Aller au contenu

Iris KIEFFER

Membre
  • Compteur de contenus

    1 566
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été publié par Iris KIEFFER

  1. Iris KIEFFER

    S. S.

    Ahhh merci Alx pour l'explication !! Je ne me souvenais pas avoir posté ce message et comprenais encore moins ce que ça venait faire dans le contexte du fil de discussion de l'époque !
  2. J'ai hâââte de recevoir mes exemplaires Gaëtan est un magicien et un créateur de génie ! Merci @Gaëtan BLOOM et Thomas pour ce bon plan ! Que dis-je... ce cadeau ! Car c'est vraiment un beau cadeau que vous nous faites là Meilleurs vœux à tous !
  3. Pour avoir participé à un Masterclass pièces avec Laurent sur le sujet, je ne peux que vous encourager également ! De la très belle magie et un conférencier au top !
  4. Quelle triste nouvelle Un homme de grand talent, avec énormément de coeur et d'humour ! Merci pour tous ces grands moments de fous-rire ! RIP l'ami tu vas nous manquer. Une interview de Lancelot faite en 2010 : http://www.artefake.com/spip.php?article675
  5. A l'époque aussi ce tableau dérangeait. Aujourd'hui, on emmène des groupes scolaires le voir. C'est le genre de coup de gueule qu'on retrouve un peu à toutes les époques, je te rassure. Bisous.
  6. Donc ton "une p... de campagne", sous prétexte que tu as masqué le mot vulgaire par des petits points, ce n'est pas blessant ? Ça n'existe que dans notre esprit ? Genre t'as voulu dire "pâté de campagne" ? Et tu ne crois pas que c'est à la personne en question de décider ce qu'elle veut faire de son image ? Si tu vois un mec qui se trimbale avec un slip sur la tête et deux Curly dans le nez, est-ce que la gente masculine va trinquer sous prétexte qu'il diffuse une mauvaise image de l'homme ? Faudrait peut-être apprendre à faire la part des choses, et surtout reconnaître le second degré ... Perso ta vulgarité je m'en fiche. Ce qui me dérange par contre, ce sont tes paroles blessantes envers cette personne. Mais t'as peut-être pas compris la nuance ... ? Quant à écrire "elle est mal foutue" et par la suite te plaindre de l'image qu'on donne de la femme, tu vois pas comme un truc qui cloche ?
  7. Ahhh joie ! J'en cherchais aussi (40 mm) ! En fouillant un peu à partir de ton lien j'ai trouvé mon bonheur. Merci Dide ! Coucou Pierre
  8. Ahhh joie ! J'en cherchais aussi (40 mm) ! En fouillant un peu à partir de ton lien j'ai trouvé mon bonheur. Merci Dide ! Coucou Pierre
  9. est ce la révolte des titans ou l'attaque des Titans? L'attaque des Titans oui. Perso j'ai beaucoup aimé cet animé. Il est excellent. Toujours dans les manga, mais dans un tout autre style, il y a l'excellent : "GTO (Great Teacher Onizuka)" Un Drama très c.on mais que j'aime bien : "My Boss, my hero" Pour les amateurs de la trilogie des films Evil Dead, bientôt une adaptation en série TV ("Ash vs Evil Dead") avec le retour de Bruce Campbell dans son fameux rôle. A voir, le trailer en tout cas commence plutôt bien. Deux séries que j'adore : - Rome - Sherlock Une mini série vraiment sympa : - The Lost Room
  10. Oui, mea culpa. Je reconnais que j'ai complètement omis la dimension sacrée pour le coup, tout en usant d'un terme somme toute assez agressif dans celui d'asservissement (et d'une vision contemporaine sans me mettre dans l'état d'esprit d'un personnage de l'époque). Il s'agissait plus de "contrôle" des foules dans mon esprit, qui n'est par ailleurs qu'un aspect parmi d'autres et non le but ultime. Captiver la foule. Oui tout à fait. Mais j'aurais du mal à imaginer que cela soit totalement désintéressé. D'où l'idée d'enjeux. Pour ma part, il s'agit d'une simple petite réflexion sur le moment, qui au contraiiiiiire ne demande qu'à être réfutée. Toujours partante pour une discussion autour d'un verre. Elles sont bonnes les bières brésiliennes ?
  11. Bien au contraire ! Et en cela je rejoins totalement les avis et exemples de CEDmagic et Okko. Un petit tour du côté de Héron d'Alexandrie : http://www.magies.com/textes.php?id=934 "A l'époque Antique, les prêtres utilisaient des phénomènes mécaniques truqués pour subjuguer les foules et créer de pseudos miracles pour attirer les foules dans leurs temples sacrés (...)" Mieux asservir et fidéliser les foules tout en les divertissant ([font:Verdana]finalement, un peu comme les mass media aujourd'hui ? [/font]) et opérer de vrais petits miracles visuels (ou auditifs) en usant de stratagèmes divers ... Que l'enjeu soit religieux, politique, pécuniaire (ou les trois à la fois), ça ne date vraiment pas d'hier. Les procédés employés évoluent en fonction de leur époque, mais les enjeux, eux, restes quasi les mêmes. En partant de ça, même si l'on met de côté les traces historiques ou archéologiques, il n'est pas difficile d'imaginer que pendant les périodes antiques grecque ou égyptienne ils aient pu avoir recourt à la prestidigitation au même titre qu'à divers procédés issus d'autres domaines. Les jeux du cirque en sont un bon exemple. La question serait donc peut-être la prestidigitation comme divertissement, sans les enjeux politico-religieux ?
  12. Hello, Pardon si ma question est indiscrète : ce problème concerne t-il uniquement la magie ? Comme les autres, je poserai la question du "pourquoi cela arrive t-il ?" avant de chercher à y remédier. Il peut y avoir tout simplement une autre cause à ça : Peur (de l'échec par exemple? du changement ? de se perdre ?), timidité, émotivité, trop d'exigences envers soi etc. On se crée souvent nous-même nos propres obstacles. Si c'est le cas, c'est plutôt sur soi qu'il faut travailler avant le reste. Par ailleurs, ce n'est pas parce que la magie est considérée comme quelque chose que l'on doit partager, que tu n'as pas le droit de la faire juste pour toi. Le jour où tu auras envie de la montrer en public, ben c'est que tu te sentiras près à le faire. Tu auras choisi de le faire. Tout simplement. Ce n'est pas une obligation. Mais se forcer est une très bonne chose. C'est aussi comme ça qu'on peut-être amené à faire de la mer*de. Et aussi à évoluer ...
  13. 11-12 ans tu as parfaitement raison. Pourtant j'ai eu pas mal de cas dans la tranche des 15-16 ans, c'est d'ailleurs ce qui m'a étonné. Ils ne croient plus au père noël, mais la magie est toujours bien présente. Bien que confuse. Après cela dépend aussi des milieux sociaux ou religieux desquels ils sont issus j'imagine ? [font:Times New Roman]Ou de ce qu'il matte à la tv ? [/font] Mais c'est loin d'être une généralité comme tu le fais remarquer. Seulement je pense que ce pourcentage est quand même à prendre en compte. Peut-être que si nous avons à apprendre un tour, mieux vaut laisser l'enfant venir à toi et le demander lui-même ? Je ne sais pas.
  14. Voir même au delà. J'ai été surprise du nombre de collégiens (12 -16 ans) que j'ai pu voir et qui y croient toujours, ou également le pourcentage (encore plus flagrant) de ceux qui bien qu'ayant conscience de la notion de spectacle ne savent pas du tout faire la différence entre prestidigitation et "ésotérisme". J'aurais presque tendance à dire que pour les tous petits magie est synonyme de rêve et d'enchantement. Tandis que pour les ado ou pré-ado, magie devient moins "innocente" et ils commencent à se questionner dessus, mélangeant pour certains les domaines. Il y a toujours cette notion de "vraie magie", mais ce n'est pas tout à fait clair. Plutôt que de leur apprendre un tour à la fin du spectacle (ce qui j'en ai peur risque de "briser" la magie chez les tous petits.), pourquoi ne pas faire en sorte qu'ils repartent chez eux avec un souvenir (en plus de celui du spectacle) ? Quelque chose qui pourra le leur rappeler. Combien d'enfants voit-on qui, après un spectacle, viennent ramasser les "déchets" du magicien par terre ? La neige japonaise (pour se la relancer dessus), les streamers, les cartes qui traînent, voir même des trucs improbables comme des bouts de feuilles ou de serviettes en papier etc. C'est presque systématique. Que ce soit pour se bastonner avec, pour jouer au magicien ou pour garder un souvenir palpable. En d'autres termes, leur laisser un joli souvenir un peu plus chouette qu'un bout de déchet
  15. Mon inconnu-à-50-boules-de-la-foire-à-la-saucisse soulignait bien ceci en arrière pensée
  16. Imagines-toi à la place d'un profane qui cherche un magicien pour sa soirée événementielle d'entreprise et qui hésite entre plusieurs. Qui va t-il prendre ? Le magicien primé, qui a la reconnaissance de ses pairs ou tout au moins du bagage derrière lui ou l'inconnu [font:Times New Roman]à 50 euros qui a fait une prestation à la foire à la saucisse ? (bon là j'extrapole) [/font] De plus ce n'est pas seulement je pense une question de reconnaissance, mais l'importance d'avoir un regard autre que celui du public. Pour être membre d'un club FFAP, il faut passer un examen d'entrée. Si tu es accepté, tu rentres au départ en tant que stagiaire et on t'attitre effectivement un parrain. En d'autres termes, tu n'as pas besoin d'un parrain pour rentrer à la FFAP, tu le reçois après, une fois accepté au sein du club. Pour les concours, oui il te faut l'aval de ton club pour pouvoir proposer ta candidature. En d'autres termes, d'avoir quelque chose de construit et jugé d'un niveau apte à être présenté en concours. Ce qui est normal. D'être au contact d'autres magiciens, d'enrichir tes connaissances, d'avoir d'autres avis, d'autres regards sur ton travail. Découvrir les magiciens de ta région et leur travail. La possibilité de décoller de ton pc ou de ton miroir. De corriger la tendance au mimétisme que l'on acquiert devant ses dvd de magie. Le congrès FFAP et autres manifestations plus axées au sein de ton club, les gala, les conférences etc.
  17. Ahhh ça fait du bien de te lire Husk' !
  18. Personnellement les traces que ça laisse sont invisibles à part si l'on oriente d'une certaine manière sous la lumière. De même, aucune douleur ou sensation désagréable après une trentaine d'essais à la suite. Par contre il faut que j'ouvre la main de manière un peu exagérée pour que la poupée se lève de manière satisfaisante. Est-ce le fait que j'ai de petites mains fines de nana, très peu charnues ? Ou que je ne place pas la poupée où il faudrait en fonction de mes paluches ? Sinon le matos est très joli. Il est clair que si la poupée doit être montrée à l'examen ce sera avant. Après, plutôt que de faire disparaître la poupée (ce qui laisse un certain vide ou une idée de truc à planquer je trouve), pourquoi ne pas faire un change tout simplement ? Fabriquer un double, sans les bidouilles métalliques aux extrémités. Dans ce cas précis, la poupée pourra être montrée à l'examen après. Ce qui permettra de laisser planer un doute jusqu'à la fin. De plus, il est censé être face à une poupée hantée. Le fait qu'il la tienne dans les mains au début lors de l'examen démystifie grandement l'ambiance générale que l'on aurait pu créer et minimise l'idée d'objet hanté pour le relayer au rang de "truc de magicien" je trouve. Pour éviter que le spectateur n'ait l'envie de se saisir de la poupée pendant l'expérience, pourquoi ne pas lui coller un truc dans les mains, du genre une petite clochette et un vieux bout de parchemin avec une incantation à lire ? Ainsi il participe à l'expérience. (Bien que le "bouhhhh" de Rogue soit sympa et dédramatise un tant soit peu la chose, je trouve dommage de finir sur une boutade un peu pouët pouët ...) Et s'il refuse de lire l'incantation (ce qui risque d'arriver) il peut toujours tenir le parchemin au magicien qui le lira ou la boîte dans laquelle elle était rangée, le but étant qu'il ait les mains pleines ^^ Puis se servir de la reprise de ce qu'il a dans les mains ou lui faire ranger la clochette dans la boîte etc. comme misdirection pour le change.
  19. Petite idée en passant pour ceux qui connaissent ce casse-tête : (pour les autres, le but est de libérer le cœur du reste de la structure). Ça peut-être sympa en accroche ou autre avant une routine d'anneaux chinois en forme de cœur. Facile à fabriquer soi-même. On peut le faire aussi en forme de trèfle à 4 feuilles, ce qui fonctionne tout pareil.
×
×
  • Créer...