 années suivantes à regarder ce catalogue aux jolis dessins et à commander par correspondance tout ce qui me plaisait. J'étais insatiable; des secrets, des secrets, des secrets. Mon argent de poche passait intégralement dans la boutique 'Successeur Dominique Duvivier'.

L'amoncellement sans fin de bric-à-brac m'a fait réaliser que présenter des tours n'est pas mon fort; mes talents de mise en scène étant aussi élevés que ceux d'un mollusque bivalve, je me suis rapidement décidé à m'intéresser principalement aux livres d'histoire, aux biographes et à la collection de livres.

Pendant ces 7 ans, j'avais tout de même réussi à établir une réputation de 'magicien de la famille' (il me semble pourtant ne jamais avoir présenté un tour à qui que ce soit avant 2008 mais je dépensais énormément dans le domaine alors je devais être le Mandrake familial, non?).

Après cette période, en 2003 donc, je suis entré dans la vie professionnelle et je suis resté un heureux navigateur-timonier me balançant sur les mers et océans, faisant plusieurs fois le tour du monde à bord de frégates et autres avisos. La vie à bord, c'est quelque chose de prenant et qui n'est pas vraiment racontable mais ce qui est sûr c'est que j'avais bien d'autres choses en tête que la magie.

Cependant, en 2006, sachant que je partais pour deux ans à Tahiti, j'ai décidé de présenter un spectacle aux amis et à la famille; un show d'une heure, un petit message pour dire "Ciao, on se voit dans deux ans".
Clou dans la main, verres d'acides à choix multiples, coin coupé, évasion, et autres; tout un programme qui a fait grande impression. La 'prestation' était filmée et j'ai même fait un DVD pour ceux qui n'étaient pas présents.

Départ pour Tahiti où je découvre (après un an d'affectation) la magie de rue en tombant sur un épisode de Mindfreak (les lévitations et autres gros trucs ne m'impressionnent guère; en revanche, je suis vraiment bluffé par 'quarter through soda can' qui est en fait Sinful de Wayne Houchin) et je deviens par la suite un très bon client de Penguin Magic.

Retour en France en 2008 et je découvre Virtual Magie, je visite régulièrement le site tout au long de l'année et je me décide à plonger dedans à fond en m'inscrivant fin décembre. C'est à cette période que je vais voir ma première conférence; Gaëtan Bloom au Double Fond. J'irai aussi voir les frères Buck et dans divers autres lieux, Duraty et Yves Doumergue.

Niveau professionnel je suis maintenant dans un bureau de l'arsenal de Toulon et un jour je repère une publicité au foyer de la base; 'Ali le magicien' viendra vous épater le 15 janvier 2009 (ou un truc dans le genre).

Tiens, j'ai repéré une rubrique VM TV sur mon nouveau site préféré et je me dis qu'il peut être intéressant de filmer une entrevue avec ledit magicien.
Je contacte le big boss de VM (oh que je suis fou), et Thomas me donne quelques indications techniques et éditoriales afin de s'assurer de bien avoir ce qu'il faut dans la boîte.
Le jour en question, je vais directement voir Ali, je l'informe de mon projet de le filmer un peu pendant son table-hopping et de réaliser une entrevue à la fin de sa prestation.

Pendant ce temps à Vera Cruz (ou plutôt à Tourves dans le Var), mes parents sont depuis deux ans propriétaires d'un domaine viticole et les premières bouteilles commencent à sortir du chai et la popularité du nectar familial ne cesse de croître. (Cela peut ressembler à un moment 'Cité de la Peur' mais je vous assure que c'est important pour plus tard)

Me souvenant de mes talents de 'showman' et ayant soudainement dans l'idée de faire un nouveau spectacle; je demande - pour mes 30 ans - deux stages au Cours Florent (il faut savoir que l'art dramatique est un truc qui m'a toujours fasciné).
Les stages étaient tellement intenses et j'étais tellement extatique durant ces 2 semaines que j'ai été obligé d'annuler mon spectacle prévu quelques jours après le dernier stage; il en reste uniquement une affiche.

Voyant la popularité des vins familiaux et imaginant la possibilité de faire rencontrer ces deux mondes qui me sont maintenant chers (la magie et le vin); je pense à faire une cuvée spéciale dédiée aux grands magiciens.

Pour des raisons temporelles cela n'a rien donné mais j'ai tout de même exploré l'option de vendre la cuvée entière à un magicien de renom (étiquette personnalisée à sa convenance) qui aurait pu la vendre à sa guise dans son café-théâtre du quatrième arrondissement parisien. Sans donner de nom, je dirais que ce magicien est dur en affaires mais ma mère l'étant tout autant, cela n'a rien donné.

Je retourne voir Ali assez régulièrement car ses connaissances et son amour de la magie n'ayant pas de limites, c'est toujours un bonheur (même et surtout si ça dure des heures) de l'écouter.

Cela nous fait arriver aux alentours de 2010; changement radical de décor, dans cadre d'une coopération internationale, je suis envoyé en Italie pour 3 ans.
Je me prépare à une longue période sans magie mais en 2011 je contacte Max Krause qui semblait avoir du mal à trouver un français pour 'traduire' son app Mental Killer; l'app sort en mars et je suis crédité, 'the mega class'.

En 2012 arrive l'EMC pour sa dernière année (la seule que j'ai eu l'occasion de regarder en direct pendant les 3 jours).
Suite à ce 'congrès en ligne', Gaëtan Bloom vient demander de l'aide sur le forum et cette affaire d'intercessor en arrive à une réunion au somment dans un domaine viticole varois que je connais (pas à Vera Cruz, non; Tourves, deuxième fois; merci de ne pas ronfler dans le fond). Je vire le pseudo 'Le Grand Inconnu' et j'affiche ma véritable identité sur VM.

Puis arrive le 46ième congrès de l'illusion à Aix-en-Provence (évidemment, mon premier); fascinant, plein de gens fascinants dans un congrès.
Rencontre avec David Ethan, Maurice Douda, Xavier Belmont ... désolé mais j'en oublie.

A la base, je suis très timide comme gars et c'est principalement pour cela que je ne présente quasiment jamais de tours (et que j'ai du mal à trouver une copine) mais je dois avouer laisser ma timidité de côté de temps en temps (mais jamais quand il s'agit de copines; allez savoir, une pathologie?).

Le dernier coup d'éclat étant un petit tour lors de la dernière soirée de 2012; comme indiqué dans un message dédié.

Merci à tous d'être là; malgré les inévitables 'trolls' sans lesquels l'internet ne serait pas ce qu'il est, il fait bon vivre dans le jardin de Thomas.

Une dernière chose, on se voit au domaine ?
Bref, j'ai posté mon 500ième message.

Il est temps de fêter les 1250 messages… hmm… pardon… quoi ? C’est assez arbitraire comme nombre mille deux cent cinquante, non ? OK bon, disons que depuis la présentation n°2 il y a eu des changements assez conséquents alors…
Je m’appelle toujours Yann Sicamois, plus vraiment 33 ans mais plutôt 37.
Nous nous étions arrêtés à 2012 la dernière fois et je vais maintenant vous faire voyager dans mon histoire sur (et hors de) VM de 2013 à nos jours avec quelques liens par-ci par-là.

C’est début 2013 que je découvre que R Paul Wilson (ce barbu écossais est important dans l’histoire qui va suivre) a fait plus de 10 saisons de The Real Hustle, cette émission qui devrait être de service public et dont la BBC n’a jamais estimé utiles de sortir de DVD officiel, le fil est par là.

Aussi début 2013, je partage mon expérience avec Le Clou de chez Mayette Magie Moderne et je crois que ça valait le coup.
L’année de mon deuxième congrès FFAP, à Saint-Etienne où j’avais utilisé Google Maps pour trouver l’hôtel qui était le plus proche de centre des congrès, sauf que l’élévation n’est pas indiquée sur la carte et il y avait une colline entre les deux lieux. Heureusement que j’ai squatté la caisse d’HELIAS qui partageait la même piaule.

Premier partage dans ‘La Chambre des Secrets’ avec ‘[Vidéo] Prédictions sur Youtube, Dailymotion, etc ... Nostradamus 2.0 !’ qui est toujours d’actualité.
Je découvre les bouteilles de Bologne en février 2013 mais je n’ai toujours pas essayé de passer à la fabrication.

C’est également en février de cette année que je fais ma plus grosse contribution sur Kickstarter, $500 pour soutenir le projet Hamlet in Seoul produit par des expats installés là-bas.
Fasciné par cette pièce de Shakespeare depuis 1996 (merci à toi, Kenneth Branagh), je profite de l’occasion pour me déplacer et voir le résultat sur place. Je passe une semaine très enrichissante à discuter avec l’équipe et les acteurs, j’ai l’impression (pour la première fois de ma vie) d’être là où je dois être, entouré de gens que je comprends.

C’est là-bas que je croise Charles, le surdoué de l’hyperréalisme dont les portraits de Ian McKellen et Robert Downey Jr circulent un peu partout aujourd’hui (il avait un rôle dans la pièce).

Je m’aperçois également qu’ils n’ont rien à taper de la menace du ‘voisin du nord’ qui inquiète tant l’occident.

Je commence à m’intéresser au marketing à cette époque donc la conférence de Paul Gertner au Double Fond tombe pile poil.
Cette année marque également Zapping ou les 25 ans du Double Fond où je viens plusieurs fois pour assister à un spectacle dédié d’une grand qualité (CR).
C’est plus ou moins à ce moment là que je quitte l’Italie pour revenir bosser à Toulon, toujours dans un état-major basé à terre, en l’occurence la préfecture maritime mais le boulot est tellement chiant que je passe le plus de temps possible avec mes potes magiciens.

Qu’un passionné d’histoire ne tombe sur le Merlin Magic History Day qu’à sa sixième édition, c’est étrange mais vrai, mon premier JMMHD sur la Misdirection. Épique !

En juillet, je rencontre Stephan Leyson et Gérard Bakner et j’assiste au tout premier ‘Madgic the Secret Dinner’, un pur régal. Et ces dîners sont toujours en place à ce jour de 2016.

Vers la fin de l’année 2013, je découvre le Centième Singe et après avoir pas mal discuté avec Chris Philpott sur le sujet, je viens en chanter les louanges sur VM.
Un peu plus tard, je découvre le travail de Prof BC dans le monde de la magie bizarre quand il sort Dopplegänger (une série de book-test d’une qualité rarement vue).

Comme les bouquins sont vendus sur Lebanon Circle, je découvre aussi ‘A Book at Midnight’, lancé sur Kickstarter par Dan Baines et on retrouve ma trogne dans le jeu de marque pages.

Début d’année, de grands débats et plein d’idées avec Ali, je fais une autre directement dans sa boutique à Toulon (qui n’existe plus qu’en ligne depuis).

C’est en février 2014 que je vais au congrès de Blackpool pour la première fois. C’était juste une tuerie et probablement le congrès le moins cher de tous. Je croise un nombre incalculable de magiciens connus et reconnus, je passe un moment extra et je me sépare de quelques bonnes bouteilles.

Je décide dès ce moment là d’y retourner tous les ans. Je ne vais pas m’étendre car je vous laisse en compagnie des vidéos tournées lors du congrès de l’année d’après pour comprendre l’ambiance. Playlist YouTube

Deux mois plus tard, dans le cadre de la campagne de financement participatif du documentaire Our Magic produit par les jumeaux Buck et mis en scène par R Paul Wilson, il est temps d’aller au Magic-Con de San Diego. C’est une tuerie que je recommande vivement à tous. J’ai enfin rencontré Jamie D. Grant avec lequel je discutais depuis un moment sur le net, j’ai découvert Steve Valentine, John Bodine qui m’a fait découvrir les baies miracles, Tim Trono (important pour la suite) et tant d’autres. Le concept de ce congrès est juste énorme. CR par ici.
Puis arrive l’heure du Merlin Magic History Day septième édition sur le mentalisme, l’occasion de retrouver les potes, s’en faire d’autres et de passer un bon moment.

Pas très longtemps après, je me retrouve chez Dan (Lebanon Circle) pour apprendre à momifier des fées car pourquoi pas ? Dans le cadre de son deuxième projet Kickstarter, je découvre Castle Baines, un lieu à la Benicio del Toro.
Arrive septembre 2014 où je prends un congé sans solde de deux ans de la Marine pour aider ma mère à gérer le domaine viticole, mon emploi du temps devient totalement malléable mis à part les périodes de vendanges et quelques salons des vins mais infiniment plus flexible qu’à l’époque miliaire.

C’est en octobre que je mets les pieds sur un plateau de tournage pour la première fois (figuration) dans le cadre du tournage du film NOOB.
A ce stade, certaines rencontres sur le projet NOOB font que je commence à intégrer de plus en plus la communauté de la culture populaire (nerds, geeks, Comic-Con) du côté des coulisses, du côté artiste. En l’occurence, je rencontre Matthew qui est un réalisateur de 16 ans qui a sa propre web-série, qui repère mon t-shirt Magic-Con (aussi magicien-hypnotiste) le dernier jour de ce tournage NOOB et dont je rejoins l’équipe le mois d’après.

Arrivé en novembre, je découvre par VAX un endroit très sympa de la vie parisienne, Le Fumoir, un restaurant faisant face au Louvres et où Eric officie derrière le bar. Vous ne connaissez pas Eric, allez au Fumoir, c’est important. C’est THE endroit.

Le même mois, Penguin annonce que - pour la première fois - il vont changer le format pour certaines des conférences à venir. Derren Brown, Andy Nyman, Dynamo, Luke Jermay, Wayne Dobson et David Berglas seront filmés à Londres et les conférences diffusées un peu plus tard sur le site. De suite, green flag… heu, mais je crois que Tim bosse chez Penguin maintenant… petit courriel… et pouf, on se retrouve avec Ali aux conférences en question. Vraiment au top. J’en profite pour dire à Andy - que je croise vraiment pour la première fois - que le fait qu’il soit à la fois acteur et magicien me fascine car c’est précisément un rêve de gosse. C’est lors de ce moment de janvier 2015, dans un pub à proximité de la crypte, qu’il me dit d’y aller à fond.

En parallèle, dans le cadre la petite web-série médiévale varoise de Matthew évoquée plus haut (Protea), je passe pas mal de week-ends en tournages et en congrès (‘convention’) à promouvoir le truc, à signer des autographes, à prendre du bon temps avec les potes…
Arrive février et Blackpool 2015 déjà évoqué plus haut.

Arrive mars où le projet Con Man est lancé par Nathan Fillion et Alan Tudyk sur Indiegogo. Je n’ai absolument pas les fonds pour financer à la hauteur nécessaire pour apparaitre dans le projet mais je me débrouille pour les trouver et je me débrouille aussi pour aller tourner avec eux à Los Angeles en juin.

Moment inattendu de 2015, je reçois un jour un courriel provenant du Canada, un email de Lothar Malmberg qui a obtenu mon adresse sur le répertoire de l'International Brotherhood of Magicians. Le congrès 'Doomsday' mis en place par Dan est dans quelques mois, Lothar y participe et profite du fait que sa fille ait obtenu une bourse pour aller visiter l'Europe (au top les écoles d'Art au Canada !!) pour faire quelques escales ici et là. Il se trouve que j'avais de la place à la maison à ce moment là et on a passé quelques excellents moments à parler magie bizarre, tester les mets locaux de la Provence, visiter les perles varoises…
J'ai compris l'interêt du terme Brotherhood dans IBM ce jour-là.

En mai, la huitième édition du Jean Merlin Day, sur les triches et arnaques, l’occasion de retrouver les potes, s’en faire d’autres et de passer des moments priviligiés.

Nous voilà en juin à Los Angeles où je suis à la recherche d’un importateur pour nos vins pendant un mois. Choux blanc à ce niveau mais… je rentre au Magic Castle pour la première fois et j’y passe un certain nombre de soirées, je passe un dîner unique en compagnie de Steve V. et Chris P. qui se termine par une invitation à participer à une soirée des Elders, je rencontre la ravissante Bonnie qui flotte entre l’univers de la magie et celui de la pop culture (un peu comme moi à ce stade), je mets le pieds sur le plateau de Con Man (et on me file du texte alors que c’était pas forcément prévu)… bref, un mois incroyable. J’avais complément oublié que la Comic-Con de San Diego était à cette période mais j’avais réservé pour la FISM Italie. Pendant ce temps à la maison, ma frangine ouvre son premier restaurant pas très loin du domaine.

Ah oui et petite visite des Studio Universal en mode 'VIP Experience', la dernière fois c'était en 1999, la première fois que je quittais le nid; ça a bien changé avec un paquet de nouvelles attractions et l'expérience VIP apporte une visite du 'back lot' bien plus longue et dédiée ainsi que l'accès rapide partout. Une journée sympa.

En juillet, Steve H. insiste pour que j’assiste à la convention MINDS2 alors j’y vais, très sympa ! A Newcastle, dans un amphithéâtre miniature, deux journées de mentalisme à ravir.

En juillet également, FISM RIMINI, ma première, donc j’ai aimé. Pas plus de commentaires. Y’a trop à dire. Passé pas mal de temps avec l’homme cuillère, pas Uri —-> Tanguy. Toujours un plaisir de recroiser Luis de Matos dont le talent, le souci du détail et la gentillesse sont toujours un bonheur.

En août, nouveau projet de web-série, Challenger au style narratif et musical original dans le milieu. Encore un projet participatif et toujours de la figuration mais des jours meilleurs sont à venir, de pires jours aussi.

En septembre, 6e Congrès Européen des Collectionneurs Magiciens, trois jours à Paris à croiser des gens charmants et assister à des conférences historiques top niveau.

Même mois, gros soucis d’ordre personnel, besoin de faire le ménage dans ma tête et dans ma vie, nécessaire de quitter le milieu de la culture populaire francophone, de passer moins de temps sur VM, de laisser certaines choses en arrière, de m'éloigner de la sphère sociale. J'écris une chanson (quand ça va pas fort, j'écris) qui est en train de trouver une mélodie.

Hasard du calendrier, R Paul Wilson arrive dans le coin et a enfin l’occasion de visiter le domaine. Et cette visite clé a enfin donné l’impulsion qui manquait pour poursuivre mon rêve initial.

Et quatre mois plus tard, quasiment un an (à un jour près) après le conseil d’Andy, je me retrouve dans un cursus d’art dramatique à Glasgow. C’est encore en cours donc il n’est pas utile de m’étendre pour le moment mais c’est maintenant en tant qu’acteur professionnel que j’aborde les choses.

Raté le tournage de la saison 2 de Con Man (et ils avaient Stan Lee) car au milieu des répétitions pour les shows du Fringe Festival d'Edimbourg en août, des projects de courts-métrages, de théâtre.

2016; nouvel élan, une renaissance à tout un tas de niveaux.

Merci de votre attention, Sicamois out.

×
×
  • Créer...