Aller au contenu

Pierre LEVY-SOUSSAN

Membre
  • Compteur de contenus

    65
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Pierre LEVY-SOUSSAN

  • Date de naissance 10/09/1961

Informations Personnelles

  • Localisation
    Paris / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Semillusioniste

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    IMC
  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    psychanalyse

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Pierre LEVY-SOUSSAN's Achievements

Nouveau

Nouveau (1/14)

  • First Post
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

21

Réputation sur la communauté

  1. Au risque de casser l’ambiance sur le mode le roi est nu, comme disais Pierre Dac « c’est mon avis et je le partage » : aucune magie dans ce spectacle, ni nouvelle, ni ancienne. Sauf un clin d’œil à Garcimore peut-être (mais j’en doute) lors du passage avec les souris. Sans doute j’ai dû passer à côté de la poésie de l’ingurgitation des souris (qui ressemblaient à des petits rats). Sur le plan narratif, et bien c’est d’une obscure clarté tant le sens est en attente à travers des esquisses de «personnages » qui en fin de compte n’ont aucun rôle , aucune densité, ne procurant aucune émotion. Autant le spectacle de Bébel était une tentative intéressante et à soutenir, avec des améliorations possibles, autant là, après « 3 ans de préparation» dit-il, on voit mal ce qui peut être changé sinon à peu près tout, sauf les décors : magnifiques. La réaction des spectateurs, à côté de nous et tout au long de la sortie, était, à de rares exceptions près, la même, du style « mais rassure-moi chéri, c’est moi où c’était vraiment nul ? ». Rarement entendu autant de déceptions après un spectacle, heureusement raccourci mystérieusement à 50’ pour 1h15 annoncée. Tant mieux… Comment appeler alors la magie qui va « dépoussiérer » la « magie nouvelle » ? Un bon spectacle ? Dans cette attente, revoir Ilka Shonbein, James Thierrée…
  2. Il ne reste plus que ce soir et demain pour y aller : pas d’hésitation. Une version toujours plus en progression depuis les premières représentations. Un Bébel au mieux de son art pour un défi remarquable : dialogue de poésie et d’illusion en symbiose. Les cartes sont les rimes, le rythme et l’encre de cette écriture. Une virtuosité où sa gamme s’étend de plus en plus. Un très beau chemin qu’il prend à encourager et soutenir. merci Bébel.
  3. Je te recommande la première édition chez Casterman, plus belle couverture et colorisation. Pour info, il avait remporté l'Alfred du meilleur album français à Angoulême en 1986. Je suis preneur (en échange ! ) du site où tu trouves tes vieux comics dans un état Extra-MINT, voire sous coffret ! A très bientôt
  4. Cher Christian et cher tous, j'arrive sur le sujet et en faisant défiler le 27 pages, je pense ne pas avoir vu les trois références ci dessous de ma collection de BD. Je dois avoir quelque part des planches de Lee Falk mais je ne sais pas si c'est le sujet, puisque le message initial devait être des BD accessibles pour un exposé. Le Charyn est une BD exceptionnelle, pour ceux qui connaissent l'auteur de roman policier, en particulier la trilogie Marilyn la Dingue, Yeux bleus et Kermesse à Manhattan, sans parler de la saga d'Isaac le mystérieux, son livre sur le cinéma, sur New York... Charyn est un magicien des mots... Amitiés, Pierre LS NB : je ne suis pas arrivé à les mettre en vertical...
  5. Je trouve cette remarque aussi subtile, drôle et fine que celles à propos d’Obama , cela donnait à l’epoque « plaisir de voir un Kényan qui a réussi dans la vie ». J’en suis attristé.
  6. Les séminaires en lignes à distances sont les iWorkshops. Et effectivement , son enseignement est incompatible avec les livres et même les notes que j’ai prises sont de piètres aides mémoires face aux vidéos qui donnent tout le rythme de ses tours. Peut être qu’un jour il livrera (sans jeux de mots) toutes ses réflexions théoriques. Mais il fait constamment le lien avec un Tour dans des allers retours entre théorie de la pratique et pratique de la théorie. Lorsque tu as assisté à l’un de ses enseignements tu peux avoir accès à l’achat D’une autre catégorie de cours par vidéo de ses tours et réflexions sur un à deux ans. Une partie de ses tours sont le matériel de PaperCut. Il n’est pas d’origine italienne mais mexicaine.
  7. Cher historien, il vit à Las Vegas. Mais il a des cours via le net. Va sur son site https://www.armandolucero.com/ pour trouver toutes les options qu'il propose. Ma chance a été de le voir pour la première fois en France lors de sa prestation à Monaco en 2007 au théâtre Princesse Grace, puis de n'avoir jamais perdu le contact après et de l'avoir revu à Las Vegas par la suite. A l'époque, après le choc de Stockholm, je l'avais persuadé d'organiser une session à Monaco le matin de sa prestation du soir. Il accepte si nous sommes plus de 2 et me demande d'en parler autour de moi. Après en avoir parler à l'Illégal M.C. que je fréquentais beaucoup à l'époque, j'espère que nous serons au moins 2. Le prix en a rebuté beaucoup, mais il y avait l'économie du voyage à Las Vegas ... Quelques jours avant sa venue en France, il me dit qu'il y aura bien un cours. J'annule toutes mes obligations professionnelles pour libérer mon vendredi, faire le trajet aux aurores pour être à 9H30 à son hôtel pour une session de 3Heures. Nous étions deux. Nous signons une longue close sur les deux secrets qu'il nous enseignera pendant 3 heures. J'ai adoré, ce pacte ! Il nous a enseigné bien d'autres choses pendant ces 3 heures, qui se sont poursuivies après son spectacle à l’hôtel jusqu'à 2h du matin, d'une générosité sans limite.. Cela fait partie des rencontres qui changent la vie, comme par magie. Pierre LS
  8. J’ai eu et j’ai toujours le privilège d’être un élève d’Armando, Depuis 10 ans maintenant, Peu après la Fism de Stockholm et le choc de son matrix (je n’aimais pas les matrix) pour les 3000 participants, un silence total, les écrans géants, Armando, et on pouvait entendre une mouche suédoise. Un silence assourdissant. Chacun retrouvait ce qu’il pensait avoir perdu depuis des années : ses premières émotions magiques devant la magie pure. Et je ne parle pas de ses tours de cartes à l’hôtel jusqu’à 2 h du matin. Si j’interviens dans cette discussion c’est à ce titre et pour tenter de dissiper un certain nombre de malentendus qui peuvent circuler chez les magiciens qui ont du mal à entendre des décisions graves, sérieuses. Depuis plus de 15 ans Armando a lutté contre la diffusion intempestive de son travail Sur le Net. En vain. Il a vu son travail massacrer, débiner, sans aucune possibilité de contrôler quoi que ce soit. Si il a franchi le pas de transmettre en dehors de la relation duelle de maître à élève, dans une pure tradition d’enseignement c’est en raison de l’envahissement de la technologie du champ de la magie sans aucun contrôle de quoi que ce soit. Sans doute pense t il que cette autre approche évitera de gâcher ses tours et ses techniques. Il partage ainsi avec l’ensemble de la communauté magique une partie de ses techniques, Au sein de son approche unique de la magie Via son coffret de DVD. Chaque tour de ce coffret vous prendra un temps certain, mais même son approche de la construction, de la misdirection, des temps forts et faibles valent toutes les peines du monde, même si l’on ne souhaite pas réaliser le tour. C’esT une chance et toujours un privilège de pouvoir accéder à son monde par cette voie là. Aucun appât du gain n’a jamais été présent chez Armando, Jamais il n’aurait pu cautionner une approche commerciale incompatible avec son éthique personnelle . Comme le disait un magicien dont j’ai oublié le nom : « si vous voulez préserver le secret de votre tour écrivez-le dans un livre, personne ne lit les livres ». On pourrait dire la même chose avec les DVD, qui a encore le temps de passer des heures à tirer profit d’un DVD ? YouTube est tellement plus rapide… Comme par le passé il continuera à partager ses autres secrets, ceux qui ne sont pas et ne seront jamais dévoilés en DVD , avec les seuls élèves qui feront la démarche d’accéder à son son enseignement en direct. J’encourage à le faire, il y a un avant et après Armando ! Lorsque je lui ai posé la question concernant le chemin qu’il avait utilisé pour en arriver à de telles innovations techniques, ou s’il avait eu un professeur. Il m’a répondu : «pendant des années j’ai arrêté D’aller dans mon club de Magie, au début mes progrès étaient lent car j’ai été obligé de réinventer des techniques et des nouvelles approches de la magie». Bref, selon moi, le monde d’Armando n’a rien perdu de son charme, ni de son éclat et devient une occasion inespérée pour chacun d’y rentrer, sans aller à Las Vegas ! Au passage, une occasion d’aller voir notre homme orchestre magique, X. MORTIMER, merci pour sa longue interview, c’était top. Il était à cette Fism de 2006, coïncidence ? Je ne sais pas !
  9. MERCI. C'est bien Marc Hollogne et c'était dans les années quatre vingt...dix. En y repensant la magie dite nouvelle me fait plus aller vers le passé que vers le futur !
  10. Je suis assez d'accord avec le long et beau message d'Otto avec quelques points supplémentaires à ajouter. De très belles idées avec peut être une redondance des mêmes principes sur une durée trop trop longue. L'hommage à Thurston (?) avec le fantôme au dessus des spectateurs immortalisé par une superbe affiche de son spectacle n'a pas besoin être aussi long et un final un peu en dessous. De même le final du numéro du "petit animal" dans la valise manque de cohérence de justification alors que l'idée de départ renouvelle le bon vieux tour du foulard, cravate... Trop de lumière noire et trop de FI peuvent lasser les spectateurs, comme celle à mes côtés "encore des boules" disait elle, ainsi aussi pour les colombes mécaniques. Le numéro de danse (merci Copperffield) est magnifique ainsi que la voix chantée sans doute le second numéro est de trop. Merci Yann Frish pour Baltass 1.0 et 3.0 (il a upgradé Fism Rimini) Le numéro cabaret fonctionne très bien et excellente impro des deux compères. L'écran à la Mélies a une nostalgie infinie mais ne vaut pas ce spectacle inoubliable du théâtre de la Gaité avec dans les années 80 le tout premier artiste qui avait utilisé ce principe avec un final où il plongeait derrière l'écran et ressortait en maillot trempé (si l'un de vous se souvient du nom, merci). Bref . Un potentiel énorme pour les années à venir. Et quel dommage de ne pas avoir vu dans tout le théâtre du close up comme indiqué sur le flyer. PLS
  11. De combien est le port pour une livraison à Paris France ? Merci
  12. JE CONFIRME . Pour les amoureux de la fiction, des histoires, des grands romans de la littérature, un véritable souffle qui fait voyager dans le temps, l'espace, le rire et les larmes. Dépêchez vous, il n'y en aura pas pour tout le monde...
  13. Juste un petit mot pour vous décrire le dernier spectacle de James T au revoir parapluie (pour avoir des places il a fallut arriver 15 jours avant et 1H30 avant l'ouverture des portes pour avoir 4 places maxi par personnes). Cela commence par une pluie de cordes qui se transforme en arbre dont finira par sortir une femme puis un enfant qui tenteront de rejoindre l'homme de la famille qui ne commande plus tout à fait à son corps , à sa voix, ni à ses meubles qui eux aussi se transforment en humains à moins que cela ne soit le contraire car tout semble vivant y compris cet arbre à corde animé par la musique de la voix d'un étrange animal pendant que le lit incestueux disparaît corps et âmes dans une dépression sévère avant que le sol n'avale tout ce beau monde pour déclarer ouverte la guerre du blé près d'un marais... Dois je vous dire que j'ai adoré ce spectacle dont on perçoit aussi l'hommage discret à son grand père (jeu de voix, début du muet) et à son père par la présence d'un numéro de magie invisible comme le cirque de son père du même nom. J'espère, ça devient une habitude, que le DVD sortira de ce spectacle qui forma une trilogie onirique à ne manquer sous aucun prétexte. Pour les cinéphiles je parirai aussi sur un hommage encore plus discret à son arrière grand père qui n'a jamais non plus trop bien commandé à son corps, ivresse oblige, ce qui a permis à Chaplin de mettre au point son premier numéro, remarquable et remarqué d'homme ivre...
  14. Dans la pure tradition de Houdini... J'ai rien contre car il lutte contre une escroquerie de la pensée collective et ce n'est pas plus mal.
  15. Pierre LEVY-SOUSSAN

    .

    Sans doute il faut l'avoir vu sur scène car son côté écolier besogneux faisait intégralement parti de son personnage, sa présence, son humour, ses textes et son incroyable technique de sleeving (j'insiste) ont fait le reste...
×
×
  • Créer...