Aller au contenu
Simon NABET

Ultimate Scrunchy Magic 1 & 2 de Christian GIRARD

Recommended Posts

Si volume 2 il y a ,

changer la musique par pitié !

Insupportable...

Mort de rire ! mdrmdr

C'est tellement lancé avec un cri du coeur (exaspéré)... J'adore ! mdrmdr

J'imagine les -8 de Christian !

Volume 2 il y aura assurément bien oui !

Quand ? That is the question donc...

Quant à la zique si c'est encore possible de changer je suggère... heu... Joy Division... pour le déhanché (des doigts).... mdr

Enfin bon perso elle ne m'avait pas du tout choqué de mémoire celle du volume 1... je crois même qu'elle était pas si mal que ça, une techno pas vilaine me semble t il...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

LOL

IL se trouve que j'avais écrit un CR pour le mag' de CentraleMagie, et j'y avais dit déjà à l'époque :

"Christian Girard nous emmène sur les traces de De’vo : une musique techno (on aime ou on n’aime pas)"

[...]

"Et la musique… Si vous lisez ces lignes avant de voir le DVD, sachez qu’à part quand vous voyez les magiciens parler entre eux, il n’y a aucune plus-value sonore dans ce DVD. Libre à vous de couper le son, et d’écouter autre chose."

MAIS, hormis cela, je n'ai pensé presque QUE DU BIEN de ce DVD, hien c'était juste pour rebondir sur le côté musical... ;o)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

mdrmdrmdr

"Christian Girard nous emmène sur les traces de De’vo : une musique techno (on aime ou on n’aime pas)"

[...]

"Et la musique… Si vous lisez ces lignes avant de voir le DVD, sachez qu’à part quand vous voyez les magiciens parler entre eux, il n’y a aucune plus-value sonore dans ce DVD. Libre à vous de couper le son, et d’écouter autre chose."

MAIS, hormis cela, je n'ai pensé presque QUE DU BIEN de ce DVD, hein c'était juste pour rebondir sur le côté musical... ;o)

Merci BEAUCOUP Chakkan :blush:

Essentiellement pour des raisons de budget, on est loin des suggestions et recommandations musicales que j'avais faites à la production. Les choix musicaux pour ce DVD ne m'étant pas imputables, je recommande la même chose que toi aux allergiques ;) : coupez le son et mettez votre meilleur CD en fond musical :D ! Je ne suis responsable et ne peux répondre que du contenu encyclopédique d’USM vol. 1 et 2, notamment la sélection des effets, leur présentation, l’explication et le PDF de sources associé au DVD. Pour le reste… :whistle:

pebonhommeenmousse2.jpg

[video:youtube]

Christian

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je pense que je t'ai croisé il y a quelques semaines au métro St Ambroise, mais je n'ai pas eu le cran de t'arrêter au passage... Cela dit, as tu lu l'article qui est paru dans e mag' de CentraleMagie ?

Je pense que non parce que tu as l'air de découvrir mes remarques, je pensais que CM s'occupait d'envoyer un exemplaire du pdf à tous les artistes référencés...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Jje n'ai pas eu le cran de t'arrêter au passage...

Plutôt qu'un cran d'arrêt, une simple formule de politesse sera ton sésame la prochaine fois ;) ! Au plaisir... :)

Je pense que non parce que tu as l'air de découvrir mes remarques, je pensais que CM s'occupait d'envoyer un exemplaire du pdf à tous les artistes référencés...

Ce sera un plaisir de lire tes remarques dès que j'aurai le document... :whistle:

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

je t'ai croisée il y a ..........10ans (grosso modo) à feu Joker à Magenta.

On a discuté de ta VHS sur les chouchoux et en plus d'être abordable et sympathique, je t'ai trouvé très à l'écoute même dans ta spécialité (tu avais un carnet de note dans lequel je dois occupé un coin de page !)

Bref, je confirme, IL est venu en paix.....

Benoit

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Voici donc l'article (assez long) que j'avais pondu à l'époque sur le DVD sus-cité, bonne lecture !

Et je suis preneur de toute remarque.

"Avant même d’acheter ce DVD de Christian Girard « Ultimate Scrunchy Magic vol. 1 », je me suis posé la question suivante : « Alors qu’il y a tant de classiques à connaître, à travailler, à respecter, n’est-ce pas un peu se fourvoyer que d’aller vers cette magie nouvelle, méconnue, et peut-être gadget ? ».

Et à cette question me sont venues deux réponses :

- La première, tout à fait personnelle, et que dans le monde de la magie je dois mes débuts à la magie des élastiques… Les « rubber-bands » comme on dit. En effet, parti d’un peu de passe-passe de bas étage pour amuser mon petit neveu, j’ai commencé à m’intéresser à la magie par la petite porte des élastiques, chose qu’il pouvait comprendre alors qu’il était trop jeune pour ne serait-ce que savoir lire l’index des cartes.

- La seconde réponse, plus générale est justement que c’est une magie nouvelle, donc peu connue, tout reste à faire, à prouver. Il n’existe pas encore de tour incontournable, ni au contraire de grand cliché à éviter. Et surtout… surtout, cette magie nouvelle est ultra visuelle ! Je la qualifierai même de « graphique ».

Le choix était vite fait, à moi ce beau DVD. Dès l’ouverture, on découvre un produite de qualité, sobre mais bien présenté. On sait tout de suite à quoi s’attendre, et le cadeau bonus des 3 chouchous n’est pas pour me déplaire (voir plus loin sur l’art de se procurer des chouchous). Sont annoncés, pas moins de 96 effets, et la participation de Pierre Poquet et de Bébel !

Dès le lancement du DVD, on constate que quasiment chaque effet a fait l’objet d’un chapitrage : 78 chapitres pour 52 minutes de vidéo, on sent le travail de référencement.

Sans entrer dans le détail et ruiner les bonnes surprises de ce produit, je vais toutefois en aborder les grandes articulations.

Tout commence avec une petite présentation de la magie des chouchous par Christian Girard. Et là, première interrogation, il est en noir sur fond noir. Moralité on voit très bien les chouchous fluos, mais l’extrême sobriété de tout le reste me laisse perplexe. A voir…

Dès le début, premier blockbuster du DVD : les conseils pour utiliser les bons chouchous ! A savoir par cœur. Et là, drame pour moi qui ai des mains immenses : les chouchous fournis sont trop petits pour moi, et je suis bien en peine d’effectuer la simple combo d’ouverture proposée en premier effet. Damned ! Moralité, grandes mains attention vous allez peiner, mais vous le verrez plus tard, rien n’est impossible…

Nous entrons immédiatement dans le vif du sujet avec la combo d’ouverture. Christian Girard nous emmène sur les traces de De’vo : une musique techno (on aime ou on n’aime pas), une prise de vue idéalement positionnée, sobre, efficace, et le tout sans parole. Et là, cette combo s’enchaîne, et en quelques secondes on se demande où on est tombé. « Puis-je VRAIMENT faire ça avec les 3 chouchous ordinaires qui étaient cachés dans la boîte ? ». Eh bien rassurez-vous : oui !

Nous n’en sommes qu’à 2 minutes du début, et déjà une petite merveille de routine muette, vivement la suite.

Ensuite, viennent les explications. De face, de dos, vue du magicien, du spectateur… On ne peut rien rater. En revanche, on sera bien obligé parfois de revenir plusieurs fois en arrière, car malgré quelques titres indiquant à quel effet on assiste, aucune voix-off, ni aucun conseil écrit ne viendra étoffer les gestes, pas même un ralenti.

Je sais qu’il s’agit d’un choix permettant de présenter un maximum d’effets en un minimum de temps, mais franchement, déjà à ce stade là si on aime, on aurait largement supporté une vidéo d’1h20 au lieu de 52 min. Alors oui, la plupart des mouvements son très faciles à réaliser. Mais c’est comme toujours en magie : le diable est dans les détails, et c’est la facilité qui est souvent piégeuse entre une belle manipulation et le début du moment magique.

Ensuite les effets se succèdent : enclavage, désenclavage, productions simples ou multiples avec ou sans accessoire, voyages de chouchous, on ne sait véritablement plus où donner de la tête.

Nous voilà déjà à la moitié du DVD, quand Pierre Poquet vient nous présenter ses effets de chouchous sur corde. C’est agréable de sortir du simple chouchou manipulé au bout des doigts, les effets prennent une autre dimension, occupent l’espace, et nous voilà sur la piste d’une magie des chouchous qui peut dépasser le close-up et être visible en grand. L’intervention de Pierre Poquet reste toutefois très courte, et il disparaît sans avertissement. J’étais très content de revenir à la suite des nombreux autres effets, mais j’en étais presque chagriné pour cet invité. Même si cela s’est fait hors caméra, montrer aux spectateurs qu’il a apporté quelque chose, qu’on le respecte et qu’on le remercie est le meilleur moyen de combattre les travers de tout ce que l’on voit sur les programmes de partage de vidéos…

C’est ensuite une autre avalanche d’effets qui nous attend, avec la plupart de mes préférés. Les effets vont vite, très vite, c’est visuel, c’est agréable à travailler et à reproduire… Lorsqu’on les présente à des spectateurs, vu la vitesse d’enchainement, ils n’ont pas le temps de chercher le « comment » et restent captivés par l’instant. Une merveille à partager !

Vers la fin du DVD, nous avons un entracte avec Bébel, qui nous présente d’autres routines. En fait d’entracte, il s’agit plutôt d’une conclusion, puisqu’il lui revient de clôturer les effets expliqués. Quelques variantes, des subtilités mais encore une fois je reste sur ma faim. En effet, l’introduction de Bébel se fait sur le ton de l’humour, la musique devient plus calme, et pourtant toujours pas de parole. Juste des effets bruts de fonderie. Et là, il faut l’avouer, je m’attendais à mieux. Non, c’est trop dur à dire pour un DVD que j’ai littéralement dévoré : je m’attendais au petit plus.

En guise de dessert, Christian Girard nous délivre un tripode qui va rester un casse-tête pour bon nombre de spectateurs, mais surtout, un avant-goût de ce qui sera présent dans le prochain DVD.

Ce qui veut donc dire qu’il y aura un « Ultimate scrunchy magic vol. 2 » !

Et là, autant vous dire que la seule routine qui est montrée laisse sur les genoux, et si le 2e DVD est de cet acabit on tient une pépite.

De manière générale, ce que je retiendrai de ce premier volume de la magie des chouchous c’est tout d’abord qu’il s’agit d’une magie tout à fait inattendue, et dont je ne me serai pas douté un instant avant de découvrir cette vidéo. Ensuite, et bien que les chouchous soient moins à la mode, on en trouve partout, et tout le monde connait cet objet. Christian Girard partage avec nous un DVD qui contient BEAUCOUP d’effets, et nous met sur les rails de pas mal de travail.

En revanche, je reste assez critique sur certains points. Pourquoi si peu de paroles, et des incrustations écran seulement pour donner le titre de l’effet ? Encore une fois, une vidéo de 15 à 20 minutes plus longue n’aurait pas gâché notre plaisir. On se sent à la fin de cette vidéo un peu comme à la fin d’un sprint : obligé de regarder au ralenti pour être sur de ne pas avoir raté une action. De plus, l’intervention des invités manque à mon goût de quelque chose que j’ai du mal à définir. En fait je ressens leur intervention comme le reste du DVD : trop rapide peut-être.

Après il y a des choix qui sont faits et qu’on apprécie ou pas. Par exemple, bien que pour la visibilité ce soit une bonne idée, je regrette ce côté tout noir. Et la musique… Si vous lisez ces lignes avant de voir le DVD, sachez qu’à part quand vous voyez les magiciens parler entre eux, il n’y a aucune plus-value sonore dans ce DVD. Libre à vous de couper le son, et d’écouter autre chose.

Je terminerai mon avis sur ce DVD avec le caractère magique présenté. Beaucoup d’effets. Comme on le sait, ce n’est pas l’effet qui est magique, mais ce que l’on en fait. Et là, hormis la première combo d’ouverture, on reste dans une présentation sommaire de nombreuses possibilités. Nous ne sommes pas tous égaux face à la créativité, et pour ne pas tomber dans le catalogue d’effets, certains devront s’employer pour sortir quelque chose de vivant de ce DVD. Pour d’autres ce sera naturel. Cette dernière critique est donc à double tranchant : j’apprécie qu’aucune routine complète ne soit détaillée avec les boniments fournis. Cela permettra de ne pas voir « x » clones de Christian Girard présenter le même numéro. En revanche, je pense que quelques pistes auraient été une bonne chose, car quand on découvre un tout nouvel aspect de la magie comme ça a été le cas pour moi (malgré ma connaissance de la magie des élastiques), je conçois que la liberté octroyée par tous ces nouveaux effets puisse donner l’impression d’être perdu. C’est finalement là que le vrai travail commence.

Pour conclure, ce que je retiendrai de très positif de ce DVD c’est que c’est une mine d’or incontournable pour qui veut présenter quelque chose de nouveau. Et le côté négatif qui en ressort, c’est qu’il est trop court.

Néanmoins, vu ce que j’y ai découvert, je serai je pense un des premiers à acheter le volume 2. En effet, par ce premier volume, j’ai l’impression que Christian Girard nous livre les grands mécanismes. Ca y est, nous avons appris l’équivalent de la levée double, de l’empalmage et du mélange faro avec les chouchous. Ce que je souhaite trouver dans le tome 2, c’est plus de mise en pratique, notamment en conditions réelles pour voir les réactions qu’il obtient face au public.

J’ai approché la magie pour mon neveu avec les élastiques, et jusqu’à présent je n’étais pas allé beaucoup plus loin dans la magie pour enfants. Je trouve ici tout ce qu’il faut pour faire rêver les enfants, mais également transposables pour des adultes. Autrement dit quelque chose de simple, d’universel, et de très visuel. J’adore.

Au-delà du DVD, pour pratiquer il vous faudra des chouchous. Avis aux grandes mains : cherchez des chouchous qui font aisément le tour de votre paume, sans serrer, et dont l’élasticité permet d’aller autour du pouce. Si c’est trop juste, vous allez lutter pour certains effets, et vous donnerez l’impression de travailler « petit ». Soyez à l’aise. Et pour en trouver, il n’y a pas de miracle : faites les magasins de friperies, les soldeurs, les salons de coiffure, de maquillage, d’accessoires, les Foir’fouilles, les têtes de gondoles de vos magasins préférés, etc. Si vous en trouvez à votre taille, achetez le stock ! Tout le stock. Je ne plaisante pas. Si cette magie vous plaît, vous n’aurez pas assez de 30 chouchous pour une vie d’entraînement et de représentations.

Pour ceux qui ont des mains de taille standard, là c’est plus simple : vous en trouverez au meilleur prix sur les sites d’enchères sur internet à une poignée d’euros la centaine.

Chakkan – David"

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je t'ai croisé il y a .......... 10 ans (grosso modo) à feu Joker à Magenta.

On a discuté de ta VHS sur les chouchous et en plus d'être abordable et sympathique, je t'ai trouvé très à l'écoute même dans ta spécialité (tu avais un carnet de notes dans lequel je dois occuper un coin de page !)

Bref, je confirme, IL est venu en paix.....

Benoit

Merci Benoît, c’est très sympa :D . Heureux d’apprendre qu’une pensée, une phrase ou une idée de toi figure dans l’un de mes carnets…

À la prochaine (pas dans 10 ans hein mdr !)

Voici donc l'article (assez long) que j'avais pondu à l'époque.

Tu es une poule aux œufs d'or, David !

Et je suis preneur de toute remarque.

Wow ! C’est super positif ! :blush:

Tu es d’une grande pertinence et tu as compris la pluparts des éléments que je tenais à mettre en avant avec cette encyclopédie. Je répondrai ultérieurement sur plusieurs points que tu soulèves. Merci pour ton compte-rendu constructif et généreux. (Je t’envoie un MP.)

Christian

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Messages

    • Merci @Ali NOUIRA pour ton enthousiasme et tout ce que tu acceptes de donner dans ce VM Live que j'ai consulté en mode « Replay ». Ta créativité magique est vraiment prolifique. Un grand MERCI à toi pour ces nombreux partages (et à Thomas bien entendu pour organiser et animer ces RDV réguliers). J'ai très vite adopté ton ACAAN (je l'adore) : vive « ACALI ». Voici quelques petites modifications que j'ai apportées. De la même manière que tu suggères de demander (à un autre spectateur) un deuxième nombre si le chiffre 2 était éventuellement annoncé et donc de l'additionner à ce premier chiffre 2 (ceci afin d'être en mesure de procéder à un comptage minimal de cartes), on pourrait adopter le même type de suggestion pour le nombre 52 (mais cette fois en soustrayant le deuxième chiffre annoncé). En effet, je me vois mal compter 52 cartes si c'est ce nombre qui était éventuellement annoncé, le spectateur pouvant légitimement se demander pourquoi je ne retourne pas tout simplement le jeu, ce dernier étant composé de 52 cartes.  Du coup, j'ai décidé que la dernière carte (la 52ème) visible sous le jeu serait le 7 de trèfle. Cela m'offre d'autres possibilités. Je m'explique : J'ai opté pour 50 cartes numérotées de 2 à 51 sur la face de  4 de carreau. L'avantage de ce type de carte est notamment que l'espace blanc central (entre les 4 index) permet d'écrire de manière très lisible les numéros. Pourquoi ais-je opté pour le 7 de trèfle comme carte visible sous le jeu ? Tout simplement par ce que le 4 de carreau se trouve au dos de cette carte dans un jeu de cartes double faces (jeux Bicycles double  faces commercialisés).  Dans le premier jeu (le jeu normal) étalé en ruban faces visibles devant les spectateurs et dans lequel un spectateur (ou une spectatrice) va choisir ou bien simplement nommer sa carte préférée, je fais en sorte que le 4 carreau de carreau (normal) soit vers le centre du ruban et j'ajoute la carte double face 7 de trèfle visible (4 carreau caché au dos) comme dernière carte visible à droite du ruban (évidemment, j'ai retiré au préalable le 7 de trèfle normal).  Dans mon jeu constitué de 4 carreaux numérotés, j'ai donc ajouté le 7 de trèfle (normal) en dernière carte (la 52ème), c'est à dire celle qui sera toujours visible puisque le jeu est tenu en main gauche face en l'air (comme dans la démo), et j'ai également placé un 4 de carreau normal (le seul non numéroté) vers le centre du jeu. Je fais attention dans le change ultérieur des jeux (entre le normal et celui avec tous les 4) de présenter mon 7 de trèfle avec les « pips » (index) toujours dans le même sens (c'est un détail mais cela peut ne pas échapper à des observateurs perspicaces). Je dépose sur le tapis mon enveloppe contenant ma carte préférée (un 4 de carreau normal) mais je ne la montre pas tout de suite et j’annonce simplement que cette enveloppe contient ma carte préférée. J'ai décidé de ne pas partir d'emblée sur le thème d'expliquer ce qu'est un ACAAN pour les magiciens et de démontrer ensuite que je vais l'exécuter dans des conditions incontestables et parfaitement limpides.  En effet, je demande au préalable au spectateur de nommer une carte de son choix dans le ruban étalé faces visibles. J'essaye de décaler un tout petit peu plus le 4 de carreau situé au centre du jeu au moment de l'étalement pour tenter de le découvrir un petit peu plus que les autres cartes qui se recouvrent partiellement dans le ruban exceptée évidement la dernière carte (le 7 de trèfle qui lui reste entièrement visible). A partir de là, j'ai deux options (pour les 2 cartes qui peuvent éventuellement attirer l'oeil un peu plus que les autres) avec toutefois une chance sur 52 pour chacune d'entre elles.  Si le 4 de carreau est nommé (« Bingo »), j'explique que ce serait extraordinaire que votre carte préférée et la mienne soient identiques et je demande au spectateur (ou à la spectatrice) de retirer ma carte de l'enveloppe (je ne manque pas d'amplifier l'effet magique dans ce cas de figure).  Si le 7 de trèfle est nommé (donc la dernière carte visible sous le jeu étalé), je décale avec mon index cette carte vers le haut et vers le centre du tapis, je retourne le ruban du jeu normal et je l'étale à nouveau en ruban pour ne montrer que des dos puis je demande au spectateur (ou à la spectatrice) de retirer ma carte de l'enveloppe (le 4 de carreau) et j'explique que nos cartes préférées respectives se sont rapprochées... au point de fusionner et je fais retourner le 7 de trèfle pour révéler un 4 de carreau sur son dos et montrer cette incroyable fusion. Dans ces deux cas particuliers (rarissimes mais pas impossibles) dont l'impact me parait très fort, je ne suis plus dans un effet ACAAN mais plutôt dans un effet de prédiction. Dans tous les autres cas, je pars sur la démo ACALI. Je montre la partie supérieure de mon 4 de carreau dépassant partiellement de l'enveloppe en expliquant aux spectateurs que ma carte préférée est très pudique, qu'elle détient un secret tatoué sur le bas de son corps mais que je ne le révèlerai qu'un peu plus tard ("si vous êtes sages"). Je montre le haut mais pas encore le bas... 😉. Après le choix de la carte préférée du spectateur (ou de la spectatrice), je vais donc chercher mon stylo et je reprend ainsi le jeu composé de 4 de carreau numérotés (jeu avec son 7 de trèfle unique toujours visible sur la face). Puis j'explique que je vais rechercher ma propre carte préférée dans le jeu mais que ce 4 de carreau je vais pouvoir vous le montrer en entier car lui, il n'a rien à cacher. Je vais défiler les cartes en éventail entre mes mains de gauche à droite faces vers moi (les spectateurs ne voient que les dos défiler) et j'extrais du centre (« out jog ») le 4 de carreau (qui se trouvait également dans le centre du jeu normal) tout en refermant mon jeu qui est alors abaissé (jeu dont on voit donc uniquement le 7 de trèfle). Au cours de ma recherche du 4 de carreau (le seul non numéroté) dans ce jeu, je peux faire des commentaires du genre (...non ce n'est pas le 4 de cœur...ni de pique...Ha ! le voilà mon 4 de carreau...). Une fois le 4 en "out jog" extrait du jeu, je le pose visiblement sur le 7 de trèfle et j'enchaîne sur la routine d'Ali.  Petite différence toutefois dans le mode opératoire s'agissant de la deuxième coupe du jeu, une coupe simplifiée effectuée (dans la démo) au lieu d'une double coupe (comme celle de la première phase qui visait à perdre les cartes dans le jeu), ceci après la distribution sur la table du paquet de cartes au nombre annoncé par le spectateur (ou la spectatrice), j'ai opté pour un « side steal » de la carte du dessous (le 4 de carreau) empalmée discrètement en main droite qui va aussitôt reprendre le paquet distribué sur le tapis (en ajoutant donc cette carte sur le dessus) avant de reposer le tout sur le reste du jeu tenu en main gauche. Je trouve ce mouvement plus naturel et j'ai donc évité ici une coupe (même si elle est simple) du jeu (coupe qui pourrait éventuellement sembler à postériori suspecte ?). Lorsque je révèle ma carte préférée au nombre choisi par le spectateur (levée double) et « in fine » pose sur le tapis de la carte supérieure (le 4 de carreau numéroté), je rappelle que j'ai dans mon enveloppe une carte tatouée. Je sors cette carte de son enveloppe dos visible et j'effectue un change mexicain de cette carte tenue en main droite avec celle que je viens de déposer sur le tapis tout en rappelant que cette dernière n'a ("comme vous le savez") rien à cacher (je retourne par conséquent du fait de ce change sur table, le 4 de carreau non numéroté, et ma main droite tient désormais la carte numérotée dos visible). Puis je rappelle que cette carte sortie de son enveloppe conserve par contre un secret (son tatouage) mais qu'elle ne veut toujours pas le dévoiler ("il faut d'abord retrouver votre carte préférée signée"). J'enchaîne sur la révélation de la carte signée du spectateur (ou de la spectatrice) au nombre choisi puis enfin je révèle le tatouage de ma carte préférée qui est le nombre librement annoncé. Je n'ai pas encore une l'occasion de présenter "ACALI" mais je suis convaincu de son fort potentiel même s'il existe par ailleurs nombre d'ACAAN tout aussi brillants. Merci @Ali NOUIRA  
    • Difficile d’évoquer ces choses ici mais je pense pour éviter ça , tu dois créer une parenthèse d’oubli. 
    • Up ! baisse du prix de vente : 245€ FDPI

  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Qui est en ligne (en orange les membres du Cercle VM) - Afficher la liste

  • Statistiques des membres

    • Total des membres
      7 490
    • Maximum en ligne
      4 524

    Membre le plus récent
    René VIRET
    Inscription
  • Statistiques des forums

    • Total des sujets
      75 481
    • Total des messages
      633 198
×
×
  • Créer...